Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lyzy92
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 10/11/1989
Age : 27
Localisation : france
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 29 Juin 2015 - 10:10

Bonjour à tous,

A vous lire sans arrêt & à être fan de vos fics, j'ai décidé de me lancer dans l'écriture d'une fanfiction. Je ne sait pas encore où elle arrivera, ni ce qui si passera .... Évidemment centré sur Emily Prentiss, il n'en reste pas moins, que je souhaite intégrer au maximum chaque personnage. En espérant que le début vous plaira, vos commentaires sont les bienvenues ...

Désolé pours les fautes d'orthographe ... on ne peut pas être bon partout angel angel

Chapitre 1 : La Demande


Kate Calahan avait quitté l'équipe depuis peu … Elle souhaitais se concentrer sur sa famille, laisser le boulot derrière elle. Personne ne lui en voulait et tous la comprenait. Travailler pour la BAU n'était pas mince affaire, solide étaient les personnes qui y travaillaient. JJ, elle avait eu sa petite fille, Marie. Elle avait déjà reprit son poste, mais avec concéder pour le bien de sa famille et pour Will, de moins intervenir sur le terrain, d'être plus présente pour sa famille. Et au fond d'elle, c'est ce qu'elle voulait aussi.
Ce vendredi là, le superviseur Aaron Hotchner, était seul dans son bureau, pensif. Comment allait-il faire ? Les affaires ne cessait pas, leurs nombres n'étaient que croissant. Kate partit, JJ en retrait, il lui manquait du monde. Il avait essayé de faire passer divers entretiens mais personne ne paraissait avoir les épaules assez larges pour supporter d'être dans l'équipe et de supporter autant d'atrocité. Rossi allait rentrer chez lui, quant il aperçut son ami, il se dit alors que discuter ne lui ferait pas de mal. Approchant du bureau de Hotch :

ROSSI : «  tu réfléchis »
HOTCH : « c'est compliqué, tu le sais. Personne ne convient, ou alors ils pensent convenir mais aussi bien toi que moi savons qu'au bout de peu de temps, ils craqueront ».
ROSSI : « notre métier n'est pas simple, c'est vrai, mais si on laisse une chance à certains ils y arriveront peut être ... »
HOTCH : «  peut-être ? La force de l'équipe est que l'on se soutient, a changer tout les ans d'équipière ça ne pourra pas le faire, il nous faut quelqu'un de solide, et les différents candidats que j'ai vu, sont beaucoup trop fragile et ne se rendent pas compte de ce qui les attends ».
ROSSI : « personne en sortant de l'école, ou selon le service dont il vient ne peut s'attendre à ce que l'on vit »
Hotch soupira, il savait que Rossi avait raison, il fallait se résigner à prendre quelqu'un même si ce n'était pas la perle rare, sans sans rendre compte il lâcha d'une voix faible et triste :
HOTCH : « j'aurait aimé qu'elle revienne ... »
Rossi esquissa un léger sourire et Hotch, s'apercevant de ce qu'il venait de dire, se rattrapa comme il le pu :
HOTCH « excuse moi …. je suis dans mes pensées ».
ROSSI : « le lui as tu demandé ? De revenir je veux dire. »
HOTCH : « ils sont sur de grosses enquêtes, et elle aime le boulot alors tu comprends ….. »
ROSSI : « et du coup je suppose que tu n'as pas plus insisté que ça … ? Hotch ? »
HOTCH : «  ça fait quoi, trois ans qu'elle est installée la bas, elle a du trouver quelqu'un, s'installer, elle avait besoin d'avancer, pourquoi revenir ici ... »
ROSSI : « et pourquoi pas, moi je pense que ça place était ici, après ce qui lui était arrivé, il était évident qu'elle avait envie de connaître autres choses. Mais les peu de fois où je l'ai vu las bas, elle était triste, seule, ça place est ici et tu le sais, tous veulent la revoir, mais tous respectent son choix, mais si personne ne l'encourage à revenir, elle se confortera dans l'idée qu'elle avait fait le bon choix, alors peut être que tu devrais la pousser » dit-il sur un ton encourageant.
HOTCH : « et pourquoi moi ? »
ROSSI : « et pourquoi pas. Ne me fait pas me répéter, pense y . Tu es proche d'elle quoi tu en penses et quoi tu veuilles croire. Elle te respecte et t'apprécie, je sait que toi aussi. Après tout c'est toi qui ne trouve personne, pense y, sérieusement. »
Hotch qui s'était affalé sur son siège à l'écoute de son ami soupira, lasse.
ROSSI : « rentre chez toi, Jack t'attend, et nos weekends libres sont bien rare ».
HOTCH : « oui c'est ce que j'avais prévu, on se verra lundi Dave ».
Hotch se leva alors, attrapa ses clefs et son portable et allait pour passer la porte quand il entendit
ROSSI : « Aaron, pense y » dit Rossi, resté dans la pénombre du bureau de Hotch
HOTCH : «Rentre toi aussi » dit Hotch en souriant …..

Hotch était rentré chez lui, sur le trajet il n'avait fait que penser à ce que lui avait dit david. Devait-il l'appeler, en fait il ne savait pas. En ce moment rien n'était simple pour Hotch, Beth et lui s'était séparé, amis mais séparés. Jack grandissait il était adorable ,mais comme tout les garçons les problèmes n'allaient pas tarder. Le travail était prenant, et le manque d'un coéquipier se faisait sentir.
Jack dormait, et Hotch, assis sur son canapé, hésita en regardant son téléphone. Au fond de lui il savait que David avait raison, il l'avait laissé partir pour son bien, mais il savait que sa place était parmi eux. Il était presque minuit, il prit son téléphone, fouilla dans son répertoire et appela …
une, puis deux et trois sonnerie quand ….
PRENTISS : « prentiss » dit-elle d'une vois faible, endormit
HOTCH : « emily , c'est hotch » dit -il hésitant
Emily, qui ne comprenait pas pourquoi Hotch l'appela se réveilla d'un bond
PRENTISS « Hotch ?! Un problème ?? Pourquoi m'appeler vous à cette heure ci ? Un problème avec un membre de l'équipe »
Hotch regardant sa montre réalisa le décalage horaire et comprit qu'a Londres il était 5h00 du matin, il se mit une claque sur le front comme pour se punir et lâcha :
HOTCH : « ho non prentiss, je suis désolé, j'ai complètement oublié le décalage horaire, je m'en excuse. Je te rappellerais demain »
PRENTISS : « Non non, laisser, maintenant que je suis réveiller, j'allais me lever d'ici peu de toute manière, mais rien de grave promit ?
HOTCH : « non non rien »
Prentiss regardant son réveil « même si il n'y a rien de grave, il n'en reste pas moins qu'il est minuit chez vous, que me vaut votre appel hotch ? »
HOTCH : « emily … (avait-t-il dit sur un ton calme), tu sais que je cherches quelqu'un pour l'équipe, je t'ai demandé tu as refusé, mais david et moi en avons parlé, et je pense sincèrement que
tu devrais revenir ... » Hotch ferma les yeux comme dépité, cela ne lui ressemblait pas de faire de tels discours. Emily resta surprise dans son lit d'entendre ces mots, elle ne comprenait pas.
PRENTISS : « vous et rossi avait parlé ? »
Hotch ne savait pas quoi répondre, lui d'habitude froid mais sachant trouver les mots justes resta interdit, un silence s'était installé.
PRENTISS : « hotch vous êtes là ? »
HOTCH : « oui » dit-il d'une voix faible avant de reprendre « Emily, as tu déjà eu ce sentiment d'être convaincu de quelque chose à tel point que tu ferrais tout pour que cette chose arrive ? »
PRENTISS : « plusieurs fois »
HOTCH : « ta place est ici, j'en suis convaincu, Rossi l'est aussi. Ce que tu as pu vivre auparavant n'a pas été simple, mais aujourd'hui tu as continué ta vie, tu as pu te libéré, mais je reste convaincu que ta places reste ici. J'ai fait des entretiens, plusieurs personnes ont essayé de te remplacer, et au final ? Elles sont parties. Tu dois revenir je croit qu'il est temps ».
Hotch, resta figé, il ne savait pas si ce qu'il avait dit avait été claire et si surtout c'était approprié. Lui qui ne prenait jamais partit pour rien … Emily de son côté avait écouté, entendre son ancien patron lui parlé posément lui avait fait du bien, elle avait sourire pour elle même.
PRENTISS : « Vous me manquez tous … c'est indéniable. Mais ici j'ai une équipe une responsabilité »
HOTCH : « pense y, calmement, c'est tout ce que je te demande .. »
PRENTISS « J'y penserais …. «  et comme pour changer de conversation, car le ton et la tournure que celle ci avait prise l'avait mise mal à l'aise « et vu l'heure à Washington, je crois que vous devriez aller vous couchez maintenant ... »
HOTCH « c'est vrai. Tiens moi au courant Prentiss »
PRENTISS « promit ».
Emily raccrocha et resta plus d'une demi heure, pensive. Quand il l'avait appelé la première fois pour lui demandé, son ton était froid, amicale certes mais sans plus. Elle avait refusée et rien ne s'en était suivi. Mais là, elle avait ressenti dans sa voix qu'il était sincère, la demande n'était pas faite par dépit. Elle resta pensive longtemps avant de se lever ….
Hotch de son côté était partit se coucher en se répétant intérieurement qu'il n'était qu'un imbécile et qu'elle avait du le prendre pour un « cornichon ». Il s'endormit pleins de questions.


Bureau d'interpol, 7h32


L'agent Héléna Santos était d'origine portugaise, brune au yeux noisettes, d'à peine 1m65, elle avait intégré le bureau d'interpol peu après Emily. Immédiatement devenu amie, elles discutaient de tout et de rien. Leurs ressemblances étaient nombreuses, notamment sur le fait de dévouer leurs vies au travail … Debout dans le bureau d'Emily, elle la regarda entré dans les bureaux et vit immédiatement, que quelque chose la tracassait.
Arrivé devant son bureau Emily regarda Helena
PRENTISS : « Demande »
SANTOS : « le travail, la famille, un homme ? »
Emily rit et répondit : « Un peu de tout »
SANTOS : « raconte ça m'intéresse » dit Helena s'asseyant sur un des fauteuils du bureau et attrapant son jus d'orange. Emily posa son sac s'essaya sur le bord de son bureau et lâcha
« c'est inintéressant en fait »
SANTOS « menteuse »
PRENTISS « Héléna »
SANTOS « tu arrives toujours à 7h00 regarde l'heure qu'il est. Plusieurs possibilités s'offrent à nous. Primo tu as passé la nuit avec un homme, réveille langoureux donc tu es en retard. Secondo : mauvaise nouvelle dans ta famille, hum ta mère qui débarquent à Londres, ça te tracasse. Tercio, le boulot, un appel dans la nuit, une enquête difficile .. » Emily avait tiqué lorsque Héléna avait parlé de l'appel dans la nuit
SANTOS : « un appel dans la nuit …. mais pas pour notre boulot hein ? » emily leva les yeux au ciel.
SANTOS : « autres choses ? Ta mère nan tu me l'aurais déjà dit … un homme ? »
Emily lâcha un rire gêné
SANTOS : « un homme ! Je savais … attend laisse voir. Appel en pleine nuit égal décalage horaire, sinon qu'il est idiot, mais les hommes que tu fréquentes ne sont pas bêtes, si tu en fréquentes bien sur »
PERNTISS : « héléna ! »
SANTOS : « donc en décalage horaire ….. donc états unis, sauf si c'est un espion, mais évitons les espions ça créer trop de problème,  cela nous laisse peu de possibilités ... »
Héléna regarda Emily comme pour lui dire je trouverais quand Emily dit
PRENTISS : « ok ok, tu ne lâcheras pas et tu trouveras »
SANTOS : « évidement »
PRENTISS : « hotchner »
SANTOS : « le fameux aaron hotchneeeeeer » dit Héléna comme impatiente d'entendre la suite
PRENTISS : « il ma redemandé de revenir, j'ai dit que j'y penserait »
SANTOS :  « noooon et il t'apelle en pleine nuit pour te RE demander, soulignions le re demander. »
PRENTISS : soupirant « oui »
SANTOS : «  et ? »
PRENTISS : « et quoi ? »
SANTOS : « tu y retournes ? »
PRENTISS : « allo la terre helena, je dirige un service à interpol, les choses ne sont pas si simple »
SANTOS : « allos la terre emily, tout est simple en vrai. Ou tu n'a aucunes envie d'y retourner et tu aurais dit non hotchner n'insistez pas, ou tu hésites donc tu as envie d'y retourner et du coup ... »
PRENTISS : « du coup je lâche tout et j'y vait »
SANTOS : « peut être ... » dit héléna en se levant « faut y réfléchir. Toi et moi on est amie » Héléna s'asseya sur le bureau près d'Emily «  mais bon soyons réalistes, a sacrifiez nos vies pour le boulot cela ne nous apportera rien … Londres c'est joli, mais il pleut beaucoup »
Emily rit à ce cliché.
SANTOS : « pour savoir si tu en as envie, faut tester, pour tester faut y aller. Tu as pas des congés à prendre ? »
PRENTISS : « tellement ….. » dit elle les yeux dans le vide
SANTOS : « et ba voilà, je saurait gérer l'équipe …. »
PRENTISS : « je n'en doute pas, et pourtant … retourner la bas serait signe de tout recommencer …. »
SANTOS : « recommencer ? Cela ne ta jamais fait peur pourtant ….  Ne prend pas de décision trop rapide. Prend tes vacances, va voir tes amis et réfléchis y, ok ? »
Emily regarda Héléna, son ami était censé et avait toujours été de bon conseil.
PRENTISS « ok » avait-elle dit souriante.
Héléna se leva et se dirigant vers la porte dit en partant :
SANTOS : « et si tu vois le beau Morgan, oublie pas de me prendre une petite photo de lui torse nu ….. »
PRENTISS : « héléna !!!!! » cria-t-elle en rigolant pendant que son amie descendait dans l'open space.

Emily s'était assise face à son bureau, en sortie une feuille et la regarda longtemps … c'était une feuille pour poser des congés ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CarpeDiem
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 325
Date de naissance : 15/02/1991
Age : 26
Localisation : Ici et là
Personnage préféré : Le plus intéressant ^^
Date d'inscription : 14/09/2014

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 29 Juin 2015 - 18:35

lyzy92 a écrit:
SANTOS : « et si tu vois le beau Morgan, oublie pas de me prendre une petite photo de lui torse nu ….. »

Hahahahahaha, j'adore cette phrase ! XD

Sinon, plus sérieusement : je trouve que c'est un bon début. Pour une première ff, tu t'en sors bien. Je ne suis pas fan en général des Prentiss / Hotch, mais je quand je commence une histoire, je continue :p Donc je lirai avec plaisir la suite ^^
Bon après, ce n'est qu'un début, on peut rarement se faire une opinion sur un premier chapitre, alors je pense que j'en dirai plus la prochaine fois :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evily Prentiss
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 774
Date de naissance : 29/06/1993
Age : 24
Localisation : Somewhere in my Dreams :)
Personnage préféré : Ma chérie Emily Prentiss , mais aussi JJ , Hotch , Reid et Morgan .
Loisirs : Regarder CM , BONES et NYUS et OUAT et le fofo :)
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 29 Juin 2015 - 22:00

C'est très bien comme début c'est très prometteur .! Si j'étais toi je ferais plus attention aux fautes d'orthographes . Mais pour ma part j'aime bien vue que c'est ta premières c'est normale pour les fautes et tu va t'améliorée très vite Wink Continue comme ça j'attends la suite avec impatiente !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Co-admin - CMFF Team
avatar

Féminin Nombre de messages : 2864
Date de naissance : 04/09/1997
Age : 20
Localisation : *Somewhere*
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : les arts du cirque, regarder la télé, mes amies, lire, écrire, usw
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 29 Juin 2015 - 22:32

@Evily  : "Mais pour ma part j'aime bien vu que c'est ta première c'est normal pour les fautes et tu vas t'améliorer très vite"
Désolée! C'est vraiment pas pour critiquer rassure-toi il m'arrive d'en faire des énormes moi aussi!se-marre  angel
tu m'en veux pas dis?? langue


@lyzy : début sympa ^^
c'est vraiment ta première?? tu t'en tires super bien en tous cas Wink
la chuite ce sera avec plaisir youpi1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evily Prentiss
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 774
Date de naissance : 29/06/1993
Age : 24
Localisation : Somewhere in my Dreams :)
Personnage préféré : Ma chérie Emily Prentiss , mais aussi JJ , Hotch , Reid et Morgan .
Loisirs : Regarder CM , BONES et NYUS et OUAT et le fofo :)
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 29 Juin 2015 - 22:45

Admin a écrit:
@Evily  : "Mais pour ma part j'aime bien vu que c'est ta première c'est normal pour les fautes et tu vas t'améliorer très vite"
Désolée! C'est vraiment pas pour critiquer rassure-toi il m'arrive d'en faire des énormes moi aussi!se-marre  angel
tu m'en veux pas dis?? langue

Haha Serieux tu m'as trop fait rire je sais j'ai fait des erreurs sur mon message , j'ai pas dit que j'en fesais jamais angel Mais quand j'écris une fic je fais toujours de mon mieux parce que les gens aiment pas lire des textes avec des fautes je sais je me le suis fait dire au début quand j'ai commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Co-admin - CMFF Team
avatar

Féminin Nombre de messages : 2864
Date de naissance : 04/09/1997
Age : 20
Localisation : *Somewhere*
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : les arts du cirque, regarder la télé, mes amies, lire, écrire, usw
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 29 Juin 2015 - 22:50

Evily Prentiss a écrit:
Admin a écrit:
@Evily  : "Mais pour ma part j'aime bien vu que c'est ta première c'est normal pour les fautes et tu vas t'améliorer très vite"
Désolée! C'est vraiment pas pour critiquer rassure-toi il m'arrive d'en faire des énormes moi aussi!se-marre  angel
tu m'en veux pas dis?? langue


Haha Serieux tu m'as trop fait rire je sais j'ai fait des erreurs sur mon message , j'ai pas dit que j'en fesais jamais angel Mais quand j'écris une fic je fais toujours de mon mieux parce que les gens aiment pas lire des textes avec des fautes je sais je me le suis fait dire au début quand j'ai commencer !


contente que tu le prennes bien! langue (j'avais failli pousser le truc jusqu'à reposter ton propre message avec du rouge mais je ne voulais pas risque de te vexer^)
moi aussi mes propres fautes me font rire :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evily Prentiss
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 774
Date de naissance : 29/06/1993
Age : 24
Localisation : Somewhere in my Dreams :)
Personnage préféré : Ma chérie Emily Prentiss , mais aussi JJ , Hotch , Reid et Morgan .
Loisirs : Regarder CM , BONES et NYUS et OUAT et le fofo :)
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 29 Juin 2015 - 22:53

Biensûr que je le prends bien ! Toutes critiques est bonne à prendre ! Y'a pas de mal et tu ne l'a pas dit d'une manière méchante . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyzy92
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 10/11/1989
Age : 27
Localisation : france
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Mar 30 Juin 2015 - 9:52

Merci pour vos commentaires .... Je ferais plus attention, d'ailleurs j'en ait reperées quelques unes après avoir posté le message

Je vais tâcher à m'améliorer !! En tout cas, contente que pour un début, ça vous plaisent.

Mais de toutes façons, sachez que dans ma fics, sadique comme je suis diablo diablo  je vais en torturé plus d'un d'ici peu ..... angel angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Co-admin - CMFF Team
avatar

Féminin Nombre de messages : 2864
Date de naissance : 04/09/1997
Age : 20
Localisation : *Somewhere*
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : les arts du cirque, regarder la télé, mes amies, lire, écrire, usw
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Mar 30 Juin 2015 - 13:06

T'en fais pas s'il y a quelques fautes. Le principal c'est l'histoire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justiine
Élève à Quantico


Féminin Nombre de messages : 69
Date de naissance : 26/11/2000
Age : 16
Localisation : paris
Personnage préféré : Emily prentiss, derek Morgan et spencer reid
Loisirs : lire et regarder CM, faire les magasin
Date d'inscription : 24/02/2015

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Mer 1 Juil 2015 - 18:58

J'adore ta fic elle est super vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyzy92
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 10/11/1989
Age : 27
Localisation : france
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Ven 3 Juil 2015 - 14:41

Coucou les amis ! Voici mon 2nd chapitre, bonne lecture à vous, bon weekend à tous. N'hésitez pas à commenter, à donner des recommandations ou justes vos avis, je les prend avec plaisir !!


Chapitre 2 : L'enquête


Rue de Quantico, 8h16 (heure américaine)


C'était une belle journée de printemps, le soleil baignait le paysage, les fleurs commençaient à ouvrir et les arbres étaient en fleurs. Spencer Reid, le docteur de l'équipe, super génie aux pouvoirs de mémoires redoutables marchait tranquillement en directions des bureaux de la BAU. Tout en lisant un livre en marchant, il n'eut pas le temps d'éviter la jeune fille qui marchait en face de lui et qui avait fait tomber son sac. Il lui rentra dedans, tombant sur le côté. La jeune demoiselle, blonde, 25 ans environ au yeux verts-noisettes, avait émit un bruit de peur en le sentant la percuter puis en le voyant tomber.

LA DEMOISELLE : « vous allez bien ??? » dit-elle plus apeurée qu'autre chose.
REID : « oui oui et vous ? Je ne vous avez pas vu, en vérité je lisait et ... » se sentant observé par les passants, Reed apparut tout à coup fort gêné. Il prit de se lever aussitôt comme si  rien ne s'était passé. Remarquant que la fille, charmante était-il bon de la noté, était restée à terre, il tendit sa main vers elle.
REID : « en fait je ne vous ait pas vu et j'en suis désolé, je vous aide à vous lever ? Vous n'avez rien de casser ? ». Elle attrapa sa main par la main gauche, et son sac au sol par la main droite et se leva, prenant face à Reid.
LA DEMOISELLE : « non rien merci » dit-elle d'un sourire léger, ses joues s'empourprant légèrement
REID : « vous savez, les risques de blessures graves en étant percutés à 2km sont bien rares, on les comptes à 0,63% néanmoins on ne peut les écarter ». Reed avait dit ça sans réfléchir, son cerveau de super génie avait encore réagit avant sa pensée, il se disait à lui même qu'il avait été stupide de dire ça et sur son visage la confusion et la gêne pouvaient se lire.
LA DEMOISELLE : « mais votre livre aurait pu me tomber sur la figure et me défigurer vous savez » dit elle avec une point d'humour.
Reed se sentit alors plus à l'aise et répondit
REID : « c'est bien vrai … Je m'appelle Reid, Spencer … Spencer Reid en fait »
LA DEMOISELLE : « moi c'est anne "
REID : «Anne …. » Reid se mit alors à réfléchir et dit gêné « on s'est déjà rencontré n'est-ce pas ? Tournois d'échec le 08 Décembre dernier »
ANNE : « oui c'est vrai, je vous avait donné mon numéro …. vous n'avez jamais appelé ».
Reid se sentit tellement mal à l'aise. Une jolie fille, et intelligente, elle l'avait abordé, ils avaient discutés échecs, chimie, elle lui avait laissé son numéro et lui, par peur, ne l'avait jamais rappelée. Comme pour se justifier, essayer de ne pas montrer qu'il avait été timide et surtout ne pas la vexer répondit :
REID : « avec mon travail … malheureusement .. j'ai peu de temps et du coup … après je n'ai plus osé … ne le prenez pas pour vous … j'allais appeler ... »  Reid, n'arrivait pas à se dépatouiller de sa  phrase et bégayait légèrement.
ANNE : « et bien si vous voulez vous faire pardonner, et pour ne pas m'avoir appelé la première fois et pour m'avoir percuté cette fois-ci, appelez moi, mais vraiment hein (dit-elle en souriant) et on ira boire un café ».
Anne sortie alors un style de son sac, attrapa la main de Reid, qui ne savait plus où se mettre et nota son numéro sur la paume de celui-ci, paume de main qui devenait de plus en plus moite à chaque instant qui passait. Une fois son numéro noté, Anne sourit à Reid et reprit son chemin. Reid, qui n'y croyait pas ses yeux la regarda partir, souriant bêtement à lui même, il regarda sa main, et en voyant le numéro, la rangea dans sa poche comme un petit garçon que l'on surprend à faire une bêtise, il reprit la route pour les bureaux, s'apercevant du temps qui passait.

Bureau de la BAU : Quantico 8h39

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et Reid pu voir que ses amies étaient déjà là. JJ n'était plus la première à arriver, elle s'occupait de sa petite Marie le matin et prenait le temps de venir, mais malgré tout elle était toujours à l'heure. Elle avait décidé de recouper ses cheveux en carré plongeant, ce qui rafraichissait son visage. Aujourd'hui elle portait son jean foncé et un t-shirt sombre à manche ¾.  À sa droite, Pénélope, pimpante et toujours souriante qui les débriefait sur la soirée qu'elle avait passé. Morgan, le tombeur de ses dames, mais en couple depuis peu riait à l'écoute des  récits de Garcia. Habillé de treillis militaire, il était vraiment tout le contraire de Reid. S'est alors que Morgan, l'aperçu :

MORGAN : « alors, en retard le petit génie ? »
REID : « de neuf minutes …. Effectivement » Dit Reid simplement
MORGAN  : « cela ne te ressemble pas pourtant, allez dit nous tout » dit Morgan d'un ton moqueur
REID : « pourquoi retard signifie pour toi qu'il y a quelque chose »
JJ : «  parce que tu n'es jamais en retard Spencer »
REID : «  j'étais en train de lire, j'ai percuté une passante, j'ai donc prit du retard »
JJ : «  une passante ? » dit JJ sur un ton mi-moqueur mi-inquisiteur
GARCIA : « raconte moi tout mon choux, comment était-elle ? Elle t'a parlé ? Raconte ! »
Morgan se mit à rires au éclats en entendant les questions de Garcia,
REID : « non Garcia, je l'ai juste aidé à se relever et je suis partit ».
Reid répondit sur un ton calme, et en  évitant de dire aux autres qu'il avait encore le numéro de Anne sur sa main. Il s'excusa et se dirigea vers les toilettes en disant « d'ailleurs je vais me laver les mains » laissant ses trois compagnons discuter. Arrivé aux toilettes, Reid regarda sa main, resta hésitant pendant quelques secondes. Puis il attrapa son portable dans sa poche, enregistra le numéro et lava ses mains tout en se disant « on verra plus tard » …

GARCIA : « allez dit moi tout comment va Henry et la petite princesse »
JJ : « tout vas bien, marie fait quasiment ses nuits, un ange » dit JJ avec un énorme sourire au lèvre pleine de béatitude.
Morgan écoutait ses deux amies parler des enfants, sourires aux lèvres mais ne put malgré tout s'empêcher de regarder derrière lui en direction du bureau de Hotch.
Hotch était arrivé tôt aujourd'hui. Rossi lui était arrivé après Morgan, il lui avait dit bonjour et avait immédiatement filé vers le bureau de Hotch, depuis il n'en était pas sortit. Une nouvelle affaire, voilà ce que ressentait Morgan en regardant en direction du bureau.

HOTCH : « tu crois qu'on devrait intervenir »
ROSSI : « en tout cas, le sherif nous le demande. C'est un bon gars, il est venu plusieurs fois aux conférences que j'ai donné, mais là il est totalement dépassé. »
HOTCH : « je peux comprendre ».
ROSSI : « on doit l'aider »
HOTCH : « prévient les autres, briefing dans 5 minutes, et on décollera ensuite »
ROSSI : « Merci Aaron »
HOTCH : « ne me remercie pas, c'est normal et puis ils ont fait une demande officielle »
Rossi allait sortir du bureau puis se retournant vers Hotchner
ROSSI : « tu as réfléchis à ce dont-on a parlé hier ? »
HOTCH : « oui et je l'ai même appelé » dit-hotch sans même relever la tête puis continuant « j'attend sa réponse ... »
ROSSI : « j'espère que tu auras été convainquant ….. » répondit Rossi sur un ton angélique …

Rossi était en haute de l'escalier de l'open space, Reed venait de rejoindre l'équipe :
ROSSI : « on a une nouvelle affaire» dit-il à l'intention de tous. Les sourires et rigolades laissèrent place au sérieux. Chacun prit la direction de la salle de réunion et prit place. Hotchner arriva.

HOTCH : «  Cette nuit, le Sherif Anderson, de Balcon Heigts au Texas nous a appelé. 4 meurtres ont eu lieu sur les 2 semaines qui viennent de passer dans leur ville. Les 4 meurtres sont des  retraités qui ont été pendus, leurs noms : Andrew Sheurn, Maggie Spencerose, Abygaelle Helecsone et Ben Hamilton. La police a alors arrêté un suspect, Calleb Stewart, 36 ans originaire de la ville, surprit sur le lieu du dernier meurtre par la fille de la dernière victime.
JJ : « s'ils ont le suspect où est le problème Hotch ? » dit JJ d'un air surprise.
ROSSI : « le problème, c'est que, Leana, la fille de Ben Hamilton n'a pas vu Stewart tuer son père, elle l'a trouvé sur les lieux, elle l'a alors aspergé d'une bombe lacrymogène et a appelé la police. Ils n'ont aucuns aveux ».
MORGAN : « sans aveux, un jury aura un doute et le disculpera »
HOTCH : « le sherif aimerait notre aide pour le faire craquer et obtenir des aveux, si Stewart est relâché il recommencera, mais cette fois-ci ne laissera aucunes traces. »
REID : « depuis combien de temps est-il en garde à vue ? »
ROSSI : « 13 heures et il l'on prolongé à 72 »
REID : « ils nous reste 59h00 moins deux heures pour y aller ça ne fait plus que 57h pour le faire parler ».
HOTCH : « Garcia, trouves moi tout ce que tu pourras sur lui et retrace moi son planning pour les deux dernières semaines, ainsi que tout les contacts possibles avec les victimes »
GARCIA « je file et vole aux infos monsieur » dit garcia en attrapant sa tablette et quittant la salle de réunion.
HOTCH : « on décolle dans 30 minutes ».


Bureau d'interpol, 14h02, heures anglaises

Ce matin là, Emily Prentiss avait décidé d'écouter son amie. Elle avait besoin de vacances, cela faisait longtemps qu'elle n'en avait pas prit. Ses amis lui manquaient, et l'idée d'aller les voir l'enchantait. Elle avait rempli sa feuille de vacances, posant deux semaines suivies. Elle savait qu'Héléna gérerait parfaitement le service. Elle avait déjà commandé un billet d'avion pendant son heure de repas et décollerait le lendemain dans la matinée, elle préviendrait Garcia et ferait la surprise aux autres.
Elle était en train de ranger les derniers dossier afin de tout laisser en ordre pour Héléna, quand cette dernière toca à la porte.

PRENTISS : « entre ... »
SANTOS: « tu mets tous en ordre » dit-elle d'une voix interrogative mais néanmoins parsemée d'une légère tristesse.
PRENTISS: « tu m'as conseillé d'y aller, au moins pour me reposer »
SANTOS : « et je ne le regrette pas, ça te feras du bien ... »
PRENTISS : « mais ? »
SANTOS : « je voit les choses arriver. Je ne suis ni stupide ni aveugle. Tu es mon amie, je te pousse à y aller, car c'est ce dont tu as besoin et c'est pour toi le mieux à faire. Mais je sait qu'elle décision tu prendras au final …
PRENTISS : « non héléna »
SANTOS : « Laisse moi finir (dit-elle d'un ton sévère et sérieux). Je ne suis pas née de la dernière pluie. Certains ici seront tristes, voire en colère comme Clyde, moi je serait heureuse. Emily … (Héléna attrapa les mains de son amie et se mit face à elle) ne te voile pas les yeux, ne fait pas un choix pour les autres, fait un choix pour toi. Je crois que tu as l'âge de te poser (dit-elle sur un ton amusé, ce qui fit sourire Emily). Tu aimes interpole, mais je pense que tu adores encore plus le boulot de profiler. Fuir ce qui nous fait peur, ça ce n'est pas un de tes traits de caractère. Je ne sait pas, ce qui ta poussé à partir de là, mais ton ancien superviseur à raison. Ta place n'est pas ici. Après à toi de voir. Profite des vacances, réfléchis et pense à ton avenir, le boulot …. (soupire) le boulot ce n'est pas tout ce que l'on peut avoir dans une vie (les larmes aux yeux). Tu peux avoir plus.
PRENTISS : « Toi aussi tu sais »
SANTOS : «  Mais moi pour l'instant ma place est ici, faudra bien te remplacer dans le cas où tu partirais hein » souffla-t-elle en rigolant.
PRENTISS : « ouais ... »
SANTOS : « rentre fait ta valise, ne prend pas des fringues moches et strictes, tu ne vas pas bosser »
PRENTISS : « héléna … ! »
SANTOS : « je parle sérieusement, tu n'es pas à l'abri de rencontrer un homme charmant alors … et ne rate pas l'avion, ok ? »
PRENTISS : « promit »
Emily, sourit légèrement et regarda son amie sortir du bureau. Elle resta là, quelque instants. Elle avait raison. Emily avait voulu fuir. Sa vie à la BAU lui rappelais les difficiles instants qu'elle avait vécus, quand son passé à la CIA l'avait rattrapée. Elle avait voulu fuir, recommencer tout simplement et prendre un autre départ. Mais la vérité était qu'elle passait son temps à travailler, qu'elle ne profitait de rien et qu'elle en était malheureuse, parce que ses amis, ceux sur qui elle pouvait compter était la bas, parce que le métier qui lui plaisait n'était plus celui d'appréhender des terroristes. Elle était déterminée, elle irait les voir se reposer, et si son cœur lui disait de rester, elle resterait ….


Jet privé de l'équipe ..


Rossi s'était assis près du hublot, Reed à sa droite; face à eux se trouvaient Morgan et JJ. Hotch était resté, demi assis sur une banquette sur le côté, allumant les écrans faces à eux, il commença :

HOTCH : « garcia, dit nous tout »
GARCIA : « alors mes loulous, pas grand chose à se mettre sous la dent, tout d'abord la ville de Balcon Heigts est toute petite, peu d'habitant, la population est vieillissante tout le monde se connait. Calleb Steawart lui est bien née la bas, élever par sa mère. Son père, militaire est décédé au champs d'honneur. Sa mère est morte quand il avait 7 ans, cancer. Il a donc été ensuite élevé par ses grands parents, Abel et Rachel Stewart, enfance normale, pas d'anomalie, aucunes condamnations. A 16 ans son grand père est décédé, crise cardiaque, il resta alors avec Rachel, sa grand mère . Pour ce qui est de son métier, il travail dans les abbatoires, mais tout ce passe bien».
HOTCH : « autre chose »
GARCIA : « peut-être bien, sa grand mère, Rachel a été placé à l'hôpital à la charge évidemment de Calleb, mais elle est décédé dans des circonstances plus que spéciales il a 1 mois ».
ROSSI : « c'est à dire »
GARCIA : « l'hôpital a indiqué qu'elle était morte de vieillisse, Calleb soutenant que non, qu'elle avait été tuée et que ce n'était pas la première à succomber de cette manière; elle est morte d'arrêt cardiaque et lui dit que quelqu'un lui a administré un produit qui a arrêté son cœur. Une enquête au sein de l'hôpital a eu lieu et via les autorités, mais celle-ci a été classée il y a 16 jours …. »
MORGAN : « le déclencheur »
HOTCH : « Garcia, fouille de ce côté la, trouve les antécédents des employés de l'hôpital et voit si Calleb divaguait ou non ... »
GARCIA : « à vos ordres ... ».
REID : « je ne comprend  pas pourquoi s'en prendre à d'autre personnes âgées ? »
ROSSI : « il aurait trouvé une réponse à sa question de savoir qui a tué sa grand mère et se venge, ou il a sombré dans la folie ? »
MORGAN : « ça ne colle pas, si quelqu'un a tué sa grand mère, c'est un médecin un infirmer et je dit bien si sa grand mère à été tuée, alors pourquoi s'en prendre aux personnes âgées. »
HOTCH : « Garcia ... »
GARCIA : « je sait lien entre les victimes ? Rien nada, à première vue bien sur carrr remerciez la fée de l'informatique …. chaque personne âgés avaient sa propre infirmière sauf qu'à un moment ou un autre celle ci prenait des congés, ils ont donc prit une infirmière à domicile en remplacement et de façon occasionnelle et bingo, Katheleen Darmon, 27 ans, habitant  Balcon Heigts, c'était elle l'infirmière occasionnelle et pour toutes les victimes, et d'ailleurs elle a été en poste pendant 1 mois à la maison de retraite de la grand mère de Calleb … le fameux mois où sa grand mère est décédé .. Puis l'hôpital a gentillement remercié Madame Darmon ... »
JJ : « Darmon serait donc impliquée, elle aurait pu tuer Rachel et Calleb le découvrant essaye de lui faire du mal »
REID : «  la pendaison est un rituel précis, de souffrance et de mise en scène, je suis surprit de ce choix, surtout que les personnes âgées sont difficilement manipulable »
HOTCH : « trop de question restent sans réponse. Morgan JJ vous irez voir les familles des victimes en arrivant, essayer de voir ce que l'on peut en tirer, Reid va à la morgue voir ce que tu peux découvrir, je sait tu iras seul mais ... »
REID : « pas de problème »
HOTCH : « Rossi en arrivant, tu iras avec le sherif récupérer mademoiselle Darmon, on verra ce qu'elle a à dire. Je resterait au poste pour voir où on en est avec Calleb ... »

Bureau BAU – Quantico


Garcia était une femme remarquable. Pleine de ressource, elle pouvait seulement en pianotant sur son ordinateur résoudre des mystères et des interrogations que lui donnaient ses collègues. Elle, ne pensait qu'à une chose qu'en ils partaient en mission : qu'il reviennent en vie.
Nombreuses avaient été les fois où elle s'était retrouvée à pleurer ne sachant pas ce qui leurs étaient arrivés, ou en apprenant que l'un avait été kidnappé ou s'était fait tiré dessus. Et pour éviter d'y penser, dès que quelqu'un lui demandait quelque chose elle s'y m'était à 200%. Pianotant sans arrêt, tournant la tête de gauche à droite sur ses différents écrans, elle recherchait en silence les informations demandées, jusqu'au moment où le téléphone de son bureau se mit à sonner et intérrompa le silence de mort qui régnait dans cette pièce exsigus et sombre.

GARCIA : « jeune brebis égarée, parle ton berger t'éclairera »
PRENTISS : « je ne pense pas être si égarée que ça garcia » rigola Emily
GARCIA : «  ho Emily ma chérie, mais comment vas tu !!!! Si tu savais à qu'elle point je suis contente de t'avoir » 
PRENTISS : « moi aussi pénélope ... »
GARCIA : «  mais je suis passablement énervée et contrariée Emily ! Tu as encore refusé de revenir ... »
Garcia avait prit un ton triste et peneau ..elle voulait réellement voir son amie à nouveau dans l'équipe.
PRENTI SS : « c'est vrai mais j'ai des responsabilités tu sais. Mais malgré tout j'ai une bonne nouvelle, je me suis mises en congé, je prend l'avion demain et je débarque pour deux semaines à tes côtés ! »
GARCIA : « Emily, ne me joue pas de tours, mon petit cœur fragile ne le supporterait pas »
Emily rit; les tournures de phrases de son amie lui manquait »
PRENTISS : « nan je ne rigole pas je décolle demain matin à 7h00, heure local, j'en ait pour 8h j'arrive vers 9h30 sauf retard. L'équipe est là ? »
GARCIA : « non ma chérie, elle vient de décoller pour balcon heigts, Texas pour y interroger un suspect »
PRENTISS : « ah et bien on leurs fera la surprise ok ? Ne dit rien »
GARCIA : « Je te le promet … Emily j'ai hâte de te voir ».
PRENTISS « bientôt … Allez je te laisse car je suppose qu'ils ont besoin de toi comme toujours »
GARCIA : « c'est vrai, je t'embrasse »
Emily et Pénélope raccrochèrent. Emily avait chaud au cœur, elle allait revoir son ami, tous ce passait comme prévu, quant à Garcia, son immense sourire ne la lâcherait plus. Cette conversation avait été courte, mais lui avait mit du baume au coeur. Elle avait l'espoir secret qu'Emily reste sans repartir. Garcia sortit de ses rêveries, garda le sourire mais continua à rechercher désespérément un élément qui aiderai l'équipe à faire craquer Calleb Stewart.

Balcon Heigts, Texas


Dès leurs arrivés à l'aéroport, Morgan et JJ étaient partis en voiture en direction de la maison de la première famille, les Sheurn. Ils y avaient rencontrés le petit fils, complètement déboussolé par cette perte. La deuxième et troisième victimes n'avaient plus de famille. Morgan et JJ avaient prit le plie de filer directement chez les Hamilton. Arrivé sur place, les deux agents découvrirent une petite maison ancienne, typique du texas. Les tuiles du toit brillaient sous le soleil étouffant qui régnait. Morgan et JJ descendirent de leurs véhicule et se dirigèrent en direction de la maison quand la sonnerie d'un portable retentit.

JJ : «  C'est le mien » JJ regarda … le nom de Will apparut.
MORGAN : « Répond, je passe devant »
JJ arrêta d'avancer pour répondre, alors que Morgan monta les 3 marches de la maison qui donnait sur le péron et toca.

JJ « Will, ça va mon chéri ? »
WILL : «  et toi ? Bien arrivé ? »
JJ : « oui ça va … (dit-elle sur un ton doux et amoureux) les enfants ? »
WILL : « ils vont bien, je suis avec Marie et … je suis aller chercher Henry à l'école .. désolé »
JJ : «  Ne t'excuse pas mais Will (soupire) tout vas bien aller ne croit pas le contraire. Tu les as fait ce matin ? »
WILL : « oui on aura les résultats dans 3 jours … (la voix de Will s'était mise à trembler) »
JJ : «  je serait de retour et tout ira bien, j'y croit. »
WILL : « je sais … mais je préfère profiter des petits .. au cas où »
JJ « NAN » avait dit JJ d'un ton sévère, puis se calment et reprenant sa voix douce et posée « pas de au cas où, ce n'est pas envisageable, s'il te plait, garde l'espoir, pour nous et pour les enfants ».
WILL : « je t'aime tu sais … » Assis sur son canapé à regarder les enfants jouer, Will à l'autre bout du téléphone laissa couler une larme le long de sa joue.
JJ : « pas autant que moi, je serait bientôt là, je t'aime ... »
Will et JJ raccrochèrent. Une boule nouait l'estomac de JJ depuis plusieurs jours, personne ne le savait dans l'équipe et elle s'en gardait bien d'en parler. JJ prit une profonde inspiration et partit rejoindre Morgan qui était sur le péron.

MORGAN « Puis-je entrer Madame ? »
Mme HAMILTON : « Évidemment agent Morgan »
Morgan s'était déjà présenté pendant que JJ était au téléphone, Madame Hamilton avait immédiatement accepté de les aider.
MORGAN : « voici ma collègue l'agent Jennifer Jareau »
Et JJ tendant sa main : JJ : « appeler moi JJ »
Mme HAMILTON : « Entrez, ne restez pas là, la chaleur est étouffante ... »
Les deux agents entrèrent dans la maison, Mme Hamilton, la fille de la victime, d'une cinquantaine d'année referma la porte. Son regard était vide, baigné par la tristesse et la colère.


Morgue de Balcon Heigts


LEGISTE : « agent Reid je suppose ? »
REID : « docteur Reed mais agent me convient aussi » dit Reid sur un ton sérieux qui laissait malgré tout entendre une pointe d'humour.
LEGISTE : « les quatre victimes sont bien mortes de pendaison »
Reid s'approcha de la première victime, pencha sa tête en avant regardant la marque laissée par la corde.
LEGISTE : « en revanche j'ai fait une analyse de sang j'ai trouvé de l'homézole »
REID : « Un paralysant, le tueur leur en  injection pour les immobiliser afin de pouvoir les déplacer et les pendres sans problème. Combien pesaient les victimes ? »
LEGISTE : « ce sont des personnes âgées, leurs alimentations est moins riches que lorsque l'on est jeune, et ici au Texas la chaleur règne, le plus lourd, monsieur Hamilton pesait (le légiste avait mit ses lunettes sur son nez et regardant ses feuilles) … 56 kilos »
REID : « un corps inerte pèse plus qu'un corps actif, donc pesant 56 kilos il faut en compter 66 en masse lourde. Au vue des photos des scènes de crimes, j'ai remarqué que chaque victime avait été pendu à son domicile mais qu'à chaque fois la pendaison avait lieu dans une zone réellement en hauteur, vous semble-t-il possible, qu'un homme seul puisse soulever et pendre une personne à plus de 2 mètre du sol ? »
LEGISTE : « j'ai aussi vu les photos des scènes … vous savez avant de venir m'installer ici, j'ai longtemps travaillé à Dallas, puis-je vous exposer ma théorie … docteur ? »
REID : « allez-y »
LEGISTE : « à dallas, lorsque l'on voulait dépecer un animal, il fallait le suspendre, pour éviter les douleurs lombers, on attachait la corde au cou de l'animal et on faisait levier avec la corde sur une poutre ou un muret de fait que : tirer la corde et le poids qu'elle porte au bout devient beaucoup plus léger »
Reid, attrapa les dossiers et regarda les photos attentivement
REID : « toutes les maison ont des poutres apparentes »
LEGISTE : « c'est typique de la région »
REID : « regardez sur les photos » Reed tendit les photos de son dossier » on voit sur le plafond au niveau de la corde, sur chaque scène une ligne blanche sur la poutre »
LEGISTE : « c'est du à la frotaison. Ho autre chose, j'ai regardé et fait des prélèvements sur la corde .. j'y ait trouvé de la nitrocellulose, de la résine du solvant et du colorant orange ..»
REID : « du vernis à ongle ? » Répondit Reid dubitatif …..
Les deux hommes continuaire à parler .. Le Légiste proposant un café à Reed, mais ce dernier  refusa, il était resté sur le fait que du vernis se trouvait sur la corde.


Poste de Police de Balcon Heigts


Le poste de Police de Balcon Heigts était petit mais bien organisé, la climatisation tournait à fond, en extérieur la température avoisinai les 36 degrés.
Lorsque Hotch et Rossi passèrent la porte, le Sherif les reconnus immédiatement :
ANDERSON : « Agent Rossi, merci d'être venu » dit-il en tendant la main »
ROSSI : « nan nan c'est normal, sherif Anderson je vous présente l'agent superviseur Aaron Hotchner »
ANDERSON : « bonjour monsieur »
HOTCH : « Sherif. Le reste de notre équipe s'est déjà rendu au près des familles et du médecin légiste. Où en est-on avec Stewart »
ANDERSON : «  Il ne veut rien entendre. Il dit qu'il est innocent, qu'elle les avaient tous tués mais que ce n'est pas lui. C'est tout ce qu'il a dit, il refuse de nous parler, il dit qu'on ne l'a jamais cru ». Anderson était dépité et ça se voyait.
ROSSI : « il dit « elle », en parlant de Darmon ? »
HOTCH : « va a sa rencontre. Sherif connaissait vous Mlle Darmon, infirmière ? »
ANDERSON : « oui, vous savez c'est une petite ville, elle est infirmière remplacente. »
HOTCH : « tout nous laisse à penser qu'elle est impliquée. Elle a travaillé pour chaque victime et pour la grand mère de Stewart »
ANDERSON : « sa grand mère ? Je me souvient, il maintenait qu'elle avait été tuée mais rien ne pouvait le prouver ».
ROSSI : « sherif allons voir Mademoiselle Darmon »
ANDERSON : « bien sur je connait son adresse, elle m'a déjà soigné. Agent Hotchner, Stewart est dans la salle d'interrogatoire, mes coéquipiers savent que c'est vous qui commandez et prenez la relève, je vous laisse faire, bon courage ».
Hotch acquiesça de la tête et regarda Rossi et Anderson quitter le poste. Son téléphone se mit a bipper. Il regarda et vit un message de Morgan.

« Les familles n'ont rien donnés, on rentre au poste ».

Puis son téléphone sonna et il décrocha.

REID : « Hotch, je pense qu'on se trompe »
HOTCH : « explique moi »
REID : « sur la corde de pendaison, on a retrouver du vernis, pour pendre ses victimes, le meurtrier a utilisé un levier, je pense que le tueur est une femme »
HOTCH : « Darmon ? »
REID : « possible. Je pense que stewart était sur ses traces et qui la suivit de peu sur le dernier meurtre ».
HOTCH : « ok, je t'attend ici je vais aller l'interroger, je préviens Rossi il vient d'aller chez Darmon ».

Hotch raccrocha et tenta d'appeler Rossi sans succès, sûrement ne captait-il pas pour l'instant. Il envoya alors immédiatement un message à Rossi « Darmon est suspecte attention ». Sauf que sur les longues routes texanes, on ne captait  toujours pas  … Rossi ne reçu jamais le message.

Hotch approcha de la salle d'interrogatoire et vit Stewart, il avait l'air triste, les yeux dans le vagues, il était petit et chétif. Bronzé et brun, d'un mètre 70 tout au plus. Hotch ressentit alors que ce n'était pas le meurtrier, son instinct lui disait et rare était les fois où son instinct le trompait. Il entra dans la pièce et commença :

HOTCH : « Calleb Stewart ? Je suis l'agent spécial superviseur Aaron Hotchner, FBI »
STEWART : « FBI ? » il leva le regard, reste interdit, surprit et angoissé.
HOTCH : « je vous croit quand vous dites être innocent … et j'aimerai vraiment savoir ce qu'il en est ».

Une lueur apparue dans les yeux de Stewart, personne ne l'avait cru jusqu'à maintenant, ni pour les meurtres ni pour sa grand mère. Il ne voulait plus discuter avec la police, il ne comprenait rien, mais cette agent du FBI était devenu son nouvel espoir ….

Maison de Darmon


Rossi et le sherif était arrivé chez Mademoiselle Darmon. Un petit pavillon, là encore typique de la région, mais isolée des autres, plus aucunes verdures n'apparaissaient. Aucuns voisin aux alentours, un hameau de calme. Le Sherif avait frappé et s'était annoncé:

ANDERSON : « sherif Anderson, Madame Darmon, ouvrez »
DARMON : « une minute » un bruit de clef se fit entendre « Sherif, ca va ? Un Problème. »
Kathellen Darmon était une jeune demoiselle qui paraissait sûr d'elle mais sans prétention. Habillé d'une robe à fleurs, elle portait aussi sur elle un large tablier de cuisine.
ANDERSON : « Madame Darmon, je vous présente l'agent du FBI Rossi, nous enquêtons sur les morts de personnes  âgées intervenus dans la ville. »
DARMON : « ho oui une grande tristesse, mais en quoi puis-je vous aider ? »
ROSSI : « madame, chaque personne décédé était un de vos patients, nous aimerions juste discuter, si vous nous le permettez.»
DARMON : « bien sûr entrez... ».
Katheleen Darmon les laissa entré, souriant légèrement.

Le sherif et Rossi avancèrent vers le salon, Rossi se demandait pourquoi elle portait un tablier de cuisine, il était passé devant la cuisine, rien en cuisine, aucune odeurs ne se faisait sentir et il n'était pas l'heure de passer à table quand deux détonations se firent entendre. Deux cries de douleurs déchirèrent le silence qui régnait sur la maison.
Le sherif et Rossi venait de prendre une balle chacun, de dos. Ils tombèrent au sol. Un flaque de sang en dessous de chacun se propageait. Rossi regarda le sherif, ce dernier ne bougeait plus, Rossi prit de spasme, n'arrivait plus à parler, il gardait la bouche ouverte, ses paupières étaient lourdes, la douleur était grandissante …. Il ferma les yeux et ne vit plus que le noir ….
Debout près de la porte, arme à la main et bras levé, Darmon ne bougeait pas. Puis elle baissa son arme encore fumante et comme parlant à quelqu'un alors qu'elle était seule :

DARMON: « non je n'irait pas en prison ». Son regard était sombre, machiavélique, et elle se mit à rire. Un rire qui glaçait l'air pendant que le Sherif et Rossi était aux sols …. face à la mort.


Dernière édition par lyzy92 le Jeu 30 Juil 2015 - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justiine
Élève à Quantico


Féminin Nombre de messages : 69
Date de naissance : 26/11/2000
Age : 16
Localisation : paris
Personnage préféré : Emily prentiss, derek Morgan et spencer reid
Loisirs : lire et regarder CM, faire les magasin
Date d'inscription : 24/02/2015

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Ven 3 Juil 2015 - 18:05

J'adore la suite❤️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyzy92
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 10/11/1989
Age : 27
Localisation : france
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Jeu 9 Juil 2015 - 15:34

Merciii c'est gentil Very Happy  Je vais pas tarder à rédiger la suite ... Je vais voir si je tue Rossi ..... Ou si je le fait attrocement souffrir !! Twisted Evil
Après tout il ne souffre jamais

& puis développer l'intrigue sur ma Emily et .............. suspence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justiine
Élève à Quantico


Féminin Nombre de messages : 69
Date de naissance : 26/11/2000
Age : 16
Localisation : paris
Personnage préféré : Emily prentiss, derek Morgan et spencer reid
Loisirs : lire et regarder CM, faire les magasin
Date d'inscription : 24/02/2015

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Dim 12 Juil 2015 - 15:10

Toujours pas de suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyzy92
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 10/11/1989
Age : 27
Localisation : france
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 13 Juil 2015 - 11:50

Justiine a écrit:
Toujours pas de suite?

Je travail dessus ardument Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
land-of-mystery
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 732
Date de naissance : 13/08/1989
Age : 28
Localisation : Région Centre
Personnage préféré : Spencer Reid
Date d'inscription : 24/11/2014

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Lun 13 Juil 2015 - 18:44

Ta fic est très prometteuse ! Vivement la suite ! J'aime beaucoup ta façon d'écrire.

Juste, stp, ne tue pas Rossi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyzy92
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 10/11/1989
Age : 27
Localisation : france
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Mer 29 Juil 2015 - 16:14

Une petite suite pour tous ceux qui suivent ma fics ... bonne semaine à vous (je part en vacances Samedi, donc la prochaine suite sera surement en septembre )

Chapitre 3 : Le Dénouement


Chez Darmon

La pièce était sombre …. une légère lumière passait à travers une fenêtre sale qui se trouvait dans un coin. Le sol était dur et le pilier sur lequel il avait son dos encore plus … Il ne voyait qu'une table sur lequel était posé du linge, une machine à laver et des étagères remplis d'outils. Rossi venait d'ouvrir les yeux, ses idées n'arrivaient pas à se mettre en place, il regardait l'espace dans lequel il se trouvait sans pour autant prendre conscience des choses, seul la douleur se faisait ressentir. Quand était la dernière la fois qu'il avait eu aussi mal physiquement ? Il ne s'en souvenait pas … il avait beaucoup souffert dans son cœur lors de pertes d'être chère comme son fils, sa femme ou Erin .. ses douleurs ne l'avaient jamais quitté, il les ressentait chaque jours un peu, mais la douleur physique, elle, qui peut vous tuer … cela faisait bien longtemps. Il se disait dans sa tête « il fallait bien que ça arrive un jour ». Nombreuses avait été les fois où ses collègues avaient été blessés, mais lui, aguérit et peu être chanceux en avait toujours réchappé …. aujourd'hui cela n'allait peut être pas être le cas.
Puis un sursaut, une idée le fit réagir « Anderson ! ». Rossi était attaché contre un pilier sur lequel son dos était appuyé. Il avait si mal, la balle l'avait touché au niveau de la clavicule, il perdait du sang, et le simple faite d'avoir les mains attachés en arrière le rongeait de douleur. Mais il prit de regarder autour de lui, il chercha du regard son partenaire, quand il vit à l'autre bout de la pièce, Anderson, qui lui était attaché à un autre pilier.

ROSSI : « Anderson ! Anderson ! Pour l'amour de dieu répondez !! »

Aucune réponse ne se fit entendre. Il essayait de se détacher mais Rossi devait se résigner, entre sa douleur et les cordes qui l'attachait il n'y arriverait pas. Il soupira, las, la douleur était si forte. Il ferma les yeux comme pour se reposer quand il entendit la porte s'ouvrir,. Il remarqua alors l'escalier dans le coin de la pièce qui montait, il comprit qu'il était à la cave.
Darmon descendit précipitamment, affolée :

DARMON : « vous êtes réveillé ? Bien, bien, avisons maintenant »
ROSSI : « Katheleen, s'il vous plait, j'ai horriblement mal et Anderson semble être au plus mauvais ... »
DARMON « mort vous voulez dire ...  Ce n'était pas intentionnel, moi j'aidai les gens et l'autre là qui se mêle de tout ... »
ROSSI : « Stewart ? » Rossi essayait de la faire parler, tout en cherchant intérieurement une solution.
DARMON : « oui, lui ! Il n'imaginait même pas les douleurs que ressentait sa grand mère, heureusement que j'étais là moi pour les soulager et il s'en ait mélé, j'allai tout perdre !!!! »

Darmon, s'énervait et devenait hystérique, faisant les cents pas dans la pièce. Elle se dit intérieurement « tu dois trouver une solution »

DARMON : « écoutez, ce n'est pas contre vous, mais je n'irait pas en prison après tout le bien que j'ai fait, alors vous restez sage ici et moi je …......... je ne sait pas mais je trouverais ».
ROSSI : « écoutez moi (Rossi avait peur de ses réactions et voulait la rallier à sa cause) On peut trouver des solutions, expliquez moi déjà ce qui s'est passé ». Sa voix était posé, calme voir amical, il renfermait la douleur au plus profond de lui même.
DARMON : « vous le savez !!! »
ROSSI : « non je ne sait pas, expliquez moi, on venait vous voir pour comprendre, expliquez moi …. »
Darmon le regarda, interdite. Elle soupira de dépit. Rossi lui espérait qu'elle parle, d'abord pour avoir des aveux, mais en réalité et surtout pour que Hotch et les autres arrivent au plus vite. La migraine lui venait, son sang coulait, il ne savait pas combien de temps encore il allait tenir.

Poste de Police de Balcon Heigts


Stewart avait les larmes au yeux. Sur son visage la fatigue se lisait à travers ses cernes. La douleur, la peine, la colère et l'angoisse se confondait dans son expression. Il respirait lentement en tentant tant bien que mal de rester calme et posé.

STEWART : « savez vous quand est-ce que pour la dernière fois quelqu'un m'a cru agent Hotchner ? (Sa voix était tremblante, hésitante) Ma grand mère, elle a été toute ma vie, et n'a jamais mit ma parole en doute. Elle allait bien agent Hotchner ».
HOTCH : « expliquez moi pourquoi vous vous être retrouvé sur le lieu du meurtre de Monsieur Hamilton ».
STEWART : « j'ai essayé de l'expliquer mais personne ne m'a cru !! On m'a fait taire et enferme dans une cellule. J'était allez la rejoindre » Calleb commençait a s'énerver.
HOTCH : « qui ça ? »
STEWART : « l'infirmière !!! »
HOTCH : « Katheleen Darmon ? »
STEWART : « oui. Quand ma grand mère est morte j'ai suspecté l'hôpital puis en fouillant je me suis rendu compte que ma grand mère n'était pas la seule à être morte de façon naturel alors que tout allait bien, alors j'ai vu qu'ils avaient tous la même infirmière et je l'ai suspectée. J'ai essaye de prévenir la police, personne ne m'a crut. J'ai essayer de la voir de lui parler mais elle m'a dit qu'elle n'y était pour rien mais que elle aussi s'était aperçu de ça qu'elle allait mener son enquête. La plusieurs vieux ont commencé à mourir et l'autre soir elle m'a appeler, en me disant qu'elle savait qui avait tuer ma grand mère, je devais la rejoindre à l'adresse d'Hamilton mais quand je suis arrivé il était mort !! mort !! je n'y suis pour rien, sa fille est arrivé mais je n'avait rien fait agent Hotchner !!!! Je le jure »

Stewart n'avait pu contenir ses larmes, la fatigue et l'incompréhension faisait qu'il devait se lâcher et pleurer, Hotch le comprenait et son instinct de profiler, qui l'avait rarement trompé le poussait à le croire. Hotch remercia Stewart et se leva, sortant de la salle il attrapa son portable et tentât de joindre Rossi, mais le répondeur était enclenché. Il accéléra le pas en direction du hall du commissariat.
Reid, JJ et Morgan étaient déjà revenu, Reed faisait par aux autres de sa découverte, Morgan lit l'inquiétude sur le visage du Hotch quand il les rejoignit, il n'eut le temps de lui demander d'où celle-ci provenait que Hotch lâcha :

HOTCH : « quelqu'un à des nouvelles de Dave ? »
REID : « nan aucunes »
MORGAN : « un problème Hotch ? »
HOTCH : « Dave est partit chez Darmon avec Anderson, le problème c'est qu'on suspecte une femme, Stewart me confirme que c'est Darmon qui lui a donné rendez vous chez Hamilton, que c'était un piège car il la suspectait d'avoir tué sa grand mère »
JJ : « dans quel but aurait-elle tué sa grand mère ? Et Pourquoi avoir tué ces personnes âgés ? »
MORGAN : « car elle voulait couvrir le meurtre de la grand mère et pour faire taire l'histoire quoi de mieux qu'incriminer Calleb. Au vue de ce que dit Reed, le meurtre a été fait par une femme ça tiendrait. »
REID « reste à savoir pourquoi elle aurait tuer la grand mère de Calleb »
HOTCH : « pour ça il faut lui demander, mais impossible de joindre Rossi et Anderson, on fonce sur place ».
Morgan décrocha son téléphona et composa son numéro fétiche

GARCIA « parle bel inconnu, ta déesse au doigts de fée t'écoute »
MORGAN : « ptit cœur envoi nous sur nos GPS l'adresse de Darmon, Rossi est partit la bas et nous n'avons pas de nouvelle on y fonce »
Garcia était resté figé une micro seconde, voilà une nouvelle qu'elle redoutait, ne pas savoir ce qui arrivait à ses amis.
GARCIA : « c'est fait mon chou, tiens moi au courant et fait attention »
MORGAN : « tu me connais …. »
Sur ces mots, Morgan avait raccrocher, Garcia ferma les yeux un instant priant que rien n'arrive à ses collègues.

Les 4 agents avaient embarqués dans la même voiture, voyant qu'Anderson ne répondait pas, Hotch avait sommé l'équipe policière de Balcon Heigts de venir, 4 voitures les suivaient.

REID : « dans une affaire Quasuel en Oklaoma, un médecin tuait ses patients en fin de vie, abrègent leurs souffrances, évidemment l'euthanasie étant réprimander dans l'état il a été condamner à la peine a perpétuité. Malheureuse, beaucoup de profession dans le corps médical, au contact des patients perdent pied, et beaucoup finissent par attraper cette dépendance de ce dire qu'il sont des dieux ou des héros et qu'ils doivent mettent fin aux vies des patients, abrégent leurs souffrances. Peut-être  que c'est le cas de Darmon, on devrait vérifier ses antécédents. Voir si on trouve d'autres morts naturels mais suspect. Si elle se prend pour ce type de héros et que Calleb la suspectait, ça expliquerait tout. »
MORGAN : « J'espère pour nous que c'est ça et que Rossi va bien, à gauche Hotch »

Hotch prit le virage à gauche, et de là il pouvait apercevoir la maison de Darmon.
Les agents sortirent de la voiture suivit des policiers.

HOTCH : « si c'est elle notre coupable, son état peut-être très grave, n'ayant pas de nouvelles de nos agents mais voyant leur voiture devant la maison, je suppose qu'ils sont là; alors allons y doucement, faisons trois équipes ; que 6 policiers encadrent le périmètre, Morgan JJ par derrière avec 2 officiers et vous deux (en montrant deux autres officiers) avec Reid et moi, on passe par devant ».

Chacun se déploya, à petit pas, l'adrénaline montait, qu'allaient-ils trouver dedans. Hotch se positionna devant la porte, l'arme de Reed posté a son arrière en couverture. De la main il lui fit signe, 3, 2, 1 et il défonça la porte ….
HOTCH : « Katheleen Darmon !!! FBI ».
La première équipe entra quand tout à coup ….............

Aéroport de Londres

A la suite de sa conversation avec Garcia, Emily avait été trop impatience. Elle s'était dépêchée de rentrer chez elle, avait bouclé les bagages et appelé l'agence de voyage. Elle avait réussit à échanger son billet contre un vol de nuit. Déjà assise près d'un hublot dans l'avion elle se mit à penser. Elle avait hâte de les revoir; mais surtout l'un d'entre eux … Hotch. Quand elle avait annoncé qu'elle partait il l'avait encouragé, lui disant qu'elle avait fait le bon choix. Mais les peu d'autres fois où ils avaient eu des contacts, il avait été distant. Elle ne savait pas si au final il lui en voulait ou s'il était triste de son départ. Dans tout les cas elle en été peiné et espérait secrètement avoir une explication à ce sujet. Avant de monter dans l'avion elle avait prit le temps de prévenir par sms Héléna de son départ avancé, message auquel cette dernière avait juste répondu :

«  la vie passe très vite, apprend à profitez d'elle, fonce et ne te retourne pas, je veille sur notre unité ».

L'avion décolla. Emily avait un léger sourire au lèvres, à l'idée de les revoirs, mais n'imaginait pas une seconde le drame qui se déroulait au même moment pour son ancienne équipe ...


Dernière édition par lyzy92 le Jeu 30 Juil 2015 - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
land-of-mystery
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 732
Date de naissance : 13/08/1989
Age : 28
Localisation : Région Centre
Personnage préféré : Spencer Reid
Date d'inscription : 24/11/2014

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Mer 29 Juil 2015 - 16:59

Que de suspense ^^

Juste une petite remarque, c'est Reid, pas Reed. Oui, comme c'est mon perso préféré, ça me choque XD.

Septembre pour la suite ? Cela va être long Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lyzy92
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 10/11/1989
Age : 27
Localisation : france
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Jeu 30 Juil 2015 - 10:51

land-of-mystery a écrit:
Que de suspense ^^

Juste une petite remarque, c'est Reid, pas Reed. Oui, comme c'est mon perso préféré, ça me choque XD.

Septembre pour la suite ? Cela va être long Wink

Mille excuses Embarassed :bag: flower mais j'ai changé son nom dans tout les chapitres (en espérant ne pas en avoir oublié un !)

J'espère que la suite te plait Wink Promit j'essayerait de ne tuer personne .... Naaaaan je peux pas promettre suspence ! diablo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EmilyPrentiss13
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 82
Date de naissance : 25/06/1997
Age : 20
Localisation : Berre l'Etang
Personnage préféré : Emily Prentiss !!
Loisirs : Regarder des series comme CM et The Mentalist, lire et écrire
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   Mar 18 Aoû 2015 - 11:24

Oh j'adore trop ta ff ! J'ai hâte de connaître la suite mais je suis pas sur de pouvoir tenir jusqu'à septembre! Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais sans eux ... Jamais sans toi ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans yeux et sans mains de Jacques Lebreton
» Jamais, ô grand jamais ...
» Recherche biscuits secs sans oeufs et sans farine de blé
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» gâteau à la banane sans oeufs et sans PLV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: