Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eclosion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Eclosion   Mar 31 Mar 2009 - 21:54

D'arès une idée à moi, copieusement étoffée grace à KaliWeir... Ce ci n'est qu'un prologue, si cela vous plait j ai une suite qui patiente.
Bonne lecture


« Baxter ! Reviens ici ! » Le jeune officier avait déjà disparu. Soupirant, le quinquagénaire partit à la course à sa poursuite. Il se fondit rapidement dans la nuit, laissant pour seule trace la voiture aux gyrophares toujours en mouvement. Le calme revint, avant que deux coups de feu ne brisent le silence.



Quelques heures plus tard, banlieue de Washington…

Deux policiers en grande tenue sortirent d’une voiture de service, pour aller sonner à la porte d’une petite maison. Une jeune femme brune, un peu boulotte, vint leur ouvrir.

« Bonjour ! » les salua-t-elle en souriant.

Mais elle perdit vite son sourire en voyant l’air grave des deux policiers.

« Nous voudrions voir Lily. »

« Oh non… son père ? » A ce moment là, une petite blonde, un peu plus jeune que la première dévala les escaliers.

« Joanna, qui … ? Bonjour Capitaine ! Y a un problème ? »

Le quadragénaire soupira.

« C’est mon père ? Qu’est-ce qui se passe ? »

« Lily, je… je suis désolé. »

« Non…non…Non ! » Elle se laissa tomber sur les marches, et enfouit son visage dans ses mains.



A des kilomètres de là, un téléphone sonna.

« Agent Morgan ? »

« Oui ? »

« Capitaine Vega. Police de Chicago. Navré de vous déranger, mais j’ai une mauvaise nouvelle. Peter Johnson est décédé.»

« Pete ? Que s’est-il passé ? »

« Lui et son équipier ont été pris a parti par une bande de loubards.»

« Les funérailles ? »

« Après-demain. »

« Bien. Je serai là. Et sa fille ? »

Il entendit un soupir à l’autre bout du fil.

« Comme une jeune femme de 22 ans qui vient de perdre sa dernière famille. »

« Je vais essayer d’arriver dans la soirée. »

Il raccrocha, et rejoint ses coéquipiers, l’air préoccupé.

« Hotch, j’ai besoin de quelques jours de congés. Je dois aller à Chicago. Mon premier équipier est mort, et sa fille est toute seule. »

« Bien sur. C’est calme en ce moment. Prends le temps qu’il te faut. »

Ses collègues lui souhaitèrent bon courage avant de s’éloigner.

Il s’arma de vêtements, et fila à l’aéroport.



A Chicago

Lily se tenait dans son salon, assise sur le canapé. Sur le fauteuil, le capitaine lui faisait face.

« Lily, veux-tu que nous appelions ta famille ? »

« Y a … y avait que lui et moi. » répondit mollement la jeune femme. « Je sais qu’il a gardé le contact avec un de ses équipiers de l’époque. Je crois qu’il travaille au FBI. Morgan, Derek Morgan. Et tous nos amis doivent être au courant désormais. »

« L’Agent Morgan doit déjà être en route. Il était la seconde personne à prévenir. »

« Bien. »

« Salut Fillette. »

« Sebastian ! »

Lily se leva pour aller saluer le nouvel arrivant, un homme bien bâti, en uniforme des Marines. Il la garda un moment dans ses bras.

« Comment tu te sens ? » lui demanda-t-il tout bas.

« Je… je sais pas. »

Ils revinrent s’installer sur le canapé.

« Capitaine, content de vous revoir mais navré des circonstances. Jamie Gonzales. »

« Vous ? le petit Gonzales ? »

« Oui. C’est Pete qui…enfin passons. »

Il resserra sa prise autour des épaules de Lily, alors que Joanna revenait avec un grand plateau.

Chacun se servit en boisson et nourriture.

« Lily ? Faut que t’avale quelque chose, chérie. »

« Pas faim. »

Négligeant son objection, Joanna lui tendit un café et un petit sandwich. Ils discutèrent tranquillement, jusqu’à ce que la jeune femme s’endorme, épuisée.

Sébastian n’eut aucun mal à la porter jusqu’à sa chambre, où il laissa Joanna la mettre au lit.



A Washington, Derek montait – enfin – dans un avion. Il ne pourrait pas passer chez Lily, mais devrait rejoindre directement le cimetière. Il souffla, puis s’installa le plus confortablement possible, pour prendre un peu de repos.

Quand l’hôtesse vint le réveiller, il jeta un œil à sa montre et se rendit compte qu’il était encore plus tard qu’il le croyait. Il récupéra son sac, et se rua vers le terminal taxis :il fallait faire vite, très vite.



Derek arriva en vue du cimetière et prit une seconde pour se recomposer un visage neutre. Il se glissa dans le cortège et le remonta doucement, jusqu’à arriver près de Lily. Il lui posa la main sur l’épaule et elle se retourna vivement.

Sans un mot, il la serra contre elle et elle lui rendit son étreinte.



Lily soupira. Malgré l’étau qui lui broyait le cœur, la douleur lui paraissait un peu moins insurmontable avec ses proches autour d’elle.

Ils arrivaient auprès de la tombe et le Capitaine quitta Lily pour rejoindre ses hommes. Derek Sebastian et Joanna, d’un commun accord, escortèrent la jeune femme jusqu’à sa place.

Lily retint un sanglot, et prit une lente inspiration. Il fallait faire bonne figure, ici et maintenant.

Les policiers étaient nombreux. Des hauts-gradés et de simples agents en uniformes, tous unis dans la même tristesse. Et quelque part, elle se sentait mieux. La douleur n’en était pas moins forte, mais elle savait qu’elle ne serait jamais seule, dans cette grande famille.

Les hommages officiels commencèrent. Lorsque la cornemuse retentit, Lily sentit ses larmes se remettre à couler, sans qu’elle ne puisse les arrêter. Des souvenirs défilaient devant ses yeux à une vitesse effrayante.

La voyant vaciller, Joanna glissa un bras autour de ses épaules. Derek se rapprocha, imperceptiblement.

Au prix d’un effort surhumain, Lily réussit à garder son calme lorsque le ballet des discours commença. Lorsque le capitaine Vega quitta le pupitre, il darda un œil incertain sur la jeune femme, qui la surprise de tous, se leva.



Bonjour à tous.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis la fille de l’Officier Johnson. Je crois que ceux qui m’ont précédé ont suffisamment parlé du policier, aussi je me contenterai de vous parler de l’homme, du père qu’il a été.

Lorsqu’un couple élève un enfant, il a toujours celui qui encourage, et celui qui gronde. Mon père était tout ça à la fois. Aussi loin que je me rappelle, il a toujours été là, tantôt m’encourageant, tantôt m’empêchant d’aller trop loin. Ses collègues l’ont décrit comme un homme courageux, mais il était aussi d’une grande bonté. Je ne l’ai jamais vu refuser sn aide à quelqu’un dans le besoin. Et même s’il pouvait paraitre un peu ours, il élevait rarement la voix.

Une fois, je devais avoir à peine dix ans il m’avait emmené à l’école de police, et j’avais pu le voir donner un de ses cours. Je me rappelle avoir beaucoup rigolé en voyant les cadets apeurés.

Pourtant j’en ai fait des bêtises ! Mais... il se débrouillait toujours pour que la leçon rentre toute seule.

Je n’ai pas la prétention de dire qu’il était parfait, mais moi non plus. Et après tout, qui l’est ?

Aujourd’hui je perds mon dernier parent. Et même si je sais qu’il aurait aimé m’accompagner plus loin dans la vie, je serai toujours fière de l’avoir eu pour père, et je garderai toujours en moi son souvenir, comme le respect des valeurs qu’il a inculqué, à moi, et quelques centaines de jeunes policiers.



Lorsque Lily se tût, nombre de femmes essuyaient des larmes. Et plusieurs jeunes gens avaient les yeux rouges.

Elle revint à sa place, digne, la tête haute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Mar 31 Mar 2009 - 22:01

Nan mais expliquez-moi un truc please...

Qu'est-ce que vous avez tous avec les Lily ? D'un seul coup, toutes les fics que les fans de CM écrivent comportent une Lily ! Un coup c'est une gentille, un coup, une méchante..Dur de suivre ^^ !

Bon, oui, un avis, c'est ce que je suis censée écrire ! Alors..Bah c'est court, mais ça a l'avantage de mettre l'eau à la bouche ! A part quelques fautes, c'est bien écrit..et maintenant, j'aimerais un peu plus que le prologue, pour me faire une idée plus concise ^^ (Si possible)

Voilà, c'est pas très développé, mais m'en faut un peu plus pour donner un avis plus clair. super1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'enfanteuse
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 331
Date de naissance : 04/03/1972
Age : 45
Localisation : Sur le Mercure avec Marc Stone
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Mer 1 Avr 2009 - 11:10

salut demoiselle^^ Une review en bonne forme, ça te dit? diablo

Côté forme, on sent qu'il y a eu une bêta lecture. Pas (ou presque, j'ai pô fait gaffe^^) de fautes qui agressent les yeux, c'est déjà très plaisant. La syntaxe, la concordance est respectée, c'est vraiment agréable. En revanche, il y a une grosse lacune qui brise un peu l'harmonie. La maitrise du dialogue n'est absolument pas respecté, ce qui dans un texte plus long, risque d'être vraiment difficile.
Petite leçon rapide: La forme française introduit le discours par des " et le le changement de personnage par un tiret. Fermeture du dialogue,par des guillemet. Ce qui donne:

"blablabl, dit Untel (pas besoin de fermer ou d'ouvrir les " pour l'incise).
-Bliblibli répondit-il!
-Mais non!!!!! blublublu!!!!" (>- fin de ce texte partionnant! ^^)

maintenant il y a une forme plus allégée et plus moderne qui consiste à oublier les "..." et mettre un tiret dès le premier interlocuteur. Il me semble que ce sont des tiret long.
Voila, perso, je mets je mets depuis quelques temps uniquement des tirets (petit^^). je modifie mes vieilles fics car faisant de courts dialogues avec quasiment aucune incise, les "...", c'est vraiment lourd, visuellement. ^^

Voila, voila pour la forme.
Pour le fond, maintenant, ton texte donne envie. Chic, une fic Derek! J'espère qu'elle ne sera pas trop ship. Razz
par contre j'ignore si la cohérence temporelle est bonne. Il me semble que tout décès par arme, surtout d'un fonctionnaire de police ouvre une enquête et amène une autopsie. Il ne peut donc vraissemblablement pas être enterrée si vite. Mais, bon, c'est secondaire et je me trompe peut-être.

Voilà pour ma petite contribution de commentatrice.^^ J'attends la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Mer 1 Avr 2009 - 20:12

Voyons...
lolow
Euuh navrée, comme le montre la fic que j'ai laissée tomber Lily existe depuis deux ans sur des carnets...et pour moi c'était plus facile de pas changer son prénom

l'enfanteuse :
mes plus plates excuses pour le dialogue je l'écris via un éditeur en ligne et j'ai tout bassement zappé la compatibilité (les mêmes soucis qu avec FF. net a une époque)

Non, c'est pas une derek-centric (desolée pas taper) même s'il sera très présent et si navrée c'est un ship

mais si tu as le courage de suivre celle-là jusqu au bout... j'ai une autre idée qui traine dans mes tiroirs...

Oui c'est vrai j ai lamentablement zappé l'enquête...et j'ai eu la flemme de le reprendre


****

En tout cas merci énormément pour vos commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Mer 1 Avr 2009 - 20:32

dexash a écrit:
Voyons...
lolow
Euuh navrée, comme le montre la fic que j'ai laissée tomber Lily existe depuis deux ans sur des carnets...et pour moi c'était plus facile de pas changer son prénom

Argument accepté ^^

Un Ship ? Entre qui et qui ? sourit2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Mer 1 Avr 2009 - 20:53

Bon, je vais pas tout dévoiler non plus langue langue

Après la cérémonie, Lily, les yeux dans le vagues, se laissa trainer jusqu'à la voiture. Joanna s'était chargé d'organiser un petit buffet pour remercier les personnes, amis et collègues, qui étaient venus rendre un dernier hommage à Pete.



Lily parlait avenir avec le Capitaine Vega lorsqu'un jeune homme, à peine plus agé qu'elle, l'épaule enveloppée par un appareillage médical, vint les interrompre. Le visage de la jeune femme se ferma un peu plus, si c'était possible.

"Lily? Je peux te voir un moment?"

La jeune femme s'apprêtait à refuser, quand un regard de Vega l'en dissuada.

"Si tu veux." Il la suivit jusqu'à la cuisine.

La voyant s'éclipser, Derek s'approcha du capitaine.

"Qu'est-ce qui se passe?
-C'est Baxter, l'équipier de Pete.
-Je suppose que c'était nécessaire." Derek avait été mis au courant des circonstances du décès de Pete. Baxter avait quitté l'abri relatif qu'offrait la voiture pour se lancer, seul, à la poursuite du suspect. Et Pete refusant de le laisser seul, s'est élancé à sa suite, ce qui avait abouti à son isolement, et à la fusillade.


"Lily, je suis désolée pour..."
Elle le coupa, sèche et froide.
"Tu crois pas que c'est un peu tard?"
Il releva la tête, blessé. Quand il parla, sa voix tremblait légèrement. Il ne savait pas comment agir, face à la jeune femme qui malgré sa douleur, paraissait froide et distante.

"Tu crois quand même pas que..."
Elle avança d'un pas.

"Si je le crois. Et même, j'en suis sûre! Pourquoi t'étais pas avec lui? Pourquoi t'as quitté la voiture seul? Pourquoi tu l'as pas arrêté? Pourquoi?"

Chaque phrase avait été ponctuée d'un coup, qui même faible, avait fait grimacer Baxter.

Lily était en larmes à présent, et même si elle ne croyait pas réellement que Baxter fut responsable de la mort de son père, cela la soulageait. un peu.


Quand Derek les rejoint attiré par les éclats de voix, Baxter entourait de son bras valide les épaules d'une Lily effondrée.

"Viens là ma puce."

Il prit Lily dans ses bras, faisant signe au jeune homme d'aller prendre l'air.

"Ca va aller?" lui demanda-t-il tout de même.

Il acquiesça et sortit sur le perron, les laissant seuls.


"Ca va aller ma puce, je te le promets. C'est dur mais ça va passer."

Il lui frottait le dos doucement, lui murmurant des paroles qu'ils voulait réconfortantes.

Elle resta un long moment blottie contre lui, avant de se redresser.

"Nate...faut que j'aille le voir...m'excuser..."

"Vas-y." Il lui indiqua le perron, où Baxter fumait cigarette sur cigarette.


"Tu sais qu'il t'engueulerait s'il le pouvait encore?"

Le jeune homme se retourna, surpris. rassuré par l'expression calme de la jeune femme, il répondit.

"Je sais, mais j'ai pas pu."

Un ange passa.

"Je suis désolée, pour ce que je t'ai dit tout à l'heure."

"T'as pas à l'être..." Elle se glissa à ses côtés.

"...Après tout, tu n'as fait que mettre des mots sur mes idées...
-Sérieusement...culpabilises pas...C'est les risques du métier. Faut aps tenir compte de ce que je t'ai dit...c'est juste que ...ça soulage.
-Je comprends."

Il la serra contre lui, lui embrassant le sommet du crane, jusqu'à ce que Vega vienne les interrompre.

"Lily? Navré mais les gens commencent à partir..."

Lily, bon gré mal gré, alla tenir sa place d'hôtesse. Le dernier, Vega partit, confiant la jeune femme à Derek et Joanna.

Restés seuls, ils débarassèrent, rangèrent, pour finalement s'affaler épuisés sur les canapés. A ce moment là, Sebastian revint, un peu gêné.

"Lily...Je vais devoir y aller...
-Déjà?
-j'ai obtenu qu'une journée de permission...
-Ah...Ok je comprends. Rentre bien. Fais attention à toi."

Ces mots prenaient soudain une toute nouvelle dimension.


Le lendemain...


"Et maintenant tu vas faire quoi?"

La question de Derek avait fusé, alors qu'ils prenaient tous deux leur petit-déjeuner, gentiment préparé par Joanna.

Lily prit le temps d'une gorgée de jus d'orange avant de répondre.

"Continuer. Lundi prochain, je dois être à Washinton. J'ai eu du mal à obtenir ce stage, et papa n'aurait franchement pas aimé que je renonce maintenant."

"Il est où ton stage?
-Au FBI.
-Tu rigoles?
-Non. J'ai fait un cursus double option en psycho, jusqu'à ma licence. Et l'an dernier j'ai fait de la criminologie en plus.
-CSI?
-Profilage."

L'homme eut un sourire en coin. Visiblement parler de ses projets tirait Lily de ses sombres pensées.

"Et la maison?
-Je sais pas...Sois je la vends, soit je la garde. je pensais la laisser à Joanna pour l'instant.
-C'est pas une mauvaise idée" commenta Derek."Et les affaires de ton père? Parce que Washington c'est pas la porte à côté quand même
-Je pensais m'y mettre aujourd'hui" avoua la jeune femme. "Parce que je pense que plus je vais attendre, plus ça sera dur.
-Je vais t'aider."

Une fois prête, Lily entra dans la chambre de son père. Elle commença par ouvrir, aérer, puis s'assit sur le lit. C'est là que Derek la retrouva un peu plus tard. Toute la journée, ils trièrent : à conserver, à donner, à jeter...Triste rengaine des lendemains de deuil.
Derek s'occupait des copies de vieux dossiers de police tandis que Lily choisissait les habits qu'elle souhaitait garder : un ou deux sweats, une chemise, quelques tshirts. Elle entassa le reste dans des cartons, avec l'intention de le donner, à des connaissances, et le reste à une association.

"les dossiers tu en fais quoi?"

"Je vais les garder. Certains me feront un bon entrainement" fit la jeune femme, pragmatique jusqu'au bout des ongles.

"Ok. Je te descends les deux cartons, j'ai un coup de fil à passer." Il sortit en fermant la porte derrière lui.

Restée seule, Lily s'assit en tailleur, regardant autour d'elle. Et la boule d'angoisse qui était depuis quelques jours lui tordit l'estomac, avant de lui enserrer la gorge, la conduisant à l'hyperventilation.

Elle se forçait à respirer doucement mais rien n'y faisait. Elle Ferma les yeux et laissa libre court à ses larmes : elle commençait seulement à assimiler la situation.

Elle ne sut jamais combien de temps elle resta là, mais quand elle reprit ses esprits, Derek était là, lui tenant la main.

"Pleure poupée..." murmura-t-il en l'attirant contre lui.


"je suis désolée", lui fit-elle plus tard, un peu déconfite de s'être laissée aller. Ils attendaient Joanna, désireux se changer les idées, au moins une soirée.

"Y a pas de mal ma belle. je suis là pour ça. Et je te comprends mieux que tu peux le croire."

Ils se turent un moment, regardant la télé sans la voir, jusqu'au retour de Joanna.


Ils sortirent, et ne rentrèrent que le lendemain matin, épuisés. Mais en se couchant, Lily se sentait sereine.

Le reste de la semaine se passa calmement, entre démarches et cartons. Entre cauchemars et crises de larmes, Lily s'apaisiat peu à peu. Le côté professionnel de Morgan voyait ça d'un bon oeil : Lily faisait réellement son deuil.

C'est au cours du diner du samedi que derek remit le départ sur le tapis, après une visite à sa mère.

"Lily, il faut que tu partes demain..." La jeune femme prit une grande inspiration.

"Je sais" lacha-t-elle.
Elle prit une longue inspiration. "JO, à ce sujet... est-ce que tu voudrais bien t'occuper de la maison? Tant que tu étudies ici...Enfin si tu veux bien. Sinon, je reviendrai..."

Joanna l'interrompit. "ce sera avec plaisir Lily. D'autant plus que je me sens bien ici."

Les deux jeunes femmes se sourirent, rassurées. L'une sur le devenir de la maison où elle avait grandi, et l'autre sur son avenir proche.


Et le lendemain soir, après d'émouvants adieux, Lily prenait la route de Washington en compagnie de Derek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Sam 4 Avr 2009 - 22:02

Suite intéressante..
Bon bien sûr, on se demande toujours ce qu'il va se passer !

Ce sera que Ship ou il y aura autre chose ? ^^ (Oui je suis curieuse, c'est dans ma nature !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 5 Avr 2009 - 11:36

hop bon dimanche, profitez bien du soleil si soleil il y a

Il faisait nuit, le trafic était relativement fluide. Derek conduisait tranquillement le SUV de Joanna, refusant tout net qu'elle conduise 1000 km seule alors qu'il revenait aussi a Washington. Il chantonnait en suivant l'auto-radio qui jouait en sourdine, Lily s'étant assoupie quelque temps plus tôt.

Avisant le panneau d'une aire de repos, il décida qu'il était temps de faire une halte, tant pour remplir le réservoir que pour se restaurer un peu.

Il se gara, et appela Lily à mi-voix.

"Hey...Petite fleur...Debout..."

Elle s'étira et accepta finalement de faire quelques pas, les yeux encore voilés.

Ils s'installèrent autour d'un comptoir, partageant boissons et nourritures.

"Tu veux conduire?"

"C'est comme tu veux. Certains hommes s'en trouvent atteints dans leur ego, alors bon..." fit Lily avec un sourire.

Derek sourit, en se disant que Lily et Garcia s'entendraient surement très bien. Il s'aperçut alors qu'il envisageait tout naturellement d'inclure la jeune femme dans sa vie, comme une petite soeur supplémentaire. Son sourire s'agrandit : si ce que lui avait dit Pete était vrai, il allait avoir des cheveux blancs avant l'age...

"Allez, on repart?"

"Cinq minutes?" réclama Lily, et elle fila comme une flèche, son sac au bout du bras.


Plus tard..

"Tu conduis bien" remarqua l'homme, installé confortablement.

"Pour une fille...?" releva la jeune femme en souriant.

"Mais non c'est pas... Tsss" Derek secoua la tête, tout sourire."Bon, redevenons sérieux, t'as un endroit où dormir, à Washington?"

"Oui, papa m'avait aidé à trouver un petit deux-pièces...Je suis juste en formation, et je sais même pas si je vais pouvoir rester...ça dépendra des tests psychologiques et tout ça..."

"Ok. Ben lundi matin je passerai te chercher...sinon tu vas poireauter à la sécurité."

"demain..."

"Ouais, demain."

Lily se tut, pensive.

"Un penny pour tes pensées poupée..."

"Bof... tu vas tourver ça ridicule. C'est quand même un gros changement. J'ai terminé mes études, passer de 'informatique au profiling - au FBI - ça fait quand même beaucoup de changements..."

"C'est normal. Surtout que le monde dans lequel tu mets les pieds va te paraitre furieusement bizarre au début. Et si tu avs plus loin, tu te rendras compte que c'est difficile de garder une vie équilibrée."

L'homme semblait soudain épuisé, blasé.

La jeune femme fronça les sourcils.

"Des soucis au bureau?"

Il soupira.

"Ton père t'a expliqué que je travaille à la BAU?"

"Euh..."

"Bon, ok. Mais si tu as choisi le profiling, tu sais à quels cas sont confrontés les agents de l'Unité?"

"Oui..." Lily ne voyait pas encore trop où il voulait en venir.

"ET bien , ça peut être épuisant, mentalement. On est face aux pires déviances de l'être humain, continuellement. ET à la longue, c'est usant, Tant pour la vie de famille que pour l'esprit."

"Je comprends..."

"Je veux pas te faire peur" se reprit Derek."C'est juste pour que tu saches où tu mets les pieds."

Le silence retomba, chacun se perdant dans ses pensées.


"C'est sur, mon parcours est mon plan de carrière n'est pas vraiment classique..."

"Si tu veux devenir profiler, il ne faut pas être classique" fit sentencieusement Derek. "Rappelle moi de te présenter Spencer."

"C'est qui?"

"Le plus jeune de l'équipe...tout juste 26 ans, deux doctorats et quelques licences..."

"Wow...Impressionnant"


Le trajet se passa calmement. En arrivant à Washington, Derek s'aperçut que Lily était épuisée.

"Mon canapé est très confortable."

"Hm?"

"Tu dors chez moi. Il est 2h du matin, tu vas pas emménager maintenant..."

"Pas faux..."

Derek alla directement chez lui. Lily récupéra quelques affaires avant de le suivre jusqu'à son appartement.


Le lendemain...

Lily s'étira, encore ensommeillée. Elle entendait Derek s'activer dans le salon, et se dit qu'elle devait au moins aller l'aider. Elle s'attacha grossièrement les cheveux, et passa la tête par l'encadrement de la porte.

"Derek?"

"Ah t'es réveillée! J'ai presque fini de préparer le petit dej'. Tu veux aller te doucher?"

"Euh...oui. Mais tu sais, t'es pas obligé de faire tout ça...Je veux pas que tu..."

Derek déposa la poele qu'il avait en main et s'approcha d'elle.

"Pas de ça avec moi petite fleur. Si je le fais, c'est que j'en ai envie. Et non, je n'ai pas bouleversé mes plans, je comptais de toute façon passer un peu de temps à Chicago pour t'aider si besoin était."

Lily fit la moue.

"Ok." Elle lui fit un petit bisou sur la joue, et le planta là, avec son torchon.

Dix minutes plus tard, elle revenait, fraiche et pimpante, et ils s'attablèrent avec appétit devant le petit-déjeuner.


******


Garcia sifflotait tout en marchant. Derek devait être revenu la veille de Chicago. Elle savait que son premier équipier avait vraiment compté pour lui, remplaçant un peu le père qu'il n'avait jamais eu. Même si c'était quelqu'un de solide, il devait en être affecté. C'est pourquoi elle avait abandonné sans complexes Kevin devant son cher Wow pour aller rendre visite à son collègue et meilleur ami.

Elle tapa le code d'entrée et se dirigea vers les escaliers, plutôt que d'attendre l'ascenceur.


******


Lily savoura les dernières gouttes de son café, et se leva. Derek était sous la douche, la moindre des choses était de débarasser. Elle s'acquitta de sa tâche consciencieusement, ne laissant que leurs deux tasses.

A ce moment, on sonna à la porte.

Le visage de Derek apparut, à moitié couvert de mousse à raser.

"Petite fleur, tu veux bien aller ouvrir?"


******


Garcia sonna et attendit patiemment, un salut au bords des lèvres. Mais elle se retrouva comme deux ronds de flan en voyant, en lieu et place de son ami métis, une petite blonde en jogging.

---------------


"Bonjour!" fit poliment Lily. "Je peux vous aider?"

"Non!" fit aussitôt Garcia. Elle se reprit, pendant que Joanna réfléchissait : non, Derek ne lui avait décidément pas parlé d'une petite amie."Enfin, si: je voulais voir Derek, mais s'il est occupé..."

"Bougez pas." Elle s'éloigna." Derek? Y a une jolie blonde devant la porte."

"Décris."

"Plutôt jolie, pétillante, de grands yeux, à peine plus grande que moi, toute en couleurs"

Derek termina de s'essuyer le visage et cria par la porte ouverte.

"Rentre poupée!"


Garcia entra aussitôt et ferma derrière elle : elle ne devait pas tant déranger que ça. Elle s'installa tranquillement. "Un café?" proposa l'inconnue.

"Volontiers."

Lily préparait les trois tasses quand derek reparut.

"Lily, viens là que je te présente ma fouine préférée : Penelope Garcia. Garcia, ma petite fleur : Lily est la fille de Pete. Elle commence un stage demain à Quantico."

"Au FBI? le monde est petit!"
"Pas vraiment non. Mon père était inspecteur, ma mère informaticienne pour la police scientifique." fit Lily en souriant. "Enchanté, pene..."
"Garcia" coupa aussitôt l'analyste.
"Ok."
"Enchantée aussi. Désolée de mon attitude tout à l'heure, mais j'ai été un peu surprise."
"Pas de problèmes. Je n'aurais d'ailleurs aps du être là, mais derek m'a formellement interdit de rouler jusqu'à mon appartement cette nuit."
"On est rentré à 2h du matin" compléta l'intéressé."Et comme je voulais pas la laisser aménager à cette heure-ci...surtout que c'est pas le meilleur moyen de se faire bien voir des voisins."
"Pas faux..."
"Mais bon, maintenant je vais y aller...et te laisser tranquille. Merci pour tout derek."
"Hop, hop hop! Ou tu vas comme ça!" Le profiler la retint par le bras, en jetant un oeil interrogateur à Garcia.
"Ca marche pour moi...Kevin est devant Wow donc j'ai toute ma journée à moi."
Lily hésita, encore indécise à monopoliser Derek et une de ses amies qu'elle connaissait à peine.

Garcia vit la lueur d'incertitude dans les yeux de la jeune femme et comprit qu'elle se posait les mêmes question qu'elle-même un peu plus tôt.

"Allez zou, on y va!"


plus tard

"Hey c'est pas mal finalement..." fit Derek en se relevant, tout fier après avoir monté le dernier petit meuble.

Garcia avait quant à elle franchement adopté la jeune femme, lorsqu'elle avait vu les deux ordinateurs que Lily avait sorti de sa voiture.

Ils avaient aménagé, mis les meubles en place, rangé, nettoyé. Quand ils terminèrent, l'après-midi était déjà bien avancé. Si avancé que Lily réclama à Garcia l'adresse de son glacier préféré.

"Ah non! T'es plus à Chicago. Hot-dog d'abord!"

Garcia acquiesça si vigoureusement que Lily comprit bien vite qu'elle n'avait qu'à se laisser entrainer. Elle passa là encore une excellente soirée, et se félicita d'avoir suivi les conseils de sa nouvelle amie.

Lorsqu'ils se séparèrent, Garcia lui fit promettre de venir visiter son "bunker".

"Sans problèmes" fit la jeune femme. Voir à l'œuvre une des meilleures hackeuses du FBI pouvait s'avérer très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 5 Avr 2009 - 13:34

Non mais it's not possible !

Je vais sur FF.net..et là je vois quoi dans la description de ta fanfic ? Du Reid/OC ? -_-
Pourquoiiii ?!!!! Y'a pas que lui !!!!

Bon, j'arrête ici, pas le droit de critiquer tes choix..m'enfin quoi ! T'aurais pu centrer sur Morgan au piiiiire !!!!

Bref, ne prends pas mal le message, je ne l'ai pas plombé de 'xD' ou de '^^' mais ils sont sous-entendus..(fin' quand même, arrêtez avec Reid ! Y'a d'autres perso' dans la série !)

Suite intéressante, je continuerai quand même à lire vu que j'ai commencé..sauf si ça devient trop shipship !
Donc ça va nous donner du Lily/Reid je suppose..On va voir ce que ça donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 5 Avr 2009 - 14:27

Le lendemain à l'aube, Derek vint sonner à la porte de la jeune femme, qui l'attendait, déjà prête, un café à la main.

Bon point... se dit l'homme.

Elle se suivit donc en voiture jusqu'à l'académie, dont les bâtiments se trouvaient tous près de celui des unités spéciales.

"Bon, je t'abandonne là. Si t'as un problème tu m'appelles, ok?"

"T'inquiète pas...Je suis une grande fille."

Elle termina son café et sortit sa convocation de son sac. Elle passa sous le détecteur de métaux, donna son sac à la fouille, fit sourire le garde lorsque celui-ci exhiba son porte-clef peluche, et put enfin rejoindre la salle où elle était convoquée.

Elle avait un peu d'avance, aussi elle prit le temps d'observer les environs. Quelques salles, types salles de cours de fac, et des salles de réunion.

Elle repéra les distributeurs de boissons, les toilettes, détails, certes, mais qui ont leur importance lorsqu'on passe des journées entières enfermé. Elle terminait son tour d'horizon lorsqu'elle vit approcher un groupe d'hommes en costumes-cravate.

Elle rattacha le badge qu'on lui avait remis et se redressa.

"Entrez."

Ni salut ni fioriture. Un ton neutre, terriblement efficace. Lily se laissa jauger, même si elle regrettait à présent d'être arrivée si en avance. Elle se permit quelques coups d'oeil sur ses vis-vis, alors qu'un groupe entrait dans la salle. Elle patienta calmement, attendant que tous s'installent.

"Mesdames, Mesdemoiselles, messieurs, un peu de silence s'il vous plait. Je suis l'agent Brett Parker, et nous allons passer pas mal de temps ensemble ces prochains jours. Si vous êtes ici, c'est pour un stage un peu particulier. Vos compétences, acquises dans le civil, sont recherchées dans nos unités. C'est pourquoi, même si vous êtes embauchés, vous n'aurez pas à passer par l'Academy. Néanmoins, cela n'empêchera aucun de vos supérieurs de vous évaluer, et de vous rétrograder, voire de vous envoyer à l'Academy s'il le juge nécessaire.

Mais nous n'en sommes aps là. On vous distribue un dossier que vous devrez remplir et signer par la suite. les personnes qui m'accompagnent sont là pour vous présenter les diffèrentes possibilités de carrière qui pourraient s'offrir à vous au Bureau. Agent Jareau, vous voulez bien commencer."

Une jolie blonde, au sourire avenant se leva.

"Bonjour. Je suis l'agent Jenifer Jareau, reponsable de la communication au sein de l'Unité d'Analyse du comportement. Je gère la sélection des cas traités par l'équipe qui nécessitent un déplacement, et je suis aussi en charge de la communication avec la police locale et les médias."

L'agent Parker reprit la parole.

"Ce type de poste nécessite un maximum de tact et de diplomatie. La BAU n'intervient que sur invitation de la police en charge des enquêtes, et il faut prendre garde à ne froisser personne, et à ne pas créer de panique lors des conférences de presse ou messages télévisés. Agent Beck..."

Une femme brune prit la parole, mais personne ne fit attention à ce qu'elle disait : un énergumène un peu bizarre venait de s'étaler dans l'entrée de la salle. Parker secoua la tête.

"Bonjour..."

Balbutiant des excuses, l'homme se place à la fin de la file. Lily haussa un sourcil, il lui rappelait quelqu'un, mais qui?

"Agent Hotchner. je suis le responsable de la BAU. Nos agents ont besoin d'être le plus polyvalent possible, et de disposer d'un excellent contrôle de soi. Nous intervenons exclusivement sur demande de la police locale dans tous les Etats-Unis. Nous avons des profils très variés, seul le fait de ne pas pouvoir travailler en équipe est rédhibitoire."

Ainsi, l'un après l'autre, ils décrivirent tous sommairement ce qu'ils recherchaient et ce qu'ils faisaient.

Quand l'énergumène s'avança, Lily fronça les sourcils.

"Kevin Lynch. je suis analyste. Cela consiste en la synthèse, la recherche de renseignements dans des bases de données parfois mondiales comme dans des ordinateurs ou gadgets utilisés ou utilisables en guise de preuve, pour soutenir au mieux les agents de terrain. Et navré pour mon entrée...euh...fracassante."

Il avait débité son petit discours extrêmement vite. Lily sourit à demi, reconnaissant le visage de l'homme : c'était donc lui, le petit ami de Garcia...Visiblement il était plus à l'aise avec des machines qu'avec des humains.


Une fois leur petit laïus terminé, Parker remercia les diffèrents agents qui s'en allèrent aussitôt.

"Bon, vous avez un dossier devant vous. Contrat, clause de confidentialité, je vous laisse un quart d'heure pour relire, remplir et parapher."

Lily commença par survoler le dossier avant de mettre de côté le contrat : un grand classique de vacataire dans l'administration. Elle lut avec attentions les différentes clauses de confidentialité et les signa, avant d'en faire de même pour le contrat. Le reste des feuillets l'occupa le reste du temps. renseignements administratifs, rappel des règles élémentaires, et une sorte de "guide du parfait petit stagiaire".


"Bon. Si vous avez du temps libre pendant la journée, vous êtes priés de ne pas quitter l'enceinte. On peut vous appeler à tous moment. Vous avez accès à quasiment tous les bâtiments, y compris les installations sportives. Vous allez obtenir un badge : celui-ci vous identifie en tant que stagiaire encore en formation. Ne le perdez pas : il possède une puce permettant de vous localiser. Aujourd'hui et demain, nous allons revoir les procédures de base, et vous allez passer différents tests. Mais à partir de mercredi, vous pourrez être détachés dans certaines équipes, dont les chefs ont toute latitude de vous tester et de vous évaluer. Le moindre problème, et votre position et votre présence ici peuvent être remises en cause. Des questions? Non? Bon, en avant pour la visite."


L'agent Parker parcouru le site au pas de charge, le troupeau de stagiaire derrière lui. Dans la file quelques murmures se faisaient entendre, signe que les nouvelles recrues faisaient connaissance.

"Bon, maintenant la promenade est finie!" l'attitude de Parker changea du tout au tout. le gentil guide avait à présent tout du sergent instructeur.

"Assis! On va vous donner des dossiers. Des cas, heureusement pour vous, qui sont déjà résolus. vous avez un quart d'heure. les binômes et les cas sont déjà affectés."

Sur ces mots, il quitta la pièce, probablement pour enfin passer un moment loin des "bleus". Tous se pressaient auprès du carton de dossiers, comme une nuée de collégiens vers la composition de l'équipe de pompom girls.

Lily se faufilla derrière la table et s'octroya d'office la ile de dossiers.Elle fut rejointe par un de ses collègues - une grand rouquin bien large d'épaules - qui entreprit de les distribuer, lisant à voix haute les noms des binomes.

"JOhnson..."

"C'est moi..." fit Lily.

"Vous êtes avec moi."

Ils terminèrent leur distribution, et s'installèrent tranquillement.

"Jack. jack Black."

Lily haussa un sourcil.

"Oui, je sais, j'ai plus un physique d'O'Brien que de Black."

Lily sourit. "Alison. Alison Johnson."

"Bon, on s'y jette?"

"C'est parti."


Ils étudièrent attentivement le dossier

"Ce sont trois jeunes femmes...toutes entre vingt et trente ans...

-Regarde...euh regardez...

-Le tutoiement c'est aussi bien.

-Les marques des victimes, elles sont de même formes, à mon avis ce gars amenait son arme... ou il l'a trouvé sur les lieux de la première agression.

-C'est un homme... je dirais la petite trentaine...

-Oh non... une profileuse

-Ouais, j'aimerais bien avoua franchement Lily.

-T'as les résultats d'analyse quelque part?

-Ici. fit Jack après avoir compulsé des documents. Des résidus de peau...elles se sont défendues.

-ce sont des femmes fortes. Sport, art martiaux, bonnes situations...

- Oui, et lui les attache dans une position de soumission. elles ne peuvent rien faire d'autre que subir.

- ce qu'il veut c'est les avilir, avoir du pouvoir...

- Et la taille de l'arme qu'il utilise montre qu'il est pas sur de lui, ca à l'air d'être un gros objet, un bronze, ou peut-être une statue en bois...C'est peut-être un homme un peu fluet, un androgyne.


"C'est fini. Vous allez présenter vos cas maintenant. Black, Johnson, vous avez tiré le bon numéro, vous passez les premiers. Je vous laisse trois minutes."


Et il repartit aussi vite qu'il venu.

Jack et lily s'entre-regardèrent, stupéfaits.

-On reste là dessus pour l'exposé? proposa Jack.

-ca me va. Tu prends armes, chimie, MO, je prends profiling et analyse.

-Ca marche.


Ils se levèrent sous le regard, soulagés de leurs camarades, qui preféraient visiblement ne aps être à leur place. Sortant de la salle, ils avisèrent la petit salle de réunion, où un petit groupe les attendaient, assis à une table en U.

Un dernier regard, et ils entrèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
susy
Agent Fédéral


Féminin Nombre de messages : 227
Date de naissance : 04/08/1992
Age : 25
Localisation : vers nantes
Personnage préféré : prentiss et morgan
Loisirs : mangas cm et le japon le chant
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Sam 11 Avr 2009 - 22:05

o que oui!!j'ai tout lu en une fois et je veu la suite et un peu de emily sa serai cooll langue donc surtout la suite !! l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanlee
Agent Fédéral
avatar

Nombre de messages : 205
Date de naissance : 13/07/1980
Age : 37
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 12 Avr 2009 - 10:43

alors j'aime vraimment bien. ce que j'apprécie c'est que tu prends le temps de nous ballader avec les personnages dans les différentes situations qu'ils vivent et le texte est très agréable à lire. Comme Suzy, j'attends la suite avec impatience !!! applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
susy
Agent Fédéral


Féminin Nombre de messages : 227
Date de naissance : 04/08/1992
Age : 25
Localisation : vers nantes
Personnage préféré : prentiss et morgan
Loisirs : mangas cm et le japon le chant
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 26 Avr 2009 - 19:15

bon kan va tu te décider on atten nous langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Ven 1 Mai 2009 - 19:02

mea culpa...
Bon on change lieu..; mais on s'en va pas très loin
Bonne lecture




"Comment va ma déesse, ce matin?"

le nez sur son clavier, Garcia sourit, heureuse que malgré l'arrivée de Lily dans sa vie, Derek n'ait rien changé à leurs habitudes.

"Très bien depuis que tu es là, mon dieu au chocolat." fit-elle en se retournant pour saluer son ami.

Morgan sourit. Ce n'était que peu de choses, mais leur pseudo flirt avait toujours eu le don de le faire sourire.

"Alors, c'est arrivé comment?" reprit la jeune femme.

Derek se passa la main sur le visage, mi-inquiet, mi-souriant. Il se doutait qu'il allait avoir droit à une séance d'interrogatoire en règle.

"Rien de sorcier, je connais Lily depuis qu'elle est toute petite : elle avait dix ans à peu près quand j'ai commencé à travailler avec son père. Moi, ça me faisait jamais qu'une petite soeur de plus, et elle, elle avait un grand frère d'adoption policier pour se vanter dans la cour de l'école. Quand je suis parti, j'ai continué à avoir régulièrement des contacts avec eux, au minimum par téléphone, et puis par mail. Je ne l'avais pas revue depuis très longtemps. On a pas mal discuté pendant cette semaine.

- C'est normal. fit Garcia.

- Oui, et quand j'ai su qu'elle avait un stage à Washington, je me suis dit que garder un oeil sur elle ne serait pas du luxe. Elle toujours eu le chic pour se mettre dans les problèmes.

- Si elle entre au FBI, elle aura plus besoin de les chercher, c'est les problèmes qui la trouveront.

- Au moins, elle devrait être armée pour les affronter...

- Si tu veux, je peux me renseigner pour savoir comment elle s'en sort... je crois que Kevin fait partie des encadrants pour cette sessions...

- Non, bébé, je veux pas qu'elle pense que je l'aide, sinon... elle va me tuer.

Garcia sourit.

- tu tiens à elle pas vrai?

- Autant qu'à mes soeurs et à toi.

Attendrie, elle l'embrassa sur la joue.

"Allez file travailler, je vais voir ce que je peux faire..."


**********


En dépit des inquiétudes de Derek, tout se passait bien pour Lily. En compagnie de Jack, elle arpentait l'académie. Armés de café, ils pariaient sur les chances de leurs camarades.

"On est mauvaises langues...

- Euh..."

Ils rirent de concert.

A ce moment, le téléphone de Lily sonna.

"Alison."

"Johnson? Parker. Puisque vous êtes libérés du test, vous filez auprès de Lynch, avec Black. Bâtiment C."

"Bien monsieur."

Il raccrocha et elle en fit autant.

"Bon, ben la pause aura été courte..."

Elle expliqua à Jack ce qu'on attendait d'eux. Et sans perdre de temps, ils se mirent à la recherche du bâtiment concerné...


****


Dans un des bâtiments, un homme raccrochait son tééphone, satisfait.


****


Dans l'ascenseur, Lily reprenait son souffle.

"Toi t'es fait pour les équipes d'intervention rapide...Quand tu cours, tu fais pas semblant..."

A ce moment, l'ascenseur s'immobilisa, et ils furent rejoint par deux femmes en tailleur sombres.

pas rigolotes celles-là...

"Johnson? Black?"

Lily et Jack s'entre-regardèrent. "Oui?"

L'énergumène, toujours aussi "éclatant" dans sa chemise bariolée, se tenait juste derrière eux.

"Oui."

"Suivez moi."


C'est ainsi que les deux -récents- acolytes passèrent trois heures à ranger, classer, chercher, trier. Lily en profita pour complimenter l'analyste sur son moteur de recherche personnel, ce qui causa un fou rire silencieux à Jack.

Elle lui fit les gros yeux et il se calma.

"Tu me le paieras" murmura-t-elle en passant près de lui.


"Aïe! Mais t'es rancunière!"

"Non. Du tout. J'aime pas qu'on se foute de moi c'est tout."

"Je me moquais, j'admirais ta science du fayottage!"

Faussement grondeuse, Lily leva la main.

"T'en veux une autre?"

Il éclata de rire. A ce moment, son téléphone sonna. Lily s'éloigna par discrétion : visiblement c'était personnel.


Elle attendait patiemment quand son propre portable se rappela à elle.

"Johnson. Retrouvez Black et revenez à la salle de conférences."

"Bien."


Elle fit signe à Jack de la suivre, et ils retournèrent vers la salle qu'ils avaient quitté trois heures plus tôt.

Quand tous furent (ré)installés, Baxter resta silencieux. Une minute, puis deux. Dix minutes passèrent ainsi, dans le silence le plus total. Lily s'installa plus confortablement et croisa les jambes, s'appuyant plus fortement sur le dossier de sa chaise. C'était un des plus vieux jeux de Lily et de son père, qui appliquait cette même technique à ses cadets. Aussi la jeune femme ne se sentait-elle que moyennement tendue. Elle se permit quelques regards de côtés, histoire de jeter un œil à ses collègues.

"Debout!" fit soudain l'homme, faisant sursauter ses recrues."On va au stand de tir."

Lily frissonna.

Jack lui jeta un oeil intrigué, mais se tut néanmoins, tout en continuant à avancer à ses cotés. Presque automatiquement, ils se mirent dans le même box, écoutant avec attention les recommandations du moniteur.

Lily respirait profondément, mais son coeur battait la chamade. Elle en connaissait la raison, mais voulait lus que tout éviter de se faire remarquer.

Tout se passa à peu près bien, les scores furent honorables, aucune grosse catastrophe. Mais il leur fut fortement recommandé de venir s'entrainer, le dernier test avant la titularisation étant la qualification en en tir. lorsque armes et munitions eurent regagné l'arrière de la vitre are-balle, Lily sentit l'oppression qui l'avait gagnée s'évanouir doucement.

Elle sortit du stand de tir dans les derniers et s'assit en tailler sur un banc, sitôt dehors. Elle ferma les yeux, respirant de plus en plus profondément.

"Hey!" Elle rouvrit les yeux, et sourit à Jack.

"Ca va?" Elle acquiesça. " Je t'expliquerai." fit-elle rapidement, s'apercevant que Parker les regardait fixement.

"Bon , la journée est finie! On va boire un verre?

- Ca marche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
susy
Agent Fédéral


Féminin Nombre de messages : 227
Date de naissance : 04/08/1992
Age : 25
Localisation : vers nantes
Personnage préféré : prentiss et morgan
Loisirs : mangas cm et le japon le chant
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 17 Mai 2009 - 21:49

bon c est quand tu veu!!! sourit0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6530
Date de naissance : 10/05/1985
Age : 32
Localisation : Avec Morgan , Hotch & Preston :)
Personnage préféré : Aaron Hotchner ,Derek Morgan &Penelope Garcia
Loisirs : La MorGarcianologie :)
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 17 Mai 2009 - 22:15

la suiteeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 23 Mai 2010 - 22:20

Une fois qu'ils furent installés chacun devant une bonne bière, Lily sourit tristement.

"je te dois des explications."

Elle tripota sa bière quelques instants.

"Mon père, il a été tué par balle..." Jack fronça les sourcils.
".. il y a quinze jours. Il était flic."
-Merde.
-Comme tu dis.
-Et... ca va?" fit doucement Jack en se maudissant a moitié de poser cette question.
Lily haussa les épaules.

"Bon, on devrait peut-être rentrer.
- Surement..."

Une semaine plus tard...

Lily fit un sourire à sa voisine de casier et claqua le sien, avant d'aller rejoindre jack dans le dojo. Pantalon noir, large et souple, et tshirt blanc.

Déjà, elle détonnait dans cette assemblée de joggings. jack avait un sourire narquois quand elle vint s'installer à coté de lui.
"tu voulais pas te faire remarquer, hein?" murmura-t-il alors que leur instructeur entrait dans le dojo.

Après un rapide échauffement, Lily bénit ses entrainements avec Jack. L'homme ne leur faisait aucun cadeau, et même eux, qui en très bonne forme physique avaient du mal à suivre. Les combinaisons étaient de plus en plus compliquées, de plus en plus difficiles à exécuter.

Ils terminèrent l'heure et demie de cours sur les rotules, avec la promesse que le prochain serait plus difficile encore. Apparemment, il ne comptait leur faire attaquer le corps a corps que la semaine suivante.

La douche prise, ils retournèrent en classe. Ils étudièrent des procédures, avant que Parker ne les disperse pour prêter main-forte aux différentes équipes.

Pendant trois semaines, il en fut ainsi : entrainements, évaluations, stages. Les rangs se clairsemaient, mais les liens se resserraient : les moins autonomes repartaient, soit chez eux, soit pour une formation moins orientée terrain, les moins disciplinés étaient exclus. Il ne restait qu'une douzaine de stagiaires, alors qu'ils n'étaient pas loin de cinquante lors de leur arrivée. Pourtant, le groupe était à présent très soudé, et Lily savait qu'elle aurait une petite pointe de regrets lorsqu'ils se sépareraient pour rejoindre leurs affectations.

La jeune femme mettait tout son cœur et toute sa concentration dans les exercices, tests, et autres apprentissages qu'on leur demandait. Elle avait pu voir Derek en coup de vent, alors qu'il partait pour une mission en Floride. Mais être aussi occupée ne l'aidait pas du tout à faire le deuil de son père. Les messages de Joanna s'entassaient dans sa boite mail, et les coups de fil des amis de son père restaient sans réponse.

C'est ainsi qu'elle se retrouva, un samedi soir, à vainement essayer de se trouver une occupation. Après avoir tourné en rond quelques temps, elle se changea et sortit, direction un petit bar tranquille où Derek l'avait déjà emmené.

"Qu'est-ce que je vous sers?
-Une bière pour commencer.
-Ca marche"

Après cet échange plus que laconique avec le barman, Lily se percha sur un tabouret, tournée vers les billards tous proches.

"Tenez"

Lily attrapa la chope et avala une grande gorgée de bière, avant de faire claquer sa langue contre son palais. "Merci."

Elle resta là un moment, à observer les joueurs. Un grand balaise jouait contre une jeune femme brune. Elle se débrouillait plutôt bien mais elle faisait trop de fautes d'inattention, dues soit à l'alcool, soit au manque de pratique.

"Si vous jouez comme ça, vous allez rentrer la noire..." prévint Lily, avant de se tourner vers le barman, qui se rapprochait d'elle. Il fit glisser un shooter de whisky vers elle en souriant.

"Vous avez l'air d'en avoir besoin"

Elle haussa un sourcil, mais avala néanmoins le liquide ambré.

"Vous n'avez pas tort.
-Qu'est-ce qui peut aller mal dans la vie d'une si jolie jeune femme. Dites moi tout, ça fait partie de mon job.
Lily retint un rire.
-J'ai perdu mon père, j'ai du déménager à des centaines de kilomètres de chez moi pour le boulot, sans savoir si ça va se concrétiser.
-Oh.
-Ouais, oh. Et j'ai tellement la trouve de penser à ce qui s'est passer la bas que j'ai cinquante mails de mes anciennes connaissances qui s'entassent.
-Ah.
-Alors, c'est grave Docteur?"

A ce moment là, quelqu'un vint s'asseoir près de Lily, et le barman se détourna vers la personne à servir. Il s'agissait de la jeune femme conseillée par Lily.

"Au fait, merci. J'ai failli perdre 50 dollars.
-De rien.
Le temps que la phrase fasse son chemin, Lily s'étranglait avec sa gorgée de bière.
-Pourquoi vous avez joué tant de fric si vous savez pas jouer?
-Un pari est un pari...
-Je peux vous donner quelques tuyaux si vous voulez.
-Ok."

Lorsque le billard se libéra, elles s'y installèrent et entamèrent leur partie.
"Et comment ça se fiat qu'une gamine connaisse autant d'astuces sur le billard? Sans te vexer, hein... reprit la brune.
-Pas de soucis. En même temps, j'ai 24 ans, donc je suppose qu'on peut encore dire que je suis une gamine. Enfin bref, mon père était flic, et j'ai quasiment pas eu de mère. Alors il m'emmenait avec lui. J'avais appris à me battre et à jouer au billard quasiment avant d'entrer au collège.
-Bonne joueuse de billard et bagarreuse ca fait un peu loubard, quand même, pour une fille de flic...
-Hé on fait ce qu'on peut, sourit Lily
-Emily.
-Alison. Mes amis m'appellent Lily.
-Alors, Lily, qu'est-ce qui t'amène ici?
-Pas grand chose. J'ai peu de connaissances dans le coin, tous occupés ce soir, et ils m'avaient dit que l'ambiance était sympa ici, même si tu viens seule, donc voilà...
-Ok. Bon, et si tu me montrais ce que tu sais faire?
-Ca marche!"

Les deux jeunes femmes entamèrent donc une longue série de parties de billard. L'alcool et la fatigue aidant, les langues se déliaient. Lily apprit qu'Emily travaillait au FBI, et elle finit par avouer qu'elle avait déménagé juste après la mort de son père, et qu'elle avait du mal à répondre à ceux " de la-bas".

"Tu sais, c'est pas en faisant l'autruche que ça va t'aider...Ce sera dur, au début, tu vas avoir des moments ou t'auras juste envie de te rouler en boule et de pleurer, mais faut avancer, sans pour autant tourner le dos au passé.
-Mouais...C'est à toi!"


Lily ouvrit les yeux, et les referma aussitot en gémissant.

"Putain quel est le con qui tambourine à ma porte" maugréa t elle en pestant contre sa propre stupidité.

Elle s'extirpa de son lit tant bien que mal, et tituba jusqu'à la porte où elle découvrit Jack, en grande forme vu son enthousiasme.

"Entre."

Il claqua la porte derrière lui, la faisant sursauter. "Putain, mais fais moins de bruit..." grogna la jeune femme, la main sur le front.

"Purée, t'as le réveil mauvais...Pourtant non... t'es pas seule c'est ça? Il est où? s'exclama le rouquin, visiblement très heureux de sa petite tirade.
-Non, y a personne, alors laisse donc ces portes tranquilles."

Elle remercia mentalement Joanna pour sa cafetière programmable et sortit un tube d'aspirine, avant de se hisser péniblement sur un tabouret.

"Gueule de bois?
-Hmmm
-Avec qui t as été boire? T'as pas bu toute seule ici, au moins?
-Nan. Je suis sortie, j'ai rencontré une future collègue, et on a passer la soirée à jouer au billard.
-Et à picoler visiblement. Le jogging va être une partie de plaisir ce matin."
-Jogging? Dans tes rêves! J ai la tete qui va exploser, et j'ai été tirée du lit par un gros ours qui brutalisait ma porte, alors ton jogging, tu vas le faire tout seul. fit remarquer Lily, aussi posément que sa migraine le lui permettait. Elle espérait mettre ainsi un terme à la conversation, car rien n'amusait plus son coéquipier que de la voir d'énerver pour un rien.
-Un ptit décrassage comme les sportifs... Finis ton café, va te changer, et on y va, tenta de la persuader Jack.
-Question : t'as rien d'autre à faire que me faire chier le dimanche matin?
Jack éclata de rire.
-Ben non justement. Ma moitié est en séminaire au soleil de Californie, alors j'ai plus personne à embêter.
Le rire tonitruant du géant fit grimacer Lily.
-Moins fort, Jack, aie pitié de ma pauvre tête!"
Mais cela ne fit que redoubler le rire de son coéquipier. Lily avala les denrière gouttes de caféine, puis fila sous al douche pour se réveiller, avant de se mettre en tenue.
"Bon voilà, t'es content?"
"Ouii!"
Voir un grand dadais de 1m90 sautiller dans son salon, comme un gosse au matin de noel fit hausser un sourcil à Lily.
"Allez on y va, avant que tu traverses le plancher..."

********

Curieusement, Lily se sentait bien mieux lorsqu'ils revinrent à son appartement, armés du nécessaire pour un bon petit déjeuner.
"Bon, tu veux faire quoi aujourd'hui?
-Parce que t'as l'intention de t'incruster?
Malgré son ton exaspéré, Lily était à moitié amusée.
Interdit, Jack se figea un instant. "Elle est sérieuse là?"
Incapable de garder son sérieux, Lily éclata de rire, vite rejointe par son coéquipier.

"So, on le prend ce petit déjeuner? lança Lily.
-Va te doucher, je me charge de tout.
-Euh...Pas que j'ai pas confiance mais...
-Tss, femme de peu de foi! Aie confiaaaaaance en ton coéquipier! railla Jack
-Tu veux que je te prête des affaires de mon père pour que tu te changes?
-T'inquiète, j'ai mon sac dans la voiture...Tu me prêterais ta douche?
-Sans problèmes." fit Lily en disparaissant derrière le porte de la salle de bains.

Lorsque Lily sortit de la douche, le comptoir disparaissait sous une montagne de nourriture.

"T'es fou? On va pas manger tout ça!?
-Moi homme, besoin d'énergie. grogna Jack dans une imitation de Tarzan tellement comique que Lily éclata à nouveau de rire.

Jack rit avec elle, soulagé de la voir se détendre un peu. Au cours des dernières semaines, il avait appris à connaitre ce petit bout de femme. Il s'était rendu compte que sous ce trop-plein d'énergie se cachait une sensibilité extrême, et craignait de la voir s'enfermer dans le travail pour ne pas faire face à son deuil.

Il se douche, puis revint tranquillement prendre le petit déjeuner.


"Femme! Toi faire bon café! continua-t-il sur sa lancée, alléché par l'odeur émanant de la tasse fumante que lui tendait Lily.
-Tout le mérite en revient à la machine... se dédouana Lily en montrant une énorme machine à expresso flambant neuve, qui trônait sur le comptoir.
-Bon, et maintenant, on fait quoi?

Jack fit la grimace en voyant la montagne de vaisselle sale.
Lily suivit son regard et sourit.

-T'inquiète pas pour ça, le lave-vaisselle va faire ça très bien. Qui serais-je pour obliger le Chef à faire la vaisselle?" demanda-t-elle avec emphase. Elle se mit aussitôt à empiler les assiettes pour remplir la machine, qu'elle lança aussitôt.

"Dis, c'est pas demain qu'on a un test théorique?
-Si...faudrait peut-être potasser un peu...
-Tout juste Auguste."


Trainant des pieds, Jack suivit son équipière vers le canapé.
"On dirait que ça te plait de réviser...
-Je suis encore dans le rythme scolaire...J'ai terminé la fac y a à peine quelques semaines.
-Ah oui quand même! Jack fronça les sourcils. Mais, t'as quel age?
-24. Et toi?
-Bientot 31. répondit Jack, faussement accablé.
-Oulah! Attention Papi, bientôt le béret et la canne...
-Te moque pas gamine

Leurs taquineries dégénérèrent en bataille rangée, bataille à laquelle Lily mit fin, à bout de souffle.

"Pouce! J'en peux plus. Tu sais que tu triches là? Je crains plus que tout les chatouilles...
-Ah ben ça j'avais remarqué!" se moqua le roux. Mais ça t'apprendra à respecter ton ainé.
-Tu parles, pour avoir recours aux chatouilles, on se demande quel âge tu as..."

Pour toute réponse, Jack lui lança le coussin qu'il venait de ramasser.

Quand le salon eut retrouvé son apparence habituelle, ils s'installèrent tranquillement pour travailler. La journée s'écoula lentement, entrecoupée de pauses grignotages. Aussi farfelus qu'ils soient tous les deux, ils tenaient à ce job, et aucun des deux ne voulait se voir remercier pour un test qu'ils n'auraient pas assez préparé.

Il était 20h quand Jack prit congé. Lily se contenta de ranger sommairement l'appartement et plongea dans un bon bain, un livre à la main. Un dimanche soir classique en somme.

Elle somnolait quand son portable la tira de sa tranquillité.


"Salut ptite fleur
-Derek! Tu vas bien?
-Impec. Et toi? Tout se passe bien?
-Sans problème. Jusque là, je gère.
-Bon, c'est cool. T'as passé les tests psychologiques?
-Non, c'est après-demain. Ca fera le troisième...
Elle l'entendit étouffer un petit rire.

"J'en ai passé 17.
-Quoii!?

Lily se renversa en arrière en soufflant bruyamment. A l'autre bout du fil, Derek, lui, riait franchement.

-Bon, ptite fleur, je dois te laisser, les autres m'attendent. On rentre à Washington cette nuit."
-Ok. Ben si t'as un moment dans la semaine, appelle-moi, on ira boire un verre.
-Pas de soucis. Et tu me raconteras tout.
-D'accord.Bon, je vais te laisser. Rentrez bien.
-Bonne nuit ma belle.
-Bye"


Lily raccrocha, pensive. La bonne humeur de Derek lui avait semblait peu naturelle, comme forcée. Sans doute l'affaire qui l'avait occupée l'avait-elle affecté.

Elle soupira. Elle ne s'était pas choisi la plus facile des carrières, mais elle n'entendait pas renoncer sans essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Mar 25 Mai 2010 - 19:36

Lancinante, la sonnerie retentissait, perçant à grand peine le sommeil de la jeune femme.

"Lily? C'est Kevin. Briefing dans une demi-heure."

Les pulsations de Lily montèrent en flèche. Cet appel, elle l'attendait depuis deux mois.


"C'est une mission un peu particulière... vous allez devoir faire l'appât..."

Erin Strauss, très droite derrière son bureau, la regardait avec attention.

"L'équipe est sous la direction de Morgan, vous serez donc sous sa supervision directe. Garcia va vous donner tous les éléments de l'enquête dont nous disposons à ce jour. Vous ne devrez avoir aucun contact avec l'équipe jusqu'à ce que eux ne se manifestent. "

Lily haussa les sourcils.

"Bien."

"Pour le reste, vous verrez avec Garcia."


****

Lily soupira, se renfonçant dans son siège. Elle se remémora les détails de son briefing avec Garcia. L'analyste lui avait fait part d'un déluge d'informations sur l'affaire en cours, et avait terminé en lui donnant une foule de détails sur la manière de travaillr des membres de l'équipe.
Elle fit un sourire à l'hotesse qui passait et redressa son siège pour atterrissage.
Elle laissa sortir tous les passagers. La dernière, elle se leva, fit un sourire à l'hôtesse et quitta enfin l'avion.

Avant de passer la porte de débarquement, elle s'arreta. Elle tira de son sac des lunettes d'un noir d'encre, et les percha sur le haut de sa tête.
"En scène..." A partir de ce moment, elle pouvait être épiée, suivie, observée. Par ses collègues et surtout par le malade qu'ils pistaient.
Tout en marchant vers le tapis à bagages, elle se remémora les premières observations de Reid et Rossi.
D'après eux, le psychopathe s'attaquait aux femmes plutot jeunes - moins de trente ans - qui avaient réussi professionnellement.
Un dominateur, donc.
Bien droite sur ses hauts talons, elle traversa l'aérogare, s'arreta acheter un café, et rejoint l'hôtel ou une chambre l'attendait.
Pour donner un peu le change, elle déballa une de ses valises, et glissa l'autre sous le lit. Dans sa besace, une oreillette, un mini ordinateur, et quelques gadgets dignes de James Bond.
Elle tira les rideaux et admira le balcon ensoleillé : elle s'assit sur le transat et sortit son téléphone.
"Appelle le service d'étage et réclame un technicien tv..."
Elle attendit un peu, puis s'exécuta.
Dix minutes plus tard, on frappait à la porte. Derrière la porte, Rossi était vêtu d'une combinaison aux armoiries de l'hôtel. Entre temps, Lily avait tiré à nouveau les rideaux, et elle put ainsi profiter des conseils de son ainé hors des regards indiscrets.

Comme convenu, elle passa la journée à se "détendre", avant de réserver un diner à lui monter dans sa chambre, et deux taxis. Un pour le lendemain, annoncé pour un rendez-vous, et un pour le soir même, pour se rendre dans un bar recommandé par le concierge et le chasseur.

Lily adressa un sourire éblouissant au videur et entra dans le bar.
A l'intérieur, JJ et Emily s'étaient postées dans un coin pour avoir une vue d'ensemble. Lily s'accouda au bar, l'endroit le plus éclairé. Après avoir commandé son cocktail, elle se percha sur un tabouret, observant du coin de l'oeil les joueurs de billard.
Emily eut un petit rire. "Ca me rappelle quelque chose."
JJ fronça les sourcils. "Quoi?"
Emily secoua la tête. "Je t'expliquerai."

"Ne cherche pas à le repérer. Il viendra à toi de lui-même."
Le dernier conseil de Rossi lui revint en mémoire. Difficile de chercher quelqu'un en n'ayant l'air de rien.
A cet instant, une rose apparut dans son champ de vision.
"On y est..."

"Une fleur pour une autre jolie fleur."
Lily sourit, se tournant vers le propriétaire de la main. Un homme chatain, plutot bien bati, se tenait à son côté.
"Je m'appelle Ben."
"Moi c'est Lily."
"Quand je parlais de jolie fleur, je pensais pas être si près de la vérité. Je vous offre un verre? "
"Volontiers."
Lily observa son vis-à-vis pendant que le barman s'approchait. Ben lui sourit, l'invitant à demander ce qu'elle voulait.
"Un mojito." demanda-t-elle. "Sans alcool" murmura-t-elle avant que le barman ne s'éclipse pour préparer leur commande.
Ils savourèrent leur consommation en discutant, et Lily se disait que c'était un homme très agréable. Cependant, sa culture n'atteignait pas un dixième de celle de Spencer.
Ben venait de commander une nouvelle tournée lorsqu'une grande blonde fit irruption.
"Benjamin McCarthy!!"
Aussitot Ben baissa les épaules, semblant vouloir se fondre dans le comptoir. Lily réprima un sourire mi-amusé, mi-désolé.
"Hé vous là!" Woops
Lily se tourna.
"Il vous a dit qu'il était fiancé? Et qu'on se mariait dans trois jours?"
Lily se composa une mine contrite et offusquée avant de regarder la jeune femme en face.
"Absolument pas. Si j'avais su, je ne l'aurais pas laissé m'aborder. Je suis désolée, Mademoiselle."
La blonde jeta un regard noir à son fiancé.
"Depuis que l'on a fait le diner avec nos parents respectifs, il y a trois jours, et que j'ai forcé Monsieur à rester avec nous tous toute la soirée, il me fuit..." lacha-t-elle, toute colère envolée.
Lily se pencha vers la jeune femme.
"Vous devriez juste en parler avec lui... Ce n'est que de l'angoisse..."
Elle les salua et alla s'installer à l'autre extrémité du bar.
Quand le barman vint la voir, elle lui fit une petite grimace.
"Oups...."
"Ouais, c'est ça... oups."

De l'autre côté de la salle, deux cerveaux étaient en ébullition.
"Non, c'est pas lui, y a trois jours c'était précisément la soirée du dernier meurtre. Elle vient de sauver la tête de son fiancé."
"Ou alors c'est sa complice..."
"On envoie les photos à Garcia et on en parle aux autres après." trancha Emily.
"OK."

"On est pas tous des mufles..." Un petit brun était venu s'accouder près de Lily. "Vous permettez?" Et il attendit littéralement sa permission pour s'asseoir. "Je m'appelle Eric"
C'est reparti...J'espère que cette fois c'est le bon...
Aucune fiancée ne vint les importuner, aucun ami saoul et plutot lourd ne vint les couper dans leur conversation, et Lily se retrouva à accepter "une promenade dans un lieu plus calme".
Cette fois on y est... Les filles, j'espère que vous êtes là...
Il régla leurs consommations et placa la main au creux de ses reins, pour l'escorter vers la sortie.
Ils marchèrent jusqu'à la plage toute proche et s'installèrent sur un banc.
Lily tentait de rendre ses réactions aussi naturelles que possibles, ne bronchant pas à la mais sur sa taille, ni le bras autour de ses épaules.
Dans un autre lieu, et d'autres circonstances, je me serai laisser tenter...
Elle comprenait à présent comment tant de gens pouvaient se faire abuser par les sociopathes et les psychopathes.
Elle sentit deux lèvres dans son cou et frissonna, sans savoir si c'était de dégout ou de plaisir.
Elle se raidit et s'écarta un peu.
"Ecoute, Eric... je suis pas ure que ce soit une bonne idée d'aller plus loin..."
Le comportement de l'homme changea du tout au tout.
Merde...
Il se leva brusquement et se planta devant elle.
"Comment ça pas une bonne idée? Tu m'as suivie, tu m'allumes et tu te défile... C'est ça, petite saloppe! Je vais te montrer qui c'est qui commande!"
Lily ne vit pas le coup venir et se retrouva à quatres pattes dans le sable.
La vache...
Le coeur battant à tout rompre, elle tenta de se redresser avant qu'un poids lui atterrisse sur le dos. Elle sentit une odeur douceatre et eut un sursaut de terreur.
Pas ça...
Avec l'énergie du désespoir, elle se retourna et lança un coup de genou au hasard. le gémissement qu'elle entendit la rassura sur l'effet de son geste.
Elle se campa, sentant la brulure du chloroforme dans ses poumons.
Il faut... que je l'immobilise...vite...
Elle se jeta sur lui et lui donna quelque coups, avant de sentir deux bras l'immobiliser.
"FBI! On ne bouge plus!" entendit-elle alors que son agresseur tentait encore de s'échapper.
Alors seulement, elle s'autorisa à lâcher prise et ce fut le noir.

Quand elle se réveilla, Derek et Hotch étaient à son chevet.
"Beau boulot, Johnson."
"Merci" murmura-tr-elle en déglutissant difficilement.
"Tiens" Derek la couvait du regard en lui tendant une bouteille d'eau. C'est seulement là qu'elle s'aperçut qu'elle était de retour dans sa chambre d'hôtel.
"Il s'est passé quoi?"
"On l'a arrêté, il a avoué, il s'est même vanté." commença le chef d'équipe, avant de filer, téléphone vissé à l'oreille.
"Ta première enquête résolue, même si c'est pas avec les méthodes traditionnelles. Félicitations!"
"Merci."
"Bon, dès que tu te sentira mieux, tu te prépares et on rentre à Washington."

"Bien."


Hotch quitta la chambre, la laissant seule. Prudemment, Lily s'assit sur le lit, puis essaya de se lever.

Allons bon, c'est pas la grande forme mais ça ira.

Elle profita de la douche sophistiquée de l'hotel et se rhabilla. Elle camoufla du mieux qu'elle put les contusions et les cernes et remballa ses affaires. Moins de vingt minutes en tout.

Un record.

Elle descendit jusqu'au hall de l'hotel ou JJ l'attendait.

"Navrée de t'avoir fait attendre...Je suis quand même un peu dans le brouillard. "

"C'est pas grave. Ya pas de problème, ne t'inquiète pas. Les autres nous attendent à l'aéroport."


Suivant les indications de JJ, Lily se re trouva dans le jet avec toute l'équipe. Impressionnée, elle jetait un oeil furtif aux alentours.

"Bonjour, agent Johnson." Rossi la salua chaleureusement, lui indiquant le fauteuil voisin du sien. "Viens t'asseoir. Contente de te voir éveillée."

Lily sourit, encore intimidée, mais obtempéra, pensant profiter du voyage pour poser la multitude de questions qu'elle avait accumulée. Mais la fatigue et le relâchement nerveux aidant, elle s'endormit juste après le décollage. Elle ne se réveilla que quand Derek la secoua, lui indiquant qu'ils devaient encore tous passer au bureau et rendre leur rapport, elle y compris.



Les uns après les autres, les membres de l'équipe quittaient leurs bureaux, trop fatigués pour célébrer comme à leur habitude la fin d'une enquête.

Lily, quant à elle, s'escrimait à remplir son rapport. En justifiant comme elle le pouvait les deux heures qu'elle avait passé inconsciente.

De la coursive supérieure, Spencer la regardait. Fixé sur son observation, il ne vit pas Garcia s'approcher, savourant d 'un air gourmand son énième cappucino de la soirée.

« Elle t'intrigue, hein? »

Spencer grimaça : encore une fois, il était perçé à jour par l'analyste. On devrait lui accorder un grade spécial : « profileuse de profilers ».

« Elle a une grande part d'ombre... Statistiquement parlant, il y a de grandes chances qu'elle ne tienne pas le coup. »

Garcia, interloquée, fixa son ami.

« Ce serait dommage, elle est prometteuse... elle s'en est parfaitement sortie, lorsqu'il a fallu analyser la foule... »

« Et ben alors? Où est le problème ? »

« Elle semble fragile. »

« Au lieu de t'emmeler dans tes contradictions, petit génie, tu ferais mieux de l'emmener boire un verre. Elle a l'air d'en avoir besoin. »

L'air ahuri de Spencer fit sourire Garcia.

« Ben quoi ? Elle est mignonne, plutot intelligente. Elle est jeune, mais t'es pas vraiment un vieux crouton...Et puis comme ça, vous ferez connaissance, et tu pourras étancher ta curiosité. »

Elle l'embrassa sur la joue et s'enfuit de son pas sautillant.


Spencer descendit dans l'open space, classa son rapport et rangea ses affaires. Il finit par s'approcher de Lily, l'air indécis.

« Tu t'en sors? »

Elle la tête, les yeux rouge de fatigue.

« Ca devrait aller. J'ai presque fini. » fit-elle en souriant.

« T'as l'air d'avoir besoin d'un verre... Je t'emmène? »

« C'est gentil, m... » Elle s'interrompit, coupée par son téléphone.


« JOhnson »

« ... »

« Ah... Non, c'est pas grave. »

« ... »

« Ca marche. Bonne nuit Jack. »


Elle raccrocha et ferma son rapport.

« En fait, c'est pas de refus. »

« Alors on y va. »


Alors qu'il la faisait pénétrer devant lui dans l'ascenseur, Garcia disparaissait avec un sourire jusqu'aux oreilles.


Une demi-heure plus tard, Lily passait la porte de son appartement. Avec Spencer, ils s'étaient cassé le nez sur la porte du bar, aussi Lily avait-elle proposé au jeune homme de boire un verre chez elle, son appartement étant tout proche.

"Installe toi." fit Lily en étouffant un baillement.

Hésitant, Spencer resta planté près du canapé. Il n'avait pas la moindre idée de la conduite à tenir.

Lily attrapa des tasses et mit la cafetière en route.

"Café?"

"Oui, volontiers."

Lily appuya sur quelques boutons puis se retourna.

"Reste pas debout! La télécommande de la télé est sur la table, et celle de la chaine hifi est en dessous, la bleue"

Machinalement, Spencer obéit. Il pianota quelques secondes.

"AH tiens, le concert de Safri duo!" fit remarquer Lily.

"Oui, mais il est presque terminé." renchérit Spencer.

"Ah zut!" Lily s'approcha , deux tasses en main, qu'elle tendit au jeune homme. "Je reviens" Elle s'éclipsa et reparut quelques minutes plus tard, vêtue de façon plus détendue.

Spencer haussa un sourcil.

"OUi, je sais, je suis petite. C'est bien la seule chose pour laquelle ces engins de torture sont pratiques." rit Lily en désignant du regard les talons aiguilles, vestige des tenues sophistiquées qu'elle avait du porter pour l'enquête.
"Tu as faim?"

Spencer haussa les épaules, affamé sans oser l'avouer.

"Moi je meurs de faim! Je nous sors des petits trucs a grignoter et j arrive".

Encore une fois, il ne lui fallut que quelques minutes avant que n'apparaisse un plateau couvert de victuailles.

"Mais comment peux-tu avoir encore autant d'énergie?"

Lily se laissa tomber sur le fauteuil près de lui avant de répondre. "C'est le café! Ca efface la fatigue, mais chez moi, l'effet ne dure vraiment pas."


Ils se restaurèrent un moment dnas un quasi silence, avant que Spencer ne reprenne la parole.

"Alors, ces premiers jours parmi nous...?"

Lily eut un petit sourire, mais haussa les épaules.

"C'est super intéressant...j'ai juste un peu peur de pas tenir le rythme. Mais, ça , on le verra que sur la durée."

Etrangement, Spencer se sentait à l'aise avec Lily. Probablement car, pour une fois, il ne se sentait pas en position de faiblesse .

"Tu as raison...mais rassure toi, il y a peu de chances qu'ils ne te gardent pas. Tu t'es très bien tirée de ta première mission sur le terrain."

Spencer essayait de se montrer rassurant, il ne se rappelait que trop bien le rejet des autres agents à son intégration. Sans Gideon, il aurait abandonné bien avant de se faire sa place.

Lily remarqua le regard soudain voilé du jeune homme.

"Hey...? Ca va?"

"Hein, euh oui, oui. C'est juste que il y a un homme qui a eu une importance énorme lors de mon intégration, c'était un peu mon mentor, presque mon père de substitution. Mais il a disparu, on a plus eu de nouvelles, après une affaire difficile."

Lily grimaça et vint s'agenouiller près de lui sur le canapé.

"Je comprends mieux que tu le crois. Tu le savais surement déjà, mais mon père à moi, il est mort en service, tué par balles, il y a peu de temps. Et... ma mère est morte quand j'étais petite, donc il était les deux à la fois. La discipline et les calins, le billard et la bagarre..."

La jeune femme soupira.

"Il m'a tout appris. A me battre, à jouer au billard, à inspecter une scène de crime, à cuisiner aussi..."

Des larmes silencieuses s'échappèrent de ses paupières fermées.

"Il a même tenté de m'apprendre à être moins émotive, et plus réfléchie...mais ça c'était peine perdue. On a le même caractère de cochon, qu'il disait.

Ses larmes redoublèrent, mais un micro sourire faisait son apparition sur ses lèvres alors qu'elle se remémorait ces si bons moments.

Spencer hésita un instant, les bras ballants, puis finit par attirer la jeune femme à lui, lui caressant les cheveux.

"Laisse toi aller... Ca va passer..."

Après une seconde de réflexion, il resserra son étreinte autour de la jeune femme, qui se cala contre lui.


************


Finalement, il n'était pas si mal, là. Avec une belle jeune femme dans les bras, qu'il consolait. Derek lui aurait suggéré d'en profiter...Quoique non, en ce qui concernait Lily, son désormlais chef d'équipe étaiot plutôt pince-sans-rire.

"Lily?" souffla-t-il doucement.

La jeune femme n'ouvrit pas les yeux, mais se resserra contre lui, le nez dans son cou, toujours emmitouflée dans sa couverture. Son souffle venait lui chatouiller la peau si sensible, le faisant frisonner.

"Réaction purement physiologique" tenta de se persuader le profiler. Il se força à se concentrer sur le téléfilm insipide qui passait sur lécran plat, mais finit lui aussi par succomber à la fatigue.


***********


Derek sifflotait gaiement, grimpant quatre à quatre les escaliers qui menaient à l'appartement de Lily. Dans sa main, deux sachets remplis de victuailles, histoire d'offrir à sa jeune protégée un petit déjeuner pantagruélique. C'est qu'elle mangeait comme quatre, la petite hirondelle!

Il sortit le double des clefs et l'introduisit doucement dans la serrure. Sans faire le moindre bruit, il rentra dans l'appartement.

Déposant ses sachets de papiers sur le comptoir, il fila à pas de loup vers la chambre, avec pour intention de la réveiller avec un cri de sergent major.

Il ne lui fallut qu'une second pour s'apercevoir que le lit était vide. Il se retourna, et vit la veste en cuir de la jeune fermme, abandonné sur la table. A côté gisaient un blouson et une besace qui lui semblaient familiers. Il avisa ensuite la télé en veille, et non éteinte, et sourit.

Il s'approcha à pas de loup du canapé, et le contourna.

Il ouvrit la bouche pour hurler, et... ouvrit des yeux ronds.

Lily, sa petite fleur, était tranquillement endormie dans les bras d'un jeune ... de Spencer ? Un fois qu'il eut repris contenance, un sourire machiuavélique naquit sur ses lèvres.


"Debout la dedans!! On vous a jamais dit de pas sortir avec quelqu'un de votre équipe !?!"
Spencer sursauta, manquant faire tomber Lily qui, sans même ouvrir les yeux, lui envoya la première chose qu'elle trouva às a portée : la télécommande.

"Putain derek, je vais te tuer...Spencer fait un excellent oreiller alors arrête de gueuler. Mieux : va faire du café!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sqweegel07
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 73
Date de naissance : 02/06/1988
Age : 29
Localisation : Belgique :)
Personnage préféré : Aaron Hotchner, Spencer Reid
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Eclosion   Mar 25 Mai 2010 - 19:46

Dereeeeeeeeeeek! Je vais te tuer!!!!

J'aime toujours autant cette fic omg J'ai hâte de connaitre la suite ^^. Même si j'ai déjà un peu d'avance!!! Il m'en faut pluuuuuuuus applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 30 Mai 2010 - 1:10

Puisque je l'ai écrite, et que je la publie ailleurs, je remets à jour ici aussi...


"Agent Johnson.

-Madame."

-L'agent Special Morgan m'a transmis votre rapport, ainsi que ceux de toute l'équipe. A la lumière des rapports de vos collègues, il semble que votre conduite, malgré les circonstances peu habituelles, ait été exemplaire. J'ai signé ce matin votre incorporation définitive à la BAU.

Erin Strauss se tut un instant, observant la - très - jeune femme en face d'elle. Pour la dirigeante, elle avait un avenir dans le métier : son intuition était étonnante.
Restait juste à voir si en vieillissant, elle deviendrait plus posée ou trop nerveuse.

-Comment vous sentez-vous?

-J'ai quelques bleus, mais c'est le métier qui rentre.

- Si vous avez besoin de soutien, nous avons des psychologues dédiés à vos équipes.

- Ce ne sera pas nécessaire, je pense.

- Bien. Vous pouvez disposer.

- Merci Madame."

Lily se leva posément et sortit aussi calmement qu'elle le pouvait.

Jack, son fidèle ami de la première heure, l'attendait un peu plus loin.

"Alors?"

Pour toute réponse, Lily agita le document officiel qu'elle tenait à la main.

"Yes!"

Et elle fut emprisonnée entre les pattes d'ours du géant qui la fit tournoyer.

"Jack.. Si on nous voit on perd toute crédibilité...

- Pas grave grogna le roux, mais il la reposa néanmoins.

- Bon, ce soir, y a chéri qui revient alors tu mange à la maison! Je vais enfin pouvoir vous présenter."

Une semaine s'était écoulée depuis la première enquête. Elle connaissait à présent tous les membres du département, pour avoir à un moment ou un autre aidé chacune des équipes en place. Et même si elle ne savait pas pour l'instant à quelle équipe elle serait affectée, elle enviait l'unité de l'équipe de Derek, et leur complémentarité au travail. Elle en avait aussi appris un peu plus sur chacun des membres de l'équipe.

Elle sortit de ses pensées pour présenter son badge tout neuf au planton, afin de sortir du parking.
Elle suivit Jack jusqu'à chez lui, où, malgré ses demandes répétées, il refuse de la laisser lui prêter main-forte en cuisine.
"Sers nous à boire, si tu veux."
Lily s'exécuta et laissa son regard vagabonder sur les murs: quelques posters encadrés, des photos...
Lily s'approcha et remarqua que Jack figurait partout en compagnie d'un jeune homme. Cependant, aucune ne montrait Jack avec sa petite amie. Un léger doute s'infiltra dans la tête de Lily.
Et si...?

Lily revint sur Terre en entendant une clef tourner dans la serrure. Elle jeta un œil à Jack, qui ne réagit pas. Ou alors, il n'avait rien entendu.
Un jeune homme blond, plutôt charmant, fit son apparition. Lily sourit : son doute était devenu une certitude.
En la voyant, le nouveau venu s'arrêta, interdit. Puis son visage s'éclaira, et il lui fit signe de ne pas faire de bruit. Complice, elle se tut, et lui montra du doigt le coin cuisine. Quelques instants plus tard, elle entendit un "bouh" retentissant, suivi du bruit d'un article rebondissant par terre.
"Je m'appelle Ben." vint se présenter le blond.
Lily lui tendit le verre supplémentaire qu'elle avait rempli entre temps.
"Enchantée. Alison, mais Lily suffira. Je suis, enfin j'étais, l'équipière de Jack."
- Je sais. J'ai beaucoup entendu parler de toi.

-Il t'a dit que j'étais une royale emmerdeuse hyperactive?

-C'est ça!
Lily et Ben éclatèrent de rie.
- Et vous trouvez ça drôle, se lamenta Jack en les rejoignant, ce qui en fit que redoubler leur rire.

- Bon, ça suffit...Je suppose que t'as compris...Je suis gay et ma fameuse moitié, c'est Ben.
Les deux hommes avaient retrouvé leur sérieux, attendant avec une pointe d'angoisse la réaction de Lily.
Le sourire de Lily s'agrandit.
"Quoi? Tu veux que je m'en aille, alors que 95% des femmes hétérosexuelles de ce pays tueraient pour être à ma place?"
Cela allégea l'ambiance et ils se détendirent.

La soirée se passa tranquillement, et c'est de bonne humeur que Lily rentra se plonger dans un bon bain.
Elle somnolait quand son téléphone sonna.
"Salut petite fleur! la voix veloutée de son grand frère de cœur lui mit le sourire aux lèvres.

-Salut Chef. Comment ça va?

-Bien, bien. On rentre juste de Chicago, une affaire un peu glauque...

-Arf.

-Comme tu dis. Mais bon, changeons de sujet. Ça va toi? Ça fait un petit moment qu'on a pas parlé d'autre chose que du boulot, et je t'ai pas vu depuis notre petit voyage à L.A...

-Ça va, inquiète. Tu veux passer?

-Je veux pas te déranger... Si Spenc...

-Arrête ça! Et si je te le proposes, c'est que y a pas de problème."
Derek hésita un instant, puis accepta.

Lily s'habilla, puis prépara un en-cas : Derek ne devait pas avoir pris le temps d'avaler autre chose que du café, comme d'habitude.
Lorsqu'elle ouvrit la porte, il souriait largement. Mais elle remarqua qu'il avait l'air épuisé.
Gentiment, elle le poussa vers le canapé, avant de lui apporter à manger.
"Merci puce! T'es une vraie mère pour moi..." soupira l'homme avant d'étendre confortablement ses longues jambes.

Derek leva les yeux et lui sourit. Elle faisait vraiment gamine dans son sweat trop large aux armes de la police de Chicago. Et cela renforçait encore son instinct de chef de meute protecteur.
"Viens ici" fit-il en lui tendant les bras, comme quand elle était petite.
Elle vint se pelotonner contre lui, le laissant l'envelopper de ses bras.
Sa côté douloureuse se rappela soudain à son bon souvenir.
"Aie" gémit-elle doucement. "T'inquiète, c'est juste le métier qui rentre" ajouta-t-elle en voyant son air inquiet.
Derek soupira, à la fois désolé qu'elle ait été blessée, et content qu'elle le prenne avec du recul. Il se doutait aussi que ce n'était que sa première blessure, et que beaucoup d'autres, qu'elles soient physiques ou psychologiques, suivraient.
Il l'interrogea un peu sur ses occupations de la semaine passée, et remarqua en l'appréciant qu'elle prenait garde à ne pas donner trop d'informations sur les cas qu'elle avait étudié.
Il réfléchit tant et si bien qu'il s'endormit, laissant Lily indécise sur la conduite à tenir.
Mon canapé est plus confortable que ma chambre d'amis on dirait...
Finalement elle lui glissa un oreiller sur la nuque et déposa une couverture sur lui, avant d'aller se coucher sur la pointe des pieds.

"On y va!"
Sur la pointe des pieds, Lily fit le tour de la maison. Elle disparaissait presque derrière un des membres de l'équipe du SWAT envoyée pour les épauler.
Devant elle, on s'arrêta brusquement, le poing fermé en l'air. L'homme qui tenait la tête de l'équipe glissa la caméra sonde à travers la VMC, puis brancha le tout à un écran.

"Le forcené est de plus en plus agité. souffla-t-il dans sa radio.
- Et la victime? entendit-on sur le canal général.
- Elle semble inconsciente, elle est attachée, reliée à une perfusion.
- Bon, allez y."
Un, deux, trois! Baptême du feu!

Pendant ce temps, dans une petite ville de l'état de Washington...

"Spencer, David, vous allez au commissariat, vous étudiez la victimologie. On dispose de très peu de temps. JJ, tu vois avec le chef de la police d'ici comment on peut s'arranger pour communiquer avec la population. Nous, on se sépare pour couvrir les deux scènes de crime."
Les membres de la BAU se séparèrent, tous entièrement concentrés vers leur but : le tueur frappait à des endroits très éloignés, à des intervalles de temps très rapprochés.
Les analyses consécutives aux autopsies tendaient à montrer que chacune avait vu la précédente mourir.
JJ eut un frisson rétrospectif en lisant les rapports d'autopsie. Quand Spencer arriva, elle lui transmit le tout.
Comme à son habitude, il étala le contenu des dossiers de chaque affaire et saisit les photos pour les afficher. Alors qu'il les fixait au tableau, il eut un sursaut.
"Spencer? Tout va bien?" JJ était arrivée derrière lui sans qu'il s'en rende compte.
"Oui, oui. Pas de problèmes." Il reprit ce qu'il faisait sans laisser rien paraitre. Mais le fait était qu'il y avait un problème. Dès qu'il avait eu sous les yeux les photos des victimes, il avait pensé à la petite brunette qui travaillait avec Newman, à Quantico. Brunette qui était la seule jeune femme à l'avoir approché d'aussi près depuis long, songea-t-il en se remémorant la soirée passée chez elle, à discuter et manger.
Il soupira et se força à revenir sur terre, avant se replonger dans son travail.

Après avoir rendu son rapport, Lily s'était réfugiée dans le bureau de Garcia, hors de portée de la webcam pour que les gens appelant l'analyste ne la voient pas. Elle avait eu peur. Vraiment. Mais pas pour elle.
Pour la première fois de sa vie, elle avait ressenti l'impuissance, la vraie. Celle qui envahissait chaque membre du département lorsqu'un psychopathe tuait pendant leur enquête.
Elle eut un frisson rétrospectif.

Ils s'étaient séparés pour explorer la maison. Des "RAS" résonnaient de partout. Lily montait prudemment l'escalier qui menait à la mansarde quand soudain, elle les vit. Leur cible tenait sa victime par la taille de la main gauche. De la droite il lui braquait un revolver dans le cou.
"Johnson!"
"Ici!" répondit-elle sans quitter sa cible des yeux.
Elle se forçait à rester maitresse de ses nerfs. La victime était déjà suffisamment paniquée : voir ses supposés sauveurs angoissés allait finir de l'achever.
Elle devina l'agent du SWAT venu se placer derrière elle.
"Allez Steinfield...faites pas le con. Vous en avez déjà assez fait comme ça...Lâchez là. Trois victimes, ça vous suffit non?"
"Justement, agent Johnson!" Le forcené avait lâché son nom d'un air narquois. "Quitte à être exécuté, autant que ce ne soit pas pour rien..."
"C'est dommage...Moi qui pensais pouvoir faire en sorte qu'on se contente de vous enfermer à vie...Mais bon, comme vous voudrez." Lily haussa les épaules, son arme toujours braquée.
Une main sur son épaule gauche lui indiqua l'arrivée de son chef d'équipe. Elle pensa un moment qu'il allait prendre le relais, mais il n'en fit rien.
Rassurée quant à la couverture en armes des issues, elle rengaina son arme, préférant avoir les deux mains libres, puisque c'était possible.
"Vous ne serez qu'un preneur d'otage quelconque..."
"Comment ça?" Steinfield avait tressailli.
"Un forcené qui, cerné par la police, tue sa victime et retourne l'arme contre lui, on en a tous les jours."
L'homme rentrait dans la catégorie des narcissiques: lui expliquer que il ne serait qu'une statistiques devrait faire réagir son égo.
"Mais non, j'ai pas l'intention de me tuer!"
"Mais si vous la tuez, elle, mes collègues vont tirer." fit Lily, en désignant du doigts les deux malabars en plastron du SWAT qui se tenaient derrière elle. "Et croyez moi, ils ne ratent pas leur cible. Il ne restera plus rien de ce que vous êtes. Vos pensées, vos gout, vos souvenirs, tout ça cessera d'exister en une seconde. Votre brillant cerveau sera réduit en bouillie. D'ailleurs, " continua Lily avec une grimace, "on devrait reculer un peu. Je ne voudrais pas être éclaboussée. Ces gros calibres, ça fait du dégât. Vous imaginez, votre crâne en milles morceaux, étalés juste là...En plus, ce sera difficile à nettoyer. Vous laisserez une trace, c'est sur, mais..."
"Ta gueule!"
Gagné!
Lily s'était déplacé, de façon n'être ni dans le champ de tir de ses collègues, ni être un danger pour eux si Steinfield lui tirait dessus. Elle vit du coin de l'œil son boss en faire autant, pour être au plus près de l'otage.
"Ben oui, vous saviez pas que le sang, c'était très difficile à nettoyer?"
"ta gueule je t'ai dit!"
Steinfield visait Lily à présent.
"Je ne fais qu'énoncer des vérités."
Steinfield gronda rageusement, et relâcha sa prise sur sa jeune otage, ce qui permit à un des gants du SWAT de l'arracher des bras de son bourreau, et de la mettre rapidement à l'abri derrière lui et ses collègues. Aussitôt, le supérieur de Lily la prit en charge, et la fit sortir.
Steinfield hurla en voyant disparaitre sa seule monnaie d'échange.
Lily en profita pour se rapprocher. D'un coup de pied, l'arme était éjectée. En trente secondes, le suspect était maitrisé et fut évacué, menottes au poignets.
Restée seule, Lily poussa un long soupir de soulagement. Il reprit ses esprits et redescendit rejoindre ses collègues, qui étaient en compagnie de la police.
"Bon travail Lily."
"Merci chef."
Elle s'enquit de la santé de la jeune otage et fut soulagée en voyant qu'elle n'avait aucune blessure physique.

Lily revint au présent en voyant Garcia s'accroupir près d'elle.
"Hey, Lily? Tout va bien?
- Oui, oui, t'inquiète. l'adrénaline qui descend."

A ce moment, un des innombrables PC de Garcia bippa puis la tête de Derek s'afficha sur l'un des écrans.
"Salut poupée. Poupée?

L'interrogation avait fusé, Derek s'étonnant de ne pas voir la frimousse souriante ou concentrée de son analyste préférée.
GArcia se retourne et fila en 4e vitesse vers ses écrans.
- Je suis là, beau gosse. Un problème?

- Non, juste des infos à rechercher.

-Ok."
Elle s'installa, et comme à son habitude, ne mit que quelques secondes à envoyer les données voulues à l'équipe. Elle coupa la communication, puisse retourna.
"A nous deux!"
Mais Lily ne parla pas. Alors Garcia fit ce qu'elle savait le mieux faire. Rire. Raconter des bêtises et des choses légères, pour tenter de dérider son amie, et lui sortir ses préoccupations de la tête.
Lily lui fut reconnaissante de ne pas insister. Car outre la communication restreinte sur les affaires en cours, elle ne voulait pas revivre ces visions d'horreur. C'était une chose de voir les photos de cadavres mutilés, mais tomber nez à nez avec ce genre de spectacle était autrement plus choquant.
Le corps de la dernière victime de Steinfield était disposé soigneusement dans la 'ils s'étaient approché, ils s'étaient rendu compte de l'affreuse mutilation qu'avait du subir la jeune femme.
Lily n'avait pu retenir un haut-le-cœur, mais elle avait fait bonne figure. Néanmoins, elle avait accueilli avec soulagement le retour à l'air libre.

Elle termina son rapport et monta le déposer sur le bureau de son supérieur, pour qu'il le valide. Elle se sentait lasse, complètement vidée, subissant le contrecoup de son intervention.
Décidée à ne pas s'en aller avant la validation de son rapport, elle descendit un étage pour aller se réfugier dans le bureau de kevin. Mais elle trouva porte close, et se rabattit à nouveau vers le bureau de Garcia, armée de deux cafés.
La blonde sourit de toutes ses dents en la voyant arriver, et expédia sa conversation avec Rossi.

"Ça va mieux? Lily sourit, rassérénée.
- Oui, merci."
L'analyste lui prit un café des mains en lui claquant un baiser sur la joue.
"Merci Lily Jolie."

La jeune profiler se laissa tomber dans un fauteuil, piochant sans vergogne dans la réserve de magazines de Garcia.
"Pourquoi t'es encore là?
- J'attends que Monroe valide mon rapport, pour le corriger avant de partir s'il le faut.
- Ah, mais pourquoi il faut qu'il le valide?
- Une espèce de probation, ou de période d'essai si tu veux...
- Ah ok." L'analyste mordillait l'un de ses crayons gadgets, les yeux à nouveau fixés sur un de ses écrans. Lily se tut, et la laissa travailler.

"Ça va agent Johnson, on te dérange pas?
- Pas du tout agent spécial Morgan. J'attends la validation de mon rapport.
Derek sourit.
- C'est bien que tu sois là tu vas pouvoir aider Garcia, ça ira encore plus vite.
La jeune femme se redressa, et attrapa un bloc qui trainait là.
- Qu'est-ce qui se passe?
- Plusieurs Mo, plusieurs victimologies, plusieurs tueurs surement...et trop de données pour le petit génie.
- C'est le temps qui me manque.
Lily et Garcia échangèrent un regard amusé.
- T'inquiète pas, jamais on remettra en cause les capacités de ton formidable cerveau. conclut Lily en un clin d'œil.
- On vous rappelle, fit Garcia avant de couper la communication.

Garcia organisa la recherche, et en quelques minutes, elles avaient une liste de victimes potentielles, ainsi qu'une liste réduite de suspects.
- A eux de jouer! termina Garcia en envoyant les données.
A cet instant, on frappa doucement puis la tête de Kevin s'encadra dans la porte.
- Lily! Monroe te demande.
- J'y vais. Merci!

Kévin prit sa place, et Lily retourna vers le pool des agents,où Monroe l'attendait, assis sur le coin de son bureau.
- Agent Johnson.
- Agent Monroe.
- Votre rapport.
- Merci.

Lily s'empara de la chemise de carton, et ne put s'empêcher de l'entrouvrir. Elle vit la signature sur la dernière page, et sourit.
- Pas la peine de mettre trop de soin dans la rédaction, la prochaine fois.
Lily haussa les sourcils mais Montre s'éloignait déjà.
-Bonsoir, Lily.
Elle classa son rapport et s'apprêta à suivre l'exemple de son supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Lun 7 Juin 2010 - 21:32

Quelqu'un m'entend?
Ouh pinaise, y a de l'écho
Me revoilà, dans le désert de commentaires qu'est ce sujet...
Si un promeneur perdu passe par là, bonne lecture


Lily avala d'un trait le reste de son verre et se leva, direction la piste de danse. Jack et Ben l'avaient traîné dans un club gay-friendly. Pour une fois qu'elle pouvait danser sans qu'on la reluque, l'embête ou la drague, autant en profiter.

- Alors, tu t'amuses?
Jack, arrivé d'on ne sait où, était apparu à côté d'elle.
- Ouais, c'est franchement cool de pouvoir danser sans se faire tripoter.
L'homme éclata de rire.
- A de rares exceptions près, t'as rien à craindre. La rassura-t-il.
Ils passèrent une heure à danser avant d'aller se désaltérer.
- Regardez qui voilà!
Confortablement installée dans le carré lounge, Garcia les hélait. En compagnie de Kevin, elle sirotait un cocktail aussi coloré qu'elle.
Jack et Lily allèrent les saluer, trainant Ben dans leur sillage.
Lily eut une hésitation...Comment Jack allait-il pouvoir présenter Ben sans révéler son homosexualité?
Lily s'affala près de Kevin qui sourit en lui faisant la bise.

"Quest-ce que vous faites là?" demanda Garcia à brule pourpoint.
"On sort la gamine." répliqua Ben. Aussitôt, quatre paires d'yeux se tournèrent vers Lily.
"Hey! Ca suffit!" Sa réplique causa un fou rire général.

-Je vois qu'on rigole bien."
La voix de Spencer fit violemment sursauter Lily, qui s'empressa de calmer les battements de son coeur.
Le petit génie se tenait là, visiblement surpris de la surpopulation de la table.
-Regarde qui on a trouvé" s'exclama Garcia. Elle fit rapidement les présentations et enjoignit Spencer de s'asseoir près de Lily.
-Vous sortez la gamine et nous le petit génie! fit remarquer Kevin à Ben.
- Ah ouais, on pourrait peut-être faire une garde partagée? renchérit Jack.
Lily lui jeta un regard si excédé qu'il se tut, surpris du regard noir de son amie.
Il retrouva bien vite son aplomb en proposant de retourner danser.
Lily invoqua la fatigue, mais Garcia acquiesça avec enthousiasme, trainant Kevin dans son sillage. Spencer, lui, refusa tout net : "Je danse très mal et en plus, faut que quelqu'un tienne compagnie à Lily".
"Mauvaise excuse." fut la seule réponse collégiale qu'il obtint.
Le bruit de la musique leur parvint un moment, mais le volume diminua fortement lorsque la double paroi vitrée du lounge fut refermée.
Lily se massa le genou, grimaçant un peu.
- Ca va?
- Oui, oui. Je me suis un peu cognée en intervention hier matin. Du coup, sauter partout deux heures durant n'a pas arrangé mon affaire.
- Je comprends.
- Je peux te poser une question?
- Vas-y.
- Pourquoi t'es venu si t'aimes pas danser?
- Pour faire plaisir à Garcia...fit le profiler en haussant les épaules.
Lily sourit. Elle commençait à mieux appréhender le jeune homme et ce qu'elle découvrait lui plaisait assez.

En contrebas, Garcia faisait la fière, perchée sur un cube au milieu des trois hommes. Lily ne put retenir un petit rire en voyant son manège.
- Qu'est-ce qui se passe?
- Regarde Garcia.
Spencer se décala et rit à son tour.
- Tu veux toujours pas danser? Regarde, c'est plus calme comme musique.
Lily, l'alcool et la fatigue aidant, se sentait pousser des ailes. Sur la piste, des couples se formaient.
- Je promets de ne pas te sauter dessus. Sourit-elle.

Spencer, installé sur le canapé, regardait la jeune femme qui lui tendait une main, une moue adorable sur le visage. Il réfléchit un instant, mais l'alcool ingurgité - malgré une dose raisonnable - levait ses inhibitions et lui brouillait un peu les idées.
Il finit par saisir la main tendue et en fut remercié par un sourire étincelant.

Lily lui serra un peu plus la main lorsqu'ils entrèrent dans la salle principale. Elle choisit un coin plutôt sombre, pour ne pas gêner plus Spencer, avant de nouer ses bras autour de son cou.
Spencer, se trouvant un peu handicapé par sa haute taille, posa maladroitement ses mains sur les hanches de Lily. Le sentant complètement crispé, elle se haussa sur la pointe des pieds pour lui dire a l'oreille :

- Détends toi, tout va bien.

Spencer finit par se laisser aller et rapprocha même Lily de lui en voyant des jeunes gens traverser difficilement la foule près d'eux.
Il commençait même à trouver agréable de bouger doucement sur la musique.
Mais la musique douce s'interrompit et redevint plus violente.
Lily soupira et se dégagea à regrets des bras de Spencer, lui prenant à nouveau la main pour regagner le lounge.
Ils étaient presque en haut du grand escalier lorsqu'elle fut accostée.
- Salut beauté.

- T'es pas bavarde dis donc! C'est ton copain qui te rend malheureuse?
- Mon copain a au moins la décence de savoir se comporter avec les femmes.
La dessus, elle lui jeta un regard hautain avant de se retourner vers Spencer, juste en dessous d'elle dans l'escalier. Le jeune homme s'inquiéta un peu de la voir se rapprocher d'elle.

Elle glissa une main sur sa nuque pour le rapprocher d'elle et déposa doucement ses lèvres sur les siennes. D'abord interdit, Spencer finit par répondre à ce doux baiser, sans arrière-pensée.
Lorsqu'il y mit fin, il remarqua que Lily avait les yeux fermés. Et lorsqu'il put enfin plonger ses yeux dans le regard de la jeune femme, il y trouva le reflet de son propre étonnement.

Lily reprit ses esprits et se retourna : l'importun était toujours là.
-Autre chose?
Il fila sans demander son reste. Elle n'osa pas se tourner à nouveau vers Spencer et lui agrippa le poignet pour retourner vers leur refuge. Ce qui en devait être qu'une boutade s'était avéré être plutot troublant.
La serveuse s'approcha en leur demandant si tout allait bien.
Ils se laissèrent tomber sur deux fauteuils voisins. Le silence s'éternisait et Lily finit par remarquer qu'elle caressait machinalement la main de Spencer qu'elle n'avait toujours pas relâché.
Honteuse et gênée, elle la retira brusquement.
- Désolée.
- Y a pas de mal. Spencer, les yeux fermés, semblait serein.
- En fait, c'était plutôt agréable.
Lily eut un petit sourire un peu amer.
- La main ou le baiser?
- Les deux. Il avait toujours les yeux fermés et Lily se demanda soudain s'il allait bien. Mais il finit par se redresser, le regard un peu flou.
- Tu as trop bu... techniquement j'ai un peu profité de toi. Se reprocha Lily.
- Mais non. Soupira Spencer
- Mais si!
La seconde d'après, elle se trouvait quasiment sur les genoux de Spencer qui l'embrassait. Lily savourait ce baiser alchimique, mais qui prit fin bien trop tôt.
- Voilà. Un partout.
Lily eut un pincement au coeur et s'en voulut aussitôt. Spencer ne lui devait rien, ils ne sortaient pas ensemble, ils étaient juste collègues et à peine amis.
Le silence tomba à nouveau, moins pesant cependant.

Ils étaient perdus dans leur pensée et révassèrent tranquillement jusqu'à ce que les deux couples viennent récupérer leurs affaires.

Lily entrouvrit les yeux, sentant la chaleur du soleil jusque sur son visage. Elle ouvrit un oeil nonchalant avant de se tourner vers le radio-réveil.
Déjà onze heures...pfff
Elle paressait tranquillement quand elle se rappela la soirée de la veille. Des rougeurs coupables vinrent aussitôt colorer ses joues.
Les slows, les baisers, les mains liées...Oh purée, je me suis quasiment jetée sur lui...
Elle finit par reprendre contenance et fila se prélasser dans son bain, jusqu'à ce que Derek ne l'en tire pour une journée de sport.
Ils ne revinrent qu'en debut de soirée, fourbus mais délassés.
- Tu fais quoi ce soir?
- DVD chez Garcia.
- Moi aussi.. A tout alors.
- A toute à l'heure.

Restée seule, Lily fila sous la douche pour ensuite choisir un jean et une tunique longue un peu échancrée. Elle enfila des bottes et se maquilla légèrement, avant de se faire un grand sourire dans la glaçe.
Elle récupéra un sac plein de soft drinks et fila.
- T'es la première !
Garcia l'accueillit en souriant.
- Et ça tombe bien, faut qu'on parle!
- Quoi?
- Il se passe quoi entre toi et Spencer? attaqua sans préambules l'analyste.
- Rien.
- Pourtant, je vous ai vu vous embrasser.
- Ah, ça... Lily réfléchissait à toute allure.
- Oui, ça! Surexcitée, la blonde en sautillait presque sur son fauteuil.
- C'est juste pour me débarasser d'un gros lourd. Il devait y en avoir un dans toute la boite, et on se l'est coltiné. En plus on avait trop bu.
- Mouais, marmonna la blonde, moyennement convaincue. Vous êtes allés danser des slows en vous tenant la main. Et puis après, je vous ai vus vous embrasser encore.
- Raaah, Garcia t'es chiante!
- Mais c'est pour ça que tu m'aimes chérie. Bon alors, ce second bisou?
Dépitée, Lily se frappa le front avant de se cacher le visage dans ses mains.
Quand elle regarda Garcia à nouveau, elle ne souriait plus du tout. Alarmée, l'analyste lui prit une main.
- Qu'est-ce qui ne va pas? Il t'a pas forcée...Si ce n'était qu'un jeu, pourquoi t'es si bouleversée, ma puce ?
Lily ne répondit pas, indécise quant à la conduite à tenir. Garcia était très proche de Reid, n'était-il pas un peu risqué de lui dire la vérité?
La jeune femme soupira et fut tirée de ses songes par Garcia.
- Je sais, vous êtes passés à l'acte? Kévin!
Catastrophée, la jeune femme fit taire l'analyste.
- Non mais ca va pas? Tu crois vraiment que ton petit génie est le genre à tirer son coup dans les toilettes d'une boite gay?
- Mon ptit génie? Je l'ai jamais appelé comme ça...
Garcia repartit dans sa réflexion. A cet instant, Kévin les rejoint, leur tendant un verre à chacune.
- Cocktail maison de mon crû. Sans alcool...Vous voulez bien gouter?
Il s'installa près d'elle et la conversation prit un tour moins privé, au grand soulagement de Lily.
- Dis Lily, le courant passe bien entre toi et Spencer, non?
Lily poussa un hurlement intérieur.
- Oui. Je le trouve... intriguant. Lily s'était forcée à ne pas répondre trop vite et d'un ton neutre.
Mais le cerveau de Garcia tournait déjà à plein régime.
- C'est ça! Tu craques pour lui. C'est marrant ça, j'aurais cru que Derek aurait ta préférence.
- Derek? Yerk! C'est presque mon frère. Il est beau d'accord, mais ce serait limite de l'inceste.
- Ah, mais je remarques que tu ne nies pas.
- Garcia...S'il te plait, tais toi.
- Quoi? Mais c'est génial. Je suis certaine que tu ne le laisses pas indiffèrent en plus.
- Et l'interdiction de fraternisation tu en fais quoi? Lily sortait tous les arguments qu'elle trouvait.
Kevin et Garcia s'entreregardèrent.
- C'est à nous que tu dis ça?
- Vous êtes pas dans la même équipe.
- Mais on bosse dans le même service.
- J'ai même du expertiser son système. renchérit Kevin.
Lily rendit les armes.
- D'accord. Mais c'est pas pour autant que je vais lui sauter dessus, ok?
- Et pourquoi pas? C'est pas lui qui fera le premier pas, je te préviens.
Garcia échaffaudait des plans plus tordus les uns que les autres.
-Minute papillon! T'avise pas de jouer les marieuses!
La moue déçue de Garcia à cet instant était si terrible que Kevin sortit son telephone et la flasha à toute vitesse, avant de passer l'appareil à Lily.
- Regarde!
Et il partirent dans un fou rire. Garcia ronchonna pour la forme, mais finit par les rejoindre lorsque Kevin lui mit l'appariel sous les yeux.
- Faudra que je m'entraine à la faire celle-là.
Lily sourit, rassérénée. Ce n'était pas si terrible, en fait. Elle était presque certaine que Spencer avait lui aussi ressenti ce trouble, lors de leur premier - faux - baiser.
Pourquoi ne pas tenter sa chance. Elle se savait capable de ne pas s offusquer si Spencer refusait ses avances, mais elle savait aussi que pour l'instant, le travail serait prioritaire sur toute forme de romance.
A cet instant son téléphone sonna.
- Johnson.
- Salut Lily!
- Joanna? Ca me fait plaisir de t'entendre. Comment ca va?
- T'as pas eu mon mail?
- Lequel?
- Je suis à DC. On m'a envoyé ce midi remplacé mon directeur de thèse à un colloque. J'ai juste eu le temps d'attraper des fringues et de sauter dans l'avion. Je t'ai envoyé un mail tout à l'heure.
- Désolé, j'étais pas chez moi. T'es à l'aéroport? J'arrive.
- Ok.
Lily raccrocha, regardant ses hôtes qui avaient suivi l'échange.
- Désolée, je vais devoir rentrer.
- Tss, pas question. Tu vas la chercher et tu reviens directement ici. ordonna Garcia.
- Si elle est pas trop fatiguée. nuança Kevin

Au fond d'elle, Lily savait pertinemment que Jo ne résistera pas à l'occasion de connaitre ses collègues et amis. Elle en profiterait pour raconter diverses anecdotes sur Lily. Malgré leur peu d'écart, c'était son loisir préféré. Et Lily en avait tiré quelques hontes phénoménales.
Elle se résigna donc à une soirée de gêne intensive et attrapa ses clefs.

Lily déboula dans le terminal et se mit à la recherche de Joanna. Elle avisa une enseigne Starbucks et s'y dirigea. Sa cafeinomane d'amie s'y était surement réfugiée.
Et effectivement, la gourmande Joanna y était attablée, sa valise à ses pieds, devant un reste de bagel et un Venti.
- Cappucino caramel Chantilly cannelle?
- Exact. Comment tu vas ma belle?
- Bien, bien. Je suis membre de la BAU. Je désespère pas d'intégrer l'équipe principale un jour : c'est là que sont les meilleurs profilers.
- Et les amours?
- Suis là pour bosser, moi.
- Mouais. On y va?
- Go!
En rejoignant la voiture, Joanna lui exposa ce qui s'était passé depuis son départ de Chicago.
- Ah et le notaire de ton père m'a donné quelques enveloppes pour toi, vu que j'étais ton mandat.
Lily déglutit.
- Je crois que je ne t'ai jamais remercié de t'être occupée de tout, à l'époque... fit Lily en la serrant dans ses bras.
- Oh si tu l'as fait. Tu as continué à vivre ta vie, en réalisant votre rêve à tous les deux. répondit doucement Joanna.
Lily sourit tristement. Elle aurait adoré partager tout ça avec son père, mais la vie avait fait en sorte qu'elle continue seule. Elle secoua la tête pour chasser ses idées noires. Elle n'était définitivement pas seule.
- Dis, j'étais à une soirée chez des collègues. Ca te dis qu'on y aille?
- Ah chouette! Je vais pouvoir leur raconter plein de trucs gênants.
- Jo, fais moi plaisir, modère ton enthousiasme s'il te plait.
La rouquine éclata de discutèrent gentiment jusqu'à leur arrivée chez Garcia où elle fut chaleureusement accueillie. Quand Jo fut installée avec un verre à la main, Lily fit le tour pour saluer ses collègues arrivés entre temps.
- Derek n'est pas arrivé?
- Non ma caille. Il a appelé, il sera en retard.
- Derek Morgan? coupa Joanna.
- Oui, pourquoi?
- Viens, faut que je te montre un truc. Faut qu'on aille à ta voiture.
- Excusez nous, on revient, lança-t-elle à a cantonnade avant d'entrainer Lily jusqu'à son SUV, où elle extrait de sa valise une grosse enveloppe rembourrée.
- Elle est pour vous deux.
Lily souffla doucement.
- Ok.
Elles remontaient, lorsqu'elles croisèrent Derek qui arrivait enfin.L'homme salua gentiment Joanna et embrassa Lily. La jeune femme en profita pour lui parler de la fameuse lettre.
- Tu es sure que tu veux le faire ce soir?
- Oui. Ce sera fait. Ca te convient?
- Ca me va.
Les trois jeunes gens retournèrent das l'appartement.
- Regardez qui j'ai trouvé, claironna Lily.
Derek déposa ses 6-pack, salua et s'approcha de Garcia. Il lui murmura quelque chose à l'oreille avant qu'elle ne fasse signe à Lily de s'approcher. Puis, elle les poussa tous les deux sur la terrasse et referma derrère eux. Lily ouvrit l'enveloppe et en tira quelques feuillets, ainsi qu'un CD.
- Je reviens. fit-elle simplement en mettant le tout dans les mains de Derek.
- Kevin. Je peux t'emprunter un portable?
Le petit brun acquiesça et fila, avant de revenir vers elle avec un pc dans les mains.
- La batterie est pleine.
- Merci.
- Pas de soucis, fit-il en lui serrant doucement l'épaule. Il avait compris.

- Salut ma puce. Et Derek. Car si vous avez suivi les indications du notaire, vous êtes ensemble, actuellement. Si vous regardez cette vidéo, c'est que malheureusement je ne suis plus de ce monde.
Pete s'arretait et soupirait.
- C'est dur de songer à sa propre mort.
- Bon...Ma chérie, il y a dix-huit ans aujourd'hui que nous avons perdu ta maman. Après avoir été malade si longtemps, elle s'est éteinte, nous laissant seuls toi et moi. Je sais que je n'ai pas été un père parfait, mais je pense avoir fait de mon mieux. En plus, la belle jeune femme intelligent et généreuse que tu es devenue me montre que je n'ai pas trop mal fait mon boulot.
Lily étouffa un sanglot.
- Derek, que dire?... Tu es le bleu le plus têtu que j'aie eu à former. Et je peux te dire que j'en ai vu défiler des générations de flics, à l'Académie. Mais heureusement pour toi - et moi -, tu as aussi été le plus prometteur. Et sache que pendant toute la période ou tu as été mon équipier, sache que je t'ai confié mes arrières sans aucune appréhension. Tu as aussi été un grand frère d'adoption idéal pour Lily, sachant l'écouter et l'apaiser quand elle ne voulait ou ne pouvait pas me parler. Je pense que c'est en partie grâce à toi qu'on s'entend bien aujourd'hui. Dieu sait qu'elle était nerveuse, ado!
- Hey! Lily n'avait pu réprimer un grognement.
- J'imagine qu'elle râle. rit Pete. Lily-flower, tu sais que je t'ai légué tout ce que je possède, excepté une certaine somme, qui est pour Jo. Quant à toi, Derek, tu trouveras au fond de l'enveloppe quelque chose pour toi.
Lily se leva vivement, attrapa l'enveloppe et revint s'installer près de Derek. Elle fouina dans l'enveloppe et sourit.
- Tiens.
Derek ouvrit l'écrin, les yeux brillants.
- Cette montre, tu la connais. Elle vient de mon arrière grand-père. Quatre générations de Johnson y ont mis leur griffe. Désormais, c'est à toi de poursuivre la lignée. Ajoute ton maillon à la chaine, fils.
Lily sentit une goutte sur son épaule. Elle se tourna vers Derek et vit une larme rouler sur sa joue.
- Derek, quels que soient les doutes que tu puisses avoir, tu es quelqu'un de bien. Quand l'heure viendra, tu feras un formidable père de famille. Ne laisses pas ton métier te bouffer, tu es fort et tu y excelles. Sois heureux et veille sur ma fille s'il te plait. Mon ange, je sais que tu es à deux doigts de ton diplôme, et j'espère que nous avons pu fêter ton intégration au FBI. Sache que je t'aime plus que tout au monde et que jamais je n'ai regretté d'avoir refusé de te confier à tes grands-parents maternels et de m'occuper seul de toi. J'ai eu une vie un peu courte, mais bien remplie et malgré toute la joie que m'a apporté mon métier, tu restes ma plus belle réussite. Eloignes les bimbos de Derek, veux-tu et fais moi plein de petits enfants, je les regarderai de la-haut.
- Je vous aime, les enfants.
Et la video se et Lily demeurèrent silencieux un moment. Elle pleurait et Derek avait les yeux bien trop brillants.

Spencer, arrivé entre-temps, se demandait ce qui retenait ses amis.
- Ils sont dehors, des papiers du notaire à lire.
- Oh.
Il se leva, s'éloignant de la conversation. Il jeta un oeil sur la terrasse et eut un pincement au coeur en voyant Lily dans les bras de Derek. Elle semblait bouleversée. Ce dernier l'embrassa sur le front et s'éloigna, la laissant seule à l'autre bout du balcon.
- Hey, petit génie, tu viens m'aider?
Spencer se retourna et sourit mécaniquement à Garcia, avant de lui emboiter le pas. La jeune femme lui colla dans les bras deux pichets de cocktail frais en lui ordonnat de revenir après les avoir posés, tout cela en surveillant ses feuilletés.

- Va la voir.
Spencer était installé dans la cuisine et aidait Garcia, à transvaser les feuilletés dans un plat.
- Quoi?
- Lily, va la voir. Tu craques sur elle et tu ne la laisses pas indifférente.
- T'as fini de jouer les marieuses? bougonna le jeune homme.
- Tss, va lui faire tes tours de magie, ca lui changera les idées. Ouste.

Indécis, le profiler resta seul un moment. Mais il détestait plus que tout voir les gens tristes autour de lui. Il piqua une fleur dans le vase près de lui et prit de la menue monnaie dans sa poche.
Garcia, restée cachée près de la porte, sourit : opération rapprochement 1 lancée!

- Tu veux en parler?
- Non. dit brusquement Lily.

- Excuse-moi. C'est juste que y a pas grand chose à dire. Mon père avait laissé une vidéo au milieu des papiers qui étaient destinés à Derek et moi.
C'est assez récent, à croire qu'il savait qu'il allait... mourir.
Sa voix s'étrangla.

Lorsqu'ils revinrent tous les deux, Lily arborait un sourire, qui, bien que mélancolique, fit pousser un petit soupir de soulagement à Garcia. Derek et Joanna adressèrent un regard reconnaissant au jeune homme.
- Dis, Garcia, c'est bien un tapis de DDR que je vois là? fit Joanna en indiquant un bout de plastique dépassant d'une étagère.
- Tu connais le DDR?
- Oui, j'adore ça.
Lily et Joanna échangèrent un regard complice.
- Ah ouais. C'est ce qu'on va voir. Une petite démo?

Voilà, voilà. Je sais que mon Spencer est un peu OOC, mais j'aime à croire que cela ne vous dérangera pas...
Un chtite review?
A la prochaine
XoXo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Mar 4 Jan 2011 - 11:04

En fait de soirée DVD, ils jouèrent sur les tapis de DDR. Et même si Emily et JJ s'étaient fait tirer l'oreille pour participer, ils passèrent tous une excellente soirée.
Garcia envisagea un instant de demander à Lily de ramener Spencer, mais la présence de Jo compliquait ses plans. Kévin la rejoint.
- Laisse les aller à leur rythme... lui chuchota-t-il à l'oreille.
Ils se séparèrent à une heure avancée, et Jo baillait à s'en décrocher la mâchoire.
- Allez, zou, au lit!
Lily installa Jo dans la chambre d'amis et prépara du thé pendant qu'elle occupait la salle de bain. La nuit fut courte mais réparatrice. Avant de partir, Lily confia un double de ses clefs à Jo.
- Si jamais je dois partir en mission, tu fais comme chez toi.
- Comment ça?
- Quand on doit partir en mission, on le sait une heure avant.
- Ah.
- Tiens, le plan du métro, l'itinéraire pour aller au centre des congrès, et l'itinéraire de chez Garcia : elle te ramènera ma voiture; si tu la veux, si je pars en mission. Son numéro... et je file.

Et Joanna, encore en pyjama, vit disparaitre Lily avant d'avoir eu le temps de dire ouf. Lily enchaina les études de cas avec ses collègues, sans qu'ils n'aient à se déplacer. Elle trouva même le temps de déjeuner avec les filles et Joanna, qui était enchantée de son colloque. Elles remontaient en compagnie de JJ et Garcia quand elles croisèrent Cassidy, qui dévalait les escaliers.

- Johnson! En piste!
- Ok. On va ou?
- DC. Prise d'otages d'un récidiviste, ils nous veulent sur place avec les démineurs.
- Je suis en bas dans trois minutes.
Garcia offrait un café à Jo, et Lily filait vers les vestiaires. Elle reparut quelques instant plus tard, armée de pied en cap. Treillis noir, rangers, gilet pare-balles, et armes au holster, la jeune femme vivace et fantasque avait disparu, laissant place à la professionnelle du comportement. Elle partit avec ses collègues, et Jo semblait abasourdie.
- Ça va?
- Oui, oui. C'est juste qu'on la reconnait pas. Mais... Pete serait fier d'elle.
Le silence tomba, les trois filles buvaient tranquillement leur thé, et s'en servirent un second.
- Regardez.
Garcia remit le son de l'écran géant.

Ici Lauren Withers, de KDN. Nous sommes en direct de l'immeuble Kennedy, où un forcené a pris des otages. Il porte une ceinture d'explosifs et menace de faire exploser des charges disséminées un peu partout à l'étage.
Nous sommes à la recherche de toute précision concernant le preneur d'otage. La police est sur place, et a établi un cordon de sécurité. L'immeuble est en cours d'évacuation et les démineurs sont en route.

A cet instant, on vit trois gros SUV noirs s'arrêter dans un crissement de frein, et un camion estampillé "Bomb Squad" s'arrêtait un peu plus loin. On vit Lily, Monroe, et Cassidy descendre de voiture dans le champ des caméras.

- Monroe, BAU. Cassidy, Johnson. fit Monroe en présentant ses agents. Qui commande ici?
L'agent de faction leur indiqua un policier en civil.
- Capitaine Smith. Fit l'homme en leur tendant la main.
- Monroe, Cassidy, Johnson. On est de la BAU. Avec votre permission, on peut vous assister.
- Pas de problème, c'est moi qui ai demandé votre venue. L'homme est reconnu pour avoir des problèmes psychologiques, voire psychiatriques. J'ai son dossier à votre disposition.
- Très bien. Cassidy, avec moi. Johnson, tu vas rejoindre les tireurs d'élite.

- Lieutenant...
-Quoi?
Sans se démonter, Lily continua.
- Johnson, BAU. Lequel de vos hommes à la meilleure vue sur le suspect.
L'homme lui fit signe de la suivre vers le PC mobile, où il déroula le plan du quartier.
- Ils recrutent au berceau, au Bureau?
- Presque. A la maternelle.
L'homme eut un sourire.
- Ils sont là, là et là...Pour moi, la meilleure visibilité est ici.
- Ils ont une lunette séparée, qu'ils peuvent me prêter?
- Oui.
- Dernière chose : votre fréquence?
Lily régla son émetteur et sortit du camion.
- Bailey, je t'envoie une petite de la BAU qui a besoin de visibilité pour une observation du suspect. C'est bon pour toi?
- Oui chef.

Lily retraversa la rue au pas de course, manquant de peu de se faire alpaguer par la journaliste. Vingt étages d'ascenseur et un peu de gymnastique plus tard, elle atterrissait souplement sur l'avant-toit sous
l'œil rieur d'un sniper.
- Johnson.
- Bailey, enchanté. une lunette pour la demoiselle!
La jeune femme doutait d'être utile, mais appréciait de participer de plus près à une prise d'otages. Les yeux toujours vissés à la lunette de précision, elle fronça soudain les sourcils.
- Qu'est-ce qui se passe, l'interrogea l'homme de faction derrière elle. Un souci?
- Du tout. C'est juste que je le vois souvent mettre sa main à l'oreille.
- Juste un tic, peut-être.
- peut-être se contenta de répondre prudemment Lily.
mais elle préféra appeler Monroe pour lui exposer sa réflexion.

Bien lui en avait pris. En fait de tic, l'homme portait tout bonnement une oreillette et un émetteur.
- Il a au mieux un complice, au pire un dominant, marmonna Lily, toujours perchée sur son toit.
- Hein? Les deux snipers ne comprenaient rien à ses divagations.
- S'il a un émetteur, c'est que quelqu'un communique avec lui. Donc un complice, ou quelqu'un qui les manipule, et dans ce cas c'est extrêmement dangereux, car il va falloir le forcer à se révéler. Parce que celui qui est là-haut n'a peut-être même pas le contrôle sur ses bombes, y compris de celle qu'il porte lui.
- Merde! Le juron des deux hommes avait fusé.
- C'est ça, résonna en écho la voix de Monroe sur le canal des oreillettes.
- Désolé chef.
- Pas grave, tu fais mon boulot, et j'ai la paye. Je vais pas m'en plaindre, railla le plus expérimenté.

Il fallut presque une demi-heure pour obtenir la photo qui étayait leur hypothèse.
- Il faut trouver la fréquence de l'oreillette. Allez me chercher le scanner! Et coupez moi la vidéo surveillance!
- Non!Objecta immédiatement Monroe. Le complice peut avoir accès au système. Demandez à vos analystes de créer une boucle pour chaque caméra.
Une fois les boucles en place, les démineurs firent le tour des étages avec des chiens, repérant les bombes, et désarmant illico toutes celles qui pouvaient l'être. Ils les laissèrent tout de même sur place.

- Bon, Johnson, descends de ton perchoir, on va voir comment s'en sort le négociateur. Avec les infos que lui donnèrent les profilers, le négociateur put faire libérer quelques otages et gagner du temps.
Les membres de la BAU assistèrent silencieux au reste des échanges.

- On va donner l'assaut. Vous pourriez nous aider, avec la prise en charge psy des otages?
- Bien sur, acquiesça Monroe.

Cassidy et Lily renfilèrent don en grognant leur gilet pare-balles.
- Allez les filles, on se bouge! Bailey les narguait de son perchoir.
Lily se retourna en jetant un œil noir vers l'endroit d'où elle le savait guetter.
- Hé les jeunes, on se concentre s'il vous plait.

Arme au poing, ils déboulèrent dans la pièce ou le forcené se trouvait, faisant hurler de surprise les otages.

- Appelez les démineurs, vite!
Une des otages portait elle aussi un gilet explosif, plus complexe à première vue que les bombes disséminées dans l'étage.

-Cassidy tu restes avec elle, fit Monroe en se retournant. Ils tenait deux personnes agées par le bras. Merde, elle est déjà dans l'escalier. Johnson, tu restes ici avec les démineurs.
Lily déglutit nerveusement.
- Et essaies de la calmer...sinon ils pourront jamais travailler. Murmura l'homme avant d'évacuer les lieux.
Elle tentait de rassurer l'otage quasi hystérique. Comme fait exprès, le forcené menotté, se mit à marmonner des mots incohérents.
- Il ne va pas être content...
- Qui ça? Hurla la pauvre jeune femme. Espèce de monstre! Qui va nous tuer? Enlevez moi ça, s'il vous plait. reprit-elle d'un ton suppliant.
Lily s'agenouilla, jetant un oeil au gilet. Elle prit doucement la main de la jeune femme.
- Calmez vous. Respirez lentement, bien à fond. Voilà, comme ça. C'est quoi, votre nom?
- E...Emy.
- Moi c'est Alison, mais on m'appelle Lily. Alors ces messieurs que vous voyez la, vont tout faire pour vous tirer de là au plus vite, mais il faut que vous essayiez de vous calmer, et que vous ne bougiez plus.
- D... D'accord.

Lily se tut, tenant toujours la main d'Emy, observant le travail du démineur. Elle tentait de se rappeler les quelques leçons de son père. Emy ne disait pas un mot, en quelque sorte hypnotisée par le travail précis des mains de son sauveur.

- Vous êtes sures que les fréquences sont brouillées? Lâcha soudain celui qui s'occupait du forcené dans son oreillette.
Le sédatif donné au forcené ayant fini par faire effet, il avait pu travailler sans encombres. La réponse dut lui plaire, car il annonça qu'il était prêt.
- Moi aussi. fit soudain le voisin de Lily.
Deux de leurs collègues disparurent soudain.
- Ils vont chercher les robot inhibiteurs. lui expliqua-t-on. Vous allez devoir m'aider. Il faut être deux pour l'enlever.

Lily jeta un regard anxieux autour d'elle, et effectivement ils n'étaient plus que trois dans la salle. Elle se concentra donc sur ce qu'on attendait d'elle.
- Prête?
Sans dire un mot, elle acquiesça.
Ils finissaient de trancher les dernières attaches quand un bruit de chenilles les avertit de l'arrivée des robots inhibiteurs. Ils déposèrent doucement les deux gilets devant les deux robots et s'assurèrent que la connexion des robots avec leurs pilotes était effective.

- Allez, on bouge!

Lily attrapa le bras d'emblée et traina derrière elle le forcené, en se précipitant vers les escaliers. Soupirant de soulagement en voyant arriver des collègues, elle leur confia le prisonnier, car Emy ne la lâchait toujours pas et la pauvre était exténuée.
- Appuyez vous sur moi.
Cahin-caha, elles finirent par déboucher de l'immeuble, le tout sous l'œil inquisiteur des caméras.

A quelques dizaines de kilomètres...
- Garcia! Regarde la télé.
- Ma petite fleur est une grande, fit Derechef, faussement ému. Il sourit, échappant de justesse à une frappe de Garcia.

- Souris Lily, tu passes à la télé. se moqua Cassidy.
- Graphe.
la jeune femme venait juste de faire son rapport oral à Monroe. Plutôt soulagée d'en avoir fini, elle essuya son front moite et se figea.
Il faisait presque 25°, et pourtant, parmi les spectateurs, un homme et un seul portait un pardessus long.
- Cassidy, on a trouvé le manipulateur?
- Non.
- Regarde ce type là-bas.
- Je l'avais repéré aussi, bouge pas.
Lily se sentit soudain très bête, plantée seule en plein milieu du périmètre de sécurité.

- A tous, restez sur vos gardes, on a peut-être repéré le second suspect.
Les sens en alerte, la jeune femme espérait de tout cœur avoir raison. Et pourtant...

Alors que deux inspecteurs enjoignaient poliment au spectateur de les suivre, une détonation déchira l'air. Lily se retourna vivement, et vit un homme armé viser leur forcené.
Un hurlement retentit :
- A terre!

Ce fut la débandade. Tout le monde cherchait un abri, on entendait des cris, des ordres aboyés.
- Merde. Dans la cohue, Lily avait perdu le tireur de vue.
- Johnson, bouge, il est à 20m, à deux heures. La voix de Bailey l'avait ramené sur terre.

Et elle le vit, l'arme braquée, un rictus haineux sur le visage. Une seconde détonation retentit alors qu'elle s'identifiait.
- FBI! lâchez votre arme!

Stupide! pensa-t-elle après coup. Mais en agissant ainsi, elle était légalement couverte.

Comme au ralenti, elle vit l'arme changer de cible, et se braquer sur elle. Fugacement, elle se demanda ce que son père avait ressenti avant de mourir. Elle devina l'engagement de la troisième balle dans le chargeur et fit feu. Touché au torse, l'homme s'écroula.
Tremblante, elle s'approcha, et éloigna l'arme d'un coup de pied.

Et là, le temps reprit son cours normal. Des ambulanciers arrivaient déjà, une cavalcade lui annonça l'arrivée de ses collègues. Les ambulanciers découpaient les vêtements, que les policiers fouillaient, et l'un d'eux exhiba bientôt un petit émetteur moyenne portée.

Pour un peu, Monroe en aurait sauté de joie. S'il détestait une chose par dessus tout, c'était de voir un de ses agents accusé de bavure alors qu'il n'avait fait que son travail.
Il s'approcha de sa jeune recrue.
- Johnson?
Elle se retourna, un peu hagarde.
- C'est fini, et il est en vie. Joli boulot. Tu connais la procédure, donne moi ton arme.
Lily obéit mécaniquement. Bien sur qu'elle la connaissait, elle l'avait revue moins d'une semaine plus tôt.
. Allez viens, on rentre.

Un silence lourd planait dans le petit bureau où Rossi et Spencer avaient rejoint Garcia et Derek. Toute la scène avait été filmée, et ils étaient consternés.
- Au moins, Strauss ne se demandera plus si elle est capable de faire usage de son arme. fit calmement Rossi. C'est le métier qui rentre.
Garcia fronça le nez mais ne répondit pas, tandis que Spencer jetait un regard interloqué à son collègue. Il se rappelait encore quel mal il avait eu, la première fois qu'il avait du vraiment tirer sur quelqu'un.
Pauvre Lily... Même si c'était un passage quasi obligé pour chaque agent, au moins une fois dans sa vie, c'était une des choses les plus dures à encaisser. Et encore plus si le tireur y restait.

Le cœur de Lily battait encore à tout rompre quand ils entrèrent dans l'open space, machinalement, elle se dirigea vers son bureau, commençant déjà à rédiger un brouillon de rapport, tant que les souvenirs étaient frais. Elle soupira, en recevant son arme de service, elle savait que ses cibles ne seraient plus de carton mais de chair et de sang. Mais savoir et voir étaient deux choses différentes, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine culpabilité. Pourtant, dans les stricts faits, son tir était justifié et contrôlé. Elle tira d'un tiroir son lecteur mp3 et se replongea dans l'après-midi écoulé.

Lily déglutit et raccrocha lentement, elle se leva et grimpa les escaliers vers le bureau de Monroe. Un observateur extérieur aurait cru qu'elle se rendait à l'échafaud.
- ferme la porte, elle s'exécuta.
- Assieds-toi, elle s'assit, jouant nerveusement avec la bague qui ornait son annulaire droit.

- Le tireur est mort.

Et voilà.

Verdict?

Xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Jeu 6 Jan 2011 - 12:59

Chapitre 12
- Le tireur est mort.
Une chape de plomb s'abattit sur les épaules de Lily et ses oreilles se mirent à bourdonner, Monroe claqua des doigts devant son visage.
- Lily? T'es avec moi, là?
- Oui... C'est juste que...
- C'est la première fois je sais...tu vas être coincée pour la paperasse quelques heures, mais ne t'inquiète pas, tu n'auras même pas à déposer. Tout a été filmé, ton tir était justifié.
- Bien.
- Ce sera tout. Ah non, attends! Quelques dossiers en attente sur lesquels je voudrais que tu me fasses une étude préalable...
Lily prit la liste de référence, et ne sut jamais comment elle était revenue jusqu'à son bureau.

Derek avait le coeur serré de voir la jeune femme si bouleversée. De la salle de réunion d'où il discutait avec le reste de l'équipe, il suivait du regard Lily qui naviguait entre les différentes armoires.
- Hey, Morgan, t'es avec nous là?
- Hm? Oui, oui. Tu disais?
- Je disais que tu devrais laisser Johnson tranquille, fit tranquillement le moustachu. C'est le métier qui rentre. Si elle a besoin de conseils, elle viendra te les demander.
Derek fronça les sourcils, mais ne répondit pas. Il savait très bien que son instinct protecteur était sur développé, et particulièrement envers les femmes de son entourage. Mais comme d'habitude, le conseil lui passa au dessus de la tête, et sitôt la réunion terminée, il se mit à la recherche de Lily.

Il la trouva dans leur salle de repos, occupée à se préparer un cappuccino frappé dans la kitchenette.
- Hey. Ca va, Lily flower?
Le regard peu amène qu'elle lui lança le fit reculer d'un pas.
- A ton avis ? Sa réplique était prononcée si bas qu'il crut avoir mal entendu.
- Pas trop bien j'imagine.
Lily soupira.
- Et tu veux que je te dises quoi? Que je m'effondres en pleurant parce que j'ai tué quelqu'un. Ben ouais, j'ai tué quelqu'un. C'était la première fois que je tirais sur un homme, et c'est malheureusement pas la dernière. Je savais très bien à quoi je m'engageais en signant, Derek. Malgré mon âge, je ne suis pas non plus née de la dernière pluie. Alors arrête de t'inquiéter, tu peux retourner bosser.
Elle n'avait pas élevé la voix. Pour quelqu'un la connaissant bien, c'était chez elle un signe d'extrême colère.
- Très bien, tu sais ou me trouver.
Dépité, Derek repartit comme il était venu. Lily soupira, et termina de remplir sa tasse.

Hotch frappa deux coups et sans attendre, entra dans le bureau de Monroe.
- Alors?
- Je lui ai donné de quoi s'occuper, ça l'a secoué, mais sans l'assommer.
- J'ai vu, Morgan qui voulait jouer à la maman poule s'est fait envoyer bouler.
- Elle a du caractère.
- Il en faut, pour travailler ici. Et encore plus pour occulter que son père s'est fait descendre trois jours avant le début de sa formation.
- La vache...
- Comme tu dis.
- Elle sera bientôt prête, si Morgan cesse de vouloir à tout prix la protéger.
- Je lui parlerai si c'est nécessaire.
Deux paires d'yeux se tournèrent vers l'open space, où la jeune femme rassemblait les pièces des dossiers à étudier.

Lily vérifia la disponibilité des salles de réunions et s'en appropria une des plus petites. Elle étala tous ses dossiers et sélectionna une de ses playlists préférées.

Spencer avait, comme tous les autres, assisté de loin à la discussion entre Derek et Lily. mais il avait aussi sans le vouloir entendu le conciliabule de Hotch et Monroe. Et il lui déplaisait fortement que les deux chefs complotent derrière le dos d'un des agents. Il ne savait pourquoi, le fait qu'il s'agisse de Lily accentuait ce fait.
Morgan doit déteindre sur moi...
Il jeta un oeil à sa montre, déjà deux heures qu'elle travaillait sans relâche. Il descendit à la salle de repos et remplit à ras bord deux grands gobelets de café bien chaud, et récupéra de quoi grignoter.
Tenant toujours ses dossiers en équilibre instable, il remonta vers l'antre de la tigresse et entra. Il fallut qu'il s'installe et qu'il pose un gobelet plein devant elle pour qu'elle lève enfin les yeux.
Elle le remercia , mais se reconcentra sur son travail. Spencer étala à son tour ses dossiers et se mit au travail. Ils travaillèrent une heure et demie durant sans un mot, mais Lily finit par s'apercevoir des regards de plus en plus insistants du jeune homme.
- Quoi?
Spencer se redressa, main écartée en signe de paix.
- Du calme. Je suis venu en paix.
Lily sourit à la formulation cartoonesque du génie. Son énervement était retombé, et elle s'en voulait même un peu d'avoir été aussi brusque avec Derek.
- Pourquoi? On était en guerre?
- Moi, non. Mais toi, peut-être. La question est, contre qui?
Lily se radossa à sa chaise, et retint son envie de croiser de croiser les bras. Un spécialiste comme Spencer aurait tôt fait d'en tirer les conclusions qui s'imposaient. Un long silence passa.
- Touché.
Spencer se détendit et sourit à son tour, avant de reprendre son sérieux.
- J'ai eu du mal à avoir ma qualification en armes...Et ça a été plutôt difficile d'apprendre à m'en servir. Tu t'en sors bien...
- Si tuer quelqu'un la première fois que je dégaine, c'est bien s'en sortir...
- Oui. Objectivement parlant, ton tir était justifié, et tu as probablement sauvé la vie de l'autre...
Lily haussa les épaules.
- C'est le métier qui rentre, il parait.
Comme elle disait ça, son estomac gargouilla.
- Purée, j'ai faim, elle jeta un œil à sa montre et écarquilla les yeux. C'est pas étonnant, vu l'heure ça te dit de te joindre à moi?
Spencer hésita un instant. Elle était directe, spontanée. Peut-être trop pour lui. mais ils avait aussi que si jamais il devait y avoir quelque chose de plus qu'une amitié entre eux, jamais il ne ferait le premier pas. Pas que l'envie ne lui manque, mais c'était ainsi. Il avait beau avoir trouvé sa place, il ne savait pas, malgré ses connaissances, comment se détacher du regard extérieur.
Le voyant hésiter, Lily reprit.
- En fait, je connais pas trop les restos du coin... avoua-t-elle, une moue craquante sur le visage.
Il essaya d'oublier la vague de chaleur qui l'envahissait - de la sérotonine, rien que de la sérotonine - mais peine perdue.
- D'accord.

Sous le sceau du secret, il lui avoua que son resto préféré était en fait une simple cantine, comme il y en avait tant dans chaque ville des USA. Ils se retrouvèrent bientôt devant un hamburger et une salade plus qu'appétissants. Lily avait ouvert de grands yeux en voyant l'assiette gargantuesque qu'on apportait à Spencer.
Elle fronça les sourcils, le regard fixe.
- Tu le mets où?
- Hm?
- Ce genre de repas, tu le mets ou? T'es maigre comme un coucou.
Spencer perdit son sourire, cette petite phrase anodine le renvoyait au calvaire qu'avaient été ses années d'adolescence. Lily se rendit compte de sa maladresse et grimaça.
- Hey! Spencer! Ce n'était pas un reproche, tu es très mignon comme tu es. Et puis, on ne peut pas allez contre sa nature. Garcia est surexcitée, Derek est hyper protecteur, et toi tu prend pas de poids... C'est comme ça.
Spencer sourit, rasséréné. Ils dinèrent tranquillement, en discutant de tout et de rien. Pour se distraire, ils observaient les gens aux alentours.

Hotch rentrait chez lui, fatigué de sa journée. Il était néanmoins heureux, il avait réussi à se libérer deux jours, pour avoir enfin un long week-end à passer avec son fils. Jessica était absente ces jours-ci, alors il avait du se résoudre à confier Jack à sa nounou. Et maintenant, tenant son fils par la main, il rentrait tranquillement chez lui. Jack s'arrêta soudain, réclamant un hotdog à son père.
- On va manger en rentrant à la maison...
- Te plait papa...
- Bon d'accord. Après tout, tout cela avait l'air très appétissant
Il rentra dans le diner's avec son fils et commanda deux hot-dogs à la serveuse. Il les installa au comptoir , et remarqua soudain deux visages connus. Spencer et Lily étaient attablés, devisant et riant ensemble. Il s'installa plus confortablement, écartant l'assiette de frites de Jack, en rapprochant la salade.
Ils avaient l'air détendus tous les deux, Spencer avait l'air le plus serein qu'il lui ai vu depuis longtemps. Il se rappela aussitôt une des règles les plus importantes du bureau : la non fraternisation entre membres d'une même équipe. Il envisagea un moment de rappeler cet état de fait à Spencer, puis reposa son regard sur son fils. Son boulot lui avait pris l'amour de sa vie, alors qui était-il pour décréter que deux jeunes gens ne devaient pas se fréquenter?

Lily remarqua une petite fille qui, probablement lassée d'attendre à table que ses parents terminent, faisait la navette entre sa table et la porte. Soudain, la petite fille tomba, tout près d'eux. Lily se précipita pour la relever.
- Chut petite puce, tout va bien.
Elle la releva, et aperçut l'air catastrophé de la mère. Un des deux petits garçons, probablement apeuré par la chute de sa sœur, s'était mis lui aussi à pleurer, et elle avait fort à faire pour le calmer.
Lily prit donc la fillette dans ses bras, et s'approcha de leur table, suivie par Spencer.
- Regarde, tu n'as rien. C'est pas grave...Allez calme toi. Tu vois, tu fais peur à ton frère.
Spencer s'approcha, et fit un petit sourire hésitant à la petite fille.
- Hey! C'est fini ce vilain chagrin?
Il remit doucement une mèche de cheveux derrière l'oreille de la petite blonde, et ouvrit sa main, tenant une des petits figurines qui décoraient les tables. Pendant quelques instants, il continua à faire ses petits tours, sous les yeux des enfants, hypnotisés. Le petit garçon, captivé, s'était approché lui aussi.
Lily sourit à la maman, et remit la petite fille à sa place doucement. Discrètement, elle attrapa trois bonbons dans le panier sur le comptoir, et les glissa dans la main gauche de Spencer.
Dans un dernier jeu de main, il les présenta aux trois enfants éblouis, qui souriaient, tous chagrins envolés.
- Merci.
- De rien, c'est normal.
- Oh si. Vous savez, vous ferez de merveilleux parents.
Lily manqua s'étrangler de gêne, et Spencer vira à l'écarlate.
- Ah.. Euh... mais on est juste amis, en fait.
La brave mère de famille, inconsciente de la gêne qu'elle suscitait, insistait.
- Dommage, vous feriez un très joli couple.
Ils s'excusèrent et retournèrent à leur repas.

Hotch avait suivi la scène de loin, cela le renforçait dans sa décision. Il savait que des paris courraient sous le manteau. Mais il ne se mêlerait pas de cette relation, si relation il devait y avoir. Il avala sa dernière bouchée, et réclama l'addition.
- Tu as terminé bonhomme?
Jack hocha la tête avec enthousiasme, du ketchup plein le visage.
Hotch sourit en lui essuyant gentiment la bouche, et régla l'addition, il en profita pour commander des desserts à emporter. Il faudrait qu'il songe à faire les courses...
- Allez viens, on rentre à la maison !

Spencer avala la dernière bouchée de son beignet et s'appuya contre la banquette. Il regardait Lily savourer d'un air extatique la fin de sa coupe de glace.
- Alors?
- Dr Reid, tu es le dieu des guides gastronomiques!
Spencer sourit plus franchement.
- Heureux que ça t'ai plus. En général, les gens du Bureau préfèrent les "vrais" restos...
- Je suis la fille d'un flic qui m'a élevé seul... Alors t'imagine que les bons petits plats équilibrés faits maison... c'était pas tous les jours.
Spencer eut un sourire compréhensif.
Lily soupira.
- Quoi?
- Rien. C'est juste que ces temps-ci, j'ai pas eu le temps de me poser cinq minutes, alors je profite. Mais t'es peut-être pressé de rentrer...
Spencer s'empressa de démentir. A dire vrai, il se sentait vraiment bien avec Lily. Il avait décidé, mettant en sourdine ses appréhensions, de laisser venir les choses.
- D'accord. Une balade, ça te tente?
Spencer acquiesça et donna à la promenade un petit tour touristique, en racontant quelques anecdotes à Lily. Il était soulagé de voir qu'elle avait l'air à l'aise avec lui, en dépit de ce qu'ils avaient partagé précédemment. Ils se dirigeaient vers le petit parc d'un pas tranquille, en silence.
Le parc étant mal éclairé, Lily était plus concentrée sur Spencer que sur ce qui se passait dans son voisinage immédiat. Ce qui devait arriver arriva, sa maladresse refit surface, elle se prit les pieds dans une racine et se serait étalée de tout son long, s'il ne l'avait pas attrapée par le bras.
- Ça va?
- Euh... oui, je crois, désolée. Je peux être extrêmement maladroite parfois.
Lily hésitait entre rire, et se taper la tête contre un tronc d'arbre.
Mais Spencer eut le bon goût de ne pas faire de remarques. Mieux, il laissa glisser sa main le long de son bras, et la glissa timidement dans celle de Lily. Il se trouva bêtement heureux de ne pas la sentir se dérober à ce contact.

Main dans la main, ils déambulèrent un moment, croisant quelques joggeurs et des promeneurs de chien.
- Viens.
Sur cette phrase sibylline, Spencer changea brusquement de direction, et coupa à travers les bois. Lily suivit sans comprendre, mais elle avait confiance.
- Ferme les yeux.
Le jeune homme avait formulé sa demande d'un ton hésitant, parce qu'il doutait qu'elle lui accorde sa pleine confiance. Il fut touché lorsqu'elle baissa les paupières sans hésitation. Plus lentement, ils poursuivirent leur chemin, jusqu'en haut de la petite colline. Lorsqu'il furent à découvert, il posa les mains sur ses hanches pour lui faire faire demi-tour, puis ne bougea plus.
- Tu peux ouvrir les yeux.
Lily ouvrit les yeux, et les referma aussitôt, aveuglée. Il lui fallut quelques secondes pour s'habituer à la luminosité étonnante. Les projecteurs surpuissants qui bordaient la base des Marines toute proche éclairaient comme en plein jour, laissant un point de vue magnifique sur les alentours.
- C'est super beau. Comment t'as découvert cet endroit?
Spencer déglutit, Lily se rendit compte de son malaise et comprit qu'elle avait fait une bourde. Elle se retourna vivement.
- Excuse moi, je voulais pas te rappeler de mauvais souvenirs. Mais... tu permets que je reviennes de jour, prendre des photos?
- Bien sur. C'est public ici.
- Hey! Te moque pas! C'est juste que... j'aurais l'impression de te voler ...tout ça. fit doucement Lily en désignant le paysage de la main.
- Je n'oserais pas.
Lily se retourna à nouveau, se perdant dans sa contemplation. Et c'est à ce moment qu'elle réalisa que les mains de son ami -?- n'avaient pas quitté sa taille. La jeune femme sourit et se renversa un petit peu en arrière, juste assez pour s'appuyer contre le jeune homme et profiter de sa chaleur.
Machinalement, Spencer referma ses bras autour de la taille de Lily. Il s'étonnait lui-même de ces petits gestes qui lui venaient naturellement.
Elle se retourna, toujours "prisonnière" des bras de Spencer, et noua à son tour ses bras derrières sa nuque. Elle enfouit son visage dans le cou de Spencer et soupira d'aise en fermant les yeux.
Décidément, elle se sentait bien dans ses bras. Un peu trop bien pour ne songer qu'à une platonique amitié.

Spencer fut surpris de la sentir l'enlacer à son tour. Il ne bougea pas, secrètement ravi de la tournure des évènements. Il frissonna en sentant son souffle lui chatouiller la peau du coup. Ils restèrent un long moment sans bouger, savourant sans oser l'avouer cette proximité, et apprivoisant ces nouvelles sensations.
- Tu savais que l'amour, l'amitié, le désir, n'étaient fait que des afflux plus ou moins rapides et conséquents de sérotonine au cerveau, et que leur interprétation était personnelle à chacun? En fait...
- Spencer... murmura Lily.
- Hm?
Pour toute réponse, elle glissa une main dans ses cheveux pour lui faire incliner la tête, et déposa ses lèvres sur les siennes. Elle n'osa que ce baiser papillon, se demandant s'il allait la rejeter. Mais avant qu'elle ne s'écarte, il l'embrassa à son tour, quémandant plus franchement l'entrée de sa bouche. Lily frissonna, a cet instant, peu importait qu'elle ait déjà dormi dans ses bras, où que par jeu, ils aient déjà échangé un baiser. Ses sensations étaient décuplées, elle frissonnait littéralement, sous ce baiser était à la fois tendre et exigeant. Lorsqu'ils furent à bout de souffle, ils se séparèrent, et Lily cacha son visage contre le torse de Spencer.
- Je suis désolée, murmura-t-elle.
- Pourquoi? Tu regrettes? Spencer fronçait les sourcils. Décidément, il avait du mal à la cerner. Elle l'embrassait puis elle s'excusait?
- Non, non! pas du tout. C'est juste que... je voudrais pas que... tu te sentes... obligé, ou quelque chose comme ça.
- Obligé? De faire ça? ou ça? Et ça? Elle avait relevé la tête pour lui répondre, et il avait déposé une myriade de baisers papillons sur le visage de la jeune femme, avant de l'embrasser langoureusement. Lily ne put retenir un gémissement, et comprit soudain, il ressentait la même chose qu'elle, cette espèce d'alchimie incompréhensible.
- Et y a une explication logique à tout ça, monsieur le génie? demanda-t-elle, mutine, lorsqu'il eut abandonné ses lèvres pour retrouver son souffle.
- Sûrement, mais j'ai pas vraiment envie d'y penser.
- On rentre?
Il hocha la tête, et ils firent demi-tour. Tâtonnant un peu, ils retraversèrent le petit bois, et regagnèrent leur voiture. Lily se mit au volant du SUV. Elle conduit silencieusement. Spencer remarqua qu'elle avait une conduite plutôt sportive pour une femme.
- Vestige de mon éducation monoparentale, sans doute. Fit doucement Lily en haussant les épaules.

- Mais c'est pas désagréable, tu conduis souplement, plutôt bien, en fait.

- Bien rattrapé. Sourit Lily. En se garant devant l'immeuble du jeune homme.

Spencer ramassa sa sacoche à ses pieds et se tourna vers elle, avec l'intention de l'embrasser sur la joue, mais les lèvres douces étaient bien trop tentantes maintenant qu'il y avait gouté, et c'est – encore une fois – à bout de souffle qu'ils se séparèrent.

Spencer descendit et resta là, jusqu'à ce qu'elle redémarre et disparaisse.

Lily repartit vers son appartement, soupirant.

Ce n'est que lorsqu'elle fut fermée chez elle, une tasse de thé entre les mains, et enveloppée dans une douce couverture, qu'elle s'autorisa à repenser à la soirée écoulée.

Elle se sentait bien. Voilà longtemps qu'elle n'avait partagé de tel moments tendres avec un homme. Et cela lui paraissait presque naturel, d'interagir ainsi avec Spencer. Mais elle ne pouvait s'empêcher de penser à ce qui se passerait si Spencer, lui, ne voyait cette soirée que comme une parenthèse. Elle serait déçue, surement.

Chassant ces pensées négatives, elle rangea un peu, avant d'aller se coucher, gardant en mémoire deux yeux bruns pleins d'intelligence.[center][u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dexash
Agent rattaché au BAU
avatar

Nombre de messages : 527
Date de naissance : 16/03/1985
Age : 32
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Eclosion   Ven 7 Jan 2011 - 12:38

CHapitre 13
Lily prit le temps de se préparer ce matin-là. Elle paressa au lit, traina sous la douche, tant et si bien qu'elle arriva en retard au bureau. Elle rasa les murs, apprenant avec soulagement de Kevin, qu'aucun cas en cours ne nécessitait leur déplacement. Kévin l'étudiait du regard alors qu'elle se laissait tomber sur le second siège de bureau.

- T'as l'air crevé. fit remarquer l'analyste.

- Depuis le cas de Milwaukee, j'ai un peu de mal à dormir. C'est juste du sommeil en retard, t'inquiète.

- Alors faut te détendre, fit sentencieusement le brun.

- Merci de me conforter dans mon opinion, docteur Lynch, rit Lily avant de se replonger avec délice dans son cappucino.

Kévin se contenta de sourire. Il avait bien remarqué que la jeune profiler semblait sur les nerfs ces temps-ci.

Pourtant, tout semblait bien aller côté travail. Et elle lui parlait quasiment de tout, mais jamais elle n'avait signalé une quelconque romance, ou relation. Il aurait pourtant juré que Spencer lui plaisait vraiment. Et que la réciproque était vraie.

Néanmoins, on ne les voyait plus comme avant, installés au bureau de l'un ou de l'autre, plongés dans de grandes discussions.

A croire qu'ils s'évitaient.

Lorsque Kévin se rendit compte d'où sa réflexion l'avait mené.

Se pourrait-il que...?

Il avait du se passer quelque chose entre eux, quelque chose qui expliquerait la nervosité, et la maladresse galopante de Lily.

Affaire à suivre...se dit Kevin, en se retournant pour parler à sa collègue.

Mais Lily s'était eclipsée.

A des kilomètres de là, Spencer regardait pensivement ses mains. Depuis plus d'un mois, ils enchaînaient les enquêtes, ne restant pas plus de 24h à Quantico.

Depuis plus d'un mois, il n'avait pas eu une heure à lui.

Depuis plus d'un mois,il n'avait pas reparlé à Lily.

Et tout cela mêlé faisait que leur dernière soirée tournait en boucle dans sa tête. Il devait à tout prix mettre les choses à plat avec Lily. Il fallait qu'il sache. Etait-ce une simple soirée en l'air, ou un prélude à quelque chose de plus sérieux. Il savait, pour avoir surpris quelques confidences, qu'il n'était pas du tout le type physique de la jeune femme.

Et il remarqua que ses mains s'étaient remise à trembler. Ca n'était plus arrivé depuis le tout début de sa désintoxication. Il glissa la main dans sa poche et en sortit sa médaille. Il réussit à reprendre son calme, chassant ses interrogations personnelles au profit du profil.

Mais pour combien de temps?

- Hotch, c'est Reid. Je suis prêt.

A Quantico, Lily faisait des katas, réfugiée comme à son habitude au dojo. Sous l'oeil approbateur de deux hommes du SWAT, elle ployait son corps habitué aux exercices, avant de donner des coups pleins de punch dans le vide.

Hors d'haleine, elle finit par s'arrêter, avant de s'étirer tranquillement. Autour d'elle résonnaient les coups sourds donnés dans les sacs de frappe, et la respiration contrôlée de ceux qui pratiquaient les arts martiaux.

Elle s'étendit quelques instant, avant d'aller s'asseoir sur un banc, le temps de reprendre son souffle et de se désaltérer.

Tout à coup, deux mains vinrent obscurcir sa vision tandis qu'une voix bourrue bien connue chuchotait.

- Devine qui c'est...

- Jack!

Lily souriait en ce tournant. Le géant la leva d'une seule main, et l'embrassa, souriant lui aussi.

- Alors ptite fleur, comment ça va? T'as l'air pensive.

Lily prit le temps d'avaler une gorgée d'eau avant de répondre.

- Je réfléchissais, c'est tout.

Jack fronça les sourcils, pas convaincu.

- Comment vont les psychopathes?

- Et les gangsters?

- Bien, bien.

- Pareil.

- Ca fait plaisir de te voir. Et ton intégration à la BAU?

- Définitive. On me fait confiance, je pense. Je suis surveillée, mais pas plus que n'importe quel agent débutant.

- Et ton intégration à l'équipe 1?

- Sous peu en théorie. Mais tu sais, après avoir fait quelques affaires avec eux, je sais plus si c'est une très bonne idée...

- Derek?

- Derek.

Jack grimaça.

- Et comment vont les amours?

Lily leva les yeux au ciel. Son ex équipier avait tout de la vieille commère.

- Rien à l'horizon.

- Ah oui? Je suis passé saluer Kévin, et il m'a parlé d'un rapprochement entre toi et Spencer.

Lily ferma les yeux, et souffla d'agacement.

- Il parle trop, et il ne sait rien.

Le silence retomba, et Jack s'installa sur le vélo le plus proche de Lily.

Il profitait de la douche de la jeune femme pour réfléchir. Se pouvait-il qu'elle subisse à ce point la pression? Elle était tendue, sur les nerfs. Et elle était maladroite, bien plus que d'habitude.

Il avait vu que la mention de Spencer avait vraiment touché sa jeune coéquipière. Il le sentait. Lily n'était plus la petite bombe atomique qu'il avait laissé trois mois auparavant.

Mais que s'était-il donc passé?

Et Jack décida que coûte que coûte, il la ferait parler. Continuant son exercice, il envoya un texto à Ben.

Opération Lily Flower ce soir. Glace et DVD en dessert.?

La réponse ne se fit pas attendre.

Reçu. Je fonce chez B&J. Que passa?

No se.

Quand Lily revint, il terminait ses 10 km.

- Ben m'a appelé. Tu manges avec nous ce soir.

- Pas de mais, sinon c'est moi qui vais prendre! Fit Jack avec une moue suppliante.

Lily sourit devant ce spectacle.

- Bon, d'accord, mais c'est bien pour t'éviter la punition...encore que je ne suis pas sure qu'elle te serait désagréable.

Elle regardait Jack fourrer pêle-mêle ses affaires dans son sac.

- Je vais me changer, et je vous rejoins chez vous.

- Ca marche.

Elle s'attarda peu chez elle, le temps de vérifier son courrier - rien d'urgent - et de changer de vêtement. Vingt minutes, et elle repartait, oubliant sur le comptoir le DVD collector qui avait attendu là durant des jours.

Elle reparut quelques minutes plus tard, essoufflée et l'air furieux. Elle embarqua le coffret, et repartit en grommelant.

Il allait vraiment falloir qu'elle se calme, songeait-elle en conduisant. la maladresse, l'agacement. Et voilà qu'elle devenait tête en l'air...

Le meilleur moyen était encore d'aplanir les choses avec Spencer...

- Salut! Ben l'accueillit chaleureusement, l'embrassant sur les deux joues. Comment tu vas? T'as l'air fatiguée?

- J'ai aussi la chanson. ironisa gentiment Lily.

- Désolée, mais ça se voit...

Il grimaça et la prit un moment dans ses bras, avant de l'entraîner vers le salon où il leur servit à boire.

Lily riait aux anecdotes Californiennes de Ben, tout en essayant de frapper - vainement - dans une balle de base ball virtuelle quand la silhouette carrée de Jack s'encadra dans la porte.

- Désolée, j'ai du passer voir la proc. Un client s'est plaint. ricana le rouquin.

Lily sourit et se renversa contre le dossier du canapé.

La soirée se déroulait agréablement. les cocktails colorés de Ben la détendaient, à tel point que Lily faillit en oublier le DVD qu'elle avait apporté.

Elle se leva comme un diable de sa boite, et revient en courant. Elle observa les yeux de pétillants de Ben lorsqu'il entrouvrit l'emballage. le collector? Une édition rare et numérotée des films tirés des nouvelles de Stephen King, dont le californien était fan.

- Marchiiiii! marchi, marchi, marchiiii!

Jack riait à s'en tenir le ventre : Ben avait entrainé Lily dans une simili danse de la victoire.

Ce n'est que plus tard, lorsqu'ils furent tous trois affalés devant un film, que Jack se décida à lancer les hostilités. Cela le renvoyait à une triste soirée, plusieurs mois auparavant, elle leur avait parlé de son père alors qu'ils se connaissaient à peine.

Mais avant...

Installée confortablement entre les deux hommes, somnolant après le bon diner, Lily ne prit pas garde à l'étonnant silence.

Jack se rassit, s'étira, avant de lui mettre dans les mains le pot de glace qui lui était destiné.

- Cookie Dough? Jack, épouse moi! fit Lily, faussement émue.

- Et moi alors? s'insurgea Ben.

Lily se tourna vers lui et ouvrit de grands yeux en voyant le milk-shake vanille qu'il tenait.

Lily soupira, indécise, ses yeux allant de la glace au milk shake.

- Je veux vous épouser tous les deux, fit-elle béate.

- t'inquiète, on donnera le tuyau à Spencer. Lâcha Jack.

Ben grimaça : il adorait son homme, mais celui-ci avait parfois la délicatesse d'un char d'assaut.

- Quoi?

- Raconte.

Toute détente envolée, Lily était à présent tendue comme un arc.

- Non.

- Lily...

- ...

- Lily?

- Fous moi la paix veux-tu?

- Hey!

Elle s'excusa aussitot, vaguement honteuse de ne plus arriver à se maitriser.

- Brave petite. ne put retenir Jack.

Lily grimaça.

- Bon, tu développes, maintenant?

Elle ferma les yeux, sentant le trop-plein d'énervement la submerger.

Elle sentit presque aussitot deux grandes mains saisir les siennes, tandis que Ben se rapprochait d'elle . Ils avaient l'air sincèrement inquiet, et Lily en fut mortifiée. Cela n'en valait pas la peine, elle n'en valait pas la peine...

- Bien sur que si! la sermonna Ben.

Bon gré mal gré, elle déballa toute l'histoire, puis elle garda les yeux fermés, ne voulant pas voir les regards de pitié...

- Mais pourquoi tu l'as pas pris entre quatre yeux?

- Je l'ai pas revu. Soit j'étais en déplacement, soit c'était lui...

- Toute cette frustration accumulée... Je suis sure qu'on pourrait alimenter la maison avec ... rit Ben, relachant la tension.

- Sweety, y a pas grand chose à en dire, mais faut que vous parliez tous les deux. Ce serait un bon début, de savoir à quoi s'attendre.

Lily sourit, il était le sensible des deux : Jack l'homme d'action, le pragmatique, et ben l'homme de tête, plus expressif. Ils formaient un couple aussi dissemblable que complémentaire.

Elle soupira, et se renfonça dans le canapé, calée entre eux deux.

Devant eux, le film commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titbrune89
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Date de naissance : 19/01/1994
Age : 23
Localisation : paris
Personnage préféré : Tous les personnages mais surtout JJ , Derek et Hotch.
Loisirs : Esprits criminels, l'écriture, la photo et les amies
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: Eclosion   Dim 9 Jan 2011 - 2:24

J'aime bien ta fic ! applaud applaud
Je viens de la lire en entière et elle me plait vraiment beaucoup ! J'ai tout lu d'un coup !
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eclosion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eclosion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eclosion
» Eclosion de la nouvelle lune
» Eclosion
» Eclosion de rose
» Eclosion d'un bourgeon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: