Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Barbe Bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Barbe Bleue   Sam 5 Fév 2011 - 1:00

Voici ma première véritable fic, si il y a encore des fautes je m'en excuse, si c'est mal écrit je m'en excuse aussi, je ne suis pas Baudelaire, ni Charles Perrault (lool). L'histoire se situe vers la fin de la saison 4.


Mai 1991,
Tyler entre dans sa voiture, furieux que sa femme soit partie avec sa fille une chose est sûre, elle est chez Jason. Ce fabuleux Jason, collègue de travail qui a réussi à changer sa femme et qu’elle ait envie de partir. Enfin devant la maison, il ralentit.

Tyler : non ça ne sera pas assez discret…

il continua son chemin pour se garer dans la petite ruelle derrière la maison. En faisant le tour il bredouillait. « mon Elizabeth ! elle ne peut pas partir elle ne nous quittera pas elle aussi !! » cette voix résonnait dans sa tête « les femmes sont toute les même, des lâches et elles nous abandonnent toujours » il se refusait à l’écouter mais au fur et à mesure de ses pas elle faisait écho de sa colère.
Dans la maison, Liz commençait à se faire à l’idée que sa nouvelle vie commençait. Lorsque Tyler arriva devant la porte il frappa tellement fort qu’elle sursauta et fit tomber sa tasse qui s’éclata sur le carrelage de la cuisine. Elle hésita a prendre un couteau qui trônait sur le plan de travail, mais c’était sûrement Jason qui avait oublier ses clefs.
Elle ouvra la porte contente d’accueillir son sauveur et ami mais elle fut vite prise de panique quand elle aperçut son mari. Il bloqua la porte avec son pied pour qu’elle ne puisse la refermer et il pénétra dans la maison.
Tyler : mais Lyz, qu’est ce qui te prend ? Je ne t’en veux pas tu sais. Je vais prendre la petite et on rentre.
Lyz : non, c’est fini je n’en peux plus ! Rentre chez toi !
Tyler : jamais sans toi je vais chercher ma fille.

Il se précipita vers l’escalier, sa femme le rattrapa et d’un revers de bras il la fit basculer dans l’escalier. Tel une poupée désarticulé, Lyz atterrie sur le pallier, quand sa tête heurta le mur cela stoppa sa course. Tyler se retourna pour voir si elle bougeait toujours mais cela ne l’empêcha pas de continuer sur sa lancée.

Dans la chambre, une petite fille brune est allongé dans le lit qui parait immense par rapport à elle. Tyler attrapa un sac, pris sa fille dans ses bras ça ne la réveilla qu’à peine, elle se rendormie aussi vite quand elle vit que c’était son père. Elle ne marmonna qu’un petit « papa ».
Dans l’escalier Lyz encore sonné tente de se diriger vers la cuisine mais ses jambes ont du mal à la porter, sa vision est trouble mais les murs l’aide à se tenir debout et à trouver son chemin. Arriver dans la cuisine elle s’écroule et réalise en voyant les gouttes au sol qu’elle saigne du crane. Tyler passa complètement indifférent à coté d’elle son seul objectif c’était de mettre sa fille dans la voiture. De suite, il se précipita dans la maison, Lyz s’était relevé et l’attendait avec un couteau.
Tyler : Lyz, enfin soit raisonnable, pose ce couteau et rentrons à la maison.
Lyz : non, c’est fini, tu n’as plus de prise sur moi ! Tu vas me ramener MA fille et nous laisser tranquille.
Tyler : détend toi, tu vas finir par blesser quelqu’un avec ce couteau.
Il fit mine de se reculer, saisit le couteau pour la poignarder plusieurs fois. Il essuya le couteau, laissa le corps gisant dans la cuisine puis partie sans même fermer la porte.


BAU de nos jours,
JJ installe les dossiers sur la table ronde avant que tout le monde n’arrivent, Hotch est déjà dans son bureau, Reid dans l’espace cuisine se prépare son Nième café du matin, Morgan et Prentiss discutent tranquillement à leurs bureaux. Rossi sort de son bureau pour aller dans celui de Hotch, pour lui donner son dernier rapport, JJ frappe à la porte.
JJ : Monsieur, on peut commencer.

Tout le monde est installé autour de la table ronde, JJ commence l’exposé des faits.

JJ :En Georgie, 8 corps ont été retrouvé enterrés dans la cave d’une maison, la police a été alertée par un employé du gaz, il devait se rendre dans cette maison au cause d’une fuite dans le quartier. Les corps présentent les mêmes signes de torture, ligotés par les poignets, elles ont été violées à plusieurs reprises, certaines présentent des brulures de cigarette…
Le légiste n’a pas encore autopsié tous les corps mais les plus anciens date de 2001
.
Rossi : il a été discret, il ne prend qu’un corps par an.
JJ : c’est pour cela que personne n’a fait le rapprochement entre les disparitions. Mais les victimes les plus récentes ont été identifiées, malgré le fait qu’il ait brulé leurs empreintes digitales ; il s’agit de :
Catherine Winer, de Laura Kim et de Tamara Brown, Wendy Mc Guire
.

Tout en citant les noms, les visages des victimes s’affichent sur l’écran.

Garcia : J’ai fait des recherches sur les victimes, elles sont toutes les 4, âgées entre 35 et 40 ans, cadres, divorcées et sans enfant. Elles ne fréquentent pas les même salles de sports, ni les mêmes magasins, mais ont toute le même mode de vie aisé.
J’ai eu moins de chance avec le propriétaire de la maison, car tout simplement il n’éxiste pas !
Morgan : T’as rien trouvé toi Garcia ?! j’arrive pas a te croire !
Garcia : j’ai du mal à y croire moi aussi mon apolon ! mais c’est un faux nom, à part cette propriété il n’existe nulle part ! Je continue à fouiller dans leurs vies.
Rossi : il a brulé les empreintes ?! hum il est organisé !
Prentiss : il choisi des victimes qui ont l’air faciles, sans enfants donc elles n’alerteront personne…
Morgan : mais vu leurs modes de vie, leurs disparitions ne peux pas passer inaperçu !Reid : autre détail important, comment a –t-il pu garder ses corps aussi longtemps sans que personne ne s’en rende compte ?!
Hotch : c’est à nous de le savoir ! Départ dans 30 min.



Commisariat
Dans son bureau la commissaire est en train de discuter avec une jeune fille.

Commissaire Jones : T’en a trouver d’autre parmi les disparitions ?
Alice : J’en ai que 2, je remonte dans les dossiers mais ce n’est pas vraiment facile car je n’ai pas beaucoup de paramètres pour les identifier.

Hotch et rossi arrivèrent dans l’encadrement de la porte.

Jones : Vous êtes les agents du FBI ?
Hotch : Bonjour Agent Hotchner et voici l’agent Rossi, Morgan, Prentiss, Reid et Jareau notre agent de liaison.
Jones : Enchanté je suis l’inspecteur Jones. Alice dès que tu as du nouveau tu me préviens.
Alice : Ok.

Alice en sortant du bureau croisa le reste de l’équipe qui était en retrait dans le couloir. Morgan la suivit du regard.
Morgan : Ils ont l’air d’embaucher tôt ici…
Reid et Prentiss se retournèrent pour apercevoir la jeune demoiselle qui retourner aux archives.
Prentiss : Ca te donne envie de te faire muter ici ?!
Morgan : Humm pas sûr.
Hotch : Il nous faudrait une pièce où s’installer et que vous nous informiez des dernières avancées.
Jones : Vous allez vous installez dans la salle de réunion, c’est le mieux que j’ai à vous proposer.

La commissaire passa devant l’équipe pour les installer dans la salle de réunion.

Jones : Voici les dossiers des victimes qui sont déjà identifiées et nous cherchons dans les archives des disparitions si d’autres femmes ne correspondent pas. Les corps ont du mal à être identifiées par le légiste et les dossiers ne sont pas tous informatisés.
Hotch : Reid, Rossi occupez vous de la victimologie. Morgan, Prentiss allez dans la maison ou les corps ont été découverts.
Jones : un de mes hommes va vous y accompagner.

Les 2 agents arrivèrent dans la maison, elle était vide, une table basse trônait au milieu de la grande pièce blanche qui avait l’air de servir de salon, c’était l’unique meuble.
Prentiss : Je viens de la cuisine c’est encore plus vide que le salon il n’y a même pas de frigo.
Morgan : Pas de vêtement, même pas de lit dans la chambre. Mais cette pièce au dessus du garage est étrange c’est la seule où il y ait des meubles on dirait un bureau même.
Prentiss : C’est son cimetière, on ne trouvera rien. La pièce au dessus du garage devait être la seule qu’il n’a pas pensé à vider c’est pour qu’il y a encore des meubles. Ils ont trouvé des empreintes dans la cave ?
Morgan : Rien du tout, il a fait comme sur les victimes, il s’est brulé ses empreintes digitales.

Ils descendirent tout les 2 dans la cave. C’était la seule pièce qui avait l’air d’être habitée, elle ressemblait plus à une salle de torture, à gauche de l’escalier se situait un établie avec le mur rempli d’outils ensanglantés. Sur la table en face de l’escalier une bouteille d’acide, des ciseaux, un couteau et un cendrier il n’avait pas l’air d’avoir que servi à sa fonction première mais aussi d’arme d’appoint a l’intérieur le restant de cendre se mélangeait au sang. En avançant dans la pièce on pouvait voir où les femmes avait été accrochées, une tringle était suspendu au plafond sur lequel les crochets de bouché devaient pendre.

Morgan : Regarde les taches de sang, c’est là que les femmes étaient pendues.
Prentiss : Il les a pendues comme des animaux, regarde sur les photos et il a capitonné les murs pour qu’on ne les entendent pas crier…
Morgan : Ok il les kidnappe fait en sorte de les entrainer chez lui et hop il les enferme dans la cave et les tortures….
Prentiss : Tu as vu là ?!
Morgan : Qu’est ce que tu as vu ?!
Prentiss : Quelque chose est passé devant la fenêtre, et c’étais trop grand pour être un chat ! Je monte voir l’agent, il a du voir quelque chose.

Prentiss monta les escaliers, et sortie de la maison l’arme a la main, elle aperçu l’agent qui fumais une cigarette appuyé contre sa voiture.

Prentiss : Vous avez vu quelqu’un passer ?
Officier : Non personne pourquoi ?
Prentiss : J’vais faire le tour de la maison pour m’assurer qu’il n’y…
L’officier la coupa.
Officier : Agent Prentiss, la maison… elle… elle est en feu !

Prentiss se retourna et aperçu que de la fumé sortais par la fenêtre de la pièce au dessus du garage. L’officier pris la radio dans la voiture et appela des secours pendant que Prentiss se précipita dans la maison pour descendre prévenir Morgan.

Prentiss : Morgan ! Morgan ! Sors de la maison elle est en feu !
Morgan entendit sa collègue et remonta les escaliers en courant, ils sortirent de la maison qui commençait à se remplir de fumée.
Morgan : Mais qu’est ce qu’il s’est passé ?
Prentiss : J’en sais rien, où est passé l’officier ?!

L’offier sortie de derrière la maison.
Officier : J’ai appellé les pompiers ils arrivent, j’ai aperçu un homme voulant s’enfuir mais il m’a semé dans les jardins des voisins.
Morgan : On retourne au bureau, restez la pour les pompiers.

De retour au bureau de police.
Hotch : Du nouveau ?
Prentiss : On a tenté de nous empêcher de trouver de nouvelle preuve la maison a été incendiée pendant qu’on était a l’intérieur.
JJ : Dieu merci vous allez bien !
Morgan : Prentiss a vu quelqu’un passer devant la fenêtre de la cave elle est sortie et c’est là qu’elle a vu que la maison commençait à prendre feu.
Rossi : Ca veut dire qu’il est revenu et a été surpris par votre présence, en plus d’être organisé il est très discret.
Hotch : Mais il a peut être fait une erreur en tentant de se débarrasser de vous et laisser des traces. Commissaire !

Jones entra dans la pièce.

Jones : Oui ?!
Hotch : Il nous faudrait le rapport des pompiers le plus vite possible !
Jones : C’est une petite caserne, ils sont vite débordés j’vais leurs dire que c’est urgent.
Alice arriva à l’entrée de la porte.
Alice : Commissaire ? Grâce au dossier du légiste j’ai réussi à finir d’identifier les dernières victimes, elles ont toute été portées disparues et leurs dossiers ont été bouclé. L’une des victimes a été supposée noyée dans le lac on a retrouvé sa voiture dedans quand il a été asséché il y a 6 ans… Voici les dossiers.
Jones : Merci à toi, tu nous as vraiment donné un super coup de main !
Alice : C’est normal, si vous avez besoin à nouveau je suis aux archives.
Jones : Tu ne préfères pas faire une pause, avec tout les dossiers qui sont passé entre tes mains tu n’as pas encore eu ta dose ?!
Alice tenta d’esquisser un sourire : ça ira ne vous inquiétez pas j’ai presque fini de taper un dossier et j’arrêterais là.
Jones : Très bien. Merci à toi.

Alice en évitant les regards de l’équipe retourna se réfugier dans la petite salle sans fenêtre dans le fond du commissariat. Prentiss en profita pour sortir aller donner les noms a Garcia suivi par JJ et Hotch qui la briefait sur ce qu’elle devrait dire pendant la conférence de presse.
Morgan interpella la commissaire avant qu’elle ne sorte.

Morgan : Inspecteur Jones ! J’ai une question un peu indiscrète, c’est un de vos agents cette jeune fille ? N’allez rien pensez mais elle a l’air et un peu perdu et jeune pour être flics, ça me paraissais étrange.
Reid intrigué leva les yeux des dossiers qu’il lisait.
Jones : En effet elle ne travaille pas pour la police, même si elle pourrait, elle a l’age. Je travaille pour un foyer de jeune en difficulté et c’est une de mes protégées mais disons que son cas est un peu spécial.
Rossi leva aussi les yeux de son dossier pour écouter.
Jones : Il y a à peut près 4 ans, durant une patrouille on a retrouvé une jeune fille errant dans une ruelle, c’était elle. Amnésique, battue, droguée on pense qu’elle a été violé aussi… c’est bien simple on aurait dit un zombie. On a mis 6 mois à réussir à la faire parler et la remettre a peu près sur pied. Elle ne se souvenait même pas de son prénom, c’est à cause de son bracelet qu’on a supposé qu’elle s’appelait Alice. Sa vie est un vrai puzzle. Quand on la hospitalisé on a découvert qu’elle était accro à certains médicaments, elle ne s’en souvenait même pas…
Reid : [i]Comment c’est possible de supposer sur un viol ?

Morgan : Tu sais quand tu retrouve des jeunes surtout droguer c’est fréquent on sait pas si elle ne s’est pas vendu pour de la drogue et que ça tourne mal… J’connais ça, j’étais flic à Boston.
Jones :Ho ok. En faite on a supposé car elle a des cicatrices qui laissait penser qu’il y avait eu viol a un moment dans sa vie. J’ai tenté de retrouver son identité mais c’est comme si elle n’avait jamais existé. Au final elle a fini par décider qu’elle ne voulait jamais savoir comment elle est arrivé là et a fait un trait sur son passé. Ça va bientôt faire un an qu’elle travaille ici, au courrier et elle nous aide à informatiser toutes les vieilles archives. Elle est en quelque sorte dans sa période de réhabilitation.
Morgan : J’n’imaginais pas ça. J’en suis désolé.
Jones : Elle tente sa revanche sur la vie.
Prentiss rentra dans la pièce.
Prentiss : Garcia a les infos sur le reste des victimes. On t’écoute garcia.
Garcia : Mes amis, toutes ces femmes ont a peu près toutes disparu à un an d’intervalle. Elles avaient le même mode de vie que les précédentes, divorcées sans enfants. Elles sont toute de la région mais pas de la même ville a croire qu’il aime se balader, je vous ai envoyé leurs adresse et tout ce qu’il y a savoir sur elles !
Morgan : Merci ma beauté.
Rossi : J’vais aller transmettre tout ça à Hotch.
Rossi alla prévenir Hotch pendant que le reste de l’équipe finissait la victimologie.

la suite arrivera surment la semaine prochaine.

_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Lutin Atebas Creation & street japan style
312


Dernière édition par lutin le Lun 2 Mai 2011 - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 5 Fév 2011 - 4:16

je suis la premiere a te laisser un com? sourit_vert chouette, pour une fois que je n'arrive pas apres la bataille.
Alors ce debut de fic me plait bien, je suis sure, et c'est meme logique, que la petite fille du debut c'est la femme qui aide les flics, Alice.
Pour ce qui est de l'histoire, ben je peux dire que tu maitrise mieux la serie que moi Embarassed et j'ai vraiment hate de connaitre la suite.

Juste une petite question en passant, comme chaque auteur de fic le fait, je pense que tu risque de le faire aussi alors, tu compte t'en prendre a quel personnage sourit2 ?

Bon allez, vivement la semaine prochaine pour la suite de cette aventure Wink
En un mot..... VLS saut_content saut_content saut_content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 5 Fév 2011 - 12:24

ça dépend des fics mais c'est pas obligatoire de s'en prendre a un perso en particulier dans mon cas personne.
si tu veux tous les voir souffrire va moi mon OS "si j'avais su" la je crois que tu aura ta dose!

j'espère que je vais gerer la série encore pour la suite ça me fait plaisir de lire que mon début plais ça me bouste a continuer.

_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Lutin Atebas Creation & street japan style
312
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 5 Fév 2011 - 13:06

contente de te booster sourit2 et j'ai hate de lire la suite.
Je vais de ce pas lire ton fameux OS avant de partir travailler sourit_vert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou
Psychopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 5509
Date de naissance : 26/01/1985
Age : 32
Localisation : Sur une plage de L.A. avec Dieu :)
Personnage préféré : !Aaron Hotchner!,Emily Prentiss
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 5 Fév 2011 - 13:23

J'aime beaucoup! applaud
c'est une enquête qui a l'air très interressante.
Et Morgan a eu chaud aux fessses, ça commence bien! sourit2

vivement que tu poste la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 5 Fév 2011 - 13:26

ah tu l'as finalement posté!!

j'aime beaucoup ce début, j'attends la suite avec impatience!!
Revenir en haut Aller en bas
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 19 Fév 2011 - 1:07

Voici la première partie de mon chap 2


Le lendemain matin,
Dans la pièce principale du commissariat la team est rassemblée avec les officiers et la commissaire pour faire le profil :
Hotch : Le tueur que nous recherchons est un homme blanc entre 40 et 50 ans, il est organisé et ne se laissera pas facilement attraper! On en a eu un très bon exemple hier !
Rossi : Il a fait disparaître ses empreintes digitales, et gardé ces femmes en vies plusieurs mois, cela nous laisse penser qu’il a une formation médicale.
Prentiss : C’est un homme qui est séduisant, il se sert de son charme pour approcher ses victimes.
Reid : Le mode de vie de ses victimes, nous fait penser qu’il doit appartenir ou à appartenue à la classe aisé.
Morgan : Chercher un homme qui a été rejeté par un de ses parents, il a une très mauvaise image des femmes ça doit surement être sa mère, il n’est pas marié ou ne l’ai plus.
Hotch : faites très attention si vous l’interpellez il sera prêt à tout pour ne pas se faire arrêter. Merci a vous.

Alice s’était installée dans un coin au fond de la pièce et écoutait religieusement les agents, lorsqu’ils eurent fini, elle alla voir la commissaire :
Alice : commissaire, votre courrier j’ai oublié de vous le donner ce matin !
La commissaire fouillant les enveloppes en allant rejoindre Hotch, elle s’arrêta et se retourna vers Alice qui était déjà en direction des archives.
Jones : attend ! il y a une pour toi…
Alice : ho! je voulais la jeter. on est le 15 c'est encore le corbeau.
Jones : Tu devrais l'ouvrir...

Hotch et les autres écoutaient la conversation à quelque pas des 2 femmes. Alice ouvrit l’enveloppe sur laquelle ne figurais aucune adresse mais juste un nom « Alice »… à l’intérieur une feuille de papier blanche avec une citation écrite à la machine.
Alice : il a changé de style cette fois j’ai droit a une phrase.
« … je vous défends d’y entrer, et je vous défends de tel sorte, que, s’il vous arrive de l’ouvrir, il n’y a rien que vous ne deviez attendre de ma colère. » j’ai déjà entendu ça quelque part…

Reid : c’est assez étrange comme lettre...

La jeune fille très gêné lorsqu’elle réalisa que l’équipe écoutait sa conversation déchira la lettre et retourna dans la salle des archives.
Jones : excusez la elle, est un peu renfermée sur elle.
Rossi : ça se comprend vu ce qui lui est arrivé. Elle en reçoit souvent des lettres pareilles ?
Jones : ça va faire 4 mois qu’elle en reçoit une tout les 15 du mois. Rien de menaçant juste un mot…

Un officier arriva et interrompu leurs conversations. Une nouvelle femme venais de disparaître, Catherine Fang, responsable d’une maison d’édition, son assistante avait appelé car cela faisait 2 jours qu’elle n’était pas venue travailler. La chose qui l’a interpellé c’était surtout qu’elle ne répondait plus à son portable. L’assistante attendait dans le bureau à coté pour faire sa déposition.
Hotch : commissaire ça vous dérange si l’agent Rossi dirige cet interrogatoire.
Jones : bien sur que non, mademoiselle nous allons aller dans mon bureau nous seront plus au calme. Je vous présente l’agent rossi il est du FBI.

Jones, rossi, accompagnés de l’assistante quitta la pièce et alla dans le bureau de la commissaire.
Prentiss : il n’a pas perdu de temps, il sait que nous somme sur ses traces mais il kidnappe quand même une nouvelle femme. C’est sa manière de nous narguer. Il a surement un second cimetière.
Morgan : et maintenant qu’il a une nouvelle victime il va disparaître…

Quelques heures passèrent quand la commissaire entra dans la salle où était installée l’équipe. La voiture de la dernière disparue avait été retrouvée, un corps avait été caché dans le coffre.
Jones : la médico légal est en route. On nous attend !

Sur le bord de la route 25, une voiture était garé sur le bas coté le coffre ouvert, le médecin légiste travaillais caché derrière une voiture de police pour ne pas attiré les curieux. Le corps de la jeune femme allongé par terre portait des bleues sur les jambes et des traces de brûlures sur le ventre et les bras. Ses vêtements déchiré et couvert de sang montrait l’impatience et la violence avec laquelle elle avait été attaqué.
Lorsque le FBI arriva, le corps était en train de se faire charger dans l’ambulance.
Jones : bonsoir Georges. Voici les agents du FBI qui sont sur l’affaire des corps retrouvé dans la maison.
Georges Thiron : Elle s’appelais, Mégane Wood, 22ans, elle a été tuer il y a moins de 4h, violé et torturé comme les autres sauf cette fois son bourreau à laissé s’exprimer sa rage sur elle, il lui à lacérer le ventre avec un cutter, la lame a l’air de s’être cassé plusieurs fois, des bouts de lame dépassent de certaine plais. Je vous en dirais plus demain matin quand je l’aurais autopsié.
Jones : tu as bien dis Mégane Wood ?
Georges : il avait oublier de lui retirer ses papiers.
Jones : Il faut que je vois le corps c’est une de mes pensionnaire du centre. Excusez moi je dois l’accompagner.
Hotch : c’est normal.
Prentiss: ça ne colle pas du tout dans le profil, Il commence à faire des erreurs.
Morgan : elle est trop jeune, ça serais une nouvelle provocation, il nous montre qu’il peut s’attaquer à tout le monde.
Reid : ou il vise la commissaire en s’attaquant a l’une de ses protégés.
Rossi : s’il avait voulu le faire il s’en serait pris à celle qui travaille au commissariat, j’ai oublié son nom.
Reid : Alice
Morgan en se moquant : ah y’en a parmi nous qui ont été plus marqué que d’autre.

Reid regarda Morgan l’air vexé et gené.
JJ s’éloigna pour contenir la presse qui commençait a arrivé.

Journaliste : vous pensez que c’est le même tueur que celui qui a tué les femmes dans la maison ?
JJ : nous n’avons aucune déclaration à faire pour le moment, nous conseillons juste aux femmes de la région de faire très attention.
Journaliste : la jeune fille a été retrouvé dans la voiture d’une disparu, ça veux dire que vous avez 2 victimes ?
Journaliste 2 : vous pensez que c’est un imitateur ?
JJ : Dès que nous auront une déclaration à faire a propos de cette affaire nous vous le feront savoir merci à vous.

Après avoir inspecté les lieux, la team retourna à l’hôtel, la nuit venait de tomber, et ils ne pouvaient pas avancer sans les conclusions du légiste sur ce nouveau corps.

_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Lutin Atebas Creation & street japan style
312
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 23 Avr 2011 - 19:12

je me demandais juste si tu allais mettre la suite prochainement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Sam 23 Avr 2011 - 21:47

urfff je l'ai un peu mise de coté, je tente de m'y mettre un peu ce soir ça me fera pas de mal en plus de me changer les idées. surtotut que j'ai modifier quelque petit détail sur le début!

_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Lutin Atebas Creation & street japan style
312
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Lun 2 Mai 2011 - 15:17

Le lendemain matin au commisariat,

Les résultats du legiste étaient arrivé et attendaient la team sur la table. La victime était bien une des protegées de la commissaire. Elle avait été violée puis battue à mort. Cette fois non plus il n’y avait aucune empreinte mais cela ressemblais bien à une attaque personnelle vu la violent avec laquelle il l'avait traiter.

Rossi : Il faut qu’on interroge le commissaire sur cette jeune fille. Le MO est identique mais pourtant la victimologie ne colle pas…
Prentiss : C’est sa manière de narger la commissaire, il veut en faire une affaire personnelle.

La commissaire entra dans la pièce.

Hotch : Commissaire nous allons devoir vous interroger à propos de la dernière victime.
Jones : Bien sûr allons dans mon bureau.

Rossi Hotch et Jones allèrent dans le bureau de la commissaire.

Hotch : Vous connaissiez le passé de la dernière victime, Megane wood ?
Jones : Elle a fugué de chez ses parents, car son père la battait, elle s’est prostituée et je l’ai sortie de la rue…
Rossi : Vous ne pensez pas que son ancien mac pourrait vouloir se venger ?
Jones : Son ancien mac est en taule, on a réussi à l’inculper grâce aux filles qu’on a sortie de la rue… vous ne pensez pas que c’est le même tueur ?
Hotch : Nous explorons toute les possibilitées possible, mais le mode opératoire pourrais coller à celui de notre tueur. Si c’est le cas nous allons devoir explorer votre vie aussi afin de savoir si les meutres ne sont pas lié à vous.
Jones : Vous pensez à quoi? Une ancienne affaire ? Je vois pas... J’ai jamais eu d’affaire avec des jeunes femmes…

Tout un coup un cri resonna dans la piece principal! Toute l’équipe et Jones se précipita à coté. La pièce était presque vide seul 2 officiers étaient autour d’Alice, la jeune fille pétrifié de peur était assise à un bureau. L’un des officiers tenait une boite dans ses mains.

Jones : Qu’est ce qui se passe ?
Officier Hunter : C’est alice, chef elle a encore reçu une lettre enfin un colis plutôt, chef…
Officier Richardson : Tenez regardez vous même ce qu’il y a à l’interieur.

Jones pris la boite sur le bureau, souleva la feuille de papier et aperçu un lapin mort éventré, la surprise et le dégoût fut tel que la boite lui échapa des mains. Sur la lettre était écrit :
«Vous avez voulu entrer dans le cabinet, et bien, madame, vous y entrerez, et irez prendre place auprès des dames que vous y avez vues….
Cela ne sert à rien… Il faut mourir
».

Jones : Cette fois ce n’est plus drole, rassemble tout le monde à l’heure de changement de service je veux savoir qui est à l’origine de ça !
Officier Hunter : Je vous assure chef, on en a déjà parlé entre nous alice on l’aime bien, on pourrait pas lui faire une blague pareil…

Jones retourna dans son bureau acompagner de Hotch et Rossi qui s’arrêtèrent à l’encadrement de la porte.

Jones : Où as tu trouvé le paquet ?
Alice : Dans le sac du courrier, il y avait mon nom comme pour les lettres.
Jones : Hunter racompagnez la ! Richardson prenez les empreintes et interoger ceux qui aurait vu quelqu’un de suspect près du courrier.

Le telephone de Morgan sonna, Garcia avait de nouvelle information à propos des victimes. Morgan mis le haut parleur. Hunter et Richardson sortirent avec Alice, Jones les acompagna.

Garcia : Mes amours, j’ai du nouveau pour vous toutes vos victimes excepté la dernière, fréquentaient des soirées pour célibataires, toute dans des villes différentes. C’est le genre de soirée dont n’aurait pas besoin mon cher Derek.
Morgan : merci ma beauté.
Hotch : Morgan et Rossi interrogez les familles des 4 dernières victimes, JJ et prentiss interrogez le 4 plus ancienne. Je veux savoir si elles avaient rencontré quelqu’un, si leurs modes de vies avaient changé, je veux tout savoir sur leurs vies avant de disparaître. Reid je veux un profil géographique, j’vais en profiter pour aller donner un petit coup de main à l’inspecteur Jones, elle s’éparpille un peu trop et on va avoir besoin d’elle.

Tout le monde partis chacun de son coté… Reid commença à dessiner sur la carte de la ville. Chaque duo prirent leurs piles de dossiers et partir, Hotch alla chercher l’inspecteur qui était dans la salle des archives.

Morgan et Rossi arrivèrent devant la maison de la sœur de Laura Kim, la 7ème victimes. Ils frappèrent à la porte, une jeune femme en noir ouvrit, son visage était amaigri et grisâtre, sa silouette longiline lui donnait des airs de fantomes. Ils s’installèrent dans le salon.

Morgan : Je sais que c’est dur pour vous d’en parler mais comment se comportait votre sœur avant de disparaitre ?
Tiphanie : Normalement, elle profitait de la vie. On sortait souvent avec une amie de lycée Ashley, tous les vendredis, c’était nos soirées Filles. Elle cherchait à rencontrer quelqu’un, elle s’était remise de son divorce et repartait en chasse comme elle disait…
Morgan : Elle le vivait bien ? Elle était plutôt heureuse de cette recherche ou elle le vivait comme une necessité ?
Tiphanie : Ma sœur a toujours été indépendante, elle vivait très bien son célibat, elle voulait juste trouver quelqu’un pour profiter de la vie.
Rossi : Elle vous avait fait par d’une rencontre ?
Tiphanie : Ho mon dieu ! On avait pas eu le temps de vraiment parler les dernières semaine mais elle voulait me raconter quelque chose de très important, ça avait l’air d’avoir un rapport avec une de ses soirées.

La femme se met a sangloter.

Tiphanie : On devait se voir la semaine de sa disparition pour parler du voyage en Europe qu’on voulait faire, elle … elle est...

Ses larmes et son chagrin l’empechèrent de finir sa phrase. Son mari entra dans la pièce et la pris dans ses bras.

Morgan : Une dernière question, vous pensez que votre sœur aurait pu confier à votre amie certaine chose qu’elle n’aurait pas eu le temps de vous confiez à vous ?
Tiphanie : c’est possible, Ashley et elle ont mangé ensemble la veille de sa disparition…

Rossi : Nous allons vous laisser, merci de votre collaboration. Encore toute nos condoléances.
Robert Alken : Veuillez excuser ma femme, c’est comme si sa sœur était morte une seconde fois.

JJ et Prentiss arrivèrent devant la 3ème maison, elles allaient une fois de plus poser les mêmes questions et faire remonter les souvenirs à toute ces familles. Même si elles savaient trouver les mots cela n’était pas facile à chaque fois. A chaque maison l’une prenais plus la parole que l’autre, cela leurs permettais d’alléger un peu le poids des questions.
Une jeune femme les accueillis, elle avait préparer du thé et quelque gateaux pour accueillir les 2 femmes. Ses retouches de maquillages ne cachait pas ses yeux rougient par les larmes. Catherine Hunlig était l’ancienne colocataire de Peggy Rosco, la seconde victime disparu. Amie d’enfance, à l’époque des faits, elles venaient toute 2 de divorcer et avait décidé de s’installer ensemble pour se soutenir mutuellement dans ces moments difficiles.

Catherine Hunlig : Installez vous, vous désirez un peu de thé ?
JJ : Merci a vous de nous recevoir, je sais que cela ne dois pas être facile car sa disparition date de longtemps mais comme je vous l’ai dit au téléphone cela nous aiderais si vous pouviez répondre a nos questions.
Catherine : Je veux bien essayer, ça fait 9 ans mais je me rappelle de tout comme si c’était hier !
JJ : C’est vous qui avez déclaré sa disparition, au bout d’une journée, elle avait l’habitude de partir plusieurs jours sans rentrer ?
Catherine : No, elle adorait faire la fête et sortir mais elle rentrait toujours, on s’amusait beaucoup mais elle rentrait toujours à la maison pour se changer et aller travailler, sa carrière était très importante pour elle. C’est pour ça qu’elle ne sortait jamais la semaine, sauf cette semaine là elle était en vacance.
Prentiss : Votre amie avait elle fait une rencontre à ce moment là ?
Catherine : Oui ,elle commençait à fréquenter quelqu’un, qu’on avait rencontré à une soirée où il était serveur. C’est pour ça que je ne me suis pas inquiété au début de la journée mais quand il m’a appelé pour savoir où elle était car ils devaient se voir le jour même j’ai su qu’il s’était passé quelque chose.
JJ : Pouvez vous nous donner son nom ?
Catherine : Vous ne pensez pas qu’il a fait quelque chose ?
Prentiss : C’est juste pour lui poser quelque question rien de plus.
Catherine : Il s’appelle Eric Hunlig... Oui c’est mon mari, après la disparition de Peggy nous nous somme raproché et le temps a fait les choses.
Prentiss : Je vais appeler Garcia pour lui donner le nom.
JJ : Votre mari rentre à quelle heure ?
Catherine : Il rentre vers 14h.
JJ : Très bien pourrez vous lui demander de passer au commisariat pour répondre à quelque question dans l’après midi ?
Catherine : Oui oui je lui dirais d’y aller dès son retour. Vous savez il a été très bouleversé quand il a apprit qu’on avait retrouvé le corps de peggy, ça a fait remonter telement de souvenir.
JJ : Je vous remercie de votre aide madame. Nous allons vous laisser.

Hors de la maison devant la voiture les 2 femmes s’arrêtairent.

Prentiss : Tu pense que ça serais lui ? il est serveur, elles fréquentaient toute ce genre de soirée il a dût en faire souvent.
JJ : Il a put toute les rencontrer, mais vu sa réaction je ne pense pas qu’elle soit complice ou qu’elle sait quelque chose.

Au commissariat,
Hotch avait fini d’aider la commissaire, il avait préparé pour elle, avec l’aide de Reid, un profil préliminaire avec le peu d’information qu’ils possédaient.

Jones : Merci à vous de m’avoir aider sur cette histoire.
Hotch : Jespère que ça ne vous empechera pas de vous concentrer sur l’affaire.
Jones : Je vais surveiller ça du coin de l’œil ne vous inquiétez pas.

Le téléphone de Jones sonna, elle se mit à l’écart pendant que l’équipe arrivait. C’était Hunter et Alice qui avait de nouvelle information.

Alice : Barbe bleue, le texte ça viens de là! J’vous ai dit j’avais l’impression de l’avoir déjà entendu !
Jones : Attend, calme toi, et reprend depuis le début !
Alice : Les phrases sur les lettres, je les ai relu avant de partir, c’est toute des extraits d’un conte de Perrault, Barbe Bleue! C’est une des rares choses dont j’ai le souvenir, ça m’est revenue en arrivant.
Jones : mais ça n’a aucun sens…

Morgan et Rossi arrivèrent suivie de peu par JJ et Prentiss.

Rossi : Toute les victimes fréquentais des soirées pour célibataires, 3 des victimes avaient rencontré une personne avant de disparaitre…
Morgan : La seule victime qui n’avait pas rencontré quelqu’un, son mode de vie le laissais sous entendre elle n’a surment pas dut avoir le temps de le dire a sa sœur…. Mais sa colègue était au courant, on a pas pu l'interoger elle était en réunion elle doit nous rappeler pour le confirmer.
JJ : Pareil de notre coté. L’une des victimes sortait depuis quelque semaine avec un certain Eric hunlig, un serveur, il a surment dut travailler sur les autres soirées. Depuis il s’est remarié avec l’ancienne colocataire de peggy rosco. Il doit passer pour nous parler de Melle Rosco.

Prentiss entra dans la piece, le téléphone à la main.

Prentiss : Va y Garcia t’es sur au parleur.
Garcia : J’ai fait la recherche comme vous me lavez demandé sur Eric Hunlig, il a 39ans, il possède son propre pub il a souvent travaillé comme serveur pour des soirées. Il est marié à Catherine Hunlig. Sur son casier je vois qu’il a été arrêté quand il avait 25ans pour s’être battue dans un bar, c’est le seul délit pour lequel il a été arrêté. Ses parents ont divorcé quand il avait 12ans, c’est son père qui en a eu la garde car sa mère était souvent en déplacement. C’est tout ce que j’ai sur lui sinon.
Hotch : Et a propos de Catherine Fang ?
Garcia : ça va faire un mois qu’elle occupait ce post, elle travaillait énormément chez elle. Son travail lui prend le plus clair de son temps, elle a l’air de sortir très peu, j’ai remarqué sur ses comptes parcontre qu’il y a 2 jours elle a été à l’Atlantys, le plus gros bar de la ville et la facture a été salée.
JJ : Son assistante nous a dit qu’elles avaient été fêter sa promotion.
Prentiss: Merci Garcia.
Garcia : A votre service mes ptits choux.
Reid : J’ai dressé son profil géographique, sa zone de confort se situerait dans le quartier de Folder, à l’exception de Megane Wood, toute les victimes sont hors de cette zone.
Jones : Sa zone de confort ? vous pouvez m’expliquer ?
Hotch : Si il agit loin de son lieu d’habitation il a moins de chance de faire remarquer. Mais il a commis une faute en s’attaquant à Megane wood…
Jones : Vous pensez toujours qu’il a pris ce risque pour me narguer ?
Hotch : C’est possible les tueurs aiment narguer la police, mais cela ne colle pas dans son profil, il a kidnapper et tuer pendant plusieurs années sans avoir aucun soucis ça n’aurais aucun sens.
Prentiss : Le fait que la police est trouvé son cimetière, ça aurait pu être le déclancheur, il veut qu’on connaisse ses agissements. Et s’en prend à vous pour se venger…
Jones : Et si on avait affaire à un copieur ?
Rossi : C’est possible mais vu le mode opératoire j’en doute surtout que nous n’en n’avions pas encore fait par au media!
Officier : Chef, un certain Eric Hunlig est là pour vous parler.
Jones : Faite le attendre dans la salle d’interrogatoire.
Hotch : Prentiss et Rossi occupez vous de son interogatoire. Pendant ce temps Morgan et Reid allez interroger le personnel du bar quelqu’un a surment vu quelque chose, il a dût repérer Catherine Fang à cette soirée.



------------------
Un grand désolé pour la longue attente mais j'ai réellement pas eu le temps de m'en occuper. la suite je l'espère arrivera plus vite.

_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Lutin Atebas Creation & street japan style
312
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
Zorgloub
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 25
Date de naissance : 18/03/1997
Age : 20
Localisation : Normandie
Personnage préféré : S. Reid and P.Garcia
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Mar 3 Mai 2011 - 21:35

Pas mal du tout , j'aime beaucoup !!!

Des petits détails qui clochent (mais ce n'est pas très important ) :

lutin a écrit:
Tyler entre dans sa voiture, furieux que sa femme soit partie avec sa fille une chose est sûre, elle est chez Jason. Ce fabuleux Jason, collègue de travail qui a réussi à changer sa femme et qu’elle ait envie de partir.

Je pense que cette phrase conviendrait mieux : Tyler entre dans sa voiture , furieux que sa femme soit partie avec sa fille . Une chose est certaine , elle est chez Jason . Ce fabuleux Jason , collègue de travail qui a réussi à changer sa femme , au point qu'elle ait envie de partir .

Tu vois , c'est vraiment insignifiant .

Autre chose : j'ai remarqué que souvent , tu oubliais les majuscules au nom de tes personnages . Notamment à Alice et à Rossi , tu as une dent contre eux ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Mar 3 Mai 2011 - 21:48

hummm plutôt contre les majuscules XD parce que rossi no sans plus alice vu le destin que je lui reserve peut être, no c'est pas volontaire quand je tappe j'oublie et ils m'ont échapé à la relecture!

je confirme que ta phrase est plus approprié c'est ma première grosse fic et je ne me prétend pas être baudelaire^^


_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Lutin Atebas Creation & street japan style
312
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
Zorgloub
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 25
Date de naissance : 18/03/1997
Age : 20
Localisation : Normandie
Personnage préféré : S. Reid and P.Garcia
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Mar 3 Mai 2011 - 22:01

Cela veut-il dire que tu réserve un destin tragique à la pauvre Alice ? Shocked

Je n'ai jamais lu Baudelaire , je ne peux pas comparer ^^ . Non , moi je dis que c'est juste la première phrase qui cloche , mais comme le dis je ne sais plus quel écrivain :
" Les deux plus grandes difficultés quand on écrit un livre est de le débuter de manière correcte , et de le terminer avec une phrase marquante ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Barbe Bleue   Mar 3 Mai 2011 - 22:08

pas dans celle ci... enfin quoi que...

j'ai des idées pour la suite et surment la faire revenir enfin j'ai déja ça a finir!

mercii pour la citation, c'est tout a fait vrai! (surtout quand on commence la fic dans un tgv paris marseille entre coupé toute les 5 min par des sms XD)


_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Lutin Atebas Creation & street japan style
312
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barbe Bleue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbe Bleue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Barbe bleue/contes de Perrault
» La Huitième femme de Barbe Bleue - Ernst Lubitsch 1938
» Barbe Bleue
» [Nothomb, Amélie] Barbe bleue
» BARBE BLEUE de Amélie Nothomb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: