Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant
AuteurMessage
Candies
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1311
Date de naissance : 05/09/1998
Age : 18
Localisation : Sur Mars, avec mon Yoshi géant qui fait caca des étoiles, pourquoi ?
Personnage préféré : Please, don't leave the show.. Emily.
Loisirs : Ne pas aimer les gens est-il un loisir ?
Date d'inscription : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mar 8 Mai 2012 - 19:26

J'ai lu les retrouvailles et j'aime bien ! Je vais recommencer à lire ta fic, bravo.

Par contre, je capitule pour aujourd'hui, j'ai eu ma dose d'émotions là..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mar 8 Mai 2012 - 19:53

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! Emily a été retrouvée!!!!
Mais va t'elle s'en sortir???

La suite au prochain épisode!!! langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 9 Mai 2012 - 21:21

J'ADORE ta fic, et c'est officiellement la meilleur que j'ai lu. top_1

En espérant que Emily survive et que l'on puisse voir ses "séquelles psychologiques" ( comme on a pu les entrevoir)
Merci beaucoup pour cette suite coucou1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Dim 13 Mai 2012 - 22:21

Parce que vous me suivez et que ça me fait plaisir d'écrire pour vous !
Voici une petite suite pour vous remercié !
bonne lecture study

Chapitre 17

Emily était toujours allongée sur le sol de la pièce principale du chalet. Accroupi près d'elle, Derek Morgan tenait sa main blessé et il s'inquiétait de ne pas l'entendre gémir. Logiquement, elle avait la main tellement abimé par les coups qu'elle avait reçu à cette endroit, qu'elle aurait du protester tandis que Derek touchait un endroit douloureux. D'ailleurs les articulations de ses doigts avait viré au violet ce qui n'était pas bon signe, dans une même mesures, il remarqua que ses lèvres aussi virait dangereusement au violet. Judy de l'autre côté effectuait une compression sur la blessure par balle qu'Emily avait reçu à la cuisse. Le sang continuait de s'échapper abondamment et d'inonder le tapis de ce liquide rouge écarlate et riche en fer. Il n'y avait aucun doute. Emily faisait une hémorragie et son poul ralentissait, sa respiration aussi. On n'entendait plus ses plaintes contre la douleur et elle avait les yeux quasiment clos. Derek aurait pu en conclure qu'elle avait baisser les bras s'il n'était pas déjà certain que l'hémorragie était la cause de la chute soudaine des fonctions vitale d'Emily. Quoi qu'on dise, elle luttait probablement mais elle était trop faible pour le montrer aux personnes qui l'entourait. Elle était incapable de rassurer Derek en le lui montrant. Tandis qu'Emily se battait contre sa survis, un peu plus loin derrière le canapé gisait le corps d'Elton Mings qui avait cesser de vivre. Derek Morgan l'avait tuer, il ne pourrait plus faire de mal à qui que ce soit mais pour prouver qu'il n'avait pas gagner la partie, Emily devait s'en sortir. Emily devait vivre. Derek Morgan se lança alors dans une liste d'encouragement envers sa partenaire pour qu'elle continue à se battre et qu'elle revienne parmi eux. Ils avait encore un long chemin à parcourir avant d'arriver à l'hôpital, probablement encore des heures longue et difficile à supporter. Alors il fallait qu'elle tienne bon pour s'en sortir. Il fallait qu'elle garde cette force et cette volonté de fer qui l'avait séduit chez elle. Il était prêt à l'importe quoi pour qu'elle s'en sorte indemne. Derek se demanda une seconde pourquoi il fallait que ce cauchemar se passe en pleine foret sans rien a disposition pour les aider. Aucune possibilité d'appeler qui que ce soit, aucune voiture, rien... Derek Morgan était trop stressé et il considéra que Judy, étudiante en infirmière n'allait pas assez vite, l'hémorragie ne s'arrêtait pas et Emily sombrait minutes après minutes. Derek lâcha alors une seconde la main de sa compagne et il attrapa son sac non loin de lui. Il déversa son contenue sur le parquet. Tout un tas de choses autant utile les une que les autres était éparpillé en vrac. Il fouilla parmi les compresses, les antiseptiques et les bandes de tissus qu'il avait emporter avec lui. Il prit les bandes et il les déchira en deux avec rage. Dans l'action, il dégagea sans ménagement Judy et passa le première bande de tissus sous la cuisse d'Emily et il fit un noeud en serrant fortement sur la blessure sans broyer son membre supérieur mais sans laisser de leste non plus. Il fallait bien serrer pour stopper l'hémorragie. Il recommença l'opération deux, trois fois avec différentes bandes de tissus. Les bandes blanches avaient rapidement viré au rouge écarlate mais au moins au bout d'un certain temps, les saignements avait finit par se calmer. Le soulagement était tel qu'il se laissa tomber à genoux près d'Emily. Il se concentra sur le poux d'Emily qui était vraiment très faible. Il prit sa main et il lui demanda fermement de la lui serrer au maximum de ses capacités. Il remarqua qu'elle ne réagissait pratiquement pas.

-Derek Morgan : Emily bon dieu, allez s'il te plait sers ma main ! Ouvre les yeux. Tu ne peux pas partir maintenant. Encore un effort ,je t'en pris. Ses ma main !

Derek Morgan lui donna quelques gifles au visage dans l'espoir d'avoir une réactions de la part d'Emily. Il lui versa même de l'eau froide sur le front pour rafraichir la température de son corps. Et il revient avec un linge humide dans son cou et sur le haut de sa poitrine, Emily devait se réveiller. Il recommença plusieurs fois ses tentatives. Les petites tappes de Derek finirent par avoir un effet mais il dut attendre plusieurs minutes interminable pour qu'Emily revienne à elle. Il sentit faiblement sa main serrer la sienne et il entendit un gémissement de douleur sortir de sa bouche. Il lui caressa alors doucement la joue pour la rassurer. Elle entrouvrit les yeux et lui murmura dans un dictions incompréhensible qu'elle avait affreusement mal au mains et dans tout le reste de son corps. Sa deux deuxième réaction fut une angoisse profonde que Derek Morgan pu percevoir dans son regard. Elle s'agita et elle finit par designer en tendant le doigt vers le canapé, les jambes d'homme que l'on pouvait voir dépasser derrière ce meuble. Il remarqua qu'elle comprenait ce qui avait pu se passer avant qu'elle ne perde connaissance mais le fait de se trouver dans la même pièce que l'homme qui avait abuser d'elle, l'a rendait extrêmement nerveuse et terrifié. Elton Mings était mort et il ne pourrait pourtant plus rien lui faire subir. Comment Derek Morgan allait bien lui faire comprendre ? D'abord, il devait la rassurer. Il leur restait encore une longue route a parcourir avant de sortir de ce calvaire mais Mings hors d'atteinte, les choses semblaient quelques peu plus facile. Cela dit, il devait éviter qu'Emily angoisse sur le chemin, mais ça il ne pouvait pas le prévoir. Alors pour ne pas que cela arrive, il allait la rassurer un maximum et lui montrer qu'il ne la lachait pas et qu'il serait toujours présent, jusqu'à l'arrivé à l'hôpital. Derek ne le savait pas encore mais une longue et difficile période suivrait ce périple tragique. Une période critique, une épreuve qui testerait leur couple. Mais pour le moment, Emily pouvait a tout moment replonger et les quitter pour de bon. Les soins n'arriveraient pas encore tout de suite, elle allait devoir être forte et courageuse malgré le mal physique et moral qu'elle ressentait et elle allait avoir besoin de beaucoup d'aide. Aussi bien de Derek mais également des 3 jeunes qui avait gentiment proposé de les aider après ce terrible moment. Ils avaient une route importante a parcourir, plusieurs kilomètres, plusieurs heures et Derek ne se souvenait presque pas du chemin qu'il avait emprunté pour arriver jusqu'au château mais cela dit, il savait comment rejoindre la route. Il était déjà venu jusqu'ici lors de l'arrestation de justin Mings et ses souvenirs étaient encore bien précis, il prendrait le chemin de terre qui débouchait sur la route qui bordait le site naturel et il longerait cette route en direction du nord. Le poste de police se trouvait dans cette direction, sa voiture également. Avec un peu de chance, il croiserait une voiture ou une camionnette qui accepterait de les conduire à l'hôpital le plus proche, il userait pour cela de son statut d'agent fédéral. Les évènements pouvaient tourner en leur avantage et changer les choses. Il avait retrouvé Emily en vie alors qu'il commençait à ne plus y croire une seule seconde. Il allait maintenant faire en sorte pour que tout s'arrange. En regardant la femme qu'il aime, il réalisa que le chemin serait très difficile, elle avait vécu un grave traumatisme, elle n'était pas prête de s'en remettre. Il appréhendait ce moment mais il ne l'abandonnerait pour rien au monde.

Du côté d'Aaron Hotchner, les deux équipes avaient pénétrées dans les bois en voiture, La première équipe était partie de son côté en dehors des sentiers battus, au milieu des arbres. La deuxième composé du chef de l'unité Aaron Hotchnet et l'agent Jarreau filait vers le chalet du garde forestier. Emily ne s'y trouvait pas la première fois qu'ils avaient mit les pieds à cet endroit, mais Derek y était peut être. La tempête de la nuit dernière avait été si violente qu'il avait forcément trouvé refuge là bas. Après s'être rendu compte que son idée de croisade au beau milieu de la nuit n'était pas l'idée la plus génial qu'il ai prise. Il connaissait l'endroit, cela lui était facile de s'y rendre et même s'il l'avait quitté à l'aube, il n'aurait pas pu aller bien loin.. Il le trouverait alors facilement. Bien évidemment il s'agisait d'une supposition mais elle valait le coup d'être tenté. Aaron Hotchner et Jennifer Jarreau se rendirent sur place le plus rapidement possible. Il venait d'emprunter le chemin de terre, le 4x4 noir avançait doucement observant les alentours pour être certain de ne rien rater. Cela dit, il ne s'attardèrent pas non plus de façon à ne pas perdre un temps précieux. Jusqu'à présent le regard scrutateur de JJ n'avait absolument rien vu en dehors d'une biche, il y a déjà une dizaine de minutes. Il approchait clairement du chalet du garde forestier assassiné la veille, les grondements du moteur n'était pas des plus discrèt. Mais ce n'était pas leur attention de toute manière.

A l'intérieur du chalet, Derek Morgan souleva Emily Prentiss pour la prendre dans ses bras lorsqu'un vrombissement de moteur se fit entendre à l'extérieur. L'agent fédéral blessée qui avait entendu comme tout le reste des personnes présentes dans ce lieu, se raidit fortement. Derek sentit ce mouvement, il ne la lâcha pas, au contraire, il la garda bien contre lui faisant en sorte qu'elle s'appuie sur son épaule. La tête rentrée vers l'intérieur tout comme ses bras crispés et serré le long de son corps sans réaction, tremblait perceptiblement. Elle se laissa porter toute entière et ne cherchait pas à s'accrocher au cou de l'agent Morgan. Il se mit alors à lui dire des mots gentils, réconfortant, il fallait qu'elle se détende et qu'elle ai grandement confiance en lui. Il s'occupait de la situation, elle n'avait rien a craindre. Et en plus de ça, il n'était pas seul, Les frères Mings étaient morts tous les deux, Plus personne ne viendrait leur faire du mal, Emily était en sécurité avec lui. Vince regarda furtivement à travers le rideau qui couvrait la fenêtre la plus proche de l'entrer. Il observa la voiture avancer le plus près possible et se stopper. Il put alors repérer grossièrement deux visages, une femme et un homme.

-Vince : Il y a une voiture noir, un 4x4, une femme et un homme se trouve à l'intérieur
-Derek Morgan: Comment sont-il ? Vous pouvez les décrire ?
-Vince: je ne les vois pas bien... attendez la femme sors de la voiture. Elle est blonde, pas très grande, elle porte une arme à la taille et elle porte un gilet par balle. L'homme vient d'arriver après d'elle, grand, brun, l'air sévère, il a aussi une arme et un gilet. Ils viennent vers nous. On dirait qu'il cherche quelques chose ou quelqu'un. La femme a sa main porter vers son arme Qu'est ce qu'on doit faire ?
-Derek Morgan : Qu'est ce qu'il y a écrit sur le gilet ? Qu'est ce qu'il y a écrit ?
-Vince : Heu... FBI, il y a écrit FBI !!

Morgan déposa Emily sur le canapé en prenant soin de mettre un coussin sous sa tête, elle avait le visage extrêmement tendu, apeuré, elle ne comprenait rien de ce qui se passait. Dans sa tête tout se mélangeait et elle n'arrivait à avoir aucune réflexion sur la situation. Pour elle, le cauchemar qu'elle vivait était loin d'être terminé Elle avait envie d'une chose. Que tout se termine et pour ça il lui suffirait de fermer les yeux et de se laisser sombrer. Elle les quitterait et ne souffrirait plus. Mais était-ce réellement la solution ? Elle n'en était pas certaine. Derek était près d'elle et c'était un moment qu'elle n'espérait absolument plus quand elle était seule dans sa prison et qu'Elton Mings prenait plaisir à l'humilier et à lui enlever sa dignité. Comment pourrait-elle en parler à Derek un jour ? Comment pourrait-elle simplement lui faire comprendre qu'elle avait vécu ce genre de chose ? Elle ne pourrait jamais aborder le sujet et elle redoutait fortement ce moment. Alors pourquoi ne pourrait-elle pas arrêter de se battre maintenant ? Elle n'aurait pas à affronter tout ça et ce serait probablement une solution. Mais sans aucun doute une solution de facilité. Emily se força a ouvrir ses yeux a moitié pour croiser le regard de Morgan et ainsi prendre un peu de sa force. Seule elle n'y arriverait plus. La seule chose qu'elle parvient à lui montrer malgré elle, c'est cette peur profonde qui l'envahit toute entière. Derek venait de de demander aux jeunes randonneurs de s'occuper d'Emily le temps qu'il aille parler avec les deux agents fédéraux qui était à l'extérieur. Elle ne le lâcha pas des yeux et elle le vit se lever. La panique continuait de prendre possession d'elle. Elle tendit doucement son bras vers Derek, le visage tordu sous la douleur.

-Emily Prentiss : Ne... me quitte... pas...
-Derek Morgan : Hey ma puce, je ne me sauve pas, je suis là, Tu vas aller à l'hôpital, tout vas bien maintenant. L'équipe est là. Il faut que j'aille leur parler ,ça ne sera pas plus long que 5 minutes. Tu n'auras pas le temps de t'inquiéter.
-Emily Prentiss : Non... ne... me... quitte pas... Pitié...
-Derek Morgan : Emily ! Ecoute-moi, regarde moi ! Je ne pars pas, je suis juste à côté, il ne peut plus rien t'arriver, d'accord. Je serais tout près JJ et Hotch sont derrière cette porte. On a une voiture, ça va aller, on va te transporter à l'hopital, c'est terminer Emily. Je serais juste derrière cette porte, le temps de savoir comment on s'organise.
-Emily Prentiss: Emmène moi... Derek.... Me... lâche pas...
-Steve: Je vais les faire entrer, resté avec elle, je leur dirais que vous êtes ici.
-Derek Morgan : Il s'agit probablement des agent Jennifer Jarreau et Aaron hotchner, Assurer vous qu'il s'agit bien d'eux et faites les entrés. Prenez mon arme on n'est jamais trop prudent. Et attendez... hum... mettez ce gilet on ne s'est jamais.

Derek Morgan ôta son grand K-Way et il détacha le gilet par balle qu'il avait sur lui. Il le tendit à Steve, le jeune homme accepta, au moins, il avait une chance de ne pas mourir s'il ne s'agissait pas des agents nommés. Il semblait un peu stressé. Personne ne le connaissait, il n'était qu'un jeune étudiant, le FBI et tout ce qui touchait a ce métier ne l'avait jamais vraiment intéressé. Les agents Jarreau et Hotchner pourrait le prendre pour un tueur. Et il n'avait aucune connaissance en négociation, il n'était pas sortie. Il allait devoir improviser. Derek Morgan sortit de sous son pull son arme et il la tendit à Steve. Il lui somma de faire attention. Judy regarda une deuxième fois par le rideau et elle remarqua que les deux agents se dirigeait vers le chalet. Steve ouvrit la porte et il s'avança doucement sur le perron. Derek Morgan, avait prit la main d'Emily dans la sienne sans serrer. Les deux agents fédéraux dehors se stoppèrent et ils avaient chacun leur main sur leur holster près à dégainer leur arme. Steve ne savait pas quoi faire. Il serrait compulsivement l'arme de Derek dans sa main tremblante. Après ce qu'il avait vécu avec Mings et la peur bleu qu'il avait eu croyait que sa fin était arrivé, il avait de quoi stresser et avoir peur.

-Aaron Hotchner : Nous sommes les agents Hotchner et Jarreau du FBI, baissé votre arme ! Ordonna Hotch.
-Steve : Oui...ne tirez pas... vous... pouvez nous aidez...
Steve fit tomber l'arme de l'agent Derek Morgan et il leva les mains en l'air... Les deux personnes en face de lui rangèrent également leurs armes.
-Steve: un malade a voulu nous tuer. Il est dans le chalet. Et on a un blessé grave, L'agent Derek Morgan a besoin d'aide, il a dit que vous le connaissiez, il est à l'intérieur.
-JJ: L'agent Morgan est ici ?
-Steve : Oui, il est avec son amie, venez ils sont à l'intérieur. Il ne pouvait pas la laisser seule pour venir vous parler.
-Hotchner regardant JJ : Emily !
-Steve : Oui, c'est comme ça, qu'elle a nous a dit qu'elle se prénommait.

Les deux agents se précipitèrent à l'intérieur. Ils virent Judy a la fenêtre, Vince qui apportait un linge mouillé pour rafraichir Emily et Derek au chevet de la blessée. Ils remarquèrent également les quatres chaises côte à côte, la grosse tache de sang qui avait inonder le tapis et Mings plus loin à demi caché par le canapé, sans vie. Hotchner en déduit que Morgan lui avait réglé son compte et son idée se confirma quand il découvrit l'état de l'agent Prentiss en s'approchant. JJ en fut également choquée même si elle s'attendait à ce genre d'état voir même un état pire que ce qu'elle voyait. Hotchner se dirigea vers le corps de Mings et il vérifia son poux. Le tueur était mort. Tout était finit pour lui. Il n'aurait pas de procès, pas de peine de mort et Emily allait devoir vivre avec son souvenir. Il s'approcha ensuite de Derek Morgan qui n'attendit pas 5 minutes pour l'interpeler. Il le fit même à la seconde ou le chef de l'unité des sciences du comportement avait posé le pied à l'intérieur même du chalet suivi de l'agent Jarreau.

-Derek Morgan : Hotch !! JJ ! Ici vite, il faut aller à l'hopital, Emily a besoin d'aide en urgence.
-Aaron Hotchner: Qu'est ce qu'il c'est passé ici ? Prentiss !! Comment va-t-elle ?
-Derek Morgan : Très mal, il n'y a pas de réseau ici, il faut qu'on la transporte nous même aux urgences, elle va mourir.
-Aaron Hotchner: Et Mings ?
-Derek Morgan : Vous vous souciez de Mings ? Vous vous foutez de moi ?
-Aaron Hotchner : Okay, on verra plus tard, je reste ici, Rossi et Reid ne vont pas tarder. On s'occupe de Mings. JJ vous conduit à l'hôpital.
-Jennifer Jarreau : On y va, on peut y être en moins de 45 minutes.

JJ retourna à la voiture pour la démarrer et allonger l'un des fauteuils pour y installer Emily, tandis que Derek Morgan s'occupait de la transporter du chalet au 4x4. La jeune femme se sentit quitter le sol et se retrouver dans les bras de l'agent Morgan, réveillant ainsi de nouveau toutes ses douleurs plus aigu et insuportable les unes que les autres. Elle ne pu s'empêcher de verser des larmes. Elle n'arrivait plus à supporter. Elle s'appuya doucement sur l'épaule de Derek qui l'embrassa avec douceur sur le front. Il l'emmena dehors emmitouflé dans la couverture grise qui avait été trouver dans une armoire du chalet. Derek allongea Emily sur le siège affaissé et il s'assit à côté d'elle sur le troisième siège au milieu. Les trois jeune randonneurs se tassèrent derrière de façon a retourner en ville et répondre à toute les questions qui leur serait demander. JJ s'en chargerait. Elle avait du tact pour ce genre de chose. Elle ne pourrait pas aider Derek qui lutterait avec ses pensées pendant qu'Emily serait au bloc. La voiture démarra en trombe.

To be continued...


Dernière édition par Prentimily le Dim 13 Mai 2012 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Candies
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1311
Date de naissance : 05/09/1998
Age : 18
Localisation : Sur Mars, avec mon Yoshi géant qui fait caca des étoiles, pourquoi ?
Personnage préféré : Please, don't leave the show.. Emily.
Loisirs : Ne pas aimer les gens est-il un loisir ?
Date d'inscription : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Dim 13 Mai 2012 - 22:30

Tu gères Cocotte, elle est enfin réellement sauvée physiquement ! :calin:

La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Lun 14 Mai 2012 - 21:29

Je suis toujours aussi fan de ta fic !
Vivement la suite!! applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 17 Mai 2012 - 11:40

Prentiss a écrit:
Je suis toujours aussi fan de ta fic !
Vivement la suite!! applaud

Tout pareil!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 24 Mai 2012 - 23:13

Merci pour tous vos commentaires Very Happy
Une grande suite pour vous mes chers lecteurs en espérant que ça vous plaise. Razz
Bonne lecture study


Chapitre 18


Aaron Hotchner était resté au chalet pour attendre Rossi et Reid qui sillonnait la forêt à la recherche de Derek et Emily. Dès qu'ils auraient finit de balayer leur secteur et qu'il aurait reçu l'appel de Hotch sur leur bipeur, il se rendrait au chalet comme convenu, ils s'occuperaient de Ming et il rejoindrait le reste de l'équipe à l'hôpital. En fonction de l'état d'Emily, il pourrait lui poser des questions sur l'endroit précis où elle était retenu captive, mais il pourrait peut être tout aussi bien l'apprendre par quelqu'un d'autre et éviter ses désagréments à l'agent blessé. Cela dit Aaron qui n'était pas certain que poser des questions à Prentiss soit une bonne idée, savait qu'il vallait mieux que ce soit lui qui le fasse. Ils auraient tous Erin Strauss sur le dos et interrogatoire qu'elle mènerait sur cette enquête ne serait pas des plus agréable. Il voyait déjà Derek Morgan refuser et s'énerver fermement sur le sujet. Il imaginait Emily Prentiss face au cauchemar qu'on lui ferait revivre une seconde fois. Elle ne le supporterait pas. Sans compter le reste de l'équipe obligé de passer un interrogatoire pour comprendre pourquoi cette affaire avait été aussi loin et s'était trouvé aussi personnelle. Strauss découvrirait dans ce cas là, la relation qu'entretiennent Emily et Derek que l'équipe avait clairement décidé de garder secrète pour le bien de leurs collègues et amis. Aaron Hotchner ne pouvait pas empêcher un homme et une femme de s'aimer et même si ses deux personnes se trouvent dans son propre département et dans sa propre équipe. Après tout, ils avaient toujours fait leur boulot au meilleur de leur capacité, il n'avait professionnellement parlant aucun reproche à leur faire. Maintenant leur vie privée ne regardait qu'eux. Intérieurement, le chef de l'unité des sciences du comportement était content de les voir heureux ensemble. Emily mourante, il comprenait l'agressivité de Derek Morgan même s'il ne le cautionnait pas, Mais a mesure exceptionnel, réaction exceptionnelle, alors il ne le réprimanderait pas pour son attitude. Emily Prentiss était une collègue et aussi une amie. La voir dans l'état déplorable dans lequel Mings l'avait mit, le rendait furieux de lui même de ne pas l'avoir retrouvé plus tôt, de ne pas avoir limité ses souffrances. Mings gisait mort dans la pièce principale et pourtant il avait le sentiment qu'aucune justice n'était faites pour les victimes de ses meurtres et pour Emily. On ne sortait pas indemne de l'épreuve que la profiler avait enduré. Le temps adoucirait les blessures mais elle ne sera plus jamais la même. Avec la mort d'Haley et l'affaire Foyet, Aaron Hotchner s'était beaucoup renfermé et il en cauchemardait encore. Il avait toujours eu son fils pour ne pas se laisser s'enfoncer, il avait des responsabilité à tenir. Emily n'avait pas d'enfant, juste Derek Morgan, qu'elle côtoyait intimement depuis à peine six mois. Elle aurait besoin d'une thérapie pour extériorisé tout ce qu'elle gardera probablement en elle. Il savait qu'il ne la laisserait pas revenir au bureau avant un bon moment. Ce n'était pas une punition loin de là mais un temps d'adaptation pour qu'elle suffisant pour qu'elle se remette correctement de ce drame. L'après Mings serait tout aussi difficile que l'épreuve qu'elle avait vécu dans sa prison. Maintenant il savait qu'Emily avait une force morale assez impressionnante pour une femme mais il doutait que cela suffise. Mings avait atteint une partie trop sensible, il avait été trop loin pour qu'elle le laisse de côté sans se sentir mal. Ce qu'il remarqua, c'est qu'Emily n'avait pas rejeté Derek, c'était un bon point, un point infime mais peut être le début de sa reconstruction. Ce qu'il retenait de toute cette affaire, c'est le carnage qu'elle a engendré, le drame et un véritable gâchis. Ils n'avaient pas été a la hauteur, des vies avaient périt et d'autre souffriront beaucoup trop et trop longtemps.

La voiture traversait les bois par le chemin de terre. JJ avait dans l'idée de rejoindre le plus rapidement possible la route. Elle se rendrait dans la ville la plus proche où il y aurait un hôpital. Le premier était à plus de 35km, JJ mettrait la sirène pour passer en priorité, il n'y avait plus une minute à perdre. Emily attendait des soins rapidement, elle n'arrivait déjà presque plus à garder les yeux ouverts. Sa fièvre avait encore monter et elle transpirait. Rajouter à cela, la douleur de ses multiples blessures pour la plupart assez grave. Emily commençait à avoir des difficultés respiratoires. Ses angoisses intérieures ne l'aidait pas à se calmer non plus. Derek Morgan était assis à côté de l'agent Prentiss, il veillait sur elle et a dire vrai, il ne la lâchait pas une seconde du regard, trop réoccupé par son état. Il ne supporterait pas les longues attentes à l'hôpital avant de savoir si elle était tiré d'affaire, il ne supporterait pas le stress permanent qui l'envahirait mais qui, soit dit en passant existait déjà fortement. Il n'osait plus toucher les mains d'Emily se rendant vraiment compte avec la lumière du jour et de la voiture qu'elles étaient bien trop bien trop infecté par les plaies causées par la barre d'acier qui lui avait broyé les os. D'ailleurs ses doigts fins étaient gonflés et quasiment bleus, ses pieds étaient dans le même état, comme elle ne les avait pas vraiment bougé et parce que le froid avait été bien trop robuste. Ils étaient dans un état bien plus grave que ses mains. D'ailleurs il ne les avaient pas touché, il avait eu trop peur de la faire souffrir encore un peu plus. Derek Morgan posa sa main sur l'avant bras d'Emily pour qu'elle sente sa présence. Elle se sentait vaseuse. Elle avait une perte de repère, la voiture qui tanguait accentuait un malaise naissant. Elle ne supportait pas cette sensation. Elle avait envie de vomir mais elle savait qu'elle n'aurait jamais la force de rendre ce qu'elle n'avait pas dans l'estomac. Mings l'avait affaiblit et fatigué en refusant de la nourrir. Son estomac en souffrait et l'unique biscuit que Vince lui avait donné apparaissait comme un corps étranger qui ne passait pas et qu'elle aurait eu envie de rejeter maintenant. Elle ressentait la sensation de tomber a la renverse. Elle n'était pas sujette au malaise pourtant. Emily ferma totalement les yeux laissant son corps trembler de tous ses membres. Personne ne pouvait rien faire pour elle tant qu'ils n'étaient pas arrivés à l'hôpital, Emily n'avait pas d'autre solution que de s'accrocher et de tenir bon et jusqu'à présent, Derek était fier qu'elle ne lâche pas. Il savait pourtant que trop bien, qu'elle aurait envie de fermer les yeux définitivement, de ne plus écouter sa voix et de se laisser mourir. Derek n'arrêtait pas de lui parler, elle avait besoin d'entendre sa voix, elle avait besoin de s'accrocher à lui pour tenir bon. JJ avait allumé les sirènes du 4x4 du FBI. Plus vite, ils arriveraient, plus vite Emily auraient des chances de s'en sortir. La voiture filait à toute allure sur les routes, contournant les virages ce qui était des plus désagréable pour l'agent blessé. Au bout d'un moment, Emily avait arrêté d'ouvrir les yeux, Sa main ne serrait pratiquement plus celle de Derek. Elle avait beau lutter, il arrivait un moment où le corps ne pouvait plus suivre et c'était très exactement ce qui arrivait maintenant. Son corps avait été l'objet de tortures plus ou moins violentes, la carapace était en train de céder. Elle avait besoin de chirurgie. Elle arrivait de moins en moins à bouger. Le moindre mouvement lui provoquait une déchirure. Elle savait qu'on l'emmenait à l'hôpital et qu'il était question de dizaines de minutes mais elle n'arrivait plus à tenir.

- Emily Prentiss: Aide-moi... à... partir...
- Derek Morgan: Emily ! Ne dit pas ça s'il te plait ! On en a plus pour longtemps d'accord.
- Emily Prentiss: J'ai trop mal... Je me sens si... faible...

Emily, que l'équipe avait rarement vu craquer ou encore paraître faible la virent pleurer. En tout cas JJ et Derek la virent dans cet état mais ce ne serait certainement pas la dernière fois que ça lui arriverait. Les deux agents, dont l'état physique était touché uniquement par la fatigue et le stress se regardèrent le temps d'une demi seconde. JJ parlerait avec Derek plus tard. Chaque chose en son temps. Pour le moment, Derek devait réconforter Emily et la soulager, malgré le fait qu'il ne pourrait rien faire pour la soulager. Emily allait être amené à l'hôpital et elle irait mieux. Physiquement du moins. La psychologique semblait être un point assez grave qu'il serait difficile de résoudre surtout avec la personnalité de l'agent Prentiss. Elle était d'une nature renfermée. Elle l'avait toujours été depuis que Derek la connaissait, elle s'était ouverte quelques peu à lui depuis qu'ils entretenaient une relation, mais ce n'était pas suffisant. Cela dit, il s'était contenté de ça pour l'instant. Et il était certain qu'Emily affirmera que tout va bien alors que rien n'irait. Il avait dans l'esprit d'éviter les silences et les faux semblant. Alors il ferait en sorte que ça aille réellement pour elle, plus tard. Pas maintenant, le temps n'était pas de savoir comment gérer ce qui allait être une grosse étape dans leur vie, un chamboulement, mais il fallait d'abord gérer le plus urgent, l'état physique d'Emily était préoccupant, la chirurgie engendrerait un stress pour l'équipe de la jeune femme. Elle n'était pas sorti d'affaire loin de là. Ils pourraient tous dire qu'elle va bien quand le médecin l'aura confirmer, quand elle sortira du bloc opératoire après de longues heures d'attente interminable. Derek Morgan aura eu le temps de faire le tour de la salle d'attente une bonne centaine de fois. L'urgence était réelle et elle se matérialisait par la sirène qui sonnait continuellement même une fois que le 4x4 ai rejoint la grande route, toutes les voitures sur leur passage se décalaient pour les laisser passer. JJ roulait à toute allure, dépassant la plus part du temps les limitations de vitesses. Derek tenait sa ceinture tout en s'inquiétant pour sa compagne qui ne continuait de gémir et de pleurer sous la douleur. Derek lui caressait les cheveux pour qu'Emily sente qu'il était toujours bien là près d'elle. Les trois amis randonneurs qui avait retrouvé la jeune femme la veille ne disait absolument rien. La situation était assez compliquée comme ça et ils étaient embarqué dans une voiture fédérale avec trois agent à bord dont deux étaient au bord de la crise de nerfs. JJ donna un coup de volant, elle n'avait pas vu la flèche indiquant la sortie et elle bifurqua rapidement mais absolument pas prudemment. Ils étaient à moins de cinq kilomètres du premier hôpital le plus proche, ils n'en avaient pas pour longtemps, Emily devait tenir encore un peu. Dans moins d'une dizaine de minutes, elle serait prise en charge et vraiment aidée. Derek se tourna vers elle, elle avait les yeux clos et la main molle. Derek la lui serra doucement.

- Derek Morgan: Emily hé Emily ! Ouvre un peu les yeux, répond moi ou sers ma main, d'accord ? Allez encore un petit effort, on est presque arrivé, encore cinq minutes. JJ fait aussi vite qu'elle peut. L'hôpital n'est pas loin, tu vas t'en sortir, tu m'entends ?
- Emily Prentiss: C'est... Trop... dur...
- Derek Morgan: Je sais ma puce, mais ce sera bientôt terminé, je ne te laisserais pas mourir Emily !
- Jenifer Jarreau: Personne ne veut assister à ton enterrement, alors tu vas t'accrocher, je vois l'hôpital, on y est presque, tu n'as jamais été aussi proche...
- Emily Prentiss: De... la... Mort... ?
- Derek Morgan: Ne dit pas ce genre de chose, continue à t'accrocher !
- Emily Prentiss: T'aime... Derek... Merci...

Emily sentait qu'elle ne pouvait plus s'accrocher, elle se sentait faiblir à chaque minute. Le tissus qui enserrait sa cuisse était rouge vif, la blessure n'avait jamais arrêté de saigner, La fièvre n'avait pas cessé d'empirer, sans parler des dégâts physiques causé par Elton Mings. Elle avait le corps en miette, probablement de multiples fractures. Il était logique qu'après avoir passé des jours dans cet état, elle n'ai plus aucune force physique. Même si la force psychologique était de son côté, ses capacités vitales n'auraient pas pu suivre et dans son cas, le moral n'était pas avec elle et il était autant blessé. Emily se sentait s'enfoncer et ce qui étonna Derek Morgan, c'était le regard un peu plus ouvert, fixé sur lui qui ne le lâchait pas une seconde, d'ailleurs, elle cillait pratiquement pas comme si elle cherchait à photographier le visage de l'agent qu'elle aimait fortement. Elle resta comme ça de longues secondes avant de refermer les yeux et de ne plus du tout réagir. La main d'Emily était devenu soudain molle et elle était retombée lourde sur son ventre. La panique s'empara de Derek Morgan quand il vit la tête de l'agent Prentiss rouler sur le côté. Son premier réflexe fut de vérifier son poux. Il était faible, fuyant.

- Derek Morgan: EMILY, non !!! Répond Emily, je t'aime, je t'en pris, reviens parmi nous ! Tu ne peux pas t'en aller, tu ne peux pas le laisser gagner, je ne supporterais pas de te perdre. Tiens bon !!!

Derek n'avait pas enlevé ses doigts du cou de sa partenaire pour vérifier constamment qu'il battait toujours même s'il restait fuyant. JJ se gara au parking des urgences, près de la porte, il était temps qu'ils arrivent. Derek descendit en trombe de la voiture, il ouvrit la portière passager avant et il prit Emily dans ses bras sans réfléchir. Il déboula comme un fou dans le hall où une foule habituelle attendait dans la salle d'attente que leur nom soit appelé pour que l'on s'occupe d'eux. Blessures en tout genre, fractures, coupures, entorses. Rien de bien grave comparé aux blessures d'Emily. Derek cria de l'aide dans l'hôpital, on n'entendit que sa voix et une activité soudaine précipiter prit possession des lieux. Dans la minutes qui suivi, un brancard était devant lui, des médecins et des infirmières s'étaient attroupés près des agents fédéraux. Tout se passa très vite. Emily fut allongée inconsciente sur le brancard. Les premier soins furent fait dans le couloir pour la stabiliser. Une infirmière, à califourchon sur la patiente, avait entamé un massage cardiaque. Un masque à oxygène emprisonait désormais sa bouche et son nez. On lui posa une perfusion pour lui injecter des produits diverses. Derek Morgan suivait le brancard à travers le long couloir qui menait en salle de chirurgie. Emily était entre la vie et la mort. Il ressentait une inquiétude telle, qu'il aurait pu tuer Mings une seconde fois. La plus grande frustration pour Derek fut le moment où les portes du bloc opératoire se refermèrent devant lui et quand Emily disparut de son champ de vision. Il ressentit alors la plus grande inutilité qu'un homme peut ressentir. Il ne pouvait qu'attendre et dieu seul sait le temps que cela prendrait. Il n'arriverait pas à attendre aussi longtemps en tournant en rond entre les sièges pour calmer ses nerfs et son inquiétude. Derek Morgan avait deux points négatifs à l'attente : Il était un homme d'action et il était également un homme amoureux. L'incertitude de ne pas revoir la femme qu'il avait choisi dans son coeur était insupportable. Tout autant que le stress perpétuel qu'il nourrissait en imaginant un médecin s'avancer vers lui et lui annoncer qu'ils avaient fait tout ce qu'ils avaient pu pour sauver l'agent Prentiss mais que la volonté n'avait pas suffit et que malheureusement elle n'avait pas survécu. Il se voyait déjà atteindre le bloc où Emily avait perdu la vie sans qu'il soit là pour l'accompagner et lui tenir la main. Il se voyait déjà pleurer sa douleur et ne pas pouvoir accepter, porter son cercueil entre les allées du cimetière et rester le dernier, seul refusant catégoriquement que la plaque ne se referme. Il se sentait désespérément seul dans le petit salon d'attente, les mains sur les cuisses et la tête, un peu rentré à l'intérieur de lui même. Il n'avait pas encore prit l'initiative de faire les cents pas dans ce lieu carré où n'avait une place que des fauteuils et des plantes vertes. Même l'arrivée de JJ et des trois randonneurs le laissaient imperturbable. Il ne cilla pas et ne releva même pas la tête. Il avait encore les mains et le T-Shirt couvert du sans d'Emily tout comme Judy. JJ conseilla aux jeune adultes d'aller prendre une douche et de se changer. Ils avaient des vêtements de rechange dans leur sac à dos et l'hôpital acceptait toujours de leur permettre de retirer le sang qu'ils avaient sur eux. Derek devrait faire la même chose mais JJ remarqua qu'il n'était absolument pas réceptif. Ils étaient désormais tous les deux, seuls dans le petit salon carré clos. JJ vient alors s'assoir aux côtés de Derek mais elle préféra ne rien dire tout de suite. Elle ne voulait pas couper ce moment, elle respectait le silence de son collègue. C'était la première fois depuis qu'il avait retrouvé Emily Prentiss, qu'il n'était pas avec elle. Le stress de Derek était visible. Il tapait du pied, il était nerveux. Au bout d'un moment sans réaction ni bruit, JJ ne savait pas s'il serait judicieux pour l'agent de liaison qu'elle était de prendre la parole. C'était une situation délicate. JJ posa doucement sa main sur l'épaule musclée de l'agent Morgan, elle le sentit frissonner. Elle se pinça la lèvre mais elle n'arrivait plus à se taire, l'ambiance était trop pesante.

- Jenifer Jarreau: Elle est entre de bonne main, Derek ! Elle va s'en sortir, Emily est une battante.
- Derek Morgan: Elle est inconsciente, son coeur est en train de lâcher, sa respiration aussi... Je ne le supporte pas... Elle est plutôt mal barré ! Je n'appelle pas ça s'en sortir. Mings est un enfoiré, un salopard. Regarde ce qu'il a fait à Emily ! Je serais capable de m'acharner sur le cadavre de ce psychopathe encore longtemps. Vous n'avez pas compris quans je vous ai annoncé que j'aimais Emily, je suis sérieux JJ, Emily et moi c'est plus qu'une simple aventure. On a mit du temps avant de savoir ce que l'on voulait réellement elle et moi après la nuit qu'on a passé ensemble il y a six mois. Mais on sait qu'on a besoin de l'autre. On est prêt à aller plus loin, ces dernières semaines on ne passait plus une seule soirée seuls ! J'ai envie de construire quelques chose de solide avec Emily. Oui je sais tu vas me dire « le beau Derek Morgan, le tombeur à ses heures qui collectionne les filles mais qui ne les garde pas plus d'une nuit. » J'ai changé, JJ. Et j'aime Emily. Je refuse de la voir mourir, elle ne mérite pas ça. Et je sais que si elle survis à ce cauchemar, le chemin sera long mais je ne l'abandonnerais pour rien au monde. Ce que tu ressens pour Will, Emily et moi le vivons en secret, au quotidien depuis des mois. Je crois que tu es la mieux placé aujourd'hui pour comprendre.
- Jenifer Jarreau: Personne ne te juge Derek, je comprends ce que tu dois ressentir, Emily est une très grande amie, ça me fend le coeur de la voir dans cet état. Et je ne souhaite qu'une chose, c'est qu'elle sorte vivante de cette salle d'opération. On devrait lui faire confiance. Elle s'est battu jusqu'ici, elle peut encore le faire.
- Derek Morgan: J'ai besoin de savoir... L'attente m'est insupportable... Je n'arrive pas à penser à autre chose qu'aux derniers mots qu'elle m'a dite dans la voiture il y a tout juste vingt minutes. Ces mots résonnent en boucle continuellement dans ma tête, je sature Jennifer.
- Jenifer Jarreau: Tu as besoin de dormir un peu, de toute manière nous n'aurons pas de nouvelles avant plusieurs dizaines de minutes. Tu as besoin de souffler avant d'être auprès d'elle. Elle ne t'en voudra pas tu sais. Elle te dira même de ne pas hésiter une seconde. Tu ne tiendras pas, tu n'as pas fermé l'oeil de la nuit.
- Derek Morgan: Cette nuit quand je recherchais Emily, je suis tombé sur l'endroit où elle a probablement été prisonnière. Il y avait une quantité de sang sur le sol et sur les marches. Il y avait les même rondins de bois que sur la vidéo des victimes – Il avait choisi le terme victime volontairement pour ne pas repenser aux tortures d'Emily – Elle était retenue dans ces vieux abris anti tornade construit dans les années trente. La porte était rouillée par le temps, et il y avait un anneau et des chaines sur le sol. Ce qui expliquerait les marques violette sur les poignets et les chevilles d'Emily.
- Jenifer Jarreau: On pourra voir ça plus tard, on enverra une équipe scientifique, Le reste de l'équipe va nous rejoindre ici. Va dormir Derek. J'ai pas le pouvoir de t'en donner l'ordre mais je ne voudrais pas que l'on te ramasse à la petite cuillère. J'estime cela dis que tu en es pas loin.
- Derek Morgan: Je n'y parviendrais pas, j'ai trop peur pour Emily, je suis trop nerveux. Je pourrais enfoncé le mur d'en face si je ne me contenait pas alors je ne compte pas aller dormir. Tant qu'elle ne sera pas sortie d'affaire, je resterais ici quoi qu'il m'en coûte.
- Jenifer Jarreau: J'aurais probablement fait la même chose mais c'est loin d'être la meilleur chose à faire.

Derek se leva et il commença a faire les cents pas dans la pièce. Il n'avait plus envie de parler, il n'arrivait plus à penser, à se dire qu'il n'aurait pas de réponse avant un trop long moment. Harceler les infirmières n'étaient pas une solution, boire un café non plus. Il était déjà trop énervé, trop à fleur de peau. JJ préféra le laisser un peu seul et elle attendit en silence. Elle aurait voulu l'aider mais il n'y avait rien a faire dans la situation actuelle. La seule personne qui pourrait changer les choses était le chirurgien qui opérait actuellement Emily Prentiss et qui mettait tout en oeuvre pour parvenir à lui sauver la vie. Mais il n'était pas magicien et il lui fallait du temps pour arrêter l'hémorragie, faire repartir le coeur, soigner les blessures graves et établir le pronostique vital de la jeune femme qui semblait plutôt engagé à son arrivé à l'hopital. Il n'était pas exclu qu'elle perde la vie entre ses mains, mais il ferait le maximum, jusqu'à la dernière seconde. Il devait se battre pour sauver la vie d'Emily autant que la femme allongée sur table s'était battu jusqu'à son arrivée dans le bâtiment pour avoir cette chance d'être sauvé. Le chirurgien ne devait rien lâcher et ainsi gâcher le combat de cette femme. Et qui sait ce qu'elle avait vécu, à la vu de ses blessures cela ne pouvait pas être un accident. Les blessures étaient volontaire, il ne voyait pas d'autre explication Quelqu'un avait voulu la tuer

Emily était allongée sur la table d'opération, ce qu'il restait de ses vêtements avait été découpé. On pouvait voir autour de la jeune femme, les médecins, internes et infirmières s'activer. Emily était branchée a des machines, perfusée., un masque à oxygène emprisonnait son nez et sa bouche. Une infirmière effectuait des pressions régulières sur un ballon relié au masque pour donner le maximum d'oxygène à la patiente. La poitrine découverte, un massage cardiaque était actuellement en train d'être pratiqué, mais le coeur d'Emily ne réagissait pas. Le corps sans vie de l'agent fédéral gisait au milieu du corps médical. Le chirurgien était déjà en train de charger les palettes. L'électrochoc était leur dernière chance. L'infirmière s'écarta et elle chargea l'appareil à 200. La peau blessée et les palettes se rencontrèrent, la décharge se déclencha. Le corps d'Emily se cambra sous le choc et il retomba durement. Rien n'avait changé, l'électrocardiogramme était toujours aussi plat. La charge passa à 400. Puis à 500. Les médecins était près à abandonner quand un bruit semblable à un bip électronique retentit dans un étrange silence. Un deuxième suivi, et un troisième. Le son était devenu régulier, encore faible et lent mais il était bien là. Le coeur d'Emily Prentiss repartait doucement. Maintenant, il fallait le maintenir. Le médecin se passa la manche sur le front, la balle était toujours dans la cuisse de sa patiente et le sang n'avait pas cessé de couler abondamment. Les médecins soulagés reprirent les soins les plus urgents. Le chirurgien entreprit alors d'extraire la balle de la cuisse droite. Pince, clamps, compresses, tout y passa et le morceau d'acier tomba de la pince pour atterrir dans une coupelle en acier. L'hémorragie fut maitrisé et le chirurgien entreprit déjà de recoudre la cuisse de l'agent fédéral. Emily était toujours aidé du ballon à oxygène, ce qui permis au coeur qui était toujours faible de ne pas faiblir d'avantage. Cela faisait maintenant deux heures qu'Emily était au bloc opératoire et qu'il y avait autant d'activité et de stress autour d'elle.

Au chalet du garde forestier, la police scientifique et la légiste venait d'arriver pour le corps sans vie d'Elton Mings. L'agent Rossi et le docteur Reid était déjà sur place à écouter les dernières nouvelles de la bouche d'Aaron Hotchner, leur collègue et patron. Emily avait été retrouvé mourante par trois randonneurs puis par Derek et enfin l'agent Morgan avait tuer Elton Mings. Le bilan était lourd et Emily luttait actuellement contre sa survis à l'hôpital. Rossi apprit à Hotchner qu'il avait trouver avec Spencer la planque où Mings s'adonnait à ses tortures sadiques. Il pouvait l'y conduire, il n'avait touché à rien, il y avait encore les chaînes, le sang, mais également les chaussures et les chaussettes d'Emily ainsi que son soutient gorge jeté dans un coin de la pièce. C'était cet élément qui avait convaincu les deux agents qu'ils se trouvaient au bon endroit, malheureusement. Reid avait vomi en découvrant l'endroit lugubre et en imaginant l'état de sa collègue et amie. Rossi lui ne s'était simplement pas attardé dans les lieux et ils avaient tous les deux décidés de se rendre au chalet pour retrouver JJ et Hotchner. Emily n'était plus là où ils auraient du la retrouver, la situation leur avait semblé des plus urgente. Leur soulagement fut de tel lorsque Hotchner leur annonça qu'Emily avait été amené à l'hôpital par JJ et Morgan. Ils apprirent également la mort de Mings. Il ne pourrait plus faire de mal autour de lui. Et c'était la meilleur chose qui pouvait arriver. L'équipe scientifique investit alors le chalet et la planque de Mings. Quelques temps plus tard, les trois agents fédéraux rejoignirent l'hôpital pour prendre des nouvelles de leurs collègues et des trois jeunes randonneurs qui avait contribué à éloigner Emily des mains de Mings, ils lui avaient en quelques sorte donné une chance pour s'en sortir et permettre aux agents de la retrouver avant qu'il ne soit trop tard. Ils s'étaient retrouvés prit dans l'engrenage d'une affaire fédéral malgré eux. Mais chacun des membres de l'équipe pouvait leur être reconnaissant d'avoir retrouvé l'agent Prentiss et de s'être occupé d'elle. Emily serait déjà morte depuis longtemps dans le cas contraire, morte de froid, de faim, de soif, de ses blessures. Mais elle était à l'hôpital et c'était très exactement à cet endroit que se dirigeait le reste de l'équipe. Il voulait avoir des nouvelles d'Emily. La voiture se gara sur le parking visiteur. Hotchner, Rossi et Reid pénétrèrent dans l'hôpital. Ils cherchèrent le service des urgences qui était plus que surchargé. Ils ne trouvèrent pas JJ et Morgan dans un premier temps. La jeune femme à l'accueil les dirigea vers une petite salle d'attente close où Derek Morgan tournait continuellement en rond le visage tendu et inquiet. JJ sursauta quand la porte s'ouvrit. Elle vit alors ses collègues entrer. La déception sur le visage de Morgan était visible. JJ se leva pour se diriger vers eux. Pendant ce temps là Derek Morgan restait imperturbable, dans une bulle qu'il ne voulait absolument pas voir éclater. Il ne voulait plus parler à personne, ne plus voir personne mais simplement avoir des nouvelles du bloc, de bonne nouvelle ! La personne qu'il voulait voir était Emily Prentiss. Il entendait et reconnaissait les voix de chaque agent mais il fit semblant d'avoir hérité de surdité à la naissance.

- Jenifer Jarreau: Il vaut mieux le laisser seul. Commença l'agent Jarreau.
- David Rossi: On a des nouvelles ? Comment va Emily ?
- Jenifer Jarreau: Elle est encore en chirurgie. On a pas d'autre information, il faut attendre, elle a passé les portes du bloc opératoire, inconsciente. C'est tout ce qu'on sait pour l'instant.
- Aaron Hotchner: D'accord et pour les trois jeunes gens ?
- Jenifer Jarreau: Je leur ai conseillé d'aller prendre une douche et d'aller se reposer. L'hôpital a mit à disposition une chambre inoccupée le temps qu'il puisse le faire.
- Aaron Hotchner: On a retrouvé le lieu de torture de Mings, la légiste s'occupe du corps, la police scientifique est déjà sur place. Comment va Derek ?
- Jenifer Jarreau: Derek m'en a parlé, il a aussi trouvé la planque. Il le vit très mal, il ne veut voir qu'Emily. Et il a besoin de dormir, il a les nerfs à vifs. Mais je sais qu'il ne le fera pas...
- David Rossi: Je vais essayer de lui parler !
- Jenifer Jarreau: J'ai déjà essayé, on arrivera à rien tant qu'on ne saura pas pour Emily, il ne bougera pas d'ici. Je crois qu'il vaut mieux le laisser seul pour le moment. C'est difficile pour nous de savoir Emily entre la vie et la mort, mais ça l'est encore plus pour Derek. Je crois qu'il a besoin de le gérer sans personne.
- Spencer Reid: Alors qu'est-ce qu'on peut faire ?
- Aaron Hotchner: Il n'y a rien d'autre à faire qu'attendre de bonnes nouvelles.

Les agents de la BAU attendaient dans ce petit salon depuis un bon moment maintenant. Aaron Hotchner avait appelé Pénélope Garcia qui n'avait pas tardé à les rejoindre. Ils étaient tous assis sur un fauteuil à regarder le sol et leur main. Ils avaient tous, sans la moindre exception, la tête baissé. Seul Derek Morgan fixait la porte par laquelle le médecin ferait son entrée pour leur donner le verdict qu'ils attendaient tous. L'agent était a l'écart du reste de son équipe. Emily obsédait son esprit, il bouillonnait intérieurement. Il était en colère contre la terre entière. Il avait promis de protéger l'agent Prentiss et de retourner ciel, terre et mer pour la retrouver le plus rapidement possible. Au lieu de ça, il avait attendu et il l'avait réellement recherché quand le temps était compté pour ne pas la retrouver dans un sac mortuaire. Il avait le sentiment d'avoir laissé le tueur s'en prendre à elle. Il l'avait laissé la torturer, la violer. Il s'en voulait terriblement, lui, l'homme en qui Emily avait le plus confiance. Avait-il raison ? Personne ne pouvait lui donner cette réponse, sauf peut être lui même, il ne ferait pas preuve de d'objectivité envers lui même. Derek Morgan était en pleine réflexion sur trop de chose. Et en revenant en arrière, une chose lui vient à l'esprit. Si Emily n'avait pas séduit Elton Mings pour avoir ses aveux, il ne s'en serait jamais prit à elle. Il ne pouvait pas dire que le fait qu'ils se soit mit en couple est été un élément supplémentaire qui avait incité Mings a enlevé l'agent Prentiss. Au contraire, pour Derek Morgan, il s'agissait d'une simple coincidence qui était bien tombé du point de vu du tueur. Il s'en serait prit à Emily à un moment ou à un autre coute que coute. Derek en voulait à Aaron Hotchner d'avoir convoqué Emily dans son bureau et de lui avoir proposé d'interroger le criminel en usant de ses charmes féminin. Derek se leva de son siège, son stress le rongeait, la colère et l'angoisse qui l'avait envahit avait besoin de sortir. Et cela tomba sur l'agent Hotchner. Derek se dirigea vers lui d'un pas assuré. Quand il se trouva à son niveau, il ne put pas garder ce qu'il avait sur le coeur.

- Derek Morgan: C'est à cause de vous ce qui arrive aujourd'hui, si Emily n'avait pas interrogé Mings il y a six mois, on en serait pas là !!
- Aaron Hotchner: Tu es peiné, en colère, je comprends mais les décisions qui ont été prises il y a six mois, ce que Prentiss a fait ou n'aurait pas du faire, n'est en aucun cas de ma faute. Emily était le seul agent à ne pas avoir interrogé Mings, je lui ai proposé d'essayer, on savait que ça le déstabiliserait, on était tous d'accord, mais je ne lui ai en aucun cas forcé la main, si elle ne voulait pas le faire, elle en avait le droit.
- Derek Morgan: Emily avait le physique et la morphologie du type de femmes qui l'intéressait.
- Aaron Hotchner: Les risques étaient gros mais Emily était prête à le faire. Elle avait toutes les cartes en main pour prendre sa décision. Les deux seules erreurs dans cette affaires sont d'avoir laissé Prentiss seule avec Karl Hamilton, le mari de la dernière victime et de ne pas avoir mit Mings dans la prison criminelle de Quantico.
- Derek Morgan: On aurait pas du lui proposer de l'interroger. Ça n'aurait même pas du nous venir à l'esprit !!
- David Rossi: Morgan, calme toi ça ne sers à rien de se balancer la faute comme sur un match de tennis, le seul coupable c'est Mings. Et Emily a encore toute les chances de s'en sortir. Tu réagis comme si on venait de t'annoncer que tout est finit alors qu'on doit rester fort et avoir espoir. Il faut que nous fassions confiance à Emily. Et tu dois d'autant plus lui faire confiance que tu l'aimes, ça ne sers à rien de s'énerver. Emily aura besoin de calme et surtout de toi près d'elle. Pense à ça !
- Derek Morgan: Je vais prendre un peu l'air...
- Aaron Hotchner: Je crois que c'est préférable. On t'appelle si on a des nouvelles d'Emily.
- Derek Morgan: ça ne sera pas nécessaire, je ne quitte pas les alentour, je suis juste à côté.

Derek ouvrit alors la porte du petit salon d'attente et il sortit. Le reste de l'équipe pouvait l'observer faire des rondes dans le couloir de façon bien trop nerveuse. Il allait avoir besoin de résultats rapidement s'il ne voulait pas que l'agent Morgan craque pour de bon. Aaron Hotchner n'avait absolument pas prit pour lui l'agression de Derek. Il savait il y a six mois qu'il aurait qu'il aurait pu ne pas demander à l'agent Prentiss d'interroger Mings. Ils avaient d'ailleurs été tous d'accord au début de l'enquête pour qu'aucune femme du département ne mette un pied dans la salle d'interrogatoire. Il s avaient tous été inconscient mais si sûr qu'ils réussiraient à enfermer ce psychopathe et sadique sexuel pour le restant de ses jours. Ce qu'ils auraient du faire était tout simplement d'enquérir la peine capitale pour ce genre d'individus. Il ne se serait pas échappé de prison et ils auraient sauvé la vie de beaucoup de personnes. De nombreux hommes et femmes avaient périt a cause de lui. On en avait compté plus de sept ces six derniers mois. Combien de victimes avait-il pu faire avant çà ? Aaron Hotchner avait un mauvais pressentiment et il aurait raison. Mais il le découvrirait bien plus tard. L'attente était sur Emily pour l'instant et chaque membre de l'équipe commençait à trouver le temps long et à se demander si les médecins arriverait à sauver la vie de leur collègue et amie.


To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Candies
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1311
Date de naissance : 05/09/1998
Age : 18
Localisation : Sur Mars, avec mon Yoshi géant qui fait caca des étoiles, pourquoi ?
Personnage préféré : Please, don't leave the show.. Emily.
Loisirs : Ne pas aimer les gens est-il un loisir ?
Date d'inscription : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 25 Mai 2012 - 7:33

Yeaaah ! applaud

Je dois dire que j'adore cette suite, on voit un peu le point de vue de tous les membres de l'équipe, Emily entre la vie et la mort.. Bravo ma Mily, à quand une autre suite ? angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 25 Mai 2012 - 18:23

super sourit0 j'ai ma suite avant de partir en week end nut :calin: :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 25 Mai 2012 - 19:28

Le weekend commence bien!!!!!

Merci beaucoup pour cette suite merci2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 25 Mai 2012 - 21:12

yeahhhhhhhhhhh trop trop bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy...Riam
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 124
Date de naissance : 15/11/1994
Age : 22
Localisation : Dans mon lit à attendre que Kenya revienne du véto'
Personnage préféré : Emily PRENTISS et Aaron HOTCHNER
Loisirs : Lire vos Magnifiques Fics et Regarder NCIS, Castle CM et plein d'autres...
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 30 Mai 2012 - 21:00

J'adooore ta fic !!! applaud Sa fais longtemps que je la suit mais je ne pouvait repondre n'étant pas inscrite. Mais maintenant que c'est fait je suis contente de te laisser un petit comm' :yeah: . BREF... Vivement La Suite !!!!! :prie: :prie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 7 Juin 2012 - 17:14

une petite suite ??????? angel angel angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 7 Juin 2012 - 17:25

Elle est en cours d'écriture, je vais essayer de la poster ce soir ou peut être plus demain... ^^ je pense a vous je ne vous oublie pas ^^ ce soir je fais la fetes des mamans et des papas donc j'essayerais de l'avancer un peu plus tard dans la soirée !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Prentily
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 48
Date de naissance : 03/03/1994
Age : 23
Localisation : France
Personnage préféré : Emily Prentiss
Date d'inscription : 07/06/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 7 Juin 2012 - 21:38

Je suis nouvelle sur ce forum, je viens juste de m'inscrire. mais je suis tombée sur ta fic par hasard et pour moi c'est la meilleure, la plus élaborée et mieux écrite. Félicitation et j'ai hâte de lire la suite bien sur ! applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 7 Juin 2012 - 22:41

Ok merci Prentimily merci2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 8 Juin 2012 - 21:36

J'essaie de vous mettre la suite avant d'aller me coucher ^^ si j'arrive a finir mon chapitre !!!! Razz

Merci pour tout vos beaux commentaire qui m'encourage !!!! et me donne encore plus envie de vous faire partager mes écrits !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 8 Juin 2012 - 21:44

Chouette!!

Mais c'est mérité!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 8 Juin 2012 - 23:03

Et voilà comme promis après vous avoir fait attendre assez longtemps !
La suite est arrivée ! Et pour Stephie le plateau d'argent sourit0
Bonne lecture à tousn espérant que cela vous plaira toujours autant !
study study


Chapitre 19



L'isolement de Derek Morgan dura pratiquement toute la durée qu'il fallu au médecin pour opérer Emily. Il était dans l'incertitude que sa compagne soit sauve. Les médecins avaient cru perde Emily deux fois. Mais son coeur était repartit à chaque fois. Elle était très bien stabilisée actuellement. Mais elle ne l'était pas le plus simplement du monde. Quand les infirmière la transférèrent dans une chambre en soin intensif pour les prochains jours, elle était perfusée, branchée à diverses appareils. Un pour réguler sa respiration, un autre pour surveiller son rythme cardiaque ou encore une intraveineuse pour faire baisser sa fièvre et soigner sa maladie infectieuse qu'elle avait attrapé à cause de ses blessures. Ses multiples plaies avaient été nettoyé, elle avait de ce fait la peau couvertes d'un grand nombre de bandages et pansements. Son épaule et sa clavicule gauche étaient fracturés, tout comme plusieurs côtes et les os de ses mains et de ses pieds qui était dans un sale état. Sa cuisse gauche était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Elle avait également de profondes entailles dans le dos provoqué par la ceinture en cuir de Mings qui avait servi de fouet. Emily était encore inconsciente, elle reposait désormais dans un lit pour le moins confortable mais le constat n'était pas brillant. Le chirurgien avait prit la peine de se changer avant de retrouver les proches de sa patiente.
Derek Morgan avait finit par se poser sur un fauteuil, exténué. L'attente était trop longue et il commença à sentir la fatigue arriver et ses nerfs lâcher. Il s'était isolé du reste de son équipe malgré qu'il soit tout de même dans la même pièce. Derek Morgan sembla être passé de la colère à l'abattement. C'était beaucoup trop long pour lui, il ne présageait rien de bon. Seul dans son coin, il fut le premier debout lorsque la porte s'entrouvrit à peine. Ils allaient enfin savoir. Derek priait de tout son âme pour qu'Emily soit sortit d'affaire. Il se voyait a la loterie. Il y avait une chance sur deux pour que les nouvelles soient bonnes. Quoi qu'il en soit, il voulait savoir, même si elle avait cessé de vivre mais personne ne pourrait l'empêcher de la voir. L'agent fédéral regarda avec insistance le chirurgien qui se tenait devant lui tandis que ses collègues se levèrent à leur tour désireux d'entendre le son de la voix de l'homme qui venait de passer deux heures avec Emily Prentiss.

- Medecin : Vous êtes les proches d'Emily Prentiss ?
- Derek Morgan : Oui... Dites moi qu'elle est sauve !
- Médecin : Elle est sortie du bloc, elle va aller mieux mais il lui faudra du temps. On a pu la stabiliser et extraire la balle logé dans sa cuisse. Je ne vous cache pas qu'elle a perdu beaucoup de sang, elle a fait deux arrêts cardiaques, et elle a une aide respiratoire, sans mentionner les différentes fractures et mutilations que son corps à subit. Compte tenu de son état, une gynécologue viendra l'examiner. Dans ce type d'agression violente, je ne vous cache pas qu'il est possible qu'un viol est pu avoir lieu...
- Aaron Hotchner : Il a eu lieu...
- Medecin : Dans ce cas, les analyses le révèleront et on la soignera correctement. Si vous voulez aller la voir, je vous demanderais de le faire dans le calme, un a la fois et pas plus de 5 min. Elle est toujours inconsciente et elle a besoin d'un maximum de repos. Elle est dans une chambre au fond du couloir, les infirmières finissent de l'installer et de faire les derniers bandages.
- Jenifer Jarreau : Morgan, vas y en premier, on peut attendre.
- Derek Morgan : Merci...

L'agent quitta la pièce et il longea le long couloir qui jouxtait le bloc opératoire. Il se trouvait en soin intensif. Là ou la vie pouvait encore basculer. Le médecin devait attendre clairement qu'Emily se réveille pour faire un bilan neurologique et vital pour ainsi s'assurer que rien n'était touché. Les séquelles pouvaient aller jusqu'à une paralysie quelconque, des troubles cérébraux ou encore d'autres choses aussi grave. Il pouvait aussi dans le même pourcentage de probabilité ne rien y avoir du tout, dans ce cas là, il devrait être patient, les blessures physiques se résorberait avec le temps. Derek Morgan arriva près de la porte vitrée qui donnait sur la petite chambre. Il jeta un coup d'oeil sans entrée dans un premier temps. Il vit Emily allongée dans un lit, le drap remonter jusqu'à la poitrine. Elle portait la mytique blouse bleu et blanche qui distinguait si bien les patients des autres personnes de cet hôpital. Ce qui lui fit mal au coeur était les machines qu'il pouvait voir autour de sa compagne et son visage cadavérique couvert de bleus, déformés et gonflé par les coups qu'elle avait reçu. Elle retrouverait son physique et son visage dans un long moment. Il se décida alors à entrer. Emily était bien vivante devant lui mais il se rendit compte qu'être vivant avait plusieurs sens. Et Emily, actuellement, était loin d'entrer dans le concept qu'il se faisait de ce terme. Elle n'avait pas été rayé de la surface de la terre, Derek remercia dieu pour ça, il n'avait pas mit les pieds dans une église depuis des années mais il allait y retourner, cette épreuve l'avait fait gravement réfléchir. En plus de ça, il se devait de remercier quelqu'un de lui avoir laissé Emily. Derek s'approcha du lit blanc à barreau sur lequel reposait l'agent Prentiss. Il prit une chaise posée dans un coin et il s'assit le plus près qu'il pu de l'agent inconscient. Il ne se permit pas de lui prendre la main. Des bandages la couvrant de moitié et elle était plâtré partiellement. Elle avait une bonne partie des os des doigts brisés et elle avait aggravé la situation en se servant quand même de ses mains pendant tout la durée de sa captivité. Emily Prentiss avait fait preuve d'un courage exemplaire. Sans sa force de caractère et sa volonté de s'en sortir, elle aurait sombré et elle serait probablement déjà morte depuis longtemps. Les autres victimes avaient subit moins de sévices qu'Emily. Elton Mings en avait après l'agent fédéral depuis qu'elle avait permis son incarcération, il ne lui avait fait aucun cadeau, elle avait été un défouloir pour lui, un jouet malgré qu'il l'ai laissé souvent seule. Derek n'apprendrait surement jamais ce qu'elle avait réellement vécu au quotidien. La seule personne qui était encore en vie et qui pouvait lui en parler, était la femme en face de lui. Elle serait trop choqué et mal pour le raconter à quelqu'un. En même temps, il ne savait pas si tout savoir était ce qu'il voulait. Il pourrait aider Emily, mais à quel prix ? Il ne supporterait pas de lui faire du mal. Il l'a regarda immobile dans son lit, sa poitrine se soulevait paisiblement et on pouvait entendre le bip régulier de l'électrocardiogramme dans le silence de la pièce. Le souffle de l'aide respiratoire s'entendait également mais guère plus. Le silence était bien plus présent. Cela rappelait trop à Derek Morgan que la situation était grave. Emily était certes sauvé mais rien n'était terminé. Il resta près d'elle un long moment. Il n'arriva à se détacher d'elle. Les minutes défilaient, il caressait doucement son avant bras. Le reste de l'équipe attendait dans la salle d'attente, il en était conscient mais il n'arrivait pas à décrocher. Vingt minutes plus tard, il état toujours au même endroit. Une infirmière l'avait observé. Il avait été dit un peu plus tôt de ne pas rester plus de 5 minutes par personne avec la patiente. Cela dit, elle n'était pas entrée et elle n'avait pas relevé. Le calme régnait et il n'empêchait absolument pas le repos de la patiente. Elle avait remarqué qu'il avait posé sa main sur l'avant bras d'Emily. Il lui semblait que c'était le seul endroit où cet homme voulait être en ce moment même. Au bout d'un moment, David Rossi arriva au niveau de la porte de la chambre d'Emily. L'équipe n'avait pas voulu qui n'avait pas voulu s'imposer, avait été patient et avait accordé que cinq minutes ne serait pas suffisant pour l'agent Morgan. Mais plus d'une demi heure était un temps assez long, c'est pourquoi David rossi, le doyen de l'équipe fédérale avait décidé d'aller voir un peu ce qu'il en était. Il ne fut pas du tout surpris de voir l'agent Morgan, le regard plongé sur l'agent Prentiss et il remarqua que l'afro américain n'avait pas pu laisser de côté le contact physique avec la jeune femme. Rossi qui n'avait pas vu Emily depuis son enlèvement parut sous le choc de son état. Il se demanda un instant comment la jeune femme allait surmonter le traumatisme qu'elle avait vécut des jours durant. Derek Morgan lui semblait soulagé et défait en même temps, ce que David pouvait très bien comprendre. Il resta dehors pour ne pas déranger mais il devrait faire sortir Derek de cette chambre au bout d'un moment. Emily ne se réveillera pas avant un long moment. Ils avaient le temps le temps de voir venir. La morphine allait abrutir Emily pendant probablement plusieurs jours. Elle serait d'ailleurs qu'à moitié consciente quand elle se réveillerait, elle serait dans un état second, ne remarquant pas forcément la présence des agents à son chevet. Il savait en contrepartie que ce serait important qu'Emily ai du monde autour d'elle pour être rassurée, elle ne devrait sûrement pas se retrouver seule dans un moment aussi dur que celui auquel elle allait être confronté. Derek ne devait pas être seul à s'occuper du bien être d'Emily. Ils étaient tous concernés et responsable du drame qui les touchait. Emily Prentiss souffrait à cause d'eux. Rossi se souvient du jour où la décision avait été prise, le jour où ils avaient tous envoyés Emily dans la gueule du loup. Pourquoi n'avaient-ils pas écouté Spencer Reid ? Il avait été le seul a y montrer une réserve. Ils ne pouvaient cependant plus revenir en arrière. Il était maintenant bien trop tard. Rossi regardait Morgan veiller Emily. Il se décida alors à entrer dans la chambre, au moment même où l'agent Hotchner s'apprêtait à le rejoindre près de la vitre. Il entra en silence après avoir signalé à l'infirmière qu'il avait l'intention de faire sortir l'agent Morgan. Il s'approcha du lit ou reposait l'agent Prentiss et il se posta derrière Derek. Il mit une main sur son épaule avant de chuchoter. Ils étaient alors observés par l'agent Aaron Hotchner qui venait d'arriver à hauteur de la vitre qui donnait sur la petite chambre blanche.

- David Rossi : Elle ne souffre pas. Mais elle n'ouvrira pas les yeux dans les minutes ni dans les heures qui suivront. Tu devrais aller te reposer maintenant. L'un de nous veillera sur Emily si ça peut te rassurer. Elle va aller mieux, le pire est derrière elle.
- Derek Morgan : Le pire est peut être passé mais elle n'est pas prête de s'en remettre. La route sera difficile et longue. Je ne veux pas la laisser encore une fois. Et honnêtement, je ne sais pas si la suite sera moins difficile que ce qu'elle a vécut. Ça semble ressembler à un euphémisme.
- David Rossi : Elle est médicalement surveillée, elle est sauvée et le temps qu'elle passera inconsciente est une force qu'elle gagnera pour se remettre. Et tu ne crois pas qu'elle aura besoin de toi dans un meilleur état ?
- Derek Morgan : Je dois admettre que ton analyse est assez réaliste. Mais arrêtez de vous inquiéter pour moi, tu crois que je ne les vois pas m'observer derrière cette vitre ?
- David Rossi : Tout le monde est inquiet, pour Emily évidemment, on se demande aussi comment tu vois les choses. Tu tombes tombes sur ta chaises sans être capable de te relever et tu refuses d'aller à l'hôtel quelques heures. On a le droit de se poser des questions et on a raison de le faire. Elton Mings est mort, la légiste à confirmer, son frère aussi. Garcia met toute son énergie pour trouver les liens entre la capitaine Jones, Hamilton et Mings. On croit qu'il y a eu complicité d'assassinat sur Emily. On croit qu'ils ont fait en sorte de faire sortir Mings de prison, de nous attirer ici en sacrifiant la compagne d'Hamilton. Et de permettre ainsi à Mings de se trouver sur le chemin d'Emily. Elle est la seule a avoir fouillé la forêt sans l'un de nous et elle se trouvait avec Hamilton ce jour là, l'inspecteur qui a survécu à l'assaut de Mings. Si Mings avait voulu l'abattre, on aurait jamais retrouver Hamilton vivant. On aura toutes réponse que l'on attend, Emily est à l'hôpital, en sécurité, il n'y a pas d'urgence, tu dois aller dormir un peu, ça te permettra de prendre du recul sur tout ça et de réfléchir, de remettre toutes tes pensées dans l'ordre et d'être prêt à t'occuper d'Emily quand elle se réveillera parce qu'on sait tous que tu ne laisseras personne d'autre que toi le faire. Emily est notre amie à tous mais on ne s'imposera pas, s'il y a une personne en qui elle a le plus confiance et qu'elle voudra surement, c'est toi. En fouillant son lieu de captivité avec Reid, on a remarquer des gravures dans le bois, avec ses ongles elle a gratter le bois et y a inscrit ton nom. Tu as été de toute évidence son moyen de tenir. Sans toi, sa force n'aurait pas été si tenace et elle serait peut être déjà morte. Retiens que l'amour que tu lui as donné et que tu lui donnes encore joue un rôle essentiel. Allez viens maintenant, je te ramène à l'hôtel. Emily n'aura pas bougé quand tu reviendras Hotch restera ici près d'elle.
- Derek Morgan : Si elle se réveille, surtout vous m'appelez !
- David Rossi : On t'appelle !

Derek Morgan lâcha l'avant bras d'Emily qui n'avait toujours pas bougé. Elle avait les yeux profondément clos. Le son régulier de l'électrocardiogramme battait dans le silence qui venait de reprendre place. Les deux agents fermèrent la porte derrière eux. Derek Morgan jeta un dernier coup d'oeil vers la vitre avant de se voir entrainé par David Rossi le long du couloir. Hotchner, lui, n'avait pas bougé, il regardait sa collègue dans son lit d'hôpital à travers cette fameuse vitre qui le séparait de la chambre. Sa bouche pincée et son regard trop sévère montrait bien qu'il s'en voulait et que l'affaire Mings avait tourné au cauchemar, elle s'était transformée en véritable fiasco. L'équipe du FBI devrait maintenant faire cavalier seul. Elle ne faisait désormais plus confiance à personne. Dans peu de temps, ils arrêteraient le capitaine Jones et Hamilton qui se trouvait encore dans cet hôpital. David Rossi resterait avec Derek Morgan. Il était hors de question qu'il soit seul une seconde, Jones était tout à fait capable de terminer l'oeuvre de Mings tout comme Hamilton qui se trouvait non loin de l'agent Prentiss. Aaron Hotchner convient alors que personne ne laisserait Emily seul, même inconsciente, dans cette chambre. Il se rendit dans la petite pièce non loin de l'endroit où se trouvait l'infirmière, il entra le plus discrètement du monde pour continuer a perpétuer le calme qui régnait dans cette partie du bâtiment. Il présenta sa carte fédérale où sa photo en haut à gauche lui donnait un air bien trop sérieux mais beaucoup plus jeune. Avec l'âge son visage semblait s'être durcit, les rides qu'il avait aujourd'hui était du au diverses épreuves de sa vie, son divorces, l'affaire Foyet, la mort d'Haley. L'infirmière releva la tête d'un dossier qu'elle prenait le temps de complêter pour le médecin référent du patient. Elle avait vu l'homme en costume cravate un peu plus tôt en passant près du salon d'attente. Elle savait qu'il était là pour la patiente de la chambre 206, Emily Prentiss.

- Infirmière : Je peux vous aider ? Il y a quelques choses que je peux faire ?
- Aaron Hotchner : Oui en effet, je sollicite votre coopération pour que mon équipe et moi même veillons personnellement jour et nuit sur l'agent Prentiss. Nous refusons pour des raisons fédérale de la laisser seule rien qu'une minute. Vous comprendrez que sa vie en dépend. Je vous assure qu'on ne vous dérangera pas, on saura être discret, vous pourrez faire votre travail.
- Infirmière : C'est à dire... Le médecin a donné comme consigne que la patiente soit dans un environnement le plus calme possible. Le traumatisme dont elle est sujette, les multiples blessures grave qu'elle porte sur elle. Elle besoin de cette solitude et de ce calme presque parfois pesant pour les visiteurs. Elle sort du bloc, ce sera surement différents quand elle aura repris conscience.
- Aaron Hotchner : on respectera ce calme. L'urgence est tout autre, nous sommes agents fédéraux et des crimes ont eu lieu. Je ne vous demande pas vraiment votre avis, ni votre absolution. Je vous informe simplement qu'il y aura toujours un agent présent dans la chambre ou dans ce couloir près du lieu de convalescence de l'agent Prentiss.
- Infirmière : Bien je... je le transmettrais au médecin qui s'occupe de l'agent Prentiss.
- Aaron Hotchner : Entendu.

L'agent Hotchner quitta la pièce administrative et il s'introduit dans la chambre d'Emily. Il s'assit sur la chaise qui avait servit à Morgan quelques minutes plus tôt et il regarda sa collègue. Il ne disait rien du tout, il se contentait de rester là. Emily avait fait la même chose pour lui quand il avait été poignarder à plusieurs reprise par Foyet. Elle était restée à attendre sur lui. Elle s'était inquiété pour lui. Emily était la personne qui faisait le lien entre tous les membres de l'équipe, elle s'était toujours préoccupée à ce que tout le monde aille bien, elle était l'oreille prête à les écouter, à les réconforter, l'un après l'autre. Elle avait été là pour Aaron, pour Rossi quand son ex femme est morte d'un cancer. Elle a été une grande soeur pour Reid quand il avait eu peur de devenir schizophrène, elle avait conseillé JJ et avait été sa confidente sur son histoire avec Will. Sans oublier Morgan, elle avait d'abord été l'amie, sa soeur et maintenant elle était celle qui comblait son coeur. Elle ne méritait pas tout ce qui lui arrivait. Elle avait payé trop cher l'amour de son métier, un bonheur qu'elle avait le droit depuis tellement longtemps. Parce qu'Emily faisait toujours passer les autres avant elle. Pendant des années, elle ne s'était pas occupée d'elle, n'avait pas prit le temps de construire sa vie de femme, elle avait vécu juste pour son travail. Aujourd'hui, elle avait enfin quelqu'un dans sa vie et elle avait été obligé de le caché parce qu'il s'agissait tout simplement d'une relation fraternelle au boulot et qu'elle risquait sa place. Et elle vivait le moment le plus terrible de sa vie. Au moment où tout aurait pu changé pour elle. Au moment où elle prenait sa vie de femme pour une priorité. La vie était tellement insaisissable, tragique. Aujourd'hui ce n'était plus à Emily de prendre soin des autres mais à son équipe de prendre soin d'elle. Il se le promis quoi qu'il se passe.

Quelques heures plus tard, JJ qui avait travailler avec Garcia et qui avait prit la déposition des jeunes randonneurs pour le dossier arriva à l'hôpital. Elle trouva Reid près de la vitre regarder Emily avec insistance mais qui n'avait pas oser entrer dans la chambre. Elle fut surprise de ne plus trouver Derek Morgan, ni Rossi. Hotchner était toujours au chevet d'Emily, elle s'arrêta près de Reid et le regarda quelques temps avant de rompre le silence. Un silence pesant.

- Jenifer Jarreau : Tu n'es pas rentré ?
- Spencer Reid : Je n'ai pas trouver le courage de le faire, tu sais Emily, elle a toujours été là quand j'avais besoin de parler. Et c'est à cause de nous qu'elle se retrouve dans ce lit. Je me sens tellement coupable.
- Jenifer Jarreau : Tu ne devrais pas tu sais, elle ne voudrait pas que l'on culpabilise. On sait qu'on a fait une grave erreur mais le seul coupable est Elton Mings. Tu le sais !
- Spencer Reid : Elle était celle de l'équipe qui aurait du être le plus protégé contre ce dingue !
- Jenifer Jarreau : Elle n'est pas morte Reid. Et on sera tous là pour elle. Et elle aura aussi besoin de toi à ses côtés. Ca lui fera du bien quand elle se réveillera. Il n'y aura pas que Morgan si tu crois qu'elle ne pense plus qu'à lui, je crois qu'elle ne nous remplacera jamais et qu'elle aura besoin de chacun de nous.
- Spencer Reid : Je ne sais pas si j'aurais la force de la regarder dans les yeux après l'avoir envoyé à l'abattoir.
- Jenifer Jarreau : Elle ne voudra pas que tu t'en veuilles. Prends le temps qu'il faudra, rien ne presse.
- Spencer Reid : Tu devrais entrer, ne t'en empêche pas pour moi, tu es la seule à ne pas avoir eu de temps avec elle.
- Jenifer Jarreau : D'accord, prends un café en attendant, tu es assez pâle.
- Spencer Reid : J'y penserais !

Jj fit signe à Aaron Hotchner qu'elle allait passer un peu de temps avec Emily. Elle prit sa place et lui permit alors d'aller faire un tour dehors, pour prendre l'air. Quand JJ entra dans la chambre d'Emily, le temps semblait s'être comme arrêter. Le calme était pesant, elle s'assit sur la chaise en bois, elle posa sa main sur l'avant bras de la jeune femme. Elle était comme sa soeur, elles se connaissait depuis maintenant plus de sept ans. Elle avait jamais réellement réussit à faire parler Emily sur sa vie privée qui avait été très longtemps déserte. Elle n'avait d'ailleurs jamais su comment Emily avait vécu psychologiquement l'affaire Doyle. Elle était restée très fermé sur ce sujet. Comme la plus part des sujets qui la considérait trop personnellement. JJ se dit que le temps allait paraître long, que les blessures allaient être difficile à cicatriser de l'intérieur, qu'ils allaient tous devoir s'armer de patience. JJ serait là dans tous les cas, avec douceur, avec violence, elle l'aiderait du mieux qu'elle pourrait. En attendant elle regarda la jeune profiler inconsciente et elle fit quelques chose qui lui avait fait rire bien longtemps, Elle se mit à lui parler.

- Jenifer Jarreau : Emily, tu nous a fait une belle frayeur, tu sais. Derek est terriblement inquiet, on a tout de même réussi à le faire sortir de ta chambre pour qu'il dorme quelques heures. Ça fait plus de 6h qu'il attends ici à ton chevet, il n'arrivait plus à garder les yeux ouverts. Je crois que tu as trouvé une perle. Et il n'est pas prêt de te laisser tomber. Il va falloir que tu sois forte et courageuse, les médecins ne sont pas très réjouissant. Mais j'ai confiance en toi, tu es une battante, tu vas nous revenir. Et puis on sera là, on ne te laissera plus jamais prendre de tel risque, on ne te quittera plus. Tu pourras t'appuyer sur chacun de nous. Tu es ma petite soeur, depuis toutes ces années où on travaille ensemble , tu es devenue plus qu'une amie Emily. Et pour Derek tu es plus que sa petite amie ! Il ne voit que toi, il ne vit que pour toi depuis ton enlèvement en tout cas. Ouvre nous tes yeux. Revis, tu mérites d'être heureuse. Et on t'aideras à y parvenir. Mings est mort. Tu ne risques plus rien. Ta personnalité nous manque, cet vie que tu as en toi, ce caractère de cochon aussi ! Si ça peut te faire revenir oui tu as un caractère de cochon. J'essaie de dédramatiser la situation. En tout cas tu nous manques. Bats toi !

JJ serra en douceur le poignet d'Emily pour lui insuffler sa force. Ils n'avaient qu'a attendre. Prier pour ceux qui était croyant, veillez sur elle, l'encourager. Ils l'aimaient tous. Elle devrait le ressentir, en tout cas il l'espérait du fond du coeur. Aaron Hotchner et Spencer Reid à l'extérieur fixait également la vitre et pensait la même chose que tout ce que JJ avait osé dire tout haut à Emily. Reid lui espérait qu'il ne retomberait pas dans la drogue, il ne se sentait pas totalement clean au fond de lui même. Chacun des membre de l'équipe culpabilisait. Chacun à sa façon...


To Be Continued...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Candies
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1311
Date de naissance : 05/09/1998
Age : 18
Localisation : Sur Mars, avec mon Yoshi géant qui fait caca des étoiles, pourquoi ?
Personnage préféré : Please, don't leave the show.. Emily.
Loisirs : Ne pas aimer les gens est-il un loisir ?
Date d'inscription : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 8 Juin 2012 - 23:13

J'adoooooooooooore !

Merci, merci, merci ! Mais c'est toujours trop court ! langue

Vive la suite ! :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Sam 9 Juin 2012 - 13:33

Ta fic est toujours aussi géniale et parfaitement écrite.
Que dire à part : Vivement la suite !!!!! applaud applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EmilyPrentissaddict
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 150
Date de naissance : 04/02/1994
Age : 23
Localisation : New york
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : Série Américaine
Date d'inscription : 06/06/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Sam 9 Juin 2012 - 21:53

Super suite Very Happy love3

Comme toujours MDr

J'adore J'adore J'adore

Continue comme sa Very Happy

Bisous :calin: merci2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Dim 10 Juin 2012 - 22:20

Après avoir eu un beau bouquet de paquerette je ne pouvais pas résister !! Razz
Bonne lecture a vous tous ! study


Chapitre 20


Hopital Merkson, 2 jours plus tard, 11h du soir

Deux jours venaient de passer. Emily Prentiss était toujours dans le coma. Elle n'avait toujours pas ouvert les yeux depuis son opération. Elle était droguée aux analgésiques et à la morphine pour qu'elle ne souffre pas. Son poux avait retrouvé un rythme régulier ni trop lent, ni trop rapide. Elle avait cependant toujours besoin d'une aide pour respirer. La seule chose qui avait vu une amélioration était l'infection. Elle n'avait plus de fièvre et son visage meurtrie semblait s'être adoucit. On voyait nettement que la souffrance avait quitter le temps d'un sommeil prolongé les traits de sa peau. Derek Morgan était continuellement présent au chevet d'Emily. D'ailleurs on pouvait s'apercevoir que la petite chaise en bois c'était transformé en un fauteuil bien plus confortable. Les médecins avaient finit par avoir pitié de l'agent fédéral. Derek était désemparé de voir la blessée toujours aussi inconsciente et si inerte ce qui ne lui ressemblait point. L'examen gynécologique effectué la veille avait bien confirmé le viol. Même s'il le savait déjà, cela apporta un coup de poignard au coeur de Derek. Cet enfoiré de Mings avait souillé Emily et il n'avait rien pu faire pour l'en empêcher. Le savoir de façon aussi irréfutable était difficile à accepter. D'autant plus qu'une autre nouvelle, tout aussi déchirante voir peut être même plus et tellement inavouable jeta un froid terrible au sein de l'équipe des sciences du comportement. Une nouvelle qui terminerait d'achever l'agent Prentiss. Pour le moment, malgré qu'ils préféreraient la voir éveillé, les collègues de la profiler était presque soulagé qu'elle soit toujours inconsciente.
Les médecins, après 72h de coma, ne semblait pas rassuré pour autant. Emily avait eu le droit à une batterie d'examen un peu plus tôt dans l'après midi. Scanner, IRM, radios, tout y était passé. Il ne pouvait pas attendre plus longtemps qu'elle se réveille pour faire ce suivi. Pour le corps médical, la patiente aurait du être réveillé depuis bien longtemps. Les résultats des examens n'étaient pas encore tombés. Derek était partit se chercher un café. Il faisait les cents pas dans le couloir. Il avait eu besoin de marcher un peu. Emily était entre de bonne main. Pénélope Garcia était venu veiller sur elle. Elle ne se faisait pas à l'idée de l'horreur qu'avait été cette enquête et de l'issu que celle ci avait été. Elle ne supportait pas de savoir Emily dans un tel état. Et elle s'en voulait également de ne pas avoir permis à ses doigts de fée de trouver plus vite des informations pour permettre de trouver et arrêter Mings. Ils auraient alors pu sauver Emily Prentiss bien plus tôt. Ils aurait pu éviter le pire. Parce que même si Emily était toujours vivante, Le pire était quand même là. La joie de vivre de l'analyste technique semblait s'être envolé depuis ses deux derniers jours. Elle voulait qu'Emily ouvre les yeux. Elle avait sa main posé délicatement sur le bras d'Emily. Elle avait les larmes aux yeux. Elle n'osait rien dire, parler à quelqu'un qui ne vous écoutait pas n'avait jamais été son truc. Penelope avait laissé son ordinateur de côté, elle ne l'avait pas allumé depuis plusieurs heures. Il était hors de question qu'elle fouille dans le dossier médical d'Emily pour savoir si elle avait des séquelles irréversible. Bien sur elle pouvait le faire, elle était capable de le faire mais elle se l'interdisait. Emily n'apprécierait pas de savoir que ses amis avaient fouiller dans sa vie. Il y avait d'autre chose que personne ne devait savoir et qui était annoter dans son dossier. La seule personne qui était au courant d'une seule chose était David Rossi. Il l'avait poussé à parler il a trois ans. Elle lui avait avouer pour son avortement en Italie au moment où elle n'était encore qu'une adolescente rejeté par tout le monde. Aujourd'hui elle avait du monde autour d'elle et elle ouvrirait peut être plus jamais les yeux. La pensée avait effleuré Garcia. Elle devait enlevé de sa tête cette idée. Il était hors de questions d'avoir en tête des choses aussi noir, aussi tragique. Pénélope Garcia était la personne qui espérait le plus dans l'équipe parce qu'elle disait qu'elle voulait quoi qu'il en soit gardé ses sentiments et son âme humaine. Elle n'était pas une machine, elle voyait toujours les choses positivement. Maintenant elle devait arrêter de broyer du noir et positivé pour son amie. Elle la regarda dans les yeux, sans avoir de retour. Le temps sembla s'arrêter. Pourtant les minutes défilaient. Derek avait eu le temps de faire une dizaine de fois des allés retour dans le couloir et de boire deux cafés. Quand il revient près de la chambre il jeta un coup d'oeil par la vitre. Il avait espéré qu'en partant faire un tour, et en revenant quelques temps après. Que la rayonnante Pénélope, aide Emily a ouvrir les yeux. Mais au contraire il vit une scène terrible. Pénélope serrait doucement le bras d'Emily tandis qu'elle pleurait en silence le regard droit sur l'agent inconscient. Ça lui fendit le coeur, il entra alors et vient s'assoir à côté de Pénélope et il mit une main sur son épaule.

- Derek Morgan : Elle ne voudrait pas que tu pleurs je crois.
- Pénélope Garcia : Toi Derek tu oses me demander de ne pas pleurer... Je t'ai vu tu sais. Tu attends qu'on ai le dos tourné mais je t'ai vu pleurer
- Derek Morgan : Je ne veux pas la perdre. Et c'est dure d'accepter tout ce qui se passe.
- Pénélope Garcia : tu sais je t'en ai voulu que tu ne m'ait rien dit pour toi et Emily, j'ai été aussi jalouse parce que je n'étais plus t'as puce la seule et l'unique - Elle esquissa un sourire à cette pensée. - Mais je te préviens Derek, tu as intérêt à la protéger et à être là pour elle. Je veux qu'Emily soit heureuse. Que vous soyez heureux.
- Derek Morgan : Je te remercie de ta bénédiction et je te promets que je l'a rendrait heureuse. Que je lui redonnerais goût à la vie. Je ne suis plus le tombeur de ses dames. Je suis un homme fidèle. Promets moi de sécher tes larmes hein !
- Pénélope Garcia : C'est dure de la voir comme ça.
- Derek Morgan : Je sais Pénélope, je n'arrive pas à m'y faire et les médecins ne savent rien nous dire. J'ai essayer de voir s'il y en avait un dans les couloirs mais à cette là tout est vide.
- Pénélope : Tu crois qu'elle va s'en tirer. Qu'elle va revenir parmi nous ?
- Derek Morgan : Je ne tiens que grâce à ça...
- Pénélope Garcia : Tu ne m'as pas dit, toi et Emily c'est arrivé comment ?
- Derek Morgan : Un soir à Vegas, tu sais bien que je ne dors jamais quand on va la bas !
- Pénélope Garcia : Je ne croyais pas Emily aussi fêtarde que ça ! En général, elle est la première couché et elle se prends un mal de crâne le lendemain !
- Derek Morgan : Avec Derek Morgan, les soirées ne sont jamais les même.

Pénélope Garcia et Derek Morgan assis l'un à côté de l'autre esquissèrent un sourire. Le premier depuis des jours. Derek était content que Pénélope ne se morfonde pas. Bien évidemment pour lui s'était une autre histoire. Il se refusait de promettre quoi que se soit à quelqu'un parce qu'il ne tiendrait pas parole. La situation était trop douloureuse pour lui. D'ailleurs personne n'arrivait à le sortir de l'hôpital, ni ne voulait le faire. Il savait que cela était très important pour Derek de rester près d'Emily. Pénélope Garcia se leva de sa chaise sous le regard interrogateur de Derek. Il se demandait pourquoi elle s'était redressé soudainement. Elle lui répondit en souriant que des fleurs dans cette chambre apporterait un peu de gaité et qu'elle partait en acheter. Bien évidemment elle n'en trouverait pas à cette heure bien avancer de la soirée mais elle les amènerait le lendemain matin de bon heure. Elle rajouta que Derek devrait faire attention à lui et qu'il ne devrait pas hésiter à se reposer un peu. Derek fit un sourire, Pénélope Garcia était la seule personne a qui il autorisait à prendre soin de lui. Il ne lui en voulait pas de réagir comme ça et de se soucier de lui, il ne lui en ferait jamais la remarque. Il l'a laissa alors s'en aller et il se retrouva de nouveau seul avec la femme qu'il aimait le plus au monde. Mais la fatigue se faisait ressentir. Il ne tient pas longtemps éveillé, ses yeux sombrait et se fermait tout seul. Il avait attraper une petite couverture, il avait froid probablement du a la fatigue. C'est en essayant de lutter désespérément pour rester conscient qu'il s'endormit sur le coup de 3h du matin avachi dans le fauteuil la tête penché sur le côté. L'infirmière l'avait vu s'endormir mais elle l'avait laissé ici. Elle se dit que si l'agent Morgan avait voulu aller se reposer, il l'aurait fait mais il semblait que ce n'était pas le moment d'interrompre son sommeil. Et le contact physique entre Emily et Derek apaisait l'agent Morgan.

Sur les coup de 5 heures du matin, la fenêtre de la chambre entre ouverte laissait passer un léger courant d'air. On aurait pu croire que le frémissement du bras était du à cet air frais mais le léger mouvement qui suivi laissait paraître bien autre chose. Emily Prentiss souleva son bras d'à peine un centimètre. Elle s'agitait doucement. Son buste aussi frissonna. Elle n'arrivait pas à ouvrir les yeux comme si du plomb avait scellé ses paupières. Les muscles de son visages s'étirèrent en laissant l'empreinte d'une grimace. Un deuxième mouvement suivit. Sa tête roula délicatement sur le côté, mais pas suffisamment, une atèle cervicale et claviculaire minimisait ses mouvements. Elle sentit quelques choses sur son bras gauche. Elle le souleva encore une fois doucement, elle essaya de retirer ce poids qui était posé sur elle. Elle parvient a faire papillonner ses paupières. Il faisait assez sombre dans la pièce, elle ne fut pas ébloui. Mais elle n'arrivait pas à garder les yeux ouvert trop longtemps. Elle était complètement désorienté. Les analgésiques et la morphine lui évitait de souffrir mais la ils plongèrent dans un profond et épais brouillard cotonneux. Elle ne savait pas vraiment où elle se trouvait, ce qui se passait autour d'elle. Elle était effrayé par son réveil. Elle avait envie de pleurer parce qu'elle était complètement perdu dans sa tête, il lui était impossible de se rendre compte de ce qui se passait autour d'elle et pour elle. Ça lui rappela de très mauvais souvenir. Elle avait le sentiment que rien n'était terminé, qu'on jouait encore avec elle, qu'on la manipulait. Elle se sentait grandement droguée... Des larmes s'échappait de ses yeux. Ses paupières peinaient à rester ouverte, la panique s'empara d'elle surtout qu'elle se sentait limité dans ses mouvements. Elle persista sur le poids qu'elle sentait sur son avant bras. Elle fit un effort pour agiter son bras, agitation trop perceptible pour qu'il se dégage. La peur emballa son coeur. L'électrocardiogramme s'intensifia, les sons semblèrent plus rapide et irrégulier. Le réveil était difficile pour l'agent Prentiss. Elle était déboussolée.

Dans la chambre, Derek sentit que quelques choses n'était pas normal et il eut raison de le croire, il se réveilla soudain. Il s'était enfermé dans un sommeil léger qui lui permettrait dans tous les cas de ce réveiller. Il entendit et vit l'électrocardiogramme s'affoler. Il retira sa main et s'aperçut que le bras de l'agent Prentiss bougeait légèrement. Il se leva et se précipita sur elle de toute évidence, elle se réveillait. Elle pleurait, elle était effrayé. Il fallait qu'il l'a calme et qu'elle s'aperçoive qu'il était là, lui Derek Morgan, l'homme qui lui voulait du bien.

- Derek Morgan : Emily, calme toi. C'est Derek, tu es à l'hôpital, tu comprends. Ça va aller ! Regarde moi, respire profondément, détends toi.
- Emily Prentiss : Hummm... Elle laissa un simple gémissement sortir de sa bouche et elle secoua doucement la tête.
- Derek Morgan : Ne bouge pas, je vais appeler une infirmière, ne t'inquiète surtout pas.

Derek Morgan se précipita dans le couloir et il appela une infirmière sans quitter la chambre d'Emily du regard. Il appela deux, trois fois avant que quelqu'un daigne se déplacer. En entrant l'infirmière constata le réveille de sa patiente. Et la panique qui l'avait envahit. Elle commença par lui donner des anxiolytiques. Ensuite, elle vérifia ses constantes. Le poux battait trop vite. Elle devient alors psychologue le temps qu'Emily se calme. La jeune femme était intelligente et malgré le brouillard qui l'envahissait, elle comprit qu'on l'incitait au calme. Elle voulait comprendre où elle se trouvait. Emily ramena son bras vers pour retirer le masque à oxygène mais elle remarqua que sa main était plâtré et que son bras était recouvert de bandage sur la plus grande superficie. N'y parvenant pas elle se contenta de mimer une gène au niveau de sa respiration pour que quelqu'un le lui retire. Agiter son visage comme elle le fait en essayant d'enlever le masque fit comprendre à Derek et à l'infirmière de le lui enlever. Le changement d'air et le temps de s'habituer à respirer toute seule, Emily crut étouffer. Elle respira à plein poumon trop rapidement mais elle se calma doucement. Les anxiolytiques commençait à faire leurs effets. Elle fit un effort pour ouvrir les yeux un peu plus et elle se concentra pour distinguer les deux personnes présentes dans la pièce. L'infirmière la rassura en mettant ses talents de psychologue à l'œuvre. Emily avait un regard interrogateur, elle voulait savoir qui était dans la pièce. Elle fixa l'un après l'autre l'infirmière et Derek Morgan. Elle s'arrêta plus longtemps sur l'agent fédéral. Elle ne lâcha pas le regard surtout. Et elle le reconnut. Elle n'écoutait déjà plus l'infirmière et elle tendit son bras vers Derek. Elle le laissa retomber par manque de force. Derek Morgan s'approcha, il avait comprit qu'elle voulait qu'il soit près d'elle. Elle l'appelait. Il se mit à sa hauteur et caressa tendrement son épaule et il lui parla avec une voix posé et calme.

- Derek Morgan : C'est Derek, Emily ! Tout va bien, continue de me regarder, tu es en sécurité ici, sèche tes larmes, je suis là, je ne te lâche plus.
- Emily Prentiss : Derek...
- Derek Morgan : Oui c'est moi ! N'essaie pas de parler.
- Emily Prentiss : Je...je peux...pas bou-ger... Je... suis... si...fatiguer....
- Derek Morgan : C'est normal économise tes forces, tu es à l'hôpital, tu as subit une opération importante. Tu étais gravement blessée. Mais tu t'en est sortie, tu as gagné Emily, tu es sortie d'affaire.
- Emily Prentiss : Derek...
- Derek Morgan : Mings a été tué. C'est finit.
- Emily Prentiss : Je... Les larmes lui virent très vite.
- Derek Morgan : Tu vas t'en remettre, je suis là, et je reste, je vais nul part, tu devrais dormir un peu Emily.

Emily pleura a chaudes larmes. Tout ce qu'elle avait dans la tête était beaucoup trop douloureux. Elle se rappelait tout ce qui c'était passé dans cette trappe pendant ses quatre jours, elle se rappelait du moindre détails, de la moindre odeur, de la moindre douleurs, du moindre cou. Du moindre attouchement que Mings lui avait fait. Elle n'avait pas la force de dire quoi que ce soit maintenant. Elle avait besoin de se reposer. Les émotions qu'elle avait en elle était beaucoup trop forte. Elle se retrouvait face à son compagnon qui lui voulait tout le bien du monde et elle n'était pas capable de sortir le moindre mot, ni d'expliquer ses grosses larmes. Elle n'avait jamais été faible jusqu'à présent, et elle se sentait si fébrile, si faible. Elle ressentait un mal-être considérable. Et elle se mura dans le silence. Elle se contenta uniquement de secouer la tête positivement pour ce qui était de se reposer. Derek la laissa se reposer, elle venait de se réveiller mais elle allait se rendormir. Demain matin, elle serait bien plus calme et il pourrait parler avec elle plus posément. Elle devait se poser des questions et il y avait de nombreuses réponses que l'équipe pourrait lui donner. Il pourrait également évaluer son état psychologique et les analgésiques ferait un peu moins d'effet de façon à lui redonner un peu de sensation que les médicaments lui enlevait actuellement. Elle aurait également les idées bien plus clair et ne se sentirait pas dans un flou visuel et psychologique. Derek resta près d'Emily dans le fauteuil. Elle avait besoin de se reposer. Il la regarda plus tendu que tout à l'heure, les traits tirés, le visage perturbé. C'est à ce moment précis que Derek se rendit compte de la responsabilité qu'il avait sur ses épaules. Il était le compagnon de la femme la plus désemparé qu'il connaissait. Une femme d'une force de caractère impressionnante qui avait perdu cette faculté en a peine quatre jours. Il comprit que le chemin allait être très dure à parcourir d'autant plus qu'il avait eu un aperçut de l'enferment personnelle d'Emily à ce réveil. Elle avait pleuré devant lui mais elle avait voulu lui dire quelque chose, et s'était abstenu. Et lui, l'agent qu'elle avait choisit pour vivre sa vie avait a lui dire une nouvelle qui l'anéantirait, et il était hors de question qu'un médecin le face à sa place. Et il le ferait dans un moment propice au calme. Il ne pouvait pas prévoir un scénario. Il improviserait au moment présent, quand il verrait que le moment était venu de lui annoncer. Mais il ne pourrait pas tarder non plus. Le temps avait son importance. Mais les larmes couleraient, il n'avait pas à le parier. Il ne l'avait toujours pas digéré de son côté. Alors l'épreuve serait de taille pour Emily. Il vit toujours les larmes glissés sur le visages d'Emily. Il attendit patiemment qu'elle s'endorme, Il lui caressa le bras pour soulager son chagrin. Elle se laissa bercé et elle s'endormit quelques heures. Derek partit alors se chercher un café et il partit soufflé dehors quelques temps. Il avait besoin de remettre ses idées clairs. Il faisait encore nuit, il avait le temps de réfléchir à comment gérer la situation. Il appellerait également l'équipe du département des sciences du comportement pour leur annoncer le réveil d'Emily.


To Be Continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Emy...Riam
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 124
Date de naissance : 15/11/1994
Age : 22
Localisation : Dans mon lit à attendre que Kenya revienne du véto'
Personnage préféré : Emily PRENTISS et Aaron HOTCHNER
Loisirs : Lire vos Magnifiques Fics et Regarder NCIS, Castle CM et plein d'autres...
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Lun 11 Juin 2012 - 16:52

MERCI :calin: merci2 !!!!

J'adore TOUJOURS autant !!!!
Pauvre Emily pale

SPOILER ( ?? je crois :Razz: )


A mon AVIS je crois qu'elle est enceinte de Mings
Si j'ai raison alors c'est que t'es vraiment cruelle (et j'adore diablo siffle


A PART SA c'est toujours aussi bien top_1
VIVEMENT LA SUITE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)
» Emily Prentiss
» Passé Trouble (Emily Prentiss)
» Dernière confession (OS - Emily Prentiss/Ian Doyle)
» Sanglantes Représailles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: