Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Ven 12 Déc 2008 - 3:26

C'est pas la première fic que j'ai écrite(me suis d'abord exercée sur SGA et j'ai peur/honte de les mettre tellement le style était maladroit au départ oufouf1 ).
Et je tiens à signaler que je suis une shippeuse!Mais je considère cette fic comme générale et ship.Je vous la posterai chapitre par chapitre.Et j'ai d'autres fics dans ma hotte Wink .Bonne lecture!

Disclaimer:rien à moi tout à CBS
__________________________________________________________


Créa de Val

AMOUR ASSASSIN



Prologue



Voilà plusieurs semaines que je l’observe. Je l’ai enfin trouvée. Elle est la perfection que je cherchais depuis toutes ces années. Cette beauté unique, cet esprit brillant, cette vive intelligence et ce regard lumineux. Tout cela m’appartiendra, bientôt. Dors, ma Reine, car le grand ménage va commencer…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Sam 13 Déc 2008 - 5:38

Chapitre 1!
________________________________

1- Exubérance


Downstown, 662 Sixth Avenue. Discothèque Avalon.
La jolie détective Kaile Maka attendait patiemment que l’équipe de la police scientifique arrive. Ses hommes avaient délimité la scène de crime et réuni les témoins_ les trop nombreux témoins. Cette boîte devenait de plus en plus à la mode et les célèbres DJs commençaient à y affluer, attirant ainsi de plus en plus de jeunes, mais aussi de dealers…
La jeune femme asiatique vit enfin la voiture de l’équipe scientifique arriver et sourit en voyant Danny Messer en sortir, suivi d’une jeune femme qu’elle ne connaissait pas. Elle partit alors à leur rencontre.

Kaile (ravie) : Danny ! Contente de te revoir !
Danny (souriant) : Mais moi de même, Kaile.
Kaile (observant Lindsay) : Qui est-ce ?
Danny (malicieux) : Kaile, je te présente Montana. Montana, voici le détective Kaile Maka.
Lindsay (jetant un regard noir à Danny) : Bonjour, je suis Lindsay Monroe.
Kaile (amusée) : Enchantée.
Danny : Bon, maintenant que ces dames se sont présentées, peut-on savoir pourquoi nous sommes là ?
Kaile : Oui, bien sûr. Il s’agit d’une jeune femme de type caucasien, Rebecca Turnvers, 22 ans. Elle passait la soirée avec une amie, Erica Chambers…
Danny (la cherchant du regard) : Qui est… ?
Kaile (lui montrant du doigt) : Là-bas. (voyant Danny partir) Fais attention, elle est…exubérante.
Danny (faisant un vague signe de la main) : Ouais, ouais. Montana, commence à prendre les clichés.
Lindsay (grommelant) : Pas de problème…

Voyant la déception de la jeune scientifique face au comportement de Danny à son égard, Kaile ne put s’empêcher de vouloir la rassurer.

Kaile (lui posant la main sur l’épaule) : Ne vous inquiétez pas. Il vous aime bien.
Lindsay : Drôle de façon de le montrer… (revenant à son travail)Où est le corps ?
Kaile : Suivez-moi.

Tandis que les deux jeunes femmes entrèrent dans la discothèque, Danny se dirigea vers le groupe de témoins, qui semblaient particulièrement échevelés.

Danny (élevant la voix) : Je voudrais voir Erica Chambers.
Erica (d’une voix joyeuse) : Oui, c’est moi !
Danny : Venez par ici.
Erica : Avec plaisir !

Une jeune femme blonde aux yeux verts sortit en sautillant de la masse et rejoignit Danny avec un immense sourire. Le jeune homme la regarda avec méfiance et pensa : « Ça a dû détoner à cette soirée ». La jeune femme arriva enfin à son niveau et lui sauta dans les bras.

Erica : Me voilà ! (le regardant d’un air séducteur)Et vous êtes qui, bel inconnu ?
Danny (amusé) : Ça commence bien…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Lun 22 Mar 2010 - 3:16

2- Le début du cauchemar

Manhattan. Central Park.
Le jeune lieutenant Don Flack Jr n’aimait pas l’affaire qu’on venait de lui confier. Il allait encore faire des cauchemars horribles, lui faisant passer quelques nuits blanches. Il existait de nombreux crimes particulièrement atroces, mais quand cela touchait un enfant…Flack relit ses notes. Six ans…C’était beaucoup trop jeune pour mourir, surtout de cette manière.
Plongé dans ses pensées, le détective n’entendit pas Stella Bonasera arriver et il sursauta quand elle lui posa une main sur l’épaule pour lui signaler sa présence.

Don (souriant légèrement) : Ah, bonjour Stella…
Stella (souriant) : Bonjour, Flack. (voyant son air grave) Ça va ?
Don : Heu…Oui, oui. Merci.
Stella (voyant qu’il n’en dirait pas plus) : Bien. Qu’est-ce qu’on a ?
Don (regardant son calepin et avançant vers la scène de crime, suivi de Stella) : Une fillette avait été portée disparue par son école, il y a une heure. Et…
Stella (l’encourageant) : Et ?
Don : Des promeneurs l’ont trouvée…Morte. Elle a été apparemment égorgée et on…

Voyant les hésitations de Flack_ ce qui était plutôt inhabituel, Stella décida qu’elle verrait cela par elle-même. Il était vrai que la mort violente d’un enfant était une chose dure à supporter et même elle, malgré son expérience, avait parfois du mal à y arriver.

Stella : On sait qui c’est ?
Don : Oui. Son nom était écrit sur son cartable, jeté à ses côtés. Elle s’appelle Sophia Tocci et…

Don s’interrompit lorsqu’il entendit un fracas soudain. Il remarqua alors que Stella venait de lâcher sa mallette, où se trouvait tout son kit médico-légal, et qu’elle le regardait avec une expression qu’il ne lui avait encore jamais vu : de la tristesse mélangée à de la crainte.

Stella (hésitant) : So…Sophia Tocci ?
Don (intrigué et inquiet): Oui. D’après son institutrice, elle avait 6 ans. Et… (voyant Stella se précipiter vers la scène de crime) Stella ?

Flack courut après elle et vit avec stupeur ce qu’elle comptait faire : Stella voulait prendre le petit corps sanglant dans ses bras comme si elle voulait s’assurer que la fillette était bien morte. Accélérant l’allure, il réussit à l’atteindre et l’attrapa par la taille pour ensuite l’éloigner de l’enfant et des indices. Don ne voulait pas faire de mal à Stella mais elle se débattait comme un diable et il dut utiliser plus de force qu’il n’aurait voulu.

Stella (criant et pleurant) : Sophia ! Sophia ! Nooon !

Flack n’avait jamais vu la scientifique dans un tel état de détresse. La portant toujours par la taille, il l’amena jusqu’à sa voiture et la coinça ensuite entre lui et le véhicule pour qu’elle ne retente pas une autre escapade. Sans trop savoir pourquoi mais guidé par son instinct, Don la prit dans ses bras pour la réconforter. Stella se calma alors peu à peu puis finit par s’écarter de lui et se laissa glisser le long de la voiture pour finir assise, genoux pliés et le visage dans les mains. Voyant la jeune femme secouée de sanglots, Flack s’accroupit à son niveau et posa doucement une main sur son épaule.

Don (tout doucement) : Stella ? Vous la connaissiez ?
Stella (levant son visage inondé de larmes vers lui) : Ou…Oui. C’est…C’est ma…
Don (avec gentillesse) : Vous n’avez pas besoin de me le dire. Je…
Stella (se calmant peu à peu) : C’est ma filleule. Je…Je devais la prendre chez moi…ce soir. Ses parents sont partis à Seattle…
Don : Ecoutez. Je vais appeler Mac pour qu’il donne cette affaire à quelqu’un d’autre et vous, vous allez vous reposer. D’accord ?
Stella (avec colère) : Non ! Je veux trouver son assassin et je l’aurai !
Don : Ce ne serait pas une bonne idée…Vous êtes trop impliquée, Stella.
Stella (s’obstinant) : Non, Flack ! C’est mon affaire !
Don (se fâchant et la secouant légèrement) : Stella ! Vous avez déjà failli compromettre des indices en voulant l’approcher ! Laissez-moi régler cette affaire !
Stella (hésitant) : Je…
Don (avec plus de douceur, essayant de faire un peu d’humour) : Ne m’obligez pas à vous enfermer dans ma voiture, ok ? Alors, calmez-vous, s’il vous plaît.

Flack releva Stella, ouvrit la portière arrière de sa voiture et la fit asseoir sur le siège arrière avec douceur. Il prit ensuite son téléphone portable et appela le lieutenant Mac Taylor, tout en gardant un œil sur Stella. La voir dans un tel état de détresse, de tristesse et de fureur lui étreignait douloureusement le cœur. Il se jura de trouver le meurtrier de la fillette. Flack fut interrompu dans ses pensées par la voix de Mac, au bout du fil.

Don : Mac, ici Flack. Nous avons un problème…

*

Je suis navré, ma Beauté, mais pour atteindre la perfection, il faut souffrir. Seul mon cœur compte. Il est à toi. Eux ne compteront plus…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Mar 23 Mar 2010 - 4:40

3- Une mort tranquille

East Village. 41 Street Marks Place. Cafe Orlin.
Mac Taylor et Sheldon Hawkes avaient été appelés par le détective Vicaro pour résoudre une mort suspecte au Café Orlin. Quand les deux experts arrivèrent, le policier les mena directement au corps.

Mac : Qui est-ce ?
Vicaro : Elle s’appelle Mary Trey, 38 ans. C’est le serveur (regardant son carnet)… Hank Thomas, qui nous a appelés. Il la trouvait étrangement immobile…
Sheldon (intrigué) : Comment ça étrangement immobile ?
Vicaro : Elle était dans la même position depuis une heure…
Sheldon (souriant et hochant légèrement la tête) : Je vois.

Les trois hommes arrivèrent enfin près du corps. Mac en convenait, il était difficile de croire que Mary Trey était morte : elle était assise sur sa chaise, les jambes croisées élégamment, et semblait s’être endormie paisiblement sur la table.

Mac : Une idée sur la cause de la mort ?
Vicaro : Pas la moindre. Comme ça, je n’ai vu aucune marque d’une arme quelconque et pas trace de lutte…
Mac (observant la terrasse du café) : Surtout qu’ici, ça grouille de monde…C’est un meurtre difficilement réalisable…
Sheldon : L’autopsie nous en dira sans doute plus…
Mac : Je l’espère car les indices sont plutôt minces. Commencez… (interrompu par la sonnerie de son portable)Excusez-moi.

Mac s’éloigna de la scène de crime tandis que Sheldon commençait à prendre des clichés et à faire des prélèvements.

Sheldon (à Vicaro) : Essayez de savoir si elle était seule… (avant que le détective ne parte)Et demandez s’il y a des caméras de surveillance dans les alentours.
Vicaro : Pas de problème.

Le détective partit donc parler au patron du café tout en ordonnant à ses hommes de réquisitionner toutes les vidéos qui auraient filmé la terrasse de l’Orlin.
Mac avait fini par répondre et fut surpris par son interlocuteur.

Don (voix off) : Mac, ici Flack. Nous avons un problème…
Mac (inquiet) : Lequel ?
Don (voix off) : C’est Stella…Il faudrait que vous la fassiez remplacer.
Mac (intrigué) : Remplacer ? Mais…Que se passe-t’il ?
Don (voix off- hésitant) : Elle…Elle connaît la victime et elle est…vraiment…bouleversée…
Mac : Passez-la moi. (entendant le passage du téléphone de Don à Stella)Stella ?
Stella (voix off- avec un ton sombre) : Bonjour, Mac.
Mac (gentiment) : Ecoutez, je vais prendre votre affaire et vous allez travailler avec Hawkes, d’accord ?
Stella (voix off) : D’accord…
Mac : Et si ça ne va vraiment pas, prenez quelques jours. Vous n’avez pas pris de vacances depuis longtemps.
Stella (voix off) : Merci, Mac. Mais je…
Mac (la coupant) : Hawkes vous attend au Cafe Orlin. Repassez-moi Flack.
Don (voix off) : Oui ?
Mac : Faites amener Stella ici. J’arrive.
Don (voix off) : Bien…

Mac coupa son téléphone et s’inquiéta pour Stella. Elle qui était d’une force psychologique incroyable avait craqué. Et que Flack l’appelle pour lui signaler démontrait vraiment la gravité de la situation. Qui était donc la victime ? Sur ce, il retourna vers Hawkes pour lui annoncer les changements de dernière minute.

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Mar 23 Mar 2010 - 23:57

4- Une soirée trop arrosée

Lindsay Monroe était entrain de prendre des clichés de la scène de crime et commençait à prélever les indices sur et autour du corps de Rebecca Turnvers. L’observant attentivement, elle put noter la marque évidente d’une strangulation. Mais celle-ci n’avait pas été provoquée par des mains ou une corde. On avait utilisé autre chose…qui avait laissé une fibre sur le cou de la jeune femme. Lindsay la prit délicatement avec sa pince et la scruta pour tenter d’identifier vaguement la matière.
Danny arriva juste à ce moment là.

Danny : Whoua ! Je ne sais pas ce qu’ils ont pris mais ils sont déchaînés…
Kaile : J’opterais pour une forme dérivée de l’ecstasy…
Lindsay : Ça expliquerait pourquoi elle ne s’est pas débattue.
Danny (intrigué) : Comment ça ?
Lindsay : Regarde. Elle n’a aucune blessure défensive, ni d’écorchure au cou. Alors qu’on l’étranglait.
Danny : On l’a étranglée ? Avec quoi ?
Lindsay : Pas à mains nues en tout cas. J’ai trouvé une fibre sur son cou. On verra ce que c’est au labo.
Danny : Et un examen toxicologique ne sera sans doute pas du luxe.
Kaile (souriant) : Tu as tiré quelque chose de son amie ?
Danny : A part son numéro, non.
Kaile (amusée) : Son numéro ?
Danny (se défendant) : Elle me l’a donné toute seule…
Lindsay (toujours très sérieuse) : Elle ne se rappelle de rien ?
Danny : Non. Elle est manifestement encore en plein trip… (soupirant) comme la moitié des autres.
Kaile : Je vais voir si le manager a une liste de ses clients.
Danny : Merci. Ils seront peut-être plus réceptifs à nos questions après être redescendus sur terre.

Kaile se mit à rire et partit trouver le directeur de l’Avalon. Danny commença à ouvrir sa mallette et mit enfin ses gants de latex. Il regarda l’immense scène de crime que les deux experts devaient inspecter.

Danny : Bon. Au boulot.

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Jeu 25 Mar 2010 - 4:45

(aimerais bien avoir une petite review... merci1 )
_______________________________________________

5- La cruauté du crime

Flack avait préféré amener lui-même Stella à East Village, à la surprise de Mac, et était reparti rapidement avec lui à Central Park. Mac avait laissé des consignes précises à Hawkes au sujet de Stella : au moindre souci, il devait l’appeler.
Les deux policiers arrivèrent enfin devant la scène de crime et Mac comprit mieux la violente réaction de Stella : comment un être humain pouvait-il commettre un acte si cruel sur un enfant ? La pauvre fillette avait manifestement été balancée comme s’il s’agissait d’un sac, elle avait été égorgée et on lui avait ouvert la poitrine. Mac se pencha sur le cadavre et observa attentivement chaque détail.

Mac (s’adressant à Don, ne quittant pas la fillette des yeux) : Qui était-elle ?
Don (surpris) : Pardon ?
Mac (levant rapidement les yeux vers le détective) : Pour Stella…
Don (tristement) : Sa filleule. Elle devait s’en occuper pendant deux mois. Les parents sont à Seattle…
Mac (commençant à se préparer) : Ils ont été avertis ?
Don : Stella veut s’en occuper.
Mac (grimaçant) : Ce n’est pas une bonne idée.
Don : Je sais. J’ai essayé de la dissuader mais vous la connaissez…
Mac (souriant légèrement) : Oh oui ! (revenant à son travail)Bon. Essayez de voir s’il y a des témoins. Quelqu’un a forcément vu quelque chose !
Don : J’espère…

Mac vit partir le jeune détective donner des ordres à ses hommes et il commença enfin à relever les indices.

*

Pourquoi es-tu partie ? C’est pour toi que je l’ai fait, pour nous. Le message n’était peut-être pas clair. Navré, ma Belle. Mais demain, tu me reviendras…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 26
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Jeu 25 Mar 2010 - 20:20

J'essaierai de lire quand j'aurai un peu plus de temps, mais j'avoue que je suis pas trop "Don/Stella"..donc, je sais pas si je serai bonne lectrice.. Embarassed (Ni même Mac/Stella xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Ven 26 Mar 2010 - 5:02

Merci lolOW!! flower
Zoup!Suite!
__________________________________________

6- Absente

Suivant les recommandations de Mac, Sheldon surveillait Stella, qui semblait avoir retrouvé son professionnalisme, du coin de l’œil. Quand elle était arrivée avec Flack, l’ancien légiste avait immédiatement remarqué ses yeux rouges et le rimmel essuyé à la hâte. De plus, ayant vu la profonde inquiétude exprimée sur le visage du jeune détective, Sheldon avait donc pris les consignes de Mac très au sérieux. Malgré le professionnalisme dont faisait preuve Stella actuellement, quelque chose l’intriguait…
Stella relevait les indices mécaniquement. Toutes ses pensées étaient tournées vers Sophia. Elle n’avait pas encore averti son amie Tina, la mère de la fillette, car celle-ci devait encore être dans son avion. Stella imaginait déjà la réaction de son amie : des pleurs incontrôlables et des cris de rage. Son cœur se serra quand elle se souvint de l’état sanglant et atroce du petit corps…Quel genre de monstre pouvait faire ça ?
Elle jeta presque rageusement un sachet, dans lequel se trouvait un mégot de cigarette ramassé près du corps de Mary Trey, et ne se rendit pas compte qu’un Sheldon inquiet s’était approché d’elle.

Sheldon (d’une voix douce) : Stella ?

Complètement plongée dans ses pensées et sa tristesse, la jeune femme ne l’entendit pas. Sheldon posa alors sa main sur son épaule.

Sheldon : Stella ?
Stella (sursautant puis se tournant vers lui) : Oui ? Qu’y a-t’il ?
Sheldon (avec compassion) : Vous allez bien ?
Stella (presque irritée) : Oui, oui. (essayant de faire dériver la conversation) Tu as trouvé quelque chose ?
Sheldon : Heu…J’ai une flopée d’empreintes sur la table où elle s’était appuyée et sur sa chaise. Et j’ai trouvé un chewing-gum récemment mâchouillé.
Stella : Ça pourrait être juste celui d’un passant…
Sheldon : On verra. Cette affaire n’est pas évidente…
Stella (un peu sèchement) : Alors, continuons.

Et elle revint dans son examen attentif du sol, mais toujours avec cet air absent sur le visage. Sheldon, inquiet pour sa collègue et amie, s’éloigna silencieusement et composa un numéro sur son portable.

Sheldon : Allo, Mac. Hawkes à l’appareil. Stella ne va pas bien…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Sam 27 Mar 2010 - 4:59

7- Quand la mort parle

Le nouveau légiste, le docteur Evan Zao, venait de finir les autopsies de Rebecca Turnvers et Sophia Tocci quand Danny entra dans la morgue.

Evan (souriant) : Vous venez aux nouvelles ?
Danny : Bien deviné ! Alors ?
Evan : Par ici.

Le légiste conduisit Danny au corps de Rebecca Turnvers et enfila une nouvelle paire de gants.

Evan (montrant le cou de la victime) : Votre victime a été étranglée.
Danny : C’est la cause de la mort ?
Evan : Oui. Elle a tous les signes distinctifs d’une asphyxie : lèvres bleues, présence de pétéchies dans les yeux…La marque sur son cou confirme la strangulation. Et Lindsay avait raison : le meurtrier n’a ni utilisé ses mains, ni une corde.
Danny : Vous avez trouvé autre chose ?
Evan : J’ai envoyé le sang pour analyse toxicologique. Sinon, j’ai découvert ceci…

Le Dr Zao fit lentement tourner la tête de Rebecca pour montrer une étrange tache sur le lobe de son oreille.

Danny (intrigué) : Bizarre. (prenant un coton-tige et relevant la substance) Je vais l’analyser. C’est tout ?
Evan : Oui.
Danny : Merci, Doc.

Danny quitta enfin la morgue et croisa Mac et…Don ? Danny fut très étonné de le voir ici.

Danny (intrigué) : Mais qu’est-ce que tu fous là, Don ? Tu ne vas jamais à la morgue d’habitude.
Don (avec un ton quelque peu sec) : Et bien, j’ai envie de les changer.
Danny (surpris par la réaction agressive de son ami) : Du calme. Je suis surpris, c’est tout.
Mac (voulant éviter de perdre trop de temps) : Et votre enquête, ça avance ?
Danny : Heu…On examine les indices et je vais analyser celui-ci (montrant son coton-tige).
Mac : Bien. (avec un regard sérieux) Allez-y.
Danny : Heu…Oui, bien sûr.

Le jeune homme partit rapidement en direction du laboratoire, en ayant eu l’impression d’être un élève réprimandé par son professeur. Il n’appréciait pas qu’on le rappelle à l’ordre, surtout quand ça venait de Mac, car il avait à chaque fois l’impression qu’il avait mal fait ou qu’on dénigrait son travail. Mais d’un autre côté, ça le motivait encore plus. Il ne laisserait échapper aucun détail ! Mais la présence de Don à la morgue le taraudait. Quelle était la particularité de son affaire ?
Mac et Flack étaient enfin entrés dans la grande salle d’autopsie et attendaient que le Dr Zao finisse de recouvrir le corps de Rebecca Turnvers. Le légiste les remarqua enfin et les invita à approcher.

Mac : Alors, que pouvez-vous nous dire ?
Evan : Notre petite victime a été cruellement égorgée.
Don (caustique) : On s’en doutait déjà.
Evan (levant un sourcil) : Vous ne comprenez pas : le meurtrier l’a égorgée comme s’il s’agissait d’un animal. Il n’a mis aucune hésitation dans son geste et a tranché en profondeur.

Flack tressaillit légèrement devant les conclusions de Zao. Pauvre petite…

Mac : Et pour le reste ?
Evan : Il lui a ouvert le thorax, sans doute avec la même lame que pour son cou, et lui a littéralement arraché le cœur.
Don (choqué) : Arraché ?
Evan : Oui.
Mac (regardant le petit corps) : Il devait vraiment la haïr…
Don (révolté) : Mais ce n’est qu’une gamine !
Mac (levant les yeux vers Don) : Elle doit représenter autre chose pour lui. (revenant à Evan) Avez-vous trouvé quelque chose d’autre ?
Evan : Un cheveu. (tendant un sachet à Mac) Je vous l’ai emballé.
Mac : Merci. (prenant un air grave) Pourriez-vous l’arranger ? Pour ses proches…
Evan : Bien sûr.

Flack se doutait bien que Mac voulait épargner Stella. Tous deux savaient qu’elle passerait… Ils finirent par laisser le légiste à son travail et se dirigèrent vers les laboratoires, restant très silencieux. Mac finit par rompre ce silence.

Mac : Je vais donner un congé à Stella.
Don (intrigué) : Pourquoi ?
Mac : Hawkes m’a appelé…
Don (inquiet) : Ha…Elle a fait une erreur ?
Mac : Non. Mais elle n’est pas dans l’enquête et elle pourrait négliger des détails. Elle est beaucoup trop préoccupée…
Don (presque contrarié par l’apparente distance de Mac) : C’est plutôt normal…
Mac : Je sais. Mais c’est plutôt Stella qu’il faut convaincre…
Don : Je la ramènerai chez elle.
Mac (surpris) : Comme vous voulez. Mais d’abord, je dois lui annoncer.

Mac grimaça légèrement car il savait pertinemment comment Stella allait réagir… Mais il devait le faire, pour elle et pour l’enquête.

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Sam 27 Mar 2010 - 11:57

Ce chapitre semble mettre en place un peu plus les choses, la possibilité du ship Don/Stella (pourquoi pas d'ailleurs, ça changerait du courant Mac/Stella), le fait que Don ait du mal à rester indifférent au meurtre de la petite fille et qu'il essaie d'être là pour Stella en la ramenant chez elle notamment.

(J'avoue j'ai lâché les CSI toutes catégories ces derniers temps, mais Manhattan reste ma préférée et pour ma part, il me semble que les caractères des personnages sont respectés. Sinon, on se situe autour de la saison 2, c'était à ce moment que le docteur Zao était présent, je crois ?)

Pour finir j'aime bien, les chapitres sont relativement courts et la lecture est simple, pas de "gros blocs", je suis curieuse de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Dim 28 Mar 2010 - 4:16

:calin: :calin: :calin:
Merciiiiiiiiiiiii Claire!!!! merci1
En effet,la fic se situe bien au niveau de la saison 2 Wink (à l'époque de son écriture,elle n'avait pas fini d'être diffusée aux USA)
Voilà la suite!!2 chapitres parce qu'ils sont plutôt petits Wink
_________________________________

8- Solitaire malgré lui

Hawkes lisait avec attention les résultats de l’autopsie de Mary Trey et il finit par soupirer : il se retrouvait seul pour résoudre cette enquête. Mac avait convoqué Stella dans son bureau pour lui annoncer qu’elle devait prendre quelques vacances, laissant ainsi Sheldon seul sur cette affaire complexe.
L’ancien légiste observa chaque cliché avec attention et vit la trace de piqûre sur la cuisse de la victime mentionnée par Sid. Cela aurait pu paraître anormal et donc le menait à une piste mais il se retrouvait en fait dans une nouvelle impasse. D’après le dossier médical de Mary Trey, elle était diabétique. Il était donc facile d’en conclure qu’il s’agissait de la trace de sa dernière injection d’insuline. Il avait trouvé le flacon et la seringue dans son sac.
Sheldon soupira encore. Les analyses ADN étaient encore en attente et les vidéos des caméras de surveillance de la Street Marks Place et des boutiques entourant le Cafe Orlin devaient bientôt lui être amenées. Il attendait aussi les résultats des analyses toxicologiques mais il avait peu d’espoir qu’on trouve quelque chose d’anormal dans son sang. Sheldon finit par s’appuyer sur le dossier de sa chaise et croisa les bras. Il prit ensuite une profonde inspiration et retourna dans la lecture de son dossier. C’était son seul élément pour le moment et il ne comptait pas laisser échapper le moindre détail…

9- Congé forcé

Stella attendait Mac dans son bureau. Il l’avait appelée et convoquée pour faire le point sur sa situation. Quelle situation ? Elle allait bien…Enfin presque. Mais ça ne l’empêchait pas de faire son boulot. Patientant, elle tapotait l’accoudoir de sa chaise avec nervosité quand elle vit enfin Mac arriver, Flack sur les talons. Celui-ci lui sourit avec compassion avant de s’asseoir sur un des bancs du couloir. Mac entra et s’installa à son bureau, regardant très sérieusement la jeune femme.

Stella : Qu’y a-t’il ?
Mac (soupirant) : Je veux que vous preniez un congé…immédiat.
Stella (surprise) : Quoi ?!
Mac : Un peu de distance vous fera du bien.
Stella (révoltée) : Mac ! Je peux faire mon boulot ! Je n’ai pas…
Mac : Vous n’êtes pas attentive dans votre travail, Stella.
Stella : Si, je…
Mac (gentiment) : Stella, vous devez faire votre deuil. Et ce n’est pas en restant ici que vous y arriverez…
Stella (protestant) : Mais…
Mac : Prenez quelques vacances…Et c’est un ordre.
Stella (se levant, avec une expression neutre sur le visage) : Bien.

Mac pouvait voir dans les yeux de Stella toute sa contrariété et il ne s’étonna pas quand elle claqua la porte de son bureau.
Voyant la scientifique quitter le bureau de Mac et prendre sa veste, Flack se leva immédiatement et la rejoignit.

Don : Stella, attendez.
Stella (très contrariée) : Quoi ?
Don : Laissez-moi vous ramener chez vous…
Stella : Je peux encore conduire !
Don : Stella…

Vu l’état dans lequel elle était, elle serait plus dangereuse qu’autre chose…

Stella (regardant le détective et soupirant) : Bon, d’accord…

Flack lui sourit alors et l’amena tranquillement à sa voiture.

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Dim 28 Mar 2010 - 10:38

Désaccord prévisible de Stella à l'idée de prendre des congés maintenant ^^ !
J'attends la suite (remarque tu as l'air de les poster régulièrement, si ce n'est tous les jours !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Lun 29 Mar 2010 - 3:42

Merci Claire!!
Oui,je poste au moins un chapitre par jour! Wink
Voilà la suite!
______________________________________

10- Quand les indices parlent

Lindsay et Danny attendaient chacun de leur côté du laboratoire les résultats des analyses de leurs indices : la fibre pour Lindsay et la mystérieuse substance présente sur l’oreille de la victime pour Danny. Il y eut enfin un bip et Lindsay regarda les résultats sur son écran.

Lindsay : Notre arme du crime est faite de soie.

Nouveau bip qui fit réagir Danny.

Danny : Et ma trace mystérieuse, c’est du rouge à lèvres.
Lindsay : Notre suspect serait une femme ?
Danny : Pas sûr. Ils étaient tellement allumés qu’une des nombreuses clientes de l’Avalon ait pu lui faire des avances. Enfin, on va voir si on a un peu d’ADN.
Lindsay (soupirant) : Espérons que ça nous mène quelque part. Par contre, je vois mal un homme utiliser un vêtement en soie pour étrangler quelqu’un…
Danny : Ça a peut-être une signification particulière pour le meurtrier…

Lindsay soupira encore une fois et inspecta les vêtements de la victime. Soudain, elle fronça les sourcils et rapprocha son visage du haut très échancré de Rebecca.

Lindsay : Danny…
Danny : Quoi ?
Lindsay (lui tendant le top de Rebecca) : Sens.

Danny leva d’abord un sourcil, amusé, puis obéit. Il renifla le dos du top que lui présentait Lindsay. Et il se mit lui aussi à froncer les sourcils.

Danny : Du parfum ? Dans le dos ? Plutôt bizarre…
Lindsay : Et c’est du parfum bas de gamme. Vu les vêtements hors de prix que portait notre victime, je doute qu’elle utilisait ce genre de parfum…
Danny : Bien. Au moins, nous avons une vague idée du suspect : une femme aux moyens limités.
Lindsay : Espérons qu’elle soit sur la liste des clients de l’Avalon.
Danny : Oui. Par contre, je vais voir si on peut identifier le rouge à lèvres dans notre base de données.
Lindsay : Et moi, je vais tenter d’identifier le parfum.

Ils virent arriver Zach Shannon, qui avait une feuille à la main.

Danny (souriant malicieusement) : Tu nous cherchais ?
Zach (essoufflé) : Oui. Votre victime a pris un cocktail détonant.
Lindsay : Quoi donc ?
Zach : En plus de l’alcool, de l’ecstasy, mais renforcé, et de la marihuana.
Danny : Je me demande si ce n’est pas le cas de la moitié des fêtards qui se trouvaient avec elle…
Lindsay : Au moins, ça explique clairement pourquoi elle ne s’est pas défendue. Elle était trop…ailleurs.
Danny : Merci, Zach. (lui tendant un échantillon du rouge à lèvres) Au fait, vois si tu trouves de l’ADN. (le technicien opina de la tête puis partit dans son laboratoire) Bon, et bien on a plus qu’à interroger tout ce petit monde.
Lindsay : On va avoir besoin d’un peu d’aide…
Danny (avec un regard en coin) : Je sais, Montana.

Lindsay grimaça de contrariété, ce qui fit rire Danny. Celui-ci prit son portable et appela le détective Maka. Ces interrogatoires allaient leur prendre pas mal de temps.

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Lun 29 Mar 2010 - 12:35

Je crois, en effet que au début quand elle était dans l'équipe, Lindsey n'était pas fan du surnom Montana ^^ !

Dans ta fic, Danny et elle sont aussi un ship ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Mar 30 Mar 2010 - 3:51

Merci Claire!! :calin:
Oui,au départ.Mais il faut dire aussi que je ne connaissais pas beaucoup le perso de Lindsay à l'époque de l'écriture de cette fic...
Sinon,oui,y a un peu de scène ship D/L Wink .Mais pas trop prononcé,si tu vois ce que je veux dire...(non,parce que moi,des fois,je me trouve pas claire... oufouf1 )
La suite!!
__________________________________________

11- Réconfort

Le voyage jusqu’à l’appartement de Stella fut des plus silencieux. Flack lui jetait de rapides coups d’œil pour avoir une idée de ce à quoi elle pouvait penser. Ce qu’il voyait ne lui plaisait pas : Stella avait le visage fermé et une intense tristesse dans le regard. Elle était si loin de la Stella drôle et pétillante de tous les jours…
Flack reporta son attention sur la route en soupirant. Il fallait, non il devait attraper cette pourriture !
Ils arrivèrent enfin. Stella descendit alors de voiture et entendit une deuxième portière claquer. Elle se retourna pour voir Flack s’approcher d’elle.

Stella (étonnée) : Flack ? Qu’est-ce que vous faites ?
Don : Je vous raccompagne chez vous.
Stella : Je suis assez grande pour prendre un ascenseur.
Don : J’insiste.

Le jeune détective lui fit alors son regard de gentil petit chiot et Stella finit par céder. Qui pouvait lui résister quand il vous regardait comme ça… ?

Stella (soupirant) : D’accord…

La jeune femme avança résolument vers son immeuble, suivie de près par Flack, ils y entrèrent tous les deux et prirent enfin l’ascenseur. Ils restèrent un petit moment silencieux puis Stella tourna ses yeux verts émeraude vers Don.

Stella (avec un ton innocent) : Vous avez des choses sur la mort de Sophia ?
Don : Vous savez très bien que je ne peux rien vous…
Stella (avec colère) : Flack !
Don (connaissant très bien la détermination de Stella, il soupira) : Nous ne connaissons que la cause de sa mort. Mac analyse les indices…
Stella (bas à elle-même) : Comment vais-je expliquer ça à sa mère ?
Don : Epargnez lui les détails…
Stella (intriguée) : Les détails ? Quels détails ?
Don (piégé et balbutiant, se maudissant intérieurement) : Heu…Non, je voulais dire…
Stella (commençant à monter le ton et le regardant droit dans les yeux) : Quels détails ?!
Don (suppliant) : Stella…
Stella : Flack ! Qu’est-ce que vous me cachez ?

Stella finit par le prendre par le col de sa veste et commença à le secouer, ponctuant chaque mot d’une secousse.

Stella : Dites-le moi !
Don : Stella, je…
Stella (le secouant encore, avec une voix persuasive) : Dites-le moi !

Sachant pertinemment que Stella ne le lâcherait pas tant qu’elle n’aurait pas sa réponse, Flack posa ses mains sur ses épaules et l’écarta gentiment de lui.

Don : Sophia a été égorgée, vous le saviez déjà, mais avec une cruauté inhumaine et on lui a aussi…
Stella (avec un regard triste) : Quoi, Flack ? On lui a aussi fait quoi ?
Don (hésitant) : On…On lui a…arraché le…le cœur…

Flack vit alors les yeux de Stella s’agrandir d’effroi et de tristesse. Il l’avait sentie serrer plus fort le col de sa veste avant de lui lâcher. Par un curieux hasard, l’ascenseur arriva à destination et Stella en sortit précipitamment. Flack la suivit rapidement et la vit ouvrir la porte de son appartement et y entrer en trombe. Arrivé au seuil, il put la voir prendre son téléphone et taper un numéro.

Don : Stella, ce n’est pas vous qui…
Stella : Taisez-vous.

Le détective ne savait pas trop s’il devait entrer ou pas mais en voyant l’expression douloureuse du visage de Stella, Don se décida et fit un pas à l’intérieur de l’appartement et ferma la porte derrière lui. Il observa ensuite Stella.

Stella (s’asseyant sur son canapé) : Allo, Tina. C’est Stella. Je dois t’annoncer une grave nouvelle.

La jeune femme prit un ton calme et professionnel pour annoncer la mort de Sophia à sa mère. Elle essaya ensuite de consoler son amie tout en lui assurant que tout serait fait pour trouver l’assassin.
Flack pouvait entendre les pleurs de la mère d’où il était et vit que des larmes commençaient à perler sur les joues de Stella. Il s’approcha un peu plus du canapé et resta planté là, au milieu du salon, ne sachant pas trop quoi faire.
Stella coupa enfin son téléphone et posa calmement le combiné sur la table basse. Puis elle se courba légèrement, semblant fixer le sol, et commença à pleurer en silence.
Flack vit le corps de la jeune femme secoué par les sanglots et agit, comme la dernière fois, instinctivement. Il retira sa veste, qu’il posa sur le dossier du canapé, et s’installa près de Stella, posant une main douce sur son épaule. Remarquant sa présence, elle tourna son visage plein de détresse vers lui, les larmes coulant toujours abondamment avec quelques traces de rimmel et de mascara. Don entoura impulsivement les épaules de la scientifique et la rapprocha de lui. Elle s’accrocha alors à sa chemise et relâcha totalement le contrôle qu’elle s’était imposée : c’était comme si la carapace qu’elle s’était forgée s’était brisée en mille petits morceaux. Stella pleurait comme elle ne l’avait jamais fait alors que Flack la serrait contre lui et lui caressait doucement les cheveux pour la réconforter.

Don (murmurant doucement) : Nous allons le trouver, Stella. Je vous le promets…

Stella pleura pendant une bonne heure, puis, épuisée, elle finit par s’endormir contre Don. Ne voulant pas la réveiller après toutes ces épreuves, il s’installa plus confortablement sur le canapé avec lenteur, toujours avec Stella dans les bras, et fut lui aussi pris dans les bras de Morphée.

*

Pourquoi es-tu chez toi, ma Beauté ? Pourquoi n’es-tu pas là-bas, à lire et à comprendre mon message ? Et qui est cet homme ? Il semble sans importance…De toute manière, demain, tu me reviendras…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Mar 30 Mar 2010 - 16:37

D'accord, oui c'est vrai que la fic se situe début saison 2, donc on ne savait pas encore grand chose du personnage de Lindsey à ce moment ^^ !

En tout cas un léger rapprochement entre Stella et Flack s'opère mais avec ce type qui l'observe et semble obsédé par elle, j'ai l'impression qu'il y aura des complications ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Mer 31 Mar 2010 - 6:07

Ho oui,tu n'as pas idée lol!
Merci pour ton com,Claire!!
Et zouplà,la suite!!
_____________________________________

12- Une piste sérieuse

Sheldon Hawkes arriva dans le laboratoire actuellement occupé par Chad et se posta devant lui.

Sheldon : Tu m’as appelé ?
Chad (levant les yeux vers lui) : Oui. J’ai tes résultats toxicologiques.
Sheldon : Et ?
Chad : Ta victime…Elle a été droguée.
Sheldon : Quoi ? Avec quoi ?
Chad : De la morphine. Et très concentrée.
Sheldon : Je comprends mieux pourquoi le serveur croyait qu’elle dormait.
Chad : Ouais. Un sommeil éternel.
Sheldon (souriant) : En effet… (son portable sonna) Hawkes.
Adam (voix off) : Les vidéos sont là.
Sheldon : Bien. J’arrive. (raccrochant) Merci, Chad.
Chad : De rien.

Hawkes sortit rapidement pour rejoindre Adam. Le jeune homme mettait une cassette dans le magnétoscope et salua Sheldon de la tête quand celui-ci entra.

Adam : C’est la vidéo de la boutique placée juste en face du Cafe Orlin.
Sheldon : Bien. Vas-y.
Adam (appuyant sur la touche ‘lecture’) : A quelle heure notre victime était au café ?
Sheldon (regardant le rapport) : Vers…10h.
Adam : Ok.

Le technicien fit avancer la bande, faisant défiler les minutes. Puis Sheldon reconnut Mary Trey et pointa son doigt sur l’écran.

Sheldon : Là. C’est elle.
Adam (arrêtant le défilement rapide) : Voilà. (voyant Mary se piquer la cuisse avec une seringue) Qu’est-ce qu’elle fait ?
Sheldon : Une injection d’insuline. Elle était diabétique.
Adam : D’accord.

Les deux hommes continuèrent à regarder la vidéo quand ils virent peu à peu la victime s’endormir, tentant pourtant de rester éveillée, puis poser ses bras sur la table et s’installer pour faire un petit somme.

Sheldon : Accélère.

Adam obéit et ils purent voir que personne ne s’était approché d’elle jusqu’à ce que Hank Thomas tente de la réveiller. Sheldon fit arrêter la bande au moment où lui, Mac et Vicaro arrivaient sur le lieu du crime.

Adam (perplexe) : Personne ne s’est approché d’elle et elle n’a manifestement pas eu le temps de commander. Qui l’a tuée ? Et comment ?
Sheldon (énigmatique) : J’ai bien une idée sur le comment et ça me mènera sans doute au qui. Merci, Adam.
Adam : Je t’en prie.

Sheldon quitta le labo vidéo pour rejoindre celui où se trouvaient tous les effets personnels de Mary Trey. Il en sortit un petit flacon d’insuline et une petite seringue.

Sheldon (souriant) : Voyons ce que vous nous racontez…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Mer 31 Mar 2010 - 12:34

Une autre suite intéressante, je trouve que tu retranscris bien l'ambiance qu'on peut avoir dans la série pendant les enquêtes et la façon de parler des personnages ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Jeu 1 Avr 2010 - 4:23

Merci Claire!!Et savoir que tu trouves que je suis proche des persos est le meilleur compliment que tu puisses faire à une auteuse de fanfic merci2 merci2 merci2 !!
Et voilà la suite!!
_______________________________________

13- Le message

Entendant la sonnerie de son portable, Flack se réveilla et ouvrit doucement les yeux. La première chose qu’il vit fut Stella, qui était toujours dans ses bras et qui avait la joue posée sur son torse, paisiblement endormie. Ne voulant pas la réveiller, il attrapa sa veste avec sa main gauche et prit son portable pour répondre.

Don (chuchotant) : Flack.
Officier Jameson (voix off) : Je crois que notre tueur a recommencé…
Don (fronçant les sourcils) : Même mode opératoire ?
Jameson (voix off) : Si vous voulez dire que notre victime a la poitrine ouverte, oui. Le lieutenant Taylor va arriver.
Don : Bon. Où est-ce ?
Jameson (voix off) : Fifth Avenue, appartement 3B.
Don : Je suis là dans dix minutes.

Flack raccrocha enfin et regarda Stella, qui avait légèrement remué. Il dégagea tout en douceur son bras droit des épaules de la jeune femme et la coucha délicatement sur le canapé. Il regarda autour de lui, semblant chercher quelque chose puis sourit et se dirigea vers un placard, qu’il ouvrit pour en sortir une couverture. Don la posa doucement sur Stella et regarda quelques instants la scientifique. Sans réfléchir, il rabattit délicatement une des mèches bouclées de la jeune femme, qui était tombée sur son visage, et caressa tendrement sa joue. Stella soupira d’aise et Flack retira vivement sa main du visage de la jeune femme, surpris par son geste. Ne voulant pas arriver après Mac, il mit rapidement sa veste et sortit de l’appartement de son amie. Il ferma la porte à clé, clé qu’il fit ensuite glisser sous la porte afin que Stella puisse sortir sans problème, et rejoignit l’ascenseur. Flack finit par s’appuyer sur une des parois de l’ascenseur et observa sa main.

Don (troublé) : Qu’est-ce qui m’a pris ?

*

Dors pour le moment, ma Douce. Tu verras bientôt mon nouveau message…C’est pourquoi je dois te laisser pour voir si eux trouvent leur message ! Seule toi comprendras…

*

Flack réussit à arriver quelques minutes avant Mac et l’attendit devant le porche de l’immeuble. Quand le chef de la police scientifique se présenta devant lui, le détective vit un de ses sourcils se lever, exprimant son étonnement.

Don (intrigué) : Quoi ?
Mac (montrant sa chemise du doigt) : Votre chemise est humide…et tachée…
Don (surpris) : Comment ?

Le jeune lieutenant vérifia les dires de Mac et put effectivement voir les traces de rimmel et de mascara laissées par les larmes de Stella. Il n’avait pas eu le temps de se changer et dans sa précipitation, il n’avait pas remarqué ce détail. Il ferma sa veste et entra dans le hall de l’immeuble, suivi de Mac.

Mac (légèrement amusé) : D’ailleurs, je crois que vous portiez cette chemise hier…
Don (levant les yeux) : Ce n’est peut-être pas le moment de parler de mon linge, non ?
Mac (redevenant sérieux) : En effet…

Les deux hommes arrivèrent enfin dans l’appartement 3B et furent interceptés par l’officier Jameson.

Jameson : Bonjour, messieurs.
Don : Bonjour. Qui est la victime ?
Jameson : Tom Bradshaw, 37 ans. C’était un prof d’histoire à l’université de New York.
Mac : Son nom me dit quelque chose…
Jameson : C’est un historien et un conférencier réputé.
Don (amusé) : Fan d’histoire ?
Jameson (étonné par la question) : Moi ? Oui, beaucoup. Il a fait de nombreux articles intéressants et…
Mac : Où est-il ?
Jameson (se reprenant) : Dans le salon. Suivez-moi.

Quand ils entrèrent dans la pièce, Flack et Mac s’arrêtèrent net devant l’effroyable spectacle : Bradshaw avait été attaché à un siège comportant des accoudoirs et se trouvait au beau milieu de son salon. Il avait les yeux grands ouverts et ils semblaient exprimer son dernier sentiment : une incroyable terreur. Mac se décida enfin et approcha le corps pour examiner l’ouverture béante faite sur sa poitrine.

Mac : Je ne vois pas son cœur… (à l’aide de sa lampe torche, il examina mieux l’énorme plaie) Je crois qu’on lui a arraché, comme pour la petite Sophia…
Don : Pourquoi lui ? Qu’ont-ils en commun ?
Mac : On le découvrira sans doute plus tard. (remarquant le filet de sang coulant de la bouche de Bradshaw) Attendez, qu’est-ce que nous avons là… ? (tendant sa lampe à Flack) Tenez-moi ça.

Mac ouvrit délicatement la bouche de la victime et eut un léger mouvement de recul devant sa découverte. Quand à Flack, ses yeux s’agrandirent d’horreur.

Don : Oh, putain…On…On lui a…
Mac : Oui. On lui coupé la langue.
Don : Mais qu’est-ce que c’est que ce type ?
Mac : Ça, on…
Jameson (l’interrompant, criant d’une autre pièce) : Lieutenant Flack ! Lieutenant Taylor ! Vous devriez venir voir !

Les deux hommes se regardèrent, inquiets, se demandant ce qui les attendait. Ils s’avancèrent vers la chambre à coucher, où les attendait Jameson. Quand ils entrèrent, l’officier leur montra le mur, au-dessus de la tête du lit.

Jameson : Regardez ça.
Don : Nom de Dieu !

Sur le mur en question, écrit en lettres de sang, il y avait le message suivant : « STELLA BONASERA EST LA SEULE QUI PEUT COMPRENDRE MES ACTES. SEULE ELLE PEUT S’OCCUPER DE MON AFFAIRE. »

Don : Il veut Stella ? Mais… (voyant Mac avec son téléphone à l’oreille) Qu’est-ce que vous faites ?
Mac : J’appelle Stella.
Don : Vous devriez la laisser dormir.
Mac (surpris) : Pardon ?
Don (mal à l’aise) : Heu…Non, rien.
Mac (le regardant fixement puis interrompu dans son observation par la voix endormie de Stella) : Stella ? On a besoin de vous ici.

Mac lui donna l’adresse de la scène de crime et s’apprêtait à raccrocher quand Flack lui demanda de lui passer son téléphone. Intrigué, Mac lui donna et partit examiner la chambre. Don quitta la pièce pour se mettre dans un coin isolé.

Don : Allo, Stella. Ici Flack.
Stella (voix off) : Bonjour Flack. Qu’y a –t’il ?
Don : C’était pour vous dire que vous trouverez vos clés par terre, devant votre porte. J’ai préféré fermer et…
Stella (voix off) : Merci Flack.
Don : Oh, ce n’est rien. C’est quand même plus sûr que votre porte soit verrouillée…
Stella (voix off- riant légèrement) : Pas pour ça. Pour hier…
Don (rougissant légèrement) : Je …Je vous en prie. Vous aviez besoin de quelqu’un et…

Putain, depuis quand était-il devenu si bavard ? Surtout pour dire ce genre de platitudes…Flack ne comprenait vraiment pas…

Stella (voix off) : C’est vrai. Vraiment, merci pour tout. J’arriverai dans quelques minutes.
Don : Bien. A tout de suite.

Flack raccrocha et essaya de reprendre une vague contenance avant de rejoindre Mac. Il n’avait pas la moindre idée de ce qui lui arrivait et le moment où il avait caressé la joue de Stella lui revint à l’esprit. Le détective secoua la tête et partit rejoindre Mac. Il avait un criminel à attraper.

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Jeu 1 Avr 2010 - 18:07

De rien ! Oui, j'imagine que c'est important pour l'auteur de cadrer aux personnages et c'est plus agréable pour le lecteur, plus cohérant !

J'attends la suite Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Ven 2 Avr 2010 - 4:57

Merci Claire!! flower
Allez zou,la suite!!
______________________________________

14- Une fille pourrie gâtée

Danny était crevé. Il s’était installé dans la salle de repos et avait retiré ses lunettes pour dormir un peu. Avec Lindsay et Kaile, ils avaient interrogé et prélevé l’ADN d’une trentaine de femmes présentes à l’Avalon avec Rebecca Turnvers. Mais tout cela n’avait servi à rien, personne n’avait rien vu ou ne semblait la connaître. Le seul élément intéressant, c’était la description comportementale de Rebecca. C’était la fille de John Turnvers, PDG de la multinationale AKR, et elle jouait beaucoup de ses privilèges. Elle considérait les personnes plus modestes comme des moins que rien et se moquait d’eux plutôt méchamment. En résumé, Rebecca Turnvers était détestée par toutes les personnes modestes qu’elle connaissait. Danny soupira. Ça donnait une liste d’un kilomètre de long !
Le jeune homme finit par s’assoupir quand Lindsay entra comme une bombe, un grand sourire aux lèvres. Danny sursauta à son entrée et la fixa, les yeux un peu hagards.

Danny (d’une voix endormie) : Lin…Lindsay ?
Lindsay (ravie qu’il ne l’ait pas appelée Montana) : J’ai peut-être une piste !
Danny (remettant ses lunettes et baillant à s’en décrocher la mâchoire) : Je t’écoute.
Lindsay : D’après une de ses riches amies (Danny sourit à son sarcasme)…heu… (regardant ses notes) Sara Klingman, Rebecca a eu plusieurs plaintes et accusations sur le dos.
Danny (intéressé) : De quoi l’accusait-on ?
Lindsay : Pour la plupart, harcèlement moral. Et le petit détail intéressant, c’est que les plaignants étaient tous à son service auparavant.
Danny : Bon. On va réclamer ces dossiers et voir qui a été le plus virulent. Et on va encore faire une petite séance d’interrogatoires et de prélèvements ADN.
Lindsay (avec humour) : Je crois qu’on n’en aura jamais fait autant de toute notre carrière en si peu de temps.
Danny (se levant du canapé) : A qui le dis-tu ? Enfin…Au boulot… (avec un regard en coin) Montana.

Danny se mit à rire en voyant Lindsay faire une moue boudeuse et quitta la salle de repos, suivi peu après de sa jeune coéquipière.

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Ven 2 Avr 2010 - 10:21

Argh, on dirait que quelqu'un a appris d'une manière plutôt hard à ne pas se moquer de gens de façon à ce qu'en plus ils le sachent et le vivent comme un harcèlement ^^ !

Sinon j'aime assez le fait qu'il y ait deux enquêtes en parallèle, au moins au début de la fic, je ne sais pas si ça va continuer, mais en tous cas, c'est assez souvent comme ça dans la série, surtout dans les saisons plus anciennes, comme je n'ai pas vu la dernière en date, je ne sais pas si c'est toujours le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Sam 3 Avr 2010 - 5:20

Ho,si,ils continuent à faire comme ça.Pas tout le temps,mais en général,oui.
Merci Claire pour ton com!!
Et voilà la suite!!
_______________________________________

15- Encore un…

Enfin, te voilà, ma Stella, ma belle Stella. Montre-moi ton savoir-faire.

*

Stella fut accueillie par l’officier Jameson, qui l’amena directement dans la chambre de Bradshaw, où se trouvaient déjà Mac et Flack. A son arrivée, les deux hommes la saluèrent et remarquèrent son air soucieux.
Cette adresse lui disait quelque chose, lui était familière. Stella se sentit observée et vit que Flack la fixait avec attention. Son regard bleu intense avait une expression qu’elle ne lui avait jamais vue auparavant. Et pour ajouter à ses interrogations, elle vit le jeune détective rougir légèrement quand il se rendit compte qu’elle l’avait remarqué la fixer.
Stella reporta son attention sur Mac, espérant que l’assassin de Sophia ait laissé un indice quelconque.

Stella : Alors…Pourquoi m’avez-vous fait revenir ? Je croyais que je devais m’éloigner de cette enquête…
Mac (tiquant légèrement devant le sarcasme de sa collègue) : En effet, mais il y a un nouvel élément. (lui montrant le mur) Regardez.

Stella tourna la tête et vit avec stupeur le message sanglant.

Mac : Pour une raison que nous ignorons, il vous veut pour cette enquête. Le meurtrier vous connaît…
Stella : Je ne vois vraiment pas qui…Qui est la victime ?
Don : Tom Bradshaw, un prof d’histoire.
Stella (le regardant avec une expression horrifiée) : T…Tom ?
Mac (intrigué et inquiet) : Vous le connaissiez ?
Stella (une larme commençant à couler sur sa joue, balbutiant) : Ou…Oui. C’é…C’était un ancien petit ami. Qu’est-ce qu’il lui a fait ?
Mac : Je ne peux pas vous le dire, Stella.
Stella : Mac, vous m’avez fait venir ici et je compte bien avoir des réponses !
Mac : Mais nous en avons déjà une : nous connaissons maintenant le lien entre les deux victimes. C'est-à-dire vous…
Stella : Raison de plus pour que je travaille sur cette affaire.
Mac : N’insistez pas, Stella. Vous n’y participerez que de loin. Vous allez nous aider à découvrir qui veut tellement attirer votre attention. Mais au labo.
Stella : Bien. Dans ce cas-là, vous pouvez me dire comment Tom est mort.
Don : Stella…
Stella : Alors ?
Mac (soupirant) : Il a eu le cœur arraché…et la langue tranchée. (voyant Stella se figer, il préféra ne pas s’attarder) On en saura sans doute plus à l’autopsie… Flack, amenez-la au labo pendant que je m’occupe de la scène de crime.
Don : Bien sûr.

Stella soupira, contrariée, puis suivit Flack, qui lui masquait la scène de crime. Il ne voulait pas qu’elle voie le corps de Bradshaw. Malgré son apparente dureté, il avait l’impression qu’elle allait se briser comme du verre. Et il ne se trompa pas. Une fois installée dans sa voiture, Stella se laissa submerger par la tristesse et pleura. Et comme la dernière fois, Flack la prit dans ses bras et la berça contre lui. A ce rythme, elle allait devenir folle…Ce salaud allait morfler, Don se le jura.

*

Pourquoi pars-tu, Stella ? On ne t’a pas laissé voir mon message…C’est toi qui doit me trouver, pas eux ! Mais tu me reviendras…La machine est en marche…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Sam 3 Avr 2010 - 10:06

Dis, juste une question, s'il a tendance à arracher le coeur des ex de Stella et que Flack et elle se rapprochent avec cette enquête, on doit s'inquiéter non ? diablo

Sinon, la suite ^^ ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   Dim 4 Avr 2010 - 5:10

Tu crois? lol!

Merci Claire!Et voilà la suite!!
__________________________________________

16- L’étau se resserre

Sheldon était ravi. Il avait enfin des suspects à se mettre sous la dent. Le flacon censé contenir de l’insuline était en fait rempli de morphine et d’après les analyses, il y en avait aussi dans la seringue. Mary Trey s’était elle-même injectée son poison. Sheldon avait appelé Vicaro et le détective le rejoignit rapidement dans son laboratoire.

Vicaro : Vous avez trouvé quelque chose ?
Sheldon (souriant) : Oui. Mary Trey a été droguée avec de la morphine super concentrée.
Vicaro : Et on voit qui a fait ça sur les vidéos ?
Sheldon : Oui. C’est elle.
Vicaro (surpris) : Quoi ? Alors, c’est un suicide ?
Sheldon : Je ne pense pas. Premièrement, un café grouillant de monde est un drôle d’endroit pour se suicider. Deuxièmement, on voit sur la vidéo qu’elle essaie de rester éveillée. Et troisièmement, on a remplacé son insuline par de la morphine.
Vicaro : Ça pourrait être elle.
Sheldon : L’empreinte sur le flacon n’appartient pas à Mary Trey.
Vicaro : Je vois. Vous avez une idée, n’est-ce pas ?
Sheldon : Oui. Seuls ceux qui savaient pour son diabète et qui connaissaient ses habitudes ont pu perpétrer ce meurtre.
Vicaro : Bien. On va interroger et relever les empreintes de son entourage.

Sheldon retira sa blouse et accompagna le détective Vicaro, prenant sa mallette médico-légale au passage, prêt à confondre le coupable. Qu’est-ce qu’il aimait être sur le terrain !

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CSI:NY] Amour Assassin par Lagentillefan
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Off topic :: Vos autres créations :: Fanfics-
Sauter vers: