Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
LittleCoffee
S.S.A.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2110
Date de naissance : 08/07/1998
Age : 19
Localisation : Dans l'Asile, entrain de présider le LCDE.
Personnage préféré : Tous
Loisirs : Voyager dans le TARDIS.
Date d'inscription : 08/10/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mer 21 Mar 2012 - 17:39

Plus tu en parle, plus je veux voir ça cant_wait . J'aurais bien aimé venir vous voir, mais avec les cours le lendemain (donc les révisions) et ma connaissance de Paris, sa n'aurait pas été simple nut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eggsterminatethewhoniverse.tumblr.com
lenem33
George Foyet
avatar

Féminin Nombre de messages : 13222
Date de naissance : 18/11/1989
Age : 27
Localisation : Paroisse des Saintes Mères
Personnage préféré : JJ
Loisirs : Criminal Minds & le Forum ^^
Date d'inscription : 09/03/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Jeu 22 Mar 2012 - 11:23

PtitBN92 a écrit:
Plus tu en parle, plus je veux voir ça cant_wait . J'aurais bien aimé venir vous voir, mais avec les cours le lendemain (donc les révisions) et ma connaissance de Paris, sa n'aurait pas été simple nut

sa me fait le même effet cant_wait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Jeu 22 Mar 2012 - 11:46

Ben ouais mais comme on dit : Les absents ont toujours tord ! sourit2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
NTACvic
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1295
Date de naissance : 01/07/1989
Age : 28
Localisation : paris
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mar 3 Avr 2012 - 21:43

Journal de bord d’un remake d’Esprits Criminels (5)








Précédemment, dans Journal de bord d’un remake d’Esprits Criminels :


Après avoir reçu plusieurs candidatures et
procédé à des séances d’essais, j’attribuai les rôles et fus satisfaite de mes
choix. Cependant, je déchantai vite quand j’élaborai le planning…










Partie 5


Le planning qui tue…










… Après les séances d’essais hivernales et
la lecture du scénario qui se fit en très petit comité (mais au moins, j’avais
déjà tous les acteurs), je nageais dans le bonheur d’être enfin prête pour
commencer le tournage et concrétiser ce rêve qui me berçait depuis le début de
l’automne. Je pouvais maintenant me consacrer à d’autres tâches nécessaires
pour la réalisation de ce projet : l’élaboration du planning et le choix
des différentes prises de vue pour chaque scène, ainsi que la traduction dans
la langue de Shakespeare (oui, en ce moment, j’avais un peu de temps alors je
m’étais dite que ce serait une bonne idée de prendre de l’avance). Je me
préparais lentement mais sûrement et motivée comme jamais aux prochaines étapes
de ce grand projet, fixées pour débuter dès Février. Par prudence, je rappelais
aux acteurs que le tournage commencerait en Février et s’étalerait jusqu’en
Mars, et leur demandais de réserver leurs week-ends pour faciliter
l’organisation. Et oui, il fallait bien que les acteurs d’une même scène soient
libres les mêmes jours, sinon bonjour la galère. Je prenais également cette
précaution pour permettre aux acteurs de se désister au cas où ils avaient déjà
planifié des activités sur plusieurs week-ends. Ils étaient censés évaluer
leurs disponibilités et agir en fonction des contraintes éventuelles. Par
exemple, s’ils désiraient jouer un rôle principal, ils devaient comprendre
qu’il fallait être libre pour plusieurs week-ends d’affilée. Bien entendu, je
n’allais pas chipoter si exceptionnellement, ils devaient remplir des
obligations lors d’un week-end. Les plus motivés accepteraient de continuer
cette aventure, et honnêtement, j’avais vraiment besoin de gens motivés. Je ne
me rappelle plus avec précision dans quel ordre se sont produits ces drames (le
planning et d’autres évènements) mais une chose est certaine : je ne les
oublierai pas de sitôt.




J’insiste encore une fois dans ce chapitre
sur le fait que j’avais bien appuyé, auprès des acteurs, sur le fait que le
tournage se déroulerait en Février et en début Mars. Par conséquent, il leur fallait
boucler les week-ends de ces deux mois, enfin, jusqu’à la mi-Mars. Je pense que
je peux dire, avec toute objectivité, que ce délai était relativement
raisonnable. Une fois ce détail martelé, je reçus des messages de certains
acteurs m’informant qu’ils avaient déjà des activités prévues pour certains
week-ends (et j’en profite pour les remercier pour m’avoir prévenue à l’avance,
car voyez-vous, tout le monde n’est pas aussi bienveillant). Ces acteurs me
précisèrent donc leurs dates d’indisponibilité, ce qui en fin de compte,
restait gérable. Je n’avais qu’à réserver les jours où ils étaient absents pour
faire « travailler » d’autres acteurs. J’établis le planning de
tournage, en essayant de respecter une certaine cohérence. Soit par rapport aux
lieux (par exemple, je regroupai toutes les scènes dans le bureau du FBI le
même jour), soit par rapport à la chronologie du scénario (et tant pis pour les
lieux, toutefois, je tentai de minimiser les déplacements pour éviter de courir
dans les quatre coins de Paris et terminer K.O la journée). Alors que j’avais
terminé mon brouillon, un acteur principal m’avertit qu’il n’était plus
disponible que les dimanches. Enorme déception de ma part… Avant que je ne lise
dans son message qu’il me demandait s’il était possible de mettre des scènes le
dimanche car il souhaitait fortement participer au projet. Panique à bord car
de un, c’était un acteur principal et de deux, il n’était pas certain que les
autres (ceux qui partageaient des scènes avec lui) soient d’accord pour tourner
le dimanche. Heureusement pour moi et pour nous tous, les acteurs qui donnaient
la réplique à cet acteur m’annoncèrent qu’ils étaient d’accord pour travailler
le dimanche. Incommensurable soupir de soulagement et chance énorme… Je
modifiai le planning à nouveau, en décalant des scènes le dimanche. Fière de
mon programme des réjouissances, je le communiquai à l’ensemble de l’équipe, en
priant de tout cœur pour qu’il n’y ait pas trop d’ennuis à venir (entendez par
là des changements à effectuer). Mes prières ne furent nullement exaucées. A
peine une dizaine de minutes après avoir envoyé le planning, tandis que je
m’étais permise de m’étendre sur le matelas moelleux de mon lit pour me
détendre et accorder à mon cerveau et mes yeux un repos mérité à la suite d’une
longue concentration devant l’écran de mon ordinateur portable, je reçus un sms
de l’actrice à qui j’avais attribuée le rôle de JJ. Une étudiante dont j’avais
déjà parlé au début de ce voyage littéraire, puisqu’il s’agissait de
l’étudiante de mon université qui avait pris connaissance de mon projet via
facebook. Oui, cette même étudiante que j’avais présentée brièvement dans la
partie où je vous avais relaté mon grand moment de solitude sur mon tabouret,
derrière mon stand, et que j’avais qualifiée de point positif à cette époque,
mais de point négatif par la suite. Et bien elle commença à le devenir lors de
cette grande chevauchée sauvage que fut l’élaboration du planning. Dans son
sms, cette personne, que je vais nommer « bad JJ », m’informa qu’elle
n’était pas disponible le week-end du 4 Février. Or, j’avais justement mis
certaines de ses scènes ce week-end là, pour parer au fait que Vl était absente
ce jour-là (merci à elle de m’avoir prévenue avant que je ne commence le
planning), et aussi parce que j’avais fixé cette date en point de départ
(surtout n’avais-je pas dit que nous commencerions en Février ?). Je
m’étais dite qu’étant donné l’absence de ce personnage, celui de Vl, qui
intervenait de façon importante mais qui ne pouvait venir ce jour-là, autant
faire jouer d’autres acteurs, dont bad JJ. Je repoussai en conséquence les
scènes prévues ce week-end là vers le week-end suivant, et dut réarranger le planning
pour intervertir certaines scènes qui alourdissaient une journée déjà chargée (il
fallait donc les mettre sur un jour plus allégé, quitte à ne pas vraiment respecter
la chronologie du script). Ce changement nous obligeait, en fin de compte, à
commencer pendant le milieu de Février au lieu de début Février comme je l’avais
planifié. On allait débuter le tournage plus tard que prévu, chose qui m’agaçait
parce qu’à force de décaler le début du tournage, on allait probablement finir
par se démotiver, et puis aussi, cela faisait environ cinq, voir six mois que
ce projet trottait dans ma tête, alors il était vraiment temps qu’on s’y mette,
sacrebleu ! Mais bon, je relativisai ce retard. Le plus important était
d’avoir une deadline et un planning, de savoir qu’on allait commencer à une
date précise, qu’on allait se plonger concrètement dans ce projet. Alors que je
venais de prendre ce contretemps avec « légèreté » et que je pensais
revenir dans les bras de Morphée dans mon lit, je sursautai au bip de mon
téléphone. Je pressentis une autre mauvaise nouvelle de la part d’un autre
acteur. C’était sans compter sur la détermination de bad JJ à m’annoncer de
nouvelles indisponibilités. Je découvris avec horreur qu’elle n’était pas sur
Paris le 18 Février. Coup de semonce. Encore une modification à
effectuer !! Je n’en croyais pas mes yeux. Maintenant, il allait falloir
tout revoir, repousser des scènes à d’autres jours de tournage, condenser
l’activité, sachant que je m’étais refusée à prolonger le tournage. Oui, quand
on se donne cinq ou six semaines, ce n’est certainement pas pour les
transformer en dix ! Et surtout, le fait que bad JJ soit libre un jour ne
signifiait pas automatiquement que les autres le soient le même jour. Je me
sortis péniblement du lit pour rallumer mon ordinateur portable et me replonger
à nouveau dans ce planning qui commençait à me taper sur le système. Trop de
changements tuent le changement. Une fois mon fichier ouvert, je relisais le
planning pour voir comment j’allais m’y prendre. C’est là que par une chance
inouïe je vis que j’avais laissé le week-end du 18 libre. Je ne sais absolument
plus comment j’étais arrivée à cet état de fait. Avais-je omis volontairement
ce week-end ? Ou avais-je, dans une modification antérieure, mal écrit les
dates, passant du week-end du 12 directement au week-end du 25 ? Quoiqu’il
en soit, il n’y avait rien de prévu le 18. La pression retomba à la vitesse de
la lumière. Je n’avais, en définitive, aucun changement à faire. Le planning
resterait tel qu’il était.




Un autre acteur m’entraîna à modifier le
programme des festivités. Je saurai incapable de vous dire si cet évènement
était arrivé avant ou après bad JJ… Quoique je pense que c’était arrivé avant
les annonces de bad JJ… Enfin, peu importe. Cet acteur me demanda de ne pas
mettre des scènes qui se tournaient dans un certain lieu à la fois le samedi et
le dimanche. J’avais au départ établi le planning de façon à caser toutes les
scènes se déroulant dans un même lieu le même week-end. Comme l’acteur allait
finir par devenir allergique à cet endroit dans lequel il passait déjà pas mal
de temps, j’acceptai de donner une suite positive à sa requête et c’est ainsi
que je pus diviser le tournage en deux groupes : le samedi serait réservé
aux « méchants » et le dimanche, aux « gentils », d’autant
plus qu’un des acteurs principaux incarnant un gentil n’était libre que le
dimanche. Bien sûr, il y eut des exceptions : certains interprètes durent
venir à la fois le samedi et le dimanche, ce qui n’était pas forcément des plus
agréables, mais je leur suis reconnaissante de ne pas avoir bronché et d’avoir
répondu présent. Notamment le chef de l’équipe, qui non seulement dut souvent
venir les deux jours du week-end, mais également tous les week-ends de
tournage, sans exception, et qui, en outre, se retrouva à effectuer des
remplacements de dernière minute pour des scènes (en effet, il hérita des
répliques de certains acteurs initialement prévu dans le scénario mais qui, en pratique,
ne purent venir et ce, pour des raisons qu’il était difficile de contrer).




Notre équipe se retrouva en conclusion en
possession d’un planning qui s’étalait sur cinq week-ends, mais avec en
réalité, quatre week-ends de tournage effectif. Je pense que je peux dire avec
une sincère objectivité que ce délai était raisonnable. Au départ, j’étais
partie pour sept semaines de tournage, et finalement, j’avais réussi à réduire
ce délai de deux semaines, après une lutte acharnée avec mon planning et mes
méninges. Peut-être qu’en lisant ce chapitre vous aurez du mal à voir la complexité
de cette tâche qu’est établir un planning de tournage en jonglant avec les emplois
du temps d’une vingtaine de personnes, mais je vous assure, cette étape fut rude
et j’aurais envie de dire que vous cernerez mieux la signification du titre et du
contenu de cette partie quand vous-mêmes, vous serez en train de façonner un planning.
Ceci dit, je vous souhaite de tout cœur de ne pas connaître ces difficultés. Quant
à moi, à ce stade, j’avais un scénario, les angles de prise de vue (à adapter à
l’environnement dont nous disposerions, bien naturellement) pour chaque scène,
j’avais réuni le nombre adéquat de personnes pour travailler sur ce projet et
le programme convenait à tout le monde. Que pouvais-je espérer de mieux, à part
attendre avec (im)patience l’arrivée du premier jour de tournage, jour qui
devait pointer le bout de son nez dans quelques semaines ? C’est alors que
les jours passèrent et que les orages s’accumulèrent au dessus de ma tête…







La suite au prochain épisode. Stay tuned !

Vic TheWriter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Jeu 5 Avr 2012 - 17:51

Très belle aventure, toi même tu sais :calin: flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
NTACvic
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1295
Date de naissance : 01/07/1989
Age : 28
Localisation : paris
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mar 10 Avr 2012 - 21:43

Un nouveau chapitre !!



Mardi 10 Avril



Journal de bord d’un remake d’Esprits Criminels (6)



Précédemment, dans Journal de bord d’un remake d’Esprits Criminels :


Tout allait pour le mieux dans le meilleur
des mondes. Nous avions enfin une vision claire du déroulement des activités
(le tournage), après plusieurs moments d’aveuglement. Alors que je croyais les
jours qui nous rapprochaient du début de l’aventure calmes, les dieux ne
l’entendirent pas de cette oreille et me le firent savoir, en jetant un sort
aux acteurs…




Partie 6
Y a-t-il un acteur à bord ? …



… Dans un premier temps, je ne reçus plus
aucune nouvelle de l’acteur que j’avais choisi initialement pour incarner Reid.
Ni lors de mes demandes pour savoir s’il était libre pour jouer le dimanche, ni
lors de mes multiples envois de planning. Je commençai à me douter de quelque
chose, et mes soupçons se confirmèrent lors du message envoyé de ma part pour
savoir où il en était. Cet acteur m’apprit qu’il avait été pris sur un autre
projet. En conséquence, ses disponibilités s’en retrouvaient extrêmement
réduites. Il était évident qu’il ne pouvait plus assurer le rôle de Reid. Ce
jeune acteur m’invita à donner son rôle à une autre personne et se proposa pour
passer un jour ou l’autre sur le tournage pour aider, si son emploi du temps le
lui permettait. Je dus donc dire adieu à mon Reid, ce qui m’effraya. En effet,
Reid était un personnage principal et dans le scénario, celui-ci avait quelques
très longs monologues. C’est Reid, vous comprenez, alors je m’étais lâchée pour
l’occasion, et puis, que deviendrait Spencer Reid sans ses longues
litanies ? De plus, l’acteur que j’avais choisi avait une certaine
ressemblance physique avec le vrai Reid. Je dus donc partir en urgence à la
recherche d’un nouveau Spencer. J’aurais pu supprimer les lignes du personnage
du scénario et ainsi faire un remake sans Reid, mais je refusai cette
échappatoire bien trop facile et vide de sens à mon goût. Amputer l’équipe de
l’un de ses membres aurait été une insulte. Et n’oublions pas que Reid avait de
longs pavés à déclamer qui auraient été compliqués à redistribuer à d’autres
personnages. Non, vraiment, une équipe incomplète était inimaginable. Je dus me
ruer en catastrophe à la recherche d’un nouveau Reid. Et donc réécrire une nouvelle
annonce et reposter un nouvel appel sur le site de castings dont j’avais parlé
plus haut. Poster une annonce n’était pas en soi le plus gênant. Attendre les
retours, donner de plus amples précisions aux candidats, filtrer les candidats
partant pour le projet de ceux qui n’avaient rien compris à la logique du
projet, rencontrer les candidats et attendre leur confirmation de
participation, ça, c’était le plus long et stressant. Je rencontrai trois
candidats potentiels pour le rôle de Reid, mais celui que je vis en deuxième me
percuta. Par sa ressemblance physique avec le personnage (grand et mince) et
par sa gentillesse et les motivations qu’il me donna. Notre échange fut
agréable par rapport aux deux autres et je sentis, lors de notre première
rencontre, que cet acteur était vraiment motivé et faisait partie de ceux qui
partageait la même vision que moi du projet. Il ne ferait pas partie de ces
candidats qui me lâcheraient vulgairement à cause de ma pauvreté en matériel,
par exemple. Il fut en quelque sorte mon sauveur et grande chance (car oui, il
faut bien que je touche du bois de temps en temps dans mon parcours semé
d’obstacles, un peu de justice, s’il vous plaît !). De plus il n’était
libre que le dimanche. Or, presque toutes ses scènes avaient été placées le
dimanche (le destin fait bien les choses), sauf deux (enfin, même le destin
n’est pas parfait), mais ces scènes problématiques pouvaient être réglées sans
engendrer de nouvelles batailles scénaristiques ou de changement d’emploi du
temps (par la suite, je décalai une des scènes un dimanche tandis que je
remplaçai Spencer par un autre personnage dans l’autre scène). Je fus très
contente de mon choix, d’autant plus que le futur Spencer, qu’on va nommer D,
ne refusa pas de prêter son domicile pour une scène si besoin. En ce qui
concerne les deux autres acteurs que j’avais vus, je pris la décision
d’affecter le premier au rôle d’un méchant. Je vais baptiser cet acteur
« le rustre » (vous comprendrez plus loin la raison de cette
dénomination peu cordiale). Pour le troisième, je ne fus guère emballée par sa
motivation. Je sentis très bien qu’il faisait partie des candidats qui
n’acceptaient de jouer qu’à condition d’avoir un matériel digne de la
profession. Je comprenais son désir, mais franchement, je réalisai qu’il valait
mieux pour moi reculer, même si cette personne, étant en cours de formation
pour devenir acteur, pouvait correspondre à mes critères (pas encore dans le
milieu professionnel, donc plus enclin à accepter un projet amateur).





Pendant mes nouvelles recherches, je fus
rejointe par une future participante, Lae. Celle-ci répondit à mon annonce en
m’envoyant sa candidature et en ajoutant qu’elle aimait beaucoup la série. A
cette époque, sa candidature tombait plutôt mal. En effet, j’avais déjà octroyé
tous les rôles féminins et mon annonce stipulait que je ne recherchais que des
candidats masculins. Il ne me restait plus, que pour les filles, des places
pour de la figuration, ainsi que pour la partie technique du projet (réalisation,
cadrage, montage). Je fus à la fois ravie de recevoir la candidature de Lae qui
portait en affection CM (et oui, autant compter à ses côtés un fan de CM pour
un remake de CM) et à la fois attristée car je ne pouvais, à cet instant
précis, lui donner une suite favorable. Je la remerciai tout de même pour son
initiative et lui indiquai l’état actuel du projet, à savoir qu’elle pouvait
toujours en faire partie, mais en tant que camerawoman et/ ou monteuse. Et
c’est là, que préparée à avoir en réponse un mail de remerciement et de refus
pour la participation technique de sa part, je fus contente de découvrir que
Lae était motivée pour m’aider dans l’aspect technique du film, même si elle
n’avait pas de rôle. Je la rencontrai et fut ravie de l’accueillir dans notre
équipe. Plus tard, je remerciai le ciel qu’elle se soit portée volontaire pour
le projet malgré une annonce destinée aux acteurs masculins. Pour faire durer
le suspens, je n’en dirai pas plus pour le moment…




Les jours passèrent et il n’y eut rien à
signaler de dramatique. Nous nous approchions du grand jour J, comprenez le
début du tournage. Je trépignais d’impatience au fur et à mesure que j’avançais
vers la date. Il y eut tout de même quelques inquiétudes quant à certains lieux
de tournage, mais je les passerai sous silence car elles relèvent plus
d’anecdotes que de drames. Enfin, je vais quand même faire écho au passage où
j’avais parlé du magicien. Pour ceux qui ne s’en souviendraient plus, il
s’agissait de cet acteur venu à la première séance d’essais et qui avait
entraîné d’autres contacts dans l’aventure (mais au final, le magicien et un
contact ne purent y rester). J’étais dans ma phase de recherche d’appartements
car dans l’histoire, certaines scènes se déroulaient dans des appartements. Je
demandai au magicien s’il connaissait des personnes susceptibles d’accepter de
nous prêter leur appartement. Le magicien en trouva une (dans ce récit, Bm) et
me communiqua son adresse mail. A noter que c’est Bm qui m’a appris que les
contacts du magicien avaient fini par le surnommer ainsi, lors du premier jour
de tournage. Après quelques échanges de présentation du projet, Bm me donna son
approbation pour tourner quelques scènes chez lui. Je lui proposai aussi de
nous rejoindre physiquement en faisant un peu de figuration, proposition qu’il
accepta. Autre élément pour vous prouver que le magicien méritait son
surnom : à un moment, j’avais eu besoin de pistolets, pour les agents du
FBI et tout autre personnage nécessitant le port d’une arme de poing dans le
script. Avant de procéder à tout achat inutile, je lançai des appels aux divers
participants pour savoir si l’un d’entre eux possédait une réplique d’arme. Que
la réplique ne soit qu’un simple jouet ou une reproduction plus sophistiquée
n’entrait nullement en considération. L’important pour moi était d’avoir un
accessoire qui ressemble à une arme. C’est alors que je reçus une réponse du
magicien qui me mit en contact avec un responsable d’un organisme spécialisé
dans le prêt de matériel policier et militaire pour des films. Pour plus de
clarté : par exemple, si, dans un film, un groupe d’intervention de la
police devait investir une maison, les responsables du film pouvaient faire
appel à cet organisme qui leur fournirait hommes, armes automatiques, gilets
pare-balles, etc. Quand j’en sus un peu plus sur cet organisme, je compris
immédiatement que je serais incapable d’honorer une telle prestation. Le fait
est, que même pour trouver des armes, je pouvais compter sur le magicien.
Magique, non ? Faisons à présent un petit résumé : le jour J était à
la portée de ma main et tout était prêt. Vraiment tout : scénario (depuis
le temps que je bossais dessus, il valait mieux), acteurs et actrices,
planning, lieux de tournage, matériel. Tout était prêt, sans aucune exception.
On n’attendait plus que le feu vert du premier week-end.




Nous arrivons alors à la semaine se
terminant par le premier week-end de tournage, soit la semaine du 6 Février.
J’avais décidé de profiter de cette semaine pour me détendre car je savais que le
film allait être demandeur en effort et concentration. Donc autant se reposer
avant et ne pas se prendre la tête. C’est là que bad JJ fit encore des siennes.
Je m’en souviens très bien. C’était en la soirée du mercredi soir. Je m’étais
posée tranquillement devant ma télévision, dans la chambre de mes parents (qui
regardaient une autre chaîne dans le salon), pour me détendre devant trois
épisodes inédits de Grey’s Anatomy. Je ne suis pas vraiment accro à cette série
médico-romantico-comique, mais je la
regarde volontiers pour les coups bas que les docteurs se font et les
situations cocasses qui se produisent. Ainsi était mon état d’esprit devant ma
télévision. Je voulais regarder dans la tranquillité Grey’s et ne plus penser à
autre chose, et encore moins à ce film d’Esprits Criminels. Comme je m’étais
faite de fausses joies… Bad JJ choisit cet instant de répit sacré tant espéré
pour se manifester et gâcher mon plaisir. En pleine moitié du premier épisode
que je savourais (enfin, je ne savourais pas vraiment l’état des malades du
Seattle Grace Hostpital, ne vous méprenez pas), je faillis bondir de ma chaise
en entendant le bip très sonore de mon téléphone portable, synonyme que je
venais de recevoir un texto. Je saisis mon téléphone et découvris que l’auteur
de l’envoi n’était autre que bad JJ. Je lus son long message dans lequel elle
m’expliquait qu’elle ne pouvait finalement pas participer au projet, pour des
raisons familiales et professionnelles. Je restai aussi droite qu’un piquet,
littéralement clouée sur place. Mon immobilité n’était que la traduction de ma
stupeur, mon choc, mon traumatisme à la vue de ce message qui signifiait un
nouveau problème de taille pour moi. Je restai également muette de torpeur et
de colère face à ce désistement qui survenait, je le rappelle, deux jours avant
le début du tournage. Je demeurai sans voix, médusée par le contenu qui
s’affichait sur l’écran de mon portable. Ma première réaction fut de relire le
message, pour vérifier que je n’avais pas rêvé et que j’avais bien compris ce que
je venais de lire. Ma deuxième réaction fut de jeter avec force et énervement
mon portable sur le lit (oui, souvenez-vous, j’étais dans la chambre de mes
parents, donc forcément, il y avait un lit et moi, je regardais assise sur la
chaise adjacente au lit). Je vais me permettre une petite parenthèse, pour vous
expliquer mon état d’esprit. J’ai toujours été de nature calme. Pour vous
donner une image, vous n’avez qu’à imaginer une personne (pour ceux qui m’ont
déjà vue, ils n’auront qu’à mettre mon visage à cette personne) flottant sur un
nuage, les jambes croisées, les bras tendus vers l’avant avec les pouces et les index se touchant, et
le reste des doigts levés vers le ciel. Ajoutez à cette image une auréole au
dessus de la tête de la personne en train de flotter les yeux fermés et le
tableau reflète exactement ce que je suis en permanence. Jamais stressée, même
quand c’est le jour des examens (à l’école ou à la fac) : je me débrouille
toujours pour arriver presque comme une touriste les mains dans les poches,
l’air de rien, alors que tout autour de moi des élèves relisent nerveusement et
avec peine leurs cours, dans la phobie de tout oublier juste avant l’examen. En
fait, extérieurement, je donne l’impression d’être toujours sereine. En même
temps, pourquoi se stresser encore plus dans une situation déjà inquiétante à
la base et le montrer en public ? Pas besoin de rajouter plus d’angoisse,
cela ne sert à rien. Revenons donc à mon problème de taille. Je venais
officiellement de perdre JJ deux jours avant le jour J (ça fait beaucoup de J
dans la phrase, vous ne trouvez pas ?). Après toutes mes déconvenues
présentées en détails depuis de nombreuses pages, c’en fut trop. Je craquai.
Tout ce que je demandais, moi, c’était de profiter d’une simple soirée devant
ma télévision. Etait-ce trop exiger ?? Pourquoi cette JJ s’était-elle
manifestée ?? J’en eu marre. Autant avant, les contretemps étaient
relativement faciles à régler, parce que d’une part, j’avais plus de temps
devant moi pour trouver une solution et que d’autre part, ce n’était pas non
plus une catastrophe. Mais là, c’était le summum ! J’étais lâchée par une
des actrices principales et évidemment, il était absolument exclu de
retravailler le scénario, même pour enlever JJ de l’histoire ! Parce qu’il
aurait fallu la remplacer à chaque scène, voir si c’était possible de la
remplacer, bref, toute une réflexion que je me refusais à faire. Et n’avais-je
pas dit qu’une équipe incomplète était intolérable ? Je venais donc de
jeter mon téléphone sur le lit (heureusement, parce que sur le sol, il y aurait
probablement eu de la casse), de rage envers cette JJ. Je décidai de rester
malgré tout calme, c’est-à-dire d’éviter à mes parents une véritable scène de
pétage de plomb : cris stridents, lancers dans les quatre coins de la
maison d’objets attrapés avec violence sur les étagères, séquences de pleurs
interminables, arrachage hystérique de cheveux, regards démoniaques, etc., etc.
Cette absence voulue et contrôlée de gestes troublants (« zenittude »
en force) ne m’empêcha cependant pas d’exploser intérieurement, en insultant
bad JJ de tous les noms possibles. Pour résumer, voilà ce que je m’étais dite,
après le fameux message (le préambule constitué de jurons et mots grossiers ne
vous sera pas dévoilé) : « Attends
meuf, tu m’annonces que tu te désistes genre deux jours avant le
tournage ???!?!!? Alors que c’est un peu à cause de toi que j’ai du
changer le planning plusieurs fois, à ta demande ?!?!!? Et maintenant,
après m’être cassée la tête pour toi, tu abandonnes le projet !!?!?
Surtout que tu savais très bien qu’il allait se faire à cette période de
l’année depuis le mois de Novembre !!!!!! Et surtout que j’ai changé le
planning pour toi alors que tu aurais pu me communiquer tes
indisponibilités depuis longtemps et que tu aurais aussi pu me dire bien avant
que finalement, tu ne pouvais pas participer !!!! Sachant que j’avais
envoyé plusieurs messages depuis Décembre pour voir si les acteurs étaient
toujours partants, et que c’est pas comme si je t’avais prise au dépourvu genre
la veille en te disant que tu allais tourner en Février et début
Mars !!!!!! Parce que tu connaissais ce détail depuis très
longtemps !!!!! Et aussi, si tu prévoyais de trouver un taf, tu ne pouvais
pas évaluer ta motivation à faire le film et prévoir par prudence que tu
risquerais de ne pas avoir autant d’énergie, et donc de me dire avant qu’il
valait mieux que tu prennes un rôle pas trop conséquent, au cas
où ??!!?! »
. Je suis bien consciente que parfois il faut faire
des choix, ou que parfois, des évènements arrivent en cours de route à un
moment auquel on s’y attend le moins. Mais quand même, faut pas pousser mémé
dans les orties, surtout quand elle n’a pas de culotte (expression qui me vient
d’une amie). Prenez par exemple cet autre candidat qui n’a pas pu nous
rejoindre : celui-ci, avant les premiers essais, m’avait clairement
expliquée qu’il risquait de se retrouver dans une situation double avec son
potentiel nouveau poste. Soit il n’était pas choisi pour ce poste, alors il
aurait plus de temps libre, soit il était choisi et ne pouvait plus prétendre qu’à
une participation très réduite, son poste étant chronophage. Je lui avais dit
que dans le doute, je le mettais en figurant. Lors de l’un de mes rappels pour
savoir qui était encore de la partie, ce candidat s’était désisté. Le point à
retenir est qu’il m’avait avisée de sa situation, et ce, avant les essais, ce
qui m’avait permis de faire des ajustements en conséquence. Et là, non
seulement bad JJ me répétait qu’elle était toujours de l’aventure, non
seulement elle savait que le rôle que je comptais lui donner demandait un
certain investissement, mais elle avait été prévenue de tous les détails
possibles et imaginables sur le projet et son rôle depuis des mois, depuis bien
avant que tous les autres candidats ! En plus, c’était elle qui m’avait
proposée de condenser les jours de tournage en faisant des week-ends
complets ! Je vous assure, j’étais tellement en pétard contre elle. C’est
vrai quoi, comprenez ma situation : j’avais tout planifié depuis des
semaines, des mois, j’avais arrangé le planning en tenant compte des
indisponibilités de chaque participant, au lieu de faire ma prétentieuse et ma
diva en changeant carrément d’acteur si l’un des miens ne pouvait se libérer un
jour. Je pense avoir montré un minimum de correction concernant les préparatifs
et la nature du projet, n’avoir pris personne en traitre quant au but et aux
conditions du projet, non ? Ou alors c’est moi qui ne comprends plus rien,
et dans ce cas-là, dîtes-le moi… Vraiment, j’étais au bout du rouleau, en cette
soirée spéciale Grey’s Anatomy. Inutile de vous dire que ma séance médicale
venait d’être gâchée en beauté.




Je fus prise de panique car il me fallait
trouver en catastrophe une nouvelle JJ. Qui accepterait d’apprendre des textes
en deux jours ??? C’est alors que je remercie Lae pour son initiative.
Oui, elle avait envoyé sa candidature, quand bien même je ne recherchais, à
l’époque, que des acteurs masculins. J’avais trouvé ma nouvelle JJ… Encore
fallait-il qu’elle accepte (elle avait déjà accepté pour m’assister dans la
partie technique, alors je ne voulais pas non plus la surmener !). Je lui
téléphonai donc, mais tombai sur son répondeur. Je décidai de la rappeler plus
tard, pour lui parler de vive voix. L’attente fut interminable, ambiance sueurs
froides. Je tentai de retourner à Grey’s, mais le cœur et l’esprit n’y étaient
plus, tant je redoutais que mon dernier espoir ne s’évanouisse (et là,
croyez-moi, cela aurait été un vrai drame). Mon cerveau était toujours en
ébullition de fureur envers bad JJ et je n’arrivais plus à le calmer. Je
stressais réellement à la perspective de tout annuler à la dernière minute ce
projet qui me tenait tant à cœur (oui, quand vous planchez dessus depuis des
mois, il y a intérêt à ce qu’il représente quelque chose pour vous). Après de
longues minutes, je rappelai Lae et lui exposai la situation… Et Lae me délivra
d’un grand poids qui obstruait mes bronches. Elle accepta, même si elle se
retrouvait par la suite à devoir apprendre pas mal de lignes en un temps très
court. Mais elle accepta et quand je la quittai après l’avoir remerciée, je
sautai de joie. Je fis ce geste que l’on fait quand on est content : on
lève le bras, le poing au niveau du visage, puis on abaisse d’un geste franc
l’ensemble bras+coude+avant-bras+poing vers soi. Le projet était sauvé.
Miracle ! J’étais sauvée. J’envoyai illico le script à Lae et en profitai
pour sanctionner sans appel bad JJ, en la supprimant purement et simplement de
mes contacts. A l’heure où je vous écris, je réfléchis, avec une amie, à un
nouveau projet, plus orienté vers le genre web série. Si ce projet aboutit, si
bad JJ vient à candidater suite à une annonce vue dans la fac ou sur internet,
il est clair que je ne la prendrai pas. Je veux bien être gentille, mais quand
on me fait faux bond aussi cruellement que bad JJ, j’en garde un très mauvais
souvenir et surtout, je n’oublie pas (même si je pardonne). Alors tenter de
retravailler avec ce genre de personne, c’est un non catégorique, quelques
soient les motivations avancées. J’espère que vous comprendrez ce raisonnement.
Quand on s’engage, soit on se retire très rapidement pour permettre au
responsable du projet d’avoir le temps de parer à cette situation, soit on
expose les limites éventuelles de sa participation, soit on s’engage jusqu’au
bout. Tels sont mes principes. En plus, j’avais tout expliqué sur le projet et
j’avais laissé, je pense, un délai assez long aux acteurs pour une réflexion approfondie.
Il ne faut pas exagérer non plus, même si c’est un projet amateur. Exit bad JJ,
welcome Lae. Ma soirée Grey’s Anatomy se termina sur une note plus positive et
je passai une relative agréable nuit. Surtout, à partir de cet évènement, je
redoutai chaque bip de mon portable signalant l’arrivée d’un sms.




Nous arrivons donc au lendemain, soit le
Jeudi soir. Après mon interlude Grey’s Anatomy totalement fichu, j’avais prévu
de me délecter devant les trois derniers épisodes du spin-off d’Esprits
Criminels (façon de parler, étant donné le sujet de cette série). Ce spin-off,
dont le titre en VO est Criminal Minds : Suspect Behavior, suit les
enquêtes d’une équipe de profilers menée par l’acteur Forest Whitaker, équipe
qui dépend directement du directeur du FBI. Cette série, dont les enquêtes
étaient plus intéressantes (à mon avis) que certaines de l’originale, n’avait
vécu qu’une saison, et donc, en ce Jeudi, je voulais regarder les trois
épisodes ultimes, et cette fois-ci, avec mes parents. J’avais prévu une soirée
très calme… Quelle erreur, encore une fois ! Pendant la publicité du
premier épisode, je consultai mes mails, en priant qu’il n’y ait pas de
nouvelles mésaventures. C’est là que je pâlis d’angoisse devant le mail du
rustre, que j’avais choisi pour incarner un personnage qui, sans être un
personnage principal, était important dans l’histoire. Celui-ci m’annonçait
qu’il était malade et qu’il ne pouvait plus assurer son rôle qui débutait ce samedi.
Voilà que j’allais devoir à nouveau faire remuer mes méninges et faire preuve
de réactivité (parce qu’il était hors de question de repousser le tournage).
Problème : comment faire, car je n’avais pas d’acteurs masculins sous la
main ? Tous ceux que j’avais sélectionnés occupaient déjà un rôle. Il leur
était impossible de se dédoubler ! Je me réfugiai horrifiée dans ma
chambre, au bord de la crise de nerfs. Je dus fouiller dans mes divers mails
pour retrouver l’adresse d’anciens candidats pour les relancer. Action
pathétique de ma part, je sais, mais à ce moment, j’étais désespérée. C’est
alors, qu’après mes relances que je savais pertinemment sans grand espoir,
j’eus une illumination. Enfin, un espoir. Le magicien m’avait mise en contact
avec Bm qui avait accepté de prêter son appartement pour certaines scènes.
J’avais alors proposé à Bm de jouer un figurant. Pourquoi ne pas lui proposer
de donner vie à un personnage plus important ? Je lui téléphonai, en
croisant fortement les doigts, et lui racontai ma mésaventure de la soirée. A
mon immense joie, Bm fut d’accord pour me filer un coup de main. Finalement, on
peut dire que j’ai eu de la chance, parce qu’imaginez la complexité de ma
situation si ni Lae, ni Bm ne m’avaient dit oui pour tenir un rôle dans le
film. Merci à eux encore de s’être portés volontaires sans avoir eu le temps de
réfléchir plus longuement et sans avoir eu le délai raisonnable d’apprendre
leurs textes ! Vous aurez compris que ma soirée spin-off Esprits Criminels
fut ruinée. Néanmoins, je pus régler la situation avant les dix dernières
minutes finales de la série, et eu l’occasion de profiter du cliffhanger
haletant et à vous en laisser sur votre faim. Cliffhanger qui ne connaîtra
malheureusement jamais de conclusion. Je pus aussi enfin relâcher la pression
le vendredi pour me réveiller avec enthousiasme le samedi 11 Février, jour
attendu depuis des mois. Et si vous croyez que l’histoire s’arrête là,
détrompez-vous ! Le tournage allait prendre une tournure intéressante…







La suite au prochain épisode. Stay
tuned !




Vic
TheWriter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mer 11 Avr 2012 - 12:07

Quand est ce qu'on l'aura ce film !!! A force d'en parler forcément ça donne envie lol Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
lenem33
George Foyet
avatar

Féminin Nombre de messages : 13222
Date de naissance : 18/11/1989
Age : 27
Localisation : Paroisse des Saintes Mères
Personnage préféré : JJ
Loisirs : Criminal Minds & le Forum ^^
Date d'inscription : 09/03/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mer 11 Avr 2012 - 13:39

Prentimily a écrit:
Quand est ce qu'on l'aura ce film !!! A force d'en parler forcément ça donne envie lol Very Happy

c'est claire cant_wait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NTACvic
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1295
Date de naissance : 01/07/1989
Age : 28
Localisation : paris
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mer 11 Avr 2012 - 14:34

En fait, pour le moment, on est en pleine phase de montage !! Donc un peu de patience...
Et surtout, vu tout ce qui nous est arrivés pour le tournage proprement dit, il se peut que la tendance se poursuive pendant le montage (enfin, personnellement, j'espère pas) sourit0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mer 11 Avr 2012 - 17:28

En fait, ce film sera projeté au Grand Rex le 6 novembre prochain ! Seront invités : NTACvic, les protagonistes de ce chef d'oeuvre Cool , le cast de la série : bidule, chose, machin, truc... lovely et bien sûr mon Thomas :love5: , les grandes Network US : CBS, ABC, NBC, la FOX, la p'tite chaine fronchaise TFone et la petite chaine normande qui fera fureur un jour, j'en suis certaine : LIDL loool2 En ce qui concerne les membres de ce forum... faudra attendre la sortie DVD sourit2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Mer 11 Avr 2012 - 21:39

@Stef : Il faut inviter l'Enfant Prodige!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ninouche2109
Directeur du FBI
avatar

Féminin Nombre de messages : 3746
Date de naissance : 21/09/1990
Age : 26
Localisation : A Quantico, dans les bureaux du BAU. Chuuuut, il y a un agent du FBI parmis nous ;)
Personnage préféré : Aaron Hotchner ! <3
Loisirs : CRIMINALS MINDS ! HARRY POTTER ! L'univers Bollywood, la lecture et les folles du Forum ^^
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Dim 20 Mai 2012 - 1:47

Je viens aux nouvelles. Le film sera bientôt prêt ? J'ai hâte de le voir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenem33
George Foyet
avatar

Féminin Nombre de messages : 13222
Date de naissance : 18/11/1989
Age : 27
Localisation : Paroisse des Saintes Mères
Personnage préféré : JJ
Loisirs : Criminal Minds & le Forum ^^
Date d'inscription : 09/03/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Dim 20 Mai 2012 - 15:25

Ninouche2109 a écrit:
Je viens aux nouvelles. Le film sera bientôt prêt ? J'ai hâte de le voir!

oh oui on commence à s'impatienter nous angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angigi
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 500
Date de naissance : 24/07/1999
Age : 18
Localisation : Quelque part au fin fond de mes reves
Personnage préféré : Spencer Reid
Loisirs : Rock, CM et Littérature
Date d'inscription : 19/02/2012

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Lun 21 Mai 2012 - 21:01

Vivement le film! nut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapiequichante
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Date de naissance : 15/04/1986
Age : 31
Localisation : 01
Personnage préféré : Reid!!!
Loisirs : musique, théatre, escalade ...
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Ven 25 Mai 2012 - 2:08

quoi! il se passe des trucs intéressent et je suis pas au courant!! rraaa

bon bah tenez moi au courant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://criminalrpg.forumgratuit.org/
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Ven 25 Mai 2012 - 23:09

lapiequichante a écrit:
quoi! il se passe des trucs intéressent et je suis pas au courant!! rraaa

bon bah tenez moi au courant ^^
hallu Euh... tu vis sur une autre planète ou quoi ? Ce projet date de la fin 2011 Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
lapiequichante
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Date de naissance : 15/04/1986
Age : 31
Localisation : 01
Personnage préféré : Reid!!!
Loisirs : musique, théatre, escalade ...
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Ven 25 Mai 2012 - 23:37

faut croire oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://criminalrpg.forumgratuit.org/
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Ven 25 Mai 2012 - 23:56

lapiequichante a écrit:
faut croire oui
applaud applaud applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Ven 25 Mai 2012 - 23:57

Tu as tout compris applaud
Revenir en haut Aller en bas
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Sam 26 Mai 2012 - 21:38

D'après ce que je sais d'un des acteurs du film, qui aide aussi au montage, ça avance bien. Il reste quelques scènes à monter, mais pas de problèmes majeurs à l'horizon. Bon, NTACvic répondra mieux que moi, mais bon, histoire de vous faire patienter, je vous laisse les news que j'ai sourit0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lenem33
George Foyet
avatar

Féminin Nombre de messages : 13222
Date de naissance : 18/11/1989
Age : 27
Localisation : Paroisse des Saintes Mères
Personnage préféré : JJ
Loisirs : Criminal Minds & le Forum ^^
Date d'inscription : 09/03/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Dim 27 Mai 2012 - 11:04

c'est une excellente chose vivement qu'on vois ça applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Lun 28 Mai 2012 - 12:04

On a même eu le droit à un extrait sourit2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
lenem33
George Foyet
avatar

Féminin Nombre de messages : 13222
Date de naissance : 18/11/1989
Age : 27
Localisation : Paroisse des Saintes Mères
Personnage préféré : JJ
Loisirs : Criminal Minds & le Forum ^^
Date d'inscription : 09/03/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Lun 28 Mai 2012 - 14:02

stef hotchner gibson a écrit:
On a même eu le droit à un extrait sourit2


:jesais: On veut voir on veut voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Lun 28 Mai 2012 - 16:35

lenem33 a écrit:
stef hotchner gibson a écrit:
On a même eu le droit à un extrait sourit2


:jesais: On veut voir on veut voir
Désolée mon Nem, c'est une exclue pour ceux et celles qui ont participé à l'aventure :calin: flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
NTACvic
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1295
Date de naissance : 01/07/1989
Age : 28
Localisation : paris
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   Dim 3 Juin 2012 - 20:20

Ah, je viens de réaliser que ça faisait longtemps que je n’étais pas venue dans ce topic ! Je vois qu’il continue d’être alimenté, malgré mon absence. lolOw et Stef, cafteuses, va ! Razz

Bon, à mon tour de vous donner des nouvelles de ce (très long) projet :
Bah en fait, on a eu un pépin au niveau du montage ! On ne peut plus assembler les scènes, du coup c’est avec grand regret que je dois vous annoncer que ce projet a été abandonné ….





MAIS NON, JE PLAISANTE !!!!!!
Je vous ai fait peur, hein ?

Non, pour le moment, comme l’a dit lolOw, pas de problèmes majeurs à l’horizon. Nous (l’équipe de montage et moi, hein, je ne me prends pas pour une reine) avons monté ce week-end la première partie, celle pré-générique (mais sans le générique pour l’instant). Pour le reste, il s’agit d’assembler les scènes, et nous espérons que notre compositeur pourra faire ses musiques (en tout cas, l’une d’entre elles est en cours).

En ce qui concerne l’extrait dont parlait Stef : je ne l’ai envoyé qu’à celles et ceux qui ont participé au projet. En attendant, et si tout va bien, je publierai bientôt un (voire deux) sneak peek. Mais il faudra attendre encore un peu (genre jusqu’à Juillet au moins) pour voir le final, car par égard aux participants du film, je leur ai promis de nous réunir pour regarder en avant-première le film dans son intégralité avant de le rendre public.


Mais comme je sais que vous avez envie d’en savoir plus, je vous offre un extrait du script ! Cet extrait rappellera quelques souvenirs à une certaine Stef… Wink






SCENE 5
Domicile de Rebecca Tomlin
JJ-Aaron-David-Kraft


CITATION DITE PAR DAVID
Pendant, montrer plans de Washington DC.
« L’affirmation, la répétition, le prestige et la contagion constituent les grands facteurs de la persuasion, mais leurs effets dépendent de celui qui les emploie »
Gustave Le Bon



Caméra du point de vue du corps (ne le voit pas).


Kraft
Elle s’appelait Rebecca Tomlin, 35 ans, huissier. Elle vivait seule, comme les autres. Le tueur lui a coupé les mains et écrit « agent du diable » à côté de son corps.

David
C’est le même mode opératoire sauf pour l’arme du crime. Le tueur a utilisé un couteau.

Kraft
En effet. Il a cette fois-ci apporté son propre couteau. Un coup a suffit, dans la poitrine.

Aaron
A quand remonte le décès ?

Kraft
D’après les premières constatations du légiste, entre 8 heures du soir et minuit hier… A part l’arme du crime, le mode opératoire est identique… Est-ce que cela pourrait être l’œuvre d’un imitateur ?

JJ
Avez-vous avez prévenu les journalistes ? Ou y a-t-il eu des fuites ?

Kraft
J’ai ordonné que personne ne parle à la presse…

Aaron
Il est possible que se soit un copieur… Cependant, j’en doute. Andrew Peters, la troisième victime, s’est battu contre son agresseur, et d’après les photos de la scène de crime, la lutte a été rude. Je pense que le tueur a choisi de recourir au couteau pour éviter ce genre de situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un film sur Esprits Criminels ? (fait par des fans)
» Esprits criminels
» Esprits Criminels - Tout pour qu'elle soit heureuse - Derek/Pénélope-G
» Nicholas Brendon dans Esprits Criminels
» Esprits criminels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Off topic :: Entre nous-
Sauter vers: