Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The Copycat Killer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The Copycat Killer   Mar 7 Oct 2008 - 20:43

Résumé : Un tueur en série sévit entre Youngstown et Pittsburg.

Note de l’auteur : Pour que vous ne me preniez pas pour une psychopathe je tiens à vous préciser que je me suis inspirée de faits réels pour inventer mon histoire, le livre découvert au début existe vraiment.

The Copycat Killer


Prologue


« T’aurais pas 50 dollars, je vais au centre commercial, » demanda l’adolescent en fouillant dans le sac de sa mère.
La mère repris violemment son sac et s’interposa lorsque son fils se dirigea vers la porte.
« Tu as promis à ton père que tu arrêterais !
- Je vais au centre commercial, pas chez un dealer ! S’exlama l’adolescent en poussant sa mère contre le mur afin d’atteindre la porte. »

Il se dirigea d’un pas rapide vers l’arrêt de bus. Il faisait déjà nuit, et il avait oublié de prendre sa veste. Il commençait à avoir froid et le bus ne venait toujours pas. Au loin, il remarqua un van approché. Ce dernier s’arrêta à sa hauteur et lui proposa de l’emmener. L’adolescent hésita un instant puis ne voulant pas retourner chez lui tout de suite, il accepta l’offre. Et monta à l’arrière du Van. Lorsque la porte se referma derrière lui, il distingua dans l’obscurité la présence d’un deuxième homme qu’il n’avait pas vu. Il sentit une douleur vive à la tête et sombra dans l’inconscience. Quand il se réveilla, il sentit que ses mains et ses pieds étaient attachés. Il avait froid, sa peau mise à nu frissonné. Il cria de toutes ses forces mais seul le rire d’un des hommes derrière lui répondit.

Chapitre 1


« Je vois que je ne suis pas le dernier à arriver. Où sont Prentiss et Rossi, demanda l’agent Morgans en entrant dans la salle de briefing.
- Ils sont sur une autre affaire, » lui répondit rapidement l’agent Hotchner.
Dereck fut surpris par cette réponse mais changea de sujet.
« Qu’est ce qu’on a ? Poursuivit-il.
- Steeve Davis, 15 ans a été retrouvé le 13 avril dans une benne à ordure, près de l’autoroute 680 au nord de Youngstown. Il a été battu, violé par un objet et étranglé avec son propre T-Shirt. Il a été vu pour la dernière fois à un arrêt de bus alors qu’il montait dans un van, conclua l’agent Jareau.
- Il n’y a qu’un seul corps ? Pourquoi nous ont-ils appelé ? Demanda l’agent Hotchner surpris.
- La police a trouvé un livre à côté du corps. » Jennifer Jareau l’afficha sur l’écran.
- « The Writings and Artifacts of Murderers », lut à haute voix l’agent Reid. « Ce livre est une compilation d’articles, d’histoires courtes, de poèmes, de dessins, et de photographies créés par 37 tueurs en série et tueurs de masse. Deux des histoires ont été écrite par Bonin William, plus connu sous le nom de « tueur de l’autoroute ». Il a été condamné à mort pour 14 meurtres, mais la police le soupçonnait d’en avoir commis beaucoup plus. Il avait l’habitude de prendre des jeunes gens en autostop dans son van. Toutes ses victimes ont été battues et étranglées, souvent avec leur propre t-shirt que Bonin utilisait pour former un garrot. Il a souvent attaché les pieds et les mains de ses victimes avec du fil électrique, des menottes ou une corde. Toutes ont été violées. Dans la plupart de ces crimes il était aidé par des complices : Gregory Miley, James Munro, Vernon Butts et William Pugh. C’est à cause de l’un d’eux qu’il fut arrêté.
- Un copycat ? s’enquit Morgans.
- C’est possible, le tueur n’a pas violé lui-même sa victime, donc soit il est impuissant, soit le crime n’a pas de caractère sexuel. Le viol avait probablement pour seul but d’imiter le crime de Bonin, expliqua Reid.
- On se retrouve dans une heure dans l’avion, nous partons pour Youngstown, » ordonna Hotch en quittant la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Copycat Killer   Mar 7 Oct 2008 - 20:44

Chapitre 2


L’avion décolla sans encombre moins d’une heure après que l’équipe quitta la salle de briefing. Ils s’assirent les uns en face des autres. Ils commencèrent à parler de l’affaire, mais au fond d’eux ils savaient qu’ils ne pourraient établir aucun profil du tueur avant qu’une autre personne ne soit tuée. C’était probablement ce qu’il y avait de plus difficile dans leur boulot, le fait d’attendre la mort pour pouvoir enfin aider les polices locales. Ils essayaient de ne pas y penser, mais comment pouvaient-ils ?
Read restait silencieux et lisait tranquillement. Morgans observait les photos de la scène de crime et ne pouvait se retenir de s’identifier à ce garçon. Il avait à peut près le même âge quand lui-même avait été abusé sexuellement, mais il ne montrait rien de ces sentiments. A quoi bon ? Il savait que chacun des membres de l’équipe avait sa part d’ombre dans son passé qui les avait poussé à devenir profiler.
« Ce meurtre pourrait être l’œuvre d’un tueur qui a voulu masquer son crime en copiant celui d’un autre, pensa à voix haute Morgans.
- C’est possible, on en sera plus en arrivant. En attendant ne supposons rien. Il ne s’agit peut-être pas d’un copycat. S’il y a une deuxième victime, il nous sera possible de faire la victimologie. Pour le moment nous ne disposons que de peu d’éléments.
- Pourquoi a-t-il poser ce livre ? demanda Read s’en vraiment attendre de réponses.
- Qu’est ce que tu veux dire ? L’interrogea Morgans surpris.
- Pourquoi copier le meurtre de Bonin et poser ce livre ? Bonin a lui-même écrit un livre « histoires de l’esprit d’un condamné à mort » publié en 1991. Dans le livre qu’il a posé il n’y a que deux histoires racontées par Bonin. La première raconte l’histoire d’un garçon de 12 ans qui doit s’occuper de lui-même, car sa mère n’est jamais à la maison. La seconde présente l’histoire d’un jeune adolescent abandonné par ses parents, qui fait de l’auto-stop sur les autoroutes et se retrouve finalement l’esclave d’un homme violent, mais est libéré par un autre adolescent. Le choix de ce livre n’a aucun sens… » conclut-il restant songeur.
Les autres n’ajoutèrent rien et le reste du vole se passa dans le silence, chacun accaparé par leurs propres impressions sur l’affaire, par la crainte qu’un autre enfant soit retrouvé.

Arrivé à Youngstown, ils furent accueillis par l’inspecteur Faris qui les conduisit aussitôt sur les lieux où ses hommes et lui-même avaient retrouvé le corps de l’adolescent. Des rubans jaunes entouraient toujours à la benne à ordure.
« Il était dedans, ce sont les éboueurs qui l’ont trouvé. Son pied dépassait légèrement. Ce pauvre gosse. Quand on a vu le livre on a pensé qu’il pouvait s’agir d’un copycat. Youngstown est généralement une ville tranquille. Elle n’a pas besoin d’avoir un tueur en série qui s’en prend à de jeunes garçons. »
Morgans le regarda un instant mais préféra ne pas répondre.
« Que pouvez-vous nous dire sur la victime, Steeve Davis ? demanda Hotch.
- C’était un gosse un peu pommé. Il a été arrêté plusieurs fois en possession de drogues, mais il n’est jamais allé en prison. Son père est un avocat renommé, si vous voyez ce que je veux dire.
- Oui je vois. Nous souhaiterions interroger la famille et la vieille dame qui était à l’arrêt de bus, si cela ne vous dérange pas, continua Hotch.
- Bien sûr, un de mes agents vont vous conduire. Vous voulez sans doute voir où le gosse vivait. Quand pourrez-vous faire un profil ?
- Nous ferons ce que nous pouvons, » répondit Hotch en cachant sons aversion pour ce policier.
Il ne voulait pas avouer à l’inspecteur qu’ils n’avaient pas assez d’éléments pour établir un profil sûr. Il n’était même pas certain que ce soit l’œuvre d’un tueur en série. Morgans avait peut-être raison. Il était possible que la mise en œuvre du crime ne soit qu’un maquillage.
Il se retourna pour faire fasse à son équipe. Morgans semblait soucieux.
« Je vois qu’il y a beaucoup de voiture qui passe. Cette route est-elle aussi fréquentée la nuit ? demanda-t-il.
- Oui, ça nous a surpris aussi. Il y a un centre commercial juste derrière avec un cinéma. Il n’était peut-être pas du coin.
- Ou il voulait se débarrasser du corps le plus vite possible. Pourtant la manière dont il a kidnappé l'enfant et la manière dont il l’a tué en reprenant le moindre détail des meurtres de Bonin montre qu’il est très organisé.
- Tu penses que c’était son premier meurtre ? » demanda Hotch.
Morgans ne répondit pas, il ne savait pas. Il avait l’intuition que le tueur allait recommencer mais il n’avait aucune preuve. Hotch avait raison, ils n’avaient pas assez d’éléments pour faire un profil. Si la police ne retrouvait pas une autre victime, il serait impossible de l’arrêter.
Le téléphone de l’inspecteur Faris sonna. Lentement il décrocha.
« Oui… Quand ?...Je suis avec les profileurs… Nous arrivons. »
Il resta un instant silencieux. Il avait redouté ce moment mais c’est pour cette raison qu’il les avait fait venir.
« Mes gars on trouvé un autre corps. D’après ce qu’on sait, il s’agit du petit Damon Rixe. Il a disparu hier dans la soirée. On n’avait pas fait le rapprochement, car le gosse n’a que 12 ans. Son père est un alcoolique et ce n’est pas la première fois qu’il fugue, tenta-t-il de se justifier, plus pour lui-même que pour les agents en face de lui.
- Comment est-il mort ? Demanda l’agent Hotchner.
- Comme celui-ci, il a été frappé, violé à l’aide d’un objet et étranglé avec son pull. Ce n’est pas très loin d’ici, c’est à une sortie de l’autoroute 680, un peu plus bas vers le sud. »

Il se tue. Il se demandait comment il allait pouvoir annoncer aux parents que leur enfant était mort. Il s’en voulait de ne pas avoir fait le rapprochement et de ne pas avoir tenu compte des supplications de la mère. Il essaya de faire disparaître cette vision mais en vain.

Lorsqu’ils arrivèrent à la nouvelle scène de crime, l’enfant avait été retiré de la benne et posé à même le sol. Il semblait si jeune, si innocent.
Read fit un pas en avant pour récupérer le livre posé près de la bennes à ordure. C’était le même que le premier mais des pages avaient été arrachées. Les deux histoires de Bonin avaient été enlevées. Cela ne signifiait rien de bon.
« Il a arraché les pages de Bonin, annonça-t-il à l’équipe.
- Qu’est-ce que ça veut dire ? demanda l’inspecteur Faris.
- Soit il a terminé son œuvre, ce qui ne correspond pas au profil, soit il se sert de ce livre comme d’un manuel pour tuer, expliqua Reid.
- Je… Je ne comprends pas, begaya L’inspecteur Faris.
- Ce que l’agent Read veut dire c’est qu’il a finit avec les meurtres de Bonin et qu’il va probablement continuer avec les autres.
- Mais il y a 37 tueurs en séries qui ont écrit dans ce bouquin !! Répliqua l’inspecteur Faris.
- Nous le trouverons, » tenta de la rassurer Hotch.

La suite bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Tanlee
Agent Fédéral
avatar

Nombre de messages : 205
Date de naissance : 13/07/1980
Age : 37
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: The Copycat Killer   Mar 7 Oct 2008 - 21:05

Un début prometteur qui donne envie de lire la suite. Vivement le prochain chapitre, j'ai hâte de savoir vers quoi, ou vers qui plutôt, l'enquête va mener l'équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Copycat Killer   Dim 2 Nov 2008 - 12:07

Je suis d'accord un début prometteur que je viens de découvrir. J'ai hâte de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
susy
Agent Fédéral


Féminin Nombre de messages : 227
Date de naissance : 04/08/1992
Age : 25
Localisation : vers nantes
Personnage préféré : prentiss et morgan
Loisirs : mangas cm et le japon le chant
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: The Copycat Killer   Mar 6 Jan 2009 - 19:57

un super début applaud mais prentiss ne vas pa faire parti se l'histoire? pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: The Copycat Killer   Mar 6 Jan 2009 - 20:07

Ah une nouvelle fic' , ça c'est cool !
Bon petit début ( bien trop petit quoi ^^ oui j'en veux toujours plus ! )
J'attends de voir la suite pour mieux me prononcer. A toi de jouer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Copycat Killer   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Copycat Killer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Copycat Killer
» Copycat Killer de Wyrd
» Dexter : le serial killer attachant
» Vampire Killer : lanière ou chaîne?
» Killer show de William Friedkin avec Matthew Mc Conaughey et Emile Hirsch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: