Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OS- Le chemin de la delivrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: OS- Le chemin de la delivrance   Ven 4 Fév 2011 - 2:35

Salut a tous, ceci est mon premier ecris sur la serie Criminal Minds et je dois dire que je ne suis pas super douee. J'espere que ca vous plaira.
Soyez indulgent angel

PS: j'utilise un ordinateur anglais, de ce fait je n'ai pas d'accents et mon correcteur d'orthographe ne repere pas forcement toutes les fautes, je m'en excuse par avance sourit_vert


******************************

Le chemin de la delivrance


La peur, le froid, le vent, la pluie, le silence, les branches des arbres qui se soulevaient au rythme des rafales qui déferlaient autour d’elle. La jeune femme ne savait pas de quel coté aller, ne savait où elle se trouvait exactement mais elle savait qu’elle devait continuer, qu’elle ne devait pas abandonner, des gens l’attendaient quelque part et elle comptait bien les retrouver.
Depuis combien de temps se trouvait-elle ici? Depuis combien de temps n’avait-elle pas vu un visage humain? Depuis combien de temps n’avait pas eu chaud, a manger, a boire, des vêtements propres?
Elle n’avait de réponses pour aucunes de ces questions mais elle n’en avait que faire, la seule chose qui lui importait été de sortir de cette foret lugubre et de pouvoir enfin être libre.
La liberté, un mot qu’elle avait cru durant un certain temps être une chose inaccessible, un rêve, un espoir. Mais aujourd’hui elle se donnait la chance de la toucher, de la voir, de la sentir. Elle avait cessé d’être le jouet qu’elle était devenue et elle avait décidé de redevenir celle qu’elle était avant tout, une femme forte et déterminée qui ne laissait personne faire des choix pour elle.
Alors elle courait a travers ces bois tout cherchant la sortis, seule chance pour elle de ne pas mourir seule ici, de ne pas mourir dans l’ignorance, de ne pas mourir dans l’abandon.
Elle n’était pas de celles qui espèrent seules dans leur coin que quelqu’un viendra a leur secours, elle était de celle qui étaient leur propre secours.

La jeune femme ralentit la marche, sa jambe la faisant de plus en plus souffrir, la douleur irradiant dans chaque partie de son corps meurtris qui avait servit de défouloir à tous ces hommes excités, furieux et stupides. Surtout stupides. L’enlever elle était un pari risqué et pourtant ils l’avaient fait, sans prendre en compte les conséquences de leur acte. Il en aurait été de même pour n’importe quelle femme, elle n’était pas au dessus des autres, mais elle était un agent fédéral et de ce fait, toutes les polices du coin devaient être a sa recherche. Du moins l’espérait-elle.
Elle s’adossa à un arbre le temps de reprendre son souffle et de calmer la douleur qui lui amenait des larmes aux yeux, larmes de chagrin mais aussi de peur, de détresse, de honte. Tant de sentiments se bousculaient en elle qu’elle ne savait pas si un jour elle arriverait à les oublier, a chasser tout ces souvenirs monstrueux de sa mémoire.

Un bruit non loin d’elle mis en alerte tous ses sens et elle retint sa respiration, la peur qu’ils l’aient retrouvé prenant possession de son esprit. Elle entendit alors des aboiements de chiens. Gentils ou méchants? Amis ou ennemis? Danger ou délivrance?
Ne voulant prendre aucun risque, elle reprit sa course folle à traves les arbres, trébuchant sur des racines, tombant sur des cailloux pointus. Mais rien ne pourrait l’empêcher de continuer, seule la mort pourrait mettre un terme a tout ça.

Elle finit par déboucher sur une petite prairie, bordée d’arbres, silencieuse mais tout aussi effrayante que la foret derrière elle. Devait-elle prendre le risque de s’y aventurer et de se mettre ainsi à découvert ou devait-elle la contourner et rallonger ses pas?
Au point où elle en était, ce n’était pas un ou deux kilomètres qui allaient changer grand-chose. Elle décida donc de revenir quelques peu en arrière et de repartir en s’enfonçant un peu plus dans la pénombre de ce bois qui abritait tant d’horreurs.

Bien des heures passèrent encore et le soleil commença à pointer au dessus de sa tête. Elle pouvait voir quelques rayons passer doucement entre les branches des arbres, illuminant le chemin devant elle. La chaleur de la journée lui redonna de l’espoir qu’elle avait peu a peu perdu au fur et a mesure de sa course folle.
S’Était-elle éloignée ou rapprochée de la fin de ce calvaire? Elle n’aurait su le dire, mais elle savait au moins que les chiens n’étaient plus derrière elle. Ils avaient perdu sa trace lorsqu’elle avait traversé le petit ruisseau durant la nuit. Finalement, elle avait pris la bonne décision en contournant la prairie. Mais à présent, son corps ne lui permettait plus d’avancer, il s’affaiblissait de plus en plus et elle se sentait partir.
Elle chercha encore la force de continuer un peu, se disant qu’elle devait bien approcher de la sortie depuis le temps. Mais elle finit par tomber lourdement sur le sol, sa tête heurtant une branche à ses pieds.
Ses yeux se fermèrent et elle pria pour que, lorsqu’elle les rouvrirait, elle serait loin de ce cauchemar, à l’abri, en sécurité dans les bras de cet homme pour qui elle avait tant luté.

La jeune femme entendit des pas se rapprocher d’elle, dangereusement vite. Mais elle n’avait plus la force de se relever, elle abandonnait, elle se laissait aller a la fatigue, avançant vers la mort qui l’attendait les bras ouverts.
C’Était la fin, elle allait donc mourir seule dans cette foret qui avait abritait tout ses malheurs, toutes ses souffrances, toutes ses peines. Elle ne reverrait jamais ses amis, ne les serrerait pas dans ses bras comme elle désirait tant le faire. Mais pire que tout, elle ne le reverrait jamais lui, l’homme pour qui elle s’était tant battu, l’home pour qui elle avait enduré tant de chose, l’homme qui habitait son cœur depuis de longues années.
Elle regretta alors de ne pas avoir eu le courage de lui parler avant, de lui dire ce qu’elle ressentait au plus profond d’elle.
La peur du rejet? La peur des conséquences? Un peu des deux, mais à présent la seule chose qui lui restait était l’image de cet homme gravait au fond de sa mémoire, cette image qui allait l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure.

Emily Prentiss ferma les yeux une dernière fois au moment où un homme se penchait au dessus d’elle. Elle ne sentit pas la main se poser délicatement sur sa joue, elle ne sentit pas les larmes venir se perdre sur son visage tuméfiait, elle ne sentit bas deux bras puissant la serrer contre un corps chaud et tremblant de sanglots. Elle n’entendit pas Aaron Hotchner lui dire a quel point il était désolé.


The End


***************************


Peut-etre ferais-je une fic sur cet OS si vous avez aimer. Dite le moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou
Psychopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 5509
Date de naissance : 26/01/1985
Age : 32
Localisation : Sur une plage de L.A. avec Dieu :)
Personnage préféré : !Aaron Hotchner!,Emily Prentiss
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Ven 4 Fév 2011 - 14:04

je remets un petit commentaire ici parce que j'aime bien!

J'aime bien parce que c'est sur Emily, parce qu'on devine qu'il y a un peu de Hotch et parce que c'est bien écrit.

Voila je sais pas si ça deviendra une fic mais si c'est le cas je la lirais avec plaisir! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Ven 4 Fév 2011 - 14:13

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah je le savais!!!!! *réaction sur le dernier paragraphe*

j'ai adoré, tu décrit bien c'est clair et on a qu'une envi c'est qu'elle s'en sorte! (sadique va)


_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
miloune
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Date de naissance : 12/10/1988
Age : 29
Localisation : Val d'Oise
Personnage préféré : Emily Prentiss et Aaron Hotchner
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: OS   Ven 4 Fév 2011 - 14:43

j'adore (cest sur Emily), tres bien ecrit :-) Very Happy


dommage que ce soit un OS :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Ven 4 Fév 2011 - 17:45

je suis contente que vous ayez aimer sourit_vert
Et puis j'envisage serieusement de faire une fic de cet OS j'attends encore un peu pour me decider scratch
Par contre a savoir que ca risque de prendre un peu de temps avant que je poste la suite car j'ai pas mal de fics en cours et je voudrais les avancer avant de me mettre a celle-ci, ne maitrisant pas parfaitement les personnages, et etant vraiment nulle pour les enquetes Embarassed
Mais je vais faire de mon mieux pour vous plaire :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lutin
Sociopathe
avatar

Féminin Nombre de messages : 4078
Date de naissance : 09/11/1986
Age : 30
Localisation : Paname
Personnage préféré : Reid & Garcia
Loisirs : bidouillages et délirs capilaires
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Ven 4 Fév 2011 - 17:52

pour t'améliorrer dans les enquètes le mieux c'est de regarder plein d'épisode! (oui je sais ça va être une vrai torture! sourit0 )

_________________
*SuperstaR*


Big Up to anthony258 pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.dawanda.com/shop/lutin-atebas-creation
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Ven 4 Fév 2011 - 17:58

pour ca pas de soucis, mon frere et moi on se regarde la serie depuis le debut tous les jours a raison de 4 episodes par jours, minimum nut donc je pense que ca va venir, en plus je me lis tous les soirs des fic CM en anglais avant d'aller dodo_couette , ca aide pas malaussi pour les longues fics avec pleins de details. Et puis ca m'aide un peu aussi pour comprendre l'anglais, c'est plus facile pour moi au boulot sourit0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NTACvic
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1307
Date de naissance : 01/07/1989
Age : 28
Localisation : paris
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Ven 15 Avr 2011 - 17:49

Tres beau OS !

Et vas-y, lance-toi dans une enquete!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 7 Jan 2012 - 2:58

je remonte cet OS car je me suis enfin décidée, oui j'ai mis le temps, mais voilà, j'avais envi d'écrire une fic sur CM et comme je ne trouvais pas comment débuter, je me suis dis que je pouvais reprendre cet OS et en faire une fic Very Happy
mon seul souci, enfin du moins le plus important, c'est l'orthographe, de ce fait je voulais savoir si quelqu'un pourrais me servir de béta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 7 Jan 2012 - 3:56

OUI!!!!!!! yes_1 super_1 youpi_stars

Tu vas écrire une histoire à cet OS, je l'avais lu et je me demandais si il y aura une suite et j'ai ma réponse!!! youpi_stars youpi_stars youpi_stars youpi_stars
Revenir en haut Aller en bas
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 7 Jan 2012 - 4:06

le chapitre 1 ne sera pas en ligne avant quelques jours, mais je vais faire de mon mieux pour ne pas trop vous faire attendre.
Et bien entendu, il y aura du Hotch/Prentiss sourit0
merci de ton enthousiasme Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 7 Jan 2012 - 6:42

Je suis prete à attendre pour lire l'histoire!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 7 Jan 2012 - 11:30

rosalie007 a écrit:
Je suis prete à attendre pour lire l'histoire!! Very Happy


Moi aussi!!!!!!!!!!!!! angel angel angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Jan 2012 - 5:38

J'ai fini d'écrire le chapitre 1 de ce qui était un OS et qui est devenu une fic, mais n'ayant pas de béta, je vous le poste comme ça, en espérant qu'il n'y aura pas trop de fautes.
Bonne lecture study study study



*******

Retour d'enquête


Emily Prentiss venait de rentrer chez elle après plusieurs semaines loin de son appartement. L’équipe avait été appelée pour venir en aide à la police locale d’une petite ville de l’Illinois où un tueur s’en prenait à des femmes, exclusivement des femmes. Il avait été difficile de l’attraper, l’homme étant très intelligent et très prudent. Mais sa plus grande faiblesse avait jouée contre lui et grâce à l’intervention d’Emily en tant qu’appât, l’équipe et la police étaient parvenue à l’appréhender. Mais pas sans mal et la jeune femme avait eu peur qu’ils n’arrivent pas à temps pour lui venir en aide. Elle connaissait bien son équipe, elle avait confiance en eux, mais cela n’avait pas empêché la peur de mourir qui s’était infiltrée en elle au moment où l’homme s’était jeté sur elle après lui avoir administré un calmant sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle avait dés lors perdu tout ses moyens et s’était retrouvée à la place de toutes les autres victimes, dans l’incapacité de faire quoi que ce soit pour se défendre, à la merci d’un psychopathe.

Maintenant, la jeune femme venait de rentrer chez elle et la seule chose qu’elle voulait était de prendre une bonne douche chaude, de boire un verre de vin en regardant une débilité à la télévision. Un programme simple pour un retour d’enquête, mais elle n’avait personne pour lui tenir compagnie donc elle n’avait pas rien de mieux à faire. Elle regrettait parfois son choix de vie, le fait d’être toujours par monts et par vaux, de ne jamais pouvoir rencontrer des gens, des hommes, de ne pas avoir de vie privé. Mais c’était ce qu’elle savait faire de mieux, elle avait passé sa vie ainsi et ne se voyait pas vivre autrement. Elle enviait juste parfois la vie de famille de sa collègue JJ, elle enviait le fait qu’elle ait trouvé un homme qui la comprenne et le fait qu’elle ait un enfant. C’était surement ce qui manquait le plus à la jeune femme, un enfant. Elle adorait les enfants, et lorsqu’elle était petite fille, elle s’imaginait qu’elle aurait une ribambelle de petit Prentiss lui courant dans les jambes. Mais le destin en avait décidé autrement et elle devenue agent du FBI.

Elle déposa son sac dans le salon, jeta sa veste quelque part dans la pièce sans même regarder où elle tombait et monta directement dans sa chambre. Là, elle plongea sa tête dans son armoire à la recherche de quelque chose à se mettre, quelque chose de fin et léger, la température étant un peu trop élevée en ce moment. L’Été avait pointé le bout de son nez, et avec lui la chaleur, la transpiration et l’envi de se plonger dans une piscine, histoire de profiter de la saison. Mais en tant qu’agent du FBI, et qui plus est, d’une équipe aussi importante que la sienne, cette époque de l’année n’était pas propice aux vacances.
Elle dénicha enfin ce qu’elle cherchait, un simple top noir avec un petit short de la même couleur lui arrivant à peine au niveau des cuisses. Elle n’avait rien à cacher, elle était une belle femme, elle le savait et elle vivait seule, donc personne pour lui faire des remarques. Elle se dirigea ensuite vers la salle de bain, se délestant de ses vêtements à chaque pas, les laissant tomber au sol avant de pénétrer dans son sanctuaire.

Elle se plaça devant son miroir, admirant son corps fin et musclé, mais révélant aussi ses cicatrices, résultats de ses nombreuses missions sous couvertures ou autres. Elle passa sa main sur les plus récentes, celles qu’elle avait eu lors de l’arrestation de leur tueur en série, ou bien était-ce pendant sa captivité? Elle ne le savait plus, tout était encore un peu flou dans sa tête. Mais qu’importe, elle avait fait son devoir, elle avait débarrassé la société d’un dangereux criminel et les femmes de la petite ville de… pourraient vivre en paix et c’était tout ce qui comptait pour elle. Et même si elle faisait encore des cauchemars, même si elle ne cessait de voir Tobias Combs partout où elle allait, elle avait fait ce qui devait être fait. Elle espérait juste que tout cela passerait avec le temps, qu’elle finirait par oublier, qu’elle ne garderait plus comme souvenirs que les quelques cicatrices qui venaient s’ajouter à sa collection déjà bien remplie.

Emily entra dans la cabine de douche, alluma l’eau et la laissa couler sur son corps, savourant la douce chaleur qui se répandit en elle, chassant toute trace des semaines passées avec Tobias et ses amis. Elle se passa un gant sur chaque parcelles de son corps, elle frotta encore et encore et encore, mais elle les sentait toujours, elle n’arrivait pas à les chasser. Elle fini par se laisser tomber sur le sol de la douche, pleurant à chaudes larmes, s’entourant les jambes de ses bras, laissant sa tête tomber sur ses genoux. Elle ne su pas combien de temps elle passa ainsi, mais elle s’imagina que cela dura des heures. Peut-être même était-ce le cas, mais elle s’en fichait. Elle sortit tout de même de la douche, se sécha et s’habilla avant de se plonger dans son lit, se recouvrant jusqu’au menton, laissant ses souvenirs revenir la hanter.

Toute l’équipe du BAU venait d’arriver à Odell dans l’Illinois où ils étaient attendus pour venir en aide à la police locale. Un tueur s’en prenait aux femmes de la région, les enlevants dans la rue, au par cet parfois même chez elles. Ils avaient déjà neuf victimes et ne voulaient pas en avoir une de plus, c’est pourquoi ils avaient fait appel à la célèbre équipe de l’agent Aaron Hotchner, connue à travers le pays. Ils avaient prit le jet qui était à leur disposition et étaient vite arrivé sur place, accueillit par l’agent Daniels de la police de Odell.

-“ Agent Daniels? Bonjour, je suis l’agent Jarreau, nous nous sommes parlé au téléphone,” se présenta JJ.
-“ Bonjour, euh… je ne vous voyais pas aussi jeune,” fit remarquer Daniels.
-“ Cela vous dérange-t-il?” lui demanda-t-elle sans s’offusquer de ses paroles.
-“ Pas du tout, du moment que vous connaissez votre travail.”
-“ Je le connais,” le rassura-t-elle. “ Je vous présente mes collègues, les agents Hotchner, Rossi, Morgan, Prentiss et le docteur Reid,” dit-elle en présentant chaque agent l’un après l’autre.
-“ Bonjour messieurs dame, euh si vous voulez bien me suivre je vais vous conduire à votre hôtel afin que vous posiez vos affaires,” proposa Daniels.
-“ Je préférerais qu’on se mette au travail tout de suite,” intervint Hotch, sous les regards un peu déçus de ses collègues.
-“ Comme vous voudrez.”

Daniels monta dans une voiture avec JJ, Rossi et Morgan tandis que Hotch montait dans l’autre voiture mise à leur disposition avec Prentiss et Reid. Ils se dirigèrent directement vers le commissariat ou Daniels leur indiqua le bureau mis à leur disposition afin qu’ils puissent travailler en toute tranquillité. Hotch remercia l’homme et lui et son équipe se mirent au travail, chacun trouvant une tache dans une parfaite organisation. Prentiss et Morgan se chargèrent de mettre en place le système informatique qui les relierait à Penelope Garcia, restait à Washington, Rossi et Hotch éparpillèrent les différents dossiers des victimes sur les tables qu’ils avaient mise ensemble afin d’obtenir un grand bureau et JJ et Reid préparèrent le tableau blanc sur lequel ils disposèrent les photos des victimes et divers documents. Reid commença ensuite à faire des annotations à coté de chaque victime, les noms, les dates de disparitions, les dates de découvertes, tous les points communs entre chaque femme.

Les policiers de l’autre coté de la vitre observaient le travail de cette équipe hors du commun dont-ils avaient tant entendu parler. Ils les savaient très professionnels, bien entrainée, compétents dans leur domaine. Mais ils ne se doutaient pas que chaque membre de cette équipe se complétait avec une telle perfection, comme s’ils pouvaient lire dans la tête des autres et savoir ce qu’ils attendaient exactement d’eux. Chaque agent savait ce qu’il devait faire et le faisait, ne demandant pas aux autres, et le tout dans une parfaite harmonie, une parfaite synchronisation. C’était magique à observer.

Une fois que le bureau fut en place, Hotch demanda à contacter Garcia afin de commencer leur long et fastidieux travail de recherches. Ils avaient un tueur à attraper, il fallait qu’ils sachent ce que les victimes avaient en commun, ce qui faisaient d’elle les cibles parfaites et pas d’autres. Les photos répondaient facilement à cette première question, il suffisait de bien regarder les victimes pour savoir que l’homme, ou les hommes, aimaient les femmes brunes, de préférence avec les yeux marrons, sauf que l’une des neuf victimes, la troisième, avait les yeux vert foncé. Elles étaient si semblable les unes aux autres que cela fit un léger choc aux membres de l’équipes lorsqu’ils se placèrent en face du tableau pour commencer leur étude. Le regard de Hotch se porta même sur Prentiss qui se sentit mal à l’aise l’espace d’un instant. Mais la porte s’ouvrant les sortit de cette situation un peu tendu avec l’arrivée de Daniels.

-“ Désolé de vous déranger maintenant mais…” commença-t-il, ne sachant pas comment annoncer ça.
-“ Que se passe-t-il?” lui demanda Rossi de sa voix paternelle.
-“ Nous venons de retrouver un autre corps à la sortit de la ville,” avoua-t-il.
-“ Déjà?” S’étonna Reid. “ Pour les autres meurtres, il s’est écoulé au moins une semaine entre l’enlèvement et la découverte du corps. Il ne peut s’agir du même homme, ce doit être un imitateur, quoi que…”
-“ Reid,” intervint Hotch.
-“ Pardon,” s’excusa le jeune homme qui reçu une main amicale de la part de JJ.
-“ La différence c’est que cette victime à été enlevée il y a plus de trois mois,” continua Daniels. “ Nous n’avions rien trouvé à l’époque de sa disparition et je me demande encore où elle a pu être retenue tout ce temps et surtout par qui.”
-“ Alors qu’est-ce qui vous fait croire que c’est le même homme?” interrogea Prentiss.
-“ Les blessures,” répondit-il, “ d’après nos collègues, les blessures sont les mêmes que pour nos victimes. Elle s‘appelle Amelia Clark.”
“ Bien,” coupa Hotch, “ Morgan et Rossi allez avec l’inspecteur Daniels sur la scène de crime,” les deux agents acquiescèrent et partirent, puis Hotch se tourna vers les autres, “ Reid et JJ je eux que vous fassiez un maximum de recherches sur Amelia Clark, voyez ce que vous pouvez trouver sur ses liens avec les autres victimes, lieux communs, amis, tout,” les deux autres agents se mirent immédiatement au travail.

L’agent en chef se tourna ensuite vers Prentiss et lui fit signe de le suivre dans une autre pièce, signe qu’il voulait lui parler en privé et elle savait exactement de quoi. Elle savait toujours lorsque Hotch s’inquiétait pour un membre de son équipe, cela se voyait à son comportement. Il était si prévisible et la jeune femme avait apprit à le connaitre après tant d’années à travailler avec lui. Elle ne le profilait pas, ils s’étaient promis de ne jamais le faire entre eux, mais elle était observatrice et depuis qu’il avait été attaqué chez lui par Foyet, il était devenu plus protecteur envers ses collègues. C’est donc avec un sourire un peu crispé qu’elle le suivit et qu’elle entra dans le bureau, le précédent dans la pièce. Une fois qu’il eut fermé la porte derrière eux, il s’approcha d’elle, prenant un air encore plus sérieux que celui qu’il avait toujours, ce qui confirma les craintes de la jeune femme.

-“ Ecoutes Prentiss,” commença-t-il, “ je sais que tu es un bon agent, que tu sais te défendre, mais je voudrais que tu fasses très attention à toi. On ne sait pas qui est, ou sont, le ou les tueurs et je ne voudrais pas que tu sois en danger.”
-“ Hotch ce n’est pas la peine de vous faire du souci pour moi,” tenta de le rassurer la jeune femme, “ et comme vous l’avez dis je sais me défendre. Mais je ferais plus attention, si cela peut vous rassurer.”
-“ Ce n’est pas que pour me rassurer Prentiss, mais je pense aussi aux autres et plus particulièrement à Reid. Tu ne sais pas à quel point cela à été difficile pour lui lorsque nous t’avons fait passer pour morte et je pense que s’il devait t’arriver quelque chose, il ne s’en remettrait pas,” reprit-il, comme pour trouver un prétexte.
-“ Et vous?” lui demanda-t-elle. “ Vous arriveriez à vous en remettre?”

Elle savait qu’elle avait été trop loin avec cette question, elle savait qu’elle ne devait pas se montrer si familière avec son patron, mais elle voulait qu’il cesse de faire passer le bien être de ses collègues avant le sien. Elle savait qu’il n’avouerait jamais se faire du souci personnellement pour eux, mais elle voulait qu’il admette que lui aussi avait peur, que lui aussi avait des sentiments et que ses collègues avaient beaucoup d’importance pour lui. Elle n’aimait pas le voir se retrancher derrière son statut de chef d’équipe, elle voulait qu’il s’ouvre un peu aux autres, qu’il laisse paraitre ses faiblesses, même si elle ne considérait pas l’inquiétude pour ses collègues comme une faiblesse.
Elle baissa les yeux en se rendant compte qu’elle était vraiment allée trop loin, se sentant tout à coup mal à l’aise en sa compagnie. Mais une main sur son épaule lui fit relever la tête, croisant le regard plus que sérieux de son patron, la rassurant un peu sur son insubordination.

-“ Moi non plus je ne m’en remettrais pas si je devais perdre un autre agent,” avoua-t-il.

C’était un demi aveu, mais s’en était un tout de même et cela redonna le sourire à la jeune femme. Il admettait s’inquiéter pour elle et pas seulement pour le moral de l’équipe, mais aussi pour le sien.

-“ Je ferais attention Hotch, il ne m’arrivera rien, et puis je ne serais jamais seule, comptez sur Morgan pour veiller à ça,” sourit-elle.

Si elle avait su ce jour-là que sa promesse ne ferait pas le poids face à leur adversaire, si elle avait su que même le meilleur plan de son équipe avec toutes les protections nécessaires n’auraient rien pu faire pour la protéger. Mais elle ne le savait pas à cette époque et elle en avait payé le prix, un prix élevé qu’elle continuait de payer jour après jour depuis qu’ils l’avaient retrouvé. Elle avait cru mourir, elle ne pensait pas pouvoir un jour revenir chez elle, pouvoir se glisser de nouveau dans son propre lit, en sécurité. Elle s’y trouvait à présent, mais elle n’avait plus cette impression de sécurité, elle pensait encore qu’il allait arriver d’un coin sombre de la pièce, comme la première fois et qu’il allait l’emmener loin d’ici où personne ne pourrait jamais la retrouver, comme il le lui avait promit. Elle fini tout de même par s’endormir, revoyant dans ses cauchemars le visage de Tobias.

- oooo -

Emily se réveilla avec la sensation de ne pas avoir dormit du tout. Elle avait mal dans tous les muscles, sa tête la faisait horriblement souffrir et elle décida de ne pas se lever du tout, préférant rester au lit toute la journée. De toute façon Hotch l’avait mise en congé pour une période indéterminée et elle n’avait donc pas à aller au bureau, elle pouvait donc rester chez elle à ne rien faire, alors pourquoi pas rester au lit. Elle tenta de se replonger dans le sommeil, histoire de rattraper toutes les nuits qu’elle avait en retard, mais elle n’y parvint pas plus en journée que de nuit, c’était devenue impossible. Elle ne savait plus quoi faire pour oublier, pour pouvoir simplement redevenir elle-même, ne plus avoir peur du moindre bruit, ne plus avoir peur du noir, ne plus avoir de tout et de rien. Elle ne se reconnaissait plus, elle n’était plus celle qu’elle avait eu tant de mal à devenir, cette femme forte qui n’a peur de rien. Elle n’était plus l’agent du FBI Emily Prentiss mais simplement Emily Prentiss, la femme, celle qui avait subit l’innommable et qui ne s’en remettait pas.

Au bout de plus de deux heures à tourner et se retourner dans on lit, la jeune femme se décida à se lever, il fallait qu’elle mange un peu, elle ne pouvait pas se laisser mourir de faim comme ça. Elle avait survécue, elle était une battante, la seule à être ressortie vivante des mains de Tobias Combs et de ses amis et elle devait chérir la nouvelle chance qui s’offrait à elle et non pas la détruire, sinon il aurait gagné. Elle ne voulait pas qu’il gagne, elle ne voulait pas que sa vie change à cause d’un psychopathe, elle voulait redevenir celle qu’elle était avant ce drame et elle se donnerait la peine. Et avec cette nouvelle volonté, elle descendit à la cuisine pour se faire quelque chose à manger.

Mais alors qu’elle faisait couler son café dans sa tasse, un coup résonna contre la porte d’entrée et, surprise, elle en laissa tomber la tasse qui se brisa sur le sol et elle se laissa tomber derrière le comptoir de sa cuisine, refermant ses bras sur ses jambes en position de protection, comme la veille dans sa douche. Elle entendit la porte s’ouvrir et quelqu’un pénétrer dans son appartement, mais la flic en elle n’était plus là, seule restait la femme apeurée et elle ne bougea pas, n’émettant aucun son et retenant presque sa respiration dans l’espoir que cela ferait partir son visiteur, qui qu’il soit. Elle commença à se balancer d’avant en arriere, posant ses deux mains sur ses oreilles afin de ne pas entendre les pas qui se rapprochaient de sa position.

Elle sentit une présence juste au dessus d’elle et elle serra encore plus les yeux, espérant au fond d’elle que ce n’était pas lui, qu’il ne l’avait pas retrouvé, qu’elle était sauve chez elle et que personne ne pourrait lui faire de mal. Elle pria au fond d’elle-même pour que tout ce ci ne soit qu’un cauchemar de plus, mais la main qui se posa sur son épaule lui prouva le contraire et elle sursauta, hurlant de peur et pleurant à chaudes larmes.

-“ Laissez-moi, pitié laissez-moi,” supplia-t-elle sans même ouvrir les yeux. “ Je ferais ce que vous voulez mais ne me faite pas de mal, je ne partirais plus mais…”
-“ Prentiss, calme toi, Emily je t’en pris calme toi,” lui demanda la voix de Hotch.

Mais les pleurs et les suppliques de la jeune femme ne cessèrent pas, elle ne semblait pas avoir remarqué qu’il s’agissait de son patron et que ce n’était pas Tobias. Mais elle ne parvenait pas à se calmer et, lorsque Hotch tenta de la prendre dans ses bras pour la rassurer, elle hurla de plus belle, le repoussant brusquement pour partir en courant. Elle monta l’escalier, ne prêtant aucunement attention aux appels de Hotch de la cuisine et alla s’enfermer dans sa chambre. Elle poussa la commode contre la porte de toutes ses forces et alla s’enfermer dans la salle de bain. Si elle avait été en possession de tout ses moyens, elle n’aurait pas choisit la salle de bain, mais elle n’était plus vraiment consciente de ce qu’elle faisait en ce moment.

Elle entendit des coups contre la porte de sa chambre, des suppliques puis elle entendit des jurons avant d’entendre la commode se déplacer sur le sol et la porte s’ouvrit enfin. Les pas se rapprochèrent d’elle, lentement puis la porte de la salle de bain s’ouvrit. Elle ferma de nouveau les yeux et elle sentit encore une fois une main se poser sur son épaule, ainsi qu’elle entendit la voix de Hotch tenter de la rassurer. Et cette fois elle le reconnut et elle se détendit instantanément.


-“ Ça va aller Emily, calme toi,” lui dit-il de nouveau.
-“ Hotch? C’est vous?” Demanda la petite voix de la jeune femme.
-“ C’est moi Emily, tu ne crains rien,” lui assura-t-il.

Et la jeune femme se jeta dans ses bras, pleurant encore et encore, heureuse que ce ne soit que Hotch et honteuse de son comportement. Mais l’agent ne semblait pas s’en soucier, il la serra fort contre lui, passant inlassablement une main dans ses cheveux dans des gestes apaisants. La seule chose qu’il voulait était de la rassurer, de lui montrer qu’elle n’était pas seule, que des gens étaient là pour elle. Mais surtout, s’il était venu c’était pour s’excuser, pour lui demander pardon de ne pas avoir été là pour elle lorsqu’elle en avait eu le plus besoin, de ne pas avoir su la protéger comme il avait promit de le faire.

Emily se calma peu à peu, ses pleurs cessèrent et elle fini par se détacher de Hotch, baissant les yeux de honte. Elle n’osait croiser son regard, elle avait peur de ce qu’il pourrait dire. Elle avait toujours été forte, elle avait toujours été celle sur qui on pouvait se reposer, elle avait toujours su quoi faire pour aider ceux qui en avaient besoin. Mais aujourd’hui c’était elle qui avait besoin d’aide, c’était elle qui avait besoin de quelqu’un sur qui se reposer. Mais elle n’osait pas le demander, elle avait peur de ce que penseraient ses collègues et amis. Que diraient-ils en voyant qu’elle n’était plus celle qu’ils avaient connue? Que diraient-ils en la voyant prendre peur rien que par des coups donné à sa porte? Ils se moqueraient d’elle, tout simplement.

La main de Hotch sur sa joue lui fit relever les yeux et elle croisa son regard inquiet, pas moqueur mais inquiet, vraiment. Il s’inquiétait tant pour elle qu’il était venu la voir, mais pourquoi au juste? Était-ce pour savoir si elle serait de nouveau apte à faire son travail? Était-ce pour l’envoyer voir un psy pour qu’elle parle de ce qu’elle avait vécu durant toutes ces semaines de captivité? Mais elle ne voulait pas en parler, elle voulait juste oublier, ne plus jamais s’en souvenir. Elle avait vécu un enfer et elle ne voulait surtout pas devoir en reparler. Elle savait pourtant qu’elle devrait en parler, qu’elle devrait le faire si elle voulait retrouver son poste un jour.

-“ Parle-moi Emily,” demanda doucement Hotch en plongeant dans les yeux de sa collègue.
-“ Je…”
-“ N’ai pas peur de me parler, je ne me moquerais pas de toi, je suis là pour t’aider.”
“ Je… je fais des cauchemars,” souffla-t-elle. “ Je le vois partout, je… je n’ose plus dormir et j’ai… peur du noir.”
-“ Ça va passer, ne t’inquiète pas,” tenta-t-il de la rassurer. “ Je suis passé par là, crois moi, ça finira par passer.”
-“ Mais quand? Je suis fatiguée Hotch, je n’en peux plus de me méfier de tout.”

Hotch la regarda un moment avant de la prendre dans ses bras et de la serrer fort. Il savait ce qu’elle ressentait, il savait ce que cela faisait de se méfier du moindre bruit, de la moindre ombre. Il savait ce que cela faisait d’avoir peur du noir, de ne plus vouloir sortir de son lit de peur de croiser de nouveau son pire cauchemar. Il était passé par tout ça, alors il voulait l’aider à surmonter tout ça, il voulait l’aider à redevenir celle qu’elle était avant, la Emily qu’il connaissait. Il voulait retrouver la femme forte qu’il avait rencontré presque sept ans plus tôt dans son bureau, cette femme qui n’avait pas sa langue dans sa poche, cette femme qui lui avait fait une forte impression. Mais surtout il voulait retrouver la jeune femme qu’il avait connu au début de sa carrière, cette jeune fille insouciante qui n’avait de cesse de rendre folle sa mère. Il voulait retrouver cette femme et il allait l’aider à ça.

Emily ferma les yeux un moment, sa respiration devenant de plus en plus lente jusqu’à ce qu’elle finisse par s’endormir dans ses bras. Il la prit contre lui, passa une main dans son dos et une autre sous ses genoux puis la porta pour la porter jusqu’à son lit. Il la déposa délicatement tout en prenant soin de ne pas appuyer sur ses blessures encore douloureuses. Il la recouvra de la couverture et s’installa à coté d’elle, refusant de la laisser seule. Il savait qu’elle allait encore faire des cauchemars et il ne voulait pas qu’elle soit seule à ce moment-là. Il aurait voulu que quelqu’un soit là pour lui lorsqu’il se réveillait la nuit en sueur, mais il n’avait eu rien d’autre que la nuit et sa peur. Il ne laisserait pas Prentiss vivre la même chose que lui, il ne la laisserait pas se renfermer comme il l’avait fait.

Il posa sa main sur la tête de la jeune femme, laissant ses doigts glisser dans sa chevelure soyeuse. Il n’avait jamais vraiment fait attention à celle qu’elle était vraiment, pas Prentiss l’agent avec qui il travaillait depuis des années mais Emily, la jeune femme qu’elle était derrière son masque. Il avait toujours cru qu’elle était forte, qu’elle pouvait tout surmonter, mais il devait bien se rendre compte qu’elle n’était pas une sur femme, qu’elle était avant tout une femme qui avait elle aussi ses peurs et ses faiblesses. Elle était comme tout le monde.

Hotch s’installa mieux sur le lit, se glissant lui aussi sous la couverture et il ferma les yeux. Il sentit Emily venir se serrer contre lui, un sourire sur les lèvres. Elle avait besoin de lui et, malgré sa légère gêne, il l’entoura de ses bras, la serrant contre son torse, un sourire naissant aussi sur ses lèvres. Il n’avait pas été là pour elle la première fois, elle avait été seule face à ces monstres, mais pas cette fois. Il serait là lorsqu’elle ferait un cauchemar, il serait là pour la rassurer, il serait là aussi longtemps qu’elle aurait besoin de lui. Mais alors qu’il commençait à s’endormir, son téléphone sonna. Il l’avait laissé en bas dans sa veste, dans le salon et il devait aller répondre. Il essaya de sortir des bras d’Emily, mais elle resserra son étreinte autour de lui, l’empêchant de partir.

-“ Ne me laissez pas,” murmura la jeune femme sans ouvrir les yeux.
-“ Je vais répondre au téléphone et je reviens,” lui dit-il doucement à l’oreille.
-“ Revenez vite.”
-“ C’est promis,” répondit-il en déposant un baiser sur sa joue.

Emily se retourna dans le lit, serrant contre elle l’oreiller sur lequel avait reposé la tête de Hotch quelques instants plus tôt, ce qui le fit sourire. C’était bien une femme comme les autres. Il sortit du lit et quitta la chambre sans faire le moindre bruit, ne voulant pas la réveiller de nouveau. Il descendit au salon, prit son téléphone dans la poche de sa veste et lu le nom de l’appelant: Rossi. Il décrocha, sachant parfaitement ce que voudrait son ami.

-“ Hotchner,” répondit-il.
-“ Aaron, comment va-t-elle?” Lui demanda l’italien.
-“ Aussi bien qu’une personne qui a vécu l’enfer,” souffla-t-il. “ Elle a eu peur lorsque je suis arrivé.”
-“ Et où est-elle maintenant?”
-“ Elle dort. Ecoute, je voudrais que tu aille voir Strauss et que tu lui dise que je ne peux pas venir travailler pendant un certain temps.”
-“ Combien de temps?” S’enquit Rossi.
-“ Je ne sais pas encore, mais je ne peux pas la laisser seule, elle a besoin d’aide et je suis le seul à vraiment la comprendre. Elle a besoin de moi.”
-“ Et tu as besoin d’elle toi aussi,” continua-t-il.
-“ Je ne vois pas ce que tu veux dire,” contra Hotch.
-“ Ne t’inquiète pas, je m’occupe de Strauss, toi prends soin de Prentiss. Fait en sorte qu’elle se remette bien.”
-“ Bon écoute Dave, je dois te laisser, je ne voudrais pas qu’elle se réveille et se retrouve seule.”
-“ Vas-y, je m’occupe de tout ici.”

Hotch raccrocha, mit son téléphone sur silencieux afin de ne plus être dérangé et remonta dans la chambre. Sa petite discussion avec Rossi résonnait encore à ses oreilles, il ne voyait pas ce que son ami avait voulu dire mais il s’en inquiéterait plus tard. Alors qu’il arrivait devant la porte de la chambre, il entendit des pleurs, des suppliques et il ouvrit rapidement la porte et se précipita dans la chambre, arrivant rapidement vers le lit. Emily se débattait dans ses couvertures, pleurant, suppliant de la laisser tranquille. Le cœur de Hotch se serra de la voir ainsi, il ne supportait pas de l’entendre pleurer, il ne supportait pas de voir autant de larme sur ce visage si beau avec un sourire. Il s’installa dans le lit avec elle, tentant de retenir ses bras qui partaient dans tout les sens, lui empoignant les deux mains et l’attirant dans ses bras.

-“ Calme toi Emily, ce n’est qu’un cauchemar,” lui dit-il.
-“ Non… pitié, pas ça, non…” pleurait-elle.
-“ Emily, ouvre les yeux.”
-“ Hotch, aidez moi,” pleura-t-elle encore et encore, ne se réveillant pas pour autant.
-“ Je suis là Emily, ce n’est qu’un mauvais rêve.”

La jeune femme ouvrit alors les yeux, rencontrant le regard de Hotch et se jeta dans ses bras. Elle se maudit à l’instant même pour ça, mais elle avait eu si peur, elle avait eu si mal. Elle l’avait appelé et en ouvrant les yeux il était là. Elle sentit sa main faire de longs vas et vient dans son dos pour l’apaiser et cela fini par faire effet. Elle cessa de pleurer et se recula légèrement, n’osant pas lui faire face, une fois encore.

-“ Je suis désolée Hotch,” souffla-t-elle, honteuse.
-“ Ne t’excuse pas pour ça Emily, ce n’était rien d’autre qu’un cauchemar,” la rassura-t-il.
-“ Je ne sais pas ce qui m’arrive en ce moment, je pleure trop souvent, je n’arrive pas à m’en empêcher.”
-“ C’est normal de faire des cauchemars après ce que tu a vécu, j’en faisais moi aussi. Mais ça passera et je serais là pour t’aider à les supporter.”
-“ Mais Hotch, votre travail?” S’inquiéta-t-elle.
-“ J’ai demandé un repos, je serais présent avec toi aussi longtemps que tu auras besoin de moi. Mais ce qui t’aiderait le mieux serait de voir quelqu’un qui pourrait t’écouter et te conseiller.”
-“ Je… Je ne sais pas si…”
-“ Mais nous en reparlerons plus tard. Pour le moment tu as besoin de dormir,” lui sourit-il en posant une main sur sa joue.
-“ Merci Hotch.”
-“ Appel moi Aaron s’il te plait,” lui demanda-t-il. “ Nous ne sommes pas au bureau et Hotch c’est trop impersonnel.”
-“ Merci… Aaron,” parvint-elle à dire.
-“ Allez, dors maintenant, je reste prés de toi.”

Emily se recoucha sous la couverture, ne quittant pas Hotch des yeux, ayant peur qu’il ne parte. Cela le fit sourire et se recoucha avec elle, lui ouvrant ses bras pour qu’elle vienne se serrer contre lui, ce qu’elle fit avec joie. Ils s’endormirent rapidement dans les bras l’un de l’autre.
Le chemin serait long pour que la jeune femme redevienne celle qu’elle avait toujours été, mais ensemble ils y arriveraient.

TBC…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Jan 2012 - 11:53

merci pour cette suite.

En fait le chapitre 1 se passe après ton OS?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Jan 2012 - 12:56

c'est ça et il y aura des flash back pour savoir comment tout s'est passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Jan 2012 - 12:57

ok! C'était juste pour voir si j'avais tt bien compris!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Jan 2012 - 17:45

Je ne m'attendais pas à ce que la suite arrive aussi vitemais je suis contente

Je dois avouer qu'a quelque reprise tu m'as pleurer.

J'adore ce premier chapitre avec Emily qui est bouleverser et un Aaron protecteur.

J'attend la suite!!! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Jan 2012 - 18:00

contente que ça te plaise, et désolée de t'avoir fait pleurer diablo
pour la suite il va falloir attendre encore un peu, il m'a fallut la nuit pour écrire ce chapitre Sleep
mais je te préviens que tu risque encore de pleurer dans les prochains chapitres Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Dim 8 Jan 2012 - 18:27

Daccord alors je vais attendre et en attendant je vais préparer mes mouchoirs se-marre
Revenir en haut Aller en bas
Mystic-Dream
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 781
Date de naissance : 23/05/1993
Age : 24
Localisation : Pourquoi ? Tu me cherches ?
Personnage préféré : Emily Prentiss & Aaron Hotchner
Loisirs : Lire, écrire, les séries TV
Date d'inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Lun 9 Jan 2012 - 14:50

J'adore le début de cette fic ! Une Emily traumatisée, un Aaron qui vient la consoler et Rossi qui s'occupe de tout pour qu'ils soient tranquille ... trop bien ! :youpi:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carbyna67
Agent rattaché au BAU
avatar

Féminin Nombre de messages : 384
Date de naissance : 23/03/1991
Age : 26
Localisation : Dans les bras de mon Dieu chocolaté miiiiiiam <3
Personnage préféré : Tous, mais légère préférence pour Morgan et Prentiss <3
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Jeu 19 Jan 2012 - 19:03

Je ne m'attendais pas à voir une suite à cette OS, c'est une bonne surprise ! sourit1

J'avais lu ton OS sur ff.net et j'avais déjà beaucoup aimé applaud Je dois dire que la suite est largement à la hauteur, voire plus applaud J'aime beaucoup les longues descriptions que tu fais sur les sentiments et les émotions de Prentiss, on imagine facilement ce qu'elle a pu ressentir quand elle était en captivité pale . J'ai hate de voir comment tu vas mettre l'histoire en place et ce que tu vas nous inventer pour torturer notre Prentiss Twisted Evil Je suis pas totalement adepte du ship H/P mais je ne demande qu'à être étonnée langue

En tout cas, si tu cherches un bêta, je suis pas mal douée en orthographe et en syntaxe... C'est vrai que j'ai pas mal de travail mais je pense arriver à me libérer 1-2h de temps en temps pour relire Very Happy Voila, si ça t'interesse n'hésite pas Wink

Sinon, hate de voir la suite faim1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 21 Jan 2012 - 13:40

Salut à tous, voici enfin la suite de ma fic, avec un peu de retard je sais, mais ma situation ne s'arrange pas du tout et j'ai eu du mal à écrire.
Enfin, du moment que vous avez un chapitre, c'est ce qui compte sourit0

@carbyna67 je te remercie pour ta proposition et je pense qu'à partir du prochain chapitre, tu risque d'avoir du travail en plus langue mais pour celui-ci je préfère le poster maintenant car ça fait bien longtemps que vous attendez la suite.

Je vous souhaite à tous une bonne lecture study study study


*****

Je suis là pour toi


En entrant dans la chambre d’Emily, Hotch se sentit un peu mal à l’aise. Il n’était pas dans ses habitudes de s’investir autant dans les affaires de ses collègues, de prendre autant de soin à s’assurer qu’ils allaient bien. Mais pour Emily c’était autre chose, elle était bien plus qu’une simple collègue et la voir dans une telle souffrance lui faisait mal. Il en était responsable, tout était de sa faute et il voulait se faire pardonner, même s’il savait que ce ne serait pas facile. Emily avait tellement souffert, elle avait vécu tant de choses, seule, sans personne pour lui venir en aide et si longtemps. Il ne savait pas comment elle avait fait pour s’en sortir aussi bien, pour ne pas avoir perdu espoir alors que ces hommes lui faisaient toutes ces choses.

L’agent avança dans la chambre, se rapprochant lentement de la jeune femme qui dormait profondément. De la voir si détendue après cet horrible cauchemar lui faisait du bien, le rassurait. Il savait qu’il lui faudrait du temps avant qu’elle se remette vraiment de ce qu’elle avait vécu, mais il savait que malgré ça, il resterait avec elle. C’était la moindre des choses qu’il puisse faire pour elle. Il s’en voulait encore tant de lui avoir demandé ça, de s’être une fois de plus servit d’elle comme appât. C’était quasiment toujours elle qui avait ce rôle pour la simple et bonne raison qu’elle était belle, attirante et qu’elle savait parfaitement jouer tout les rôles.

La première fois qu’il l’avait vu lorsqu’elle n’était encore qu’une adolescente, il l’avait trouvé magnifique, la plus belle de toutes celles qu’il avait pu voir de sa vie. Il aurait bien voulu tenter quelque chose avec elle à ce moment-là, mais à cette époque il sortait déjà avec Haley et ne voulait en aucun cas la décevoir. De plus, il était ici pour travailler, avec l’ambassadeur Prentiss et il ne se voyait pas se faire surprendre par la mère avec la fille dans les bras. Et puis, plus tard lorsqu’elle était venue travailler pour lui, il l’avait trouvé encore plus belle. Mais une fois encore, il y avait Haley, sa femme et il avait en plus un fils. Il s’était toujours dit que s’il n’avait pas été en couple lors de leur première rencontre, alors il y aurait eu quelque chose entre eux. La façon dont Emily le regardait, la façon dont elle se comportait avec lui. Cette femme avait toujours été présent à ses cotés pour le soutenir sans jamais rien demander en retour. Il était donc à lui maintenant d’en faire autant.

Prenant place de l’autre coté du lit, Hotch s’installa confortablement et sourit lorsqu’Emily vint se lover contre lui. Il lui entoura la taille de son bras, la serrant contre lui, savourant sa présence avec lui. Il espérait tant qu’elle puisse un jour oublier tout ça, qu’elle puisse de nouveau être celle qu’elle avait toujours été. Il faudrait du temps, il faudrait de la patience, mais ensemble ils y arriveraient. Qu’importe le temps que cela durerait, qu’importe si elle le rejetait, il resterait avec elle.

Il se souvint alors de ce jour, celui qui avait changé leurs vies à tous, celui qui avait fait basculer leur quotidien. Tout avait pourtant été prévu, tout était réglé, comme toujours. Mais quelque chose s’était produit, une chose que personne n’avait prévue et tout avait basculé.

Tandis que ses agents étaient partit, Hotch était resté avec Emily. Quelque chose lui faisait peur, il avait un mauvais pressentiment sur cette affaire. Ce n’était pas la première fois que l’un de ses collègues ressemblait aux victimes, mais pour la première fois, il avait peur. Il s’agissait d’Emily, elle était si importante pour lui qu’il ne voulait pas la perdre. Mais il savait qu’il ne pouvait pas la tenir éloignée des scènes de crime, qu’elle devait faire son travail, comme les autres. Elle ne le voudrait jamais de toute façon alors pas besoin d’essayer. Alors pour le moment, la seule chose qu’il pouvait faire était de veiller sur elle, de ne jamais la laisser seule. Ça il pouvait le faire, elle ne verrait rien venir, du moins il l’espérait.

Pendant que les autres étaient tous occupé à ce qu’il leur avait demandé, Prentiss et lui se rendirent chez la famille de la dernière victime, Amelia Clark. Ils allaient encore devoir annoncer la perte d’un proche à une famille et ce n’était jamais une partie de plaisir. Ces agents en avaient l’habitude, c’était quelque chose qu’ils faisaient bien trop souvent à leur gout, mais c’était une part de ce travail qu’ils faisaient tous les jours. Prenant sa veste, Hotch se dirigea vers la porte suivit d’Emily. Cette petite discussion entre eux leur avait fait du bien, ils avaient évoqué des sentiments qu’ils gardaient pour eux depuis bien trop longtemps, mais sans trop en dire. Mais cela avait suffit à leur faire du bien et les rassurer.

Le trajet se fit dans le silence, chacun tentant de trouver en eux les mots pour annoncer cette terrible nouvelle à cette famille qui vivait toujours dans l’espoir de revoir Amelia. Chaque famille gardait toujours de l’espoir tant que le corps n’avait pas été retrouvé et ils allaient briser cet espoir. Ce fut donc avec peine qu’ils sortirent de la voiture en arrivant chez la famille Clark. Ils virent une petite fille jouer devant la maison avec sa poupée, souriant en la faisant marcher devant elle. Emily fut attendrit par cette image et s’en voulu de sa venue. Mais elle devait le faire, elle n’avait pas le choix, qu’elle le veuille ou non.

Hotch sentit son trouble et posa une main sur son bras, la sortant de ses pensées.

-“ Ça va aller?” lui demanda-t-il.
-“ Je crois que oui,” souffla Emily, la tête toujours basse.
-“ Emily regarde moi,” redemanda Hotch en tournant la tête de la jeune femme.
-“ Hotch…” tenta-t-elle de se défaire.
-“ Je sais que tu n’aime pas cette partie du travail, je ne l’aime pas non plus. Mais nous devons le faire, ils attendent depuis longtemps déjà.”
-“ Je sais, mais ça me fait tant de peine pour cette petite fille,” avoua-t-elle en posant de nouveau ses yeux sur l’enfant. “ Bon, allons-y.”

Emily sourit à son patron et avancèrent jusqu’à l’entrée où ils furent accueillit par un homme d’une quarantaine d’années, le visage souriant, mais on pouvait voir ce petit voile de tristesse au fond de son regard. Ce voile allait encore s’agrandir lorsqu’il apprendrait pour sa femme et les agents le savaient. L’homme les invita à entrer et Hotch et Prentiss le suivirent dans le salon. La discussion dura quelques minutes et au bout d’un moment, on pu entendre les pleurs de l’homme face à la mauvaise nouvelle.

- oooo -

De retour au bureau, Emily s’enferma dans les toilettes des dames. Elle ne se sentait pas bien, le souvenir de cet homme pleurant toutes les larmes de son corps, de cette petite fille si souriante qui avait perdue son si beau sourire en apprenant la mort de sa mère, celle qu’elle attendait avec impatience. Cela avait été bien plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé et elle avait du mal à s’en remettre, mais c’était son travail et elle le savait. Parfois elle se disait que ce travail n’était pas fait pour elle, que de voir tout ces morts, tout ces gens triste, toutes ces larmes. Elle avait bien du mal à supporter tout ça et son humeur s’en ressentait parfois, comme aujourd’hui. Les autres étaient en train de faire le profil du tueur avec la police locale, et personne ne lui avait posé de questions lorsqu’elle s’était absentée. Ils la comprenaient tous et personne ne la jugeait.

Un petit coup à la porte la sortie de ses larmes et le visage de JJ apparut derrière la porte. La jeune femme entra et vint tout de suite prendre Emily dans ses bras, la serrant fort contre elle, comprenant ce qu’elle ressentait. Hotch se tenait un peu plus loin, inquiet pour elle, ne supportant pas de voir les larmes sur son si beau visage. Il n’osa pas approcher plus, mais il était assez prés pour entendre parler les deux femmes. Cela lui fit encore plus mal car il avait quelque chose d’important à lui demander, une chose qu’elle seule pouvait faire, même si ça ne lui plaisait pas.

Il attendit que JJ reparte avant d’aller voir sa collègue. Les autres étaient déjà repartit à l’hôtel, il ne restait plus qu’eux à présent. JJ partit à son tour et Hotch rejoignit Emily. Elle tenta de cacher ses larmes, mais il les vit tout de même et la prit à son tour dans ses bras, à la grande surprise de la jeune femme, mais elle répondit à son étreinte, fermant les yeux et enfouissant son visage dans son torse.

-“ J’ai quelque chose à te dire Emily,” commença-t-il, “ je te jure que je ne le voulais pas, mais tu es la seule qui correspond au profil des victimes et nous devons l’attraper avant qu’il ne tu encore.”
-“ Je sais Hotch, il faut le faire et je le ferais.”
-“ Mais ne t’inquiète pas, nous serons tous avec toi, tu ne seras pas seule.”
-“ Je sais ça aussi Hotch et j’ai confiance en vous,” avoua-t-elle. “ Je sais que vous serez là, que les autres seront là et que je ne crains rien. Ce ne sera pas la premier fois que je fais ça.”
-“ Bien, rentrons à l’hôtel.”

Hotch se réveilla en sentant Emily gesticuler à coté de lui, murmurant des mots, les larmes commençant à couler sur ses joues. Comme plus tôt dans la soirée, il tenta de la réveiller, de la faire sortir de ce cauchemar qu’il savait horrible. Il s’en voulait de ce choix qu’il avait fait, de ce choix qu’il avait imposé à Emily. A présent c’était elle qui en payait le prix et jamais il ne pourrait se le pardonner. Lentement, avec des gestes tendres, il passa sa main dans le dos de la jeune femme, lui soufflant des mots réconfortants, mais rien n’y fit. Bien au contraire, elle s’agita encore plus, gémissant plus fort, tremblant encore plus. Hotch ne savait plus quoi faire, il ne savait pas comment la calmer, et cela lui brisait le cœur.

Son cœur se serra un peu plus en l’entendant l’appeler dans son sommeil, le suppliant de venir la chercher, de la sauver. Sa tête tournait et retournait dans tout les sens, elle agitait les bras et les jambes, le frappant sans le vouloir, mais il encaissait tout les coups en silence, il le faisait pour elle.

-“ Emily ouvre les yeux,” lui demanda-t-il encore. “ Je t’en pris ouvre les yeux, fais le pour moi.”
-“ Hotch, où êtes vous?” Pleura Emily, “ J’ai besoin de vous Hotch… Aaron…”
-“ Emily je suis là,” pleura-t-il à son tour, “ ouvre les yeux Emily.”
-“ AARON!!!!” hurla-t-elle en se redressant vivement dans le lit.

Emily ouvrit les yeux, affolée, tentant de se défaire des bras de l’agent qui la tenait encore par les poignets pour qu’elle ne se blesse pas. Mais lorsqu’elle tourna la tête vers lui, elle le reconnu et se jeta aussitôt dans ses bras, le serrant fort contre elle, l’entourant de ses bras, enfouissant son visage dans son torse, comme elle l’avait fait la veille de son enlèvement. Elle pleura, encore et encore, son cauchemar encore bien présent dans sa tête avant de finir par se calmer. Mais elle resta dans ses bras, elle y était si bien, elle s’y sentait en sécurité. La main qui passait dans son dos lui donnait des frissons, lui rappelant parfois les mains de ces hommes sur elle. Mais elle se rappelait aussitôt qu’il s’agissait de Hotch, de l’homme pour qui battait son cœur, celui qui l’avait retrouvé, celui qui lui avait sauvé la vie.

Elle releva la tête vers lui et, voyant les larmes sur ses joues, elle y passa la main, les chassant tendrement. Elle lui caressa la joue avec amour, fermant les yeux pour savourer la douceur de sa peau. Elle profitait de lui, elle le savait, elle profitait de sa bonté, de sa gentillesse, mais elle n’arrivait pas à s’en vouloir. Elle sentit la main qui se trouvait dans son dos remonter vers son cou et elle frissonna. La main s’arrêta aussitôt et elle ouvrit les yeux, se sentant coupable de le faire souffrir.

-“ Je suis désolée Aaron… tellement désolée.”
-“ Non Emily, c’est moi qui le suis. Je m’en veux de t’avoir envoyé là-bas, je m’en veux de ne pas avoir été là pour toi, de ne pas avoir su te protéger.”
-“ Mais vous m’avez sauvé la vie, vous m’avez ramené chez moi.”
-“ Peut-être oui, mais tu as vécu… ils t’ont…”
-“ Je finirais par l’oublier, vous l’avez dis vous-même.”
-“ Mais ça ne changera pas ce qui t’ai arrivé. Je m’en voudrais toute ma vie, jamais je pourrais me le pardonner.”
-“ Aaron…”
-“ Pourras-tu un jour me pardonner?”
-“ Non.”

Le visage de Hotch se durcit à ces mots. Il s’en doutait un peu, s’il ne parvenait pas à se pardonner pour ça, alors comment le pourrait-elle? C’était trop difficile pour elle et il la comprenait, bien que ça lui fasse mal. Il tenta de s’éloigner d’elle, mais Emily resserra son étreinte, l’obligeant ainsi à rester avec elle.

“ Vous n’avez pas compris Aaron, je ne peux pas vous pardonner car il n’y a rien à pardonner. Vous ne saviez pas qu’il profiterait du soir, qu’il viendrait directement dans ma chambre. Vous ne pouviez pas prévoir ses actions. Mais vous avez été là dans la forêt, alors que je croyais que j’allais mourir, vous m’avez prise dans vos bras et j’ai su que j’allais vivre, grâce à vous.”

Il ne savait que dire, il ne savait que faire. Emily venait de lui assurer ne pas lui en vouloir, qu’au contraire il lui avait sauvé la vie. Peut-être oui, mais combien de temps lui avait-il fallut pour ça, combien de temps avait-elle souffert en l’attendant? Qu’avait-elle enduré exactement pendant tout ce temps? Il en avait déjà une idée, rien que de lire les rapports d’autopsies des autres victimes lui laissait savoir ce qu’elle avait subit et c’est-ce qui lui faisait le plus de mal. Il n’avait pas su être là au bon moment et, même si elle était de retour à présent, elle en resterait à jamais traumatisée. Il avait été trop loin cette fois, beaucoup trop loin et il commençait à se demander s’il pourrait encore faire ce travail après ça.

Il se dégagea quand même des bras d’Emily et se leva du lit, faisant les cents pas devant le regard troublé et triste de la jeune femme. Mais loin de vouloir la rejeter, il voulait surtout réfléchir à tout ça. Seulement Emily interpréta mal ses intentions et se leva à son tour, partant se refugier dans la salle de bain qu’elle ferma à clé derrière elle. Hotch l’entendit pleurer à travers la porte et se traita mentalement d’idiot pour sa réaction un peu vive. Il n’avait jamais voulu lui faire encore plus de peine, il n’avait jamais voulu la blesser d’avantage. Il fallait qu’il fasse quelque chose pour elle, qu’il s’explique.

Hotch tapa à la porte, suppliant Emily de lui ouvrir, mais elle resta silencieuse à ses demandes et il pouvait l’entendre pleurer un peu plus. Il tapa ainsi plusieurs fois, mais n’obtint rien de plus. Il décida donc de lui laisser du temps un peu seule et descendit au salon. Il avait lui aussi besoin de se changer les idées et il avait besoin d’un verre. Ça ne lui plaisait pas trop de fouiller dans les placards de sa collègue, mais il devait se calmer, alors tant pis.

- oooo -

Dans la salle de bain, Emily avait cessé de pleurer et se tenait à présent debout face au miroir au dessus du lavabo. Elle s’en voulait, oh oui elle s’en voulait. Si elle avait été plus professionnelle alors tout ceci ne serait pas arrivé. Si elle avait su garder pour elle ses sentiments, si elle n’avait pas été aussi distraite, alors elle n’aurait jamais été enlevée et aujourd’hui elle n’aurait pas honte d’elle-même. Rien n’effacerait ce qu’elle avait subit, rien n’effacerait cette sensation de mains sur elle, le souffle de cet homme dans son cou, sur son visage, ses mains lui caressant le corps, lui retirant ses vêtements alors qu’elle ne pouvait même pas se défendre.

Soudain, dans le miroir, apparut le visage de cet homme, de celui qui lui avait fait ça. Il était là, derrière elle, une main sur sa hanche et l’autre lui caressant la joue. Elle pouvait sentir son corps se presser contre le sien, son pied lui écartant les jambes et elle ne pouvait rien faire, elle était pétrifiée. La peur reprit le dessus sur elle, la peur et la honte.

-“ Tu es à moi Emily,” lui susurra-t-il à l’oreille.
-“ Non,” souffla-t-elle alors que les larmes coulaient de nouveau.
-“ Tu sera toujours à moi.”
-“ Non… vous n’êtes pas là, vous n’êtes pas là,” pleura-t-elle.

Mais elle se souvint alors qu’il n’était pas là, qu’il ne pouvait pas être là, c’était un simple rêve, encore. Elle frappa violemment le miroir qui se brisa sur le coup, répandant des morceaux de verre partout dans le lavabo et sur le sol. Elle se laissa ensuite tomber sur le sol, tremblant comme une feuille et ne réagit même pas lorsque la porte s’ouvrit avec fracas et que Hotch entra dans la pièce.

Il se jeta au sol et se pencha vers elle, remarquant alors le sang qui coulait de son bras et des morceaux de verres encore incrustés dans sa peau. Elle se balançait d’avant en arriere, murmurant sans cesse ‘vous n’êtes pas là’, encore et encore. Elle n’était plus ici, elle n’était plus chez elle mais coincée dans son esprit, coincée dans son cauchemar.
Il devait faire quelque chose pour elle, il ne pouvait pas la laisser comme ça, mais il allait avoir besoin d’aide, seul il n’y arriverait pas.

Hotch attrapa une serviette qu’il plaça autour du bras d’Emily pour arrêter le sang et la porta jusqu’au lit, comme plus tôt dans la soirée. Il l’installa sous les couvertures et s’apprêtait à partir chercher son téléphone pour appeler Rossi lorsque la main de la jeune femme se posa sur la sienne.

-“ Aaron, je suis désolée, mais je vous en pris, ne me laissez pas,” le supplia-t-elle.
-“ Je ne pars nulle part,” lui répondit-il en serrant sa main dans la sienne.
-“ Je ne veux pas… aller à l’hôpital. S’il vous plait, revenez prés de moi.”

Bien qu’il sache qu’elle avait besoin de l’aide d’un professionnel, son cœur lui criait de rester avec elle et de ne pas la laisser partir, de ne pas la faire enfermer. Il savait que c’était le mieux pour elle, qu’il ne pourrait rien pour vraiment l’aider à se sortir de là, mais il ne pouvait pas lui faire ça. Ce serait comme l’abandonner une seconde fois, il ne pouvait pas lui faire subir ça de nouveau.

-“ Je ne te laisse pas Emily,” murmura-t-il en reprenant sa place dans le lit, “ je ne te laisserais plus jamais.”

Il attendit un moment qu’elle s’installe contre lui, il savait qu’elle le ferait, elle avait trop besoin de lui, de sa présence pour se sentir bien. Il reprit ensuite la parole.

“ Je ne voulais pas te fuir, ni te faire de la peine. Je m’en voulais et j’avais besoin de réfléchir. Je suis désolé si tu as cru que je te rejetait car ce n’était pas le cas.”

Il sentit Emily se raidir contre lui alors que sa main avait involontairement glissé sur la peau mise à nue par son T-shirt. Il la retira rapidement, ne voulant pas la mettre mal à l’aise et posa ses yeux sur son visage. Elle avait de nouveau les yeux fermés, les poings serrés et la mâchoire crispée. Il mourrait d’envi de la toucher, de l’embrasser, de lui faire l’amour comme aucun homme ne l’avait fait pour elle. Mais il savait aussi qu’il devait attendre qu’elle aille mieux, qu’elle oublis un peu les derniers événements.

Emily s’en voulait encore, un sentiment qu’elle avait bien trop souvent en ce moment. Elle se reprochait de ne pouvoir offrir à Hotch ce qu’il voulait, car elle le savait, il avait envi d’elle. Et il n’était pas vraiment surprenant qu’elle aussi ait envi de lui. Mais elle ne pouvait pas, pas maintenant, pas tout de suite, pas alors qu’elle se détestait encore tant. Il fallait qu’elle passe au dessus de tout ça avant, qu’elle réapprenne à aimer son corps avant de laisser quelqu’un l’aimer. Elle voulait laisser du temps à ses cicatrices pour qu’elles disparaissent assez. Elle voulait être de nouveau elle-même avant de pouvoir se laisser aller dans les bras d’un homme, dans les bras de Hotch.

Mais pour qu’il comprenne qu’elle le voulait au moins autant que lui, elle se redressa un peu, se plaçant à hauteur de son visage, et se pencha vers lui pour poser ses lèvres à la commissure des siennes. Ce fut plus léger qu’une caresse, plus furtif que le battement d’ailes d’un papillon, mais cela suffit à l’agent pour se sentir bien, pour se sentir aimé. Que ce soit pour Hotch comme pour Emily. Ce simple effleurement de lèvres leurs laissait savoir que tout ne serait pas toujours aussi noir, qu’un jour ou l’autre, ils auraient eux aussi la chance de vivre quelque chose. Mais il leur fallait de la patience et ils la trouveraient l’un avec l’autre.

Finalement, les deux agents s’endormir l’un contre l’autre et le reste de la nuit se passa sans cauchemars, sans peur, sans cris. Emily se serra tant à Hotch qu’au réveil, ce dernier se trouvait sous la brunette qui avait posé sa tête sur son torse et dont les bras l’encerclaient amoureusement. De son coté il n’était pas en reste. Il avait une main dans le dos de la jeune femme, de nouveau sous son T-shirt, et la seconde sur sa cuisse. A les voir ainsi, on aurait dit un couple heureux, mais si on regardait mieux, on pouvait encore voir les traces de larmes sur les joues de la jeune femme, ainsi que sa main encore enveloppée dans la serviette.

Hotch hésita à se lever, mais il avait une grande envi d’aller aux toilettes et il savait qu’il ne pourrait pas se retenir longtemps, il l’avait déjà fait toute la nuit. Curieux comme ce genre d’envi arrivaient toujours au plus mauvais moment. Mais tant pis pour lui, tant pis pour la sublime femme dans ses bras, il devait vraiment se lever. Alors doucement, avec des gestes lents et calculés, il se dégagea des bras d’Emily et alla à la salle de bain. Il n’y resta pas très longtemps, juste le temps de se satisfaire, puis il en ressortit pour découvrir la jeune femme tranquillement installée à la place qu’il occupait avant de se lever. Il sourit, attendrit et décida qu’il était temps de préparer le petit déjeuner. Emily avait besoin de manger, et lui aussi. Ensuite, il devrait l’emmener à l’hôpital pour son bras, et il devrait également trouver un médecin pour l’aider psychologiquement, elle en avait besoin et il ne fallait pas attendre.

Il s’activait donc ainsi en pensant à la jeune femme lorsque l’objet de ses rêves arriva dans la cuisine et se pencha prés de lui pour voir ce qu’il faisait. Il sursauta légèrement, ce qui la fit sourire, puis il reprit son travail, avec l’aide de sa collègue cette fois. Ils s’installèrent ensuite au comptoir de la cuisine.

-“ Emily je dois te parler,” commença Hotch.
-“ Je vous écoute.”
-“ Voilà, j’ai pensé qu’il serait bien que je t’emmène chez le médecin qui s’est occupe de moi après Foyet,” expliqua-t-il. “ C’est un bon médecin et je suis certain que vous vous entendrez bien.”
-“ Vous… vous ne voulez plus m’aider c’est ça?” Souffla Emily en baissant la tête.
-“ Quoi? Mais bien sur que si,” affirma l’agent, “ je veux juste demander de l’aide extérieur, ça ne peut que te faire du bien et t’aidera bien plus vite que moi seul.”

Hotch se rapprocha de la jeune femme qui ne bougea pas et garda le silence. Elle se sentait si stupide de lui avoir demandé de l’aider, si stupide de ne pas être capable d’agir normalement, d’avoir peur de tout, de pleurer sans cesse. Elle n’était plus elle-même et elle avait honte de ce qu’elle était devenue. Et suite à la proposition de Hotch, il devait lui aussi avoir du mal à la supporter, alors il faisait appel à une autre personne. Elle aurait du s’en douter, elle allait une nouvelle fois se retrouver seule. Pourtant, la main qui passa autour de sa taille et celle qui se posa sous son menton, avec une telle douceur, lui firent changer d’avis. Hotch l’obligea à lui faire face, avec toute la douceur qu’elle lui soupçonnait sans jamais l’avoir vu. Il lui caressa la joue avec tendresse avant de se pencher vers elle et de poser ses lèvres sur …. Son front. Emily ne laissa pourtant rien paraitre de sa déception et bien au contraire, elle se serra contre lui, posant sa tête sur son torse.

-“ Je t’ai dis que je ne te laisserais pas Emily, je veux juste que tu vois un professionnel, il pourra t’aider mieux que moi et je viendrais avec toi si tu veux.”
-“ Vous feriez ça? Pour moi? Pourquoi Aaron?”

La question de la jeune femme laissa l’agent au dépourvu, sans voix, incapable de trouver les bons mots pour lui dire la vraie raison de sa présence. Il le voulait, oh ça oui il le voulait, mais il ne voulait pas profiter de la vulnérabilité de son amie, il voulait attendre qu’elle soit de nouveau elle-même. Alors, avec toute la peine du monde, il trouva d’autres mots, des mots qui sonnèrent faux à sa bouche et qui firent un peu mal à Emily, elle ne pouvait pas lui cacher, mais elle n’en dit rien.

-“ Parce que tu es mon amie Emily et que les amis sont là pour ça.”

Il se traita d’idiot et de lâche au moment où les mots franchirent ses lèvres. Oui Emily était son amie, depuis de très longues années maintenant, mais au fil du temps, elle était devenue plus pour lui, elle était devenue indispensable à sa vie. Mais était-elle prête à l’entendre? Ce n’était pas certain et il ne voulait pas la brusquer dans quoi que ce soit. Mais il finirait par lui dire, il ne pourrait pas garder ça pour lui éternellement, il en souffrirait trop. Il décida donc de changer de conversation avant de céder à son envi de lui dire la vérité et de l’embrasser.

-“ Il va aussi falloir aller faire quelques courses, tu n’as pas grand-chose à manger ici.”
-“ Je sais,” répondit-elle en se dégageant de Hotch et en reprenant son petit déjeuner.

La journée allait être longue, très longue.

TBC…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Sam 21 Jan 2012 - 16:01

Je trouve cette suite très belle et je suis très contente de la tournure des évènements!

J'ai hâte de pouvoir lire la suite!

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mystic-Dream
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 781
Date de naissance : 23/05/1993
Age : 24
Localisation : Pourquoi ? Tu me cherches ?
Personnage préféré : Emily Prentiss & Aaron Hotchner
Loisirs : Lire, écrire, les séries TV
Date d'inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   Lun 23 Jan 2012 - 23:00

J'aime beaucoup cette suite ! Emily chez un psy, ça peut être intéressant. Et Aaron qui défonce la porte de la salle de bain parce qu'il est inquiet ... Cet homme est parfait, je l'ai toujours dis ! xD youpi_stars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OS- Le chemin de la delivrance   

Revenir en haut Aller en bas
 
OS- Le chemin de la delivrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelle truck pour sous bois, chemin ? slash/e-maxx/e-revo !
» Au détour d'un chemin sur Bréhat
» Chemin de table
» 1675 Pointed Crown Guard, Gilt, Chemin de Fer, et...Chocolat. >>>
» [Benzoni, Juliette] Un aussi long chemin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: