Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Halloween

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Halloween   Mer 21 Jan 2009 - 12:40

Bonjour a tous, coucou1

Ceci n'est pas une fanfic, c'est une nouvelle.

J'espere que vous passeraient un bon moment en la lisant


LE MASQUE DE L'ASSASSIN


Catherine, Jennifer, Annabelle et Roxane étaient au salon visionnant un film d'épouvante lorsque le téléphone sonna. Catherine, habitant la maison, décrocha l'appareil en appuyant sur "Pause" de sa télécommande. Il y eût un grognement des trois autres filles.
_ Allo ?
_ Bonjour chérie…
La voix était rauque et Catherine fut parcourue d'un frisson.
_ Qui parle ?
_ J'ai un cadeau pour toi ma belle... va voir dans ta chambre...
_ Quoi ? Qui êtes-vous ?

La communication fût coupée. Catherine reposa le combiné tremblant de tout son corps. Ses trois copines la regardaient d'un air inquiet.
_ Attendez-moi ici d'accord ? Je dois aller à ma chambre un instant.

Elle monta les escaliers deux par deux et atteignit rapidement le sommet. Sa chambre était au bout du couloir. Elle avança, lentement, prudemment et lorsqu'elle fût face à la porte fermée, elle se mit à trembler.
"Du calme ! Du calme !"
Elle tourna la poignée et ouvrit la porte. Ce qu'elle vit fut si effrayant qu'aucun livre n'aurait pu le décrire. La pièce était complètement tachée de sang. C'était rouge partout. Et au centre de la pièce, dans son lit, il y avait les cadavres de ses parents.
_ Oh Seigneur ! Oh Seigneur de bon Dieu de merde !
Elle fonça vers l'escalier et le descendit à pleine vapeur.
_ Oh Seigneur !
Ses gémissements déchiraient le silence de la nuit. Elle arriva au salon pour prévenir ses amies qu'il fallait partir lorsqu'elle vit leurs cadavres baignant dans leur sang. Catherine hurla. Elle recula jusqu'au mur et s'y adossa tremblante de terreur. Puis ce fût la course folle. Elle atteignit la cuisine d'où elle s'empara d'un long couteau.

_ Salaud ! Ou es-tu ? Où te caches-tu ?
Elle tremblait de tout son corps. C'est alors qu'elle entendit un pas derrière elle. Elle se retourna vivement et aperçut l'inconnu qui la menaçait. Son visage était dissimulé sous un masque de hockey comme celui que portait Jason Voorhees dans le film Vendredi 13. Il tenait dans sa main un long couteau. Le plus long qu'elle ait vu de sa vie.
_ Oh Seigneur ! Oh non !
Elle recula d'un pas puis tenta de fuir. Le tueur la poursuivit. Elle savait qu'elle n'avait aucune chance avec son couteau. Le sien était deux fois plus long et plus gros. La lame semblait aussi grosse que celle d'une hache. Catherine laissa tomber son arme sur le sol, sentant le souffle du tueur masqué derrière elle. Puis, elle se rendit compte qu'elle devait essayer de le blesser pour pouvoir s'enfuir. Elle lui décocha un coup de coude dans la poitrine. Mais le tueur ne broncha pas. Elle aperçut le couteau deux mètres plus loin.

"Tu es capable de le faire ! Vas-y ! Maintenant !"
Elle plongea entre les jambes de l'assassin et agrippa le couteau. Le meurtrier tenta de l'atteindre, mais elle lui enfonça le couteau dans la jambe et le tueur s'écroula sur le sol. Puis, elle leva haut le couteau dans les airs et l'enfonça dans la poitrine de celui-ci. La jeune adolescente laissa tomber son arme sur le plancher de bois et regarda le cadavre de l'assassin de ses parents et ses amies.
_ C'est fini, dit-elle en essayant de se persuader elle-même, c'est fini."
Elle appela ensuite les secours. C'était vraiment terminé.


Un an plus tard, jour pour jour.

Catherine avait décidé de se louer un film. Alors qu'elle allait au salon, on frappa à la porte. Elle s'y rendit et ouvrit. Ses yeux s'agrandirent de terreur. Devant elle, accroché à une corde, se balançait le masque de hockey taché de sang.
Elle hurla !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halloween   Mer 21 Jan 2009 - 12:41

P.S. la suite arrivera bientôt !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halloween   Mar 27 Jan 2009 - 17:57

Bon ben, voiçi la suite comme prévu. Bonne lecture a tous !!!



LE MASQUE DE L'ASSASSIN 2

Le meurtrier était toujours en liberté, faisant cinq victimes deux ans plus tôt. Le tueur masqué courait toujours les rues, armé de son long couteau de cuisine. Probablement qu'ils ne le retrouveront jamais. Mais cela ne l'empêchera pas de perpétuer d'autres massacres.

30 octobre,
Veille de l'halloween. Fanny Thibault, Cassandra Poulin et Clémence Vaillancourt étaient au salon. C'est à cet instant que le téléphone sonna. Comme dans le passé.
_ Allô ? fit Fanny.
Un lourd souffle puis ce fût une voix rauque qui lui répondit :
_ Fanny, je te guette !
_ Pardon ? Qui est à l'appareil ?
_ Ton pire cauchemar !

L'inconnu raccrocha. Fanny en fit de même, tremblant de tout son corps. Elle se retourna vers ses amies et dit :
_ Il faut partir d'ici ! Il y a quelqu'un qui se paie notre tête et je déteste ça !
Tandis que les deux autres filles se relevèrent brusquement, le courant fut coupé les plongeant dans le noir.
_ J'appelle la police ! s'exclama Fanny en paniquant.
Elle décrocha le récepteur, mais il n'y avait aucune tonalité.
_ Merde ! Le téléphone ne répond plus !
Elle laissa tomber le récepteur sur l'appareil puis regarda Cassandra et Clémence dans les yeux.
_ Cassandra, va au sous-sol chercher des lampes de poche avec Clémence. Moi je vais aller vérifier si mon père a laissé son cellulaire dans la maison. Sinon, nous partirons.

Les trois filles se séparèrent. Mais au bout de quelques instants Fanny entendit le cri des jeunes filles. Elle ne prit pas la peine de descendre au sous-sol pour vérifier ce qui c'était produit. Elle le savait déjà.
Elle s'empara d'un couteau de cuisine et voulut quitter la maison lorsqu'elle sentit une lame s'enfoncer dans son épaule. Elle lâcha l'arme sur le sol et envoya un coup de poing à son assaillant qui ne broncha pas. Elle avait frappé son masque, celui de Jason Voorhees dans le film Vendredi 13.

Elle aperçut les yeux de l'homme. Ils étaient noirs, le plus noir du monde. C’étaient les yeux du mal.

L'assassin masqué voulut l'atteindre à la poitrine, mais elle évita le coup et envoya un autre coup sur l'épaule. L'homme recula d'un pas puis, furieux, fonça sur la jeune fille qui se jeta sur le sol et s'empara du couteau.

L'assassin se retourna violemment, mais il n'eût le temps que de voir le couteau s'enfoncer dans sa jambe. Il flancha et s'écroula sur le sol, l'arme toujours en main.
_ Tu va crever, saloperie !
Fanny se releva, tremblant. L'assassin avait été mis K.O. comme dans le passé. Comme Catherine l'avait fait précédemment. Mais Catherine était morte maintenant et Fanny ne voulait avoir le même sort qu'elle.

Elle courut vers la porte avant pour s'enfuir lorsque les mains de l'assaillant agrippèrent ses jambes la faisant s'écrouler de tout son long. Le couteau alla voler plus loin.
_ Non ! criait-elle tandis que le tueur la traînait vers lui. Lâche-moi !
Elle tentait de s'agripper à quelque chose pour pouvoir se rendre au couteau et se sauver de l'inconnu masqué.
_ Lâches-moi ! Non !

Elle réussit à prendre prise sur une chaise, mais celle-ci se renversa sur son bras, la faisant hurler de douleur. Elle ne perdit pas espoir et regarda l'assassin qui tentait d'agripper le couteau en même temps qu'il la tenait. Elle prit une grande inspiration et lui décocha un coup de pied au visage. Le masque se décrocha de la tête du tueur, révélant un visage plein de cicatrices.
_ Oh merde !

Elle se releva vivement et courut prendre le couteau près de la porte d'entrée. Elle s'approcha de l'assassin qui tenait son visage en gémissant de douleur. Elle leva haut l'arme et l'enfonça dans la tête du tueur. Le corps devint flasque et Fanny faillit sourire de contentement. Le meurtrier était bel et bien mort cette fois. Il n'y avait aucun doute là-dessus.

Mais là ne s'arrêtait pas la saga des meurtres.

Le lendemain, jour d’halloween,
Fanny venait de sortir du poste pour l'interrogatoire. Le soir était tombé et les enfants passaient de porte en porte pour récolter des friandises.

C'est alors qu'elle l'aperçut. Il avait le masque de Jason et tenait en sa main un long couteau de cuisine. Elle fonça en sa direction et le projeta dans les buissons. Puis, elle s'empara de l'arme et l'enfonça entre les yeux du tueur.

Puis, elle enleva le masque et poussa un hurlement de terreur.

Sous le masque, on pouvait voir le visage d’un jeune adolescent. Elle était devenue une meurtrière.

Elle était devenue la nouvelle meurtrière masquée.

Very Happy

La suite prochainement !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halloween   Mar 3 Fév 2009 - 12:14

Voila la suite comme promis. Bonne lecture a tous !!!



LE MASQUE DE L'ASSASSIN 3

Un nouveau départ…
Un nouveau cauchemar !

Fanny se réveilla en sursaut dans son lit. Ce n'était qu'un cauchemar, pourtant l'image du garçon, le couteau enfoncé entre les deux yeux, la hantait.

Hier, veille d’halloween, ses deux amies, Cassandra et Clémence, sont mortes, assassinées à coups de couteau. Aujourd'hui, Fanny tente d'oublier. Elle a passé la soirée d'hier à l'interrogatoire, puis à répondre aux questions des journalistes. Ce n'est que vers trois heures qu'elle a eu son moment de paix. Et elle est rassurée de savoir l'assassin mort. Ils vont l'incinérer car sa famille est introuvable. Probablement que personne ne voulait d'un homme comme lui ! C'est très logique à l'esprit de Fanny qu'on ait voulu s'éloigner de lui. Ou alors, il a éventré sa famille au grand complet avant de partir pour tuer tout le monde de Portland. Avant de mourir, il avait fait huit victimes connues. Probablement qu'il y en avait d'autres que l'on ignorait.

On l'avait surnommé comme le meurtrier des films d'épouvante, Jason. Mais maintenant, il n'y plus de crainte à se faire.
Mort, il était mort. Du moins c'est ce que l'on croyait.

Soir d’halloween. Marie et son fiancé, Paul Poitras, étaient enlacés sur le divan à regarder Vendredi 13, leur film préféré, pour la énième fois. On pouvait voir la victime à l'écran, se faire trancher la gorge par un poignard bien aiguisé. Marie hurla sous l'effet de la surprise, bien qu'elle ait vu cette cassette des milliers de fois. Paul éclata de rire et regarda Marie, captivée par l'intrigue. Ils étaient tellement occupés à écouter le film qu'ils n'aperçurent pas la forme derrière eux, armée d'une hache. Ils ne virent même pas leur mort arriver tandis que la hache leur trancha la gorge en même temps que l'assassin à l'écran faisait une nouvelle victime.

Les têtes roulèrent sur le divan, et retombèrent sur le sol en un bruit sinistre. Les yeux étaient encore grands ouverts et fixaient le mur taché de sang.
La saga avait recommencé.

Fanny s'apprêtait à se coucher lorsqu'elle entendit le téléphone sonner. Comme la veille, à la même heure. Minuit.
Elle alla décrocher et répondit d'une voix tremblante :
_ Allô ?
_ Fanny… Fanny… Fanny… tu m'as tué salope !
_ Fou-moi la paix ! Tu es mort ! Tu es mort salopard !
_ Je suis mort ? Rien ne pourra m'arrêter, rentre-toi bien ça dans la tête. Prépare-toi, j'arrive. Cette fois je ne te raterai pas.

Le tueur raccrocha. Fanny en fit de même et se retourna instantanément, s'attendant à apercevoir le masque de Jason devant elle, taché de sang. Mais il n'y avait rien de ça. Seulement le miroir devant elle réfléchissant son image. Elle se glissa le long du mur vers la cuisine dans l'intention de se prendre un couteau de cuisine, comme la veille.
Mais au moment où elle entrait dans la pièce, une forme vint lui bloquer le passage. Ce n'était pas l'assassin du passé, elle en était certaine. La silhouette était plus frêle, moins carrée que le meurtrier de la veille.

Alors qui se cachait derrière le masque ?
Fanny regarda la hache que tenait le tueur entre ses deux mains et se dit que cette fois, elle n'avait vraiment aucune chance de s'en sortir.
_ Bonjour Fanny, fit la voix.
C'était une femme ça elle pouvait en être sûre.
_ Qui êtes-vous ? demanda-t-elle.
_ Qui je suis ? Tu ne te souviens vraiment pas de moi n'est-ce pas ? Je vais te raviver la mémoire Fanny.
Les mains virent retirer le masque du visage de la femme. Fanny profita de cet instant d'inattention pour courir vers la porte de sortie, la seule issue vers la sécurité de la ville. Elle tourna la poignée et sortit. C'est alors qu'elle aperçut les corps, pendus aux deux cerisiers dans sa cour. Les corps de ses deux amies et deux autres qui lui étaient inconnus. Fanny hurla tandis qu'elle sentit la main la ramener vers l'intérieur. Il y avait foule dans la rue. Mais personne ne fit de mouvement pour l'aider.

La fille fit face à son assaillante. C'était bien une femme comme elle le croyait, mais son visage était meurtri. Surtout son front d'où jaillissaient des cicatrices ignobles.
_ Fanny ne tente plus jamais un coup comme ça ou je te promets que je te fais la pire torture que tu aies pu imaginer. J'ai bien des idées tu sais !
_ Qui es-tu ? demanda Fanny, tremblante.
_ Oh ! Mon visage ne me dit rien n'est-ce pas ? Eh bien, je vais te dire qui je suis ! Je m'appelle Catherine. Il y a deux ans, ce fichu assassin a tué mes amies et mes parents. Ils me croyaient morte ces imbéciles de policiers ! Eh bien non ! Je suis en vie et en pleine forme d'ailleurs. Tu sais, il y a environ une heure, je suis allé tuer ta mère et son stupide fiancé chez elle. N'est-ce pas fabuleux ?
_ Petite garce ! Comment as-tu pu ?
La femme éclata de rire.
_ Écoute-moi bien Fanny. Je n'ai pas l'intention de te tuer, pas du tout. Je suis simplement venue te remercier de l'avoir tué. Et pour te remercier, j'ai tué ce couple de salauds qui t'ont torturé quand tu étais jeune. Mais, maintenant, tu dois me rendre un service.
_ Le… lequel ?
_ Prends cette hache et tue-moi !
_ Quoi ? Tu es cinglé !
_ Tue-moi ! Tue-moi avec cette foutue hache !

Fanny prit la hache entre ses mains et sous des sanglots déchirants, elle la lança dans un coin et fonça vers l'extérieur. Elle ne voulait pas rester ici et se retrouver avec un meurtre sur son dossier. Rendue dehors, elle hurla. Il y avait maintenant des policiers qui arrivaient et elle leur expliqua tout ce qui c'était passé. Que Catherine n'était pas vraiment morte et qu'elle s'était cachée pendant deux ans et avait tué ses parents.

Évidemment, elle dût s'y reprendre à trois fois avant que les policiers ne comprennent quoi que ce soit mais elle réussit. Et les recherches commencèrent. Mais ils ne retrouvèrent jamais Catherine. Ce qui voulait dire que ça faisait une cinglée de plus dans les rues de la ville.



Suite et fin prochainement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halloween   Mar 10 Fév 2009 - 12:09

Ca y est c'est la fin, bonne lecture a tous !!!



LE MASQUE DE L'ASSASSIN 4

Quinze ans se sont écoulés. Quinze longues années où Fanny a dû maîtriser sa peur de l'assassin. Aujourd'hui mariée et mère de deux enfants, Fanny croyait pouvoir maintenant mener une vie paisible.
Elle croyait que Catherine ne reviendrait plus jamais.
Elle avait tort !

Car ce soir, soir d’halloween, quinze ans exactement après les derniers évènements, le cauchemar recommença. Comme dans le passé. Hier, elle a reçu un message dans son courrier disant que Catherine était de retour pour se venger. Cela a évidemment remémoré l'horreur du passé, mais rien de plus. Elle n'était pas inquiète. Elle avait souvent reçu ce genre de messages auparavant.
"Il ne faut pas t'en faire" s'était-elle dit.

Oui, il fallait s'en faire. Car dans quelques heures, tout allait recommencer.

Il est bientôt minuit. Les enfants sont couchés au deuxième étage et Fanny est blottie contre son mari Michel. Ils regardent Psycho à la télévision. C'est alors qu'elle l'aperçut dans la télévision. Le masque de hockey, la fixant. Puis, le sang se mettant à couler des trous que formaient les yeux. Et les mots qu'il prononçait :
_ Je suis de retour.
Elle se mit à hurler.
_ Du calme chérie, ce n'est qu'un film.
Elle ouvrit ses yeux qui s'étaient fermés et se rendit effectivement compte que le masque n'était plus là et que la scène dans la douche était recommencée comme avant.
_ Euh... je sais, pardon.
_ Tu ne pensais tout de même pas encore à cette imbécile de Catherine !
_ Oui... j'ai eu une vision et…
_ Il faut que tu cesses de penser à elle ! Elle est probablement loin d'ici ! Peut-être morte même.
_ Cette femme ne mourra jamais.
Michel attira sa femme contre son épaule et tenta du mieux qu'il le pouvait de la réconforter.
_ Ne t'en fais pas, halloween sera comme les précédentes années.
_ Je l'espère.
Elle se releva, essuya une larme qui s'était glissée au coin de son œil et dit de la voix la plus assurée possible :
_ Tu veux du popcorn ?
_ Volontiers !
_ D'accord.
Elle se leva et se dirigea vers la cuisine. Et tandis qu'elle démarrait le micro-onde, elle entendit la porte arrière s'ouvrir.
_ Michel ? C'est toi ?

Silence.

_ Michel ? Qui vient d'arriver ?
Il y avait toujours un profond silence dans la maison.
_ Michel, ne joue pas à ça avec moi!
Elle entendit un bruit venant de derrière elle. Elle se retourna vivement et c'est alors qu'elle le vit grimper les escaliers. Le même assassin qu'autrefois, avec le masque. Il tenait une paire de cisailles dans ses mains.
_ Oh Seigneur.
Sa voix de perdit à l'intérieur d'elle tandis qu'elle s'emparait d'un couteau.
_ Salope...

Elle avança vers le salon pour aller chercher son mari. Ils devaient partir le plus vite possible. Aller chercher les enfants avant qu'elle ne leur fasse du mal.
Elle pénétra dans le salon et faillit vomir.
Devant elle, à quelques centimètres de son visage, le corps de Michel, pendu par la tête a la poutre de l’escalier. Celui-ci vacillait dangereusement.

Fanny fût alors prise d'une furie terrible. Elle se retourna, serrant son couteau à la main et en une voix colérique elle hurla :
_ CATHERINE !
Elle avança à grands pas vers l'escalier qu'elle se mit à grimper à pas rapides.
_ CATHERINE PETITE GARCE ! NE TOUCHES PAS À MES ENFANTS !
Elle arriva au sommet et entendit le hurlement de Sarah, sa plus jeune.
_ CATHERINE ! CE N'EST PAS EUX QUE TU VEUX ! C'EST MOI ! VIENS ME CHERCHER SALOPE !

Catherine se retourna vivement et fixa longtemps Fanny qui semblait furieuse. La meurtrière retira son masque, révélant son visage meurtri. Une longue cicatrice s'étendait sur sa joue.

_ Tu sais Fanny, ça fait longtemps que j'attends ce merveilleux moment. J’ai mis quinze ans à te retrouver! Quinze ans ! Tu te rends compte ? Quinze ans que j'ai passé à courir dans les rues, quinze ans que j'ai passé à tuer des gens innocents uniquement pour te retrouver salope ! Et aujourd'hui tu vas payer. J’ai tué tes parents, tes amis, ton mari. Il ne me reste que toi et tes enfants, ensuite je partirai en paix.

_ Tu n'auras pas mes enfants ! Est-ce bien clair ?
Et Fanny fonça, les deux mains serrant l'arme, la pointe en avant, sur Catherine qui ne vit pas le coup arriver et se jeta sur le sol pour éviter le coup. La lame vint ricocher sur ses côtes.

_ Salope ! Tu vas payer ! hurla-t-elle en se relevant. Elle se mit à frapper partout avec ses cisailles. L'arme volait partout, arrachant les cadres, affaissant les plantes, détruisant les murs. Mais Fanny fût plus rapide que son assaillante et alla enfoncer son arme dans le dos de celle-ci.

_ Merde !
Catherine lâcha la paire de cisailles. Fanny repoussa d’un coup l'arme qui alla voler à l'autre bout de la chambre.
_ Meurs Catherine ! Meurs et souffre salope !
Fanny enlaça ses enfants dans ses bras et les firent sortir en courant. Tous les trois partirent de la maison et allèrent chez les voisins pour téléphoner à la police.

Et lorsque les policiers et elles pénétrèrent dans la maison pour aller chercher Catherine, Fanny murmura tout bas :
_ Je sais qu'elle est encore partie, je le sais, je le sens.
Et en effet, lorsqu'ils furent arrivés au deuxième étage, le corps de Catherine avait disparu, de même que la paire de cisailles et le couteau de cuisine.

_ Elle est libre ! Le Mal est encore en liberté !
Fanny se laissa tomber sur ses genoux et fondit en larmes.
_ Elle est encore en liberté ! Elle est encore en liberté.
Et Dieu sait qu'elle le resterait encore longtemps.
C'est alors que la voix d'un policier se fît entendre derrière eux.
_ On l'a ! Elle est affaissée dans le jardin, à moitié-morte. On l'a épinglé chef ! Elle est dans la voiture !

Fanny se releva, s'empara du pistolet du policier qui ne pût le récupérer et descendit rapidement les escaliers.
_ Salope de merde.
Elle sortir à l'extérieur, pointa son arme sur les autres policiers en criant :
_ Laissez-moi passer !
Elle ouvrit la portière et pointa l'arme sur Catherine.
_ CATHERINE ! RÉVEILLE-TOI SALE MEURTRIÈRE !
Celle-ci tourna la tête, doucement et Fanny ne prit pas le temps de la laisser parler. Elle appuya sur la détente et la balle alla voler entre les deux yeux de la femme qui s'affaissa sur le siège.

_ Maintenant tu es morte salope, plus jamais tu ne reviendras.
Elle laissa tomber le pistolet sur le sol et en un soupir de contentement, retourna chez elle.
Halloween allait redevenir normale cette fois. Plus rien ne pourrait le gâcher.


Fin.


J'espere sincerement que la lecture de cette nouvelle vous a divertis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halloween   Ven 13 Fév 2009 - 19:49

Ce serais sympa si quelqu'un pouvait mettre un commentaire parce que j'ai l'impression d'etre seul au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halloween   Ven 20 Mar 2009 - 18:22

Hé oh, y'a quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Asil
The Reaper...
avatar

Féminin Nombre de messages : 10515
Date de naissance : 04/06/1994
Age : 24
Localisation : Là ou vivent les rêves
Personnage préféré : Derek Morgan, The Reaper, Prentiss et JJ
Loisirs : Mes amis, les chevaux, CM, et VOUS TOUS!
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Halloween   Mar 30 Juin 2009 - 17:18

Je viens de lire ta nouvelle! Je la trouve très bien! Pauvre Fanny, le sort s'acharne sur elle! Elle est sacrément accrochée à la vie elle! Shocked Tu comptes en poster d'autres de ce genre? Je suis prenante! sourit_vert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justlookwithoutaword.skyrock.com/1.html
Luce
Senior Profiler
avatar

Féminin Nombre de messages : 1523
Date de naissance : 06/06/1997
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ...
Personnage préféré : Petites préférences pour Spencer, Emily et Aaron mais je les aime tous ! =)
Loisirs : Ecouter de la musique
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: Halloween   Sam 21 Aoû 2010 - 22:11

O___o Ce qui est amusant c'est que moi aussi je m'appelle Fanny ... ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Halloween   

Revenir en haut Aller en bas
 
Halloween
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Off topic :: Vos autres créations :: Fanfics-
Sauter vers: