Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OS- Le chemin de la delivrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 4 Fév 2012 - 13:18

je suis désolée pour la longue attente, le chapitre est en cours d'écriture, il devrait être en ligne demain si tout va bien sourit1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mar 21 Fév 2012 - 18:17

Vraiment vraiment vraiment désolée de ne pas avoir posté plus tôt Embarassed , beaucoup de choses à faire, le boulot, la famille et ma très bonne amie aurelia qui est venue me voir, du coup j'ai fini d'écrire ce chapitre Vendredi mais j'ai oublié de le poster Embarassed
Quoi qu'il en soit, le voici à présent, c'est ce qui compte non? sourit0
Bonne lecture à tous study study study


*****


Promesses


Hotch était partit depuis presqu’une heure maintenant et Emily commençait à se sentir seule. Elle vivait seule depuis bien longtemps déjà, même étant petite lorsqu’elle vivait avec ses parents. Sa mère n’était presque toujours absente, le travail, toujours le travail. Son père était un peu plus présent pour elle, mais pas assez. Elle avait pour ainsi dire grandit seule avec les diverses nourrisses qui s’étaient succédés selon les mutations de sa mère. Et lorsqu’elle avait quitté la maison, elle avait fait de même, vivre seule sans jamais compter sur personne. Elle avait choisit un travail difficile qui n’était pas des plus facile pour fonder une famille, mais elle s’était faite à l’idée.

Mais avec ce qu’elle avait vécu dernièrement, elle avait sentit cette solitude lui peser, elle avait besoin de voir quelqu’un, de se sentir aimée et protégée. Et Hotch était arrivé alors qu’elle ne s’y attendait pas, il avait prit soin d’elle comme personne ne l’avait jamais fait. Elle ne l’avait jamais vu autrement que comme un collègue de travail et peut-être aussi un ami. Bien entendu, elle savait qu’elle se mentait, car au fond d’elle des sentiments étaient nés pour cet homme. Elle avait eu peur au début de ses sentiments pour lui, ils n’étaient pas appropriés car Hotch était son supérieur, elle n’avait pas le droit de l’aimer. Mais les sentiments étaient quelque chose qu’on ne pouvait contrôler, ils étaient là, tout simplement.

Ce matin, Hotch était partit lui acheter de quoi manger, encore une fois il s’occupait d’elle sans rien lui demander en retour. La jeune femme ne savait pas trop quoi en penser, elle voulait savoir ce qu’il attendait d’elle exactement, car les hommes qui avaient partagés sa vie par le passé avaient toujours attendu quelque chose de sa part et pas toujours quelque chose qu’elle était prête à leur donner. Elle savait que Hotch était différent, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser ainsi, même si ça lui faisait mal d’imaginer le pire pour cet homme. C’était ainsi depuis toujours et il lui faudrait du temps avant de voir les choses différemment.

Emily monta dans sa chambre pour se préparer, elle ne pouvait pas non plus en pyjama toute la journée, il fallait qu’elle se lave et qu’elle s’habille. Hotch n’était pas gêné de la voir ainsi, mais elle ne voulait pas non plus se montrer malpolie envers lui, il méritait un peu plus de respect après tout ce qu’il faisait pour elle. Il avait été là toute la nuit à la consoler, la serrer dans ses bras, lui sécher ses larmes, puis ce matin en lui préparant un bon petit déjeuner et à présent il lui achetait de quoi manger. Elle pouvait au moins s’habiller convenablement, et puis elle se sentirait plus à l’aise face à lui dans des vêtements convenables.

Elle passa donc à la douche, prenant son temps sous l’eau chaude qui lui fit le plus grand bien. Mais lorsqu’elle sortit de la douche et qu’elle vit son corps, ses blessures, ses cicatrices, elle ne le supporta pas. Elle ne supporterait plus jamais son corps, plus jamais elle ne pourrait se regarder ainsi dans un miroir, voir toutes ces marques sans penser à qui les avait faites. Elle ouvrit la porte de la pharmacie au dessus du lavabo et y trouva une boite de somnifères. Elle ne prit deux qu’elle avala avec de l’eau et retourna dans sa chambre s’allonger un peu. Elle se dit qu’elle pouvait se reposer encore un peu avant le retour de son collègue, que ça ne lui ferait pas de mal. Mais le sommeil ne voulait pas venir, elle n’arrivait pas à se détendre assez pour ça. Elle se releva donc et retourna dans la salle de bain prendre d’autres somnifères, bien qu’elle sache que ça ne l’aiderait pas, elle en avait besoin. Et finalement, au bout de quelques minutes, elle s’endormit profondément.

- oooo -

Hotch gara la voiture en bas de l’immeuble de sa collègue, en sortit et prit tout les sacs qui se trouvaient dans le coffre. Il avait acheté de quoi manger pour au moins un mois, mais au moins Emily aurait ce qu’il faut, même après son dépars. Emily. Plus il pensait à elle et plus il sentait battre son cœur, plus il avait envi de la voir, la prendre dans ses bras. Elle était tout pour lui, elle était, avec Jack, la personne la plus importante dans sa vie et jamais il ne pourrait se pardonner ce qui lui était arrivé. Il se sentait responsable de tout ça, il s’en voulait qu’elle ait encore du payer pour ses erreurs de jugements, mais c’était ainsi et il ne pouvait rien y faire. La seule chose encore en son pouvoir était de l’aider à surmonter tout ça, à aller de l’avant et il le ferait.

L’agent prit l’ascenseur qui le monta à l’étage de sa collègue puis inséra la clé dans la serrure avant d’entrer dans l’appartement. Il déposa ses sacs sur le comptoir de la cuisine et s’étonna de ne pas voir Emily arriver, peut-etre ne l’avait-elle pas entendu entrer, mais ce serait étonnant, le moindre bruit la faisait sursauter.

-“ Emily?” Appela-t-il en se dirigeant vers l’escalier, “ je suis rentré.”

Rien, pas un bruit, pas un mot et cela l’inquiéta. Il monta donc à l’étage, peut-être que la jeune femme était simplement en train de se reposer dans sa chambre. Elle avait eu une nuit difficile, alors c’était fort possible. Il ouvrit la porte doucement et découvrit sa collègue étendue sur le lit, dormant à poings fermés. Il fut si attendrit par cette image d’Emily qu’il ne voulu pas la réveiller. Mais alors qu’il allait faire demi-tour, il remarqua de la lumière dans la salle de bain et s’y dirigea pour l’éteindre lorsqu’il vit la boite de somnifère sur le bord du lavabo. Il la prit dans les mains et constata qu’elle était presque vide. Il ne savait pas exactement combien il y avait de comprimés avant, mais il sentit son cœur battre la chamade en reportant son regard sur la jeune femme. Elle dormait trop bien, ce qui finalement n’était pas normal car elle faisait toujours des cauchemars.

Hotch lâcha alors la boite pour se précipiter vers le lit où il se jeta presque pour réveiller Emily. Il la secoua plusieurs fois, priant pour qu’elle ouvre les yeux, mais rien à faire. Elle avait du prendre trop de somnifères et à présent elle ne se réveillait plus. Il la laissa donc et prit son portable pour appeler une ambulance, il ne voulait pas prendre de risques, il ne voulait pas la perdre encore une fois, il ne le supporterait pas cette fois. Il retourna ensuite auprès de la jeune femme, la serrant dans ses bras.

-“ Ça va aller Emily, tu vas t’en sortir tu m’entends,” lui souffla-t-il à l’oreille, “ ça va aller. Je ne te laisserais pas mourir Emily, jamais.”

Les secouristes arrivèrent rapidement et s’activèrent autour de la jeune femme. Ils prirent son pouls, sa tension et lui placèrent une perfusion. L’un des hommes s’approcha de Hotch qui était resté en retrait afin de ne pas gêner leur travail.

-“ Monsieur, savez-vous ce que votre amie à prit comme médicaments?” demanda-t-il.
-“ Elle a prit des somnifères,” répondit l’agent, “ mais je ne sais pas combien, j’ai juste trouvé la boite. Je ne sais pas combien il y en avait avant.”
-“ Merci, je pense que ça va aller,” tenta-t-il de le rassurer. “ Nous allons la conduire à l’hôpital.”

Les secouristes placèrent Emily sur une civière et sortirent de l’appartement, Hotch sur les talons. Dans le couloir, presque tout les voisins étaient sortit voir ce qu’il se passait, curiosité mal placé et morbide. Mais pour Hotch, rien d’autre n’avait son attention que la jeune femme devant lui, celle pour qui il ferait tout, donnerait tout. Ils arrivèrent en bas de l’immeuble et les secouristes placèrent la jeune femme dans l’ambulance. L’un d’eux se mit au volant tandis que l’autre restait à l’arriere, mais avant de fermer la porte, il proposa à l’agent de monter avec lui, ce qu’il accepta vivement. Il pria pour qu’elle s’en sorte, pour qu’elle se remette vite.

- oooo -

Hotch faisait les cents pas dans la salle d’attente, toujours inquiet pour Emily. Depuis son arrivé, trente minutes plus tôt, il n’avait toujours eu aucunes nouvelles et il avait peur d’être arrivé trop tard pour la sauver cette fois. Il avait tout de même appelé Rossi pour le tenir au courant de la situation et son collègue lui avait assuré qu’il viendrait aussi vite que possible. Aaron ne pensa même pas à lui dire de prévenir les autres, il savait qu’il le ferait de lui-même, tout le monde se faisait du souci pour Emily depuis qu’ils l’avaient retrouvé. Une main se posa sur son épaule, le stoppant dans ses pas et il se retourna pour voir Rossi, aussi inquiet que lui.

-“ Comment va-t-elle?” demanda Dave.
-“ Je n’en sais toujours rien, personne n’ai venu me voir,” lui répondit-il.
-“ Que s’est-il vraiment passé?”
-“ Elle a prit des somnifères, je pense qu’elle voulait seulement dormir, elle n’a pas cessé de faire des cauchemars toute la nuit,” expliqua Hotch, “ elle n’a dormit que quelques heures et elle était encore bien fatiguée ce matin au petit déjeuner.”
-“ Et tu étais où quand c’est arrivé?”
-“ J’étais allé acheter de quoi manger, elle n’avait plus rien de mangeable chez elle.”
-“ Ce n’est pas de ta faute Aaron,” lui souffla Rossi en posant sa main sur son épaule, tu ne pouvais pas savoir.”
-“ Mais je n’aurais pas du la laisser seule, elle avait besoin de moi, elle avait confiance en moi.”
-“ Et elle a toujours confiance en toi, mais pour le moment il faut que tu cesse de culpabiliser et penser à elle. Emily aura encore plus besoin de toi à son réveil.”

Les deux hommes gardèrent le silence et s’installèrent sur des chaises en attendant l’arrivée de l’équipe, ce qui ne tarda pas. Morgan, Reid et Garcia arrivèrent en même temps et la jeune informaticienne se précipita vers Hotch pour avoir des nouvelles. Comme toujours, elle était celle qui paraissait la plus affectée, mais à la différence des autres qui gardaient tout au fond d’eux-mêmes, Garcia extériorisait toute ses émotions et en particulier lorsqu’elle était heureuse. Mais ces derniers temps elle n’avait que de la tristesse à exprimer, sauf la fois où ils avaient retrouvé Emily. C’était la dernière fois qu’elle avait était vraiment heureuse.

La jeune femme s’arrêta juste devant Hotch, elle n’osait même pas poser la question qui lui brulait les lèvres, cette question que tout le monde se posait sans oser le faire vraiment. Mais c’était inutile, l’agent savait parfaitement ce qu’elle voulait savoir, ce que tous voulaient savoir, mais il ne savait pas quoi leur répondre étant donné qu’il ne savait rien encore. Il vit JJ arriver et s’arrêter derrière Reid, lui posant une main sur l’épaule pour le soutenir, ce que le jeune homme apprécia car il posa sa main par-dessus celle de sa collègue. Il devait au moins leur dire quelque chose, le peu qu’il savait en attendant que le médecin d’Emily arrive. Mais il n’en eu pas le temps car il arriva justement au moment où il se levait. Toute l’équipe se tourna donc vers lui en attente de nouvelles.

-“ Vous êtes ici pour Emily Prentiss?” demanda-t-il.
-“ Nous sommes là pour elle, comment va-t-elle docteur?” S’enquit Aaron, l’inquiétude dans la voix et le regard.
-“ Et bien elle a avalé trop de somnifères, nous lui avons fait un lavage d’estomac et elle devrait aller mieux d’ici quelques heures,” expliqua le médecin.
-“ Donc elle va bien?” Voulu se rassurer Garcia.
-“ Elle va bien,” confirma le médecin en souriant.

Ils soufflèrent tous de soulagement, Emily allait bien, rien de bien grave. Mais ils avaient quand même tous eut une belle frayeur, une trop grande frayeur. Hotch voulait tout de même voir la jeune femme, il croyait ce que disait le médecin, mais il voulait s’assurer de lui-même qu’elle allait bien. L’homme ne se sentirait vraiment rassuré que lorsqu’il pourrait voir la jeune femme de ses yeux, il en avait besoin. Le médecin sembla le comprendre, il avait l’habitude de ce genre de cas, il lui fit donc signe de le suivre dans le couloir, ce que Hotch fit sans un mot. Les autres reprirent place et attendirent que leur patron revienne avec plus de nouvelles. Ils savaient tous qu’il était devenu proche d’Emily ces derniers temps, depuis qu’elle était de retours parmi eux. Ils savaient tous pour la culpabilité qu’il ressentait en rapport avec son enlèvement et ils comprenaient tous son besoin de prendre soin d’elle à présent, de l’aider de son mieux, de faire en sorte qu’elle puisse reprendre une vie normale.

Lorsque l’équipe avait retrouvé Emily dans les bois, lorsqu’ils l’avaient conduite à l’hôpital, c’était son nom à lui qu’elle avait appelé pendant tout le trajet, son nom qu’elle pleurait inlassablement durant plusieurs jours après ça. Aucun surprise là dedans, Emily et Hotch se connaissaient depuis bien plus longtemps que l’arrivé de la jeune femme dans l’équipe. Ils avaient un lien spécial que personne n’avait comprit jusqu’à présent et qu’ils ne comprendraient peut-être jamais. Mais maintenant, ils avaient besoin l’un de l’autre et tous les membres de l’équipe pouvaient le comprendre.

Le médecin s’arrêta devant une porte close dont une petite vitre pouvait laisser voir la femme dormant dans la chambre de l’autre coté. Hotch se pencha pour la voir avant de se tourner vers le médecin, attendant ses dernières recommandations.

-“ Votre amie va avoir besoin de vous,” commença-t-il, “ elle a vraiment eu peur en se réveillant et ne cessait de vous appeler. Elle croyait avoir fait une grosse bêtise et il m’a fallu lui expliquer que ce n’était pas le cas, mais vous allez devoir recommencer, elle ne semble pas me faire confiance.”
-“ Elle n’accorde pas facilement sa confiance,” expliqua Hotch. “ Il lui faut du temps pour ça, mais je vais lui faire comprendre, ne vous faites pas de soucis.”
-“ Bien, je vais donc vous laisser avec elle, mais ne la fatiguez pas trop.”
-“ Je ne resterais pas longtemps,” rassura l’agent, “ je veux juste m’assurer qu’elle va bien, après tout ce qu’elle a vécu dernièrement.”

Le médecin opina de la tête avant de faire demi tour et de le laisser seul. Hotch se retrouva donc devant la porte de la chambre de sa collègue, ne sachant pas vraiment s’il parviendrait à lui faire comprendre qu’elle n’avait rien fait de mal, que ce n’était qu’un accident. Mais depuis son enlèvement, Emily n’était plus la même, elle avait tendance à se sous estimer, à ne plus avoir confiance en elle-même. Alors comment arriverait-il à lui faire admettre? Ce ne serait pas facile, il allait devoir user de ses charmes sur elle, en espérant que ça marcherait.
Il ouvrit finalement la porte, avança dans la chambre et remarqua la jeune femme assise dans son lit, le visage tourné vers la fenêtre. Elle ne remarqua même pas sa présence, ni ne l’entendit, mais lui pouvait entendre ses sanglots, ainsi que voir ses épaules trembler. Elle pleurait, encore. Il savait qu’elle n’aimait pas, il savait qu’elle se détestait pour ça, mais il savait qu’elle n’y pouvait rien.

Hotch fit un pas vers la jeune femme, puis un autre et encore un autre jusqu’à se retrouver à coté du lit. Il posa sa main sur son épaule, mais elle ne sursauta pas, elle ne se retourna même pas, préférant éviter son regard et il savait parfaitement pourquoi. Il devait lui parler maintenant avant que ce ne soit trop tard, avant qu’elle ne fasse réellement une bêtise. Il savait que c’était ce qui risquait d’arriver, il la connaissait bien, mais surtout il connaissait bien ce qui pouvait se passer dans ce genre de cas, avec les victimes d’enlèvements qui s’en sortaient. Il ne voulait pas prendre le moindre risque, il voulait la protéger d’elle-même. Il fit donc un pas de plus vers elle, laissant sa main sur son épaule et s’assis à coté d’elle. Il posa sa seconde main sur sa joue et la força à tourner la tête vers lui, ce qu’elle fini par faire, laissant ainsi voir un visage baigné de larmes. Hotch ne résista pas plus longtemps et attira la jeune femme dans ses bras, la serrant fort contre lui. Elle s’agrippa à sa chemise comme si sa vie en dépendait, y cachant son visage, laissant ses pleurs s’estomper peu à peu.

Plusieurs minutes passèrent ainsi, des minutes durant lesquelles ni Hotch ni Emily ne dirent un seul mot. La jeune femme, une fois calmée, n’osa pas relever la tête de peur d’affronter le regard de son supérieur. Il l’avait déjà vu pleurer par le passé, elle le savait, mais elle ne voulait pas le voir pour autant. Ce n’était pas d’avoir pleuré qui lui faisait honte, mais plutôt d’avoir prit tant de somnifères que cela l’avait conduite à l’hôpital. Voilà de quoi elle avait honte, voilà ce qui lui faisait peur, le jugement. Elle connaissait Hotch, elle savait qu’il n’était pas ainsi, mais depuis son enlèvement, tout ce qu’elle savait été remit en doute, par elle-même sans même qu’elle ne s’en rende vraiment compte. Finalement, ce fut Hotch qui s’en chargea.

-“ Emily, regarde-moi,” lui souffla-t-il tendrement en passant une main dans son dos.
-“ Non,” murmura-t-elle, “ je ne veux pas.”
-“ Pourquoi?” S’enquit-il.
-“ J’ai honte,” le ton bas et triste de la jeune femme confirma ce qu’il craignait.
-“ Il n’y a pas de quoi avoir honte Emily, ça aurait pu arriver à n’importe qui.”
-“ Mais c’est à moi que c’est arrivé et pas à n’importe qui.”
-“ Et ça n’arrivera plus, alors maintenant je veux que tu te calme.”
-“ Comment le savez-vous?”
-“ Parce que je ne laisserais plus jamais une chose pareille t’arriver Emily, jamais.”
-“ Vous ne pourrez pas toujours être là pour me surveiller Aaron.”
-“ Mais nous avons des amis qui se feront une joie de te tenir compagnie lorsque je devrais te laisser.”

La jeune femme garda le silence un moment, ne sachant pas quoi dire. L’idée que ses collègues et amis puisse la voir dans cet état, qu’il puisse être témoin de sa descente aux enfers, ne la réjouissait pas beaucoup. Mais avait-elle le choix? Certainement pas, Hotch ne le lui laisserait pas et elle sentit qu’il avait déjà une idée en tête. Ce qui se confirma quand un coup se fit entendre à la porte et qu’elle s’ouvrit, laissant entrer Reid timidement. Il referma derrière lui puis leur fit de nouveau face, baissant un peu la tête et se tortillant les doigts, signe de nervosité. Emily sourit en le voyant et lui fit signe de se rapprocher, ce qu’il fit, mais d’un pas hésitant, avant de s’arrêter juste à coté du lit.

-“ Alors comme ça c’est toi qui va t’occuper de moi,” lui dit la jeune femme.
-“ Euh… je…” bégaya le pauvre Reid.
-“ Oui, c’est lui,” Hotch vint tout de même à son secours. “ Mais il ne sera pas ta baby-sitter, juste un ami qui te tiendra compagnie quand je serais absent,” précisa-t-il.
-“ Oui, je ne serais pas là souvent, juste de temps en temps quand tu auras besoin de moi. Et puis je pourrais te parler de pleins de choses.”
-“ C’est bien ce que je crains,” gémit faussement la brunette.

Les trois agents partirent à rire à la remarque, Emily gardait au moins son sens de l’humour. Ils savaient tous que les jours à venir n’allaient pas être faciles, mais au moins, si Emily prenait les choses ainsi, ce ne serait pas aussi difficile que l’avait prévu Hotch. Le chef d’équipe savait que ses deux collègues s’entendaient bien, qu’ils étaient un peu comme un frère et une sœur et qu’en cas de problème, ils seraient toujours là l’un pour l’autre. C’est justement ce qui le réconfortait, de savoir que la jeune femme ne serait jamais seule, qu’elle aurait toujours quelqu’un pour veiller sur elle.

Finalement, au bout de quelques minutes, Reid décida de partir et de laisser son chef et sa collègue un peu seuls, il se sentait un peu de trop, comme si les deux avaient besoin de se parler et qu’ils n’osaient pas le renvoyer. Il partit de lui-même, n’oubliant pas pour autant d’embrasser sa collègue sur la joue et de la prendre dans ses bras. Il était rassuré sur le sort d’Emily, elle allait bien, il l’avait vu de ses propres yeux et il pouvait ainsi aller rassurer ses autres collègues. Il savait que le reste de l’équipe devait certainement encore attendre dans la salle d’attente et qu’ils ne partiraient qu’après avoir eu des nouvelles, ce qu’il pouvait comprendre. Il les rejoignit rapidement et Garcia lui sauta presque dessus, l’attrapant par les épaules et le secouant presque pour qu’il parle.

-“ Calme toi Garcia, Emily va bien,” parvint à dire Reid.
-“ Bien comment?” demanda-t-elle, encore peu certaine.
-“ Vraiment bien,” rajouta-t-il, “ elle est juste un peu fatiguée et va rester ici encor quelques jours je pense. Mais à mon avis elle sortira avant, vous la connaissez.”
-“ Oh que oui, c’est bien elle ça,” sourit Morgan. “ Mais psychologiquement, comment va-t-elle?”
-“ Et bien, je sens qu’elle s’en veut d’avoir agit si vite sans vraiment faire attention. Vous savez, Emily fait toujours attention a tout, elle est forte et indépendante et maintenant elle doit se résigner à l’idée de ne jamais être seule. Je ne sais pas si elle va supporter de me voir presque tous les jours avec elle, moi ou Hotch. J’ai peur que ce soit trop pour elle.”
-“ Ça va bien aller pour elle Reid,” tenta de le rassurer Morgan en posant une main sur son épaule, “ Emily sait que c’est pour son bien que vous faite ça, elle ne vous en voudra pas, au contraire.”
-“ Mais je n’ai pas l’habitude d’être le soutien de quelqu’un comme ça, sauf ma mère, mais là encore c’est différent.”
-“ Cesse donc de t’inquiéter Spencer,” la douce voix de JJ sembla calmer aussitôt le jeune homme. “ Emily a confiance en toi, elle a confiance en Hotch, elle sait que vous faite ça pour son bien et la seule chose qu’elle attend de toi, c’est d’être toi-même. Elle a juste besoin d’une personne avec qui parler et aussi bien Hotch que toi avez vécu une expérience similaire à la sienne.”
-“ Donc tu n’as aucun souci à te faire,” termina Rossi.
-“ D’accord,” souffla Reid, même si le cœur n’y était pas vraiment.

- oooo -

Emily avait été heureuse de voir Reid, de pouvoir lui parler et de le prendre dans ses bras. Elle se doutait que pour lui, toute cette histoire devait être difficile à vivre, surtout après tout ce qu’ils avaient tous vécu au cours de l’année passée. Le jeune homme ne parlait pas beaucoup, à qui que se soit et elle n’aimait pas qu’il garde tout pour lui. Elle savait qu’il avait beaucoup parlé à JJ lors de son absence, trop triste de sa ‘mort’. Il lui en avait voulu après son retour, aussi bien à elle qu’à JJ, mais ça avait fini par lui passer et à présent tout allait mieux entre eux. Sauf que les choses avaient de nouveau changés après son enlèvement. Elle n’était pas la seule à en avoir souffert, tous ses collègues en avaient souffert et peut-être même que pour Reid ça avait été encore plus difficile. Elle savait déjà que Hotch avait beaucoup souffert, ils en avaient quelque peu parlé, elle savait qu’il culpabilisait beaucoup pour ça, mais elle n’en avait encore jamais parlé avec le jeune homme et ce serait l’occasion.

La main de Hotch se posa sur son épaule alors qu’il se réinstallait sur le bord du lit avec elle. Emily s’écarta pour lui laisser un peu de place, se sentant toujours un peu mal à l’aise d’agir ainsi avec lui. Il était son patron, elle n’était pas sensée faire ça avec lui, mais depuis ces derniers jours, s’il n’était pas là, c’était comme s’il manquait quelque chose dans sa vie. Alors, lorsqu’il venait vers elle, la jeune femme ne se sentait pas de le repousser. Ce qu’elle avait du mal à comprendre, c’était pourquoi il faisait ça. Était-ce à cause de sa culpabilité, ou alors avait-il vraiment envie de le faire? Elle ne le savait pas mais n’osait pas lui poser la question. De toute façon, quelle que soit la réponse, elle avait besoin de lui et ne se priverait pas de profiter de chaque instant à ses cotés.

Hotch s’assis confortablement contre les coussins et invita la jeune femme à s’installer contre lui, come la veille au soir dans son lit, ce qu’elle fit avec joie. L’agent ne savait pas vraiment pourquoi il agissait ainsi, tout comme Emily, il se posait des questions. Mais d’avoir presque faillit la perdre lui avait fait si peur, les deux fois, qu’il ne voulait pas perdre une seule minute et se trouver avec elle lui faisait du bien. Alors, tant qu’elle ne le repousserait pas, il en profiterait. Cette femme était si importante pour lui qu’il ferait tout pour qu’elle se porte bien, pour qu’elle se remette vite.

-“ Emily, est-ce que ça va?” demanda l’agent en se penchant vers la jeune femme.
-“ Ça va bien oui, juste un peu fatiguée,” lui souffla-t-elle en relevant la tête vers lui.
-“ Tu veux que je te laisse?”
-“ Non,” répondit-elle un peu vite. “ Je veux dire, vous n’êtes pas obligé de partir maintenant si vous ne voulez pas.”
-“ Je resterais aussi longtemps que tu m’accepteras alors,” sourit-il en déposant un baiser sur le front de la jeune femme.

Emily reposa sa tête sur le torse de son collègue et ferma les yeux. Elle avait besoin de savoir, même si elle avait peur de la réponse, elle devait lui demander sinon elle ne parviendrait pas à remonter la pente, même avec son aide, surtout avec son aide. Elle releva de nouveau la tête vers lui.

-“ J’ai besoin de savoir quelque chose Aaron,” commença-t-elle.
-“ Je t’écoutes.”
-“ Je… je voudrais savoir pourquoi vous faite tout ça pour moi,” osa-t-elle.
-“ Quoi? J’ai du mal à comprendre.”
-“ Pourquoi cette question?” Il se demandait vraiment ce qu’elle voulait savoir.
-“ Parce que… je sais pas, vous êtes mon patron et… je ne devrais pas, mais … j’aime beaucoup votre compagnie et… ce n’est pas mon genre d’habitude mais… vous avoir prés de moi comme ça, savoir que vous serez là quand je n’irais pas bien…”

Elle baissa la tête subitement, honteuse d’avoir posé cette question. Elle ne s’attendait pas à avoir une réponse, elle avait surtout peur de l’entendre. Mais la main de Hotch qui se posa sur sa joue, son corps qui bougea la faisant glisser sur le coté afin de pouvoir voir son visage. Il lui releva le visage mais elle garda les yeux bas. Elle ne voulait pas croiser son regard, mais elle n’eut pas le choix lorsqu’il se pencha à hauteur de ses yeux.

-“ Emily, pourquoi me pose tu cette question?”
-“ Oubliez.”
-“ Non je ne veux pas oublier, je vais même y répondre. Si je fais tout ça c’est parce que tu as besoin de moi et que… j’ai besoin de toi. Tu as vécu quelque chose d’horrible que je ne peux même pas imaginer, et tu as besoin de quelqu’un pour t’aider.”
-“ Mais pourquoi vous?”
-“ Parce que… lorsque tu n’étais pas là, j’ai cru que mon cœur n’allait pas y survivre. J’ai eu si peur pour toi, j’ai eu si peur de ne jamais te revoir. Et lorsque nous t’avons retrouvé, presque morte dans ces bois, j’ai cru qu’il était trop tard. Mais par chance ce n’était pas le cas, alors je me suis dis que je devrais tout faire pour t’aider.”
-“ Mais vous n’êtes en rien responsable Aaron, vous le savez n’est-ce pas?”
-“ Si c’est de ma faute, j’aurais du faire plus attention, j’aurais du voir ce qui allait arriver. Mais je n’est rien vu, rien fait pour t’aider.”
-“ Vous m’avez aidé durant tout ce temps où j’étais là bas, vous avez été là pour moi.”
-“ Je ne comprends pas.”
-“ Je ne cessais de penser à vous, à toute l’équipe, mais surtout à vous,” expliqua-t-elle. “ Vous étiez dans toutes mes pensées à chaque instant, et sans ça, je ne m’en serais jamais sortis.”

Suite à ces révélations, la jeune femme s’écarta de son collègue et lui tourna le dos. Elle avait encore plus honte, c’était comme si elle lui avait carrément avoué ses sentiments pour lui, sentiments dont elle doutait encore. Comment allait-il prendre tout ça? Qu’allait-il se passer maintenant qu’il savait tout? Elle ne voulait pas voir son visage, pas maintenant et plus jamais. Elle ne supporterait pas de savoir qu’il ne ressentait pas la même chose, que tout ça n’était pas aussi important pour lui que ça l’était pour elle. Mais Hotch ne pensait pas du tout comme elle le craignait, toutes ces révélations lui avaient comme ouvert les yeux et il devait faire quelque chose. Alors, il se redressa, sortit du lit et fit le tour pour se retrouver face à la jeune femme. Il posa son doigts sous son menton et lui releva le visage et plongea dans son regard.

-“ Emily, pourquoi ne rien m’avoir dis plus tôt?” demanda-t-il sans ne jamais la quitter des yeux.
-“ Parce que…. J’avais peur,” souffla-t-elle.
-“ Peur de quoi?” S’enquit-il.
-“ Que vous ne ressentiez pas la même chose que moi,” avoua-t-elle.
-“ Et si c’était le cas?” suggéra-t-il. “ Et si moi aussi je ressentais quelque chose pour toi mais que moi aussi j’ai eu peur de te le dire?”
-“ Je… je ne sais pas.”
-“ Et bien c’est le cas Emily, je ressens moi aussi quelque chose pour toi et la seule façon que j’ai eu de tenir tout ce temps loin de toi était d’imaginer que tu allais bien, qu’un jour j’allais te revoir et que je pourrais tout te dire.”
-“ Aaron…”
-“ Mais quand je t’ai retrouvé dans cette forêt, quand j’ai vu dans quel état tu étais, j’ai eu si peur que ce soit trop tard. Mais tu étais en vie, mal en point mais en vie et je ne voulais plus jamais devoir te quitter.”

Il garda le silence un instant, se plongeant dans le regard brillant de larmes retenues de la jeune femme. La main qui se trouvait sous son menton remonta sur sa joue, il la lui caressa un moment avant de s’approcher d’elle, doucement afin de ne pas lui faire peur. Emily le regarda intensément, ne sachant pas quoi faire, parfaitement consciente de ce qu’il allait faire si elle ne l’empêchait pas. Mais elle ne le pouvait pas, elle était comme hypnotisée par cet homme, incapable du moindre geste, du moindre mot. Il était tout ce qu’elle avait toujours voulu, le seul que son cœur avait toujours aimé, du jour où elle l’avait vu pour la première fois. Alors il allait l’embrasser et elle allait le laisser faire.

-“ Arrête-moi si tu ne veux pas,” murmura-t-il.
-“ Ne t’arrête pas,” souffla-t-elle.

Et Hotch supprima l’espace qu’il y avait entre eux, posant ses lèvres sur celles de la jeune femme, comme il avait toujours voulu le faire, comme elle avait toujours voulu qu’il fasse. Des frissons traversèrent le corps d’Emily, de part en part et elle trembla de bien être en passant ses bras autour du cou de Hotch, se serrant contre lui, anéantissant tout espace entre eux. Le baiser fut tendre, doux, captivant. Contrairement à ce qu’elle pensait, le fait de le sentir contre elle, ses mains bougeant sur son corps ainsi, ne la gênait pas. Elle avait eu peur de revoir toutes ces images de ce qui lui était arrivé. Mais la seule image qui lui vint fut celle du visage de Hotch au dessus d’elle le jour où il l’avait retrouvé. Tout ce qui comptait à cet instant c’était lui et rien d’autre, ses lèvres, ses mains, tout son corps contre le sien. Mais bien vite, le besoin d’air se fit sentir et ils se séparèrent, le souffle court. Hotch posa son front contre celui d’Emily, observant la jeune femme qui avait un sourire éclatant.

-“ Ne me quitte plus jamais,” supplia-t-elle.
-“ Jamais,” souffla-t-il en posant un baiser sur le bout de son nez.
-“ Tu me le promets?”
-“ Je peux te jurer de ne jamais plus te laisser seule, quoi qu’il arrive je serais avec toi.”
-“ Je te crois.”
-“ J’espère bien, maintenant dors.”

Emily sourit, se recoucha sur le torse de Hotch qui les fit glisser dans le lit en position allongée. Il resta un moment à observer la jeune femme dormir avant de fermer les yeux et de s’endormir à son tour. Ils avaient encore du chemin à faire, mais ensemble ils s’en sortiraient.

TBC…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carbyna67
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 384
Date de naissance : 23/03/1991
Age : 26
Localisation : Dans les bras de mon Dieu chocolaté miiiiiiam <3
Personnage préféré : Tous, mais légère préférence pour Morgan et Prentiss <3
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mar 21 Fév 2012 - 22:31

Superbe suite bravo applaud Je ne suis pas trop fan de ce shipper mais je trouve ton histoire bien écrite et agréable à lire, du coup je trouve que ça passe bien, très bien même sourit0

Par contre la pauvre Emily, elle a l'air d'en baver dans ton histoire Shocked . Mais je crois qu'on a tous un côté sadique les fans, on adoooore les voir souffrir Twisted Evil , surtout Emily qui d'ordinaire est tellement forte Twisted Evil

J'ai hate de voir vers où tu vas nous enmener, je pense que pour le couple H/P ça a l'air plutôt bien parti d'ailleurs langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystic-Dream
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 781
Date de naissance : 23/05/1993
Age : 24
Localisation : Pourquoi ? Tu me cherches ?
Personnage préféré : Emily Prentiss & Aaron Hotchner
Loisirs : Lire, écrire, les séries TV
Date d'inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mer 22 Fév 2012 - 12:14

Waouuuw ! J'aime, j'aime, j'aime !

Déjà, c'est une suite longue comme je les aime sourit0 . Et puis, waouuw ! C'est super intense. Hotch et Emily qui se déclarent ENFIN leurs sentiments. Que dire de plus à part WAOUUUUW ? langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siahnna
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4433
Date de naissance : 03/11/1992
Age : 24
Localisation : sous la couette avec Derek :p
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : jouer au Scrabble avec Shemar
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mer 22 Fév 2012 - 14:54

j'adore applaud j'attends la suite avec impatience sourit1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mer 22 Fév 2012 - 17:04

Aaaah fini *émoticône aux yeux explosés* ... T'inquiète, cela ne veut pas dire que c'était horrible à lire ! Tout le contraire d'ailleurs. Je ne suis pas fana des ships dans CM mais le H/P (à chaque fois que j'écris ça, je pense à Harry Potter pas vous ? oufouf1 ) est celui qui, disons, "passe le mieux". Au début, quand j'ai lu le OS, je me suis dis "Oula.. de bonnes idées mais alors l'écriture... :bag: " .. mais je t'ai accordé une chance pour la suite. Et j'ai bien fait ! Il y a quelques fautes etc.. mais wouah, un style complètement différent, avec tout plein de détails, de descriptions, tout ce que j'aime. J'adore l'introspection dans la tête des personnages ! :yeah: Et puis, j'adore surtout les tortures physiques et psychologiques.. siffle Je suis donc servie avec ton histoire. sourit0 Donc vite la suite applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Jeu 23 Fév 2012 - 3:00

:love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1: :love1:


Wow c'est magnifique!!! J'adore réellement!!!
Revenir en haut Aller en bas
lilou
Psychopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 5509
Date de naissance : 26/01/1985
Age : 32
Localisation : Sur une plage de L.A. avec Dieu :)
Personnage préféré : !Aaron Hotchner!,Emily Prentiss
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Jeu 23 Fév 2012 - 16:37

Un petit com en passant par ici même si je viens de t'en laisser un ailleur pour te dire que j'adore alors vite vite vite la suite applaud applaud applaud applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Jeu 15 Mar 2012 - 19:13

Je suis vraiment désolée pour cette si longue attente Embarassed
Je viens tout juste de finir d'écrire mon chapitre et j'espère qu'il vous plaira
Bonne lecture study study study


*****

Aller de l'avant


Après avoir passé deux jours en observation, Emily pu enfin rentrer chez elle. Et bien entendu, Hotch était avec elle, ne la quittant pas tout au long de ces deux jours. La jeune femme était heureuse de pouvoir enfin partir d’ici, de pouvoir enfin sortir de cet hôpital. Elle n’en pouvait plus, deux jours ici et elle avait cru devenir folle. Maintenant, elle se trouvait dans la voiture de Hotch, ce dernier au volant, en direction de son appartement. Elle se sentait encore mal d ce qu’elle avait fait, d’avoir fait peur ainsi à ses amis, à Aaron. Elle n’avait jamais eu l’intention de mettre fin à ses jours, elle n’avait jamais voulu mourir. Elle mentirait si elle disait que l’idée ne l’avait jamais traversé, mais elle n’était pas prête à le faire. Elle avait encore tant de choses à vivre, à faire. De plus, elle n’était plus seule, elle avait un homme dans sa vie à présent, même si c’était tout récent.

La jeune femme tourna la tête pour observer l’homme derrière le volant. Il était tout ce dont elle pouvait rêver, doux, tendre, attentionné et il ne la jugeait pas. Aaron Hotchner était la réincarnation de l’homme parfait. Qu’avait-elle fait de si bien dans sa vie pour le mériter? Comment un homme comme lui avait pu tomber sous le charme d’une femme comme elle? C’était une chose qu’elle ne comprenait toujours pas, mais elle ne s’en préoccupait que peu. Tout ce qui importait été d’être avec lui, de faire en sorte qu’il ne prenne pas la fuite lorsqu’il apprendrait tout ce qu’elle avait vécu. Elle savait que ce ne serait pas facile à entendre pour lui, qu’il allait encore plus culpabiliser pour tout ça. Elle aurait voulu lui cacher, mais elle ne pouvait pas faire ça, elle devait le lui dire, aussi difficile que ce soit.

Alors que la voiture s’arrêtait, Emily se redressa dans son siège, défit sa ceinture et s’apprêtait à sortir lorsque la main de Hotch se posa sur son bras. Elle n’osa pas croiser son regard, préférant fixer un point invisible dans la rue. Mais il l’obligea à se tourner vers lui et elle n’eut d’autre choix que de le faire. Elle pu voir l’inquiétude dans son regard, ce qui lui serra le cœur.

-“ Emily, je voudrais que tu me parle de la raison pour laquelle tu n’arrive pas à dormir,” commença-t-il.
-“ Aaron…” souffla-t-elle, signe qu’elle ne voulait pas aborder ce sujet.
-“ Tu ne peux pas garder tout ça pour toi, ça va te détruire.”
-“ Je… pas ici s’il te plait, pas maintenant,” supplia-t-elle.

Aaron vit dans ses yeux à quel point le fait d’aborder ce sujet pouvait lui faire peur, à quel point elle craignait de le faire. Il pouvait voir à quel point elle était tiraillée entre son envie de tout lui dire et sa peur de sa réaction en apprenant la vérité. Il se doutait que ce ne serait pas facile, il avait lu les rapports d’autopsies des autres victimes et il savait ce qu’elles avaient vécu. Il savait qu’Emily n’avait certainement pas pu y échapper, c’était justement ce qu’il craignait. Mais il devait savoir, il en avait besoin, qu’elle le veuille ou non.

-“ Rentrons Emily,” souffla-t-il en relâchant son bras.

Ils sortirent de la voiture, Hotch prenant le sac de la jeune femme avant de faire le tour et de lui entourer la taille pour la guider dans l’immeuble. Ils montèrent dans l’ascenseur, Emily se tenant le plus loin possible de son collègue. Depuis qu’il lui avait dit qu’il ne la quitterait pas, qu’il serait toujours là pour elle. C’était une chose qu’elle voulait de tout son cœur, mais qui l’effrayait à la fois. Elle aimait sentir les mains d’Aaron sur elle, se trouver contre lui, le sentir l’embrasser ou tout simplement la serrer fort contre lui. Mais d’un autre coté, à chaque fois qu’il la touchait, elle ne pouvait empêcher des images de ces semaines de séquestration avec ces hommes, ne pouvait empêcher de ressentir encore une fois les mains de cet homme, celui qui lui avait fait tant de mal. Elle voulait tant oublier tout ça, oublier ce qu’elle avait vécu pour se concentrer sur le présent. Mais c’était une chose qu’elle n’arrivait pas à faire, aussi fort le voulait-elle.

L’ascenseur arriva enfin à l’étage et le couple en sortit, se dirigeant vers la porte de l’appartement. Hotch ouvrit la porte, se décala sur le coté pour laisser entrer Emily et referma une fois qu’il fut à l’intérieur. La jeune femme monta directement à sa chambre, ne prenant même pas la peine de savoir ce que faisait Aaron, ne voulant pas non plus croiser son regard. Elle savait qu’il allait encore lui poser des questions, qu’il allait insister pour savoir. Il faudrait qu’elle lui dise un jour, mais pas tout de suite, pas maintenant. Elle avait encore besoin de temps, peut-être des jours voir des semaines, mais pas maintenant. Elle entra dans sa chambre et s’y enferma à clé, empêchant ainsi son collègue de la rejoindre. Elle se laissa ensuite tomber sur le lit, souffla de soulagement de se trouver chez elle et ferma les yeux. Aussitôt, des images affluèrent devant ses yeux, des images horribles qui lui amenèrent les larmes aux yeux.

Hotch arriva devant la porte, tenta d’entrer mais la trouva verrouillé. Il sentit l’inquiétude monter en lui, la peur qu’Emily ne fasse une bêtise.

-“ Emily ouvre la porte,” appela-t-il.

Rien, pas de réponse. Il tenta de nouveau d’ouvrir, mais n’y parvint pas plus.

-“ Emily s’il te plait ouvre moi,” insista-t-il. “ Ouvre.”

Mais comme rien ne se faisait entendre, il trouva le moyen d’ouvrir lui-même et entra dans la chambre, vide. Emily n’était pas là, son lit était défait fait elle n’y était pas. Il la chercha des yeux et aperçu de la lumière sous la porte de la salle de bain. Il s’en approcha donc, tapa à la porte et attendit qu’Emily l’invite à entrer. Mais tout ce qu’il pu entendre furent les sanglots de la jeune femme et il poussa la porte pour entrer. Il trouva Emily devant le miroir, en sous vêtements, pleurant en voyant son reflet. Il croisa son regard dans la vitre en face et elle baissa la tête, honteuse. Il s’approcha doucement, ne voulant pas lui faire peur, et posa une main sur son épaule et l’autre sous son menton. Il lui releva le visage et croisa un regard larmoyant.

-“ Ça va disparaitre Emily,” tenta-t-il de la rassurer. “ Un jour ce ne sera plus qu’un souvenir.”
-“ Mais je… je veux oublier tout ça, je ne veux plus jamais m’en rappeler.”
-“ Tu ne pourras jamais oublier vraiment, mais ça s’atténuera et tu recommenceras à vivre, comme avant.”
-“ Rien ne sera plus jamais comme avant Aaron.”

Le cœur de Hotch se serra d’avantage en l’entendant parler ainsi, en voyant à quel point c’était difficile pour elle. En voyant toutes les marques sur son corps, pas besoin de mots pour savoir ce qu’elle avait vécu, ce qu’elle avait enduré durant ces longues semaines de captivité. Il aurait tant voulu lui éviter ça, l’empêcher de vivre toutes ces horreurs. Mais c’était fait et il ne pouvait rien y faire. La seule chose à faire pour le moment était de la soutenir, d’être là pour elle et de l’aider à oublier, ne serait-ce qu’un peu pour qu’elle puisse de nouveau vivre sa vie. La honte ne partirait pas comme ça, même si elle n’avait aucune raison d’avoir honte. Mais toutes les femmes qui avaient vécu ça ne pouvait voir les choses autrement, elles pensaient toutes être responsables. Hotch avait suffisamment croisé de femmes victimes de viols pour savoir ce qu’elles pensaient, ce qu’elles ressentaient. Il ne pouvait se mettre à leurs places, il ne pourrait jamais vraiment savoir ce qu’elles avaient dans la tête. Il était un homme, et les hommes ne pouvaient comprendre absolument tout sur les femmes. Mais il aimait Emily, et il serait là pour l’aider à passer au dessus de tout ça, même si cela prendrait du temps.

-“ Emily écoute moi,” murmura-t-il. “ On va s’en sortir ensemble.”
-“ Aaron… je suis… je suis un monstre,” sanglota-t-elle. “ Je suis abimée, souillée et plus jamais personne ne voudra de moi après ce qu’ils m’ont fait.”
-“ Tu te trompe Emily,” rectifia-t-il, “ jamais je ne te repousserais.”
-“ Mais tu as vu mon corps?” S’emporta-t-elle. “ Tu as vu ce que je suis?”
-“ Calme toi Emily, ça ne serre à rien de t’énerver comme ça.”
-“ Mais tu ne semble pas te rendre compte, je suis repoussante, je suis couverte de bleus, de marques, de brûlures. Je ne serais plus jamais celle que j’étais avant.”
-“ Tu peux le redevenir Emily, tu peux être de nouveau cette femme qui fait battre mon cœur, celle de qui je suis tombé amoureux il y a si longtemps.”

Emily sentit de nouvelles larmes couler sur ses joues, des larmes de honte, mais aussi des larmes de bonheur. Jamais aucun homme ne lui avait fait une telle déclaration, jamais on ne lui avait dit de tels mots. Son cœur se gonfla d’amour, une douce chaleur se répandit dans son corps tout entier et elle sourit. Pour la première fois en plusieurs jours, un vrai sourire apparut sur son visage. Elle releva les yeux vers Aaron, se perdit dans ses si beaux yeux et se redressa sur la pointe des pieds. Elle posa son front contre celui de l’homme, son sourire s’accentuant d’avantage et elle fini par poser ses lèvres sur les siennes. Elle inspira profondément, sans jamais se détacher de lui et elle lui entoura le cou de ses bras, se collant contre son corps, appréciant la chaleur se rependant un peu plus en elle.

Hotch ne savait pas s’il devait la laisser faire, s’il ne devait pas plutôt la repousser car il savait qu’elle n’était pas prête. Mais comment prendrait-elle un rejet? Elle venait de faire un grand pas en avant, elle venait de se tourner vers lui, sans qu’il ne demande rien. Il ne pouvait pas lui faire ça, mais il ne pouvait pas non plus la laisser continuer. Elle était encore faible, peut-être pas physiquement, mais psychologiquement. Lorsqu’il sentit les mains de la jeune femme glisser sous sa chemise, se posant sur son torse, lui arrachant un petit gémissement, ce fut comme un déclic. Il rompit le baiser, s’écarta légèrement de la jeune femme dont le regard lui montrait à quel pont elle était blessée. Il posa une main sur sa joue et maintint le contact visuel.

-“ Emily, ne crois pas que je n’en ai pas envie, mais c’est trop tôt,” s’expliqua-t-il, “ tu n’es pas encore prête et tu risquerais de le regretter.”
-“ Je… je suis désolée,” souffla-t-elle en baissant la tête.
-“ Tu n’as pas à être désolée, je sais ce que tu essaie de faire et je te comprends. Mais je ne veux que ton bien et ça… tu le regretteras plus tard et tu m’en voudras de ne pas t’avoir arrêté.”
-“ Je ne sais pas ce que j’ai en ce moment, je ne suis plus moi-même, mais je suis heureuse de t’avoir avec moi. Je ne sais pas ce que je deviendrais sans toi Aaron.”
-“ Quoi qu’il arrive, je serais toujours là,” affirma-t-il en scellant ses mots d’un baiser.”

Hotch se sépara d’Emily, attrapa un peignoir et le posa sur la jeune femme. Il le ferma, sans jamais la quitter des yeux et il l’entraina dans la chambre avec lui. Ils marchèrent jusqu’au lit, s’y installèrent tout les deux et Emily posa sa tête sur le torse d’Aron. Elle inspira la douce odeur de cet homme merveilleux, savoura la chaleur de son corps Peu à peu, ses yeux s’alourdirent et elle fini par s’endormir contre Aaron qui resserra son étreinte autour d’elle.

- oooo -

Emily était dans les bois, elle courait le plus vite possible mais elle n’en pouvait plus. Elle avait soif, elle était fatiguée, elle avait faim, froid. Et peur. Elle savait qu’elle ne s’en sortirait pas, qu’elle était trop faible et qu’elle ne pourrait jamais revoir ses amis, sa famille. La jeune femme ralentit la marche, sa jambe la faisant de plus en plus souffrir, la douleur irradiant dans chaque partie de son corps meurtris qui avait servit de défouloir à tous ces hommes excités, furieux et stupides. Surtout stupides. L’enlever elle était un pari risqué et pourtant ils l’avaient fait, sans prendre en compte les conséquences de leur acte. Il en aurait été de même pour n’importe quelle femme, elle n’était pas au dessus des autres, mais elle était un agent fédéral et de ce fait, toutes les polices du coin devaient être a sa recherche. Du moins l’espérait-elle.
Elle s’adossa à un arbre le temps de reprendre son souffle et de calmer la douleur qui lui amenait des larmes aux yeux, larmes de chagrin mais aussi de peur, de détresse, de honte. Tant de sentiments se bousculaient en elle qu’elle ne savait pas si un jour elle arriverait à les oublier, a chasser tout ces souvenirs monstrueux de sa mémoire.


Emily commença à s’agiter dans son sommeil, la sueur perlant sur son front. Elle était de nouveau là-bas, de nouveau dans cette forêt.


Un bruit non loin d’elle mis en alerte tous ses sens et elle retint sa respiration, la peur qu’ils l’aient retrouvé prenant possession de son esprit. Elle entendit alors des aboiements de chiens. Gentils ou méchants? Amis ou ennemis? Danger ou délivrance?
Ne voulant prendre aucun risque, elle reprit sa course folle à traves les arbres, trébuchant sur des racines, tombant sur des cailloux pointus. Mais rien ne pourrait l’empêcher de continuer, seule la mort pourrait mettre un terme a tout ça.


Son cœur battait la chamade dans sa poitrine, ses bras et ses jambes s’agitaient en tous sens, comme si elle courait vraiment. Elle s’y croyait vraiment, elle se revoyait de nouveau dans ce lieu froid et humide, sombre et effrayant.

Elle chercha encore la force de continuer un peu, se disant qu’elle devait bien approcher de la sortie depuis le temps. Mais elle finit par tomber lourdement sur le sol, sa tête heurtant une branche à ses pieds.
Ses yeux se fermèrent et elle pria pour que, lorsqu’elle les rouvrirait, elle serait loin de ce cauchemar, à l’abri, en sécurité dans les bras de cet homme pour qui elle avait tant luté. La jeune femme entendit des pas se rapprocher d’elle, dangereusement vite. Mais elle n’avait plus la force de se relever, elle abandonnait, elle se laissait aller a la fatigue, avançant vers la mort qui l’attendait les bras ouverts.
C’était la fin, elle allait donc mourir seule dans cette forêt qui avait abritait tout ses malheurs, toutes ses souffrances, toutes ses peines. Elle ne reverrait jamais ses amis, ne les serrerait pas dans ses bras comme elle désirait tant le faire. Mais pire que tout, elle ne le reverrait jamais lui, l’homme pour qui elle s’était tant battu, l’homme pour qui elle avait enduré tant de chose, l’homme qui habitait son cœur depuis de longues années.
Elle regretta alors de ne pas avoir eu le courage de lui parler avant, de lui dire ce qu’elle ressentait au plus profond d’elle. Emily Prentiss ferma les yeux une dernière fois au moment où un homme se penchait au dessus d’elle. Elle ne sentit pas la main se poser délicatement sur sa joue, elle ne sentit pas les larmes venir se perdre sur son visage tuméfiait, elle ne sentit bas deux bras puissant la serrer contre un corps chaud et tremblant de sanglots.


Emily se mit à crier tout en s’agitant. Elle pleura toutes les larmes de son corps, elle pleura et supplia pour qu’on la laisse en paix, pour qu’on la laisse vivre.

- oooo -

Hotch se réveilla en sursaut en sentant Emily s’agiter à coté de lui. Il tourna la tête pour voir son visage couvert de larmes, mais ce qui lui fit le plus mal furent les mots sortant de la bouche de la jeune femme. Elle pleurait son nom, le suppliait de lui venir en aide, de la sauver, d’empêcher qui que ce soit de lui faire du mal. Il ne lui en fallut pas plus pour se jeter sur la jeune femme pour la prendre dans ses bras, lui caressant le visage tendrement. Peu à peu, les sanglots se calmèrent, les larmes séchèrent et Emily parvint à trouver un sommeil plus calme, plus doux. La jeune femme se serra contre lui, enfouissant son visage dans son torse. Hotch attendit un moment avant de se laisser lui aussi tomber dans le sommeil.

Au petit matin, Emily ouvrit les yeux pour trouver Hotch endormit paisiblement sous elle, une main sur sa taille et l’autre dans son dos. Elle referma les yeux, voulant profiter encore un moment de ce calme, surtout après l’horrible cauchemar qu’elle avait fait la nuit passée. Elle se souvenait parfaitement de son cauchemar, ce n’était en réalité qu’un souvenir de sa fuite à travers la forêt. Mais ensuite, une voix et une main se posant sur elle l’avaient calmé et elle avait fini par dériver vers un rêve plus doux, plus tendre. Dans ce rêve, Aaron était là, avec elle, la protégeant de son amour. Jamais elle ne s’était sentit autant en sécurité, aussi bien avec un homme.

Aaron Hotchner était le seul à la comprendre, à savoir ce dont elle avait besoin, à savoir quand elle avait besoin de lui et quand elle avait besoin d’être seule. Et même lorsqu’elle le repoussait, il savait toujours battre en retraire, s’il le fallait vraiment. Hier soir, alors qu’elle ne voulait voir personne, qu’elle voulait cacher sa honte et son corps, il était venu à elle. Il lui avait dit exactement ce qu’elle avait besoin d’entendre et, lorsqu’elle avait voulu aller plus loin, il avait sut l’arrêter. Elle n’était pas prête, elle le savait et lui aussi. N’importe quel homme en aurait profité, mais pas lui. Aaron avait mit de coté son envie d’elle pour ne penser qu’à son bien être. Pour une raison inconnue, elle avait voulu faire l’amour avec lui, se donner à lui, mais il n’avait pas voulu. Il avait comprit ce qu’elle avait voulu faire et ne l’avait pas laissé agir.

L’homme bougea contre elle et Emily releva les yeux vers lui, un grand sourire sur le visage. Aaron posa une main sur sa joue et la caressa avec amour avant de se redresser, faisant rouler la jeune femme sur le lit et se plaça au dessus d’elle. Il prit appuis sur ses avant bras, plongea son regard dans le sien et se pencha sur elle pour un baiser matinal sensuel, amoureux, tendre et doux. Les mains de la jeune femme remontèrent dans son dos, avant de se refermer dans son cou où elle appliqua une légère pression. Hotch tomba alors sur elle, mais Emily ne le laissa pas se relever, lui entourant la taille de ses jambes, le forçant à se coucher complètement sur elle.

-“ Emily,” protesta-t-il entre deux baisers enflammés.
-“ J’aime te sentir sur moi,” se justifia la brunette dans un fin sourire.
-“ Moi aussi Emily, j’aime te sentir sous moi comme ça, mais on ne devrait pas…”
-“ On ne va rien faire,” le rassura-t-elle. “ Je veux juste te sentir sur moi.”

Le couple resta un moment ainsi, s’embrassant, découvrant le corps de l’autre avec les mains jusqu’à ce que finalement, Hotch ne se dégage d’Emily. Il lu dans le regard de la jeune femme des questions, mais il lui sourit pour la rassurer. Elle lui rendit son sourire et se leva, lui attrapant la main pour qu’il se lève avec elle. Emily alla ensuite à la salle de bain pour se préparer tandis que Hotch descendait préparer le petit déjeuner. Elle retira son peignoir, son image se reflétant dans le miroir devant elle. Mais contrairement à la veille, elle ne ressentit pas de honte, du moins, pas autant qu’avant. Ses cicatrices finiraient par s’estomper, et elle pourrait un jour aller mieux.

La jeune femme entra dans la cabine de douche et laissa l’eau chaude couler sur elle, savourant le calme qui se trouvait à présent en elle. Il se passerait encore du temps avant qu’elle n’accepte vraiment son corps, mais elle y parviendrait, parce qu’elle n’était pas seule. Aaron était avec elle, aussi longtemps qu’elle en aurait besoin et bien plus encore. Il lui avait promit, et elle savait qu’il tenait toujours ses promesses. Elle regrettait juste qu’il doive s’éloigner de son fils et de sa vie dans cette entreprise. Le petit garçon avait besoin de son père, il avait déjà tant souffert dans sa vie. Il ne méritait pas d’être séparé de lui, même pour elle, surtout pour elle.

En sortant de la douche, Emily entendit du bruit dans la chambre. Elle attrapa une serviette rapidement, s’enroula dedans et sortit pour trouver Aaron poser une tasse fumante de café sur la table de nuit. Lorsqu’il se tourna, elle vit son regard devenir noire, surement autant que le sien, car il ne portait que son caleçon. Un tas de vêtements se trouvait au pied du lit, il s’apprêtait lui aussi à aller se laver. Elle s’approcha de lui, à petits pas, et ne s’arrêta qu’une fois face à lui, à peine quelques centimètres les séparant. Elle leva la main, la posa sur sa joue et Hotch inclina son visage pour venir embrasser la paume de sa main.


-“ Tu es une sorcière Emily,” souffla-t-il.
-“ Pourquoi?” demanda-t-elle avec un sourire charmeur.
-“ Tu fait de moi ce que tu veux.”
-“ Et qu’est-ce que je veux en ce moment?”
-“ Ça.”

Et il se pencha pour capturer ses lèvres avec passion et amour. Emily lui rendit son baiser en se collant à lui, mais elle savait que s’ils continuaient ainsi, alors ils franchiraient le pas. Ils ne pouvaient pas faire ça maintenant, ni l’un ni l’autre n’était prêt pour ça. Alors, avec toutes les peines du monde, Emily s’écarta de son homme pour poser sa joue contre son torse, sur sa peau nue.

-“ Je t’emmène voir ma psy aujourd’hui, elle pourra t’aider,” murmura Aaron.
-“ Tu resteras avec moi?” S’enquit-elle.
-“ C’est quelque chose que tu dois faire seule,” précisa-t-il.
-“ Mais je voulais que tu viennes avec moi,” elle baissa la tête.
-“ La prochaine fois,” la rassura-t-il. “ Mais aujourd’hui, tu dois le faire seule.”
-“ Tu vas au moins m’accompagner, et m’attendre?”
-“ Aussi longtemps que cela prendra.”

Ils se sourirent. Emily était heureuse, vraiment heureuse. Malgré tout ce qu’elle avait vécu, malgré tout ces horrible moment, elle pouvait croire qu’un jour tout irait mieux car il était là avec elle, Aaron était ici.

-“ Je vais me préparer,” la coupa Hotch dans ses pensées.
-“ Ok, je vais donc m’habiller,” souffla-t-elle en l’embrassant une dernière fois.

Hotch entra dans la salle de bain et Emily le suivit des yeux jusqu’à ce qu’il ferme la porte. Mais qu’avait-elle fait pour avoir un tel homme dans sa vie? Qu’avait-elle fait de si bien pour avoir cette chance? Elle ne le saurait probablement jamais, mais elle profiterait tout de même de ce que la vie lui offrait à cet instant. Aaron Hotchner était un homme bon, un homme juste et il l’aimait elle et personne d’autre. Que pouvait-elle demander de plus? Enfin, il y avait bien une chose qu’elle voulait, une chose importante, mais l’heure n’était pas venue de lui en parler. Dans quelques temps, lorsqu’il serait vraiment prêt à l’entendre, mais ce n’était pas le cas.

La jeune femme se prépara avec soin, refusant de se cacher plus longtemps derrière des vêtements amples, des tas de tissus cachant son corps aux regards des autres. La honte était encore là, dans un coin de son esprit et de son cœur, elle le serait peut-être toujours. Mais aujourd’hui elle voulait vivre sa vie comme elle venait, elle voulait profiter d’être en vie après ce qu’elle avait vécu. Elle avait qu’elle avait été la seule à s’en sortir, que toutes les autres femmes étaient mortes. Elle avait eu une chance incroyable et ne devait pas la gâcher. Elle choisi donc un chemisier bleu ciel, avec un léger col en V, un débardeur vint prendre place en dessous. Elle choisit ensuite un jean noir nuit, pas un de ceux qu’elle portait avant, fin et moulant, mais un plus large, ne dévoilant pas trop son corps. Et pour finir, une paire de bottes noires. Elle se coiffa simplement, ses cheveux lissés lui retombant juste en dessous de ses épaules. Elle s’appliqua ensuite une légère couche d maquillage, afin de cacher ses cernes.

Lorsque Hotch sortit de la salle de bain, il resta sans voix face à la beauté de la jeune femme devant lui. Il ne pensait pas la voir habillée ainsi avant longtemps, il ne pensait pas qu’elle oserait faire ce pas en avant. Mais c’était pourtant le cas, elle avait décidé d’aller de l’avant et il ne pouvait qu’en être heureux. Le chemin allait être long et difficile, pas toujours facile, mais ensemble ils y parviendraient.

TBC…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystic-Dream
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 781
Date de naissance : 23/05/1993
Age : 24
Localisation : Pourquoi ? Tu me cherches ?
Personnage préféré : Emily Prentiss & Aaron Hotchner
Loisirs : Lire, écrire, les séries TV
Date d'inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Lun 19 Mar 2012 - 13:50

L'attente valait le coup ! applaud J'ai beaucoup aimé ce chapitre même si je trouve les nouveaux vêtements d'Emily un peu rapide. En même temps tant mieux. ça veut dire que Hotch est un bon médicament ! xD J'aime toujours autant ta manière d'écrire, très fluide et qui fait passer plein de choses. Merci =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prentimily
Directeur du BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 3019
Date de naissance : 12/06/1989
Age : 28
Localisation : A la BAU !
Personnage préféré : Emily Prentiss - je suis sa fille cachée
Loisirs : Dessin, peinture, écriture et beaucoup d'autre choses !
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mar 20 Mar 2012 - 12:53

Merci pour cette suite ! J'adore ta fiction, j'aime beaucoup la façon dont tu traite la relation entre Hotch et Emily !!
Hate de lire la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris.forumdefan.com
Lady Rose de Versailles
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 343
Date de naissance : 08/05/1914
Age : 103
Localisation : Au XVIII ème siècle
Personnage préféré : Emily et Derek
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Avr 2012 - 0:42

Elle est magnifique ta fanfic, je l'ai également lue sur fanfiction.net. VLS please..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mer 11 Avr 2012 - 11:11

salut à tous coucou1
Je sais que j'ai beaucoup de retard dans ma fic et je suis désolée, mais j'ai été super occupée ces derniers temps.
Je viens juste de déménager, et comme je travaillais en même temps, ça n'a pas été facile.
Ensuite, il y avait le stress de mon RDV à l'hôpital, mais c'est fait et tout va bien, du moins rien de grave, même si je ne sais toujours pas ce que j'ai.
Je voulais donc vous prévenir que je n'oublie pas cette fic, je vais m'y remettre et vous écrire un long chapitre pour me faire pardonner sourit1 , en espérant avoir toujours des lecteurs :prie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiwi°Love°
Élève à Quantico
avatar

Féminin Nombre de messages : 51
Date de naissance : 01/08/1996
Age : 21
Localisation : Somewhere ......
Personnage préféré : Emily Prentiss !!!!!!!!!!!!!!!!
Loisirs : regarder des séries, lire, inventer des histoires et créer des fanart!!
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mer 11 Avr 2012 - 18:26

T'inquiète je suis toujours là moi ! langue
Mais j'attends toujours avec impatience..... faim1 faim1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Mer 11 Avr 2012 - 21:21

Kiwi°Love° a écrit:
T'inquiète je suis toujours là moi ! langue
Mais j'attends toujours avec impatience..... faim1 faim1
Idem :yeah:
Revenir en haut Aller en bas
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 14 Avr 2012 - 10:34

Salut à tous coucou1
Et voici enfin la suite de ma fic, avec beaucoup de retard, je suis désolée Embarassed
J'espère qu'elle vous plaira
Bonne lecture study study study


*****

Première visite


Assise dans le bureau de la psychiatre qu’avait vu Hotch après son agression, celle qui l’avait si bien aidé et Emily n’avait pas encore dit un mot. Elle n’était pas intimidé, elle ne savait juste pas par quoi commencer, quoi dire en premier. Elle avait vécu tant de choses horribles durant sa captivité, tant de choses qu’elle préférait oublier. Mais si elle était là c’était pour en parler, elle savait que cela l’aiderait. Elle regarda autour d’elle, les diplômes sur les murs, les photos de familles sur le bureau, et le dossier ouvert devant elle. Emily savait que ce dossier était le sien, qu’à l’intérieur il y avait également la partie médicale de ce qui lui était arrivé et que le Dr Marty savait absolument tous. Ce qui étonnait la jeune agent était le fait qu’aucune question ne lui avait été encore posée.

Emily se redressa sur sa chaise, croisa les jambes, posa ses mains sur ses genoux et attendit. Elle ne savait toujours pas par quoi commencer, elle se souvenait d’absolument tous, même les pires détails mais elle ne voulait pas les aborder. Elle voulait juste les oublier, elle voulait juste passer à autre chose, reprendre une vie normale, sans cauchemars et sans peurs. Le Dr Marty pouvait l’y aider. La jeune femme prit une profonde inspiration, redressa la tête et se lança. Plus elle aurait parlé, plus tôt elle pourrait retrouver Hotch.

-“ Ils m’ont surprise le matin alors que je sortais de la douche,” commença-t-elle. “ J’étais encor en serviette, je n’avais rien d’autre sur moi et… ils ont posé leurs yeux sur moi, comme si j’étais de la marchandise.”
-“ Qu’avez-vous fait?” Questionna le médecin.
-“ J’ai tenté de me défendre, de prendre mon arme sur ma table de nuit, mais ils étaient trop forts pour moi. Ils m’ont drogué et j’ai vite ressentis un effet d’étourdissement.”

Emily garda le silence un moment, tous les souvenirs revenant avec force comme si elle les vivait de nouveau, comme si elle se trouvait de nouveau dans cette chambre de motel, luttant pour sa sécurité et sa survie.

Emily se trouvait dans les bras d’un homme, un de ceux qui étaient entré dans sa chambre, celui qui lui avait injecté un produit qui la faisait peu à peu sombrer dans l’inconscience. Elle tentait de se battre contre cet effet, elle devait lutter le plus possible, le temps que ses collègues arrivent. Morgan venait toujours la chercher le matin, en générale avant même qu’elle soit totalement prête et elle attendait son arrivée avec impatience. Mais lorsque sa vision floue tomba sur la montre au poigner de l’homme, elle remarqua qu’il était en retard, qu’il n’arriverait pas à temps.

L’autre homme ouvrit la porte de la chambre et celui qui portait Emily sortit, serrant contre lui la jeune femme qui se sentait de plus en plus inutile, de plus en plus étourdie. Elle ne voyait presque plus rien, sa vision était de plus en plus trouble, mais elle put tout de même distinguer une forme au loin, sortant d’une chambre. Elle cligna plusieurs fois pour tenter d’éclaircir sa vision et fixa de nouveau la silhouette. Son cœur s’accéléra en reconnaissant Hotch sortant de sa chambre. Elle tenta de crier, de l’appeler, de lui faire savoir qu’elle avait besoin de lui, mais la seule chose qui sortit de sa bouche fut un gémissement à peine audible.

-“ Hotch….” souffla-t-elle d’une voix à peine audible. “ Aaron.”

Mais il ne pouvait pas l’entendre, elle était trop loin. Elle savait que c’était inutile, qu’il ne pourrait rien faire, mais elle essayait quand même.

Ils arrivèrent devant une camionnette et le second homme ouvrit la porte pour que le premier la dépose dedans. Juste avant qu’elle ne soit enfermée, elle put voir que Hotch avait tourné la tête vers eux, elle put également voir l’expression grave sur son visage mais la porte claqua au moment où il semblait comprendre ce qu’il se passait.

“ Emily,” l’entendit-elle crier au loin.

La jeune femme sentit son cœur bondir dans sa poitrine au son de sa voix. Mais il était trop tard, les effets du calmant la rentèrent incapable de garder les yeux ouvert plus longtemps. Elle savait qu’il n’arriverait pas à temps, elle espérait juste qu’il puisse la retrouver, vite. Puis elle perdit connaissance.

Emily ferma les yeux, une larme coula sur sa joue et elle la chassa d’un revers de la main. Se souvenir de son enlèvement, mais surtout le raconter lui faisait aussi mal que de le vivre la première fois. Elle ne cessait de revoir le visage de Hotch lorsqu’elle avait été emmenée et elle s’était demandée depuis comment il avait vécu tout ça. Elle n’avait jamais abordé le sujet avec lui, et pourtant il avait certainement dû souffrir lui aussi. Elle sentit une main se poser sur sa jambe et elle releva les yeux pour voir le Dr Marty penchée vers elle.

-“ Ça va aller?” lui demanda-t-elle d’une voix douce.
-“ Oui, c’est juste que…” mais elle perdit ses mots.
-“ Je comprends.”

La psychiatre nota quelque chose dans un cahier, ferma le dossier de l’agent Prentiss avant de se lever et d’aller ouvrir la porte. Elle fit un signe de main et Aaron entra dans le cabinet, venant immédiatement s’assoir à coté d’Emily. Il prit sa main, serra ses doigts et la jeune femme lui sourit faiblement. Ils reportèrent tous les deux leur attention vers le Dr Marty et attendirent ce qu’elle avait à dire. Elle croisa ses mains sur le bureau avant de prendre la parole.

-“ Vous avez vécu uns situation traumatisante Emily, mais vous pouvez vous en sortir, avec l’aide de vos proches.”
-“ Je serais là pour elle, aussi longtemps qu’il le faudra,” annonça Hotch.
-“ Mais je pense que vous devriez venir tous les deux à la prochaine séance,” précisa-t-elle. “ Vous avez tous les deux besoin de parler, vous avez tous les deux vécu quelque chose de difficile et vous avez besoin d’en parler. Je pense qu’ensemble, vous pourrez avancer vers la guérison.”

Hotch tourna la tête vers Emily et leurs yeux se croisèrent. Ensemble. Ce mot était important aussi bien pour la jeune femme que pour l’homme. Ensemble. Ils l’étaient à présent et rien ne pourrait changer ça. Ils travailleraient ensemble pour s’en sortir, à deux on est toujours plus fort.

- oooo -

Hotch venait de fermer la porte de l’appartement d’Emily pendant que la brunette montait se changer. Elle avait voulu porter quelque chose de plus léger afin de montrer qu’elle avançait vers la guérison, mais en réalité elle avait été mal à l’aise, elle n’était pas encore prête. Elle sortit de son armoire un long T-shirt de l’académie du FBI, un pantalon de sport et les enfila rapidement. Elle trouva ensuite une large veste qu’elle se mit sur les épaules et resserra ses bras autour d’elle. Elle ne se sentait pas bien, elle se sentait faible et nauséeuse. Elle se mit à frissonner et fut obligée de s’assoir alors qu’un vertige s’emparait d’elle. Ce fut ce moment-là que choisit Hotch pour entrer dans la chambre et il se précipita vers elle, posant une main sur sa joue.

-“ Emily ça ne va pas?” S’inquiéta-t-il.
-“ J’ai froid, j’ai la nausée, la tête qui tourne,” avoua-t-elle.
-“ Tu devrais t’allonger un moment, je vais te préparer une boisson chaude.”

Avec l’aide de Hotch, Emily se coucha dans le lit, remonta la couverture sur elle et ferma les yeux. Elle ne savait pas ce qu’elle avait, elle ne savait pas ce qui n’allait pas chez elle, mais elle se sentait mal, très mal. Sa tête tournait moins, mais elle avait toujours froid, et les nausées ne passaient pas. Elle attendit jusqu’à ce qu’une main se pose sur son épaule et elle rouvrit les yeux pour voir Hotch assis au bord du lit, une tasse fumante à la main.

-“ Tiens, bois ça,” lui dit-il en l’aidant à s’assoir.
-“ Merci,” et elle prit la tasse, la portant à ses lèvres.

Emily but lentement avant de poser la tasse sur la table d nuit et de se recoucher. Elle s’installa confortablement sous la couverture et, alors que Hotch se levait, elle lui attrapa la main. Il se rassit et la fixa dans les yeux, curieux de savoir ce qu’elle voulait. Mais elle ne dit rien, se contenta de le regarder dans les yeux en lui souriant faiblement. Elle se décala un peu, lui faisant comprendre ce qu’elle voulait et il sourit en retirant ses chaussures et en s’installant à coté d’elle dans le lit. Il passa un bras autour de sa taille, la rapprocha de lui, nicha son nez dans ses cheveux et ferma les yeux avant de s’endormir avec la jeune femme contre lui.

Emily ouvrit les yeux, elle regarda autour d’elle, cherchant à savoir où elle se trouvait mais rien. La pièce était sombre et humide, elle avait froid et peur. Elle ne portait toujours que sa serviette de bain, les hommes ne lui avaient rien donné pour s’habiller. Elle resserra ses bras autour de son corps et se mit en position fœtale. En fermant les yeux, elle revit le visage de Hotch, l’inquiétude dans son regard, la peur et elle espéra qu’il la retrouve vite. Elle avait besoin de lui, elle le voulait là avec elle. L’agent avait plus peur que jamais dans sa vie et elle ne voulait qu’une seule chose, sentir les bras de son collègue autour d’elle. Emily revoyait sa discussion d’avec Hotch, elle le revoyait lui expliquer qu’il la protégerait, qu’il empêcherait qu’une chose pareille lui arrive, et pourtant.

La porte de la cave s’ouvrit pour laisser entrer un homme, celui qui l’avait mise dans la voiture, et il s’approcha d’elle. Instinctivement, Emily se recula le plus possible contre le mur, dans le vain espoir que cela la protégerait de lui. Mais que croyait-elle vraiment? Elle se trouva bien bête de son geste, car cela montrait ainsi à son ravisseur qu’elle avait peur, elle ne devait surtout pas lui montrer ses faiblesses, elle devait rester forte quoi qu’il arrive. Alors, se redressant sur son lit de fortune, Emily redressa fièrement la tête, fixa l’homme droit dans les yeux et tenta de cacher sa peur au plus profond d’elle.

L’homme fit un pas de plus, s’arrêta à quelques centimètres de la jeune femme et laissa son regard glisser sur son corps presque nu devant lui. A chaque passage de ses yeux, Emily se sentait comme brulée par ce regard gourmand et pervers, comme s’il la voyait autrement que pour ce qu’elle était, comme s’il ne voyait que le corps dont il pourrait disposer comme il voulait. Il avança encore un peu, se pencha au dessus de la jeune femme, tandis la main en avant et lui effleura la joue en ricanant lourdement dans la pièce. Il sortit une paire de menottes, lui attacha les poignets avec et les fixa ensuite à un anneau se trouvant contre le mur, la laissant totalement à sa merci.

Emily ferma les yeux, tenta de s’imaginer ailleurs, loin de cette cave, loin de cet homme, dans un endroit familier. Elle s’imagina être avec l’équipe, autour de la grande table ronde, discutant d’une affaire quelconque, échangeant des idées. Ainsi perdue dans ses pensées et ses espoirs, elle en oublia presque ce que cet homme lui faisait à cet instant, elle en oublia presque qu’elle ne portait plus sa serviette, que son corps était à présent nu sous les mains de ce monstre qui pouvait en faire ce qu’il voulait. Elle aurait pu se défendre, mais la peur la paralysait complètement. Elle aurait pu le frapper avec ses pieds, lui envoyer un coup bien placé entre les jambes qui l’aurait dissuadé de recommencer avant longtemps, mais elle ne voulait surtout pas ouvrir les yeux et voir son visage au dessus d’elle.

Emily sentit soudain que l’homme s’éloignait d’elle et elle entendit la porte s’ouvrir et se refermer. Elle était toujours nue sur le lit, les mains toujours attachées au dessus de sa tête. Mais elle n’y fit pas attention, pas plus qu’aux frissons qui lui hérissèrent les poiles sur les bras. La seule chose qu’elle ressentait pour le moment était le vide, un vide intense qu’elle ne pourrait combler que lorsqu’elle sortirait d’ici. Lorsqu’elle retrouverait son équipe, sa famille, alors elle redeviendrait elle-même, mais en attendant, elle devait être forte. Elle savait qu’ils viendraient la chercher, que LUI ne la laisserait pas tomber. Elle avait confiance en eux, en lui. Et c’est ainsi que la jeune femme s’endormit.

Emily ouvrit les yeux, regarda autour d’elle pour se retrouver dans sa chambre, dans son lit, dans les bras d’Aaron. Elle avait les larmes aux yeux, le souvenir de sa première défaite face à ses ravisseurs, du début de son calvaire était un vrai supplice. Mais pour une fois, elle ne s’était pas réveillée en hurlant, la présence de son compagnon avec elle l’avait beaucoup aidé. Elle lui attrapa la main et entrelaça leurs doigts tout en se serrant un peu plus contre lui. Elle se tourna pour se retrouver face à l’homme qui dormait toujours profondément et posa un baiser sur le bout de ses lèvres. Elle ferma ensuite les yeux, s’endormant en tentant d’oublier ce terrible cauchemar.

- oooo -

Hotch sentit Emily se serrer un peu plus contre lui, se rendormant. Il l’avait entendu gémir dans son sommeil, il avait entendu les plantes. Il avait voulu la réveiller, la rassurer, mais elle avait fini par se calmer par elle-même et il avait donc gardé les yeux clos. L’agent savait que la jeune femme devait travailler seule sur tout ça, qu’elle devait apprendre à gérer elle-même ses peurs. Il mentirait s’il disait que ça ne lui avait pas fait mal de l’entendre gémir de douleur, de l’entendre pleurer et appeler son nom dans son sommeil. Elle n’avait pas voulu lui dire tout ce qu’elle avait subit, mais il le savait, il avait lu les dossiers des autres victimes. Du moment où il l’avait vu sur le parking du motel, dans les bras de cet homme, lorsqu’il avait croisé son regard. Il avait cru que son cœur allait se briser en se rendant compte de ce qu’il se passait, en se rendant compte qu’il n’arriverait pas à temps pour la sauver. Il avait courut, il avait crié son nom, avait poursuivit la voiture le plus longtemps possible, mais il n’était pas arrivé à la sauver.

Mais maintenant elle était avec lui, dans ses bras et il ne la laisserait jamais plus seule. Il prendrait soin d’elle pour le reste de sa vie si elle le laissait faire, mais il ne s’imposerait pas. Il aimait trop cette femme pour lui imposer quoi que ce soit, il l’aimait trop pour la forcer et la rendre triste. Elle avait déjà bien souffert dans sa vie, peut-être pas toujours physiquement, mais émotionnellement. Il ne voulait plus jamais la voir pleurer, il ne voulait voir que des sourires sur ce si beaux visages.

L’agent tenta de se rendormir, mais dû se rendre à l’évidence qu’il n’y arriverait pas. Il ne pouvait pas non plus se lever, Emily avait besoin de lui, elle avait besoin de sa présence tout comme lui avait besoin d’elle. Il ferma donc les yeux, se concentra sur la respiration d’Emily et fini tout de même, il ne sut par quel miracle, par s’endormir.

- oooo -

Au petit matin, Emily ouvrit les yeux et tomba directement dans ceux d’Aaron. Elle lui sourit et ferma les yeux lorsqu’il lui caressa tendrement la joue. Elle posa la sienne par-dessus et la caressa. Le voir lui sourire au petit matin, le sentir contre elle, tout ça lui faisait vraiment du bien et lui permettait d’oublier tout ses mauvais rêves, l’espace de quelques instant. Elle savait qu’ils reviendraient la nuit prochaine, mais elle savait aussi qu’il serait là pour elle, pour la soutenir, la réconforter. Aaron était vraiment le seul avec qui elle se sentait à l’aise, avec qui elle pouvait être elle-même, sans se cacher derrière un masque.

La jeune femme rouvrit les yeux pour plonger de nouveau son regard dans celui de l’homme. Elle put y voir tout l’amour qu’il avait pour elle, tout le respect qu’il avait pour elle. Jamais il ne la jugeait, il la prenait comme elle était, avec ses qualités et ses défauts. C’était pour ça qu’elle l’aimait tant et c’est cet amour pour lui qui lui avait permit de tenir lors de toutes les tortures que lui avaient infligés ces hommes, durant si longtemps.

-“ Tu as bien dormis?” Questionna Hotch.
-“ J’ai fait un cauchemar,” avoua-t-elle, “ mais tu était là à mon réveil.”
-“ Toujours,” souffla-t-il.

Emily sentit son cœur bondir dans sa poitrine en entendant ce mot, ce simple mot sortit de la bouche de cet homme qui était tout pour elle. Il était son patron, son collègue et elle savait qu’une relation entre eux serait désapprouvée par le bureau, mais elle l’aimait et aucune règle ne pourrait changer ça. Même après ce qu’elle avait vécu, elle le laissait l’approcher, la toucher. Elle en avait besoin pour se sentir de nouveau elle-même, pour ne plus se sentir comme une victime mais comme la femme qu’elle avait toujours été. Ce ne serait pas facile d’oublier, elle savait qu’elle n’y arriverait jamais. Mais elle pouvait enfouir au plus profond d’elle tout ces souvenirs, ne garder que les nouveaux qu’elle se créait avec Aaron Hotchner.

Emily se redressa dans le lit, s’assit et réalisa seulement à cet instant qu’elle ne s’était pas changée pour la nuit et qu’elle portait toujours ses vêtements de la veille. Elle était étonnée d’être parvenue à dormir ainsi, mais encore une fois, les bras d’Aaron était le somnifère le plus puissant qu’il existe. La jeune femme se leva pour aller se changer dans la salle de bain et Aaron se laissa retomber dans le lit, encore fatigué lorsque son téléphone sonna.

-“ Hotchner,” répondit l’homme en décrochant. “ Madame… oui madame c’est exact… aujourd’hui? …. Bien madame.”

Hotch raccrocha, posa le téléphone sur la table de nuit et se mit une main sur le visage. Strauss. Cette femme était décidément contre lui, elle ne pouvait pas comprendre la situation et maintenant elle exigeait qu’il vienne s’expliquer dans son bureau dans la mâtinée. Il ne savait pas pourquoi elle agissait ainsi avec son équipe, un coup elle était gentille, un coup elle était chienne avec eux. Elle en avait après Emily depuis le jour où elle avait refusé de parler contre son équipe, depuis que la jeune agent avait préféré démissionner plutôt que de les trahir.

La porte de la salle de bain s’ouvrit sur une Emily tout à fait réveillée, une serviette dans les mains, le regard inquiet. Elle avait certainement entendu le téléphone et venait maintenant voir ce qu’il se passait. Hotch ne voulait pas qu’elle s’inquiète, alors il se leva et vint à sa rencontre.

-“ Emily, je dois aller voir Strauss aujourd’hui,” commença-t-il, “ elle ne comprend pas ma demande de congés.”
-“ Tu va devoir reprendre le travail?” Elle avait baissé la voix, triste.
-“ Non et je vais le lui faire comprendre,” la rassura-t-il. “ Tu as besoin de moi et je serais là pour toi, qu’elle le veuille ou non.”
-“ Elle ne m’aime pas,” affirma la jeune femme. “ Depuis que j’ai refusé de l’aider à dissoudre l’équipe.”

Le silence se fit dans la chambre l’espace de quelques instants avant qu’elle ne reprenne la parole.

-“ Tu peux retourner travailler Aaron, je peux me débrouiller seule.”
-“ Il en est tout à fait hors de question,” s’opposa l’agent. “ Je refuse que cette femme m’empêche d’être avec toi alors que tu as besoin de moi. Je vais le lui faire comprendre et je vais revenir.”
-“ Je ne veux pas que tu ais des problèmes à cause de moi.”
-“ Ça ne sera pas le cas. Je vais appeler Reid pour qu’il vienne te tenir compagnie.”
-“ Je n’ai pas besoin de baby-sitter tu sais.”
-“ Je sais, mais ça lui fera plaisir de venir, il a besoin de te voir.”
-“ Ok.”

Hotch déposa un baiser sur la joue de la jeune femme avant de prendre son téléphone et d’appeler son collègue. Il lui expliqua la situation, convenue d’une heure et raccrocha. Il sourit à Emily avant de se rendre dans la salle de bain pour se préparer à son tour. Moins d’une heure plus tard, il était prêt à partir, même si le cœur n’y était pas. Il ne voulait pas laisser Emily, il avait peur qu’il ne se passe encore quelque chose en son absence, même s’il savait qu’elle ne ferait rien de grave. Elle ne serait pas seule, mais cela ne voulait pas dire qu’il ne s’inquiétait pas.

Un coup à la porte lui rappela qu’il était l’heure pour lui de partir. Il alla ouvrir à un Reid un peu gêné qui entra dans l’appartement.

-“ Salut Spence,” salua Emily en venant à sa rencontre.
-“ Salut Emily, Hotch,” répondit le jeune homme.
-“ Merci d’être venue Reid,” remercia Hotch. “ Je ne devrais pas en avoir pour longtemps.”
-“ Pas de problèmes, ça me fait plaisir d’être là.”

L’agent se tourna ensuite vers sa compagne, s’approcha d’elle, la prit dans ses bras et l’embrassa sous les yeux encore plus gêné de Reid qui ne savait pas où se mettre.

-“ Je reviens vite,” souffla Aaron contre les lèvres d’Emily.
-“ Ok,” souffla-t-elle en retour.

Puis il partit, laissant les deux autres agents seuls dans l’appartement. Il avait un mauvais pressentiment, comme s’il allait se passer quelque chose de grave en son absence. Il avait confiance en Reid, mais une part de lui ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Une fois dans la rue, il leva une dernière fois la tête vers l’appartement de la jeune femme avant de s’engouffrer dans sa voiture.

TBC…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Rose de Versailles
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 343
Date de naissance : 08/05/1914
Age : 103
Localisation : Au XVIII ème siècle
Personnage préféré : Emily et Derek
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 14 Avr 2012 - 12:12

Merci pour ce chapitre, il est génial comme les autres, j'espère que la Strauss n'obligera pas Aaron à abandonner ses congés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 15 Avr 2012 - 1:36

Dis donc Sweety, serais-tu la fille cachée de Erica Messer ? Non mais c'est quoi ces gnangnans dignent des Feux de l'Amour pas_compris Alors j'ai laissé passer ton intérêt pour le couple chéri :love5: de Stef et Prentiss mais de là à lire des trucs genre :
-“ Tu as bien dormis?” Questionna Hotch.
-“ J’ai fait un cauchemar,” avoua-t-elle, “ mais tu était là à mon réveil.”
-“ Toujours,” souffla-t-il.

Non mais sérieux, c'est limite si je ne vois pas les images et si je me remets à penser à l'autre pas belle moche à couettes, c'est pareil :bad_mood: Va falloir que tu me fasses un autre chapitre digne de MOI sourit2 parce que là, tu files un mauvais coton jeune fille nut

Evidemment, c'est une critique tout à fait justifiée se-marre et pour les personnes qui n'auraient pas d'humour, et ben tant pis... Tant que la principale concernée à les codecs de mes écrits c'est le principal, hein ouais Sweety :calin:

A quand la chuite Rolling Eyes
applaud applaud applaud applaud flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 15 Avr 2012 - 1:42

je vois que la jalousie te ronge ma Steph, je pense que tu aurais beaucoup plus aimé ce passage si tu avais eu la place d'Emily sourit2 , mais non c'est pas toi, en faite, pour l'écrire je me suis imaginée à la place d'Emily sourit_vert
Bon, sinon c'était un chapitre cool pour vous reposer un peu avant la suite qui risque d'être moins drôle Twisted Evil
faut quand même pas oublier que je suis la GRANDE PRETRESSE DU SADISME ET DE LA PERVERTION diablo
la suite aussi vite que possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 15 Avr 2012 - 1:53

Quoi ? Moi, jalouse ? Non quand même pas... parce que je sais que Emily et mon chéri :love5: et ben c'est niet, nada, nothing, woualou yes_1 si bien qu'ils lui ont collé l'autre nouille Suspect Si j'avais sû, j'aurais accepté que Prentiss et mon chéri :love5: soient ensemble ! (NOTE : Effacer ce message avant que ces mots soient contre moi un jour !)

lovely :youpi: Ah ben tant mieux, si tu nous réserve quelque chose de plus diablo parce que moi, les trucs reposants, c'est pas mon truc diablo Tu sais bien que j'aime voir Prentiss souffrir Twisted Evil ........................................................................................................................... j'avoue que ça ne me gênerais pas non plus si mon chéri :love5: tombait d'un tabouret se_marre2
Ok, ben je vais attendre la chuite et m'imaginer... mais je percute affraid tu t'es imaginée à la place d'Emily colere colere colere Donc si... si... si je comprends bien, tu étais au lit avec mon chéri :love5: Non mais alors là, je prends ma voiture et je débarque en Irlande avec mon Pave Lowe, mon ACR, mes grenades fumigènes et mes claymores... ça ne va pas se passer comme tu le souhaites grrrrrrr enerve1 colere colere colere colere colere colere colere colere colere colere colere colere colere colere

Cela dit, j'attends quand même la suite sourit2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 15 Avr 2012 - 2:01

je vais peut-être te faire de la peine et j'hésite même à te le dire Rolling Eyes ... je vais quand même te le dire, pas difficile pour moi de m'imaginer dans les bras de ton chéri puisque je m'y suis trouvée il y a moins d'un an sourit2 et c'était :love1: :love1: :love1: :love1:
Mais pas de souci, j'ai beau adorer Prentiss, j'adore encore plus la faire souffrir Twisted Evil Twisted Evil , je sais je suis pas gentille diablo

Tu veux veniren Irlande? OK, je t'attends , je te nargue même siffle
De toute façon, j'aurais mes chats de garde, nah, et quelques petits trucs en plus, juste au cas où :arme:

Tu sais, je crois qu'on risque de faire peur aux autre lecteurs avec nos message Razz , mais ça me fait du bien de rigoler un peu, surtout qu'en ce moment c'est pas trop la joie, alors flower à toi :calin: merci2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 15 Avr 2012 - 2:16

:boude: :boude: :boude: Pffff je sais que tu lui as sauté dessus l'année dernière... Il me l'a dit au tél : "Oh lala chérie ! Tu sais, je me baladais avec Matt quand tout à coup, une histérique m'a sauté dessus en hurlant des trucs... affraid j'ai eu très peur ma chérie, j'ai hâte que tu me consoles !" D'ailleurs à cause de toi, il ne veut plus venir en France Rolling Eyes Va falloir que je lui demande si tu avais des couettes nut
Ouais vazy, ne te gêne pas. Si tu veux faire du mal à Prentiss, je te donne ma bénédiction angel

Quant aux lecteurs, ils sont habitués à ma personnalité très personnelle et inégalable sourit2 Et puis, s'ils sont choqués ben tant pis pour eux diablo

N'empêche, je tiens à te dire que moi aussi, je serai dans les bras de mon chéri :love5: un jour :love1: :love1: :love1: :love1: Et bien sûr, les mauvaises langues se disent : "Wouah, quelle rêveuse la Stef ! Elle est pathétique, pauvr' fille !" Sauf que moi, je fais tjs en sorte d'arriver à mes fins et je mets tous les moyens de mon côtés pour arriver à mes buts... et pourtant je ne joue pas au foot nut Bon ok, les triplés :cloud: :cloud: :cloud: ce sera pas pour tout de suite car faudra qu'on fasse plus ample connaissance blush :love1: love3 love_4

Et ouais Sweety, on est là pour rire et non pour faire la gueule... enfin, moi j'aime rire et délirer donc je ris et je délire yeahhh :ptdr: loool2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 15 Avr 2012 - 22:19

super ta suite!!

Quelque chose de grave?? ça promet!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stef hotchner gibson
Frank
avatar

Féminin Nombre de messages : 8296
Date de naissance : 30/09/1982
Age : 34
Localisation : Je suis accrochée au cou d'Aaron (je suis sa cravate lol) ou si vous ne me voyez pas, c'est parce que nous sommes sous la douche !
Personnage préféré : Aaron Hotchner, normal, c'est mon chéri !
Loisirs : Parler de mon chéri Aaaaaaaron HOTchner, de notre fiston, de nos futurs triplés et élaborer des plans de meurtres sur Beth aka la pas belle moche à couettes et au bonnet gris pourri !
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 15 Avr 2012 - 22:30

diablo Voui quelque chose de grave à se mettre sous la dent faim1 faim1 faim1 faim1 faim1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/TheStefProdJets
Mystic-Dream
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 781
Date de naissance : 23/05/1993
Age : 24
Localisation : Pourquoi ? Tu me cherches ?
Personnage préféré : Emily Prentiss & Aaron Hotchner
Loisirs : Lire, écrire, les séries TV
Date d'inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Lun 16 Avr 2012 - 13:17

Waouuw ! Super suite ! J'aime bien les réminiscences d'Emily. On va pouvoir en savoir un peu plus sur ce qu'il s'est passé pendant sa captivité. Aaron est toujours aussi adorable et je veux absolument savoir si son pressentiment va se vérifier ! VLS ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   

Revenir en haut Aller en bas
 
OS- Le chemin de la delivrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelle truck pour sous bois, chemin ? slash/e-maxx/e-revo !
» Au détour d'un chemin sur Bréhat
» Chemin de table
» 1675 Pointed Crown Guard, Gilt, Chemin de Fer, et...Chocolat. >>>
» [Benzoni, Juliette] Un aussi long chemin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: