Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trapped Underground

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie Weasley
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Date de naissance : 10/04/1987
Age : 30
Localisation : Paris
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Séries US/UK, mon chéri, le cinéma, le Grand Rex, la musique
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Trapped Underground   Mar 4 Juin 2013 - 1:25

Hello les filles, voilà une fanfiction que j'ai commencé à plublier sur un site exprès de FF
J'espère qu'elle vous plaira, voici le début de ma fiction.
C'est un Derek x OC

Disclamer : Tous les personnages de cette fanfiction ne m’appartienne pas sauf le méchant de l’histoire ainsi que Melinda.

------------------------------------------------

INTRO

Je suis dans un ascenseur, en train de monter au FBI BAU, cet immeuble est si grand, j’ai l’impression que je ne vais jamais m’arrêter. Je respire un coup et il s’arrête enfin au 13ème étage. Je sens la sueur commencer à perler mon front et l’arrière mon cou, les mains remplis de papiers.
Je sors de ce lieux, me dirigeant vers ce fameux bureau où l’on m’attendait de pied ferme. Je monte encore quelques marches, pour me trouver cette fois devant une porte, je tourne le plus lentement la poignet et me retrouve face à face à une «équipe, qui était assise autour d’une table. Tous me dévisagent. L’un des hommes étant assit se lève et vient à ma rencontre. Il me prend par l’épaule et me pousse vers ses camarades.

« - Je vous présente notre nouvelle recrue, déclare-t-il, le sourire aux lèvres. »

Je viens en un rien de temps de perdre ma langue, c’était la première fois que je rencontrais une telle équipe, je venais de sortir de l’école, après 15 ans d’études et de travailles là-bas. J’étais complètement lâchée dans la nature.
Une jeune femme blonde, grande, svelte s’approche de moi, constatant surement ma nervosité.

« - Ne t’en fais pas, nous n’allons pas te manger, me rassura-t-elle. Je m’appelle Jennifer, mais ici on me surnomme JJ. Comment t’appelles-tu ?
- Je... Je m’appelle Melinda, balbutiais-je, ne trouvant pas mes mots.
- Je suis enchantée de te rencontrer. Et bienvenue dans l’équipe ! »

Je m’incline pour la remercier. Elle m’entraine s’en hésiter vers la table ronde où ils sont tous installés. JJ me fait une place entre elle et un collègue. Ils font un tour de table pour se présenter. Celui qui se trouve à ma gauche est donc l’agent Derek.

« - Melinda vient nous rejoindre dans l’équipe pour approfondir son expérience dans le domaine du profiler tout comme nous. Je vous demanderais donc de l’accueillir comme il se doit pour qu’elle puisse se sentir à l’aise. On a tous été dans le même cas qu’elle lors de notre premier jour mais on a toujours su trouver note place, donc faites-en de même, fit l’agent qui m’avais accueillit en premier, celui-ci avait l’air un tantinet sévère dans sa façon d’agir, mais s’était sûrement une carapace.
- Je ne demande pas grand-chose, juste à travailler, m’exprimais timidement.
- Mais pour nous c’est important que l’équipe s’entende bien avec tout le monde, même si nous venons de tous les horizons et que nous sommes tous différents. »

Apparemment, il ne fallait pas que je contrarie monsieur à ce sujet-là, si ça lui tenait à cœur, alors je le ferais, et de toute évidence, je préférais également travailler dans une bonne ambiance, je n’en serais que plus productive.
Il allume un ordinateur et une personne apparait dedans. Encore une seconde blonde, mais qui n’a pas du tout la même corpulence que JJ et qui à l’air beaucoup plus folle, niveau goodies.

« - Garcia, nous te présentons notre nouvelle recrue, Melinda, dit l’agent Hochtner.
- Oh, je suis ravie de te connaitre, s’enthousiasma-t-elle, sautant sur son fauteuil.
- Tu as de la chance, elle connait quelques petites choses en plus sur l’informatique, vous devriez vous entendre, ajouta Hotch’. »

En effet, Garcia allait devenir une de mes meilleures amies et confidentes dans l’équipe. JJ était un peu comme une mère protectrice. Toujours là à donner des conseils entre femmes. J’avais retrouvé en Rossi et Hotchner des pères que je n’avais jamais eus. Morgan et Spencer étaient un peu comme des frères pour moi. C’était devenu un peu comme ma deuxième famille. J’étais heureuse d’avoir pu rentrer dans cette équipe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
viveslesaltosrouges
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 165
Date de naissance : 08/10/1984
Age : 32
Localisation : A la table ronde où se sont réunis Doyle, Foyet, Buford et Enkel pour préparer notre prochain sale coup contre nos p'tits fédéraux...
Personnage préféré : A vrai dire, j'en sais rien...
Loisirs : C'est quoi, un loisir? Ca sort quand en dvd ce film?
Date d'inscription : 01/06/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mar 4 Juin 2013 - 12:22

Ta fiction est terminée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie Weasley
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Date de naissance : 10/04/1987
Age : 30
Localisation : Paris
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Séries US/UK, mon chéri, le cinéma, le Grand Rex, la musique
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mar 4 Juin 2013 - 19:26

La vraie sur word elle est encore cours, j'ai déjà deux chapitres de disponibles mais en fait je me suis trompée ^^ je voulais la mettre dans en cours :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morganette
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1096
Date de naissance : 01/09/2000
Age : 16
Localisation : A Quantico, au B.A.U., en train de me faire arrêter pour agression sur agent fédéral (je voulais juste faire un câlin moi !!)
Personnage préféré : Derek Morgan... MON CHOUCHOU <3
Loisirs : Esprits Criminels !!!! (nan sans blague ^^) Lire !!! (Particulièrement les romans à l'eau de rose... vi vi je sais je sais je suis une guimauve vivante) Le piano, le dessin et la natation !!
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mar 4 Juin 2013 - 21:20

J'aime bien sourit0
Trop court pour juger le niveau, mais je trouve ça mimi tout plein angel

Continues, moi ze veux une suite faim1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie Weasley
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Date de naissance : 10/04/1987
Age : 30
Localisation : Paris
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Séries US/UK, mon chéri, le cinéma, le Grand Rex, la musique
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mar 4 Juin 2013 - 21:29

/NOTE/ Merci beaucoup pour te review Mackenzy ! J’espère que ce chapitre vous plaira. Les choses sérieuses commencent. Tenue de soirée de Melinda http://www.mode-tendance-by-helline.fr/wp-content/uploads/2012/12/robe-de-soiree-fourreau-rouge-noeuds.jpeg mais en vert émeraude.

/Chapitre 1/

Ca fait maintenant un an que je suis au BAU, je me suis bien intégrée, ils me considèrent tous un peu comme une petite sœur. Je fais partie des plus jeunes, bien que je n’ai que 30 ans. J’ai passé plusieurs années à l’école, pour étudier le profilage, faire des stages et quelques emplois. J’avais postulé il y a un an et demi pour ce poste, j’ai passé six mois à faire les concours d’entrées, qu’ils soient physiques ou sportifs. Je ne suis pas une intelligente née, mais j’y ai mis toute ma motivation pour réussir à rentrer dans cette équipe, et j’en suis très heureuse.
Ce soir, nous fêtons ma première année tous ensembles, nous sommes invités chez Rossi, je l’en remercierais jamais assez de m’avoir prêté sa maison, pour accueillir tout le monde, mon appartement ne m’aurait pas suffit. J’ai promis à Rossi de l’aider pour préparer le buffet, Morgan s’est également proposé lorsque nous nous étions quitté avant de rentrer chez nous nous préparer. Il s’est même mit à disposition pour devenir mon chauffeur, n’ayant aucun moyen de transport à part le métro ou le taxi.
Morgan est d’ailleurs présent, devant ma porte, en train de m’attendre, il vient tout juste de sonner. Je lui envoie un SMS, m’excusant des quelques minutes de retard que j’aurais, n’étant pas entièrement prête. Je le laisse poireauté dans le couloir, le temps que je finisse.
Ca faisait depuis si longtemps que je n’étais pas sortie, je crois, que si je m’en souviens, ça datait de ma dernière promo, lorsque j’avais 24 ans. J’étais tellement prise par le boulot et mes derniers projets, j’avais besoin m’échapper un moment. Enfin prête, je ne fais plus attendre trop longtemps mon chauffeur. Je prends ma veste, et lui ouvre l’accès à ma vie privée, alors que je ne l’avais encore jamais fais pour aucun des membres de l’équipe depuis que je suis arrivée.

« Tu es sublimes Melinda, complimenta Derek, me zieutant de haut en bas. »

Je lui laisse le plaisir de me reluquer, j’aime les compliments, je suis une fille, c’est normal non vous ne trouvez pas ? Que celui qui n’aime pas les compliments, est un insensible. J’avais pour une fois, le droit de me montrer sous mon meilleur jour, pas en uniforme, pas en pantalon ou quoique se soit, ma féminité était comblée de sortir de sa coquille.
Arrivé à sa voiture, il m’ouvre tel un gentleman, lui, vêtu d’un costar noir, avec un nœud-pape, je ne peux m’empêcher de le toiser. Je monte, et il me rejoint côté passager.

« - Tu sais que toi aussi, tu n’es pas mal du tout, avouais-je, tortillant mes doigts avec fébrilité. »

Il se contente de me sourire.
Une heure de route, nous suffit pour débarquer dans le parking de la maison de Rossi. Je n’ai pas pour habitude de faire des soirées ainsi chez les autres, si j’avais une maison comme celle-ci, je pourrais faire autant de fêtes que je le souhaiterais et pourraient inviter toute l’équipe sans me soucier de la superficie du lieu. Rossi nous accueil en venant nous chercher. Nous recevons Derek et moi de nouveaux éloges sur nos tenues, disant même que nous ferions un beau couple.

« - Voyons Rossi, ne dis pas de bêtises, se défendit aussitôt Derek. Par où commençons-nous ? »

Il nous emmène à l’intérieur de sa maison, nous laissant entrer dans sa vie. Nous pouvons voir que quelques photos de familles y sont posées sur des meubles ou sont accrochées sur quelques murs. Ma curiosité me pousse à examiner d’un peu plus près ses souvenirs sur papiers.

« - Votre femme n’est pas là ? »

Un silence s’installe, je le sens mal à l’aise face à ma question. Ais-je fais une gaffe ?

« - Ma femme est morte il y a quelques années à cause d’une de nos missions, exposa tristement Rossi. »

Je me sens gênée. Je savais bien au fond de moi que je n’aurais pas le demander. Je lui fais par de mon regret à ce sujet-là, me faisant pardonner, il accepte. Il nous montre tout ce qu’il reste à faire, cherchant un moyen de remettre une ambiance plus neutre. Je me charge de dresser la table pendant que Morgan et Rossi se chargent du buffet à boissons et à encas.

« - J’espère que tu n’as pas mal prit le fait qu’elle t’a posé cette question ?
- Non, même si je m’y suis fais, ça reste juste encore douloureux. De toute façon, je savais qu’elle finirait par me le demander un jour où l’autre.
- Dis-moi, tu penses quoi de Melinda ?
- Dans quel sens ? Professionnel ?
- Vie privée.
- Pourquoi veux-tu avoir mon avis à ce sujet-là ? Je ne suis pas là pour la juger en dehors de son professionnalisme. »

Ils s’arrêtent de parler de moi quand je passe récupérer ce qu’il me manque. Je prends le soin de prendre tout ce qu’il me reste à ajouter sur la table, verres, décorations, serviettes, comme ça je n’ai plus à faire des allers/retours, ce que je fais toutes les dix minutes. Morgan m’observe, faisant attention à ce que je n’entende rien à leur conversation entre hommes.

« - Je ne te demande pas de la juger, mais de me dire si tu penses comme moi que c’est quelqu’un qui pourrait être stable en général.
- Je pense qu’elle l’est, mais elle a sûrement un côté insensible et elle n’est pas du genre à sortir tous les soirs comme tu le ferais. Tu t’intéresses à elle ?
- Je suis juste curieux de savoir ce qu’en pensent les autres.
- Depuis quand t’intéresses-tu à ce genre d’avis ?
- Je ne sais pas, j’essaie juste de la cerner. De toute façon, je suis toujours avec Emily.
- Tu la voies de temps en temps ?
- On fait de notre mieux pour cela, un coup je vais la voir en France, et l’autre fois elle vient me voir !
- Tu sais qu’elle ne nous donne pas beaucoup de nouvelles ?
- Elle a peur de vous déranger ou que vous preniez toujours aussi mal le fait qu’elle ne vous a pas dis tout de suite qu’elle n’était pas morte.
- Pourtant, ça date cette histoire.
- Tu la connais aussi bien que moi. »

Je reviens au près d’eux, prétextant ne plus avoir à faire quoique se soit, en réalité, j’avais juste envie d’être en compagnie de quelqu’un. Je n’avais plus l’habitude de me retrouver seule. Pendant que nous ne sommes pas en mission, je suis toujours en train de dormir ou sur des dossiers, je déteste rester sans faire quelque chose ou sans que je sois sans personne à qui parler. Mes années dans mes anciens travails et à l’école, je m’étais habituée à être entourée. J’ai passé trop d’années, vieille fille. Je ne voulais plus que ça recommence. Parfois, j’arrivais à faire des crises d’angoisses. Je sais que ce n’est que psychologique, mais certains évènements de mon passés m’ont fait devenir introverti, même si parfois je pouvais me montrer insensible, au fond, je suis tout le contraire, je manque tellement de contraire, je manque tellement de confiance en moi. Tout n’est que carapace.
Nous terminons les préparatifs, Rossi se retire, le temps pour lui de se changer et d’être plus à l’aise. Il me laisse avec Morgan. Ma bouche reste muette, ne sachant pas quoi dégoter comme sujet de conversation qui pourrait l’intéresser. Nous nous contentons de nous fixer tous les deux, sans prononcer un mot. Ça n’est qu’au bout de dix secondes, que je cède et finis par sortir dehors, pour attendre les autres, mal à l’aise, face au charisme de mon équipier. Je savais qu’il était bourré de charmes, mais pas au point de me troubler. Les bras croisés contre ma poitrine, je patiente, espérant voir les autres arrivés. Je ne me rends pas compte que Morgan continue de me contempler, accoudé contre un mur, près de la porte d’entrée.
La première voiture finie par pointer ses phares. Aveuglée par leurs lumières, je ferme les yeux, le temps qu’ils les éteignent. C’est Garcia et Spencer qui arrivent en premiers chez Rossi. Nous allons saluer, jusqu’au moment où l’agent Morgan me coupe dans mon élan et me devance tout en prenant le temps de me frôler.

« - Non mais eh, dis, ne te gêne pas dis donc, râlais-je.
- Pardon, MADAME, je suis la VIP de la soirée, grogna-t-il, avec ironie.
- Mais elle l’est, c’est pour ses un an que nous sommes ici, Derek, objecta affectueusement Garcia.
- Excuse-loi, Baby Girl, fit-il, faisant sa petite moue d’ange, comme si, Garcia allait céder à son charme et lui pardonner. Il lui fait une bise.
- Tu as de la chance, je te pardonne, articla Garcia, heureuse du bisou reçue. »

Spencer et Garcia finissent par me dire bonjour.

« - Si nous rentrions ? Il fait frisquet ce soir, recommanda Spencer, se frottant les bras pour se réchauffer.
- Allez-y, j’attends les autres, annonçais-je.
- Oh non, tu attends à l’intérieur avec nous, c’est ta soirée ma belle, lança Morgan. »

Il m’agrippe par les épaules et m’amène vers le salon principal de chez Rossi. Celui-ci, ayant entendu une voiture, se joint à nous, habillé classe, mais à son aise. Par reflexe, je donne des coups d’épaules pour que Morgan enlève ses mains. Il le fait aussitôt. Rossi commence à mettre un fond de musique. Les hôtes manquants parviennent à parader dans le salon au fur et à mesure que nous patientons.
Tout le monde est enfin là, Rossi et Morgan commencent à nous servir le champagne.

« - Rossi, tu as toujours su nous accueillir, constata Hotchner, levant son verre vers son vieil ami.
- Faisons d’ailleurs un petit toast, à notre recrue qui fête ses un an cette année, commença Rossi, remerciant d’un clin d’œil les louanges de son chef.»

Tous lèvent leur verres remplit vers moi, me sortant leurs plus beaux sourires. Mes yeux font se posent sur chaque personnes présentes, montrant une certaine reconnaissance, face à la patiente qu’ils ont su me montrer au fil des mois. Je finis mon tour par l’agent Morgan. Ce dernier, me fait un clin d’œil et incline la tête.

« - Nous sommes très heureux de t’avoir dans notre équipe, ajouta Hotchner. Nous espérons que tu restes le plus longtemps possible avec nous. »

Je suis touchée par tant de générosité de leur part, je ne m’y attendais pas du tout. Je prends le temps de leur faire la bise à chacun d’entre eux. Au passage de Morgan, sans que je n’y fasse attention, il me tient avec douceur le visage, j’en frissonne et détourne rapidement mon visage vers Garcia pour ne pas m’attarder sur lui. Est-ce un jeu de séduction qu’il était en train de tenter d’installer entre nous ou était-il tout le temps comme ça, aussi tactile avec les filles ?

« - Si nous passions à table ? Exigea Rossi. »

Nous acceptons tous cette idée, puis nous nous dirigeons vers le buffet de hors d’œuvre avant de passer au plat de résistance.
Au fil de la soirée, nous nous amusons comme des adolescents. Je ne savais pas qu’ils avaient gardé une âme d’ado fêtards. Le buffet vide, nous décidons de nous mettre définitivement à table. Spencer et Rossi font le temps d’une soirée les serveurs et s’en amusent en bafouillant quelques phrases comme s’ils en étaient vraiment.

« - Madame, puis-je vous servir du caviar ? Dit-il avec sérieux, bien qu’au fond s’était ironique.
- Volontiers monsieur, ricana JJ. »

Il ne lui sert pas du caviar, mais de la salade à l’italienne, car oui, Rossi nous avais concocté un repas spécial venant de son pays. J’étais gâtée, sachant que j’étais d’origine italienne également. Parfois même, pendant la soirée, nous nous échangeons quelques mots dans notre langue natale. Certains qui ne nous comprenais pas nous demander une traduction, mais nous nous en amusions en gardant pour nous nos traductions, le temps de les laisser nous haïr pendant quelques secondes jusqu’à ce que nous nous dévoilons au grand jour, mais nos paroles en italien n’avait rien d’extraordinaire. Nous avions donc droit à des « - Ah, ce n’était que ça... » Ou à des « - Ah OK ! ».
Avant de passer au dessert, JJ et Spencer sont les premiers à se mettre à danser sur une piste totalement improvisée. Une chanson douce est lancée (http://www.youtube.com/watch?v=Oa-ae6_okmg ), Hotchner en fait de même avec Garcia, il ne reste plus que Rossi, Morgan et moi, le trio de la journée qui ne se lâchent plus, ou presque. Blake revient des toilettes à ce moment précis et Rossi s’empresse de la faire tournoyer en couple à son tour. Encore une fois, je suis sûrement maudite pour que je me retrouve toujours avec lui. Je préfère les dévisager, plutôt que Derek. Ma tête suppliait un des garçons de mon «équipe de venir me chercher et de m’échanger contre l’une de mes cavalières, mais mes pensées ne furent pas exaucée. Le temps que je réalise que Derek m’invitait, j’étais déjà encerclée par ses bras musclées qui ne souhaitaient visiblement pas que je m’en aille vu la façon dont ils me serraient.

« - Ne fait pas la timide avec moi, me murmura-t-il délicatement à l’oreille. »

Ca voix grave et sa corpulence devait en faire fantasmer plus d’une. Je ne comprendrais pas que Garcia n’est pas cédée à un tel personnage. Je suis sûre qu’il usait de son sex-appeal pour en séduire plus d’une ou même pour le travail afin d’obtenir ce qu’il désire.

« - C’est un trait de ma personnalité Morgan, argumentais-je.
- Allons, ne m’appelle pas Morgan, mais Derek. Nous nous connaissons depuis un an, finit le vouvoiement, continua-t-il, me faisant tourner à son rythme sur cette chanson calme. »

Je me tus, lui en fait de même. Nous ne faisons plus qu’écouter la musique, une deuxième chanson retentit ( http://www.youtube.com/watch?v=9N-U8GHFEds ), je ne peux m’empêcher de m’éclater à marmonner les paroles dans un italien bien articulé. Ben sûre, au moment où la fille chante, nos regards se croisent. C’était comme une évidence.
Nos yeux établissent un contact, décidément, ils ne peuvent se résister. On me prend soudainement un bras. C’est Spencer qui nous interpelle.

« - Pourrais-je t’emprunter Melinda ? »

Il ne semble pas emballé mais il approuve quand même. Je suis soulagée de changer de partenaire. Garcia est contente, elle est avec son ami Derek. Je me sens étrangement, plus sereine, voyant que ce genre de regards que je croise, ne me troublent pas. Nous finissons sur musique beaucoup plus dansante, à la limite de la salsa en couple (http://www.youtube.com/watch?v=2LaWgQmvRpE ).
Je me lâche, me laissant guider par mon partenaire qui sait parfaitement bien danser. Cette chansonnette italienne nous fait rigoler, remarquant ainsi que tout le monde sait très bien danser. Elle avait aussi le don de nous rendre joyeux. A la fin, nous nous félicitons de cette chorégraphie.
Nous retournons à table pour déguster le dessert que Rossi avait commandé pour nous. Il nous le ramena. Il avait l’air délicieux, on s’en léchait les babines.
Nos assiettes vides, nous aidons tous Rossi à tout nettoyer, nous congratulons sa soirée sous des applaudissements entièrement mérités. Il est maintenant l’heure de partir pour tout le monde. Je reprends mon chauffeur, les « adieux » fais. Nous sommes tous exténués.
Sur le parking de mon immeuble, nous nous arrêtons quelques instants le temps pour moi de me séparer de Derek.

« - Est-ce que je te fais peur ? Me questionna-t-il brusquement.
- Pourquoi ? Hoquetais-je en levant un sourcil.
- C’est ce que tu me fais croire en tout cas quand je tente de m’approcher de toi !
- Je ne vois pas de quoi tu parles, mentis-je. Je vais te laisser, je suis fatiguée. »

Derek était déçue, il avait saisit ma réaction. Je n’étais pas prête à parler de choses qui pouvaient possiblement me contrarier et nous créer une dispute inutile. Et qu’est-ce que ça pouvait lui faire ?
Avant que je ne sorte de la voiture, il retient une de mes mains. Je me tourne vers lui.
« - Quoi ? Râlais-je.
- Rien..., se résigna-t-il, me laissant partir. »

Il part sans ajouter un mot, quant à moi, je rentre chez moi et me couche aussitôt, épuisée par cette journée riche en émotions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morganette
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1096
Date de naissance : 01/09/2000
Age : 16
Localisation : A Quantico, au B.A.U., en train de me faire arrêter pour agression sur agent fédéral (je voulais juste faire un câlin moi !!)
Personnage préféré : Derek Morgan... MON CHOUCHOU <3
Loisirs : Esprits Criminels !!!! (nan sans blague ^^) Lire !!! (Particulièrement les romans à l'eau de rose... vi vi je sais je sais je suis une guimauve vivante) Le piano, le dessin et la natation !!
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mar 4 Juin 2013 - 22:35

Pas mal du tout, hâte de voir la suite super1

Juste un tout pitit bémol sur certaines fautes de phrase, mais c'est rien du tout sourit0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie Weasley
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Date de naissance : 10/04/1987
Age : 30
Localisation : Paris
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Séries US/UK, mon chéri, le cinéma, le Grand Rex, la musique
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mar 4 Juin 2013 - 22:49

Contente que ça te plaise alors.
Pourrais-tu me dire les fautes de frappes ? Parfois je ne les vois pas toute ou alors ça me parait tellement évident dans ma tête, alors qu'en fait, non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morganette
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1096
Date de naissance : 01/09/2000
Age : 16
Localisation : A Quantico, au B.A.U., en train de me faire arrêter pour agression sur agent fédéral (je voulais juste faire un câlin moi !!)
Personnage préféré : Derek Morgan... MON CHOUCHOU <3
Loisirs : Esprits Criminels !!!! (nan sans blague ^^) Lire !!! (Particulièrement les romans à l'eau de rose... vi vi je sais je sais je suis une guimauve vivante) Le piano, le dessin et la natation !!
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mer 5 Juin 2013 - 17:46

Emilie Weasley a écrit:
Contente que ça te plaise alors.
Pourrais-tu me dire les fautes de frappes ? Parfois je ne les vois pas toute ou alors ça me parait tellement évident dans ma tête, alors qu'en fait, non.

Oui j'ai hate de voir la suite !

C'est fou moi aussi ! Quand je relis parfois de vieux textes, je me rends comtpe qu'i lmanque carréement des mots ^^"
Alors pour tes fautes, enfaîte c'est plus dans le sens, que moi ça me gêne (alors après c'est peut-être moi hein pale ) Et je suis désolée, il est vrai que j'aurai dû plus développé ma remarque hier soir merci1
Par exemple quand tu écris :
Citation :
mais j’y ai mis toute ma motivation pour réussir à rentrer dans cette équipe, et j’en suis très heureuse
moi j'aurais plutôt mis "mais j'avais mis toute ma détermination pour réussir (...) et j'en étais aujourd'hui très heureuse" puisqu'elle a maintenant intégrée l'équipe au moment ou elle parle, et en plus, le "y" renvoie à "pour réussir à rentrer dans cette équipe (...) qui est répété derrière. Enfin je pense oufouf1
Ou par exemple, tu conjugues les verbes de dialogue au passé (simple il me semble) alors que tu décris les scène au présent... Mais après, c'est aussi peut-être moi qui ai l'habitude d’écrire tou tau passé oufouf1
Voilà, je n'ai rien d'autres qui me vienne à l'esprit, mais ne t'inquiète pas, ce n'est pas non plus illisible comme certaine fic' super1 Et je voulais te dire que ce n'étais pas méchant, je voulais juste t'avertir, pas te casser en deux genre 'c'est bourré de fautes, laisse-tomber' et pas non plus pour chipoter oufouf1

Continues, je suis fan, j'ai hâte !!! sourit0 :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie Weasley
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Date de naissance : 10/04/1987
Age : 30
Localisation : Paris
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Séries US/UK, mon chéri, le cinéma, le Grand Rex, la musique
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mer 5 Juin 2013 - 19:01

Merci beaucoup pour tes encouragements
J'essaie de faire un maximum attention aux fautes, aux répétitions, mais comme j'ai un manque de vocabulaire, parfois je me répète ^^ Je fais en sorte de regarder sur des dictionnaire de synonyme pour trouver d'autres mots et puis ça m'enrichit ma culture personnelle des mots.
La suite je la mettrais demain. Et merci pour ta remarque encore une fois, ne t'en fais pas, je ne le prends pas du tout mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morganette
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1096
Date de naissance : 01/09/2000
Age : 16
Localisation : A Quantico, au B.A.U., en train de me faire arrêter pour agression sur agent fédéral (je voulais juste faire un câlin moi !!)
Personnage préféré : Derek Morgan... MON CHOUCHOU <3
Loisirs : Esprits Criminels !!!! (nan sans blague ^^) Lire !!! (Particulièrement les romans à l'eau de rose... vi vi je sais je sais je suis une guimauve vivante) Le piano, le dessin et la natation !!
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Mer 5 Juin 2013 - 22:44

Emilie Weasley a écrit:
Merci beaucoup pour tes encouragements
J'essaie de faire un maximum attention aux fautes, aux répétitions, mais comme j'ai un manque de vocabulaire, parfois je me répète ^^ Je fais en sorte de regarder sur des dictionnaire de synonyme pour trouver d'autres mots et puis ça m'enrichit ma culture personnelle des mots.
La suite je la mettrais demain. Et merci pour ta remarque encore une fois, ne t'en fais pas, je ne le prends pas du tout mal.

De rien,vivement demain alors yes_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilie Weasley
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Date de naissance : 10/04/1987
Age : 30
Localisation : Paris
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Séries US/UK, mon chéri, le cinéma, le Grand Rex, la musique
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Jeu 6 Juin 2013 - 10:41

Et voilà le chapitre 2 =)

/Chapitre 2/

Quelque chose me dérange dans mon sommeil, une sonnerie, une vibration forte. Je me réveil brutalement, détestant ce genre de chose. J’attrape rapidement mon téléphone, le nom de mon chef, Hotchner s’affiche dessus. Encore une nouvelle mission pour nous qui ne peut pas attendre demain je suppose. Je tente de prendre une voix stable et non brouillée à cause de la fatigue et décroche.

« - Ouuuii..., murmurais-je difficilement. J’avais l’impression qu’on m’avait retiré ma voix tellement je m’entendais à peine.
- Il faut que tu nous rejoignes dès que tu peux au bureau, nous avons une affaire urgente de dernière minute à traiter, expliqua clairement le chef.
- Je ferais ce que je peux pour me déplacer !
- Essaie de demander à quelqu’un qui n’est pas encore arrivé. J’y suis déjà avec Garcia, Rossi.
- Je te laisse, sinon je vais arriver encore plus en retard si on ne raccroche as. »

Je clos la conversation, lui raccroche à la limite au nez. Je pensais pouvoir avoir un minimum d’heures de sommeil, mais c’est raté. Mon portable vibre. Je reçois un SMS de Derek peu de temps après expliquant qu’il viendrait me chercher, n’étant pas encore partit de chez lui et sous les ordres de Hotchner. Je n’ai pas vraiment le choix d’accepter, je n’ai aucuns moyens de transports à part le taxi, et ça coûte cher. J’en ai un peu assez de devoir dépendre des autres pour me promener dans la ville. J’accepte sa démarche volontaire et il m’annonce qu’il sera là d’ici 30 minutes. Je m’empresse de me préparer jusqu’à ce qu’il arrive.
Nous sommes au BAU, je trouve Derek courageux pour prendre le volant alors que notre sommeil a été réduit. Nous entrons en trombe, tout le monde est déjà présent, nous sommes les derniers à entrer. Ils ont la mine déconfite suite à la nouvelles qu’ils ont apprit.

« -Veuillez vous asseoir, ordonna Hotch’. Rossi a reçu un appel disant anonyme indiquant qu’on avait kidnappé le fils de JJ et son mari. »

Il affiche deux photos des portés disparus. Nous sommes tous désolés pour JJ, celle-ci se met à pleurer. Strauss essaie de la consoler.

« - Nous ne savons pas pourquoi exactement il les a enlevé. Il a dit qu’il le rappellerait dans la matinée, nous devons donc attendre, explique notre chef.
- Que faisons-nous en attendant ? Demanda Garcia, les larmes aux yeux.
- Toi Garcia, tu vas commencer à chercher dans leur relevé de téléphone, bancaire etc... Afin de voir s’il n’y a pas quelque chose d’anormal. Quant à nous, nous allons chercher dans les anciens dossiers non classé que JJ a clos. »

Il sort de sous la table trois cartons pleins de dossiers sans réponses définitives.
« - JJ, si tu veux te reposer, n’hésite pas à nous le dire, nous te donnerons volontiers un jour de congé pour respirer, annonce Hotch’.
- Non, je ne pourrais pas rester les bras croisés, pleura-t-elle. »

/Il est 2h du matin, la sonnette retentit chez les Jareau. Le père ouvre la porte, intrigué. Il voit un homme ensanglantée, suppliant de l’aider. Il hésite un instant avant de se lancer. Il aperçoit l’homme tenant un objet dangereux dans ses mains et qui le pointe vers lui. Il l’emmène à l’intérieur de chez elle, pendant que ses enfants dormaient. Elle s’empresse d’aller dans la salle de bain pour prendre la trousse à pharmacie, puis c’est le trou noir en quelques secondes, ressentant sur le coup avant de s’évanouir.
L’enfant des Jarreau dormait à point fermé quand soudain, il entend la porte de sa chambre s’ouvrir avec fracas. Un homme qui n’est pas son père entre. Effrayé, il s’échappe de son lit. Voulant attraper l’enfant, celui-ci réussit à le lui échapper des mains lorsqu’il passe sous ses jambes. Il râle un coup et il se met à le chercher partout dans la maison.
Le petit Jareau se cache sous l’escalier où un débarras s’y est implanté. Il ne respire plus et ne bouge plus.

«- Où es-tu sale mioche ? »

Il entend les pas de son ravisseur dans les escaliers, il se demande combien de temps il va pouvoir se cacher. S’assurant que l’homme ne soit plus dans les environs, il sort de sa parfaite cachette et par à la recherche de son père à l’étage supérieur. Il le trouve allongé, le visage en sang. Il le secoue mais il n’y arrive pas, sûrement trop inconscient à cause de la force du coup porté sur lui.
C’est là qu’une main se pose sur sa bouche avec un mouchoir, puis à son tour, il s’endort, manquant de respiration.
L’homme transporte les corps dans sa fourgonnette et s’enfuit sans faire de bruit pour ne pas éveiller les soupçons sur lui des fois que des voisins l’aurait aperçu./
Nous avons passés tout l'après-midi à chercher le moindre indice sur notre kidnapper d'enfants, en vain. C'est bredouille qu'une partie de l'équipe part déjeuner pendant que moi, je reste encore là, le nez dedans avec Morgan, Rossi, Hotchner et Garcia. Notre chef avait obligé JJ à prendre une pause, la voyant perdre patiente.

« - Je ne comprends pas et ça a le don de m'énerver, grogna Hotchner.
- Nous finirons bien par trouver un indice, rassura Rossi. Aucun criminel ne nous échappe. »

Hotch n'est pas convaincu. Il déteste quand quelqu'un ose s'attaquer à un membre du Bau, ils sont un peu comme ses enfants.
J'ai l'impression de ne plus lire les lignes dossiers, mes yeux souhaitent arrêter mais la tête me contredit et préfère continuer, se mettant à la place de cette pauvre JJ, je crois que j'aurais encore plus mal réagit qu'elle.
Le portable de Rossi cherche à communiquer avec son détendeur. Il le prend et le met en haut parleur. Plus personne ne fait un bruit.

« - Re bonjour Rossi, dit une voix mystérieuse et grave.
- Que voulez-vous
- Minute, chaque chose en son temps. Êtes-vous avec vos collègues ?
- Une partie oui, affirma-t-il. »

Le suspense est à son comble. Est-ce que le Jarreau allait bien ? Nous nous regardons tous un part un. Nous attendons surtout cette réponse.

« - Bien. J'ai une proposition à vous faire, avoue-t-il.
- Laquelle ?
- Si vous virez définitivement l'agent Spells.
- Comment savez-vous qui est avec moi ?
- Là n'est pas la question. Désirez-vous revoir sain et sauf un membre de la fratrie Jarreau en vie ?
- Oui. Que devons-nous faire ?
- Je souhaite que vous viriez définitivement Mlle Spells.
- D'accord, nous allons le faire.
- Je cous rappellerais pour vous expliquer les marches à suivre. »

L'homme anonyme raccroche le premier sur ces mots. Je n'ai vraiment pas envie d'être virée à cause de ce genre d'affaire, je tiens beaucoup trop à mon boulot.

« - Rossi, on aurait pu trouver un autre moyen que celui-là, dit Hotchner, désabusé.
- Je ne préfère pas prendre de risque, se contenta-t-il de dire.
- Tu sais ce qu'il te reste à faire Melinda, ajouta Hotch. »

Je suis tellement dégoutée qu'ils choisissent cet option juste pou ne pas prendre de risque. Je tenais à rester pour les aider. Je leur en veux de me laisser partir comme ça. Ça aurait été temporaire, le temps de l'enquête, je l'aurais sûrement moins mal prit.
Hotchner s'en va dans son bureau pour récupérer une feuille qui me la tend aussitôt avec un stylo. Ma main m'empêche de signer mon arrêt de mort. Je m'oblige à le faire. Ma signature est à l'image de mon était psychologique actuel. Totalement tremblante et désappointée. De son autre main, notre chef sort un carton déplié. Je vais devoir enlever complètement mes affaires de mon bureau, qui ne sera plus le mien et que quelqu'un prendra bientôt.
Je me dirige vers celui-ci, partant sans dire un mot.

« - Je suis sur qu'il y avait un autre moyen Rossi, s'exclama l'agent Morgan.
- Ne prenons pas de risques inutiles, répéta-t-il simplement. »

Lui aussi, au fond avait mal prit la nouvelle. Il n'avait pas encore osé exprimer son ressentit. Rossi retourne dans son bureau pour reposer la feuille dans un endroit sous clefs.
Je reprends toutes mes affaires sans exceptions. L'écran principal du Bau s'allume, laissant apparaitre Garcia.

« - Hello y a quelqu'un ? »

Personne ne lui répondit, elle fait le tour de la salle, cherchant quelqu’un à qui parler, et je suis là, toujours en train de ranger mon bureau.

« - Que fais-tu Melinda ? »

Je lève la tête vers elle les yeux remplit de larmes.

« - Je suis virée Garcia !
- Quoi ? Non, c'est impossible. Pourtant hier encore...
- Hier s'était hier et là nous sommes aujourd'hui. Cette soirée en fait n'était pas du tout sous le signe de mes un an, mais de mon futur départ. Tout le monde m'a mentit.
- Je t'assure que non, le discours de Hotchner était sincère ! Je suis sûre qu'il doit y avoir un problème.
- Aucun, Hotchner et Rossi sont sûrs de ce qu'ils disent. »

J'arrête notre discussion tout en prenant mon carton dans les mains après avoir vérifié que je n'avais rien oublié.
Pendant ce temps, dans le couloir, l'humeur était à la fête. Un ancienne collègue qui travaillait ici avant moi, venait de croiser sa vieille bande d'ami. Tous étaient heureux et surpris de la revoir.

« - Que fais-tu ici ? Demanda Spencer.
- Hotchner m'a appelé en urgence ce matin, sollicitant mon aide pour votre enquête et j'ai pris le jet aussi vite que j'ai pu, explique-t-elle le sourire aux lèvres.
- Nous sommes vraiment contents que tu sois là, s'extasia JJ. »

Je suis prête. Avant de refermer la porte derrière mois du BAU pour la dernière fois, je remarque Derek en haut des escaliers où est placé le bureau de Rossi. Nous nous dévisageons un instant tous les deux avant que je ne décide de fermer définitivement cette porte. Voilà maintenant que j'étais dans le couloir qui me menait à ma sortie officielle du BAU. Je le longe quelques minutes. Je croise Spencer, JJ et une fille que je n'avais encore jamais vue. Je dois passer près d'eux pour prendre l'ascenseur.

« - Qui est-ce ? Questionna leur amie en me voyant arriver vers eux.
- C'est Melinda, une nouvelle, révéla JJ. Elle est vraiment adorable.
- Pourquoi a-t-elle un carton dans les mains ? »

Ils haussent les épaules, n'en sachant pas plus.
J'allais passer devant eux sans m'arrêter afin d'éviter toutes questions qui fâchent, Spencer m'interpelle et par respect je m'arrête.

« - Que fais-tu avec tout ça ? Fit Spencer.
- Se sont mes affaires. Je rentre chez moi, je suis virée, soupirais-je.
- Comment est-ce arrivé ? Continua JJ, toute aussi surprise.
- Je ne sais pas et je ne veux plus rien savoir, râlais-je. Et vous, qui êtes-vous ?
- Je suis une ancienne du bureau, on m’a appelé en urgence pour une affaire.
- Celle de JJ ?
- Oui, confirma la concernée de l’affaire.
- Dans ce cas, vous allez être celle qui va me remplacer ici, bon courage. »

Je m’enfuis pour ne pas laisser le temps à quiconque de me répondre quelque chose sur toute cette histoire. J’avais juste hâte de rentrer chez moi. Je ne pensais pas qu’ils me remplaceraient aussitôt, fallait croire le contraire apparemment. Comme quoi, dans ce monde on est remplaçable à tout moment. Qu’allais-je faire maintenant une fois arrivée à la maison ? Allais-je devoir chercher un autre boulot ? Est-ce que mon école pourrait-elle me reprendre le temps que je trouve quelqu’un chose d’autre de plus stable encore ? Je ne pouvais pas croire que ça ne se finisse si rapidement, pas après un an de fidélité dans cette équipe. C’est le cœur lourd que je rentre chez moi.
JJ et Spencer accompagnent leur amie au BAU. Garcia avait fermé son écran, Morgan était assit à mon bureau, n’en revenant pas non plus, trouvant ça trop énorme. Il mâchouillait un stylo à lui, réfléchissant. Aussitôt rentrés au BAU avec les autres, Derek se jette sur elle, dès qu’il la vit rentrer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morganette
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1096
Date de naissance : 01/09/2000
Age : 16
Localisation : A Quantico, au B.A.U., en train de me faire arrêter pour agression sur agent fédéral (je voulais juste faire un câlin moi !!)
Personnage préféré : Derek Morgan... MON CHOUCHOU <3
Loisirs : Esprits Criminels !!!! (nan sans blague ^^) Lire !!! (Particulièrement les romans à l'eau de rose... vi vi je sais je sais je suis une guimauve vivante) Le piano, le dessin et la natation !!
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Trapped Underground   Dim 9 Juin 2013 - 10:30

J'aime bien, continues sourit1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trapped Underground   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trapped Underground
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Song of the Underground Railroad (John Coltrane Quartet)
» Andy Warhol et le Velvet Underground
» [Musique] Nemesis Underground
» [info] (Coup de gueule) Où en est la communauté "underground" avec l'evo 3D?
» La Presse Underground

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: