Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant
AuteurMessage
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Dim 8 Avr 2012 - 0:03

j'éspère que tu va faire le choc post traumatique Razz je trouve que ça serait pas mal que on la voye après cette histoire langue enfin je dis ça je dis rien
.... angel sourit2 siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 11 Avr 2012 - 18:26

Il y aura bien le choc prost traumatique et cette fic n'est donc pas prête d'être terminer !!! Razz

Je vous mets probablement une suite dans la soirée Wink Enfin si vous la voulez lol ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 11 Avr 2012 - 18:30

Prentimily a écrit:
Il y aura bien le choc prost traumatique et cette fic n'est donc pas prête d'être terminer !!! Razz

Je vous mets probablement une suite dans la soirée Wink Enfin si vous la voulez lol ^^


quelle question ! évidemment que on l'a veut ta suite ! nut nut nut nut nut nut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 11 Avr 2012 - 23:12

Chose promis, chose du !
Je vous souhaite bonne lecture ! ♥



Chapitre 13



Poste de police, Caroline du Sud, salle de réunion.

Le temps s'était arrêté. Emily venait de subir un acte inhumain et personne pour l'instant n'était au courant de ce fait. Il ne restait définitivement plus beaucoup de temps à la jeune femme pour être sauver à moins qu'elle réussisse à s'enfuir et à s'échapper elle-même. Cela semblait cela dit impossible vu l'état de létargie dans lequel Mings l'avait laissé. Les agents du FBI, David Rossi et Aaron Hotchner était rentré depuis longtemps de l'hôpital maintenant annonçant la nouvelle de la camionnette blanche aux autres membres de l'équipe et à Derek Morgan qui ne comprenait absolument pas pourquoi personne ne l'avait réveiller après l'annonce du réveille de Karl Hamilton. Il semblait plus contrarié que jamais. Il avait cependant prit sur lui et il ne quittait plus Pénélope Garcia qui cherchait désespérément des informations sur un éventuel pick up abandonné, où acheter d'occasion récemment. Cela faisait à peine deux à trois semaine que Mings s'était évadé de prison. Les recherches dans la région allait alors être réduite. On n'achetait pas tous les quatre matin ce genre de véhicule. Elle devrait trouvé rapidement. Derek Morgan penché sur elle, ne quittait pas l'écran des yeux essayant de suivre la quantité d'information que l'analyste technique était capable de récolter à la seconde. De leur côté Spencer Reid et Jennifer Jarreau avait délimité un large secteur en se basant sur le rapport du légiste concernant les traces de substances et de résidus retrouvé sur le corps de Lexie Hamilton. Ils avaient pu ainsi réduire le secteur sur un rayon de 10 km. C'était encore trop large mais ils avaient énormément avancé. La zone définit comprenait normalement si les calculs de Reid et si les traces retrouver sur le corps de la dernière victime étaient exact, la planque où Ming retenait Emily Prentiss et le chalet du garde forestier où Justin Mings avait été arrêté. D'ailleurs sur le corps de Justin, la légiste avait retrouvé des résidus de ciment ce qui leur laissait pensé qu'Emily devait se trouver quelques part où il avait du ciment. Il avait aussi une griffure sur le mollet qui s'était infecté provoquant une septicémie. Il devait y avoir en plus du ciment, des éléments tel que l'acier où toute autre matière du même acabit permettant à des germes de ce développer et d'infecter le sang de la personne. Les agents du FBI devaient alors chercher un endroit sous terre avec une porte en acier avec du béton en plein milieu de la forêt sur un rayon de 10 km autour du chalet du garde forestier. Le chemin était encore long pour arriver à un résultat. Il leur restait encore la voiture. Et Garcia semblait bien partie dans ses recherches d'ailleurs. Elle avait trois voitures, trois plaques d'immatriculation uniquement. Les agents pouvaient aller les vérifier tous les trois et c'est exactement ce qu'ils allaient faire.

- Pénélope Garcia : Mes choux ! J'ai trois pickup qui correspondent à la description que vous m'avez donné. Les trois véhicules ont été acheté, il y a 2 semaines en liquide dans des zones géographiques différentes. Le plus près a été récupéré dans une fourrière à 20 km d'ici. Et devinez quoi. L'acheteur n'a pas donner son nom tout à été fait au marché noir !
- Aaron Hotchner : On commence par la voiture acheté à la fourrière. Garcia tu peux nous avoir la plaque d'immatriculation ?
- Pénélope Garcia : Oui sans aucun problème. Je vous trouve ça dans la seconde.
- Aaron Hotchner : Morgan et David dès qu'on a le signalement vous aller sur place. Reid termine le profil géographique avec JJ
- Derek Morgan : Je préfère rester avec Reid, Hotch, j'ai besoin de partir rechercher Emily quand on aura le feu vert...
- Aaron Hotchner : On ne partira pas sans l'équipe au complet. Tu seras là pour la battu !
- Derek Morgan : J'insiste, je ne peux pas...

Derek Morgan était loin d'être efficace. Il n'était absolument pas concentré dans ce qu'il faisait. L'enlèvement d'Emily l'inquiétait beaucoup trop et plus le temps passait, plus il était inquiet et plus il avait du mal à être objectif. Alors il il était très loin d'être capable de mener une investigation où un interrogatoire. La seule chose que l'agent souhaitait était tout simplement de partir a la recherche de celle qu'il avait choisi d'aimer. D'arriver assez tôt pour ne pas la retrouver sur le bas côté d'une route et qu'il ne soit trop tard. Il ne s'en remettrait pas. Il avait fait une promesse à Emily. La promesse de ne jamais abandonner, la promesse qu'il ferait tout et n'importe quoi pour la retrouver si jamais il lui arrivait la même chose que les autres victimes de Mings. Il lui avait promis qu'il serait toujours là, qu'il remuerait ciel et terre quitte à dépasser les ordres pour y parvenir. Et aujourd'hui, il était toujours là, dans ce poste de police et il n'avait pas levé le petit doigt. Emily allait finir par ne pas y croire. Il lui avait donné cet espoir et il n'était toujours pas là. Que devait-elle penser. Probablement que personne ne viendrait jamais la chercher et qu'elle allait mourir loin de lui, seule. Peut être même qu'elle était déjà morte... Derek arrêta vivement ses pensées là où elle s'aventurer. Emily n'était pas morte, elle ne le devait pas, il allait arriver, il allait la sauver. Il devait se resaisir.

- Derek Morgan : Je suis désolé d'aimer Emily, désolé de la façon dont je réagis, désolé aussi que personne d'entre vous n'est été au courant. Mais elle est en danger de mort. Et je vais peut être la perdre. Je ne suis pas vraiment en état pour aller vérifier une voiture qui ne nous donnera rien encore une fois. Je ne veux plus perdre de temps... Je veux sauver Emily.
- David Rossi : Je comprend Morgan, mais tu ne crois pas non plus que cet voiture pourrait nous donner l'indice que l'on attendait ? On pourrait la retrouver dans l'heure grâce à cette camionnette.
- Derek Morgan : Et comment ? En découvrant qu'elle aura été trainé jusqu'à son lieu de séquestration, peut être même malmené avant d'être jeter comme un vulgaire objet dans cette trappe où elle doit probablement nous appeler à l'aide et où ses heures sont compté. Parce que je suis désolé. C'est exactement ce qui se passe. Vous avez vu les vidéos, il ne lui reste plus longtemps. Elle est dans un état qui devient urgent...
- Aaron Hotchner : Morgan, calme toi !
- Derek Morgan : Je ne peux pas me calmer. Je veux rester ici ! Être près à intervenir dès que Reid pourra me donner une carte et un secteur, je suis même près à partir sur un périmètre trop important !! Je lui ai faite une promesse qui est de faire tout et n'importe quoi pour la retrouver s'il lui arrivait la même chose que les victimes et c'est le cas. Excusez moi de ne pas être impartial mais Emily n'est pas une victime parmi d'autre. C'est la femme que j'aime et c'est notre amie à tous. Je ne veux pas la retrouver morte !
- Aaron Hotchner : Okay, je comprends, mais sache qu'une connerie pourrait tout aussi bien accélérer les choses et raccourcir son espérance de vie. Il ne faut pas que tu oublie que Mings la tient entre ses filets et qu'il a le contrôle sur Emily. Il en fait ce qu'il veut.
- Derek Morgan : J'en suis conscient et je sais que je suis également en danger et qu'on a déjà essayé de me tuer une fois. Ce type est un vrai malade et l'attente m'est insupportable. Laissez moi rester avec Reid. Je ne suis pas en mesure d'effectuer une fouille aujourd'hui. La seule chose qui m'importe c'est fouiller l'endroit où se trouve Emily.
- Jennifer Jarreau : J'irais avec Rossi. On a pas de temps à perdre !!

JJ attrapa sa veste poser sur le dossier de sa chaise et elle se leva déjà. Ils avaient trois camionnettes à trouver avant que le soleil ne se couche dans deux heures. Le temps était en plus de cela de plus en plus dégradant. Il ne cessait pas de tomber des cordes depuis des heures et la température extérieur ne devait pas excéder les 20 degrés voir mois que ça. La nuit, il ne devait pas faire plus de 5 degrés. Alors l'équipe de la BAU devait se dépêcher. Emily avait déjà passé trois nuit dehors. Elle ne survivrait peut être pas à la quatrième sauf si évidemment l'endroit où elle était séquestrer ne laissait pas le froid s'engouffrer mais l'état des autre victimes, Les doigts violet et le visage gercés, sans compter le reste du corps ne leur permettait pas de se faire des illusions. Tandis que Rossi et JJ quittèrent la pièce, la situation continuait d'être tendu dans la salle de réunion. Derek avait refusé une demande son supérieur et ça ne lui ressemblait pas, il n'aurait jamais refusé auparavant. Il devait être plus que troublé. Il n'était pas bien depuis qu'Emily avait disparut. Il pétait d'ailleurs les plombs et Aaron Hotchner l'avait remarqué. Derek Morgan ne contrôlait absolument pas ses nerfs et c'était loin d'être une qualité requise pour le FBI. Le chef du département des sciences du comportement savait qu'il le couvrirait. Il espérait simplement qu'il ne dépasserait pas les limites. C'était lui qui se prendrait les foudres d'Erin Strauss dans ce cas là. Il avait besoin d'avoir une discussion avec l'agent Morgan. C'était devenu apportant et vital. Il remarquait les mains serré de l'agent, les narines dilaté. Il savait qu'il finirait pas craquer tôt ou tard et plus tôt qu'il ne le croyait.

- Aaron Hotchner : Morgan, tu peux venir avec moi, s'il te plait, dehors ?
- Derek Morgan : Il y a un problème Hotch. ?
- Aaron Hotchner : J'ai besoin de te parler, maintenant

Devant le regard catégorique et vraiment sérieux de son supérieur, Morgan le suivit en dehors de la pièce. Les deux agents marchèrent d'abord silencieusement dans les couloirs. Ce qu'Aaron Hotchner avait à dire à Morgan ne regardait pas les inspecteurs de ce poste de police, il préféra aller dehors où il y aurait plus de tranquillité. Une fois dehors sous le perron près du sas d'entrée pour ne pas être trempé, Morgan fit les cents pas. L'agent semblait plutôt agité. Hotchner ne dit rien tout de suite. Enfait ce qu'il souhaitait, c'était que Morgan, craque et lâche le morceau, il savait qu'Emily comptait plus pour lui que n'importe qui ici, qu'il ne supportait pas l'idée qu'elle soit enfermée quelques part avec un malade, un sadique mais personne n'y pouvait rien. Ce qu'il leur restait à faire était de la sortir de là. Morgan vivait très mal la situation. C'est seulement après plusieurs minutes de silence qu'il craqua en premier.

- Derek Morgan : Pourquoi avez vous voulu que j'aille fouiller cette camionnette ?
- Aaron Hotchner : Pour que tu évacu un peu la préssion et que tu t'occupes de quelques chose d'utile pour retrouver Prentiss. Pourquoi tu as refuser ?
- Derek Morgan : Je veux partir en forêt Hotch.
- Aaron Hotchner : Tu sais que ce n'est pas prudent et que c'est inutile pour l'instant. Ça fera perdre du temps et tu ne trouvera surement rien et tu tournera en rond des heures et des heures.
- Derek Morgan : Je prends le risque. Emily a besoin de moi, Emily a besoin de nous !
- Aaron Hotchner : Emily est forte, on va la retrouver vivante, tu entends. Aucun de nous n'a envie de la perdre non plus mais c'est en gardant notre professionnalisme qu'on la retrouvera, pas en jouant les héros et en bravant les kilomètre d'hectare de forêt interminable.
- Derek Morgan : Et comment vous compter la retrouver , ça fait plus de trois jours qu'on a rien ! Ca fait plus de trois jours qu'on tourne en rond. Notre seule piste c'est suicidé, et c'est aussi un homme qui a oser poser la main sur Emily. Vous croyez que Mings va la ménager, où lui laisser la moindre chance. Emily est forte mais elle reste un être humain et n'importe quel être humain ne tiendrait pas face à ce qu'elle subit actuellement.
- Aaron Hotchner : Je sais que l'on paraît tourner en rond , que ce n'est pas facile parce que c'est notre amie qui est la cible de Mings. Mais on a déjà des pistes, on avance même si ce n'est pas aussi rapide qu'on le voudrait. On a déjà sauver tellement de monde, on est capable d'arriver à temps Morgan et tu le sais, sauf que tu doutes parce que toi et Emily vous avez plus que des relations de travail !
- Derek Morgan : On a toujours bien fait notre travail. La relation qu'on a tous les deux n'a jamais interférer l a dedans. Emily est en dangé de mort, vous pouvez comprendre que je m'inquiète, et que mes réactions ne soit pas aussi mesurer. Quand Haley était poursuivit par Foyet, vous auriez fait n'importe quoi pour éviter qu'elle ne se fasse tuer. Vous savez ce qu'on ressent, alors vous devez savoir ce que je ressens actuellement.
- Aaron Hotchner : Je le sais et c'est pour cette raison que je voudrais d'éviter de faire une connerie. Réfléchie-y.

Sur ses mots le chef du département des sciences du comportement, retourna à l'intérieur pour avoir des nouvelles des deux agents qui était partie sur les lieux où les pick up avait été retrouvé, et également pour savoir où en était Garcia et Reid. Il imaginait aussi que Morgan avait besoin d'être un peu seul, il voulait le laisser réfléchir sur la situation. Derek Morgan s'avança alors un peu plus à l'extérieur et laissa la plus battre sur son crâne et ses joues. Beaucoup de trop d'inquiétude était en lui.


Forêt de Natahala, sous terre

Le drame s'était produit il y a peu. Emily n'avait rien pu faire pour l'éviter. Le tueur avait été bien plus fort. La force morale qu'elle avait tenté de préserver n'avait pas suffit. Elle était trop faible physiquement et ses ressources n'auraient en aucun cas pu prendre le dessus sur Elton Mings. Pour parvenir à cette humiliation, le tueur lui avait même montrer un avant goût de ce qui l'attendait. Il tuait ses victimes par étouffement en les étranglant. Emily Prentiss avait été sur le point de suffoquer quand il avait avait appliqué cette pression manuelle sur sa gorge pour mieux l'immobilisé et la violer. Laissé comme un déchet sur le sol crasseux de sa prison, Emily continuait de pleurer à chaudes larmes. Le tueur s'en était allé en emportant l'enregistrement de son oeuvre. Il était encore contrarié puisqu'Emily n'avait toujours pas supplié. Toute fois l'atrocité dont il avait eu recours quelques minutes plus tôt avait suffit à calmer ses nerfs un moment. Il ne lui restait plus qu'à apporter la vidéo à l'agent Morgan, s'assurer qu'il regarde et jubiler pleinement devant les réactions de l'agent. Il s'était imaginer le voir se détruire intérieurement et ainsi provoquer un déchirement important. Emily était seule et le tueur marchait désormais à travers les bois pour rejoindre son pick up blanc et prendre la route. On le vit disparaître à travers les multiples arbres et feuillages qui entourait les lieux laissant le paysage silencieux et désert. Emily Prentiss n'entendit plus un bruit et elle était désormais terriblement seule et plus humilié que jamais. Elle ne réagit pas pendant plusieurs dizaines de minutes incapable de faire le moindre geste. Elle se sentait sans vie, perdue et mal. Elle avait d'ailleurs encore les jambes pliées et relevées. Son pantalon noir gisait un peu plus loin sur le sol. Son bas de sous-vêtement avait été jeté comme un vulgaire objet. De toute façon, elle pourrait jamais le remettre, il avait été déchiré avec rage. Ses bretelles de soutient gorge tenaient encore sur ses épaules mais elle n'avait aucune force pour le rattacher. Le mouvement de ses bras dans son dos était trop douloureux. Elle était incapable. Elle se mouvait cela dit doucement pour le retirer et pour pouvoir rattacher son chemisier qu'elle boutonna de travers. Il ne lui restait plus qu'à enfiler son pantalon noir. Elle passa difficilement ses jambes l'une après l'autre, tira sur le tissus par les anneau de la ceinture et dans un dernier effort elle remonta sa braguette. Emily Prentiss se recroquevilla alors sur elle même en continuant de déverser trop de larmes. Elle ne parvenait pas à calmer ses nerfs qui avait littéralement lâché. Elle se demanda pourquoi elle devait continuer à se battre, n'avait-il pas gagné la partie ? N'avait-il pas eu ce qu'il voulait ? Elle en avait assez bavé, que voulait-il de plus ? Elle avait suffisamment payé le stratagème dont elle avait usé il y a six mois pour l'enfermer dans la prison sécurisé de Caroline du Sud. Maintenant une seule chose lui venait à l'esprit, qu'il revienne pour abréger ses souffrances, qu'il finisse ce qu'il avait commencé. Plus rien d'autre ne pouvait être pire que ce qu'il venait de lui faire subir. Elle était humiliée, honteuse, défaite. Elle ne voulait même plus être sauvé, elle voulait mourir, elle ne voulait absolument pas que son équipe la voit dans l'état dans lequel elle se trouvait. Elle se refusait même de penser à Derek Morgan, pour ne pas se faire encore plus de mal. Celle lui brisait bien trop le coeur. Le tueur lui avait voler son corps et son âme. Emily n'était plus la femme qu'elle était elle ne le serait probablement plus jamais. Dans son regard vide, plus aucune volonté de s'en sortir n'apparaissait. Elle ne bougeait plus non plus. Au milieu de ses sanglots, une nouvelle quinte de toux, la prit de plein fouet. Elle ne parviendrait pas à la calmer. Elle voulait la laisser prendre le dessus et qu'elle parvienne à l'étouffé. Le tueur n'aurait alors pas la prétention de mettre ce meurtre dans ses œuvres. Mais elle savait que sa toux ne parviendrait jamais à la tuer. Mais elle savait aussi que le tueur ne reviendrait pas de ci tôt, qu'elle allait avoir un temps interminable à être torturer dans sa tête et encore plus si elle ne faisait rien. Comment allait-elle faire ? Elle ne supporterait pas ce supplice psychologique. Mais elle savait qu'ici ou ailleurs, elle l'aurait en elle aussi longtemps qu'elle serait capable de réfléchir ou penser. Elle redoubla de pleurs à cette simple idée. Elle se s'en sortirait jamais. Son esprit glissa lentement vers la pensée de Derek. Elle s'était pourtant juré de ne plus y penser pour ne pas se faire de mal, mais elle ne pouvait pas faire autrement, elle n'y arrivait pas. Il était là en elle, aussi fort que leur amour était né. Mais maintenant qu'allait-il advenir de leur idylle ? Dans son état, elle n'était pas faite pour lui, il méritait quelqu'un de beaucoup mieux qu'elle. Elle allait le faire souffrir, si ce n'était pas déjà fait, et elle ne voulait pas. Elle avait vécu seule des années et des années. Elle était tombé amoureuse et aujourd'hui quand elle se voyait dans cette cage, elle le regrettait, tout serait plus simple si elle avait été seule personne ne la pleurerait, elle ne briserait le coeur de personne et elle pourrait disparaître, mourir sans que personne ne se sente concerné, dans l'indifférence la plus totale. Elle aurait préférer ça, vraiment. Mais ce n'était pas le cas. Etait-elle égoïste d'abandonner la lutte ? Était-elle égoïste de vouloir mourir ? Devait-elle continuer d'essayer de sortir d'ici ? Elle avait quelqu'un dans sa vie, elle avait des amies, elle avait des parents et elle allait quitter ce monde sans s'être réconcilié avec eux. Mais si elle sortait d'ici, si elle restait vivante, elle se retrouverait peut être seule. Elle ne pouvait pas imaginer les conséquences qu'apporterait cette séquestration. Mais si elle n'essayait pas de lutter, elle ne le saurait jamais. Emily avait des douleurs aigu sur tout le corps et à l'intérieur. Elle ne voulait pas imaginer les dégats qu'avait provoquer ses tortures. Elle avait été battu avec une rage qui aurait pu faire qu'elle ne se relève jamais de ce sol. Mais elle avait prouver que même si elle était pas forcément capable de marcher, elle avait réussi à se lever. Il n'y avait que quelques marche. Elle ne les avait jamais atteinte jusqu'à maintenant. Pouvait-elle tenter sa chance ? Trouverait-elle la porte fermé ? Probablement. Mais de quoi pouvait-elle avoir peur maintenant ? Elle venait de vivre le pire de ce qu'on pouvait vivre dans ce monde. Elle devait tenter sa chance. Vaincre ce qu'il venait de lui faire et le devancer, le prendre de cours. Pour cet homme, cette brute, cela serait un affront et Emily en ressentirait peut être un soulagement infime. Enfin elle n'y croyait pas vraiment. Mais elle avait quand même besoin d'essayer pour ce dire qu'elle n'avait pas abandonné. La jeune femme se retourna alors avec difficulté sur le ventre. La pluie n'avait pas cessé et elle tapait toujours sur la porte en tôle. Emily s'aida de ses genoux pour se redresser doucement. Elle se leva et laissa échapper un cri de douleur quand son pied toucha par terre, elle serra les dents. Elle n'avait jamais eu les traits aussi tiré, le visage aussi déformé par la douleur. Elle prit sur elle avec le souvenir du viol trop présent qui lui disait d'abandonner. Après quelques pas aussi lent que long. Elle chuta lourdement près des marches. Son bras et son épaule gauche rencontrèrent le sol en premier et un bruit fracassant la paralysa de douleur. Elle continuait de déverser les larmes de son corps. Elle se hissa alors doucement sur les marches. Elle avait immobilisé son bras gauche contre son buste. L'agent fédéral se sentait encore plus handicapé que jamais. Encore plus faible. Quand elle sentit ses genoux rencontrer la première marche, il lui était encore impossible de touché ne serait-ce que du bout des doigts la porte métallique. Elle devait s'approcher encore. Mais elle avait l'impression de ne pas y arriver. La jeune femme posa sa tête sur la cinquième marche. Et elle resta la impuissante. Elle n'avait déjà plus de souffle. Elle avait encore des efforts a fournir mais à quoi bon ? Elle se rappela qu'elle n'avait toujours pas essayer de toucher et d'ouvrir cette trappe. Si elle ne s'ouvrait pas, là elle capitulerait et se laisserait achever par Mings. Derek la retrouverait dans un sac au bord d'une route jeter comme un vulgaire déchet. Non ! Elle ne devait pas lui laisser cette image là... Elle prit son courage à une main et se hissa encore un peu de quelques dizaine de centimètres de façon à toucher la porte et à y donner une pression pour savoir si elle allait s'ouvrir. La pluie lui coulait sur le visage, elle ouvrit alors la bouche pour en avaler un peu, tellement elle avait soif mais ce goût de terre, de rouille, la dégouta et elle recracha tout à côté d'elle. Quand elle arriva à son but, elle se laissa tomber avachie sur le sol. Elle sentit la fièvre reprendre le dessus sur son corps et lui apporter de méchants tremblements. A l'instant, elle n'était pas bien du tout. Ses forces n'existait pas. Elle se sentait plus faible que jamais. Elle n'arrivait pas à lever le bras droit. Elle paniqua et se demanda ce qui se passait, ce qui lui arrivait. Elle allait mourir maintenant si près du bout. C'était peu être probablement cette issus là qui était attendu. Avec la fièvre, Emily sentit ses paupières devenir lourde. Ne pas s'endormir, elle ne devait pas. Elle avait juste a lever le bras et a pousser sur la porte qui était glaciale. Mais pour l'instant ses forces l'abandonnait et elle sombra si près du but. Elle sombra profondément juste à côté de cette trappe. La pluie continuait de tomber et s'infiltrer à l'intérieur de la prison d'Emily, un filet d'eau, d'une des interstice, dégoulinant en filet d'eau sur la joue de l'agent fédéral qui avait lâcher prise et dont le regard était clos. Son corps était devenu lourd. Au dessus d'elle la forêt était déserte.


Poste de police, deux heures plus tard


Deux heures étaient passées depuis la discussion qu'Hotchner avait eu avec Morgan. Deux heures où personne n'avait revu Morgan. Ils avaient préféré le laisser et ne pas être sur son dos encore une fois. JJ et Rossi l'avait croisé sous la pluie en rentrant, il avait l'air plutôt transis. JJ était revenu lui apporter une couverture et l'agent Morgan était resté assis sur les marches à l'entrée sans rejoindre l'équipe. Il n'était pas encore près. Il avait besoin de temps pour lui et c'est du temps qu'il passa à penser à Emily. Il ne pouvait rien faire. Hotch refusait qu'ils partent en forêt à la recherche de l'agent Prentiss parce qu'il n'avait pas encore un secteur suffisamment précis et il n'arrivait pas à rester dans cette salle de réunion à se tourner les pouces. Il préférait être seul. Mais ce qui allait arriver quelques minutes plus tard allait lui déchirer le coeur mais il ne le savait pas encore. A première vu l'homme qui s'avança vers lui en ayant une démarche assurée et dynamique était un inspecteur de ce commissariat tout à fait normal, voir même banal. Il s'approcha de l'agent et le fixa dans les yeux. Quand il s'adressa à lui Morgan en fut surpris. Avait-on demander à ce qu'on aille le chercher. L'un des membres de son équipe serait venu le faire lui même, ça avait toujours été comme ça, il n'y avait aucune raison pour que cela ne change pourtant aujourd'hui un inspecteur se tenait debout à côté de lui. Derek Morgan se leva pour se trouver à sa hauteur. Les deux hommes se regardèrent un instant. Morgan aurait jurer qu'il n'avait jamais vu cet homme dans les locaux mais il ne pouvait pas le garantir, il ne connaissait pas tout le monde ici et il n'avait probablement pas vu ou fait attention à tout le monde depuis le temps qu'il avait pratiquement élu domicile dans ce poste de police de Caroline du Nord. Ce lieu qui a l'origine leur avait été prêté pour les simple besoin d'une enquête fédéral plutôt classique et habituelle en premier lieu mais qui c'était transformer en une affaire personnelle et une véritable course contre la montre pour sauver l'une d'entre eux devenu la cible d'Elton Mings. Un criminel connu de leurs services et extrêmement dangereux. Tout cela pour en revenir au fait que l'homme qui se trouvait à côté de Morgan semblait avoir quelques chose à lui dire, quelques chose d'important. Il était sérieux et hésitant en même temps.

- Derek Morgan : Vous avez quelques chose à me dire !
- Homme : Ho... heu... oui, j'ai un paquet pour vous, vous êtes bien l'agent Derek Morgan, je ne me trompe pas .
- Derek Morgan : Non c'est bien moi, vous ne faites pas erreur. Un paquet ?
- Homme : Il a été déposée il y a 10 minutes par un coursier. Il devait impérativement vous être remis. Personne ne la ouvert.

L'homme tendit le paquet à Derek. Il le prit le paquet entre ses mains et le regarda un instant. Un petit paquet emballé dans du craft. Il se demanda ce que cela pouvait être mais il avait une drôle d'impression, une mauvaise impression. Derek entra à l'intérieur du poste de police où il sentit la chaleur du lieu par rapport au froid de l'extérieur. Il en ressentit aussi des frissons et c'est là qu'il se rendit compte qu'Emily devait être gelé. Il alla se réfugié seul dans la salle où elle avait passer la nuit précédente de façon à être seule. Il s'assit sur le sofa qui était mot à disposition et il ouvrit le paquet plutôt dur mais mou par endroit. L'horreur s'empara de lui quand il découvrit une autre vidéo accompagner d'un morceau de sous vêtement féminin. Pour l'avoir vu quelques fois, il savait sans aucun doute qu'il s'agissait de celui d'Emily. La dentelle blanche lui était reconnaissable. Il serra tellement fort le tissus que la jointure de ses doigts était devenue blanche. Il allait exploser. Il n'avait même pas besoin de regarder la vidéo pour savoir ce que le tueur avait fait. Cet enfoiré avait mit la main sur Emily, cet enfoiré avait déshonoré la femme qu'il aime, il ne s'en sortirait pas comme ça. Ho combien il pouvait imaginer la douleur physique et moral qu'Emily pouvait ressentir à ce moment présent. Il savait aussi qu'elle n'était pas morte. Il n'aurait jamais eu la vidéo entre ses mains dans le cas contraire. Il avait envie de tuer Elton Mings. Son sang ne faisait qu'un tour dans son corps. Il ne pouvait plus attendre. Il allait partir contre les ordres de Hotchner et seul. Seul, il allait braver la nouvelle tempête qui se préparait et seul il allait retrouver Emily. Il ne pouvait plus laisser une minute de plus cet homme jouer avec ses nerfs et il ne pouvait plus le laisser toucher Emily. Il avait fait une promesse à la jeune femme. Il aurait du partir bien plus tôt. Plus rien désormais ne l'en empêcherait. Il mettait un risque à sa carrière mais elle n'était rien comparer à la vie de la femme qu'il avait promis d'aimer et de protéger. Alors quoi qu'il se passe, il partirait et dès ce soir. Derek Morgan enfila la parka chaude qu'il avait emmener avec lui de Quantico. Il prit un sac a dos laisser dans un coin de la pièce où il se trouvait, il acheta des bouteilles d'eau au distributeur du poste de police. Il dévalisa également la boite à pharmacie que l'hôtesse d'accueil lui avait gentiment donné sous des menaces de l'agent Morgan. Et il partie sac sur le dos, chaussures et parka chaude. Plus rien ne pourrait arrêter cet homme de retrouver la femme qu'il aime. Tandis que Derek venait de quitter le commissariat au dernier rayon de soleil, la vidéo et le tissus denteler gisait sur le sofa de la salle de repos abandonnés par son propriétaire.


Forêt de Natahala, sous terre


La pluie n'avait toujours pas cessé et la planque sous terre d'Elton Mings, où Emily était retenue prisonnière s'assombrissait peu à peu. Le jour allait laisser place à la nuit dans moins d'une demi heure. Tout serait noir, à l'intérieur de la trappe et tout sera noir à l'extérieur sous les arbres. Emily Prentiss était toujours inconsciente en haut des marches, le visage aussi près de la porte en tôle qu'elle ne l'aurait jamais espérée. Elle avait le visage noyé par la pluie qui avait coulé en filet sur sa joue. Elle était glacée par le froid. Une fois que le noir avait enfin envahit l'habitacle, l'orage se mit à gronder fortement, de manière répété et régulière. Le bruit finit par réveiller la blessée par un sursaut. Quand elle ouvrit les yeux, elle se trouva plonger dans l'obscurité. Elle se rappela cela dit de ce qui s'était passé et là où elle se trouvait. Elle avait soudain affreusement mal au coeur et une irrépressible envie de vomir et de pleurer. Mais elle se souvient aussi qu'elle avait choisit d'essayer de sortir d'ici. Et elle n'allait pas abandonner. Elle voulait essayer d'ouvrir la porte. Emily essaya de se redresser et elle laissa échapper cri déchirant. Elle avait oublier son bras et son épaule. Elle le ramena vivement vers elle contre sa poitrine et ne bougea pas pendant quelques minutes, le temps que la douleur s'atténue. Parce qu'elle ne disparaissait pas depuis trois jours et aujourd'hui c'était tout son corps qui était meurtrie et douloureux. Emily finit par se reprendre et elle tendit simplement l'autre main au dessus d'elle. Elle toucha enfin la porte. L'effet froid et dure de l'acier lui fit vraiment bizarre, comme un choc. Elle sursauta une deuxième fois quand l'orage gronda encore fortement. Et elle subit un second choc quand elle poussa légèrement sur la porte qui bougea. Mings avait commis une erreur, il avait oublier de refermer la porte après l'avoir violer. Emily poussa sur son genoux doucement pour se hisser. Elle prit sur elle pour appuyer de toutes ses forces sur la porte en tôle qui s'ouvrit doucement avant de se refermer plusieurs. Elle n'avait pas assez de force, elle allait devoir se hisser encore pour s'aider de tout son corps. C'est après de multiple effort et en ne lâchant rien malgré qu'elle n'avait plus aucune envie de vivre, qu'elle réussi à l'ouvrir et elle se prit toute la pluie sur le visage. Elle se hissa hors de sa prison et l'air qu'elle ressentit lui fit énormément de bien mais maintenant une autre question lui venait en elle. Comment partir ? Comment marcher ? Comment s'éloigner de cet endroit et qu'il ne l'a retrouve pas ? Elle en avait aucune idée et elle se remit à pleurer. Elle était terrorisée, seule, sous cette pluie verglaçante, sous l'orage dans l'ombre des arbres. Elle rampa quelques temps avec un bras mais elle était vite épuisée. Elle jouait sa vie, une course contre la montre. Elle devait se lever et essayer de marcher voir courir même si ça lui semblait impossible. Mais elle était libre. Pour combien de temps ? Elle n'en savait rien mais maintenant, elle n'arrêterait pas de marcher si c'était possible où de ramper. Elle ramperait jusqu'à ce qu'elle se trouve assez loin pour que quand Mings reviendrait la voir il ne la repère plus, pour qu'il ne la retrouve plus. Ayant réussi d'atteindre l'arbre au deux tronc, elle s'y posa un bon moment adossé, sursautant sous chaque coup de tonnerre. Maintenant elle était comme dans une jungle où elle allait devoir lutter pour survivre encore, rien n'était terminer. Emily repartie alors s'aidant des arbres pour avancer. Elle avait réussit à se mettre dehors, elle avait la possibilité de faire quelques pas, ce qu'elle n'hésita pas à faire et elle s'accrocherait aux branches, aux arbres, elle ramperait encore dans le silence. Elle s'éloigna alors autant qu'elle pouvait, disparaissant dans la nuit sous de nombreux gémissements qu'elle essaya tant bien que mal de contrôler.

To Be Continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 11 Avr 2012 - 23:39

affraid affraid affraid affraid affraid affraid trop bien elle a réussit à s'enfuir :hourrah: j'éspère juste que l'autre ne la ratrappera pas starswars starswars :foyet: :foyet: :foyet: :foyet:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 12 Avr 2012 - 12:43

J'aime bien mais ce serait plus cool qu'elle se torde la cheville et que le vilain pas peau la ratrappe et la :foyet: :foyet: :foyet:

Je veux la chuite :ouiiin: :ouiiin: :ouiiin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
Candies
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1311
Date de naissance : 05/09/1998
Age : 19
Localisation : Sur Mars, avec mon Yoshi géant qui fait caca des étoiles, pourquoi ?
Personnage préféré : Please, don't leave the show.. Emily.
Loisirs : Ne pas aimer les gens est-il un loisir ?
Date d'inscription : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 12 Avr 2012 - 12:59

Hey Mily !

Je suis désolée, je n'ai pas lu la suite. Je n'y arrive pas, c'est allez un peu trop loin pour ma part. Ce n'est qu'une fic, bien sûr, mais je n'y arrive pas. Peut-être que je reprendrais la lecture un peu plus tard, je ne sais pas.. Je suis terriblement désolée, mais sache que tu écris très bien, que tu as une très grande imagination et que je prendrais plaisir à lire une future fic venant de ta part. :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 12 Avr 2012 - 19:20

Candies a écrit:
Hey Mily !

Je suis désolée, je n'ai pas lu la suite. Je n'y arrive pas, c'est allez un peu trop loin pour ma part. Ce n'est qu'une fic, bien sûr, mais je n'y arrive pas. Peut-être que je reprendrais la lecture un peu plus tard, je ne sais pas.. Je suis terriblement désolée, mais sache que tu écris très bien, que tu as une très grande imagination et que je prendrais plaisir à lire une future fic venant de ta part. :calin:

Ne desertez pas cher lecteur... le pire est passé ! derouek sera lá pour sa mily !

je voulais pas te degouter rhoooo mince ! je me disais chouette cand' aura une suite a chaque fois et maintenant tu me lis meme plus Sad

vous aimez toujours au moins ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 12 Avr 2012 - 19:23

:jesais: :jesais: :jesais: Moi, j'aime toujours, surtout lorsqu'Emily est en danger diablo
Pour ma part, j'attends toujours la chuite applaud applaud applaud flower :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Jeu 12 Avr 2012 - 19:28

moi aussi toujours fidèle au poste ! :yeah: :yeah: :yeah: :yeah: bon ben on attends la suite langue sourit0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 20 Avr 2012 - 22:26

Voilà la suite pour vous, j'espère qu'elle vous plaira !
Bonne lecture study

Chapitre 14



Poste de police, 30 minutes plus tard.

Derek Morgan avait quitté le poste de police avec un minimum d'équipement vital et un nécessaire à Pharmacie dans le cas où il trouverait Emily pour lui donner des soins le temps que l'ambulance arrive. Il était partit depuis à peine trente minutes. Le tissus en dentelle et la cassette vidéo gisait toujours sur le canapé. C'est David Rossi qui avait dans l'idée de remonter le moral de l'agent Morgan et ainsi lui faire part des dernières recherches. Il le chercha d'abord dehors, là où Aaron Hotchner l'avait laissé et ensuite il le chercha dans les couloirs et il termina, par la salle de repos où il se rappela que Derek y avait élu domicile. Quand il ouvrit la porte, il trouva la pièce vide , la première chose qu'il fit est de balayer l'endroit du regard et il s'arrêta net sur la banquette et il découvrit avec effroi le contenu d'un paquet. Il ne mit pas longtemps à analyser la situation. Il se rapprocha prit le bout de dentelles entre ses mains et la cassette vidéo. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre. Derek Morgan avait eu le paquet entre les mains plus tôt dans la soirée et ne pouvant pas supporter l'évidence, il avait mit à exécution son désir de partir en croisade. La situation s'annonçait compliquée et délicate. David Rossi jeta un deuxième coup d'œil au contenu du paquet. Il ne pouvait pas nier l'évidence, Emily avait probablement été violée et ce fumier, ce sadique d'Elton Mings leur servait la vidéo sur un plateau pour faire vivre et perdurer l'humiliation la culpabilité qu'il venait de déclencher chez les agent fédéraux. David Rossi jugea qu'il ne devait pas regarder ce film pour la dignité de leur collègue et amie quoi qu'il puisse trouver comme indice pour avancer, il y avait des choses qu'il ne devait pas être faiest et cela en faisait partie. David Rossi laissa en plan le colis et il continua à examiner la salle de repos. Elle avait été fouillée. Il en conclu que l'agent Morgan avait du chercher plusieurs choses. Plusieurs emplacements dans l'armoire blanche sur la gauche était laissés vide. Derek avait emporté un nécessaire avec lui et il avait vidé le contenu d'une boite a pharmacie échoué sur le sol. David Rossi n'avait plus aucun doute, son collègue était partie seul sous la tempête qui s'annonçait à l'extérieur. Il fallait être fou pour sortir par ce temps et braver le site naturel. David Rossi en conclu que Morgan était fou d'amour pour Emily et que rien n'aurait pu l'empêcher de partir, rien. Même pas le danger qui planait sur lui, même pas la pluie, l'orage, la nuit et l'inconnu. Il était prêt à n'importe quoi, à n'importe quel prix. Rossi avait comme pressentiment que Derek n'arrêterait pas de chercher tant qu'il ne retrouverait pas Emily et qu'il ferait tout pour retrouver Mings et l'envoyer six pieds sous terre pour lui faire payer la cruauté qu'il avait œuvré depuis plus d'un an. Cette affaire n'allait pas se terminer dans les règles de l'art. Il aurait des bavures dont les membres de l'équipe allait sans doute devoir répondre quand tout serait terminer. Quelque soit l'issue de cette affaire. David Rossi ramassa le tissu en dentelle qu'il soupçonna être une partie du sous vêtement d'Emily, ainsi que la cassette vidéo et il quitta la salle de repos pour rejoindre le reste de l'équipe en salle de réunion. Quand il entra et qu'il regarda un par un les agents sur place, il avait un air grave qui ne présageait rien de bon. D'ailleurs Aaron Hotchner avec son regard si sérieux qui l'invitait à cracher le morceau et que sa patience avait des limites. L'annonce de Rossi tomba enfin et personne ne s'en réjoui. L'agent posa la cassette et la dentelle avant de prendre la parole.

- David Rossi : Derek est partit la retrouver. J'ai découvert la vidéo et le tissu échoués sur le banquette de la salle de repos. Il aurait finit par le faire de toute façon, il ne voulait que ça depuis plusieurs heures. C'est plus compliqué maintenant surtout avec le temps qu'il fait à l'extérieur et l'orage qui a éclaté.
- Aaron Hotchner : Comment a-t-il pu avoir entre les mains ce pli tandis qu'il n'a pas quitté le le poste de police ? Quelqu'un y est entré forcément. Mings à un complice au sein même du poste de police ou alors il s'y trouve lui même et pour ne pas être vu, ni repérer, il y travaille et peut être même que les inspecteurs ici le couvre et nous mène en bateau.
- David Rossi : Tu crois qu'on fait tout pour nous empêcher de découvrir sa planque ?
- Aaron Hotchner : ça ne te paraît pas étrange, qu'on est aucune piste, que les preuves, les indices et les suspects disparaissent ? Qu'on ai même pas de témoins ? Ni que Morgan est eu entre ses mains un document filmé par la personne d'Elton Mings qu'il aurait pu être le seul à transmettre ?
- Spencer Reid : Il aurait voulu brouiller les pistes avant même que Prentiss se fasse enlever ?
- Aaron Hotchner : Lexie Hamilton était une proie facile pour nous attirer ici, et il ne voulait pas qu'on fasse le rapprochement avec lui tant qu'il ne tiendrait pas Emily dans ses filets. Nous attirer ici, c'était l'attirer elle et se venger. Elton Mings aurait très bien pu achever Karl Hamilton avant de prendre la fuite avec Emily. Mais il ne l'a pas fait pourquoi ? Parce qu'il avait un intérêt à le garder en vie. Depuis qu'Emily a permis de coincé Mings et de l'enfermer, il en fait une affaire personnelle, la seule chose qui comptait pour lui était de la retrouver. Karl Hamilton a permis de l'amener jusqu'à lui. En enlevant Emily et en gardant Karl Hamilton en vie, il nous adressait un message. Il voulait qu'on remarque à quel point la culpabilité était aussi importante pour lui que les sévices physique qu'il infligerait à Emily, il voulait qu'on puisse avoir un contact réel avec Hamilton à son réveil. Il voulait qu'on puisse voir la culpabilité d'Hamilton en apprenant la mort de sa femme et l'enlèvement d'Emily. Et il savait qu'on ressentirait la même chose. Il est la, partout où nous trouvons, il nous observe en permanence et il en ressent une jouissance perverse. Il veut qu'on entre dans son jeu et c'est très exactement ce que nous faisons. La seule chose qu'il n'aura pas prévu c'est le départ de Morgan. Et ça peut soit apporter un sursis à Emily, soit diminuer le temps qu'il lui reste. C'est quitte ou double. Et ce qui nous handicap grandement est qu'Elton Mings a une longueur d'avance sur nous. Si Morgan a pu avoir la vidéo dans les locaux de la police c'est qu'automatiquement Mings a eu connaissance des intentions de Derek sur le moment même. Et il est probablement déjà sur ses traces, où sur celle d'Emily pour la tuer avant que Morgan est atteint son but. A partir de maintenant, il ne faut faire confiance à personne. Je parle aussi bien des inspecteurs présent mais aussi du capitaine Jones. Elle peut très bien être son complice et c'est peut être elle qui a donner l'arme à Justin Mings en salle d'interrogatoire. Le suspect avait été fouillé avant son entré dans le poste de police. Et elle est la seule a avoir pénétré dans la salle d'interrogatoire. Et c'est aussi elle qui nous a appelé pour qu'on vienne enquêter sur ces meurtres avant même qu'on fasse le rapprochement avec Mings.
- David Rossi : C'est possible qu'elle est permis d'introduire les vidéos dans le poste de police. C'est également elle qui nous a apporter la première cassette.
- Jenifer Jarreau : A'aucun de nous ne devrait regarder cette vidéo, par respect pour Emily.
- David Rossi : C'est très exactement ce que j'allais suggérer. Ce qu'il faut c'est lui apporter les soins nécessaires quand elle sera en sécurité et on sera là pour la soutenir. Maintenant voir ce qu'elle endure n'a d'intérêt que nous faire culpabiliser. Et c'est justement ce que le tueur souhaite en nous donnant ses vidéos. Et Emily nous en voudrait d'avoir assister à ses sévices que Mings lui a infligé aussi terrible soit-il.
- Pénélope Garcia : C'est inhumain de regarder ça, merci à vous de renoncer à l'idée, je n'aurais pas supporter l'idée.
- Aaron Hotchner : Reste comme tu es Pénélope, c'est ce côté là qu'on a besoin chez toi et surtout en ce moment. Et tu connais mon avis sur toutes ces babioles colorés que tu laisses trainer sur ton bureau. Aujourd'hui je comprends l'intérêt que cela peu avoir !
- Pénélope Garcia : Je pourrais pas travailler autrement de toute façon.
- Jenifer Jarreau : Tu devrais en garder une pour Emily ! Je souhaite qu'on arrive a temps. Qu'il n'arrive rien a Derek et qu'Emily soit encore en vie ! Cet enfoiré mérite de retourner en prison.
- Spencer Reid : Je vous interromps ! J'ai un secteur sur un rayon de 5 Km, Ca reste encore large mais je crois que ça reste nécessaire. Emily est n'importe où, cependant, les résidus végétaux retrouvés sur le pickup abandonné, ne pousse que sur cette parcelle du site naturel. Il s'est trouvé dans cet en endroit régulièrement et logiquement, pour pouvoir nous faire parvenir les vidéo d'Emily, il ne doit pas se trouver à plus de 30 minutes d'ici.
- Aaron Hotchner : Surtout s'il nous observe ! Cela dit pour le moment nous ne pouvons rien mettre en oeuvre, l'orage et la tempête à l'extérieur est trop dangereux pour sortir maintenant. Derek risque sa vie à être partie en solo sous ce temps. Et avec le noir complet, on risque fortement de ne rien trouver et de perdre notre temps. C'est malheureux ce que je vais dire mais Emily se trouve probablement dans un lieu protégé de la tempête. Et Elton Mings est probablement bloqué dans le coin et il lui est sans doute impossible de rejoindre la prison où il a enfermé Prentiss ce qui nous laisse du temps. Mais on aura très peu de temps pour la trouver une fois la nuit passé et les premiers rayon du soleil lever. Il faudra faire vite et organisé une battue sans oublier que nous sommes seuls et qu'il ne faut faire confiance à personne et surtout se méfier du capitaine Jones. On partira par équipe de deux. Spencer et Rossi vous partirez de votre côté et JJ et moi on va de l'autre. On partira à l'aube.
- David Rossi : Nous devrions tous aller se coucher, au moins quelques heures. On va avoir besoin d'énergie demain et cela fait déjà plus de 48h que personne n'a fermé l'œil. On est tous fatigué, on est tous à cran, tous nerveux.
- Aaron Hotchner : Dave a raison, on ne pourra rien faire de plus cette nuit de toute façon et on sera plus efficace après ça.

Les quatre agents et l'analyste technique partirent se reposer. Les documents et tout les éléments du dossier fédéral, furent ranger de façon à ce que personne ne puisse avoir accès à leur données. Ils devaient les garder pour eux et ne surtout pas laisser filtrer la moindre information. Le lendemain, ils quitteraient tous les quatre le poste de police à l'aube et Pénélope Garcia resterait là, prête à les aider pour obtenir toutes les informations qui leur serait utile. Elle pourrait les tracer, les guider. Elle essayerait également de tracer le téléphone portable de Morgan pour savoir où il se trouvait. Ça permettrait aux autres agents de le retrouver en premier lieu et peut être de le retrouver avec Emily. Il continuerait de toute manière, coute que coute, à chercher la jeune femme, il ne quitterait plus cette forêt sans avoir revu l'agent Prentiss et l'agent Morgan. Chaque personne s'endormit dans sa chambre d'hôtel, le sommeil perturbé par la situation dramatique de l'enquête en cours, qui leur était bien trop personnel.



Forêt de Natahala, du côté de Derek

Derek Morgan avait quitté le poste de police depuis plus d'une heure maintenant. Emmitouflé dans sa parka bleu marine, il avait remonté le col et il avait mit sa capuche. L'orage gronda bruyamment derrière lui. Il avait pénétré à l'intérieur du site naturel depuis à peine une quinzaine de minutes. Il avait emprunté une voiture de service garé un peu plus loin sur le côté d'un trottoir pour arrivé plus rapidement sur les abords de la forêt. Il avait abandonné le véhicule et il s'était enfoncé dans ce labyrinthe naturel d'arbre et de branches sans aucun repère. Le noir complet avait envahit l'espace. Seule, une petite lampe de poche délimitait un rayon de quelques mètre sur un angle réduit. Le paysage était le même quelque soit la direction qu'il pourrait emprunter. Derek Morgan avait les nerfs à vif, il ne réfléchissait pas et partit droit devant lui, la tête haute, avançant sans craindre qu'on lui tombe dessus. Il n'avait qu'une idée en tête, retrouver le plus vite possible la femme dont il était tombé amoureux et envoyer à plus de six pied sous terre l'homme responsable de toutes les horreurs que leur affaire avait dévoilé au grand jour, et qu'il avait pu voir sur les vidéos de Lexie Hamilton et d'Emily Prentiss. Il était prêt à n'importe quoi. Il était même prêt à se laisser tuer pour sauver Emily. Mais il ferait sorte que ça n'arrive jamais. Il ferait en sorte de la retrouver avant Mings. Il continua ainsi à avancer à travers les bois en petite foulé. Il était en colère et c'était le seul moyen pour lui de se calmer. Mais il se demanda quand même une minute si ce qu'il était en train de faire était une bonne idée. Il avait déjà l'impression de tourner en rond et de ne pas savoir quoi chercher. Comment pouvait-il trouver la trace de quelqu'un qui était retenu probablement sous ses pieds avec cette tempête et cette nuit d'un noir d'encre aussi opaque qu'intransperçable. Quelle folie l'avait conduit à être aussi irréfléchie ? L'amour ? Sans aucun doute. Mais comment la retrouver, comment mener des recherches dans de tels conditions ? S'il criait son nom, l'entendrait-il ? Serait-elle capable de répondre et de se faire entendre pour le diriger vers elle ? Il n'en avait aucune certitude parce qu'il ne savait simplement pas dans quel état Emily se trouvait. Il imaginait le pire et il avait raison mais il ne pouvait pas estimer à quel point il était atteint. Il finit par s'arrêter au milieu de nul part, dégoulinant d'eau de pluie, le souffle court d'avoir parcourut tant de km sans prendre le temps de regarder attentivement autour de lui. Il était désespéré. Il devait avancer, ne pas rester au même endroit, le seul problème c'est qu'il ne savait pas où il était et où il allait. Derek Morgan s'adossa conte le tronc d'un arbre. Cette maudite pluie ne semblait pas prête de s'arrêter le l'orage se rapprocha, le grondement était de moins en moins espacé. Il pouvait aller se réfugier dans le chalet du garde forestier, s'il arrivait à le trouver. Mais il avait encore du chemin à parcourir et il était peut être probablement dans la mauvaise direction. Il fallait qu'il se calme cinq minutes, il fallait qu'il prenne le temps de réfléchir, qu'il se pose les bonnes questions. Comment devait-il s'y prendre pour retrouver efficacement Emily ? Qu'aurait-il fait en temps que profiler ? Qu'aurait-il fait s'il n'était pas aveugler par l'amour ? Il souffla, il avait du mal à se calmer. Il tournait en rond énervé contre lui même. Il se trouvait stupide d'être partie en pleine nature sous ce temps là, en pleine. Il se sentait inutile pour l'agent Prentiss. Il fit alors élever sa voix en laissant un intervalle d'arrêt entre chaque appel et il reprit sa marche sans s'arrêter.

- Derek morgan : Emily ?... Prentiss.... ?... EMILY ?

Entre chaque appel, le silence régnait toujours, il avait l'impression que ça ne servait à rien d'appeler son prénom. Mais pour une quinzaine, voir une trentaine de fois, il obtiendrait peut être une réponse. S'il s'arrêtait, il passerait peut être à côté d'elle sans le savoir et il s'en voudrait toute sa vie si elle était en train d'agoniser. Et si en repassant bien plus tard, il la trouvait morte, il serait arrivé trop tard et ne le supporterait pas.



Forêt de Natahala du côté d'Emily

Emily continuait sa course effréné à travers les bois, faisant son maximum pour tenir debout et s'éloigner de son lieu de captivité. Elle avait les pieds écorchés et terriblement douloureux. La mousse par endroit apaisait mais les branches au sol et tout ce que l'on pouvait trouver de tranchant aggravait ses blessures déjà présentes. Elle n'allait vraiment pas vite, mais elle était incapable de rester plus de deux secondes au même endroit. Elle avait le sentiment d'être suivi en permanence depuis qu'elle avait quitter sa prison. Elle progressait entre les arbres dans le noir le plus complet, ne faisait même plus attention aux arbres qu'il lui arrivait souvent de rencontrer face à elle. Elle se relevait et continuait. Elle avait le corps meurtrit, en miette et extrêmement douloureux mais elle puisait dans ses dernière force pour avancer. Les blessures qui lui était le plus douloureuse physiquement était son bras et son épaule ainsi que ses côtes et son tibia. Elle avait probablement des côtes cassées et peut être quelques chose de plus grave encore. Elle n'arrivait absolument plus à bouger son épaule et elle maintenait fermement son bras contre sa poitrine. Elle arrêta de faire l'inventaire de ses blessures parce qu'elle était loin d'avoir finit. La seule chose qui était probablement la plus douloureuse et la plus insupportable était la blessure du cœur. Elton Mings l'avait brisé et elle ne surmontait pas. L'énergie qu'elle mettait à travers cette forêt pour s'évader était simplement pour revoir Derek Morgan, et se dire qu'elle n'avait pas tout perdu. Mais elle savait qu'elle allait se laisser mourir. Mais pas avant de l'avoir vu, elle voulait finit sa vie sur une note positive. Emily s'imaginait très mal, survivre à ce qu'elle endurait. Elle savait que c'était impossible. Elle était bien trop malade, elle avait bien trop de fièvre, de blessures, de plaies infectées. Elle se dit que c'était une question de temps. C'est pour cette raison qu'elle mettait tant d'énergie pour fuir et partir le plus loin possible. L'orage gronda, Emily sursauta de peur, elle était gelé mais continuait d'avancer, elle était obliger de se tenir au troncs d'arbre pour ne pas tomber. S'il lui arrivait de se retrouver par terre, elle savait qu'elle n'arriverait jamais à se relever alors elle devait rester debout. Elle ne devait même pas s'assoir pour reprendre des forces. Emily Prentiss devait courir aussi vite que ses capacités limités le lui permettait. Elle ne savait pas pourtant où elle allait et ne voyait même pas à 10 cm devant elle, la jeune femme tournait en rond et souffrait de plus en plus. Des plaies sur son corps s'était remise à saigner et l'infection de ses mains et de ses pieds avait empirer. Les contours des plaies étaient rouge écarlate, et chaque extrémités avait gonflé laissant s'infiltrer du pu. Elle transpirait fortement et elle commençait à sentir une perte de repère au niveau de la vision et de son cerveau. Elle finirait par s'évanouir et par tomber. Elle s'accrocha désespérément à un arbre pour retrouver une contenance. Emily se sentait extrêmement faible. Où allait-elle ? Que devait-elle faire ? Elle ressentait une peur intérieur comme elle ne l'avait jamais ressentit de toute sa vie. Elle se sentait vulnérable. Une plainte sourde se fit entendre à plusieurs reprises. Elle ne souciait absolument plus de savoir si elle était suivit. Quelqu'un allait peut être l'entendre et venir lui porter secours. C'était la seule chose qu'elle pouvait espérer. Emily n'arrivait pratiquement plus à avancer. Elle ressentait des douleurs atroces qui pouvait l'inciter à s'arrêter à tout moment mais si elle se laissait tomber, si elle s'arrêtait maintenant sous cette pluie battante, elle perdrait la vie dans l'heure qui suivrait avant même d'avoir pu revoir Derek. Elle ne pouvait pas mourir seule sans avoir sentit les bras de l'homme qu'elle aimait l'enserrer une dernière fois. Mais comment le retrouver ? Comment trouver une issus à ce labyrinthe dans lequel elle avançait péniblement ? Il avait une chance sur un million pour qu'elle trouve quelqu'un dans cette forêt qui ne soit pas Elton Mings. Si le tueur la retrouvait, il ne lui laisserait aucune chance et elle ne serait plus de ce monde avant que le soleil n'est annoncer le lendemain. Elle continua donc d'avancer tant bien que mal. La pluie dégoulinait sur son visage, elle avait les cheveux humide, trempé, ses vêtements ne lui servait pratiquement à rien, elle était gelée, elle tremblait de tout son corps. Il y avait bien un abri quelques part autour d'elle. La forêt était vaste, elle s'étendait sur des dizaines voir des centaines de kilomètre. Elle s'éloignait peut être encore plus d'un possible sauvetage à s'enfoncer à travers les arbres comme elle le faisait.

Au bout d'un moment, Emily s'assit près d'un arbre, elle n'en pouvait plus, elle n'aurait pas pu faire un pas de plus, elle avait de plus en plus froid. Elle entendit encore l'orage autour d'elle. Elle regarda à droite puis à gauche mais l'obscurité était toujours là et il n'y avait toujours pas une once de lumière. La lumière aveuglante du premier éclair qu'elle voyait rendit les arbres imposant, monstrueux, elle put apercevoir en un millième de seconde, que personne n'était près d'elle. Elle appuya alors l'arrière de son crane sur le tronc humide de l'arbre et elle ferma les yeux un moment. La situation lui semblait désespérer. Elle avait besoin de se reposer et de reprendre des forces. Elle avait des douleurs de faiblesses dans les bras et les jambes. Elle ne bougeait plus. Elle avait besoin qu'on vienne l'aider.

Emily sentit ses pieds et ses mains s'engourdir, elle ne pouvait pas rester ici, il fallait qu'elle bouge mais comment elle pouvait s'en sortir dans son état. Elle posa alors une main dans la terre boueuse où elle allait probablement devoir ramper pour continuer à avancer. Elle prit son courage à deux mains et elle bascula sur le côté pour se laisser tomber sur le sol. Elle utilisa alors son bras valide pour trainer son corps sur la boue et les feuillages. Elle pleurait tout en progressant. Elle avait l'impression d'être un animal qui cherchait à s'enfuir de l'abatoire. Elle en pleurait toute les larmes de son corps mais elle prenait grandement sur elle pour ne pas s'arrêter. Sa voix devait se faire entendre dans ce lieu vaste et desert. Elle devait tenter de faire porter sa voix pour que quelqu'un l'entende. Elle leva le bras pour s'accrocher à une branche et tirer dessus ce qui lui permis de se redresser légèrement. Aucun son ne sortit de sa voix la première fois qu'elle essaya de prononcer le moindre cri et le moindre mot. Emily n'abandonna pas malgré le fait qu'elle en ai extrêmement envie. Elle persévéra et cela porta ses fruits pas mal de temps après. On entendit alors sa voix, faible mais claire, encore tremblante :

- Emily Prentiss : Derek... aidez moi... est-ce que quelqu'un m'entend ? Morgan... Morgan je suis là... au secours... DEREK ! Derek... Derek....

Sa voix se fit de plus en plus faible à force de se faire entendre. Emily n'arrivait pas à contrôler les fluctuations et les résultats médiocre que ses efforts apportaient. Il devait bien y avoir quelqu'un qui passerait par ici et qui arriverait pour l'aider. Elle se dit qu'il n'y avait que dans les films catastrophe que ça arrivait, que personne ne venait nous porter secours. Mais pas aujourd'hui. Elle s'était jurée qu'elle reverrait Derek Morgan au moins une dernière fois. Elle voulait voir un visage familier, un ami, et encore mieux un amant qu'elle aimait plus que tout... Elle reprit courage quand elle entendit des voix lointaines. Il ne pouvait s'agir de Mings, elle n'avait absolument pas reconnu sa voix mais elle se cacha tout de même derrière un arbre malgré le noir complet qui régnait sur place. Elle semblait subitement terrorisée. Emily ne s'arrêtait pas de trembler à un point où ça en devenait incontrôlable et violent. Elle entendit des voix d'hommes différentes qui s'intensifiait et se rapprochait de l'endroit où elle se trouvait. Elle entendit par la suite une voix féminine qui répondait à l'un des garçon. Visiblement la jeune fille semblait contrariée. Emily ne devait pas avoir peur de ses personnes et elle devait faire en sorte qu'il l'a trouve. Elle vit des faisceaux lumineux balayer le sol tandis que les voix continuaient d'augmenter. Emily prit alors son courage à deux mains, elle se releva avec autant de difficultés qu'il lui avait fallut pour arriver aussi loin de la prison dans laquelle elle avait été enfermé. Elle s'aida du tronc d'arbre sur lequel elle s'était adossée, une fois debout elle essaya de suivre la direction des lampes torches, elle se laissa guider par les voix. Emily fit entendre sa voix faiblement, elle poussa dessus pour donner un peu plus de puissance et éviter que le son s'évanouisse sous le grondement de l'orage.

- Emily Prentiss : Au secours... j'ai besoin d'aide... Ne partez pas... aidez-moi... Je suis blessée...

Tandis qu'Emily appelait à l'aide, et s'efforçait de se faire entendre, le groupe d'amis qui parcourrait la forêt à la recherche d'un abri pour la nuit, continuait de se guider par leurs lampes torches. Concentré sur leur quête, il avançait vers l'agent fédéral blessé. Ils se dirigeait droit devant elle en ayant une impression de déjà vu, ils étaient déjà passé par ici la veille, ils en étaient sûr. Les plaintes diffuse et faible d'Emily atteignirent enfin leur oreille. L'un des deux garçon demanda le silence persuadé d'avoir entendu un bruit. Au début les trois jeunes personnes pensèrent à un bruit d'animal et la peur s'empara d'eux. Au bout d'un moment il se rendirent compte qu'il s'agissait d'une voix de femme, il s'agissait d'une plainte urgente. Ils accélérèrent la cadence pour la trouver. Ils n'avaient plus le choix, il devait trouver la voix qui demandait de l'aide. Ils étaient témoin d'une situation d'alerte. La voix faiblissait comme si la personne qui disait être blessé n'avait plus la force de continuer de les appeler. Ils devaient se dépêcher. La question qui se posa sur toute les lèvres était de savoir ce qu'ils ferait une fois qu'ils l'aurait trouver. Ils avait un peu de couverture. Mais sous cette pluie, elles seraient tout aussi tremper. Il n'avait pratiquement pas d'affaire médicale. Ils se souvenaient de la trappe qu'ils n'avaient pas réussi à ouvrir plus tôt dans la journée. L'idée leur parut ridicule, ils n'arriverait pas plus à l'ouvrir maintenant. Ils avait eu connaissance que la maison du garde forestier était dans le coin mais ils n'étaient toujours pas tombé dessus. Ça paraissait cela dit l'idée la plus intelligente que la fille proposa. Il devait d'abord trouver d'où provenait les plaintes. Avec leurs lampes torches, il balayait l'espace avec plus d'attention. Ils se serait cru dans un film d'horreur, le garçon blond ne pouvait pas s'empêcher de faire des blagues de mauvais goût qui irritèrent la jeune fille. La seule personne qui se concentrait sur les appels au secours était le garçon brun. Il prenait les choses très au sérieux. Et quand la voix semblait tout près de lui, il fit trois fois le tour de la forêt avant que le faisceau lumineux éclaire l'agent fédéral accroché à l'écorce d'un arbre. Elle ne tenait pratiquement plus sur ses jambes et quand elle aperçut le jeune homme, elle s'écroula sur le sol en murmurant une dernière fois « au secours » . Le garçon brun se précipita alors sur Emily, elle était mal en point et il se demanda quel monstre pouvait faire une chose pareil à quelqu'un. Il remarqua le visage et les vêtements de la jeune femme maculé de crasse et de sang. Le garçon souleva la tête d'Emily doucement, l'agent fédéral, avait de petit yeux encore ouvert et elle ne put empêcher les larmes de noyer son visage. C'était la première fois depuis plusieurs jours qu'elle voyait quelqu'un d'autre qu'Elton Mings. Elle ne savait pas si elle était en sécurité mais elle n'avait plus la force de lutter et elle laissa le jeune adulte, la soulever doucement et prudemment. Elle entendit des pas arriver derrière lui précipitamment. Elle en trembla et son regard laissa apparaître de la peur.

- Garçon Brun : Ne vous inquiété pas, je m'appelle Steve, on va vous aider, vous ne risquez rien. N'ayez pas peur. Judy et Vince sont mes amis, il ne vous feront pas de mal.
- Emily Prentiss : Emily...je m'appelle... Emily Prent...iss... aidez moi... !
- Steve : Judy sort une couverture, elle doit être gelée.
- Vince : Vous croyez qu'on peut trouver la maison du garde forestier ? Je crois qu'elle ne doit pas être loin peut être même qu'on est déjà tombé dessus mais qu'on ne l'a pas vu...
- Judy : On pourrait se réfugié ici, et la mettre à l'abri.
- Vince : On ne peut pas la laisser dans tout les cas.
- Steve : Elle est trop blessée. On a pas le choix. On est responsable maintenant;
- Emily Prentiss faiblement presque dans un murmure : Je ne peux pas marcher... Laissez moi là...
- Judy : Elle ne peux pas marcher.
- Steve : Alors je la porterais. Tu as trouver la couverture ?
- Judy fouillant frénétiquement dans un des sacs à dos : Oui voilà, tient. Couvre la bien.

Steve souleva légèrement Emily pour lui passer la couverture autour d'elle. L'agent fédéral se sentit soudain quitter le sol et se retrouver dans les bras de cet homme qui venait de la retrouver. Il était suivit de ses deux acolyte. Elle ne savait pas vraiment où on l'amenait, elle n'avait pas vraiment confiance après toute les tortures qu'elle avait subit mais dans les bras de cet homme et manquant cruellement de force, elle ne se rebella pas. Elle s'appuya contre l'épaule de l'homme et la couverture remontée jusqu'à la naissance de son nez elle ferma les yeux et se sentit sombrer violemment, la tête tournant dangereusement. Elle n'était pas bien du tout, la fièvre avait reprit possession de son corps et elle s'était remit à trembler. Steve sentit les frémissement régulier et la chaleur peu habituelle qui émanait de l'inconnue qu'il portait dans ses bras. Elle avait besoin d'une ambulance mais à cette heure avancer de la nuit et l'orage qui n'avait pas cessé une seule seconde, aucun appel ne permettait de les prévenir. La nuit allait être très difficile pour Emily. Elle avait été retrouvé par un petit groupe de randonneurs mais son espérance de vie était toujours aussi menacé et en suspend.



Forêt de Natahala, du côté de Derek Morgan

Derek Morgan n'avait pas cessé d'avancer à travers la forêt. Mais il n'avait toujours rien trouvé. De plus avec la pluie, la moindre trace de pas avait été effacé. Tous les arbres se ressemblaient. Il avait l'impression de passer au même endroit, quelques soit les kilomètres qu'il parcourait. Ses propres pas s'enfonçait dans la terre. Il accéléra la cadence et appela toujours le prénom de Prentiss. Mais depuis plusieurs heures, il n'avait toujours pas de réponses. Morgan était désormais trempé de la tête au pied. Il avait même mit la fine capuche de la parka. Il luttait contre les bourrasques de vent qui guidaient sa progression et l'emmenèrent, sans qu'il ne s'en rende compte, vers le lieu de séquestration de la femme qu'il aime. Il découvrit l'arbre au deux troncs, cela ne lui exprima rien de bien particulier mais quand il explora le sol tout autour de lui, il tomba sur la trappe métallique ouverte, en équilibre dans les airs. Il s'approcha rapidement avec l'énergie de quelqu'un qui venait de toucher à un but, il venait de trouver quelques chose d'important. Il descendit précipitamment les marches en béton qui menait dans ce sous sol non éclairés. Il enclencha sa lampe torche en appuyant sur le bouton présent sur le manche. Le faisceau de la lampe dévoila le noir complet de la cave où Emily avait passé la plus grande partie de sa captivité. Derek Morgan y découvrit l'horreur qu'il n'avait pas eu le courage de regarder dans les vidéos qui lui avait été adressé. Le premier coup d'oeil qu'il balaya la pièce laissa apparaître le soutient gorge jeté sur le sol, l'anneau et les chaines détachées, les murs en rondin de bois qui comportait des marques de griffures. Mais ce qui dégouta vraiment Morgan c'est le sang répandu sur le sol crasseux du lieu. Il n'avait plus aucun doute sur l'utilité de cette pièce. Il avait envie de vomir. Il continua de balayer la pièce de sa lampe torche et il s'arrêta sur la caméra. Il suivit le sang sur le sol et des trainées arrivaient jusqu'à la dernière marche en haut près de la porte en tôle d'acier. Qu'est ce qui pouvait bien s'être passé pour qu'il n'y ai personne ? Le pire s'inscrit alors dans l'esprit de Derek Morgan. Il était arrivé trop tard. Emily était morte à l'heure qu'il était et il n'avait rien pu faire pour l'éviter. Il sentit son coeur se décomposer, il le sentit battre dans sa poitrine de tel sorte qu'il était près à exploser. Il était parvenu à retrouver la planque où Emily Prentiss avait été séquestré et elle n'était plus là. Il aurait du partir bien avant, il aurait pu la serrer encore dans ses bras et lui dire qu'il était là et qu'il fallait qu'elle s'accroche. Que les secours allait arriver et qu'il ne la quitterait plus jamais. Mais il se retrouvait seule dans ce lieu sordide qui avait été le jeu d'abomination. Emily avait été seule dans sa souffrance, dans ses derniers instants. Comment avait-il pu laisser une chose pareil arrivé. Il n'avait pas tenu la promesse qu'il lui avait faite. Il s'en voulait terriblement. Les soupçons qu'il avait eu en regardant le contenu du paquet au poste de police se révélait tristement devant ses yeux. Le soutient gorge abandonné sur le sol crasseux était de trop pour lui. Cet enfoiré d'Elton Mings avait osé poser ses mains sur la femme qu'il aimait, il avait osé l'humilier ainsi. Il ressentait trop au plus profond de lui ce qu'Emily avait pu ressentir. Et il avait terriblement mal. Il avait envie de tout balancer, de tout foutre en l'air. Pourquoi c'était arrivé ? Il continua de dire qu'envoyer l'agent Prentiss en salle d'interrogatoire il y a six mois avait été la plus mauvaise chose qu'il avait faite et aujourd'hui, elle en était morte. Leur idée masculine avait coûter la vie à leur collègue et amie. A sa compagne. Il était tombé amoureux d'elle, il avait appris à la connaître, il avait craqué pour ce petit bout de femme solitaire et solide comme du roc. Il avait fait ressortir chez elle des sentiments, qu'elle avait toujours renfrogné au plus profond d'elle. Il avait décoincé la jeune femme, il lui avait permise de s'ouvrir aux autres, de leur faire confiance. Il l'avait rendu heureuse et il en était heureux. Mais une profonde tristesse l'envahit parce qu'elle n'était plus là. L'agent fédéral, se laissa tomber à genoux. Il lâcha le sac à dos qu'il avait emporté avec lui et une plainte sourde et douloureuse sortit du plus profond de lui. Il regarda les anneaux couvert de sang qui avait probablement enserré les poignets et les chevilles de sa bien aimée. L'homme responsable de ces atrocités était un monstre. Un deuxième plainte se laissa entendre dans l'abri gelé par le froid. Il allait devoir faire venir la police, l'équipe scientifique, son équipe restreinte du FBI. Ils allaient devoir mettre sous scellée ce sous sol et tout passer au peigne fin. Mais il ne voulait pas bouger d'ici. Il ne supportait pas l'idée qu'Emily soit morte. Il allait devoir l'annoncer au reste de son équipe. La douleur moral était trop grande. Cet agent fort et costaud ne put retenir ses larmes. Il semblait si fragile et démuni en l'espace de quelques secondes. Cette cave avait été le pire cauchemar d'Emily Prentiss et elle était désormais celui de Derek Morgan.



Forêt de Natahala, du côté d'Emily

Emily Prentiss était dans les bras du jeune garçon prénommé Steve. Le bras de Steve qui la maintenait dans son dos était douloureux pour Emily. Les larges plaies ouverte qu'elle portait dans son dos la brûlait fortement. Et du sang s'échappait de nouveau de celles-ci. Elle continuait de déverser son chagrin mêlé aux douleurs lancinantes. Des gémissements s'échappait de sa voix. Cela faisait maintenant plus d'une heure que les randonneurs marchaient à travers les bois, lampes torches en mains et Emily réfugiée dans les bras du garçon brun. Elle sentait qu'il faiblissait d'ailleurs sous son poids. Elle leur causait du soucis. Ils feraient aussi bien de la laisser, elle se débrouillerait. En plus de ça, Elton Mings était probablement à sa recherche. Elle était devenue une cible vivante qu'il allait chassé comme un animal jusqu'à avoir atteint sa proie. Elle était fatiguée, elle ferma les yeux dans la couverture. Elle s'était promis de ne pas s'endormir et elle faisait tout l'inverse. Elle releva ses paupières maladroitement. La fièvre favorisait l'endormissement, les courbatures ne tardèrent pas longtemps non plus. La douleurs dans tout son corps était insupportable. Elle était sensible au moindre mouvement, au moindre frôlement, elle ne supportait plus la douleur de ses blessures. D'ailleurs les larmes qu'elle déversait depuis qu'elle avait été trouvé ne se tarissait pas depuis plus d'une heures. Les trois amis était inquiet pour Emily. La jeune femme était encore en état de choc et la peur, l'angoisse qui s'était emparée de tout son corps avait prit le dessus. Le groupe s'arrêta , la pluie n'avait pas cessé mais ils avait besoin de sortir une carte. Il semblait perdu et il ne pouvait pas se permettre de tourner en rond pendant des heures. Un k-way non utiliser fut prit pour tenir lieu de parapluie et protéger un minimum la carte de la forêt. Ils l'éclairèrent avec la lampe torche. La boussole qu'il se permirent de sortir indiqua bien le nord. Il se repérèrent par rapport à un petit ruisseau qu'ils étaient en train de longer. Et ils remarquèrent qu'ils partaient dans la mauvaise direction. Ils devaient reprendre la direction du sud, plus bas. Ils trouveraient le chalet du garde forestier sur leur chemin normalement. Emily les écoutait polémiquer sur la direction à prendre. Elle la seule chose qu'elle voulait s'était retrouver Derek Morgan, le revoir. Il la protègerait de Mings et elle pourrait mourir dans ses bras. La ce qu'elle avait a faire c'était uniquement survivre, avancer minutes après minutes. Le fait de ne pas marcher avait paralyser ses pieds et ses jambes ainsi que ses mains. Allongé aussi prêt des jeunes gens que possible, le bras de Steve lui soutenant toujours la tête, elle fut prise d'une vilaine quinte de toux qui lui fit horriblement mal à la poitrine. Elle avait la tête rentrée à l'intérieur de sa poitrine à chaque fois qu'elle s'étouffa. Emily passa une main violette sur sa bouche et elle remarqua qu'elle crachait légèrement du sang. Avant de repartir, Steve et Judy redressèrent l'agent fédéral pour l'aider du mieux qu'il le pouvait. Vince un chiffon propre a Emily qu'elle appliqua sur sa bouche avec difficulté. Elle mit un temps interminable à calmer cette toux qui la fatigua d'avantage. Épuisée, Emily ferma les yeux un moment relâchant le poids de son corps sur les bras qui soutenait sa tête et sa nuque. Elle avait toujours son bras cassé qu'elle n'avait pas détaché d'elle toujours crispé autour de sa poitrine. Elle ouvrit les yeux de nouveau et elle voyait tout trouble. Elle était empreinte d'hallucinations, de troubles visuels et elle avait un manque cruel de repère spatial. Elle s'engouffra dans l'horreur qu'elle avait vécu pendant des jours, à l'attente interminable durant laquelle elle avait tant espéré que Derek viendrait la sortir du trou dans lequel elle avait été enfermé. Emily redoubla de pleurs, elle n'avait toujours pas vu l'homme qu'elle aimait, elle avait besoin de lui pour réaliser qu'elle s'était échappée. Elle avait besoin de lui, mais elle avait tendance à s'imaginer qu'on l'avait abandonné. Aucune victimes de Mings avait été retrouvé vivante, alors pourquoi le serait-elle ? Non elle ne pouvait pas croire ça, son équipe ne baissait jamais les bras. Il la chercherait jusqu'à la fin quoi qu'il arrive, comment avait-elle pu croire qu'il la laisserait tombé ? L'agent Morgan lui avait fait une promesse. Elle devait s'y accrocher, elle pouvait encore lutter, elle devait lui montrer qu'elle était forte pour lui. Qu'elle lui faisait confiance. Que ce qu'ils avaient tous construit au département des sciences du comportement était fort, aussi solide que du roc. Elle avait souvent été celle qui ne craquait jamais, celle qui avait la capacité émotionnelle pour encaisser. Elle devait leur montrer que malgré son état, elle arriverait à survivre jusqu'à ce qu'elle est pu tous les revoir, jusqu'à ce qu'elle ai pu sentir les mains de Derek Morgan se poser sur elle et soulever la noyer qu'elle était actuellement. Un son infime se laissa entendre dans le silence de la nuit, un son venant de cette femme brisée :

- Emily Prentiss : Derek... Derek... je t'en pris...

Judy se rapprocha d'Emily et elle posa sa main sur celle de l'agent fédéral. Elle la sentit tressaillir sous ce contact et Emily retira sa main en tremblant. Elle ne supportait pas les contacts sur sa peau. Elle avait peur, peur qu'on la touche encore, peur qu'on abuse d'elle une seconde fois tandis qu'elle était incapable de donner le moindre coup pour résister. Elle ne voulait pas qu'on la touche, elle vit les deux hommes et la jeune femme pencher au dessus d'elle. Des personnes qu'elle ne connaissait pas du tout. Elle s'inquiétait du sors qui l'attendait. Qui était ces personnes ? Où était Derek Morgan ? Sa voix se fit entendre une seconde fois. Les trois personnes présentent à ses côtés était attentive à la jeune femme.

- Emily Prentiss : Derek...
- Judy : Qui est Derek ?
- Emily Prentiss : Derek... je dois voir Derek...
- Judy : Comment on peut le trouver ?
- Emily Prentiss : Agent... fédéral, il est agent fédéral... Je vous en pris ne me faites rien...
- Steve : on va vous mettre à l'abri, d'accord ? On va vous mettre en sécurité et on essayera de faire venir votre ami une fois que le jour se sera levé, on appellera une ambulance, vous allez vous en sortir. On ne vous touchera pas, on va seulement vous aider.
- Vince : Qui vous a fait ça ?
- Steve : Ce n'est pas le moment de l'ennuyer avec ça Vince. Je ne crois pas qu'en parler avec des inconnus qui plus est et ici blessée en pleine nuit sous ce temps soit ce qu'il lui faut.
- Judy : Il faut qu'on la rassure, elle est morte de peur, c'était une question très intelligente Vince ! Ironisa la jeune fille.
- Vince : excusez moi tous les deux, je voulais aider ! Je crois qu'on était déjà assez perdu pour récupérer des ennuies sur le dos.
- Steve : Tu aurais laissez cette femme là où on l'a trouvé, sans lui venir en aide ?
- Vince : Et qu'est ce qui te dis qu'elle ne travaille pas pour je ne sais quelle fédération classée top secret par le gouvernement après tout le Derek dont elle parle est agent fédéral. Ça fou les jetons.
- Judy : Vous n'allez pas vous disputer ? On aide une femme sans défense et incapable d'avoir l'aide dont elle a besoin. On va la conduire au chalet du garde forestier et d'ici on trouvera un moyen d'appeler des secours. On ne va pas l'abandonner où elle mourra. Et vous le savez très bien. Imaginez que ce soit l'un d'entre vous, et que personne ne vous soit la pour vous aider !
- Steve : Elle a raison. On y va on continue, ça ne sert à rien de se disputer, il vaut mieux continuer à avancer.

Sur ses mots Steve souleva Emily qui paniqua, il l'a rassura et lui rappela qu'elle ne pouvait pas marcher et qu'il fallait qu'il la porte pour l'emmener en sécurité, dans un endroit, sec et chaud. La couverture était déjà trempée et elle grelottait franchement. Sur son front perlait la pluie et la sueur de la fièvre. Elle sentit le sol se désintégrer sous elle et Emily se retrouva dans les bras de Steve. Ils reprirent leur chemin dans la direction décidée précédemment. Les lampes torches balayaient de nouveau le sol, les pas s'écrasaient dans le sol mais aucune trace ne resta gravé, la boue et la pluie les effaçait quasiment sur l'instant. Ils s'enfonçaient de nouveau dans la forêt dans l'ombre de la nuit

La pluie s'était quelque peu calmé et l'orage avait cessé sur le coups des 5h du matin. Les trois randonneurs accompagné d'Emily débouchèrent enfin sur un chemin de terre qu'ils empruntèrent. Ils n'était plus caché des arbres et d'éventuels risques. L'agent Emily Prentiss avait finit par s'endormir dans les bras de Steve, elle n'aurait pas pu tenir longtemps de toute façon. Même si elle avait voulu garder les yeux ouvert le plus longtemps possible, elle n'aurait jamais tenu la nuit entière sous ce froid, à lutter. Son corps n'avait déjà plus de force, il lui aurait été difficile de faire appel à son corps. Et son esprit était tout aussi faible. Emily avait lâché prise portée par un inconnu vers un lieu inconnu. Ils avancèrent sur le chemin de terre avant de déboucher sur une esplanade. Les lampes torches éclairèrent alors un chalet. Le chalet qu'il recherchait enfin. Emily allait trouver un peu de chaleur et être allongée sur quelques chose de plus confortable. Le temps d'appeler les secours et de revoir Derek et son équipe. Son état psychologique par ailleurs était vraiment au plus bas. Elle avait le sentiment de toucher le fond. Mais actuellement l'agent fédéral n'était pas en état de se poser la moindre question ni de se sentir mal, elle avait lâché prise dans les bras du randonneur qui la portait. Et c'était pour la première fois depuis des jours qu'elle avait un moment de lâcher prise.



To Be Continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Sam 21 Avr 2012 - 3:01

j'adore, vivement la suite youpi_stars
Revenir en haut Aller en bas
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Sam 21 Avr 2012 - 12:02

Je suis presser de voir les retrouvailles entre Emily et Derek Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Sam 21 Avr 2012 - 17:50

siahnna a écrit:
Je suis presser de voir les retrouvailles entre Emily et Derek Razz

Les retrouvailles c'est pour le prochain chapitre :) ça arrive, ça arrive !! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Sam 21 Avr 2012 - 17:53

applaud applaud applaud Je me dis que toutes les personnes qui écrivent des fic pourraient être de très bonnes scénaristes... Il devrait y avoir plus souvent des concours, ce serait vraiment sympa. En tout cas, :calin: flower

J'attends toujours un cassage de dos moi... voire plus grave, ça ne me dérange pas diablo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Dim 22 Avr 2012 - 19:37

Vivement les retrouvailles entre Emily et Derek applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helhaine
Élève à Quantico


Féminin Nombre de messages : 5
Date de naissance : 31/12/1994
Age : 22
Localisation : Paris
Personnage préféré : Emily Prentiss <3
Date d'inscription : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Lun 23 Avr 2012 - 17:36

pale Elle morfle bien la pauvre..


Shiahnna: je viens juste de voir le bienvenue, trop mignon! flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Lun 23 Avr 2012 - 20:11

J'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 2 Mai 2012 - 23:26

Une petite suite pour vous !
Bonne lecture ! :)

Chapitre 15


Forêt de Natahala, du côté d'Emily


La porte d'entrée du chalet s'ouvrit. Les trois amis pénétrèrent dans la demeure. Il faisait sombre. Judy chercha l'interrupteur sur le mur à l'aveugle. Sa main tâtonna le bois du chalet jusqu'à venir se poser sur le bouton. La lumière s'alluma alors permettant aux trois amis de voir autour d'eux. Ils avancèrent jusqu'au petit salon, Il y avait tout au plus un canapé, un fauteuil, une petite table en bois. Mais aucune technologie de pointes qu'on pouvait trouver dans les foyer actuel des grandes villes des Etats Unis. Steve posa doucement la blessée qu'il tenait dans ses bras, sur le canapé. Il la voyait pour la première fois en pleine lumière et il se rendit compte de l'étendu de ses blessures visible, de l'état de son visage. Qui pouvait s'en prendre à une femme de cette manière ? Qui pouvait frapper avec autant de rage ? Les trois amis avaient le sentiment d'être témoin et acteur du cauchemar de cette femme. Emily Prentiss tremblait encore malgré le sommeil dans lequel elle avait plongé. Elle avait les traits tirés qui laissait paraître une grande crainte. Tandis que Judy partie chercher une serviette seche et une bassine d'eau propre, les deux garçons se changèrent pour enfiler des vêtements propre et sec. La couverture trempé d'Emily lui avait été retiré et une autre chaude et sèche la couvrait désormais. Le visage d'Emily trahissait le malaise psychologique avec lequel elle était entrain de lutter actuellement. Sa tête roulait de droite à gauche doucement mais de façon saccadé. La peur était présente en elle. Lorsque Judy arriva près de l'agent fédéral, les deux garçons partirent faire le tour du propriétaire à la recherche d'un peu tout et n'importe quoi et a la recherche de réseau téléphonique pour joindre les secours. Mais malheureusement, il n'y avait rien, la zone était vierge, comme s'il se trouvait au milieu de nul part. La technologie de pourrait rien pour eux aujourd'hui. D'ailleurs Judy n'avait pas attendu d'avoir cette réponse pour s'occuper d'Emily. La jeune fille blonde trempa et essora la serviette tiède qu'elle déposa sur le front de la blessé. Avec un autre tissu, elle essaya de nettoyer un peu les blessures du visage d'Emily, les coupures et plaies avait laisser beaucoup de sang maculé son visage. Sans compter les bleus qui s'était sur toute ses jours et autour de son œil gauche. Elle en avait un sur l'arcade, au front et sur l'étendu de sa mâchoire. La randonneuse passa le tissu propre sur les plaies pour enlever le sang, le plus doucement et précautionneusement possible. Mais elle ne parvient pas à laisser l'agent Prentiss dans le sommeil. Emily se réveilla en sursaut apeurer et prête à se défendre. Elle ne laisserait plus jamais le malade d'Elton Mings la toucher. Et quand elle sentit quelque chose sur son visage, qu'elle vit en entrouvrant les yeux une personne au dessus d'elle et quand elle sentit la douleur sur ses joues, elle ne réfléchie pas. Elle s'enfonça dans le canapé, amenant son bras presque valide pour repousser l'intrus qui était près d'elle. Judy arrêta tout ce qu'elle avait voulu entreprendre et elle lâcha la femme qui essayait le plus faiblement du monde de se débattre.

- Judy : Tout va bien, calmez-vous. Vous ne risquez plus rien. Regardez moi, vous verrez que je ne vous veux aucun mal.
- Emily Prentiss : Au secours...
- Judy: ça va aller ! Je voulais juste nettoyer un peu votre visage. Ne vous affolez pas. On vous a emmené au chaud.
- Emily Prentiss : Il ne doit pas... me retrouver...
- Judy : Quelqu'un vous veut du mal ? Qui vous cherche ?
- Emily Prentiss : Il veut me tuer...
- Judy : Personne ne va vous tuer, détendez-vous. Je vais essayer de faire baisser votre fièvre. Laissez moi vous aider, le temps qu'on puisse prévenir les secours.
- Emily Prentiss : Je veux... je dois trouver Derek Morgan...
- Judy : Où on peut le trouver ?
- Emily Prentiss : Je sais pas... Il faut le retrouver avant qu'on me retrouve...
- Judy : Qui est ce Derek Morgan ?
- Emily Prentiss : Il est mon collègue... au FBI... mon... compagnon... je dois le trouver...je veux pas mourir avant de le voir...
- Judy : Vous n'allez pas mourir, d'accord. Laissez moi mettre ce linge humide sur votre front et désinfecter les plaies de votre visage. Et puis vos mains et vos pieds aussi mériterait d'être soigné.

Tout son corps mériterait d'être soigné, désinfecté. Emily avait les paupières tellement lourde, qu'elle avait de grandes difficultés à ouvrir les yeux. Sa respiration était faible mais sa poitrine se soulevait fortement. Elle était très mal. L'arrière de son crâne reposait lourdement sur l'accoudoir du canapé sur lequel, elle était allongée. Emily ressentait des douleurs sur la totalité de son corps et le tissus propre qui venait au contact de sa peau était insupportable. Elle voulait que la jeune fille qui voulait son bien, cesse de toucher ses blessures au visage. C'était trop sensible, trop douloureux et trop difficile à supporter. Elle n'était pas en état pour prendre sur elle. Elle se sentait au fond du trou, le plus loin possible qu'une personne pouvait être. Elle avait donné ses dernières force à travers cette forêt. Maintenant, elle ne pouvait plus rien faire. Elle en serait incapable de toute manière. Mais elle n'osait rien dire non plus, on pouvait simplement voir les larmes quitter ses yeux et trouver la peau de son visage. Elle se dit qu'elle n'avait pas finit d'en versé des larmes, et elle se dit aussi qu'elle se remettrait jamais de ce qui lui était arrivé ses derniers jours. Elle se sentait définitivement perdu....

Tandis qu'Emily se torturait l'esprit avec les douleurs insupportable de son corps et son choc psychologique, les deux garçon redescendirent les marches de l'escalier venant de l'étage. Il n'y avait personne dans la maison et des celés avait même été mise dans la chambre du haut. La police était déjà passé par ici et compte tenu du désordre, la porte défoncé et les objets cassé sur le sol, il y avait probablement eu lutte, meurtre ou arrestation. Emily était loin de se douter qu'il s'agissait de Justin Mings qui l'avait battu sans ménagement alors qu'elle était incapable de se défendre ou même de se protéger. Si ses collègues était déjà venu dans cette endroit qu'elle serait la probabilité pour qu'ils reviennent une deuxième fois. Probablement aucune. A moins que la nuit tombé leur avait donné raison de rentrer se reposer. Et qu'il reviendrait le lendemain matin. Pour la première fois depuis des jours et des jours, elle avait un espoir, elle ne voyait plus que tout pouvait être perdu. Elle pourrait les revoir. Au moins Reid peut-être, ce petit génie pouvait encore avoir besoin de revenir ici pour découvrir quelque chose que l'équipe n'aurait pas vu. Combien de temps lui restait-il a attendre ? Quelques heures tout au plus a priori. Serait-elle assez forte pour tenir jusqu'ici ? Il le fallait, elle n'avait pas le choix. Elle était Emily Prentiss la femme qui ne se plaint jamais, qui est est forte, solide, qui ne craque jamais et ne montre rien. Elle était la femme qui ne demandait jamais d'aide. Mais aujourd'hui elle en avait besoin plus qu'elle ne l'imaginait. Elle avait besoin de les revoir, de les serrer dans ses bras. Elle avait besoin de douceur dans ce monde de brut. Elle voulait caresser Sergio aussi son chat. Elle avait besoin de beaucoup de réconfort. Mais Emily était patiente. Elle savait attendre et c'est ce qu'elle continuerait de faire dans l'angoisse de voir arrivé Elton Mings en premier. Elle avait involontairement mit la vie des trois personnes qui se tenait près d'elle actuellement en danger. Il ne devait rien leur arriver, jamais. Un des deux garçon alla chercher un verre d'eau dans la cuisine et il chercha dans le fond de son sac un peu de nourriture, ils avaient tout prévu pour rester camper plusieurs jours, il devait leur rester de quoi manger un peu. Il en offrirait à l'agent blessé dans le canapé. Elle ne devait rien avoir manger depuis des jours vu son état. Et elle avait les lèvres tellement sèche et décoloré, la peau pâle et des cernes mauves sous les yeux. Elle avait besoin du minimum vital pour retrouver un peu de force. Il n'allait pas la laisser mourir de déshydratation et de faim. Elle avait suffisamment de ses blessures et de la maladie qu'elle couvait pour risquer de la tuer. Il s'approcha d'elle et s'accroupit à côté de son amie, qui, avec un linge propre nettoyait avec précaution une plait sous l'oeil gauche d'Emily.

- Vince : Je me suis dis qu'un peu d'eau et un biscuit ne devrait pas vous faire de mal.

Emily tourna doucement son regard fuyant vers lui, et elle approuva, elle n'avait rien avaler depuis 5 jours, Elle avait une grande soif aussi. Il l'aida précautionneusement à se redresser un petit peu et elle appuya de nouveau l'arrière de son crâne contre un coussin que Vince venait de poser sur l'accoudoir du canapé. Il lui tendit alors le verre d'eau et il l'aida à boire, ce qui fit un grand bien à Emily. Elle en avait vraiment besoin. Il fit de même avec le biscuit. Emily observa alors la pièce un instant. Un petit chalet plutôt confortable à la décoration un peu vieillotte. Où était-elle ? Ils avaient quitté la forêt et ils l'avait emmener dans un autre endroit sans appeler une ambulance ? Mais pourtant ils avaient l'air gentils avec elle. Il essayait de la soigner, il la rassurait. Il ne pouvait pas être des complices du tueur ? Elle devait savoir. Elle allait leur poser des questions, il fallait qu'elle sache.

- Emily Prentiss : Merci...
- Vince : Vous me sembliez en avoir besoin. Se justifia-t-il
- Emily Prentiss : Où sommes nous ? Où est ce que vous m'avez emmenez ? Et qui êtes vous ?
- Vince : Nous sommes des amis qui avons décidé de faire une randonnée. Ça fait déjà trois jours que nous parcourons cette forêt. Je dois avouer qu'on n'avait pas prévu le temps pourris qu'on aurait. Il tenta un peu d'humour pour dédramatiser la situation. Et nous avons croisé votre route et mon ami Steve a décider de vous aider, on ne pouvait pas vous laisser seule dans l'état dans lequel vous êtes. On est juste une bande d'amis, on ne vous fera pas de mal et on vous a amener au chalet du garde forestier le temps que la nuit passe. Une fois que le jour aura pointé le bout de son nez, on essayerait de joindre des secours pour vous sortir de là. Mais avant ça on va s'assurer que vous ne sombrerez pas, on vous hydratera un maximum et Judy qui est étudiante en infirmière va vous stabiliser comme elle peut avec le peu de moyen qu'elle a ici. Mais dites moi, qui vous a fait, et qu'est ce que nous risquons, je suppose que la personne qui vous fait toutes ces blessures est à vos trousses ?
- Emily Prentiss : Je suppose... je ne sais pas... mais il ne faut pas qu'il m'approche, il ne doit pas me retrouver... je dois retrouver mes collègues, je ne veux plus qu'il me touche. Il veut me tuer. C'est un criminel. Je vous en pris. Il faut que je trouve mon équipe, que je trouve l'agent Morgan, je peux tenir jusque là. J'ai plus de force, mais j'ai trop peur...
- Judy : On va vous emmener à l'hôpital mais avec la tempête et le noir occultant qu'il y a dehors, on ne peut pas prendre le risque de continuer à avancer et vous ne pouvez pas vous déplacer, c'est le mieux qu'on a à faire de rester ici. Vous allez vous reposer. Et on appellera votre équipe, on trouvera un moyen de lui dire où vous êtes. On est nombreux, on vous protègera pour la nuit et on surveillera les alentours. On est pas du FBI, on est jeune mais on peut vous aider.
- Emily Prentiss : Merci...
- Vince : Ne nous remerciez pas, on avait pas prévu ce qui se passe ici mais on se doit de vous venir en aide parce que vous avez personne et que vous êtes en danger.
- Judy : Vous devriez vous reposer maintenant, essayez de dormir un peu. J'imagine que vous devez vous sentir très mal mais vous devriez vous reposer, vous devriez reprendre des forces.

Emily ferma un instant les yeux pour les ouvrir de nouveau. Ces jeunes gens avaient raison, elle devait se reposer mais elle ne se sentait pas en sécurité, Elle était angoissée, mal, fatigué, et elle avait son esprit qui se torturait avec tout ce qu'elle avait vécu de tragique et de monstrueux. Elle avait peur de s'endormir pour ça. En plus de ça, elle ressentait trop la douleur lancinante comme un coup de tambour à chaque battement de son coeur. Judy et Vince voyant les yeux d'Emily se refermer une deuxième, s'éloignèrent. Emily espéra alors fortement qu'elle se réveillerait un jour du sommeil dans lequel elle se sentit sombrer doucement. Elle ne pouvait plus lutter. Et elle finit par sombrer. Elle était devenue tellement faible et elle se demanda même l'espace d'un instant s'il fallait que Derek la voit comme elle était. Elle lui ferait probablement plus de mal en s''éteignant devant lui. Il ne méritait pas ce châtiment. Derek Morgan était devenu la personne la plus importante dans sa vie. Elle avait même délaissé son chat, Sergio, avec qui elle avait passé une grande partie de son célibat. Elle se souvient, qu'elle et Derek avait bien rit à cette anecdote. L'agent Morgan avait d'ailleurs été gentiment moqueur envers elle. Elle ne lui en avait absolument pas voulu.

Son visage parut un peu plus détendu qu'il y a cinq minutes. Emily était en train de rêver et elle en était surprise elle même. C'était le seul bonheur qu'elle pouvait espérer et qui lui restait. Dans son rêve, elle vivait avec l'homme qui l'avait séduite, il y a 6 mois, elle avait des enfants, une famille et il y régnait le bonheur, l'amour, les enfants couraient dans le jardin, d'une jolie demeure victorienne, Emily était assise sur la terrasse, un verre de jus de fruit a la main, elle les regardait rire de joie et courir. Elle y voyait de l'insouciance, de l'innocence et elle était heureuse de tout ce qui semblait être sa vie. Quelques instant plus tard, elle sentit deux bras fort et musclé s'entourer autour de sa taille et quelqu'un l'embrasser dans le cou. Il venait de rentrée du bureau des sciences du comportement pour passé le week end avec sa femme et ses enfants. Derek Morgan et Emily Prentiss étaient mariés, elle le remarqua grâce à l'alliance qu'il portait tout les deux sur l'annulaire et elle sentit celle de Derek en enlaçant sa main. Il s'agissait d'un très beau rêve, le plus beau qu'elle avait pu faire depuis des années. Son sommeil allait être apaisé, elle sentait qu'elle pouvait récupérer un peu de force grâce à cet homme qu'elle aimait tant.



Forêt de Natahala, du côté de Derek Morgan
.

Cela faisait maintenant plus de vingt minutes, qu'il était accroupit sur le sol crasseux et éclaboussés par le sang de sa collègue qui y avait passé sa captivité. Derek Morgan était persuadé qu'Emily Prentiss avait été tué et abandonné comme un vulgaire déchet signé bien évidemment par la main d'Elton Mings. Il finirait par retrouver son corps. Derek ferme les yeux, il ne pouvait pas imaginer une seule seconde l'inévitable. Ses pensées glissèrent doucement vers leur première rencontre. La manière dont elle était arrivée pour dissoudre l'équipe sous les ordres d'Erin Strauss. Il se remémora ensuite leur premier échange, elle venait de passer un mauvais week end, et il l'avait questionné. Elle lui avait avoué qu'elle aimait lire le même auteurs que lui. Il venait de se trouver un point commun. Et elle avait finit par s'ouvrir un peu à l'équipe qui composait ses amis d'aujourd'hui. Emily Prentiss et Derek Morgan étaient devenus des collègues, des amis, des confidents l'un pour l'autre jusqu'à devenir amant cette nuit à Las Végas, après l'affaire difficile qui continuait de les narguer aujourd'hui. Emily avait été perturbé cette nuit là, il avait eu raison de ne pas la laisser. Elle avait même quitté Sergio son chat noir pour faire passer Derek en premier plan et il en avait été très touché. Mais il s'était aussi rendu compte qu'Emily était une femme extrêmement seule, qu'elle avait vécu seule avec peu d'amis pendant de nombreuses années. Elle en parlait quasiment jamais mais les uniques fois où ils avaient pu aborder le sujet. Emily avait tourner la conversation à la dérision. De toute évidence, il était clair, qu'elle avait besoin que l'on s'occupe d'elle. Il était heureux d'être entrée dans sa vie et de partager avec elle ce qu'il vivait depuis ses six derniers mois. Mais la réalité lui semblait si dénué , d'espoir. Il était tombé amoureux et il en souffrait aujourd'hui. Pourquoi fallait-il que ce drame lui arrive à elle, à lui, à eux ? Pourquoi Mings les avait pris pour cible ? Pourquoi avait-il tous accepter q'Emily Prentiss aille soutirer des aveux à Mings en échange d'un peu de séduction ? Pourquoi avaient-ils joué avec le diable ? On pouvait voir les narines de Derek Morgan se dilater, se contracter, anéantit. On sentait nettement dans son attitude qu'il pourrait exploser. Derek Morgan ne pouvait pas rester là, il devait prévenir son équipe, Mings finirait tôt ou tard par revenir, il allait se jeter sur lui et s'acharner jusqu'à le tuer après avoir tout tenter pour connaître la localisation du corps d'Emily. Il serait donc plus sage qu'il quitte cet endroit. Il était seul, avec pour seule défense, son corps et son arme, le gilet par balle qu'il avait enfilé mais il ne lui servirait peut-être à rien. Il savait une chose, une chose inévitable. Il se vengerait, il le savait. Maintenant, il savait qu'il voulait retrouver Emily coût que coût, morte ou vivante. Il n'imaginait pas une seule seconde ne pas la revoir. C'était vitale. Et elle méritait d'être traité avec honneur et dignité. Il devait donc repartir, trouver une petite route et appeler son équipe là où le réseau finirait par passer.



Poste de police, quelques heures plus tard.

Le reste de l'équipe de la BAU n'avait pas dormi longtemps, sur les coup de six heures moins le quart, le seul qui n'avait pas ouvert les yeux était Spencer Reid. Il s'était couché plus tard que les autres pour finir la délimitation de la battu. Cela faisait à peine 2 qu'il s'était accorder ce repos. Mais ils étaient prêt. Enfin prêt, c'est un bien grand mot, mais ils avaient toute les cartes en mains pour rechercher Emily et Derek à travers le site naturel de Natahala. Il comptait partir dans moins de trente minutes avant même que personnes présente dans ce poste de police s'en rendent compte. Le but étant d'être le plus discret possible. Et ils avaient tout préparer. Jennifer Jareau finissait de chausser des rangers pour être à l'aise et prête à intervenir. Pénélope Garcia resterait ici et elle les guiderait via l'informatique. Elle n'était pas capable d'aller sur le terrain, elle serait probablement stressée et attendrait minutes après minutes des nouvelles. Mais elle devrait faire l'intermédiaire entre les personnes travaillant dans ce bâtiment et son équipe du FBI étrangère à ces personnes qui semblait être hostile désormais. Mais Pénélope savait gérer ce genre de situation. Elle savait tout détourner et c'était très exactement ce qu'il faudrait à ce moment là.

Spencer se réveilla quelques minutes plus tard. Tout les agents présent pouvait enfin se préparer et partir. Deux équipes furent décidé, relié par micro pour pouvoir communiquer, une carte. Spencer et Hotchner partirent de leur côté et JJ et Rossi du leur. Il quittèrent discrètement le poste de police et partirent avec deux voitures. Le jour commençait à pointer le bout de son nez. Il faisait encore sombre mais suffisamment jour pour commencer les recherches. Les deux équipes se dispersèrent à travers les bois. Le sol était boueux et prouvait qu'il avait bien plut, mais ce qui prouvait également qu'aucune trace de pas ne serait visible. Les recherches allaient être difficile. Mais chacun des agents présents savait ce qu'il avait à faire et il allait le faire.



Forêt de Natahala, du côté de Derek Morgan

L'agent avait quitter le lieu de séquestration d'Emily vide. Il était partie à travers la forêt et il longeait une petite route depuis un bon moment à la recherche de réseau pour joindre son équipe. Jusqu'ici il n'avait trouver aucun corps, aucune trace d'Emily. Où pouvait-elle bien être ? Il n'en avait aucune idée et ne pas trouver la moindre trace de réseau l''énerva au plus au point, ces nerfs commençait à lâcher et la colère entra en lui. Il était prêt à tout cassé, il tournait en rond, sa nervosité, lui faisait perdre la réflexion. Resté sur la route, lui faisait perdre un temps fou. Il devait retourner en forêt, et trouver autre chose, il devait trouver autre idée. Il était fatigué en plus de cela. Il allait chercher Mings et il savait que le seul endroit où il le trouverait peut-être ou même probablement était le chalet du garde forestier. Il allait s'y rendre maintenant. C'était décidé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mer 2 Mai 2012 - 23:40

aaaaaaaaaaaaaaaaaah tu peux pas couper comme ça Razz Razz Razz en tout cas je suis préssé que Derek retrouve enfin Emily sourit_vert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentiss
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 265
Date de naissance : 09/04/1994
Age : 23
Localisation : au BAU
Personnage préféré : Emily Prentiss
Loisirs : équitation
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Ven 4 Mai 2012 - 23:13

Merci pour cette suite géniale!!!
J'ai de lire la suite ! applaud applaud applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Sam 5 Mai 2012 - 22:21

merci à vous deux je viens d'avoir une super idée, bon maintenant il faut que je l'écrive lol je vais essayer à ce qu'il y ait de l'action lol ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mar 8 Mai 2012 - 14:42

Il y a de grande chance que vous ayez LA SUITE ce soir ou dans l'après midi ! ^^ Et quel suite ! suspens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mar 8 Mai 2012 - 17:56

Comme promis je vous poste la suite !
Et comme promis tout est dit dans le titre du nouveau chapitre.
Je vous laisse apprécier, bonne lecture, dites moi ce que vous en pensé Wink



Chapitre 16 : Les retrouvailles




Derek Morgan arrivait sur un chemin de terre, il était désormais sur le sentier tracé de la forêt, il n'avait qu'à le suivre pour tomber sur le chalet du garde forestier. Son équipe avait coincé Justin Mings le frère du tueur, il allait trouver Elton Mings et lui faire payer son agressivité envers la femme qu'il aimait. Derek Morgan éteignit sa lampe torche, il faisait suffisamment claire pour éviter d'user les piles de son appareil electronique, il n'avait en plus de ça pas de recharge. Il emprunta un sentier sur la gauche, il avait quitté la route depuis un bon moment maintenant et il ne voyait rien d'autre autour de lui que des arbres. Il savait qu'il ne devait en aucun cas s'éloigner du sentier et il s'écoutait plutôt bien malgré ses impulsions d'envie et pressente et du besoin insoutenable qu'il avait de vouloir continuer à chercher Emily Prentiss. Il ne devait pas s'éloigner de son but, sa meilleur chance se trouvait avec Elton Mings. Il allait être aussi impitoyable que le tueur avait pu l'être avec Emily. Il était prêt à utiliser tout les recours les plus illégaux pour obtenir les informations dont il avait besoin. Il ferait avouer à Mings l'endroit où il retenait Emily, il parviendrait quoi qu'il arrive à savoir réellement si elle était vivante ou morte. Jusque là Derek Morgan n'avait fait que des suppositions, il s'était imaginé son propre scénario, le pire qui puisse exister. Mais pouvait-il se permettre d'espérer qu'Emily se soit échappée ? Après tout pourquoi la trappe du cachot morbide était-elle ouverte ? Mings l'aurait forcément dissimulé, il n'avait rien à gagner à la laisser ouverte, le tueur avait au contraire beaucoup trop à perdre. Il persista alors fortement dans son idée, que l'agent Prentiss aurait pu s'enfuir. Mais dans qu'elle état se trouvait-elle. Quand bien même elle aurait pu s'enfoncer dans la forêt, blessé et mal en point, elle n'aurait pas pu survivre bien longtemps à découvert avec la tempête qui avait éclaté la nuit dernière. Il avait bien trop peur pour elle. Elle était peut être en train d'agoniser quelques part, incapable de demander la moindre aide pour s'en sortir. Une personne bien attention avait éventuellement pu croiser sa route et elle se trouvait en ce moment même sur le chemin vers un centre médical ou un hôpital. Toutes les solutions étaient possibles mais cela dit laquelle concernait la vérité ? Il fallait à tout prix qu'il cesse de se torturer l'esprit avec toutes ses pensées, il fallait qu'il agisse, qu'il continu a avancer et qu'il presse le pas pour ne plus perdre une minutes supplémentaire du temps dont il ne disposait déjà plus. Derek Morgan devait garder à l'esprit qu'Emily Prentiss était toujours vivante, et qu'il jouait une course contre la montre. Il se rapprochait fortement du chalet du garde forestier. Il pouvait déjà apercevoir au loin les prémices d'un large terrain à découvert plus lumineux que le reste de la forêt. Il reconnaissait l'endroit pour y être venu une fois lors de l'arrestation de Justin Mings. Derek Morgan était tout proche, le tueur était bientôt à sa portée, les réponses se trouvait à moins de 500m. L'agent fédéral pressa le pas, il se mit à courir à grande enjambées. La maison se dessinait soudain sous ses yeux, réelle, et plus proche qu'il n'aurait espérer l'atteindre si tôt. En s'approchant encore un peu plus près, il remarqua de la lumière à travers la fenêtre la plus proche de lui au rez de chaussée, les rideaux avaient été partiellement tirés mais pas soigneusement. Cela dit ils l'étaient suffisamment pour empêcher quiconque de regarder à l'intérieur. Derek allait devoir entrer mais il fallait qu'il soit le plus discret possible pour éviter au tueur de prendre la fuite. Il allait devoir être plus malin que lui et faire preuve de beaucoup de tact. Il approcha de plus en plus près avec discrétion. Il n'entendit pas un bruit. Il allait devoir improviser, il ne pourrait pas anticiper les actions de son adversaire. Cependant, quoi qu'il arrive, il allait devoir faire son entrée. Il venait de monter les marches du perron sans bruit et il attendit un moment derrière la porte sans l'ouvrir.

De l'autre côté de la porte, les trois jeunes adultes tournaient un peu en rond dans la pièce principale. Aucun d'entre eux n'osait faire le moindre commentaire sur la situation dangereuse dans laquelle ils venaient de s'engager en voulant venir en aide à l'agent Prentiss. Cela dit, ils n'avaient pas conscience du risque qu'ils encouraient mais l'était vital de la blessée ne les rassura aucunement. D'ailleurs, ils semblaient être, tous les trois, sous tensions. Vince regarda Emily du coin de l'œil. Elle dormait toujours allongée et calée contre le dossier du canapé. Elle avait réussi à trouver une position évitant a son épaule de bouger. Elles ressentait toujours des douleurs lancinantes dans la poitrine, le ventre, le bassin, les jambes et les bras. Elle était dans un sommeil léger et agité mais elle restait toujours plongée dans ce bonheur éphémère qui lui permettait un moment de répit. Emily avait le visage creusé par une extrême pâleur. Ses yeux cernée marquait la fatigue qu'elle avait accumulé ses derniers jours. Sans cette agitation angoissée qui la tenaillait et le soulèvement excessif de sa poitrine, on aurait pu penser qu'elle avait laissé la mort l'emporter. Mais ce n'était pas le cas.

Le jour s'était levé, la tempête avait grandement faiblit. Il soufflait encore beaucoup mais l'orage avait cessé ainsi que les trombes d'eau. Il était temps de prendre des décisions. Ils ne pouvaient pas rester dans ce lieu à attendre que personne ne vienne. Ils savaient qu'on ne viendrait pas les chercher, ils devaient aller eux même jusqu'au village le plus proche pour emmener Emily Prentiss chez un médecin. Ils avait fait de leur mieux pendant la nuit pour la soulager et rendre les heures moins longues et un peu plus supportable. Mais ils s'étaient bien rendu compte qu'une présence restait futile, aussi bien que le peu de confort que pouvait apporter le canapé dans lequel Vince l'avait déposé. Ils se regardaient alors tous les trois dans le blanc des yeux, attendant l'un après l'autre que la discussion soit entamé. Leur randonnée s'était transformée en cauchemar de tout façon alors autant aller au bout des choses. C'est Vince qui prit la parole pour briser le silence qui avait prit place et qui devenait réellement gênant.

- Vince : Bon qu'est ce qu'on fait ? On ne va pas continuer à se regarder pendant des heures j'imagine ?
- Judy : Non c'est certain, mais on a pas de voiture, il falloir des heures pour retrouver la route, on est peut être même à des dizaines de kilomètres voir plus, d'une sortie possible. Et quand bien même, qui acceptera de s'arrêter et de nous conduire en ville. Et puis elle ne pourra pas se déplacer. Même si vous décidé de la porter à tour de rôle on n'en sortira jamais ! Je ne suis même pas certaine qu'elle supportera le voyage. On a une chance sur deux de la perdre !
- Steve : Et si on reste ici, on la perdra de tout façon ! Nous lui avons promis qu'on l'aiderait et qu'elle reverrait son ami, je compte tenir ma promesse.
- Judy : Je n'ai pas dit qu'on devait rester ici, c'est juste que je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie. Elle est traquée par quelqu'un qui veut la tuer. En la protégeant, on risque aussi ce danger.
- Vince : On est un groupe, ça devrait aller. La probabilité pour qu'il nous croise dans cette forêt relève de un sur dix milles voir peut-être plus. On pourra dire qu'elle est notre amie, emmitouflée dans une couverture, il ne se permettra pas d'aller vérifier et on finira par s'éloigner. D'ici là on aura peut être même croiser quelqu'un sur notre chemin qui connaîtra les lieux et nous guidera.
- Judy : Okay mais on devrait attendre qu'elle se réveille, elle es déjà mal en point et suffisamment choquée et angoissée pour qu'on accentue son malaise, il faut qu'on attende pour pouvoir lui expliquer calmement.
- Steve : Très bien, tant qu'on ne risque pas de se faire surprendre par le premier tueur qui nous abattra, ça a comme un goût de coutumes local, on dirait.
- Vince : Arrête le cynisme Steve, je te rappelle que tu es le premier à t'être précipité pour la secourir.
- Steve : On allait pas la laisser mourir et c'était avant de savoir qu'elle avait un lien quelconque avec le FBI. On voulait juste se faire une virée entre potes, tu l'analyses comment la situation ?
- Judy : FBI ou pas, elle a le droit à une assistance pour personne en danger et je vous rappelle, si vous l'avez déjà oublié, que les escapades à travers le site naturel ont été interdites sur ordre fédéral. On a quand même décider de rester contre la volonté de l'État. On ne peut s'en prendre qu'à nous même, on doit assumer malgré la peur qu'on a tous et grâce à nous, cette femme a une chance de s'en sortir.
- Vince : On aurait pas du faire cette randonnée, Judy a raison. Ce qui se passe aujourd'hui on la chercher. On va faire tout ce qu'il faut pour le village le plus proche dans les meilleurs conditions possible.
- Steve : On a toujours eu confiance les uns envers les autres. On a toujours été soudés les uns avec les autres depuis plus de 7 ans. Alors on devrait continuer dans cette situation. On devrait arrêter d'entrer en conflit à cause de tout ça. Et je crois que Judy a finalement raison même si ça me fait mal de le dire. On doit être calme, pour cette femme, et arrêter de nous disputer. Ça ne servira à rien... On va attendre qu'elle se réveille et nous partirons.

Tandis que les trois amis se mirent d'accord sur la façon dont ils devaient agir, Derek Morgan attendait le bon moment pour intervenir. Il avait entendu des brides de conversations, il savait désormais que Mings n'était pas tout seul. Les choses devenaient plus compliqués que prévu.. Il avait vérifia qu'il avait bien attaché son gilet par balle et que son arme était toujours dans son holster. Il arrêta de paniquer, remarquant qu'il avait toujours ses deux éléments en sa possession.
Emily Prentiss de son côté devait se douter que quelque chose se passait. Son sommeil était de plus en plus agité, se rêves glissaient dangereusement vers de mauvais cauchemars. Le bonheur qui lui était apparut clair, joyeux presque idyllique venait de disparaître progressivement par un ciel orageux. Les pensées d'Emily s'assombrissent et les lieux changèrent décors. La trappe dans laquelle Emily Prentiss avait été enfermé apparaissait bien voir même trop réelle. La sueur s'empara de son corps et de son front. Elle perdait pied. La peur se lisait clairement sur son visage qui s'était perceptiblement durcit et contracté. Quand l'agent fédéral ouvrit les yeux, l'angoisse s'était emparée d'elle. Elle fit un bon en avant se débattant contre ses démons en poussant un cri déchirant. La douleur l'avait prise de plein fouet déchirant ses entrailles et une toux douloureuse vient la prendre par surprise et elle manqua de s'étouffer à plusieurs reprises. Elle bascula sur son côté gauche doucement et elle porta une main à sa gorge. Sa quinte de toux interpella les randonneurs et Judy se précipira vers elle lanchant le pull qu'elle tenait dans ses mains. Judy attrapa le verre d'eau posé sur la petite table en bois clair du salon attendant patiemment que la toux de la blessée se calme quelque peu. Elle lui parlait et essayait de la rassurer pour qu'elle s'apaise. Cela faciliterait sa respiration a retrouver un rythme plus lent et régulier. L'agent fédéral se détendit peu à peu. Elle se rendit compte qu'elle avait le corps ankylosé, que la douleur était de plus en plus insupportable. D'ailleurs Emily avait un tambour dans le crâne qui résonnait durement ce qui ne lui permit pas de garder les yeux suffisamment ouvert. Elle faiblissait encore et la fièvre contribuait à la rendre encore plus malade et démunit de la moindre défense.

- Judy : Vous pouvez garder les yeux ouverts ? C'est important. Vous avez peut être un traumatisme crânien, on ne sait mais c'est fort probable. Nous n'allons pas rester ici, on va essayer d'atteindre la route et de trouver l'hôpital le plus proche, vous croyez que vous réussirez à tenir ? Vince et Steve vous porteront. On aura probablement plusieurs heures de marche mais on y arrivera et ça devrait bien se passer. Une fois sur place on contactera votre ami.
- Emily Prentiss : Ne... Tiendra... jamais... Laissez-moi...
- Judy : Vous plaisantez ? On ne compte pas vous abandonner.
- Emily Prentiss : Si... J...vais mourir... vous...
- Judy : Vous n'allez pas mourir, d'accord ? Nous allons vous aidez et nous allons vous soigner.

Emily gémit sous la douleur. Elle toussa encore fortement, elle n'avait plus la force de faire quoi que ce soit, ni de bouger le moindre membre. Elle sentait la fin approcher même si elle n'avait jamais vécu cette sensation. Elle avait au contraire dépassé cette fin lorsqu'Elton Mings avait prit possession de corps et de son être tout en etier. Elle en était humiliée, hantée, marquée et plus que malheureuse mais ça ni Judy, ni Vince, ni Steve n'était au courant et encore moins Derek Morgan. En tout cas, elle l'espérait au plus profond de son coeur. Elle n'arriverait plus à le regarder dans les yeux si elle comprenait qu'il savait. Considérant la situation dramatique, Emily Prentiss versa les larmes qui lui montaient aux yeux et qui ne demandait qu'à sortir. Elle se sentait terribelement seule dansa sa souffrance. L'agent fédérale avait besoin qu'une personne qu'elle connaissait soit à ses côtés ou que quelqu'un abrèges la douleurs qu'elle ressentait. Finalement Mings avait eu ce qu'il voulait, il ne lui restait plus qu'une seule tâche à accomplir, la tuer et Emily en aurait été délivrée. Mais au lieu de ça, elle s'était échappée. Au fond, une partie d'elle avait probablement envie de s'en sortir et de revoir les personnes qu'elle chérissait. Elle avait des amis, un appartement qu'elle partageait avec un homme, un chat et un métier qu'elle ne lâcherait pour rien au monde. Judy allait la convaincre sur ses arguments. En tout cas, sur ceux qu'elle avait deviné.

- Judy: Vous avez des amis, quelqu'un qui vous attends a la maison. Commença la jeune fille. Il y a quelqu'un à votre recherche qui n'abandonnera jamais avant de vous avoir retrouvé. Je crois d'ailleurs qu'il préfèrerait vous retrouver vivante plutôt que morte. Quand nous vous avions trouvé, vous demandiez de l'aide, je crois que vous voulez vous en sortir, que vous voulez les revoir. Alors laissez nous, nous en occuper. S'il vous plait. On n'a pas l'intention de vous laisser mourir ici.
- Emily Prentiss : Je ne... supporterais pas...
- Judy: On fera le maximum pour que vous souffriez le moins possible, on fera en sorte pour que ce soit le moins pénible. Ce sera très fatiguant pour vous, certes, mais ça vaut le coup. Ça vous laisse cette chance. Vous nous avez trouvez et vous avez accepté son soit passé sur votre chemin.
- Emily Prentiss : J'ai... tellement... peur qu'il me... retrouve... j'ai... tellement peur... de ne pas revoir... Derek Morgan...
- Judy : Et est la pour permettre que ça n'arrive pas et on est aussi là pour permettre à votre ami de vous revoir. Faites nous confiance.
- Emily Prentiss : D'accord... Elle avait dit le dernier mot dans un murmure à peine audible en ne chercant plus à lutter pour garder les yeux entrouvert.
- Judy : Hé ! Gardez les yeux ouvert, restez consciente s'il vous plait. C'est important. Regardez moi.

Judy la sentait de plus en plus faible et malade, elle devait la garder éveillé pour s'assurer qu'elle reste en vie. Les deux amis de Judy commençaient de leur côté à rassembler leurs affaires, à préparer les sacs à dos pour quitter le chalet. Ils emportèrent un peu de nourriture trouvé dans le frigo et dont les dates de péremptions ne dépassaient pas la date indiqué sur le paquet. Pour la plupart, il s'agissait des aliments qui avait une longue conservation tel que des biscuits et d'autres chose du même acabit. Ils trouvèrent dans des placard, une couverture sèche et chaude pour transporter Emily pendant le voyage, ils remplirent leur gourde d'eau et emportèrent des chiffons propres. Le sacs n'avait jamais été aussi chargé mais ils allaient avoir besoin de tout ceci. Judy continuait de parler à Emily pour la maintenir éveillé et la blessée fit ça très bien. Elle faisait en sorte de lutter. Elle le faisait quand elle voyait toute l'énergie que mettait Judy à s'occuper d'elle. Une fois les sacs près, fermé, le départ semblait imminent.

- Steve : On est près à partir !

Derrière la porte, Derek Morgan, se posait beaucoup de question sur l'identité des personnes à l'intérieur. Il avait de plus en plus de doute sur le fait que Mings se trouvait dans ce chalet. Il n'avait pas entendu toute la conversation mais il semblait qu'aucun criminel se trouvait ici et qu'une personne en danger de mort avait besoin d'aide. Soudain l'idée qu'il pouvait s'agir d'Emily lui traversa vivement l'esprit. Il posa tout de même la main sur son holster par sécurité. Il recula un peu et essaya de jeter un coup d'oeil à l'intérieur par la fenêtre fermé mais il n'y avait rien à faire. Il colla son oreille contre la porte et il entendit clairement que les personnes présentes étaient prêtes à partir. Il allait empêcher ça. Il fit pivoter la poignée de la porte sans bruit évitant que celle ci grince mais le le dernier geste fut fatal. Et un grincement strident ce fit entendre. Derek n'eut d'autre choix que d'ouvrir vivement la porte.

- Derek Morgan : Personne ne va nul part !

Il analysa rapidement la scène. Vince qui avait son sac à dos sur une seule épaule. Steve qui dépliait la couverture et Judy pencher sur un corps ensanglanter. Steve lâcha la couverture des mains et les leva par soucis de coopération. Vince laissa pendre son sac à dos, ne cherchant pas à faire le moindre geste pour passer son deuxième bras dans l'anse. Judy n'osa même pas se retourner imaginant une arme visée dans son dos et elle prit la main de la blessée pour qu'elle ne panique pas. Emily se raidit perceptiblement. D'une part parce qu'elle croyait trop qu'il s'agissait de Mings et que sa dernière heure était arrivée. Que ses trois jeunes gens allaient peut être mourir à cause d'elle, parce qu'ils étaient venu l'aider. Mais en contrepartie elle c'était raidit parce que la voix qu'elle avait entendu lui était plus que familière, cette voix lui semblait amicale. Elle sentit le regard apeuré de Judy sur elle. Emily ferma les yeux une seconde malgré le fait que Judy voulait qu'elle les gardes ouverts. Emily voulait savoir qui venait d'entrée et pourquoi elle n'entendait plus un bruit dans la pièce. Elle ouvrit les yeux de nouveau et prit la parole dans un murmure.

- Emily Prentiss : Vous... auriez du... me laisser ici... et vous... en aller...

Judy avait la gorge bloquer, elle était paralysé parce qu'elle croyait qu'elle allait mourir, qu'elle ne fêterait jamais son 23ème anniversaire, elle n'avait même pas finit ses études d'infirmière. Elle n'avait jamais eut son diplôme, elle voulait se marier avoir des enfants. Vivre sa vie de femme. Elle continua de regarda la blessée qui avait une attitude désolé. Mais contre toute attente, les pas précipités de l'homme se rapprochaient des deux femmes. Son attitude ne semblait rien à voir avec un tueur en série. Emily commençait à paniquer. Derek Morgan en voyant la blessée allongé sur le canapé, ne pouvait croire qu'une seule chose, qu'il s'agissait d'Emily. Il se précipita pour s'en assurer. C'est en arrivant aussi près que possible de Judy et en découvrant le visage abîmé et tailladé de la femme sur le canapé qu'il laissa une exclamation l'envahir. Une exclamation de peur, une exclamation d'inquiétude mais également une exclamation de soulagement. Il avait retrouvé Emily. Il s'accroupit aussi près d'elle qu'il le pouvait obnubilé de la voir en vie :

- Derek Morgan : EMILY ! hé... Emily...
- Emily Prentiss: Derek... ?

Emily se força à ouvrir les yeux pour voir le visage de son interlocuteur et les larmes inondèrent son visage en découvrant Derek Morgan à côté de Judy qui s'était complètement décalée encore sous le choc de l'entrée de l'homme. Emily Prentiss n'arrivait pas à y croire. Il était là penché au dessus d'elle. Bien réelle. Derek Morgan lui prit la main avec douceur pour ne pas lui faire mal et il serra doucement pour qu'elle sente sa présence. Judy pendant ce temps là avait rejoint discrètement ses deux amis un peu plus loin. La peur de la situation les avait tous les trois paralysés. Derek détacha son regard d'Emily quelques temps pour adoucir la situation, pour enlever les tensions.

- Derek Morgan : Excusez moi de vous avoir fait peur, je suis l'agent Morgan, du FBI. Ça fait des jours que je la cherche. Vous pouvez vous détendre, je ne suis pas l'homme responsable de ses blessures.
- Emily Prentiss : Derek...
- Judy se rapprochant doucement : On... l'a trouver cette nuit dans la forêt...
- Vince: On ne sait pas vraiment ce qui se passe mais ça à l'air grave...
- Emily Prentiss : Derek ?
- Judy : Elle va très mal... On a fait ce qu'on a pu pour l'instant...
- Derek Morgan : Hé, ça va aller je suis là maintenant...
- Emily Prentiss : Ils m'ont... sauver la vie...
- Derek Morgan : Mings ne te touchera plus d'accord...

Emily referma les yeux laissant retomber la pression quelques temps en s'agrippant au bras de Derek Morgan. L'agent fédéral souleva doucement la jeune femme pour l'encerclé de ses bras. Il avait sentit qu'elle avait besoin de se réconfort. Sous la douleur et la honte, elle versa toutes les larmes de son corps contre le torse de Derek. Il l'a laissa s'appuyer comme elle le faisait sentant sa joue mouillé contre lui. Il caressa avec douceur ses cheveux essayant de la calmer. Emily avait vécu un enfer, il n'avait pas besoin de faire l'inventaire de ses blessures physique pour s'en rendre compte, son moral était encore plus atteint que toutes les blessures qu'elle pouvait avoir. Il avait terriblement mal au cœur de la voir comme ça même s'il avait attendu ce moment de longues et interminables minutes depuis 4 jours. Il se jura de faire tout ce qu'il faut pour la protéger, pour être là, pour l'aimer, elle méritait tout ce qu'il pouvait lui donner. L'état de sa compagne et collègues lui fit monter une rage intense qu'il aurait pu déversé sur Elton Mings si l'homme avait été en face de lui. S'il le trouvait, l'homme n'aurait pas le temps de respirer un souffle de plus.

- Vince : On a cru que vous veniez pour nous tuer... Elle nous a parler d'un tueur, quelqu'un est à ses trousses. On n'imaginait pas que quelqu'un d'autre sillonnait les bois à sa recherche.
- Derek Morgan : Qu'est ce que vous faites en pleine forêt alors qu'on a demander à toutes les personnes d'en sortir et à personne d'y pénétrer ?
- Judy: On est jeune, on n'imaginait pas qu'un danger comme celui là pouvait être réelle, et puis on voulait s'amuser. On a préparer cette excursion depuis des semaines...
- Derek Morgan : Merci de vous être occupé d'elle. Dit Derek reconnaissant.
- Judy : On ne pouvait pas la laisser... maintenant il faut l'amener à l'hôpital, je suis étudiante en infirmière, elle a besoin de soin... et il faudrait qu'elle reste consciente.

Derek Morgan releva le visage d'Emily et il remarqua qu'elle gardait les yeux à peine entrouvert péniblement. Il devait lui aussi faire en sorte qu'elle reste éveillé. Il passa délicatement un index pour essuyer les larmes qui ne cessait de couler sur son visage défait. Il ne la lâcha pour autant. De toute façon Emily s'agrippait faiblement mais avec une tel détermination qu'il ne l'aurait lâché pour rien au monde. Judy se dit, en voyant la blessée s'agripper comme elle le faisait, qu'elle avait encore certainement de l'espoir. Son ami était arrivé au bon moment, à un moment où Emily commençait à ne plus avoir aucun espoir. Elle semblait vouloir s'accrocher de nouveau à la vie et elle espéra de tout son cœur qu'elle continuerait à lutter jusqu'au bout. Vince laissa tomber son sac à dos jugeant lui même qu'ils ne semblaient pas prêt à partir. Steve s'assit sur la première chaise qu'il trouva sur sa droite. Derek Morgan continuait de fixé Emily lui interdisant de fermé les yeux. Il était ferme mais son inquiétude montrait qu'il voulait être tendre. Emily s'accrocha à son regard. Sa devenait difficile mais elle tenait bon. Une nouvelle quinte de toux la prit d'assaut. Derek Morgan la redressa encore un peu plus, en position assise. Emily toussa jusqu'à ne plus pouvoir respirer. Elle la reprit fortement dans un infime moment d'accalmie. Et elle avait mal en position assise. Heureusement que Derek la tenait parce qu'elle n'aurait jamais pu tenir assise toute seule. Elle serait retombé lourdement sur le canapé sans avoir le temps de se rattraper. Elle toussa une deuxième, une troisième et une quatrième fois avant de se calmer. La sueur sur son front perlait. Judy se permit de déposer le linge humide pour rafraichir Emily. Elle constata que la fièvre avec ré-attaquer durement , le front d'Emily Prentiss était brulant et elle tremblant toujours de tout son corps.

- Judy: Vous ne croyez pas qu'on devrait quitter cet endroit pour l'amener à l'hôpital ?
- Steve : Elle en a plus que besoin, si elle reste ici, elle finira par nous quitter.
- Derek Morgan : J'ai une voiture, bien plus à l'est mais le temps pour la rejoindre sera très longs, à pied, on en a pour plusieurs heures.
- Steve : On devrait y aller ! Même si le chemin sera pénible pour elle, elle aura une chance d'être sauvé.
- Derek Morgan: Okay, je l'a porterais et dès qu'on aura la possibilité d'appeler du renfort, j'appellerais mon équipe !
- Vince ramassant la couverture sur le sol : Tenez, ça devrait lui tenir chaud.
- Derek Morgan : Merci !

Derek Morgan attrapa la couverture, il devait emmitouflé Emily dedans, il la souleva légèrement et avec l'aide de Judy, il passa la couverture sous elle, il la couvrit, lui redonna un peu d'eau pour contribuer à la réhydrater doucement, ses lèvres sèches et décoloré l'alarmait. Tout comme les blessures trop bien infecter qu'il pouvait voir sur les partie visible de son corps. Emily gémissait faiblement. Elle n'avait toujours pas lâché le regard de Derek depuis qu'il était arrivé. Elle ne voulait lâcher se regard ayant peur qu'en revenant vers lui cela soit un rêve qu'elle avait fait et qu'elle était toujours dans une situation aussi désespérante qu'elle l'avait été. Là au moins elle se concentrait sur une seule chose, une chose unique, lui l'homme qu'elle avait choisit, l'homme qu'elle aimait et qui était enfin près d'elle. Elle se retrouva entourée de la couverture. Elle sentit une chaleur l'envahir mais les frissons n'était pas loin et il l'envahir à leur tour régulant la température entre la chaleur et le froid que la maladie lui soufflait. Les deux jeunes adultes mirent les sacs à dos sur leurs épaules. Judy se prépara à son tour et Derek Morgan souleva Emily qui se retrouva dans le creux de ses bras aussi haut du sol que pouvait se trouver les bras de l'agent Morgan une fois debout. Cependant leur motivation et leur enthousiasme pour quitter cet endroit fut de courte durée. Une fois la porte franchit. Une silhouette immense, brune, un bras tendu en avant s'avançait vers le groupe qui quittait la maison. Derek n'était pas encore sortit. Mais lorsqu'il arriva sur le perron, Emily Prentiss dans ses bras, il reconnut clairement Elton Mings qui pointait une arme sur eux. L'homme prit le meilleur rire diabolique qu'il pouvait avoir. Il jubilait d'avoir trouver sa victime avec l'agent qu'il avait l'intention d'abattre. La tension monta d'un cran. Les trois jeunes gens terrorisée par la situation ne cherchait pas à descendre les dernière marche pour se retrouver sur la terre fraîche !

- Elton Mings : Comme on se retrouve agent Morgan, agent Prentiss ! Tout le monde à l'intérieur, où je vous descends tous !
- Emily Prentiss (de façon à ce que seule Derek l'entende sous ses nouvelles larmes) : C'est fini...
- Elton Mings : Plus vite que ça ! Je n'ai pas le temps de jouer

Tout le monde s'en exception entra de nouveau dans la chalet. Les trois amis se serrèrent les uns aux autres. Ils venaient de comprendre que l'homme responsable de l'état d'Emily venait de les retrouver et qu'il risquait à tout moment d'être abattu. Ce qu'il avait le plus craint, venait d'arriver. Mings fit assoir les jeunes gens sur des chaises et il les fit s'attacher entre eux. Ensuite il vient attacher la dernière personnes. Maintenant tout allait se passer entre Derek, Emily et lui. Enfin vu l'état dans lequel, il avait mit Emily depuis ses quatre derniers jours, il l'imaginait mal venir se battre et montrer la moindre résistance. D'ailleurs, elle était incapable de marcher. Il était fier de lui de ce qu'il avait fait d'elle. Maintenant il ne lui restait plus qu'à les tuer tous les deux. Lui d'une balle dans le crâne, de façon propre et net et elle il l'a regarderait suffoquer jusqu'à donner son dernier sous souffle et ainsi mourir sous le fil de fer qu'il n'avait pas oublier d'emporter. Il devait d'abord commencer par Emily s'il respectait son mode opérateur. Mais Derek Morgan était un élément gênant dans son plan. Alors il s'occuperait de lui d'abord. Ou bien il l'attacherait comme les autre pour qu'il regard longuement son amour agonisé sous ses yeux. Voilà qui était un plan admirable. Il ordonna à Derek Morgan de lâcher Emily sur le sol. Il refusa dans un premier temps mais démunis, Emily dans les bras et sans armes, il finit par capituler. Il posa l'agent Prentiss doucement sur le tapis du salon. Mais il restait près d'elle ne lâchant pas sa main et ne bougeant pas d'un centimètre.

- Elton Mings : Maintenant vous reculer doucement sans faire le moindre geste, et vous aller vous asseoir sur cette chaise !
- Derek Morgan : Jamais ! Plutôt mourir, que de vous regarder la tuer.
- Elton Mings : Tu crois que tu as le choix !
- Derek Morgan : Je ne vous laisserait pas gagner !
- Emily Prentiss faiblement : Je... t'aime Derek....
- Elton Mings : Que c'est mignon ! Bon maintenant tu recules, je n'ai pas le temps de jouer avec ça !
- Derek Morgan : Je vous ai affirmer que je ne bougerais pas d'une centimètre. Vous ne la toucherez pas !

Elton Mings furieux dirigea rapidement l'armes vers le couple et le coup de feu partie aussi vite que l'éclair ne permettant ni à Derek, ni à Emily de réagir. Le cri de Judy se fit entendre à travers la pièce. Elle le stoppa rapidement en remarqua le regard du tueur se diriger vers lui. Le sang commençait à couler sur le tapis. Emily venait d'être toucher à la cuisse. Elle avait donné une plainte à travers la pièce et au delà, à l'extérieur, la douleur avait déchirer ses entrailles. Et le cri qu'elle avait émit avait montrer toute la puissance de son mal. Avec sa main, elle repoussa légèrement Derek pour lui faire comprendre qu'il devait reculer et rejoindre la quatrième chaise. L'agent fédéral compris alors qu'elle capitulait, qu'il allait la regarder mourir. Il refuseait de laisser faire ça. Il refusait qu'elle se sacrifie pour lui. Elle attrappa sa main tremblante et elle lui murmura du plus profond de son coeur qu'elle aimait aussi fort qu'elle était capable d'aimer quelqu'un et qu'elle l'oublierait jamais. Elle rajouta qu'il avait été quelqu'un de formidable pour elle, qu'elle avait vécu les 6 mois les plus beau de toute sa vie. Derek se pencha pour l'embrasser. Elle versa des larmes de tristesse infini... Il l'enlaça dans ses bras et la serra aussi fort que l'amour qu'il lui portait.

- Elton Mings : Bon maintenant ça suffit, il reste une cuisse à vous de voir ! Reculer et aller vous asseoir.
- Derek Morgan : Vous êtes un monstre. On vous l'a déjà dit ? Votre frère aurait du avoir honte de vous ! Tout comme votre femme a eu honte de vous !

Derek Morgan lâcha Emily Prentiss et il recula doucement, sans se presser. Il ne lâchait pas des yeux sa compagne. Il était torturé de douleur pour elle. Il ne supporterait pas de la voir mourir sous ses yeux, il ne pouvait pas laisser faire ça. Il devait trouver un plan, une idée, une solution, le plus rapidement possible. Il savait que s'il ne faisait rien, ils mourraient tous les cinq. Sans exception. Elton Mings, n'épargnerait jamais les trois jeunes randonneurs qui étaient venus en aide à l'agent Prentiss. Derek Morgan en pleine réflexion atteint le siège mit à sa disposition. Mings laissa Emily comme un vulgaire déchet sur le sol du chalet et il se dirigea vers Derek Morgan en sortant une corde pour mieux l'attacher. Mais la réaction de l'agent fédéral fut sans appelle incapable de contenir la rage violente qui l'habitait il sauta sur Mings. L'arme vola dans la pièce et retomba près d'un haut meuble massif. Derek Morgan s'acharna sur le psychopathe qui ne se laissa pas faire. La lutte fut acharnée entre les deux homme, violente même. Derek donna un coup à l'homme en face de lui et il se déchaina sur lui, il avait l'avantage. Il étrangla l'homme et cogna sa tête contre le sol. Maintenant qu'il maitrisait la situation, il ne lui laisserait aucune chance. Il savait qu'il l'achèverait qu'elle que soit la sanction que lui donnerait le FBI pour avoir tuer ce psychopathe de ses mains. Tout y passa les mots les plus dégradant, les insultes, il frappa le tueur au visage jusqu'à épuisement se rendant compte au bout d'un moment qu'il était mort. Il était soulagé de se fait mais il considéra qu'il n'avait pas assez souffert. Qu'il méritait plus que ça ! Il avait besoin de reprendre. Accroupit près du corps sans vie du tueur, il ne bougea pas. Emily agonisait toujours sur le sol, sa cuisse lui faisant terriblement mal. Elle ferma les yeux seule sans personne à ses côtés. Elle ne pouvait plus les garder ouvert. Elle sentait qu'il était trop tard et que c'était la dernière fois qu'elle voyait la lumière du jour. Derek Morgan finit par se reprendre se souvenant qu'Emily l'attendait tout près, au plus mal. Il se précipita sur elle, prit sa main.

- Derek Morgan : Emily, ouvre les yeux, ça va aller, Emily, allez ouvre les yeux, c'est finit, on va s'en sortir. EMILY !!!
- Emily soulevant à peine les paupières : Laisse moi... partir...
- Derek Morgan : Hé ma puce, accroche toi, c'est un ordre Prentiss ! Tu seras à l'hôpital avant même de t'en rendre compte. Sers ma main. Voilà comme ça, c'est bien, continue.

Derek Morgan pressa la blessure d'Emily pour arrêter le sang mais il n'y avait rien a faire, le sang coulait toujours. Il eut une idée. Il alla rapidement détacher Judy pour qu'elle aille s'occuper un peu d'Emily, elle saurait surement quoi faire, elle faisait des études d'infirmière, elle lui serait d'une aide précieuse. Pendant ce temps là, il détacha les deux autres hommes. Et il retourna au chevet de l'agent Prentiss. Il lui prit la main. Une inquiétude s'empara de lui. Il ne supportait pas la situation qu'il vivait actuellement. Il priait de tout son corps pour qu'Emily s'en sorte. Il faisait entièrement confiance à Judy pour s'occuper d'Emily et la stabiliser. Ils avaient encore du chemin à faire pour retrouver la voiture de Derek Morgan. Et aller à l'hôpital. Derek Morgan réaliser tout de même qu'il avait un bipeur qui pourrait envoyer un signal à son équipe mais il n'était absolument pas sur qu'il le recevrait. Ils étaient en pleine forêt et à plusieurs kilomètre de la première route. Mais qui ne tente rien n'a rien, il devait essayer. Pendant ce temps là Emily qui avait demander à Derek de la laisser partir chercha des forces sous les encouragements de Judy qui refusait de la laisser les quitter.

To Be Continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   Mar 8 Mai 2012 - 18:33

Yeah applaud applaud applaud applaud langue j'ai hâte de savoir ce qu'il va se passer nut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 25Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dangereuses Représailles (Emily Prentiss)
» Emily Prentiss
» Passé Trouble (Emily Prentiss)
» Dernière confession (OS - Emily Prentiss/Ian Doyle)
» Sanglantes Représailles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: