Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Amour compliqué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Réponse   Lun 15 Aoû 2016 - 14:26

Prentimily a écrit:
Lol t'inquiète pas ! j'avais quand même essayé on ne sait jamais ^^ !

Bon retour !

Merci ^^ (même si je suis rentrée il y a une demie heure ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Lun 15 Aoû 2016 - 19:19

~ Chapitre 31 ~



* Chez moi, 12h53 *


Lorsque j'ouvre les yeux, les souvenirs de la soirée dernière me reviennent en mémoire. J'essaye de bouger mais un poids m'en empêche. Lorsque je tourne la tête, je remarque que Derek s'est enroulé autour de moi pendant la nuit. Ses bras autour de ma taille et ses pieds enroulés dans les miens. Bizarrement, cela ne me dérange pas plus que ça. Au contraire, c'est plaisant de sentir le contact d'un homme sur sa peau. J'ai l'impression d'être « lavé » des mains de mes ravisseurs. Je souris et me blottis un peu plus dans ses bras. Je commence à me rendormir lorsque je sens ses lèvres contre ma nuque. Je m'arrache précipitamment de ses bras et me mets le plus loin possible de lui, aussi loin que me permet le matelas.

- Em' … Je ne voulais pas... Désolé...

J'entends qu'il se lève. Il vient s’accroupir devant moi.

- Désolé... Soupirais-je.

Des coups se font entendre à la porte.

- J'y vais, dis-je à Morgan, alors que ce dernier s'apprête à aller ouvrir.

Je me lève et marche jusque la porte. Je pose une main sur le tiroir de la commode et l'autre sur la poignée de la porte. Cette dernière s'ouvre sur JJ et Garcia.
Garcia se jette dans mes bras.

- Bonjour... Lui dis-je, étonnée.
- Emily ! On t'a appelé des dizaines de fois ! Me dit-elle. On pensait que comme tu ne répondais pas, il s'était passé quelque chose ou que ça n'allait pas.
- Désolé, je viens de me réveiller...
- Tu l'as lu ? Me demanda soudainement JJ, désignant le dossier de la main.
- Oui … Murmurais-je.

Elle me prend dans ses bras :

- Je le ramène à la BAU, inutile de te torturer l'esprit comme ça.

Je la regarde, reconnaissante.

- Tu sais où est Morgan ? Me demanda Garcia.
- Aucune idée ! Mentis-je. Je l'ai vu rapidement hier soir en allant à la BAU. Il était très tard donc il doit encore dormir aussi je pense.

D'autres coups se font entendre contre la porte, interrompant notre conversation.
JJ me regarde et je hoche la tête. Elle ouvre la porte.

- Refermes là ! Lui demandais-je, lorsque Matthew apparaît dans l’embrasement de la porte.

Matthew coince son pied dans la porte et entre dans la pièce. Garcia et JJ échangent un regard à la fois complice et perdu.

- Emily, tout va bien ?

Je me retourne et vois Derek entrer dans la pièce, avec son tee-shirt et son caleçon pour seuls vêtements.

- Je... Vas... dans la chambre, je... j'arrive...

Lorsque je me retourne, je vois Matthew qui ouvre la porte à la volée :

- Je vois que tu vas très bien ! Cria t-il.
- Écoutes, ce n'est pas ce que tu crois …

Il me ferme la porte au nez avant que je n'ai le temps de dire quoi que ce soit d'autre.
JJ et Garcia me regardent sans trop comprendre.

- Emily ? Tu m'expliques pourquoi Derek est à moitié nu, chez toi, et qu'il sort de ta chambre ? Me demanda Garcia.
- Je... Deux minutes ! Leur demandais-je, en allant dans ma chambre.

Lorsque j'arrive dans ma chambre, il n'y a aucune traces de Morgan. Je finis par entendre l'eau de la douche couler. Je m'assoie sur le bord du lit et prend ma tête dans mes mains. Allons Emily ! Ressaisit toi ! Tu n'as rien fait de mal. Tu as juste passé la nuit avec un collègue, sans qu'il ne se passe rien. Tu n'as aucun compte à rendre à Matthew car il n'y a rien entre vous. Quand à Garcia et JJ …

- Em' …

Je me retourne et vois JJ et Garcia qui passe leurs têtes dans l'embrassement de la porte. Je souris en les voyant. Elles prennent ça pour une invitation et viennent me rejoindre sur le lit.

- Je suppose que je vous dois des explications... Leur demandais-je.
- Tu n'es pas obligé …
- Sauf qu'on va croire que toi et Derek... Ajouta Garcia, une pointe de jalousie dans la voix.
- Il est tout à toi, souriais-je. J'étais pas bien hier soir et quand je l'ai vu à la BAU, je lui ai demandé si il voulait lire le dossier avec moi. Il a accepté et comme il n'a pas sa voiture, il a dormi ici.

Elle échange un sourire avec JJ.

- Je vous dérange mesdemoiselles ?

Je me retourne et échange un sourire avec Morgan.

- Garcia, tu pourrais me ramener chez moi ? Demanda Morgan.
- Je suis avec JJ …
- Aucun problème ! Souria cette dernière. Emily, tu viens avec nous ?
- Je préfère rester ici.

Derek me regarde, soucieux.

- Sure ? Me demanda t-il.
- Je veux rester seule.
- On reviendra te voir demain, enfin si tu veux, me dit JJ.
- Aucun problème ! Souriais-je, faussement.

Elles se lèvent et embarquent Derek avec elle. Avant que je n'ai le temps de dire quoi que ce soit, elles me déposent un baiser sur la joue, JJ attrape le dossier et ils foncent tous dehors.
Je soupire et retourne dans ma chambre. Je me laisse tomber sur mon lit et je ferme les yeux. A tâtons, je cherche mon portable sur ma table de chevet. Je le prend et le lève au dessus de ma tête. 6 appels de JJ, 10 de Garcia, 3 de Matthew. Je clique sur ce dernier et mets mon téléphone à l'oreille. J'attends jusqu'à ce que sa messagerie annonce que je dois laisser un message. Je finis par raccrocher, après de longues minutes. Matthew entendra probablement ma respiration mais je ne savais pas quoi dire. Dire que je suis désolé ? C'est le cas mais désolé de quoi ? D'avoir dormi avec un ami qui était là pour moi ? Je ferme les yeux et les paroles du chirurgien me reviennent dans le visage :
« Vous étiez enceinte de quelques semaines... Mais sous la violence des coups le bébé n'a pas tenu. Je suis désolé. »
Je laisse les larmes envahir mon corps. Mon téléphone fixe sonne. Je ne prend même pas la peine de me lever pour répondre. Je finis par entendre le message que la personne est entrain de laisser :

«  Em'... Je pensais que en appelant sur le fix, tu répondrais comme tu n'aurais pas vu le numéro... Mais si tu répond pas, c'est que ça ne va pas. Emily, s'il te plaît... Répond moi, envoies moi un message en me disant que tout va bien... Je sais que tu n'es plus la Emily forte d'avant mais tu peux la redevenir. Seulement, arrête de te terrer loin de tout le monde. On a survécu Em'. Si c'est pour gâcher ça, si c'est pour t'empêcher de vivre, si c'est pour sortir seulement la nuit et si c'est pour rejeter tous les gens qui t'aime, c'est pas la peine. »

J'éclate en sanglot lorsqu'un second message se fait entendre :

«  Emily... Il faut qu'on parle. »

Mes larmes redoublent de plus belle. Une leçon de morale de Morgan et un message glaçant de Matthew. Après plusieurs minutes, je finis par reprendre mes esprits. Je me lève et ouvre l'armoire. J'en sors un jean et un tee-shirt, assez fluide. Je m'habille à la hâte. Je sors de mon appartement en prenant au passage mes clés de voiture. Assise dans la voiture, je regarde droit devant moi. Je mets mes lunettes de soleil et tape l'adresse sur le GPS (même si je la connais par cœur) et je démarre, avant de changer d'avis.


* Devant un appartement *


Je donne des petits coups contre la porte. Je prend une profonde inspiration lorsque la porte s'ouvre. J'entre à l'intérieur. Mon hôte ferme la porte. Avant que je n'ai le temps de réagir, il m'attrape par le bras et me plaque contre le mur.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Mar 16 Aoû 2016 - 18:57

Dans ce chapitre, beaucoup de blabla et pas beaucoup d'action mais je réserve ça pour la suite (l'inspiration était moyennement présente ^^'). Je vous laisse découvrir tout ça Wink .

~ Chapitre 32 ~



* Dans un appartement *


Il plaque ses lèvres aux miennes, avec force, comme si il voulait se faire pardonner de quelque chose. Je finis par tourner la tête. Ma respiration est saccadée, tellement la panique est présente en moi.

- Arrêtes …

Il essaye de nouveau.

- Matthew, arrêtes ! Criais-je, tout en le poussant.

Il me regarde, abasourdi, avant de me lancer un bref désolé.

- Désolé ? Tu me fais une scène chez moi et la tu te jettes littéralement sur moi ? Et tu es désolé ? Criais-je.
- Em'...

Mais je ne l'écoute déjà plus. Une vive douleur s'empare de moi. La douleur résonne dans mes oreilles. Je me laisse glisser le long du mur. Je m'allonge sur le sol, tellement la douleur est impossible.

- Emily ! S'affola t-il, tout en s'abaissant à ma hauteur.

Je laisse échapper un cri de ma bouche. La douleur est trop intense.

- Em' !

Il m'attrape dans ses bras.

- Lâches moi... Murmurais-je.

Je lutte lorsque le noir commence à s'imposer à moi mais je finis par fermer définitivement les yeux.


* Hôpital *


Lorsque j'ouvre les yeux, je découvre le plafond blanc qui m'avait servi de paysage pendant plusieurs jours. L’hôpital... Est ce qu'un jour je finirai par ne plus y aller ? Du moins... Pas aussi souvent... Je tourne la tête et je vois JJ, Reid, Garcia, Rossi et Hotch, derrière la vitre de ma chambre. Une infirmière ouvre la porte. Elle leur fait signe d'attendre dehors. En ouvrant la porte, j’aperçois Derek et Matthew entrain de se parler, loin des autres. J'aimerai savoir ce qu'ils se disent mais la porte se ferme.

- Mademoiselle Prentiss... Réprimanda l'infirmière.
Pour la première fois depuis qu'elle est entrée dans la pièce, je la regarde et je remarque que c'est celle qui m'a soigné après mon agression. Je baisse la tête, penaude.

- Avez vous pris vos médicaments ? Me demanda t-elle.
- Vous connaissez la réponse... Murmurais-je.
- Mademoiselle... Continua t-elle, plus doucement. Je sais que vous n'avez pas pris vos médicaments depuis que vous avez quitté l’hôpital et je sais aussi que vous n'avez pas mangé... Je sais aussi, d'après vos amis, qu'ils vous trouvent un peu dépressive.

Je fais la moue.

- Vous avez trois choix qui s'imposent à vous. J'ai longuement discuté avec vos amis car, comme moi, ils ont envie que vous alliez mieux. On a donc conclu à un marché. Soit vous allez consulter une psy...
- Mais … La coupais-je...
- Soit, vous restez à l’hôpital le temps d'aller vraiment mieux, me coupa t-elle à son tour.
- Ou ? Demandais-je.
- Vous acceptez l'aide de vos amis et vous acceptez que chaque jours, jusqu'à ce que vous allez mieux, l'un d'entre eux vienne chez vous. Vous verrez du monde tous les jours, et ils pourront veiller sur vous.
- Et me materner... Marmonnais-je.
- Je vais vous laissez réfléchir. Mais croyez moi, la dernière option est la meilleure mademoiselle Prentiss.

Je hoche la tête. Lorsqu'elle ouvre la porte je lui lance :

- Vous pouvez m'appeler Emily. Je crois qu'on se connaît suffisamment maintenant. Souriais-je.

Elle me rend mon sourire et sort de la pièce. Je la vois discuter avec mes collègues. Elle finit par s'en aller. De l'autre côté de la vitre, tous me regardent mais personne n'ose rentrer.
Je finis par regarder Reid. Il baisse le regard, gêné. Doucement, je me redresse et me lève du lit. Je remercie les médicaments qui ont fait effet. J'avance vers la porte et l'ouvre.

- Emily... Me réprimande JJ, retournes au lit !
- Je vais mieux, ne vous en faites pas pour moi.
- L'infirmière t'a parler ? Me demanda Hotch.
- Du fait que vous voulez me materner ? Oui... Soupirais-je.
- Ce serait le mieux pour toi... Tu pourrais te reposer à fond, sans être coupée du monde.
- Et si c'est ce que je veux ? Demandais-je.
- Prentiss...

Des éclats de voix empêchent Rossi de continuer. Je tourne la tête dans leur direction ainsi que le reste de l'équipe.

- Qu'est ce que tu lui as fait ?!

Le temps que je comprenne ce qui se passe, Morgan plaque Matthew au mur, tout en lui hurlant dessus.

- Mais rien ! Elle a juste fait un malaise !
- Qu'est ce que tu foutais avec elle ?!
- Stop ! Criais-je, tout en m'avançant vers eux.

Tout le personnel de l'hôpital se retourne vers nous.

- Morgan, Matthew, dans ma chambre, tout de suite ! Criais-je.

Ils me regardent et me suivent sans un mot. JJ tente de rentrer dans la pièce mais je lui ferme la porte au nez.

- Vous avez quel âge ? M'énervais-je
- Emily … Commença Derek...
- Arrêtez de vous battre ! J'ai des comptes à rendre à personne ! Derek est un très bon ami, tout autant que toi Matthew.
- Un ami qui dort avec toi... Continua Matthew.
- Un ami qui t'envoie à l'hôpital … Cracha Morgan, tout en foudroyant Mathew,du regard.

Je ne sais pas comment réagir. La douleur, leur dispute, mes sentiments, la fatigue et l’énervement font que tout s’emmêle dans ma tête.

- Je ne veux plus jamais voir ni l'un, ni l'autre ! Criais-je. Sortez !

Derek essaye de faire un pas vers moi mais je me recule et tourne la tête. Ils finissent par sortir tous les deux de la pièce lorsqu'une infirmière rentre dans la pièce. Elle me sourit et n'ajoute aucun mot. Elle me tend des papiers. Je les prends et souris lorsque je vois qu'il s'agit de papiers de sortie.


* Dans mon appartement *


JJ m'aide à faire le repas. C'est la première qui s'est désigné pour me materner.

- C'est mieux pour toi d'avoir accepté, me dit-elle.
- Je l'ai uniquement fais pour que vous me laissez tranquille avec ma soit disant dépression.

Elle me sourit et part mettre la table. Je ramène le repas et nous commençons à manger en silence.

- Emily... Finit-elle par dire.
- Oui ? Demandais-je.
- Tu peux m'expliquer pourquoi Derek et Matthew se disputaient à l’hôpital ?
- Je ne sais pas... Murmurais-je.
- Emily... Tu t'énerves après Morgan, il t'embrasse, tu dors avec, puis tu dors avec Matthew puis ils se disputent devant tout le monde... C'est pas ton genre Em'... Et puis... Tu finis à l’hôpital alors que tu es chez Matthew...
- Ok... Je crois que je te dois une explication … Tu ne me jugeras pas ?
- Em'...
- D'accord … Murmurais-je.

Nous finissons de manger, puis nous allons dans le canapé. Elle s'assoit en tailleur face à moi, attrape mes deux mains comme pour m'encourager et attend mes explications. Je prend une profonde inspiration et me lance.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Mer 17 Aoû 2016 - 15:13

~ Chapitre 33 ~




* Dans mon appartement, avec JJ *


- Tu sais Emily... Je ne te blâme pas et je te comprend mais il va falloir que tu parles avec eux... Tu ne peux pas les fuir éternellement... Mais il faut que tu te demandes ce que tu ressens vraiment...
- JJ... Derek est mon collègue et ami. Il n'y a rien de plus... On a un peu dérapé et c'était une erreur. D'accord, on s'est rapproché, d'accord on a dormi ensemble quand je suis sortie de l'hôpital... Mais il était là dans les moments où j'avais besoin de quelqu'un... Coucher avec lui était une erreur, j'étais juste saoule...
- Et Matthew ? Me demanda t-elle, le sourire aux lèvres.
- Matthew est un très très bon ami. On se connaît depuis très longtemps, bien avant que j'arrive ici. On a eu une liaison, il y a longtemps. Mais il n'arrêtait pas de partir en mission, il était toujours absent. Ma mère ne l’appréciait pas et elle a tout fait pour me mettre sous mon nez, des preuves qui l’accusait d'infidélité. Mais... C'est bizarre, même si je lui en veux pour son comportement de ces derniers jours, je suis... bien avec lui.
- Honnêtement Em'... Il va falloir que tu leur parles. Ne les fuis pas...

Elle se penche vers moi et me prend dans ses bras.
Honnêtement, ça me fait tellement de bien de parler. Je commence à croire que ce n'est pas une si mauvaise idée que ça d'avoir de la compagnie tous les jours. JJ finit par rompre son étreinte, affolée. Je la regarde, perdue.

- Emily... C'est pas que tu es de mauvaise compagnie mais il est bientôt 23h et j'ai promis à Will d'être rentrée pour coucher Henry... S'excusa t-elle.
- Ne t'en fais pas, souriais-je. Tu m'as vu manger et prendre mes cachets, il ne va rien m'arriver.

Elle m'embrasse sur le front. Je lève les yeux au ciel, ce qui lui déclenche un fou rire.

- Je ne suis pas une enfant... Maugréais-je.
- Allez Prentiss, au lit ! M'ordonna t-elle, tout en sortant de chez moi.

Je ferme la porte après lui avoir souris une dernière fois. Je m'adosse à cette dernière et ferme les yeux. Je finis par bouger et prendre Sergio dans mes bras. Au final, ce chat me ressemble tellement. Dès qu'il y a du monde, il court se planquer. Je vais jusqu'à ma chambre. Je pose mon chat sur mon lit. Ce dernier s'empresse de se blottir contre les coussins. Je vais dans la salle de bain, me déshabille et laisse l'eau chaude couler sur ma peau, et mes pensées partir dans tous les sens.


* Dans mon appartement, 3h24 du matin *


Je suis assise dans mon lit, le dos trempé, la sueur perlant à mon front.  Je peine à reprendre mes esprits et ma respiration est plus que rapide.  Je ferme les yeux et me laisse retomber. Je me retourne et vois Sergio, blottit contre ma poitrine. J'attrape mon portable : 5 messages de Morgan, 2 de Matthew... Je clique d'abord sur ceux de Morgan.

MORGAN, 20h42
« Em'... Pardon ... »

MORGAN, 20h50
« Il faut qu'on se voit, pour parler. J'ai besoin de m'excuser, de savoir que tu me pardonnes »

MORGAN, 21h02
« S'il te plaît Em'... Répond moi. »

MORGAN, 21h35
« Em'... Je commence sérieusement à m’inquiéter... »

MORGAN, 22h16
« J'ai appris que JJ est chez toi... Rappelles moi... Désolé de t'envoyer des messages comme ça... C'est pas mon genre mais... Mes sentiments sont sincères pour toi. »

Je soupire. Je clique sur Matthew.

MATT, 21h56
« Pardon. »

MATT, 22h09
« Écoutes Emily... Je veux vraiment te parler. Je veux que tu me pardonnes d'être parti il y a 10 ans, que tu me pardonnes pour tout à l'heure. Je ne voulais pas être violent avec toi. Je pensais que tu allais bien étant donné que tu étais avec... Enfin réponds moi. »

Je jette mon portable à l'autre bout de mon lit. Je soupire.
Je ferme les yeux et essaye de retomber dans les bras de Morphée.
Je ne cesse pas de me retourner encore encore dans mon lit.  


* Dans mon appartement, 7h43 du matin *


Les yeux ouverts, je fixe le mur de ma chambre. Sergio se lève, s'étire et vient se blottir dans mon cou. Je passe ma main dans ses poils. Je baille. La fatigue est très présente. Je n'ai pas fermé l’œil depuis que je me suis réveillée en pleine nuit. Je pousse les draps. Un miaulement de me boule de poil me fait sourire. J'enfile un jogging, une veste à capuche. J'attrape mon portable et sors au dehors de chez moi. Je commence par marcher rapidement jusqu'à me mettre à courir. Lorsque j'arrive à destination, je m'arrête, à bout de souffle. Je me redresse et frappe des petits coups contre la porte. Au bout de plusieurs minutes, cette dernière s'ouvre. Je me jette au bras de la personne qui vient d'ouvrir. Il soulève mon visage et pose ses lèvres contre les miennes après que je lui ai souris.


* Chez Matthew *


Nous sommes allongé sur le lit de Matthew. Il passe sa main dans mes cheveux. J'essaye, de mon côté, de réguler ma respiration.

- Ce n'est pas grave Emily... Me dit-il.

Je l'ai juste giflé après qu'il a voulu allez plus loin qu'un simple baiser mais bon...

- Désolé...

Mon portable sonne. Je jette un coup d’œil : Hotch.
Je soupire et coupe la sonnerie.

- Tu sais Matthew... Il n'y a rien entre Derek et moi...
- Je viens de le comprendre, me dit-il, tout en enfouissant sa tête dans mon cou.

Je ferme les yeux et laisse le sommeil m'emparer. Lorsque j'ouvre les yeux, je vois Matthew, penché sur moi, me secouant pour me réveiller.

- Emily... Ton patron a cherché mon numéro sur... Enfin bref. Tiens... Dit-il tout en me tendant le téléphone.

Je l'attrape.

- Allo... Demandais-je.
- Prentiss ! Je m’inquiétais ! J'ai essayé de t’appeler des dizaines de fois ! C'est mon tour de te surveiller aujourd'hui. Je me suis permis de chercher où tu étais. Hurla Hotchner
- Vous êtes où ? Demandais-je
- Devant chez vous mais devant chez Matthew dans 10 minutes. Ne bougez pas !
- Comment vous... Ah... Garcia... Soupirais-je.

Je peux entendre son sourire à l'autre bout du téléphone. Il finit par raccrocher.
Je pose un baiser sur les lèvres de Matthew. Ce dernier approfondit l’étreinte. Au bout de plusieurs minutes, je me lève et fonce au dehors. Je vois Hotch, m’attendant dans sa voiture. Je rougis lorsque je monte à l'intérieur. Il démarre, me faisant des remontrances au passage.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Jeu 18 Aoû 2016 - 20:36

~ Chapitre 34 ~



* Dans la voiture de Hotch *


Hotch gare la voiture devant mon appartement. Ni l'un ni l'autre sortons de la voiture une fois le contact de cette dernière coupé. Je ne sais pas ce qui est le plus bizarre entre le fait que mon patron me piste ou le fait qu'il va passer la journée à me surveiller.

- Prentiss... Finit-il par dire, interrompant ma rêverie, je devrai peut être amener Jack... Ce soir...
- Aucun problème ! Souriais-je.
- Sure ?

Je sais très bien à quoi il veut en venir...

- Hotch... Vous voulez pas... Rentrer pour en parler ?

Il hoche la tête et sort de la voiture. Je le suis et nous rentrons dans l'appartement.


* Dans mon appartement *


- Tu sais Emily... Me dit Hotch, tout en s’asseyant sur mon canapé, j'ai vu le dossier et...

Je baisse la tête.

- Les autres sont au courant ? Demandais-je.
- Il n'y a que moi et Strauss. J'ai effacé du dossier ce détail.
- Merci... Murmurais-je.

Après plusieurs minutes de silence gêné, je finis par me lever.

- Je vais... à la salle de bain... Bafouillais-je.

Il hoche la tête et se dirige vers mon frigidaire.

- Au faite, lançais-je, avant d'ouvrir la porte de la salle de bain... Je ne savais pas que j'étais... Enfin... Enceinte...
- Ne t'en fais pas... Souria t-il.

Je lui rends son sourire et rentre dans la pièce. Je me débarrasse de mes vêtements et m'attarde devant le miroir. Les larmes commencent à menacer et je n'essaye pas de les retenir. Les bleus et les coups sont encore bien présents. Les souvenirs aussi... Je rentre dans la douche, m'assois et laisse l'eau couler sur ma peau, ainsi que mes larmes.
Au bout d'un long moment, j'entends la voix de mon patron de l'autre côté de la porte.

- Prentiss... Emily... Sors de là s'il te plaît.
- Allez vous en ! Criais-je... J'ai besoin de personne. Je n'ai pas besoin d'être surveillé comme un fauve en cage !
Je sors de la douche et mets une serviette autour de ma poitrine. Je passe une autre dans mes cheveux. Je finis par rester complètement figée face à mon reflet. Je finis par regarder l'heure et m'étonne d'être restée aussi longtemps dans la salle de bain. J'ouvre la porte et je n'entends aucun bruit. Hotch doit certainement être reparti. Avant d'aller dans ma chambre pour m'habiller, je pars à la recherche de Sergio, histoire de me sentir moi seule. Lorsque j'arrive dans la cuisine, je tombe nez à nez avec Hotch. Il baisse les yeux sur moi et je sens le rouge me monter aux joues. Je baisse la tête et file dans ma chambre sans demander mon reste. Je claque la porte et m'appuie dessus. Allez Emy... Tu étais juste à moitié nue devant ton patron mais tout va bien... Je réfléchis à ce que je suis censé faire entre me terrer ici et ne plus jamais sortir ou bien assumer et sortir de ma chambre. J'opte pour la seconde option. En me regardant dans le miroir de ma chambre, je remarque que la serviette s'arrête juste en dessous de mes fesses. Je rougis au souvenir du regard de Hotch sur moi... Après tout, il reste un homme. J'enfile un pantalon noir avec une chemise puis je me ravise. Après tout, on est pas au bureau. J'opte finalement pour un jean et un tee-shirt, ni trop ample, ni trop serré. Je sors de la pièce et avance dans mon appartement. Lorsque j'arrive dans la cuisine, j’aperçois Hotch assis à la table, Sergio sur les genoux. Le traite... Je m'assoie sans un mot et commence à manger sans rechigner.

- Emily... Finit-il par dire... J'ai... enfin pour toute à l'heure... On oublie ?
- Oui ! Répondis-je, un peu trop vite à mon goût.

Nous nous sourions quelques instants. Je replonge le nez dans mon déjeuné lorsque la sonnette nous interrompt. Aaron s'apprête à se lever mais je lui fais signe de ne pas bouger. J'appuie sur l'interrupteur. Rien qu'au bonjour de la personne, je sais qui c'est. J'ouvre la porte et sors, descendant les marches quatre à quatre. J'entends la voix de Hotch derrière moi mais je n'y fais pas attention. J'ouvre la porte du hall d'entrée et me jette dans les bras de Matthew. Il me rend mon étreinte et m'embrasse doucement. Je pose ma tête sur son épaule. Il finit par me prendre dans ses bras et me rendre mon étreinte. Je suis toujours dans ses bras lorsque je soulève ma tête. Au dessus de son épaule, j'aperçois Morgan. Il me regarde, puis fait demi-tour. J'aimerai le rejoindre, lui dire qu'il s'imagine des choses mais je ne veux pas prendre le risque de perdre Matthew à nouveau.

- Écoutes Matthew... Finis-je par dire. Je suis avec mon patron, enfin... il est là pour me surveiller, bref... c'est compliqué. Je ne pourrais pas te vois aujourd'hui...

Il m'embrasse et s'éloigne sans un mot. Je reste un moment sans bouger, hébétée. Je finis par rentrer dans mon appartement. Je passe à côté de Hotch, sans un mot. Je vais dans ma chambre et m'allonge sur le lit.

- Prentiss... Enfin... Emily... Dit-il, tout en poussant la porte de ma chambre. La maitresse de Jack est malade et personne ne peut la remplacer. Je vais aller le chercher enfin, on va aller le chercher.
- Désolé monsieur mais... J'aime beaucoup Jack mais je ne suis pas d'humeur.
- C'est un ordre Prentiss.
- On est pas au bureau ici ! Râlais-je, me levant pour être à sa hauteur.
- Jack t'apprécie beaucoup tu sais... Il aimerait beaucoup passer du temps avec toi...
- Je vous déteste... Soupirais-je, tout en me dirigeant vers l'armoire.
- Pardon ? Me demanda t-il, étonné.
- Vous jouez la carte de la pitié. Vous essayez de m'amadouer avec Jack... Maugréais-je.

Pour la première fois depuis longtemps, je le vois rigoler d'un rire franc. Cela me fait sourire.

- Si vous pouvez sortir pour que je me change, ça m'arrangerai. Je dois faire honneur à Jack ! Souriais-je, malicieuse.

Il hoche la tête et sort de la pièce.


* Au terrain de baseball *


Je suis assise dans les gradins et je regarde Jack et Hotch jouer au base-ball. Jack finit par courir dans ma direction :

- Mily ! Mily !
- Oui Jack ?
- Tu viens jouer avec nous ? Me demanda t-il.
- Jack... Désolé mais...

Je ne sais pas quoi dire face à la bouille qu'il a. Il me regarde, les yeux suppliant.
Il me tend sa main, que j'attrape, et je le suis sur le terrain. Quand on arrive sur le terrain, Jack me tend une batte. Je l'attrape et me place. Nous commençons à jouer, les éclats de rire de Jack pour bande son. Lorsque je termine mon tour avant que Hotch récupère la balle, j'entends des applaudissements. Je me retourne et vois JJ, Rossi, Reid, Garcia et Morgan, habillés en tenue de Baseball, batte à la main. Je souris. Ils s'avancent vers moi. Sans attendre plus longtemps, Jack forme les équipes. Je me retrouve avec Morgan, Jack et JJ. Rossi, Reid, Garcia et Hotch forme une autre équipe. Je souris et me met en place, batte à la main, en espérant que tout se passe bien avec Morgan.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Ven 19 Aoû 2016 - 21:06

~ Chapitre 35 ~



* Au terrain de Base-ball *


Voilà peut être une heure que nous jouons. La fatigue se fait ressentir et je peine de plus en plus à maintenir le rythme. Cela n’échappe pas à l’œil de mes collègues.

- Emily... Tout va bien ? Me demanda Morgan.

Je lui jette un regard noir pour tout réponse. Je m'éloigne pour aller m'asseoir sur un banc, derrière les filets. Jack accourt vers moi.

- Tu joues plus Mily ? Me demanda t-il, tristement.
- Jack je...
- Emily est fatiguée, elle a besoin de se reposer. Je t'ai expliqué, Jack. Lui dit Hotch, volant à ma recouse.

Je lui fais un signe de tête pour le remercier.
Je m'appuie contre la barre et mets ma tête entre mes bras.

- Em'...

Je lève la tête. Lorsque j'aperçois Morgan, je pars dans une autre direction.

- Emily... Arrêtes de me fuir. Remarque, tu n'as pas Matthew pour te défendre.

Je m'arrête net.

- Arrêtes là ou je risque d'être très vulgaire ! Pestais-je.
- Tu as choisis ton camp à ce que j'ai vu...
- C'est à dire Morgan ? M'énervais-je.
- Tu étais dans ses bras et tu te laissais embrasser. Putain Em'... Il t'envoie à l'hopital, il te fait souffrir et toi tu tombes dans ses bras?! Et ce qu'il s'est passé entre nous ? C'était rien ? On a dormi ensemble, on a couché ensemble, on a partagé de nombreux moments, j'ai toujours été là dans les moments les plus difficiles pour toi et toi tu tombes dans les bras d'un mec qui revient après X années d'absence ?!
- Tu as osé enquêter sur lui ? Hurlais-je.

Il hausse les épaules.

- Tu es pathétique Morgan … Je pensais que tu étais mon ami, avant même d'être mon collègue mais au final, tu es simplement un collègue. Tu veux qu'on parle ? Tu veux qu'on continue de se voir ? Tu me parleras pour les enquêtes et tu me verras au boulot. Nos relations sont et resterons strictement professionnelles ! Criais-je.

Lorsque je me retourne pour partir, je vois que toute l'équipe nous regarde. Hotch est à genoux, entrain de parler avec Jack. Ça me fait mal que ce petit bonhomme assiste à ça...

Je commence à marcher et je sens que Morgan me suit. Je vais volte-face et il s'arrête de justesse.

- Et si j'ai couché avec toi, c'est uniquement parce que j'étais saoule ! Criais-je.

Je reprends ma marche, d'abord doucement puis je me mets à courir. Je jette un coup d’œil derrière moi. Derek n'a pas bougé, abasourdi. Je retourne à la voiture de Hotch et essaye d'ouvrir la porte. Cette dernière est fermée, j'aurai du m'en douter. Je m’appuie sur la portière.
C'est bien Emily... Tu as tout gagné. Si quelqu'un n'était pas encore au courant que tu as couché avec Derek, maintenant c'est fait. Mais quelle idiote ! Moi qui voulait avoir une conversation normale avec lui, qui voulait lui expliquer calmement pour Matthew et moi... Je crois que je viens de tout gâcher...

- Emily !

Je tourne la tête et vois JJ arriver en courant vers moi.

- Je suis pas d'humeur JJ... Lui dis-je, tout en partant dans la direction opposée.

Elle me rattrape et pose sa main sur mon épaule. Je m'arrête et lui fais face.

- J'ai merdé, hein ? Lui demandais-je.
- On va dire que personne ne s'attendait à te voir péter un câble comme tu l'as fait et tout le monde était plus ou moins choqué et Garcia a fait une crise à Morgan parce qu'il lui a pas dit pour la nuit que vous avez passé ensemble... A part ça, tout va bien... Dit-elle en souriant, essayant de me remonter le moral.

- J'ai vraiment merdé... Dis-je en hochant la tête.
- Tu m'expliques ?
- Ce matin, Derek m'a surpris dans les bras de Matthew... Il a pas accepté et du coup... Il m'en veut et ça, accumulé à plusieurs choses... J'ai complètement explosé.
- Tu sais Emily... Derek croit que tu regrettes tout ce qui s'est passé entre vous... Aussi bien votre amitié que ce qui s'est passé entre vous...
- JJ... S'il te plait... Je ne veux pas de leçon de moral...

Elle me sourit, doucement puis finit par me demander si je veux retourner avec eux.

- Honnêtement... J'aurai pas la force d'affronter Morgan... Murmurais-je. Ni le regard des autres...
- Emily... ça doit être un sacré bazar dans ta tête pour que tu acceptes de te livrer aussi facilement en ce moment.
- Tu n'imagines même pas... Souriais-je.
- Reviens au moins sur le terrain. Même si tu ne joues pas, tu pourras toujours rester avec Jack.

J'attrape la main qu'elle me tend et la suis. Je retourne sur le terrain, honteuse. Garcia vient vers moi et me prend dans ses bras. Je comprends que je suis pardonnée. Lorsqu'elle me lâche, je me mets à chercher Morgan du regard. Reid s'approche de moi.

- Il est parti... Finit-il par me dire. Enfin... Il est dans sa voiture...
- Comment tu... ? Lui demandais-je.
- Garcia est allée le voir et l'a empêché de démolir sa voiture. Il est du genre... Impulsif. Mais toi aussi d'après ce que j'ai vu. Tu sais, l'impulsivité peut se soigner. Je connais un très bon médecin. Ou, par exemple, tu peux aussi pratiquer la Mindfulness pour permettre un abord utile dans la digestion de l'émotion ou encore...
- C'est bon petit génie, on a compris, lui dis-je. J'essayerai d'appliquer tes conseils.

JJ et Garcia se mordent les lèvres pour ne pas rire. Tout le monde dans cette équipe aime Reid mais parfois, il est un peu trop... Lui.
Je me dirige vers Hotch. Ce dernier se lève lorsqu'il me voit arriver.

- On oublie ? Lui demandais-je.
- On oublie. Me sourit-il. Cela devient chose courante en ce moment.

Je rougis au souvenir de ce matin. Jack s'approche timidement de moi. Je lui tend ma main et il s'empresse de grimper dans mes bras.

- Hotch, je voulais vous demander quelque chose...
- Je t'écoute Emily.
- J'aimerai reprendre le travail demain. Lui dis-je, de but en blanc.

Il soupire et passe la main dans ses cheveux. Je repose Jack sur le sol. Lorsque ce dernier croise le regard de son père, il comprend immédiatement qu'il doit aller plus loin. Intérieurement, je pense au fait que Hotch est quelque peu sévère avec son fils parfois.

- Écoutes Emily... Finit-il par dire, lorsque les oreilles inquisitrices sont hors de portée. Je pense sincèrement que c'est trop tôt... Tu es encore fatiguée et un peu fragile moralement.
- Hotch ! J'aurai pensé que vous alliez me soutenir... Soupirais-je.
- Emily... Dit-il, doucement. Je pense que c'est trop tôt. On a tous l'impression que... Enfin, tout à l'heure, tu as littéralement pété un câble. Toute l'équipe, moi y comprit, on à l'impression que tu déprimes Emily... Et si tu te jettes dans la gueule du loup à cause de ça, je ne me le pardonnerai pas.
- Aaron... S'il vous plaît, lui dis-je, la voix suppliante.

Il me regarde étonné et je me rends compte que je l'ai appelé par son prénom... Je rougis.

- Ecoutez... J'ai besoin de retravailler. Mon travail est ma vie, ma passion... Hotch, je vais devenir folle si on continue comme ça ! J'en ai marre d'être enfermé tous les jours, marre d'être materné par l'équipe. J'ai besoin de retravailler. Si vous ne voulez pas m'envoyer sur le terrain dans les moments difficiles, je suis d'accord, du moins au début. S'il vous plaît...

Reid arrive, me coupant dans mon monologue.

- Hotch, Emily. On devrait rentrer, l'orage commence à menacer.

Nous hochons la tête. Nous le suivons en courant. Arrivés aux voitures, Hotch pose une main sur mon bras.

- On en reparlera Emily. Mais saches que je prend ta demande en considération.

Je lui souris.

- JJ ! Interpellais-je la belle blonde.
- Oui Em' ?
- Est-ce que... Enfin... Tu voudrais monter dans la voiture avec moi et Morgan ? Bafouillais-je.
- Emily... Dit-elle en me prenant dans ses bras.
- Les filles, dépêchez vous ! Clama Hotch, il commence à pleuvoir.

Nous montons dans la voiture. Garcia est déjà installée à côté de Morgan. Ce dernier tourne la tête quand il me voit. Je monte derrière avec JJ et nous démarrons.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Sam 20 Aoû 2016 - 16:48

~ Chapitre 36 ~



Morgan arrête la voiture en bas de chez moi. Hotch fait de même avec la seconde voiture. Il en sort et s'approche de la notre.

- Prentiss, me dit-il, tout en passant sa tête par le carreau. Je pense que je peux te laisser tranquille ce soir.
- Ce serait gentil. Lui répondis-je.

Il hoche la tête et s'en va.

- Garcia, tu viens ? Lui demanda JJ.
- Mais pourquoi on … ? demanda t-elle.

JJ foudroie Garcia du regard. Elle attrape la clé que je tiens dans mes mains et elles foncent dans mon appartement. J’enjambe les sièges pour me retrouver à côté de Morgan. Ce dernier tourne toujours la tête dans la direction opposée. Une douleur dans le bas du dos se fait sentir. Je prend une profonde inspiration. Je pose ma main sur le bras de Morgan. Ce dernier s'échappe de mon emprise.

- Écoutes... Morgan... A propos de toute à l'heure... Commençais-je.
- Je ne veux pas en parler. Je ne veux plus te parler. Comme tu l'as dis, nos conversations seront strictement professionnelles. Maintenant, si tu pouvais avoir l'amabilité de sortir de ma voiture.

J'obtempère, sans un mot. Avant de rentrer dans le hall d'appartement, je me retourne une dernière fois vers sa voiture. Il tourne le regard et j'entre sans plus attendre. Je pousse la porte de mon appartement et vais m'allonger sur mon lit. Garcia et JJ entrent dans ma chambre.

- Ça c'est mal passé ? Demanda JJ.
- Très... Soupirais-je.

Le téléphone de JJ sonne.

- Hotch ? Lui demandais-je, après qu'elle eu raccroché.
- Gagné... Soupira t-elle. Garcia, on a une nouvelle affaire.

Elles se lèvent et se dirigent vers la porte. Je les raccompagne, me retenant de rire face aux protestations de Garcia.

- Au faite ma belle, me dit JJ avant de descendre les escaliers, on t'a préparé à manger.

Je lève les yeux au ciel. Je ferme la porte et vais dans la cuisine. Je souris lorsque je vois que les filles ont fait des pâtes pour toute une colonie. Je suis un peu vexée. Des pâtes, je sais faire quand même. J'attrape mon téléphone.

- Chez moi, dans 10 minutes ? Demandais-je.

Je raccroche après avoir entendu le « oui » enthousiaste de la personne à l'autre bout. Je commence à manger lorsque des coups contre la porte m'interrompt. JJ a mal du fermer la porte du hall. Lorsque j'ouvre, je vois le sourire de Matthew. Je remarque qu'il a fait un effort vestimentaire. Chemise et pantalon noir. Je l'attrape par son col et l'attire vers moi. Il me pousse dans mon appartement et je ferme la porte derrière lui. J’enfouis ma tête dans son cou.

- Matthew... Commençais-je. Et si on retournait en Russie ? On recommencerait tout la bas, la travail, notre vie.
- Tu m'expliques ce qui s'est passé ? Me demanda t-il, tout en m'emmenant sur le canapé.
- Mon boss hésite à me faire reprendre le boulot, je m'engueule avec mes collègues et je n'arrive pas à faire un pas sans avoir peur.
- Tu sais que tes ravisseurs viennent de Russie ? Me demanda t-il. C'est un hasard si tu veux aller là bas ?
- S'il te plaît, arrêtes de dire à tes contacts de pirater notre base... Si notre analyste s'en rend compte... Mais non, ce n'est pas hasard. Je veux retrouver mon connard de père et lui faire payer ce qu'il m'a fait.
- Tu es sure que c'est ce que tu veux ? Me demanda t-il.
- Non mais je n'en peux plus de ma vie ici. J'aime la BAU, c'est ma deuxième famille mais... S'il te plaît... Lui demandais-je, suppliante.

Il m'embrasse dans les cheveux. Ça ne me plaît pas ce que je m'apprête à faire mais jamais je ne pourrai affronter le regard de Morgan. Jamais je ne pourrai retourner au bureau et faire comme si de rien était. Quant aux enquêtes... Affronter le regard de Hotch... Et si ce qui s'était produit...

- Tu restes là, cette nuit ? Demandais-je à Matthew.
- Bien sur, me sourit-il.

Mon fix sonne. Je m'empresse d'aller répondre.

- Emily ?
- Hotch ? M'étonnais-je. Je croyais que j'étais tranquille pour ce soir.

J'entends son sourire de l'autre côté.

- C'est à propos de la reprise de ton travail...
- Aie... Murmurais-je.
- Je pense que lorsque j'aurai l'accord écrit de Strauss, ce sera bon.
- D'accord... Soupirais-je.
- Ça n'a pas l'air d'aller... Me demanda t-il. Tu veux en parler ?

Je m'apprête à me lancer lorsque un râlement de Matthew raisonne dans l'appartement. Je le vois arriver, des bouts de verre dans une main et mon chat dans l'autre. Je souris.

- Écoutez Hotch... Je ne suis pas seule. Est ce qu'on pourrait remettre cette discussion à plus tard ?
- Aucun problème !

Je raccroche et arrache mon chat des mains de Matthew. Il se blottit contre moi et feule après lui. Cela ne me manque pas de me faire rire.

- Matthew... Je vais aller m'enfermer dans ma chambre... Pour faire ma lettre de démission. Tu pourrais... Me laisser seule ?
- Aucun problème ! Me souria t-il, en attendant, je vais essayé de trouver de quoi vivre en Russie.

Je hoche la tête avant de disparaître dans ma chambre, Sergio toujours dans mes bras.
J'attrape mon ordinateur et commence à écrire avant de changer d'avis. Je n'ai pas envie de me relire ni de chercher des belles phrases. J'ai simplement envie de dire tout ce que j'ai sur le cœur.


Hotch... et toute l'équipe.


Je vous annonce ma démission. C'est une décision réfléchie. Ne croyez pas que c'est de votre faute. Je ne peux juste plus faire comme si rien ne s'était passé. Je ne suis plus la même et je préfère retourner en Russie. Je ne serai pas seule, ne vous inquiétez pas, Matthew sera là pour moi. Ces paroles s'adressent à JJ. Merci d'avoir été comme une sœur pour moi, d'avoir été là dans les moments difficiles comme les faciles. Tu finiras par comprendre pourquoi je suis partie. A Reid, mon petit frère qui saura toujours me faire rire, rien qu'en étant simplement lui. A Rossi, qui a toujours été comme un deuxième père, beaucoup plus présents que le vrai, qui a toujours su trouver les mots et qui a toujours su me faire parler. A Hotch, qui a été le meilleur patron dont ont puisse rêver. Embrassez Jack pour moi. A Garcia, qui va tant me manquer, car jamais je ne trouverai d'autre personne comme elle dans le monde. Quant à Morgan, je n'ai qu'a te dire merci et pardon. J'espère que vous comprendrez mes choix. Je vous embrasse tous.


PS : un cadeau attend Jack dans mon appartement (la concierge aura la clé).



Je clique sur imprimer. Je mets ma lettre dans une enveloppe, attrape un stylo et écrit sur enveloppe : A ouvrir tous ensemble.
Je prend Sergio dans mes bras et le caresse. Lui aussi sent que ce sont des caresses d'adieu. Mais je sais que je peux faire confiance à Jack, il saura s'occuper de ma boule de poil.
Je retourne dans la pièce principale, la lettre à la main.

- J'irai la porter demain. Dis-je à l'intention de Matthew.

Il s'approche de moi et m'embrasse.

- On part dans deux jours, prépares tes valises ma belle.

Je souris du mieux que je peux.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Dim 21 Aoû 2016 - 14:27

~ Chapitre 37 ~




Lorsque j'ouvre les yeux, mon réveil indique 6h00 du matin. Je sors doucement de mon lit, évitant de réveiller Matthew. Je n'ai pas envie de lui parler après notre dispute d'hier soir. Il a voulu aller plus vite par rapport à ce que j'étais capable d'assimiler. Je ne prend pas la temps de passer par la douche, je le ferai en rentrant. Je troque mon pyjama pour un jogging et un veste de sport et vais à ma voiture. Assise au volant, je mets le contact et envoies un message à Matthew pour lui dire de ne pas s’inquiéter. Je démarre en direction de la BAU. Après 15 minutes de route sans encombres, je m'arrête dans le parking souterrain, loin de ma place habituelle. Je remarque que la voiture de Garcia ainsi que celle de JJ sont dans le parking. Et merde... Moi qui pensait que l'enquête ne se passerait pas à Quantico... J'entre dans la BAU par la porte de derrière. Je regarde si personne n'est dans les parages et je monte dans le bureau de Hotch. Je dépose l'enveloppe sur son bureau et redescend aussi vite que je suis montée. En passant près du bureau de JJ, je ne peux pas m'empêcher de regarder rapidement le dossier. Deux jeunes femmes, retrouvées mortes dans un bar gay. Toutures et contusions en tout genre. Je soupire. Les enquêtes sont de plus en plus impossibles... Je sursaute en entendant du bruit. Je vais me réfugier dans la salle la plus proche que je trouve. Je me planque derrière la porte et attend. JJ sort de la salle d'interrogatoire, exténuée. Garcia s'avance vers elle et elles partent toutes les deux. Je sors de ma cachette. Je regarde pour la première fois dans la pièce. Derek est allongé sur un canapé et dort paisiblement. Une dizaine de gobelets de café traînent à ses côtés. Je m'approche doucement de lui. Je le regarde dormir puis je lui dépose un rapide baiser sur le front. Je lui murmure un bref « désolé » avant de sortir de la BAU à toute vitesse.


* Chez moi, 8h30 *


Je suis rentrée depuis une heure mais je n'ai pas eu le courage de prendre une douche. Je suis assise dans mon canapé, téléphone à la main. Les appels n'arrêtent pas de pleuvoir. 2 de Hotch, 1 de Reid, 5 de JJ, 12 de Garcia et 2 de Rossi. Quant à Morgan, aucun... Je soupire. Je sens des bras passer autour de mon cou. Lorsque je lève la tête, je croise le regard noir de Matthew.

- Qu'est ce qui se passe ? Lui demandais-je.
- Tu étais où ?
- A la BAU pourquoi ? Demandais-je, inquiète.
- Tu sens l'homme Emily. Le parfum d'homme.
- Il n'y a que des hommes là bas ! Me défendais-je. C'est certainement pour ça.

Il enlève ses bras de mon cou.

- Je vais faire un tour. Grogna t-il. Prépares tes affaires.

Il sort de l'appartement. Je fixe la porte pendant plusieurs minutes lorsque les vibrations de mon portable me sortent de ma rêverie.


JJ, 8h45
« Em'... S'il te plaît. Il faut qu'on parle. C'est un coup de tête pas une décision réfléchie. Ça va s'arranger avec Morgan, laisses le temps faire. Dès qu'on aura finit l'enquête, on viendra te voir. Hotch n'a pas accepté ta démission et il veut te voir. Saches que je ne te lâcherai pas. »

Oh, JJ... Si tu savais comme j'aimerai te parler. Mais si je le fais, jamais je n'arriverai à partir. Tu vas me jouer la carte de Henry, de Jack, de la BAU, de ma deuxième famille, puis tu vas me parler de Morgan... Je finis par me lever. Dans ma chambre, je déniche un sac et commence à le remplir de vêtements. Une fois ma garde-robe vide, je me dirige vers la salle de bain et rempli un deuxième sac avec le nécessaire de toilette. La bruit qu’émet la porte d'entrée me fait retourner dans la pièce principale. Matthew est dans la cuisine, entrain de se bander la main.

- Qu'est ce que tu as fait ? Demandais-je.
- J'ai été cogner des sacs. Me répondit-il, froidement.
- Je peux savoir ce que je t'ai fais pour que tu ne sois plus le même avec moi ?
- Tu veux dire à part me repousser hier soir, gémir le nom de Derek dans ton sommeil et sentir l'homme ce matin ?

J'ouvre la bouche, stupéfaite. Je suis incapable de prononcer une parole. Il passe à côté de moi, attrape un sac et commence à le remplir.

- Demain matin, finit-il par dire, on passera chez moi avant de partir, je prendrai des affaires et on partira.
Je hoche la tête. Je suis toujours incapable de dire quoi que ce soit d'autre. Je connais Matthew. Il vaut mieux que j'attende que sa colère soit redescendue. Au fond de moi, c'est le bazar le plus total. Je le trouve tellement différent ces derniers temps. Il a accepté de partir tellement facilement en Russie...
Le fix sonne. Avant que je n'ai le temps de réagir, Matthew va décrocher avant moi.

- Em' ! M’appelle t-il. C'est pour toi !

J'attrape le combiné qu'il me tend et le mets à mon oreille.

- Em' ! Murmura JJ, soulagée.
- Je peux pas te parler JJ... S'il te plaît...
- Il t'oblige à partir, c'est ça ? Me demanda t-elle.
- Mais non... Soupirais-je, soudainement exaspérée.
- Écoutes... Je ne vais pas te le cacher mais entre deux recherches pour l'enquête, Garcia a fait des recherches sur Matthew. Il n'est pas net. Pas du tout. Il est marié Em'... Il a une fille en Russie.
- JJ ! M'énervais-je. Je sais que tu ne veux pas que je parte mais ce n'est pas une raison pour inventer tout et n'importe quoi ! Je partirai quoi qu'il arrive ! Alors maintenant, passes une bonne journée et dis bonjour à tout le monde pour moi !
- Attend Emily ! Me dit-elle alors que je m'apprête à raccrocher.
- Quoi encore ?
- Derek est à l’hôpital... Il a été agressé... Il est dans une sorte de sommeil artificiel pour éviter qu'il souffre et il n'arrête pas de prononcer ton nom...

Je ne sais pas quoi répondre face à cela. Je soupire.

- Merci... Murmurais-je, avant de raccrocher.

Je me laisse tomber sur une chaise, à proximité. Je me retourne et vois que Matthew est dans la salle de bain. Je compose un numéro sur le téléphone et m'isole le plus possible de Matt.

- Naval Health Clinic Quantico je vous écoute ?
- Bonjour, je souhaiterai de renseignement, sur un patient. Morgan Derek.
- Un instant s'il vous plaît.

Tout en patientant, je vérifie que Matthew ne m'écoutes pas.

- Votre ami est en soin intensif. Il a reçu de nombreux coups aux visages. Je ne suis pas autorisée à vous en dire plus.
- D'accord... Murmurais-je.
- Autre chose ? Me demanda l'infirmière.
- Euh, oui... Je m'appelle Emily Prentiss et je voudrai parler à l'infirmière qui s'est occupé de moi.
- Un instant s'il vous plaît.

Je patiente de nouveau.

- Mademoiselle Prentiss ? Me demanda la voix à l'autre bout du téléphone.
- Vous avez... Encore les analyses que vous m'avez faite ? Demandais-je.
- Oui, bien sur, elles sont conservées pendant 3 semaines.
- Est-ce qu'il serait possible de savoir... Qui est le père de l'enfant que... Que j'attendais ? Demandais-je, à demi voix.
- Bien sure. Me répondit-elle
- Merci, murmurais-je avant de raccrocher.

Le reste de la journée se passe dans les valises et le rangements. C'est exténué que Matthew et moi allons au lit. Il passe son bras autour de ma taille et je me blottis contre lui. Je regarde une dernière fois mon portable et fais défiler les messages de la BAU. Le cœur serré, je l'éteins et essaye de tomber dans les bras de Morphée.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Lun 22 Aoû 2016 - 19:02

Merci à The Zodiac Killer de m'avoir souffler quelques idées.

~ Chapitre 38 ~



* Dans mon appartement, 9h00 *


Lorsque j'ouvres les yeux, mon premier réflexe est d'attraper mon téléphone. Je regarde l'heure : 9h00. Je sens Sergio tout contre moi. Je ferme les yeux, pour me rendormir lorsque la réalité me revient de plein fouet. Sergio déteste Matthew, alors pourquoi il est dans mon lit ? Je me redresse et tourne la tête. Personne à mes côtés. Je me souviens alors qu'on devait partir à 7h00 de l'appartement. Je me lève et pars à sa recherche. Mon cœur tambourine dans ma poitrine. Et si ce que JJ m'a dit hier au téléphone est vrai ? Et si il était parti sans moi ? Je me rend rapidement à l'évidence que je suis seule dans l'appartement. Je me laisse tomber sur le canapé lorsque je me rappelle ses paroles d'hier : « On passera chez moi chercher mes affaires ». Il y est certainement allé seul. Après de longues hésitations, j'attrape le téléphone et compose son numéro. Une sonnerie, puis deux, puis trois.
Lorsqu'il décroche, un brouhaha incessant se fait entendre derrière lui :

- Matthew ? Demandais-je.
- Ah, euh... Em' ! Me dit-il.
- Tu es où ?
- Je... Je suis chez moi. Je suis passé prendre des affaires. J'ai quelques trucs à régler avant de partir. On se rejoint à l'aéroport à 10h.
Je confirme avant de raccrocher. Je pars prendre  ma douche et m'habiller. Lorsque je suis prête, j'attrape mes sacs et me dirige vers l'entrée. Je m'apprête à sortir lorsque je me ravisse. Je pose mes valises dans un coin. Je retourne dans la cuisine où je sors un ruban d'un tiroir. J'attrape mon chat et lui passe autour du cou. Il a l'air complètement ridicule mais au moins, il ressemble à un cadeau. Je ne peux pas m'empêcher de sourire en le voyant. Ensuite, j'arrache un bout de papier d'un feuille traînant dans ma cuisine et griffonne un rapide « désolé ». Je vais dans l'entrée et sors mon arme du tiroir. Je vide le chargeur et pose mon arme, le chargeur et les balles à côté du mot que je viens d'écrire. Je récupère de nouveau mes sacs, jette un regard sur mon appartement avant de refermer la porte. Avant d'aller dans ma voiture, je dépose les clés à la concierge de l'immeuble. Je mets les sacs dans le coffre et démarre en direction de l'aéroport.


* Aéroport *


Je regarde ma montre : 11h. Je regarde mon portable : aucun appel. Du moins, pas d'appel de Matthew. Je l'attend depuis 1 heure. L'avion décolle dans 5 minutes et j'ai toujours aucunes nouvelles de lui. La panique commence à m'envahir mais je fais bonne figure. Un troisième appel retentit. Je décide de me diriger seule vers le guichet d'enregistrement. Il me rejoindra probablement. Lorsque la jeune femme me demanda mon passeport, je me mets à fouiller dans mon sac. Lorsque je le sors de mon sac, je remarque que mon porte-feuille est ouvert. Sachant que cela n'est pas dans mon habitude, je le sors. Je m'excuse auprès de la femme au guichet et récupère mon passeport. Je retourne m'asseoir sur les sièges où j'étais précédemment. Je n'arrive toujours pas à réaliser. Plus de carte bleue, plus d'argent liquide. Énervée et perdue, j'attrape mes valises et retourne à la voiture.


* Dans ma voiture *


Assise au volant, je laisse ma colère se déverser. Mes larmes redoublent de plus belle. Je me suis fait avoir comme une enfant. Je suis agent du FBI et je me suis fait berner comme un bleu. Je commence à croire aux paroles de JJ. Je frappe mon volant encore et encore. Je finis par poser la tête sur ce dernier. C'est bien Emy, tu as tout gagné. Tu t'es fais berner par Matthew, tu t'es énervée contre JJ, tu as fait tes adieux à ta deuxième famille et Morgan refuse de te parler. Je soupire et démarre.


* Dans ma voiture *


Je viens de sortir du commissariat. J'ai fais bloquer ma carte bleue et fais rechercher Matthew. Je sais parfaitement qu'à l'heure qu'il est, il est entrain de survoler l'océan Atlantique. Je me décide à l’appeler. Je tombe directement sur sa messagerie. Enfin, plus exactement un message m'annonçant  que ce numéro n'est pas attribué. La colère n'en finit pas de monter en moi. Je sais parfaitement que cela ne sert à rien. Me connaissant, je suis capable de retomber dans ses bras si il revient à Quantico. Comme je viens de le faire... Je mets le contact et commence à rouler. Il faut que je vois par moi même si ce que JJ m'a dit est vrai. Pas que je ne la crois pas, j'ai compris maintenant qu'elle ne me mentirait pas. Mais j'ai besoin de me rendre compte, quitte à prendre une bonne claque dans la figure. Je tourne en direction de l’hôpital. Avant ça, j'ai besoin de savoir. Après 20 minutes de route j'arrive enfin. Je me gare et descend.


* Hôpital *


A peine rentrée, je me dirige immédiatement vers l’accueil.

- Un renseignement ? Me demande la jeune femme, probablement celle que j'ai eu au téléphone si je me réfère à sa voix.
- Euh... Oui. J'aimerai savoir où se trouve la chambre de Morgan Derek, s'il vous plait.
- Vous êtes de sa famille ?
- En quelque sorte... Murmurais-je. Je... On est collègue.
- Seule la famille a le droit de le voir. Me répondit-elle.
- S'il vous plaît ! M'énervais-je. J'ai besoin de le voir...
- Mademoiselle Prentiss ?

Je me retourne et vois l'infirmière qui s'est occupé de moi pendant mon petit séjour ici. Je lui rend son sourire.

- Suivez moi, s'il vous plaît.

Sans plus attendre, je me lance à sa suite.

- J'ai les résultats des analyses que vous m'avez demandé. Me dit-elle.
- Et... ?
- Pas ici, rentrez dans cette salle s'il vous plaît.

Elle pousse une porte et nous rentrons. Il s'agit d'une salle de garde, si j'en crois les lits. Elle m'invite à m'asseoir mais je préfère rester debout.

- Écoutez, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Le père de l'enfant que vous avez perdu est Derek Morgan. Si j'ai pu trouver si facilement qui il était, c'est parce qu'il est admis ici. Votre... ami ou peu importe ce qu'il est pour vous est dans la chambre 298.

Je me précipite sur la porte mais elle me retient par le bras. Je me retourne, tout en essayant s’assimiler la nouvelle.

- Votre ami est en très mauvais point. Il ne va pas bien du tout. J'ai choisi de m'occuper de lui et je peux vous dire qu'il ne va pas s'en sortir si il continue comme ça. Il est réveillé car ses collègues me l'ont demandé pour lui parler mais il souffre énormément. Il refuse de dormir et pour le peu qu'il dort, il vous réclame dans son sommeil. Il refuse aussi de manger et s'arrache les intraveineuses. D'après ce que j'ai pu comprendre, il ne voulait pas se soigner car vous n'étiez plus la.

Je m’assois sur le lit le plus proche.

- Je devais partir en Russie ce matin. Définitivement.
- Si je peux me permettre, c'est une bonne chose que vous ne soyez pas partie. Aussi bien pour lui que pour vous. Vous n'avez pas l'air heureuse.

Je lui souris. Nous sortons de la pièce et je me dirige vers la chambre de Morgan. Après de longues hésitations, je décide de rebrousser chemin et de retourner à ma voiture.

- Emy !

Je me retourne et vois Garcia et JJ sortir de la pièce. Elles se précipitent sur moi et me serrent dans leurs bras. Je répond à leurs étreintes. Partir n'était pas une bonne idée finalement.

- J'ai bien fait de ne pas te renvoyer.

Je lève les yeux et aperçois Hotch.

- Merci... Murmurais-je.
- Comment ça se fait que... Non, tu sais quoi, on parlera de tout ça plus tard. Le plus important est que tu sois parmi nous. Je serai toi, je rentrerai dans la pièce. Derek va très mal, me dit JJ.
- Vous avez trouvé qui a fait ça ? Demandais-je.

Hotch me fit un non de la tête. Soudain, un déclic se fait en moi. Avant de pousser la porte de la chambre de Derek, je leur dis :

- Ne cherchez plus... C'est Matthew. Il est rentré chez moi les mains en sang.

Puis je rentre, les laissant bouche-bée.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Mar 23 Aoû 2016 - 18:40

~ Chapitre 39 ~




Lorsque j'entre dans la chambre, Derek a les yeux clos. Je sais qu'il ne dort pas mais je préfère ça. Au moins, il ne me rejette pas. Je prend une chaise et m'assois près de lui. Je lui attrape doucement la main et me mets à la caresser d'un air distrait.

- Soit Prentiss est dans cette pièce, soit quelqu'un lui a piqué son parfum.

Je souris en entendant cela. Il tourne la tête et me regarde.

- Tu ne devrais pas être en Russie à l'heure qu'il est ? Me demanda t-il, froidement.
- Je devrai... Murmurais-je.
- Ton Matthew t'a fait faux-bon ? Me demanda t-il, amèrement.
- Écoutes Morgan... Je suis désolé...
- Désolé de quoi ? Cria t-il. Désolé d'avoir faillit partir ? Désolé d'être tombé dans ses bras ? Désolé de m'avoir hurlé dessus la dernière fois ? Désolé que ton connard de mec m'a frappé ? Désolé n'est qu'un simple mot Prentiss, pas un acte. Si c'est pour répéter ce mot encore et encore, tu n'as qu'à sortir ou mieux, sortir complètement de ma vie. Après tout, on ne travaillera plus ensemble, on aura aucune obligation de se voir. Continua t-il, plus doucement. Et puis, rien ne t'empêche d'aller seule en...
- J'étais enceinte ! Hurlais-je.

Lorsque je me retourne, je vois les regards de l'équipe posés sur moi. Aucun doute, ils viennent d'entendre ce que j'ai hurlé...

- Pardon ? Me demanda t-il, perdu.

Je me lève de la chaise et vais vers la fenêtre. Je regarde dans le vide.

- Pour quelqu'un qui est mal en point, il arrive quand même à me crier dessus...
- Je t'ai posé une question Emily.

Je ne réponds pas et m'apprête à sortir.

- Emily... S'il te plaît... Me supplia t-il, alors que ma main est sur la poignée.

Je me retourne vers lui. Il tapote le lit à ses côtés. Je soupire et avance dans sa direction. Je m'assoie sur le bord du lit.

- Avant qu'on soit enlevé... J'étais enceinte. Je ne le savais pas. Je l'ai appris à mon réveil, lorsque le médecin m'a dit que je l'avais perdu. Ça été un véritable choc car je ne m'y attendais pas et puis je ne savais pas qui été le père.
- C'est pour ça que tu es resté avec LUI ? Me demanda t-il.
- Non... Le père... c'était toi Derek... Lui avouais-je, en baissant la tête.

Il prend ma main dans la sienne. Le voir comme ça me fait mal. Je sais que si il est ici, c'est de ma faute. Je m'allonge à ses côtés et pose ma tête sur son torse. Il semble surpris mais ne me repousse pas pour autant. J'ai besoin de lui parler. Besoin de continuer. Je ne veux pas qu'il me pose de questions à propos de sa paternité.

- J'ai toujours aimé Matthew. Du moins, je le croyais. Lorsqu'on était en Russie, on a vécu plusieurs années ensemble mais il est parti du jour au lendemain. Il était tout le temps en mission et ma mère a voulu me faire ouvrir les yeux sur le fait qu'il me trompait. A l'époque, j'étais vraiment accro à lui. Et puis, il y a eu ce qui c'est passé entre nous. Ce n'était pas une erreur mais je ne savais pas où j'en étais. Et puis Matthew est revenu à Quantico. Je suis retombé dans ses bras car je pensais qu'on avait toujours une chance. Et puis, c'était surtout une excuse pour pas avoir à parler de notre avenir avec toi.

Il essaye de me lever le visage mais je lui résiste et continue.

- Quand je t'ai hurlé dessus, c'était un mélange de tout. De colère, de frustration, le fait que je n'acceptais pas d'être faible et materné. Puis j'ai proposé à Matthew de partir en Russie, de retourner définitivement la bas parce que...

Il passe sa main dans mon dos et m'invite à continuer. Je ferme les yeux et lui sors tout d'une traite.

- Parce que j'aurai souffert de devoir te voir chaque matin, en te parlant uniquement pour le boulot. J'aurai souffert de plus jamais pouvoir être dans tes bras, de pouvoir passer des soirées avec toi. J'aurai souffert de t'infliger le fait d'être avec Matthew. Même si maintenant, je réalise qu'il était un choix par défaut plutôt qu'un choix réfléchi.  J'aurai surtout souffert de ne pas pouvoir être avec toi.

Je me redresse pour le regarder. Il me regarde avec insistance.

- Je me trompe ou ça ressemble à une déclaration ? Me sourit-il.

Je hoche timidement la tête.

- On dirait... Murmurais-je.

Je repose ma tête sur son torse.

- Morgan... Derek... Je sais que... Enfin, je ne suis pas prête à avoir quelque chose de stable. Je... J'ai besoin de temps.

- Tu auras tout le temps que tu voudras.

Il m'enserre de ses bras. Pour la première fois depuis longtemps, je me sens bien. Même très bien. Je sais parfaitement que les autres sont derrière la vitre, à nous observer. Mais je ne leur en veux pas. C'est dans notre nature, à nous, les profileurs, d'être curieux et pas très discrets parfois. Et puis, sauf JJ, de loin, toute l'équipe pense que c'est un câlin de retrouvailles entre ami.
Je sens les battements du cœur de Morgan qui ralentissent. Sa respiration se fait plus calme et je souris lorsque je comprend qu'il s'est enfin endormi. Après plusieurs minutes, je finis par essayer de sortir de son étreinte. Les deux pieds enfin sur le sol, je me dégourdis les jambes avant d'aller vers la porte. Il me retient par le bras.

- S'il te plaît.. Je dors mieux quand tu es là.
- C'est que tu es exigeant quand tu es malade ! Souriais-je. Les infirmières vont moyennement apprécier, lui répondis-je, tout en allant me recoucher dans ses bras.

Lorsque je regarde en direction de la vitre, je vois que JJ fait partir les autres. Elle me fait un clin d’œil et je lève les yeux au ciel.

- Si on se fait disputer, j'en prend l'entière responsabilité ! Rigola t-il.
- Je vais commencer à croire que tu n'es pas mal en point. Lui dis-je, tout en enfouissant ma tête dans son cou.

Sa main dans mes cheveux et l'autre dans mon dos, nous finissons par nous endormir, un peu à l'étroit dans ce lit d’hôpital mais qu'importe, si c'est la concession que je dois faire pour voir Derek dormir.


* Hôpital, dans la soirée *


Lorsque j’ouvre les yeux, une infirmière est présente dans la pièce, rapidement, je me lève du lit. Un peu trop vite car ma tête se met à tourner. L'infirmière me rattrape et attend que je sois stable avant de me lâcher.

- Ne vous en faites pas, me dit-elle, il dort que quand il est avec vous. Je ne vais pas vous le reprochez.

Je hoche la tête. Je finis par comprendre la situation lorsque l'infirmière se heurte au refus persistant de Derek.

- Il refuse de manger... Soupira t-elle.
- Derek ! Ce n'est pas comme ça que tu vas aller mieux...
- Aller mieux pour quoi ? Que tu repartes à nouveau ?
- Derek... Dis-je, tout en m’asseyant sur le bord du lit, je ne repartirai pas. Je ne partirai jamais. Ma famille est ici, à la BAU, à Quantico. J'ai besoin de vous, de toi. Partir n'était pas un réel choix. Je te le promets.

Il sourit et me serre la main.

- Alors manges ! Lui ordonnais-je.

Il repousse le plateau.
Je me penche en direction de l'infirmière et lui demande de ramener un plateau pour moi. Je ne sais pas depuis quand je n'ai pas pris de repas mais j'ai l'impression que je pourrai dévorer n'importe quoi.

- Bon, si tu refuses de manger, je ne vais pas me battre avec toi.

J'attrape mon sac et mon manteau et me dirige vers la porte.

- Em' attends !

Je m'arrête net, un sourire aux lèvres.

- Si je mange, tu restes ? Me demanda t-il.

Je retourne à ses côtés.

- Oui, mais seulement si tu manges.
- C'est du chantage... Marmonna t-il.
- J’appellerai ça un compromis. Dis-je en lui tendant sa fourchette. Maintenant manges !
- A vos ordres madame ! Rigola t-il.

Mon plateau arrive et je m'empresse de manger.

- Tu vas rester ici ? Me demanda t-il.
- J'ai quelques trucs à régler à la BAU mais je reviens juste après, promis.

Nous continuons de manger, un sourire figé sur nos lèvres.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 30 Sep 2016 - 22:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Mer 24 Aoû 2016 - 19:10

~ Chapitre 40 ~



* A l’hôpital *


Je suis assise à côté de Derek. J'attends qu'il s'endorme pour partir. J'essaye de lutter pour ne pas m'endormir à mon tour. Lorsque sa respiration devient plus calme, j'attrape délicatement mes affaires et sors de la pièce. Je sors mon portable de ma poche. A la deuxième sonnerie, on décroche.

- Garcia à votre service !
- C'est moi Emily... Rigolais-je.
- Désolé, j'ai tellement l'habitude de décrocher sans regarder... S'excusa t-elle.
- Tu es au bureau là ?
- Oui, on a une enquête pourquoi ?
- J'ai besoin de tes services et de tes doigts de fée, la flattais-je. Mais avant il faut que j'aille voir Strauss.
- A ton service ma jolie, j’attends ton arrivée avec impatience ! Surtout que tu me dois une petite discution.

Je raccroche et lève les yeux au ciel. Je ne vais pas y louper. Ça m'apprendra à étaler mes sentiments et ma vie devant tout le monde. Remarque, on me reproche de ne pas être ouverte et expressive. Je sors de l'hôpital et monte dans ma voiture. Je démarre en direction de la BAU.


* BAU *


A peine garée, je saute de ma voiture. Je montre mon badge aux deux vigiles de l'entrée. Je continue ma progression jusqu'au bureau de Strauss. Je frappe à la porte et j'entends un « entrez ! », plutôt sec. Lorsque j'entre, elle est assise à son bureau, la tête dans des papiers.

- Madame...
- Prentiss ? Me demanda t-elle, étonnée.
- Oui... Je... Je viens pour ma réintégration. Bafouillais-je. Je me sens capable et...
- Vous n'aviez pas envoyé une lettre de démission ? Me demanda t-elle.
- Elle a été refusée par Hotch. Murmurais-je.
- Vous en êtes capable ? Me demanda t-elle, droit dans les yeux.
- Parfaitement. Lui répondis-je, sure de moi.
- En temps normal, je t'aurai fais voir la psy du bureau pour être sure que tu vas bien mais je ne peux pas me le permettre. De plus, tu es un pilier de cette équipe et on a besoin de toi maintenant. Il nous manque déjà Morgan, je ne peux pas me permettre de dire non à un agent. Tu réintègres l'équipe maintenant, Dit-elle en me donnant mon arme.

Je l'attrape et sors de la pièce sans rechigner.

- Prentiss ! Me dit-elle, en me rattrapant, ne vous jetez pas dans la gueule du loup.

Je hoche la tête. Lorsque je redescend de son bureau, je vois mes collègues qui m'attendent. Je m'approche d'eux, mon arme toujours dans ma main. JJ saute de joie lorsqu'elle la remarque. Elle me prend dans ses bras.

- Bon retour parmi nous ! Me dit Rossi.

Je lui souris. Après avoir acceptée les étreintes de Rossi, JJ, Garcia et même Hotch, je m'avance vers Reid, qui est resté seul, à l'écart des autres.

- Reid... Je suis désolé... Murmurais-je.
- Je pensais t'avoir perdu une nouvelle fois...
- Reid... Je ne pars plus, vraiment. Je te donnerai des explications une fois l'enquête terminée. Mais là, il faut vraiment que j'aille voir Garcia.

Après m'être assuré que Reid me pardonne, je me dirige vers le bureau de Garcia, JJ sur les talons.

- Bonjour ma jolie ! Clama l'informaticienne.
- Bonjour belle blonde, lui répondis-je.

Ma remarque l'étonne car ce n'est absolument pas mon genre.

- J'ai cru comprendre que tu avais besoin de mes talents !
- Oui, lui répondis-je.

Je prend une chaise et m'assois derrière elle. JJ m'imite. Elle pose sa tête sur mon épaule. Je soupire. Qu'est ce qu'elle peut me materner depuis qu'elle a Henry. Je la sens rire.

- JJ, ne te vexe pas mais j'ai besoin de voir de mes propres yeux ce que tu m'as dit. Fais des recherches sur Matthew s'il te plaît.
- Aussi vite que l'éclair ! Je l'ai déjà fais une fois, ça ne devrait pas être trop compliqué.
Alors... Il a vécu en Russie...
- Garcia... Plus vite. On nous attend pour l'enquête et ce n'est pas ça que je veux savoir.
- Ok ok... Alors... Ah, voilà. Il a une maison en Russie, il est marié avec une certaine Ekaterina Azarov. Ils ont deux enfants, une fille de 5 mois, Valentina et un garçon de 4 ans, Mikhail. Ils vivent ensemble depuis plusieurs années. Ils se sont...
- Garcia... Je pense que ça suffit, la coupa JJ.

Je vois les visages de mes collègues se tourner vers moi. Garcia se lève et pose une main sur mon épaule.

- Désolé de ne pas t'avoir cru JJ... Murmurais-je. Mais faut croire que j'avais vraiment besoin de cette claque dans la figure.
- L'amour rend aveugle ma chérie... Me dit JJ tout en tapotant mon bras.

Je secoue la tête et reprend mes esprits.

- On ferait mieux d'y aller si on ne veut pas subir les foudres de Hotch, dis-je, tout en sortant de la pièce.

JJ hoche la tête en signe d'approbation et me suit.

- Prentiss, j'aurai préféré te ménager mais il faut que tu ailles interroger un suspect potentiel avec JJ. Garcia t'a envoyé le dossier sur ta tablette. Me dit Hotch tout en me tendant cette dernière.
- Pour faire simple, me dit Reid, un homme assassine des couples homosexuels. Ce n'est pas la première fois. Il y a 15 ans, un homme faisait exactement la même chose avec les mêmes méthodes. Il n'a jamais été appréhendé. Mais aujourd'hui, il a remis ça. On a un suspect potentiel. Mais je ne pense pas que ce soit lui. Il semble surtout protéger quelqu'un.
- On va s'en occuper ! Dit JJ.
- J'ai une idée ! M'exclamais-je.
- C'est à dire Prentiss ? Demanda Hotch.
- JJ et moi n'avons qu'à ce faire passer pour un couple. JJ, tu n'as qu'à me tenir la main de temps à autre. Si il réagi, c'est que c'est lui.
- Bonne idée mais faites attention à vous. Dit Rossi.

Nous hochons la tête et allons devant la porte de la salle d'interrogatoire. Avant d'entrer, JJ me tient la main. Nous poussons la porte.
L'homme nous regarde mais ne réagit pas pour autant. Aucune réaction corporelle. Je lâche la main de JJ et nous nous asseyons.


* A la BAU *


Je sors de la salle d'interrogatoire, suivi de JJ.

- Alors ? Nous demanda Hotch.
- Ce n'est pas lui. Il n'a pas réagi en nous voyant, ni lorsque JJ m'a embrassé sur la joue. On a beau lui faire comprendre qu'il ne rend pas service à celui qu'il protège, il s'obstine.
- Mes amours, vous allez me remerciez ! Dit Garcia en arrivant dans la pièce. J'ai probablement trouvé qui il protège. Oui, je sais, j'ai écouté votre conversation. C'est son fils en faite. Il y a 15 ans, il était sur le point de se marier quand la personne avec qui il était lui a annoncé qu'elle avait rencontré une femme.
- OK, JJ, Rossi et moi même allons là bas. Reid, interroge le de nouveau, déclara Hotch.
- Et moi ? Demandais-je.

Hotch n'eut pas le temps de mon répondre, coupé par mon portable. Je décroche après m'être excusé auprès de lui.

- Quoi ?! Criais-je, paniqué. Je... J'arrive.

Je raccroche et pars en direction de la porte de sortie.

- Emily ! Cria Hotch.

Je me retourne et toute l'équipe me regarde.

- C'est Morgan, il ne va pas bien du tout. Je... J'y vais.

Je cherche l'approbation de Hotch. Il hoche la tête.

- Prends le temps qu'il faudra. Mais on devra avoir une petite discussion quand tu seras rentrée.

Je lui souris et sors de la BAU, la panique m'envahissant de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Jeu 25 Aoû 2016 - 21:57

~ Chapitre 41 ~



* Hôpital *


Je pousse la porte de l’hôpital et me mets à courir dans les couloirs. Je sais parfaitement que je le regretterai en m'arrêtant, la douleur étant déjà présente mais il faut que je vois si il va bien. Arrivée devant la porte de sa chambre, je m'arrête. Les stores sont fermés, on ne voit pas l'intérieur. Et si il est...
Sans réfléchir d'avantage, j'appuie sur la poignée et entre. Mon cœur se relâche dans ma poitrine lorsque je le vois allongé, les yeux clos, sa poitrine se soulevant à un rythme régulier. Je m'approche du lit et passe doucement la main sur son visage. Je descend ma main le long de son bras et termine ma course en prenant sa main dans la mienne.

- Bonjour beauté.

Je lève les yeux vers son visage : il a toujours les yeux clos mais un sourire l'illumine.

- Tu m'expliques ? Demandais-je.
- J'ai fais un arrêt... Mon corps était trop faible. L'infirmière a une proposition à te faire mais j'ai bien peur que ça ne te plaise pas...
- C'est à dire ? Demandais-je, inquiète.
- Il faudrait que tu te portes garante de moi... Murmura t-il.
- Et ?
- Si tu acceptes, je pourrais sortir ce soir. Mais il faudra que tu me surveilles pendant une semaine minimum, histoire de vérifier que je mange.
- Comme l'équipe a fait pour moi ? Demandais-je.
- A quelques détails près... Murmura t-il, tout en me regardant pour la première fois dans les yeux.
- Les quels ? Demandais-je, en m’asseyant sur le bord du lit.
- Tu devras... Enfin, on devra... Vivre ensemble, dans la même maison et... dormir ensemble. Apparemment, c'est mieux pour moi. Je dors mieux quand tu es dans les parages.

Je lui souris.

- J'en parlerai avec l'infirmière tout à l'heure. Maintenant, il faut que tu dormes.
- Tu devrais vraiment remplacer Hotch. Tu sais déjà donner des ordres ! Rigola t-il.

Je lui donne une légère tape sur le bras. J'enlève mes chaussures et me blottit contre lui.

- Je ne partirai pas... Murmurais-je. Dors.


* Hôpital, 1h plus tard *


J'ouvre les yeux, réveillée par la sonnerie de mon portable. Derek émet un grognement et me serre plus fort dans ses bras. Je souris et tends la main pour attraper mon manteau. J'en sors mon portable et le porte à mon oreille.

- Comment va t-il ? Hurla la personne.
- Garcia, moins fort, il dort... Chuchotais-je.
- Tu es avec lui ? Me demanda t-elle, intriguée. Parce que si c'est la cas, il va falloir qu'on parle Emily. Et pourquoi ils t-ont appelé toi d'abord ?
- Aucune idée. Mais il va bien, ne t'en fais pas. Il sort dans 24h si tout va bien.

J’entends Garcia soupirer de soulagement à l'autre bout du téléphone.

- Au faites Emily, Hotch veut que tu viennes interroger le fils de monsieur Colson avec JJ. C'est urgent et vu l'humeur qu'il a, tu as intérêt à ramener tes jolies petites fesses rapidement.
- Laisses mes fesses où elles sont Pen'. Je me dépêche.
- Morgan a mauvaise influence sur toi. Ou bonne tout dépend le point de vu. Tu te mets à me répondre comme lui.

Je lève les yeux au ciel.

- Garcia... A tout de suite. Dis-je en raccrochant.

Je range mon téléphone dans la poche de mon jean. Je raccroche mon arme à ma ceinture ainsi que mon badge. Je suis en service après tout.

- Encore ? Je t'ai tellement peu à mes côtés...

Je me retourne et regarde Morgan.

- J'ai repris le travail. Ils ont besoin de moi. Lui dis-je, sans masquer la tristesse dans ma voix.
- Triste Prentiss ?
- De ne pas pouvoir rester plus longtemps. Tu peux faire quelque chose pour moi ? Lui demandais-je.
- Je t'écoute.
- Dit à ton petit cœur d'homme fragile de résister et de ne plus me faire peur. Appelles aussi Garcia, elle est morte d'inquiétude. Et une dernière chose. Dors. Pour moi. Je t'interdit de te réveiller tant que je ne suis pas dans cette pièce.
- A vos ordres !

Je le foudroie du regard. Je dépose un chaste baiser sur sa joue et sors de la pièce sans attendre d'avantage.


* BAU *


Je sors de 2h d'interrogatoire avec JJ. Nous sommes toutes les deux à bout. Il a enfin fini par avouer. Lorsque JJ m'a prit la main, il a réagi malgré lui. Je m'assoie devant mon bureau et pose la tête sur ce dernier.

- Tout va bien ? Me demanda Hotch, suivi du reste de l'équipe.
- Fatiguée mais ça va.
- On est tranquille pour le moment. Prenez tous votre soirée. Prentiss, dans mon bureau, s'il te plaît.

Je me lève en soupirant et après avoir dit au revoir à mes collègues, je me dirige vers le bureau de Hotch.

- Qu'est ce qu'il y a ? Demandais-je.
- Fermes la porte et assis toi.

Je m'exécute.

- Emily... Je ne veux pas que ce qui s'est passé la dernière fois interfère dans notre travail mais aussi sur notre amitié. D'accord, j'ai vu quelque chose que je n'aurai pas du voir. Mais on a dit qu'on avait oublié alors, ne soit pas gênée devant moi s'il te plaît. Pas toi.
- Pas moi ? Demandais-je.
- Tu es la fille forte de l'équipe et une sacrée tête de mule aussi. Tu as peur de rien alors n'ait pas peur de moi.
Je hoche la tête en souriant. Puis, je ne sais pas ce qui me prend mais je commence à tout lui déballer. Le fait que je vis dans la peur depuis ce qui s'est passé, puis avec Morgan et enfin le fait qu'on va devoir vivre ensemble pendant plusieurs jours mais aussi le fait que je ne voulais pas vraiment partir en Russie. Et que si Jack le souhaite vraiment, il peut garder Sergio.

Puis je baisse la tête, honteuse.

- Emily... Avoir peur est une chose normale. Moi aussi j'étais terrorisé, tous les jours après la mort de ma femme ou encore lorsque je me suis fais enlevé. C'est une chose normale qui passera avec le temps. Si ce n'était pas le cas, je te dirai que tu es folle. Me dit-il. Pour Morgan, je veux bien fermer les yeux. Et puis, c'était une nuit simplement. Ce n'est pas à moi de juger ça mais je sais que vous êtes simplement ami. Et pour Sergio, il est malheureux depuis qu'il n'est plus avec toi.
- Et ben dis donc, je ne vous ai jamais autant entendu parler. Vous avez eu une conversation privée avec moi ! Me moquais-je, gentiment.

Il me regarde, légèrement choqué puis éclate de rire. Un rire franc comme j'en ai jamais entendu venant de sa part.

- Allez Prentiss, file avant que je change d'avis. Morgan a besoin de toi.

J'acquisse et sors de son bureau, le sourire aux lèvres.


Dernière édition par Mily Prentiss le Sam 1 Oct 2016 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Ven 26 Aoû 2016 - 19:08

Les images ne sont pas entièrement fidèles aux chapitres. Comme c'est le cas ici. Mais faites comme si vous n'avez rien vu.

~ Chapitre 42 ~



* Devant l’hôpital *


- Allez Morgan. Joues pas à l'enfant, laisses moi t'aider à monter dans la voiture... Râlais-je.
- C'est hors de question ! C'est humiliant !
- Si tu continues à te comporter comme ça, tu vas me faire regretter d'avoir tout fait pour que tu sortes avant. Et j'irai te ramener de force dans ta chambre. Alors cesses de bouder et montes dans cette foutue voiture. Dis-je, tout en attrapant son bras. Et ne lèves pas tes yeux au ciel.

Il me regarde et se met à rire. Je lève les yeux au ciel à mon tour et l'aide à monter dans la voiture.
Je me mets au poste de conduite et je démarre.

- On va s'arrêter chez toi prendre quelques affaires et ensuite on ira chez moi si tu n'y vois pas d’inconvénient. Ah et on ira rechercher Sergio chez Hotch. Ne poses pas de questions s'il te plaît.

Pour la deuxième fois en cinq minutes, il se met à rire. Je regarde devant moi, la main sur le levier de vitesse. Il pose sa main sur la mienne. Je ne réagis pas. De toute façon, à quoi bon ? C'est tellement agréable. Et tellement effrayant. Je soupire en repensant aux paroles de Hotch : « Tu n'as peur de rien ». Si il savait que j'ai peur de mes propres sentiments au point de les fuir, il serait déçu. Je me gare devant chez Derek et arrête la voiture. Nous rentrons chez lui après avoir aidé Derek a descendre.

- Assis toi, lui dis-je, je vais préparer tes affaires.
- Je ne suis pas en sucre Emily. D'ailleurs, toi aussi tu ferais bien de te reposer. Tu as une mine affreuse. Tu n'as pas dormi depuis quand ?
- Un certain temps... Murmurais-je, tout en allant à sa chambre.

Comme je pouvais m'y attendre, il me suit. J'attrape un sac, ouvre ses placards et commence à enfourner pantalons et tee-shirts dans le sac.

- Laisses moi faire Emily... Dit-il en prenant le sac de mes mains.

Je le laisse faire en me laisse tomber sur son lit. Je ferme les yeux.

- Un coup de mou soldat ? Rigola Derek.
- Désolé d'être une petite chose fragile ! Râlais-je, faussement vexée, tout en lui jetant un oreiller à la figure.
- Aie ! Cria t-il.

Je me lève d'un bond, paniquée.

- Et merde, Derek, je suis désolé. Enlève ta main s'il te plaît... Laisses moi voir... Et merde... Je suis désolé...

Sans avoir le temps de comprendre la situation ni de réagir, il m'enserre à la taille et me jette sur le lit. Il retombe lourdement sur moi, laissant échapper une plainte.

- Je me suis fais avoir une fois, pas deux Morgan. Souriais-je. D'ailleurs, je saurai me venger, ne t'en fais pas.

Voyant qu'il ne réagit toujours pas, je me redresse sur le lit et penche mon visage au dessus du sien.

- Je ne fais pas semblant la... Em'...

Je le prend dans mes bras et pose ma tête contre son torse.

- Tu ne diras pas que je t'ai pas prévenu... Ça va aller pour aller jusqu'à la voiture ? Lui demandais-je.
- Je vais essayer. Dit-il, tout en se redressant.

Je me redresse et lui tend les mains. Nous retournons à la voiture, sans un mot pour ce qui s'est passé dans la chambre.


* Devant chez Hotch *


- Ne bouges pas, je reviens.

Derek hoche la tête mais je sais parfaitement qu'il n'a aucunement l'intention de m’obéir. J'enlève les clés du contact et sors. Avant de lui laisser le temps de réagir, je ferme à clé la voiture et vais sonner chez Hotch. Sa voiture est dans l'entrée et vu l'heure, Jack est encore à l'école. La porte ne tarde pas à s'ouvrir sur un Hotch quelque peu transpirant. Je ne peux m'empêcher de retenir un petit rire en le voyant.

- Je vous dérange ? Demandais-je.
- Au contraire, tu viens de me permettre d'avoir un peu de repos. Me dit-il. Séance de sport, ajouta t-il, voyant que je ne comprenais pas.

Il m'invite à entrer et je le suis. A peine arrivée, ma boule de poil me saute dans les bras. Elle se blottit contre moi et s'endort. C'est un truc que j'ai toujours aimé chez les chats. La facilité de s'endormir n'importe où et n'importe quand.

- Tu veux boire quelque chose ? Me demanda Hotch. Thé, café, bière ?
- J'ai des mauvais souvenirs avec l'alcool. J'ai décidé d'éviter pendant un certain moment... Souriais-je, nerveusement. Mais Morgan attend dans la voiture. Merci quand même.

Hotch me rend la litière ainsi que tout ce dont à besoin un chat et m'aide à charger tout ça dans la voiture.

- Pensez à acheter un animal pour Jack, dis-je, en démarrant.
- Évites de parler de cela devant lui, ça pourrait lui donner des mauvaises idées.

Je tourne un regard vers Morgan. Celui ci semble s'être endormi. Je démarre et fais un signe de la main à Hotchner avant d'aller en direction de mon appartement.


* Devant mon appartement *


- Morgan, réveilles toi... Dis-je, doucement, tout en le secouant.

Il émet un grognement.
-
Je n'ai pas non plus envie de te réveiller mais je suis dans l'incapacité de te porter. Alors il va falloir que tu ouvres tes yeux et que tu montes jusqu'à mon appartement comme un grand. Et s'il le faut, je n'hésiterai pas à te mettre des claques jusqu'à ce que tu te réveilles.
- Ne te donnes pas ce mal ma belle, souria Derek.

Je lève les yeux au ciel et sors de ma voiture, mon chat dans les bras. Je vais ouvrir la portière à Morgan.
Nous entrons dans l'ascenseur. Un silence de plomb y règne. Lorsque qu'il arrive à mon étage, je me précipite dehors et ouvre la porte de chez moi. A peine rentrée, je pose Sergio sur le sol. Derek me suit. Il referme la porte. Un silence gêné s'est installé. Je me décide à le rompre.

- Vas te reposer. Ma chambre est au bout du couloir, sur la droite.

Il hoche la tête.

- Et toi ? Me demande t-il avant d'ouvrir la porte de la chambre.
- Je vais nous faire à manger.
- Emily... Tu es épuisée... Viens avec moi, s'il te plait.
- Après Morgan... S'il te plaît, n’insiste pas.

En soupirant, il disparaît derrière la porte.
Je vais jusqu'à ma cuisine et commence à préparer le repas. J'entends l'eau de la douche couler. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que si je le voulais, je pourrai être sous l'eau, avec lui. Stop Emily, tu vas trop loin là. Concentres toi sur ce que tu fais. Déjà que tu ne sais pas faire à manger, si en plus tes pensées t'envahissent, on est pas la de manger. Je sors des pâtes de l'armoire et les mets dans une casserole. J'attrape mon portable et mets de la musique. Je commence à me trémousser tout en faisant cuire le poisson. Ça au moins, je sais faire.
Lorsque je me retourne pour aller mettre les assiettes sur la table, je les lâche, surprise.

- Derek ! Râlais-je, tout en m'abaissant pour ramasser les morceaux de verre. Depuis quand tu m'observes ?
- Assez longtemps pour savoir que tu as un joli déhanché, rigola t-il.
- Très drôle... Soupirais-je, tout en mettant les bouts de verre dans la poubelle.

J'attrape mon portable et arrête la musique.

- Tu m'en veux ? Me demanda Derek, tout en m'enlaçant.

Je me retourne pour lui faire face, toujours dans ses bras.

- Non mais ne t'en fais pas, je saurai me venger.
- J’attends ça avec impatience ma belle ! Dit-il tout en me posant un baiser sur le front.
- Et maintenant, tu manges ! Lui ordonnais-je, tout en pointant du doigt le repas que j'ai préparé.
- Tu veux m’empoissonner ? Rigola Derek.
- Si ça ne te plaît pas, tu vas manger ailleurs... Boudais-je, faussement vexée.
- On va goûter tout ça, dit-il tout en prenant des assiettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Sam 27 Aoû 2016 - 20:02

Pour information, demain, il n'y aura probablement pas de chapitre. Je vois des personnes de ma famille que je n'ai pas vu depuis très longtemps et je compte en profiter un max ! Bonne lecture.

~ Chapitre 43 ~



* Dans ma salle de bain *


Après le repas, je file sous la douche. Je laisse l'eau chaude couler pendant un long moment sur ma peau. Je sors et enroule une serviette autour de ma poitrine. J'attrape un large tee-shirt de la BAU, un des tout premiers que j'ai eu, à mon arrivée, lorsque je n'avais pas encore eu mon tee-shirt à ma taille. Un de ces tee-shirts bleu avec écrit FBI en gros dessus. Je l'enfile et mets un sous-vêtement en bas. Je sors de la salle de bain et vais dans ma chambre. Derek est assis sur mon lit, au téléphone. Il met court à la conversation lorsqu'il m’aperçoit.

- Garcia... Soupira t-il. Elle est quelque peu inquiète.
- Je crois qu'on ne la changera pas notre Garcia ! Rigolais-je.

Derek se lève et pars en direction de la pièce principale.

- Qu'est ce que tu fais Morgan ? Demandais-je.
- Je vais dormir.

Je soupire et vais le rejoindre.

- Derek... Sois pas idiot... Viens dormir dans mon lit, je vais pas te manger...
- Sure ? Me demanda t-il, le sourire aux lèvres.

Je lui tend la main et il l'attrape. Je l'emmène dans ma chambre. Avant d'entrer, je m'arrête net. Je sens le regard inquisiteur de Derek sur ma peau.

- Morgan... Je suis désolé... J'ai pour habitude de dormir dans cette tenue, et je...
- Ça ne me dérange pas, me dit-il.
- Le contraire m'aurait étonné... Murmurais-je.

Il m'attrape par les épaules et me retourne pour que je sois face à lui.

- Mais si toi ça te dérange, changes toi.

Je tire sur mon tee-shirt et rentre dans la chambre. Il me suit. Je me mets sous les couvertures. Il enlève son pantalon de jogging et se met au lit.
Je me retourne pour lui faire face et le regarde, sans comprendre.

- Tu ne seras pas seule à être gênée comme ça.

Je lui souris.

- Parce que monsieur est gêné de dormir en caleçon et tee-shirt à mes côtés ? Me moquais-je.

Il me sourit mais ne répond pas. Je me mets dos à lui. Je sens son souffle chaud dans mon cou. Sans réfléchir d'avantage, j'attrape ses bras et les passe autour de moi. Il ne se fait pas prier et me serre contre lui. Au bout de plusieurs minutes dans cette position, je sens ses lèvres qui apposent des baisers doux et tendres dans mon cou. Je ferme les yeux. Des frisons me parcourent. Lorsque je me raidis dans ses bras, il arrête brusquement.

- Désolé... M'excusais-je. Mais être dans tes bras... C'est ma limite pour le moment. Je ne peux pas aller plus loin.
- Tu as tout ton temps Emily. Je t'ai attendu une petite dizaine d'années, je peux encore attendre.

Je me blottis dans ses bras et nous laissons le sommeil nous envahir.


* Dans ma chambre, 5h00 du matin *


Lorsque j'ouvres les yeux, la première chose que je fais est de regarder l'heure. J'essaye de me rendormir mais rien n'y fait. Satanés cauchemars... Je tourne la tête et observe Derek dormir. Lorsque j'essaye de bouger, je suis retenue prisonnière par quelque chose. Je soulève délicatement la couverture. Derek a les jambes entremêlées dans les miennes, une de ses mains sur ma hanche et l'autre dans mon dos, en dessous de mon tee-shirt. Je ferme les yeux et savoure le contact de sa peau sur la mienne. Doucement, je défais mes jambes des siennes. Je m'arrête lorsqu'il grogne légèrement. Il se rapproche de moi et me serre un peu plus dans ses bras. J’attends qu'il soit complètement rendormi pour prendre sa main et la poser sur son torse. Je me redresse, laissant son autre main glisser le long de mon corps et je m'assois sur le bord du lit. Je passe mes mains sur mes yeux et sors de la chambre. Une fois dans la cuisine, je prend un verre d'eau et le vide d'un trait. Je m'allonge dans mon canapé et fixe le plafond, les yeux grands ouverts.
Mais qu'est ce qui cloche chez moi ? J'aurai tout pour être heureuse... J'ai un job merveilleux, des collègues qui sont comme ma deuxième famille et je pourrai avoir Derek... Alors pourquoi je refuse qu'il aille plus loin que de simplement me tenir dans ses bras ? Pourtant, dieu sait que ça me ferait du bien. Le simple fait de sentir ses mains sur ma peau... J'ai toujours l'impression d'avoir l'odeur de mes ravisseurs sur moi... Je pousse un soupire d'aise.

- Tout va bien Emily ?

Je me redresse et croise le regard de Morgan.

- Qu'est ce que tu fais debout ? Lui demandais-je.
- Je te retourne la question.

Je lui souris et baisse la tête. Il assoit à côté de moi et m’entraîne dans ses bras. Je me laisse aller, sans rien dire.

- Tout va bien ma jolie ? Me demanda Derek, paniqué.
- Pas vraiment... Avouais-je. Je suis épuisée... Je n'arrive pas à dormir sans avoir des cauchemars horribles qui me réveillent sans arrêt. Et surtout... J'ai toujours l'impression d'avoir l'odeur de mes ravisseurs sur moi.
- Emily... Quand il se passe de choses comme ça, réveilles moi. Parles moi mais ne vas pas t'enterrer toute seule dans un coin. Maintenant, tu vas retourner te coucher avec moi et c'est inutile de rechigner. C'est un ordre Prentiss.
- N'imites pas Hotch, ça ne ta va pas ! Rigolais-je, tout en le suivant.

Il m’entraîne avec lui sur le lit. Je pose ma tête sur son torse. Je sens qu'il passe sa main sous mon tee-shirt. Il attend quelques minutes puis commence à me caresser le dos. Ça fait tellement de bien que je ne bouge pas. Je me retourne et niche mon visage dans le creux de son cou. Sa main n'a toujours pas bougé de mon dos et elle continue doucement sa progression. Je ne peux réprimer les frissons qui parcourt mon corps. La main de Derek s'arrête net.

- C'est... Continue. Dis-je, à demi-voix.

Il enlève la main de mon dos et soulève mon visage pour que je sois à sa hauteur. Nous nous sourions pendant plusieurs minutes, avant que je ne me décide à faire le premier pas. J'avance dangereusement vers ses lèvres que je capture délicatement entre les miennes. Un baiser bref et doux. Il s'apprête à renouveler cette expérience lorsque mon portable sonne. Je me maudit intérieurement de ne pas l'avoir mis en silencieux. A contre cœur, je me détache de ses bras.

- Emily Prentiss, dis-je, tout en décrochant.
- C'est Hotch. On a une affaire.
- J'arrive dans 20 minutes... Soupirais-je.
- Si tu as besoin de te reposer je peux te suspendre de l'enquête.
- Ca va aller. C'est où ?
- A Chigago.
- Très bien monsieur. Je dormirai dans le jet. Oh, une dernière chose ! M'écriais-je, avant qu'il ne raccroche.
- Oui Prentiss ? Demanda t-il.
- Et bien... Morgan est en quelque sorte sous ma protection le temps qu'il aille mieux et je ne peux pas me permettre de le laisser seul chez moi.

Je me tourne vers lui. Il fait la moue, ce qui me fait esquisser un sourire.

- Il n'a qu'a venir avec vous. A l’hôtel, on se débrouillera pour les chambres. Il viendra avec nous et nous aidera un peu pour l'enquête. Mais interdiction formelle pour lui d'aller sur le terrain.

Après avoir approuvé, je raccroche et me tourne vers Derek. Mon portable étant en haut parleur, il a tout entendu de la conversation.

- Une objection ? Lui demandais-je.
- Aucune ! Souria t-il.
- Alors prépares tes valises, on va à Chigago !

Derek ne peut pas contenir sa joie. Il est heureux à l'idée de retrouver toute l'équipe et de pouvoir retravailler.

- Et si tu crois aux paroles de Hotch, ne t'en fais pas, je t'aurai à l’œil, lui dis, tout en mettant des affaires dans un sac, le sourire aux lèvres.


Dernière édition par Mily Prentiss le Lun 3 Oct 2016 - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Co-admin - CMFF Team
avatar

Féminin Nombre de messages : 2864
Date de naissance : 04/09/1997
Age : 20
Localisation : *Somewhere*
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : les arts du cirque, regarder la télé, mes amies, lire, écrire, usw
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Amour compliqué.   Dim 28 Aoû 2016 - 11:30

Tu postes bcp bcp plus vite que je n'ai le temps de lire haha
C'est bien fais une pause :p

Et profite bien de ta famille surtout Wink

_________________


"If strength is measured by intelligence, honesty and depth of character, then yes; strong women are hot as hell."

Paget Brewster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Réponse   Dim 28 Aoû 2016 - 14:10

Admin a écrit:
Tu postes bcp bcp plus vite que je n'ai le temps de lire haha
C'est bien fais une pause :p

Et profite bien de ta famille surtout Wink

Désolé oufouf1 Mais je profite des vacances pour publier et écrire tous les jours car avec la reprise des cours, je ne pourrai plus assumer ce rythme. Merci ^^ Et merci de me lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Réponse   Mer 31 Aoû 2016 - 11:32

Bonjour bonjour ! Je tiens à m'excuser pour le fait que je n'ai pas posté de chapitre pendant trois jours. Mais comme je vous l'avez annoncé, dimanche j'ai vu des personnes de ma famille que je n'ai pas vu depuis très longtemps. Mais j'ai également eu la surprise de pouvoir repartir avec eu le dimanche soir. Donc lundi et mardi, j'étais avec ces mêmes personnes. J'aurai aimé vous postez des chapitres mais d'une part, j'ai profité un maximum d'être avec eu et ensuite je n'avais pas mon ordinateur ce qui fait que je n'avais pas mes chapitres avec moi. Aussi, j'ai pu voir que j'ai apparue comme étant connectée ces derniers jours mais étant donné que je peux accéder au forum avec mon téléphone, je pense que j'ai du oublier de me déconnecter et que du coup, il s'est amusé à se connecter et se déconnecter tout seul.

Mais bien entendu, il y aura un chapitre aujourd'hui (quand je ne sais pas exactement ^^')

Encore désolé en tout cas oufouf1

Des bisous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Mer 31 Aoû 2016 - 17:33

~ Chapitre 44 ~



* Dans le jet *


Je laisse Morgan s'allonger sur la banquette. Je m'assois dans le carré, avec JJ, Reid et Rossi. Hotch lui est debout. Au bout de plusieurs minutes de vol, Morgan finit par s'endormir. JJ me regarde, un air curieux dans les yeux.

- Alors, petite nuit ? Me demanda t-elle.
- C'est vrai que tu as des cernes, ajouta Rossi.
- C'est ma vie privée ! Râlais-je.
- Tu en sais plus sur nous tous que nous sur toi... Commenta Hotch.
- Je crois que vous en savez assez... Maugréais-je. Après l'autre jour...
- L'autre jour ? Demanda Reid.
- Fais moi plaisir, oublies ce que je viens de dire.
- Trop tard Em' ! Souria JJ. Alors, après Morgan, c'est Hotch ? Demanda t-elle à voix basse alors que notre patron est parti chercher des cafés.
- Je ne suis pas sourd JJ ! Garcia déteint sur toi, arrêtes de te faire des films ! Lui dit Hotchner.
- Alors, il faut m'expliquer ! Bouda la belle blonde.
- J'ai simplement vu Emily très légèrement vêtue. Mais elle pensait que j'étais partie, ce qui nous excuse complètement. C'était involontaire. Lui dis Hotch, tout en posant les cafés devant nous.

Rossi donne un coup de coude à Aaron et je lève les yeux au ciel. Ma réaction a le don de les faire rire. C'est déjà ça. Tant qu'ils rigolent, ils ne parlent plus de cette histoire.
Je fixe Morgan. J'espère qu'il n'a pas entendu la conversation. Il est allongé sur la banquette. J'ai envie de me lever et d'aller le rassurer mais ma réaction semblerait bizarre. Il n'arrête pas de remuer. De la sueur perle de son front. Il n'arrête pas de gémir.

- On devrait le reveiller... Me dit Reid, en suivant mon regard.

JJ se retourne pour pouvoir voir Derek.

- Reid a raison... Dit-elle. Il n'a pas l'air bien.

Hotch s'avance vers lui et le secoue doucement par l'épaule.

- Emily...

Je trésaille et regarde Hotch.

- Tu devrais aller le voir... Me dit-il. Il n'a pas l'air bien.

Je hoche la tête et me lève.

- Morgan... Lui dis-je, tout en m'abaissant à sa hauteur.

Il est allongé sur la banquette et ne bouge pas. Je penche mon visage au dessus du sien. Il a les yeux grands ouverts.

- C'est horrible Emily...
- Je sais... Murmurais-je, tout en passant ma main dans son dos.

Je sais que mes collègues me regardent mais à vrai dire, je m'en fiche. Il a besoin d'être rassuré et j'ai besoin de savoir qu'il va bien. Il se redresse et me regarde. Sans réfléchir, je m'assois à ses côtés et le prend dans mes bras.

- Je suis là... Murmurais-je, à son oreille.
- Ils nous regardent Em'... Murmura t-il à son tour.
- Je suis une amie. Dis-je à voix haute. Je suis là pour toi, pour te rassurer. Je sais l'enfer que tu as vécu, on l'a partagé ensemble. Et puis... Tout ce qui s'est passé, c'est ma faute...

Nous nous asseyons correctement sur la banquette, côte à côte.

- Nous allons atterrir. Finit par dire Hotch. Attachez vous. Et Prentiss, à atterrissage, tu restes dans le jet.

Je soupire et m'attache. Derek effleure doucement ma main, me redonnant ainsi du baume au cœur.


* Dans le jet, piste d'atterrissage de Chigago *

Nous avons atterri. Comme convenu, je suis restée assise sur la banquette. JJ et Reid sortent les premiers, valises à la main. Ils sont suivis de Rossi et de Morgan. Rossi aide ce dernier à porter sa valise. Hotch s'avance de moi, l'air sérieux.

- Tu peux m'expliquer ? Me demanda t-il.
- Ce n'est pas ce que vous croyez...
- Je ne parle pas de ça. Cela ne regarde que toi. Je parle de ça, dit-il en désignant le bas de mon tee-shirt.

Mon regard suit son doigt. Une tache se forme à cette endroit. Délicatement, je le soulève et aperçois qu'une plaie s'est ouverte.

- Je pense que le mieux à faire... Je devrais te suspendre...
- Non ! Criais-je.

Hotchner me regarde, interdit.

- Désolé... Continuais-je, plus doucement. C'est juste que... Je vais devenir folle si je ne peux pas reprendre le travail. Je reprendrai mes médicaments s'il le faut. J'ai arrêté et je pense que c'est à cause de ça...
- Ok... Finit-il par soupirer. Je t'autorise à enquêter avec nous. Mais tu as intérêt à prendre soin de toi ! Et arrêtes de te mentir avec Morgan. Libères toi. Tu seras mieux.

Sur ces paroles, il quitte le jet, me laissant bouche-bée. Après avoir repris mes esprits, j'attrape ma valise et sors du jet. Deux voitures nous attendons. Je monte sans plus attendre et nous démarrons.


* Commissariat de Chicago *


- Bonjour, je suis l'agent Hotchner et voici mon équipe : agent Rossi, Jarreau, Prentiss, Morgan et Reid.
- Enchanté de faire votre connaissance. J'aurai aimé vous faire un accueil dans les règles mais malheureusement, avec ce qu'il se passe dans la ville actuellement. Mes collègues sont sur la scène de crime.
- Reid et JJ, allez sur la scène de crime. Demanda Hotch.
- Deux de nos agents vont vous y amener.

Tous les deux sortent de la pièce.

- Rossi, vas à la Morgue. Quant à moi, je vais voir les parents de la victime.
- Et moi monsieur ? Demandais-je.
- Tu gardes un œil sur Morgan. Prenez le dossier de l'affaire et lisez le. Vous n'avez pas encore eu connaissance de l'enquête. Ensuite, essayez de créer une liaison avec Garcia. Dressez des cartes, un profil. Enfin, faites du mieux que vous pouvez.

Nous hochons la tête et il sort de la pièce, suivi de Rossi.

- On aurait un endroit où s'installer ? Demandais-je à la personne qui nous a accueillis.
- Bien évidement mademoiselle. Me dit-il avec un sourire charmeur.

Je n'y prête pas attention et nous le suivons. Il nous amène dans une pièce un peu sombre. J'entreprends d'ouvrir les stores. La lumière du soleil m'aveugle mais c'est mieux comme ça. Je prend les cartons et les pose sur la table. Sans un mot, je désigne du doigt la canapé. Morgan comprend et va s'y asseoir sans rechigner.

- Il me faudrait le dossier, une carte des États-Unis, une de la ville et le profil des victimes. J'aurai aussi besoin d'un ordinateur et de câbles s'il vous plaît, euh...
- Lieutenant Anderson. Mais appelez moi Jane.

J'acquisse et il sort de la pièce. Je me laisse retomber lourdement à côté de Morgan.

- Tu as une touche ma belle ! Me sourit-il, une pointe de jalousie dans la voix.
- Très drôle Morgan... Soupirais-je.
- Je ne plaisante pas ! S'indigna t-il. Il te regarde d'une façon qui ne peut que trahir ses pensées.
- C'est à dire ? Demandais-je.
- Comme moi je te regarde.

Je ne sais quoi répondre. Ce qu'il vient de me dire me touche énormément. Mais si il commence à faire des crises de jalousie en plein milieu de l'enquête... Vaut mieux mettre de la distance entre nous deux. Pour le moment.
La porte s'ouvre et Anderson apparaît avec tout ce que je lui ai demandé. Je l'aide à tout poser sur la table. J'attrape deux chaises et m'assoie sur l'une d'elle.

- Au travail, little girl ! Rigolais-je, à l'intention de Morgan.
- Si je peux vous être utile pour quoi que ce soit, faites le moi savoir agent Prentiss.

Sur ces paroles, il referme la porte, nous laissant tous les deux avec les dossiers.


Dernière édition par Mily Prentiss le Mar 4 Oct 2016 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Jeu 1 Sep 2016 - 17:24

~ Chapitre 45 ~



- Il m'énerve ! Cria Derek, en envoyant sur le sol les papiers qui étaient devant lui.
- De qui tu parles ? Lui demandais-je, tout en ramassant ce qu'il vient d'étaler sur le sol.
- Mister Colgate. Maugréa t-il.
- Pardon ?
- Monsieur j'ai un sourire de magasine. Anderson... Il m'énerve. Il ramène un café, uniquement pour toi. Il te parle comme si je n'étais pas là. Et il flirte ouvertement avec toi.
- Derek... Soupirais-je. Ne sois pas jaloux s'il te plaît... Continuais-je en posant les dossiers sur la table. Je n'y fais même pas attention. Fais comme moi, ignores le... Et vas t'allonger.
- Je ne vais pas te laisser bosser toute seule...
- On tourne en rond Derek. Et si tu es fatigué ce sera encore pire. Alors dors.
- Comme ça tu pourra travailler avec Jane...
- Derek ! Criais-je.
- Ok Ok... Soupira t-il.
- S'il te plaît... Arrête de faire... ça... Il ne m’intéresse pas ! Je dois te le dire en quelle langue ?! Et maintenant, allonges toi ! Lui ordonnais-je.

Sans se faire prier d'avantage il s'exécute. J'attrape les dossiers, une feuille et un crayon et vais m’asseoir sur le canapé. Je lui lève la tête et la pose sur mes genoux.

- Emily …
- Dors...

Il ferme les yeux et je replonge mon nez dans le dossier. Sa respiration commence à se calmer. Au bout de plusieurs minutes, je finis par entendre un léger ronflement.
Je souris. Doucement je lève sa tête. Je me lève et me dirige vers la table. J'attrape l'ordinateur, les câbles et commence à installer la connexion internet.
Au bout de plusieurs minutes à patienter, le visage de Garcia apparaît à l'écran.

- Bonjour mon petit sucre d'orge !
- Moins fort Garcia, s'il te plaît. Dis-je à voix basse, tout en désignant le canapé derrière moi.
- Il va bien ?
- Il a connu des jours meilleurs... Un peu d’humeur exécrable mais bon... Sinon Garcia, j'ai dressé une carte avec la localisation des meurtres et j'ai obtenu un début de dessin. Pour le moment, si le tueur suit ce schéma, il va former un pentacle. Essaye de chercher une signification quelconque : associations, sectes, …
- Pas de problème ! Autre chose ?
- Le tueur est ce qu'on peut appeler un nettoyeur. Il extermine les SDF. Mais le plus étrange, c'est que d'habitude, les nettoyeurs tuent leurs victimes avec de l'eau de javel ou du moins, ils en utilisent dans leurs crimes. Seulement lui ne le fait pas. Est ce que tu peux aussi me trouver une liste de personne ayant vécu dans la rue ? Les crimes ont commencé il y a 2 mois. Essayes de voir si cela ne correspond pas avec un SDF qui a recommencé à travailler.
- Je m'y mets tout de suite mon petit chat ! Et pas trop de bêtises avec mon beau gosse ! Souria t-elle en faisant un clin d’œil.

Je lève les yeux au ciel et mets fin à la connexion.
La porte s'ouvre. Je ne peux masquer mon agacement lorsque je vois que Anderson rentre dans la pièce. J'aurai espéré un membre de l'équipe...

- Tu avances ? Me demanda t-il.
- Plutôt oui... Et c'est vous, pas tu.
- Désolé... Et lui ? Demanda Jane en désignant Morgan du regard.
- Il se repose. Il rentre de l’hôpital depuis peu de temps et je lui ai autorisé une pause.
- Ah... Petit nature en faites malgré son apparence...
- Tu ne sais pas ce qu'il a enduré ! Criais-je.
- Mais toi non plus... Me dit-il, le sourire aux lèvres, fier de sa répartie.
- Dommage pour toi mais si. J'ai enduré ce calvaire avec lui. Alors maintenant, si c'est pour démonter un par un les membres de l'équipe en ma présence, je préfère que tu sortes et que tu me laisses tranquille. Autrement, tu peux m'aider à chercher dans les dossiers et à trouver quelque chose qui m'aurait échappé.

Il s'assoit à mes côtés et attrape la pile de dossiers que Morgan regardait quelques instants auparavant.

- Désolé... Finit-il par dire. C'est juste que... Nous, on est pas conforté à ça. On est pas aussi proche que ça avec notre équipe. En dehors du boulot, on se voit que très rarement et puis, personne d'entre nous... Enfin, personne n'a été enlevé, ou pire.
- C'est déjà oublié... Souriais-je. Je n'avais pas non plus à vous parler comme ça.

La porte s'ouvre à nouveau. Je me retourne pour voir apparaître dans l'embrassement de la porte l'équipe au complet.

- Un profil Prentiss ? Me demanda Hotch.
- J’attends la confirmation de Garcia et je serai prête à le donner. Et vous, des informations ?
- Oui. Dit JJ. Mais, comment va Morgan ?
- Fatigué mais ça va. Je lui ai accordé une pause. Il n'est pas censé retravailler après tout.

Hotch hoche la tête.

- Je vais voir si j'ai d'autres photos de l'enquête. Me dit Anderson. Je reviens.

Prends tout ton temps... Murmurais-je, pour moi même.

Il sort de la pièce, nous laissant entre collègue. Je suis interrompu dans mes pensées par la douce voix de Garcia.

- Salut mes amours ! Je vois que tout le monde attend ma venue avec impatience !
- Garcia... Soupira Hotch.
- Oui, je... Désolé. J'ai les renseignements que tu m'as demandé Emily.
- Alors ?
- J'ai trouvé plusieurs hypothèses par rapport au pentacle. Mais tant que je n'ai pas plus d'informations, je ne pourrai pas être plus sélective.
- Au pentacle ? Demanda Reid.
- Il n'y a pas que toi qui sait faire des cartes petit génie ! Souriais-je en lui désignant la carte qui trône sur la table.

Il s'y approche.

- Effectivement... Souria t-il.
- Bon alors, le pentacle a deux hypothèses. Il y a l'hypothèse de la secte en effet. Mais il y a aussi une autre hypothèse. Un association est née, il y a peu de temps. Cette association a pour but d'éloigner le diable de nous.
- Pardon ? Demanda Rossi.
- Pour être plus clair, les SDF croyants pensent qu'ils sont à la rue parce que le diable leur a jeté un mauvais sort. Cette association a comme symbole la pentacle. Un symbole reliée à tous rites magiques et sataniques. Mais cette association a une double fonction. Elle permet à des jeunes gens d'aider les SDF en pratiquant des rites sur eux. Enfin, pour conclure, il y a quelque chose de très bizarre dans cette association. Et ils doivent cacher énormément de chose. Et pour en revenir à ta demanda Emy, oui, il y a bien des SDF qui ont retrouvé un travail il y a deux mois mais malheureusement pour nous, il y en a une vingtaine.
- Le temps qu'on interroge tout le monde, il aura frappé de nouveau. Dit JJ.
- On peut dresser un profil ?
- Je suis prête. Leur dis-je.
- Garcia, demanda Reid. Cherches des crimes similaires !
- C'est comme si c'était fait ! Dit-elle, joyeusement avant de disparaître de l'écran.

Je m'avance vers Morgan et le secoue légèrement. Il a les yeux ouverts.

- Tu nous écoutes ? Demandais-je.
- Entre autre...
- Debout, on a un profil à donner.

Il se lève et nous suit. Nous nous réunissons dans la pièce la plus grande du commissariat, les membres de ce dernier avec nous.

- Nous avons pu établir un profil. Commença Hotch.
- En effet. Cette homme est ce qu'on peut appeler un nettoyeur. Seulement, il n'utilise pas de javel dans ses crimes comme un nettoyeur le ferait. Continuais-je.
- Un nettoyeur ? Demanda Anderson.
- Une personne qui pense sauver la terre en exterminant les SDF. Lui dit Rossi.
- Seulement, continuais-je, si il n'agit pas comme tel, c'est qu'il s'agit d'un ancien SDF. Il aurait probablement retrouvé un travail il y a deux mois. Date à laquelle tout à commencé.
- Il doit probablement faire parti d'une secte ou avoir un rapport avec tout ce qui touche à Satan. Continua JJ.
- Si on suit sa logique, son prochain meurtre aura lieu dans le quartier Sud de Chicago. Probablement dans un endroit à l'abri des regards. Enchaîna Reid.
- On vous conseille de faire extrêmement attention. Je pense qu'il tuera n'importe qui pour pouvoir continuer son travail. Il faudra poster des agents dans ce quartier. Poursuivit Hotch. Vous pouvez y aller. JJ, tu viens avec moi, on va aller voir cette association. Rossi et Reid, essayez de voir si la Doc à terminé ses analyses. Et essayez d'aiguiller Garcia. Morgan et Prentiss, je crois que vous êtes restés enfermés assez longtemps. Vous accompagnez les hommes d'Anderson et vous allez en planque. Morgan, interdiction d'intervenir, je suis bien clair ?

Il hoche la tête et nous sortons tous les deux pour rejoindre les voitures.


Dernière édition par Mily Prentiss le Mer 5 Oct 2016 - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Informations.   Sam 3 Sep 2016 - 9:32

Bonjour à tous ! Je vous préviens, ce message n'est pas un chapitre. Je tiens à vous prévenir du fait que je ne posterai plus de chapitres aussi souvent qu'avant. Pendant les vancances, je pouvais me permettre de mettre un chapitre par jour car je pouvais écrire tous les jours. Seulement, les cours ayant repris (avec une rentrée qui fut un big lol! ) (et comme je suis en terminale), j'aurai moins de temps pour écrire et par conséquent je ne pourrai pas poster de chapitre tous les jours. J'essayerai de faire des chapitres un peu plus long pour compenser.
En tout cas, je suis désolé.

J'espère que vous comprendrez ! Des bisous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Dim 4 Sep 2016 - 15:02

~ Chapitre 46 ~




* Quartier Sud de Chicago, dans la voiture, en planque *


- C'est long... Râla Morgan.

Je soupire et tourne la tête. Derek suit mon regard et se fige lorsqu'il apperçoit Anderson se dirigeant vers nous.

- Il veut quoi lui?!
- Laisse moi faire... S'il te plait Derek...

Anderson ouvre la porte de la voiture et rentre, s'intallant à l'arrière.

- Faites comme chez vous... Soupira Morgan.
- Alors, aucun mouvement ? Demandais-je.
- Aucun. Du coup, je suis venu papoter un peu.

Je m'apprete à répondre mais je suis coupée par Derek.

- Papoter ? Mon vieux, on est en pleine enquête ! On est en planque ! Et vous vous venez discuter ?
- Mon collègue n'a pas tord... Commençais-je. Vous ne pouvez pas être efficace si vous parlez. Et puis, trois personnes qui attendent dans une voiture, ça fait suspect. De loin, Derek et moi avons l'air de nous connaître et de discuter.
- Je peux le remplacer. Il a l'air fatigué.
- Nan mais je rêve ! S'écria Derek.

Je le foudrois du regard.

- Excusez le, il est un peu sur les nerfs en ce moment. C'est gentil mais ça va aller.
- On doit attendre longtemps ? Demanda Anderson, faisant soupirer Morgan a cause de sa remarque.
- Tout dépend du tueur. Et si on nous repère, il ne viendra pas.

Anderson allonge ses pieds sur la banquette arrière. Je jette un regard vers Morgan. Il est a deux doigts d'exploser.

- Ce n'est pas que votre compagnie me déplaît mais j'aimerai m'entretenir avec mon collègue. Seule.

Anderson hoche la tête et sort de la voiture. Lorsqu'il est assez éloigné, je me tourne vers Morgan. Ce dernier explose :

- Je peux savoir ce que tu fais avec lui ? Sa compagnie ne te déplaît pas ? Remarque, tu m'as menti, dès que j'ai eu le dos tourné, tu as bossé avec lui. Et puis c'est quoi ces manières ? Et toi tu plonges dans son jeu. Et monsieur te fait du rentre dedans, et il fait comme si je n'existe pas et il veut me dégager ! Il m'énerve !
- Tu as finis ? Demandais-je, impatiente.
- Non ! Et ce type, il n'a jamais fait de planque ou quoi ? Il va nous griller ! Emily franchement, tu le fais espérer et...

Il ne peut finir, mes lèvres écrasants les siennes. Sans rompre notre baiser, je me lève et arrive tant bien que mal à me mettre sur ses genoux. A bout de souffle, nous nous séparons.

- Le suspect est là ? Me demanda Morgan.
- Non. Souriais-je, sans bouger.

L'habitacle est tellement étroit que je suis complètement collée à lui.

- Alors pourquoi... ? Demanda t-il.
- J'en avais envie. Souriais-je.
- Ce n'est pas le moment Em'...

Je baisse la tête et m'apprête à regagner ma place mais il me tient fermement les hanches. Je le regarde, sans comprendre.

- C'était agréable Emily. Même très agréable. Mais tu m'embrasse au moment où on parle du fait que tu te fais ouvertement draguer et ça m'énerve !
- Justement. Derek... J'en ai rien à faire d'Anderson. Si je le repousse, il revient à la charge, il est encore plus lourd. Je rentre dans son jeu pour qu'il me laisse tranquille, pas pour t'énerver ni te rendre jaloux. Quoique... Tu es mignon quand tu es jaloux... Souriais-je. J'ai uniquement bossé avec lui car tu dormais, que je m'en sortais pas et qu'il a commencé à critiquer... à te critiquer. Je me suis énervée et pour me faire pardonner, j'ai accepté qu'il m'aide. Écoutes... Arrêtes de t'imaginer des choses. Tu crois que je serai actuellement assise sur toi, sachant que n'importe qui peut nous voir si il me plaisait vraiment ?

Il baisse la tête, honteux. Je passe mes jambes de chaque côté des siennes, de façon à être à califourchon sur lui et lui relève le menton.

- Emily... Finit-il par dire. Je crois que le suspect est là. Il y a un homme qui nous fixe.

J'attrape mon portable et compose un numéro.

- Anderson, c'est Prentiss. On a été repéré. On va essayer de lui enlever ses soupçons. Si il bouge, suivait le. Discrètement.

Je raccroche et appuie sur la manette pour allonger le siège de Morgan.

- Je peux savoir ce que tu fais ? Me demanda t-il.
- J'essaye de faire en sorte qu'on ne se fasse pas griller. S'il te plaît, ne tente rien et évites de me toucher... Je suis pas prête.

Il acquisse et se laisse faire. Je m'abaisse assez pour qu'il puisse voir au dessus de mon épaule. Je commence à lui embrasser ses lèvres pour descendre doucement dans son cou. Il laisse échapper une plainte. Je souris.

- Emily... J'ai pas envie que... Enfin, que ça se passe comme ça...

Il me prend dans ses bras et je pose la tête sur son épaule.

- Il est parti. Mais je ne pense pas que ce soit lui.
- Pourquoi ? Demandais-je, tout en quittant ses bras.
- Il n'y a pas de corps et il n'y a pas de SDF à l'horizon.

A contrecœur, je retourne m’asseoir à ma place.

- On a plus qu'à attendre... Soupirais-je.


*  Quartier Sud de Chicago, dans la voiture, 8 heures après le début de la planque *


- Prentiss...
- Mmm...
- Debout Em'... Réveilles toi. Me dit Morgan tout en me déposant un baiser sur la joue.

J'ouvre doucement les yeux, savourant le contact de Derek sur ma peau.

- Je dors depuis longtemps ? Demandais-je.
- Non, tu viens de t'assoupir. J'aurai préféré te laisser dormir mais il y a du mouvement.

Rapidement, je frotte mes yeux. J'attrape mon arme, que je charge et sors de la voiture.

- Derek, tu ne bouges surtout pas ! Si dans deux minutes je ne suis pas revenue ou alors tu n'as pas entendu de bruit, tu préviens les secours mais tu ne bouges de la voiture sous aucun prétexte.

Il hoche la tête et j'avance, arme en avant. Je tourne dans la ruelle, personne. La porte de l’entrepôt est grande ouverte. J'entre prudemment. Un corps git sur le sol. Je me précipite sur lui. Aucun pouls. Le corps est froid. Mort depuis deux ou trois heures. Je soupire en m'assoit sur le sol. Je ressors en me dirige en trombe vers la voiture d'Anderson. Ils sont tous les trois endormis. Je tape violemment au carreau. Ils se réveillent en sursaut et sortent promptement de la voiture. Je vois que Derek avance dans ma direction.

- Un problème ma jolie ? Demanda Anderson.
- Oui, et un gros ! Hurlais-je. Je vous avez demandé une seule chose : surveiller la ruelle et poster un agent dans l’entrepôt ! Seulement, il y a un cadavre dans l’entrepôt, mort depuis minimum deux heures ! Mais normal ! Quand on dort on ne peut ni surveiller ni être dans l’entrepôt ! Si on a un autre mort la prochaine fois, ce sera uniquement de votre faute ! D’où on était on ne pouvait pas le voir venir ! Vous aviez juste à le surveiller !
- Du calme Prentiss...

Je me retourne et vois l'équipe au complet.

- Prentiss, calmes toi. Me demanda une nouvelle fois Hotch. Et expliques moi.
- Ils avaient juste à surveiller la ruelle et ils se sont endormis. Résultat, on a un nouveau cadavre sur les bras et un tueur dans la nature...

Je vois bien que Hotch essaye de faire bonne figure mais il fulmine.

- Prentiss et Morgan, vous rentrez vous reposer. Vous êtes en planque depuis hier soir et vous avez besoin de sommeil. JJ et Rossi, allez voir le cadavre. Reid, essayes de trouver une identité et un lien avec les autres victimes. Demandes à Garcia s'il le faut. Moi, il faut que j'ai une petite discussion avec Anderson et son équipe.

Je lui souris pour le remercier. Derek prend le volant. Je le remercie, je ne me sens pas capable de conduire. Nous rentrons en silence et je finis par m'endormir alors que le jour commence à percer.


Dernière édition par Mily Prentiss le Jeu 6 Oct 2016 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Dim 18 Sep 2016 - 14:14

Bonjour à tous ! Je reviens après un long moment d'absence et j'en suis désolé ^^' Mais avec la reprise des cours j'ai eu beaucoup de mal pour continuer d'écrire  oufouf1
J'essayerai désormais de poster un chapitre, une fois par semaine, le lundi normalement. Comme j'en ai posté un aujourd'hui (dimanche), je n'en posterai pas ce lundi. Je vous laisse donc avec le chapitre. Bonne lecture !  Wink


~ Chapitre 47 ~



* Chambre d’hôtel *


A peine arrivés à l’hôtel, on nous tend une clé.

- Notre patron a déjà réservé ? M'étonnais-je.
- Votre patron, je ne sais pas mais une jolie blonde est venue réserver toute à l'heure, quand elle est venue se reposer un peu.
- JJ... Soupirais-je. Mais on devrait avoir deux clés non ?
- Vous êtes ? Demanda l'homme au guichet.
- Agent Prentiss et mon collègue est l'agent Morgan.
- Attendez voir... Non, il n'y a pas d'erreur. Messieurs Rossi et Hotch dorment ensemble, Madame Jareau et monsieur Reid dorment ensemble également et il ne reste plus qu'une seule chambre pour vous deux.

J'attrape la clé et monte l’escalier en râlant. C'est reparti pour un tour... J'ai une désagréable impression de déjà vu.
J'ouvre brusquement la porte et constate que nos valises sont déjà la. Sans plus attendre, je sors mon portable de ma poche. Je tombe sur le répondeur.

- Jennifer Jareau Lamontagne ! Criais-je, hors de moi. Je sais que tu fais exprès de ne pas me répondre mais sache qu'on aura cette discussion ! Mais qu'est ce qui t'a pris ?! Et me sort pas le coup de « mais il est sous ta tutelle Emily » ! Il peut très bien dormir avec Reid ! Ou toi ! Je n'en reviens pas ! Quand Hotch va savoir ça, il va te tuer ! Dis-je au répondeur avant de raccrocher.

Je pose mon portable sur le lit.

- Sympa... Murmura Morgan.

Je me retourne vers lui. La tristesse peut se lire sur son visage. Et merde...

- Ce n'est pas ce que je voulais dire... Murmurais-je. Enfin si, peut être... Enfin, j'en sais rien. Je suis crevée, gênée par notre attitude, mon attitude dans la voiture, gênée pour nous deux, contrariée que je n'arrive pas à plus qu'être dans tes bras... Et merde ! Pestais-je, voyant que le bas de mon tee-shirt reprenait une couleur rougeâtre.

Derek part sans un mot dans la salle de bain et revient avec un nécessaire de secours. Il me fait m’asseoir sur le lit, enlève mon tee-shirt et commence à me soigner.

- Chacun son tour... Souria t-il.

Je sens le rouge me monter aux joues.

- J'ai oublié de prendre mes médicaments. Et de faire mes pansements... Soupirais-je, ressentant le besoin de me justifier.
- Une vraie enfant ! Il faut toujours être derrière toi. Me taquine Derek.

Je lui souris.

- Et pour ce que tu viens de dire... Ne sois pas gênée. Tu as agi avec ton cœur dans la voiture, tu n'as juste pas réfléchis. Et je te l'ai dis, j'attendrai le temps qu'il faudra Emy...

Je relève le visage et plonge mes yeux dans les siens. Il se lève pour aller ranger la trousse de secours et revient s'asseoir auprès de moi. J'attrape ses mains. Il s'approche doucement de moi et capture mon visage entre ses mains. Il ne bouge pas. Je prend mon courage à deux mains et plaque mes lèvres sur les siennes.

- Em'... Dit-il, alors qu'on se sépare, à bout de souffle.
- Chuut... Murmurais-je. Je n'ai pas l'intention de faire plus... Lui dis-je, la voix cassante.

Il me caresse la joue et m'embrasse à nouveau. Nous basculons sur le lit et je me retrouve au dessus de lui. Cette position me donne confiance. Je peux contrôler la situation.
Nous nous embrassons encore pendant plusieurs minutes. Essoufflée, je colle mon front au sien. Nous nous bougeons pour entrer dans les draps. Une dernière fois, nous nous embrassons avant que je ne tombe dans les bras de Morphée.


* Chambre de l’hôtel, deux heures après notre arrivée *


Je suis réveillée en sursaut par mon téléphone. Je décroche.

- Allo ? Demandais-je, d'une voix endormie.
- C'est Rossi. On a besoin de toi.
- J'arrive... Grognais-je.

Je raccroche et laisse ma tête retomber sur l'oreiller.

- On a besoin de nous ? Me demanda Morgan, les yeux clos.
- Oui... Soupirais-je, tout en quittant ses bras.

Il m'imite. Je vais dans la salle de bain, passe un coup de brosse sur mes cheveux. Nous sortons de l’hôtel et prenons la voiture en direction du commissariat de Chicago. Avant de sortir de l'habitacle, je me penche vers Morgan et l'embrasse tendrement. Il me rend mon baiser. Nous nous sourions et sortons de la voiture.


* Commissariat de Chigago *


- Alors ? Demandais-je, alors que je rentrais à l'intérieur, suivie de près par Morgan.
- Écoute Emily... On ne va pas y aller par quatre chemin... Commença Hotch. Lorsque tu travaillais pour Interpole, tu as fais de nombreuses infiltrations. Tu as réussi à te faire passer pour une autre auprès de Doyle...

Il s'arrête, me voyant frissonner. Il sait qu'en parler me gêne.

- Enfin voilà... Personne n'est d'accord avec cette idée mais tu es la plus à même de faire cette mission. On voudrait que tu te fasse passer pour une SDF. Si on suit sa logique, il va frapper dans le quartier de Pilsen.
- C'est hors de question ! Râla Morgan.

Hotch lui fait un regard noir.

- Morgan a raison monsieur. C'est beaucoup trop dangereux pour elle. Après tout ce qu'elle vient de traverser... Dit JJ.
- Je suis d'accord.

Un silence de plomb règne dans la pièce. Tous se tournent vers moi, interdit.

- Tu es sure de toi ? Me demanda Rossi.
- Certaine. De toute façon, vous serez là. Ne vous inquiétez pas. Mais une seule faveur.
- Tout ce que tu voudras. Me dit Hotch.
- Ne laissez pas Anderson et ses hommes me surveiller !

Toute l'équipe ne peut s’empêcher de rire. Après m'avoir rassuré sur ce point, Hotch m'emmène dans un endroit pour que je me change. JJ vient m'aider. Je n'ose pas lui faire une scène à propos des chambres d'hotel... Si ça tourne mal, ce sera la dernière image qu'elle aura de moi. Après plusieurs minutes, nous sortons.

- Tu es... commença Reid
- Différente... Termina Rossi.
- On y va ? Demandais-je, impatiente que cette mission se termine.

Hotch hoche la tête et me fait monter dans sa voiture. Les autres nous suivent dans des voitures civiles.


* Quartier Pilsen *


Je suis allongée depuis plusieurs heures à même le sol. J'essaye de lutter pour ne pas me faire envahir par le sommeil et par la peur. Le froid vient caresser ma peau. J'ai beau savoir que l'équipe n'est pas loin, je ne peux m'empêcher d'avoir peur. Un bruit se fait entendre. J'entends des pas de plus en plus rapprochés. J'essaye de ne pas trembler et de ne pas penser à ce qu'il pourrait se passer. Je sens une main sur mon épaule. Avant que je n'ai le temps de comprendre, je sens ses mains se serrer autour de mon cou. J'essaye de me débattre mais il sert de plus en plus, me coupant la respiration. Rassemblant le peu de courage qu'il me reste, je lui lance un violent coup de pied dans l'estomac. Il me lâche, plié en deux. J'essaye de me redresser et je me mets à courir, ou du moins, j'essaye. Je peine à respirer. Je sens une présence derrière moi. Je me tourne, en espérant que ce soit un membre de l'équipe. Grave erreur. Une main s'abat sur mon visage. Paniquée, je recule, assise sur le sol. Il s'approche de plus en plus de moi. Je sens un mur dans mon dos. Rapidement, je tourne la tête et aperçois la voiture de l'équipe. Je sais qu'ils me verront et qu'ils viendront.

- Va au diable ! Cria mon agresseur avant de remettre ses mains autour de mon cou. J'essaye de me débattre, aussi fortement que je le peux mais mes forces quittent peu à peu mon corps.


Dernière édition par Mily Prentiss le Ven 7 Oct 2016 - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Suite.   Lun 26 Sep 2016 - 17:13

~ Chapitre 48 ~



* Dans la ruelle *


- Plus un geste !

La voix est tellement lointaine. J'essaye de la chercher des yeux mais ma vue n'est plus qu'un épais brouillard. Bientôt tout cela sera fini. Bientôt, la vie quittera mon corps meurtrit. Bientôt, je n'aurai plus à mener cette stupide vie. Je me laisse aller, sentant que les forces me manquent, peu à peu. Je pense à Derek, à la BAU, à mes collègues, à Derek à nouveau, à Matthew, à tout ce qui c'est passé ces derniers mois, puis de nouveau à Derek... J’entends un bruit sourd. L'homme qui me tenait fermement la gorge me lâche soudainement. Peu à peu, l'air passe à l'intérieur de moi. La bouche ouverte, haletante, je suis paniquée. J'essaye de recouvrer mes esprits. Un personne s'agenouille à mes côtés. J’entends qu'elle me parle mais ses paroles sont lointaines, si bien que je ne peux pas y répondre. Puis, je finis par entendre un cri. Un cri perçant, paniqué. J’entends des « désolés » et des « j'aurai pas du ». J’entends une violente dispute. Entre deux hommes il me semble. Peu à peu, le brouillard qui obstruait mes yeux s'envole, aussi doucement qu'il est venu. Je commence à entendre de nouveau les voix autour de moi. J'essaye de capter quelques brides...

- Vous n'auriez pas du ! C'était trop dangereux pour elle ! Elle aurait pu... Elle peut mourir !
- Emily, reviens à toi ! S'il te plaît, dis moi que tu m'entends !

Tout commence à me revenir en mémoire : La BAU, la mission, mes collègues. Je finis par entendre la voix de Hotch ainsi que celle de Morgan. Ce sont eux qui se disputent. JJ est tout contre moi, elle passe sa main dans mon dos, protectrice.

- Stop... Murmurais-je.

Les deux hommes continuent de se disputer. Je finis par enfin recouvrer ma vision. Reid se tient à l'écart, un peu perdu face à la situation. Je repousse JJ et je me lève. Titubante, je prend appui contre le mur, les mains massant doucement ma gorge.

- Emily ! S'écria JJ. Assis toi !

Je ne réagis pas. Morgan s'approche de moi et s'apprête à me serrer dans ses bras mais il s'arrête à quelques centimètres de moi lorsqu'il voit mon regard noir.

- Prentiss ! Râla Hotch, s'approchant de moi, même si le soulagement pouvait se lire sur son visage.
- De un, commençais-je, la voix rauque, je suis une adulte responsable. De deux, j'ai voulu gérer la situation toute seule. Et de trois, j'ai choisis moi même de faire cette mission ! Je savais les risques que je prenais et je les ai accepté. Alors Morgan, dis-je en me tournant vers celui ci, ne passe pas tes nerfs sur Hotch. La seule personne a qui tu dois en vouloir, c'est moi même. Maintenant, on rentre au commissariat, je cuisine l'agresseur présumé et on rentre à Quantico ! Criais-je, excédée.

J'avance vers la voiture, passant devant le regard médusé de mes collègues. Je m'assois sur la banquette arrière, bientôt rejoint par les autres. Nous démarrons en silence jusqu'au poste de police.


* Commissariat de Chicago *


- Tout va bien ? Me demanda Anderson, rentrant dans la pièce alors que j'étais entrain de remettre mes affaires de travail.

En sous-vêtements, j'attrape mes vêtements et les plaque contre moi.

- Nan mais ça va pas ?! On ne vous a donc jamais appris à frapper avant d'entrer ?! Criais-je, alertant mes collègues.

Le regard de JJ passe de moi à Anderson. Elle met tout le monde dehors et ferme la porte, restant avec moi dans la pièce.

- Tout va de travers avec cette mission... Marmonnais-je, terminant de m’habiller.
-  Il ne t'a rien fais ? Demanda JJ, inquiète.
- Non, ne t'en fait pas... Murmurais-je.
- Emily... Désolé mais... Hotch t'attend. Il veut aller mener l'interrogatoire avec toi... Et Morgan lui crie dessus... Il a peur pour toi et si ça continue, un de vous deux va être viré. Pas par Hotch mais par Strauss si il garde la même comportement à Quantico.
- Ne t'en fais pas, il ne le gardera pas longtemps ! Lui dis-je, déterminée, en me levant.

Je sors de la pièce et suis Hotch. Les autres nous suivent et s'arrêtent devant la glace sans tain. Avant d'entrer dans la salle d'interrogatoire, je me mets sur la pointe de pied pour parler à Derek.

- Toi et moi, on va avoir une petite discussion après. Tu m'attends dans la chambre d’hôtel, j'irai te rejoindre. Lui murmurais-je à l'oreille.

Je m'éloigne de lui et rentre dans la pièce.

- Bonjour... Clamais-je, m’asseyant en face de celui qui avait tenté de m'étrangler quelques instants plus tôt.

Le suspect s'agite, tirant violemment sur ses menottes. Aaron se lève et le maintient, attendant qu'il se calme.

- Elle n'est pas censé être morte ?! Cracha le suspect.
- Je devrais ? Demandais-je, mettant en évidence les marques autour de mon cou.
- De la vermine ! C'est tout ce que tu es ! Tu n'as rien à faire dans la police !
- Vous êtes entrain d'insulter un agent monsieur. Cela va vous coûtez extrêmement cher.

Les insultes fusent mais je ne l'écoute déjà plus. Je me lève et vais dehors, incapable d'en entendre plus.

- Où est Morgan ? Demandais-je à Reid, sachant déjà la réponse.
- Il est parti se reposer.

Je hoche la tête et sort à toute allure du commissariat.


* Hôtel *


Lorsque j'entre dans l’hôtel, je fonce directement en direction de ma chambre. J'ouvre la porte avec la seconde clé. Morgan est assit sur le lit et lève ses yeux vers moi lorsqu'il me voit. Il s'apprête à se lever mais je ne lui en laisse pas le temps. Je claque la porte et me jette complètement sur lui. Je le fais basculer sur le lit et l'embrasse, désespérément.

- Emily... Murmura t-il.

J'écrase mes lèvres contre les siennes pour le faire taire.
Je glisse mes mains sous son tee-shirt et je finis par lui enlever, sauvagement. Derek lui, est plutôt hésitant. J'attrape l'une de ses mains et la place dans mon dos. Il ne la bouge pas. Je m'assois à califourchon sur lui, entreprenant d'enlever sa ceinture. Il pose sa main sur la mienne, arrêtant mon geste.

- Que fais-tu ? Me demanda t-il, sérieusement.

Je me lève et vais à l'autre bout de la chambre, blessée.

- Emily... Dit-il en me rejoignant, m'attrapant par les épaules.

J'essaye de me dégager de son étreinte mais il me tient trop fermement.

- Je ne voulais pas te vexer, dit-il en m'enlaçant tendrement, placant ses mains sur mon ventre. Mais... J'en ai envie... Crois moi, me murmura t-il, en pressant son bas ventre contre mes fesses, pour me faire sentir sa rigidité. Mais je ne veux pas que tu fasses ça par dépit. Ne fais pas ça uniquement parce que tu ne vas pas bien ou simplement pour moi.

Je me retourne vers lui, pour lui faire face et je blottis ma tête dans son cou.

- Désolé... Soupirais-je. J'en ai envie... Mais pas là...
- Pas comme ça... Ajouta t-il.

Je hoche la tête

- Il va falloir qu'on parle... De ton comportement... Murmurais-je. Mais pas maintenant.

Il ne répond pas et me porte doucement pour m'emmener vers le lit.

- Tu es bien bleue... Me dit-il en désignant mon cou.

Il m'allonge dans les draps. Il prend soin d'enlever mes chaussures et mes chaussettes. Il hésite à enlever le reste. Je le regarde dans les yeux. Sans aucun mot, il enlève mon chemisier ainsi que mon pantalon. Il fait de même, restant en sous-vêtements. Il m'attrape dans ses bras. A bout, physiquement et moralement,  je ferme les yeux, laissant le sommeil m'envahir, apaisée par les caresses et les baisers de Derek dans mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Date de naissance : 16/08/1999
Age : 18
Localisation : Hauts de France (je déteste ce nom)
Personnage préféré : Emily Prentiss (même si je les aime tous)
Loisirs : Ecrire, lire, danse, théâtre,dessin ... et Esprits Criminels bien sur !
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Amour compliqué. Informations.   Dim 19 Fév 2017 - 14:51

Bonjour à tous !
Je suis désolée mais avec les cours, je n'ai plus eu le temps de publier ici. ^^'
Pour tout ceux qui veulent suivre cette histoire, je vous invite à la retrouver sur Wattpad (https://www.wattpad.com/story/82661620-amour-compliqu%C3%A9) !
Bonne lecture, pour tout ceux qui iront suivre les aventures d'Emily et Derek !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour compliqué.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour compliqué.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Amour compliqué.
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)
» qu'est ce que vous etes prêt à faire par amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: