Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [One-shot/CSI:NY] Trop Jeune pour Toi by Lagentillefan

Aller en bas 
AuteurMessage
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: [One-shot/CSI:NY] Trop Jeune pour Toi by Lagentillefan   Mar 9 Nov 2010 - 6:16

Et hop,un autre one-shot/songfic!!
Chanson utilisée: "Stella" de Najouah Belyzel
Bonne lecture!!

Disclaimer:Le bla-bla habituel...Pas à moi,à CBS,et patati et patata
_____________________________________________________________________

TROP JEUNE POUR TOI



Stella…Quand j’appris que tu avais une liaison, mon cœur s’étreignit atrocement. Mais la douleur n’était pas encore trop intense car personne ne savait qui était ton mystérieux compagnon. Mais quand il nous fut enfin connu, me le rendant bien réel, la souffrance brisa mon cœur en mille morceaux, comme s’il était fait de verre. Et malgré ça, j’ai su rester fort face à toi, continuant nos petits échanges humoristiques et nos badinages. Mais la souffrance était là, dure et cruelle mais bien réelle, au fond de moi, de mon âme. Mais j’étais le seul responsable…J’aurais déjà dû avancer mes pions mais je me considérais comme un enfant immature et capricieux qui voulait juste avoir ce que l’autre avait obtenu…Je pensais être jaloux. Mais d’une jalousie infantile et stupide. Je me trompais lourdement…
En effet, quand je voyais ton visage rayonnant lorsqu’il t’envoyait un présent magnifique ou que tu nous parlais très sobrement de lui mais avec une telle tendresse presque timide, mon âme pleurait, mon cœur saignait et un nuage sombre semblait trôner au-dessus de ma tête. Mais qui étais-je pour t’empêcher de le fréquenter ? Personne. Juste un collègue bien jeune, un ami peut-être, mais un homme qui ne te méritait pas…Jusqu’au jour où…
Quand j’ai entendu l’opératrice mentionner ton adresse pour un crime, que des coups de feu avaient été entendus et qu’un officier de police était impliqué, mon sang se glaça dans mes veines et je craignis immédiatement le pire. Je n’ai pas hésité lorsque j’ai défoncé ta porte et je t’ai cherchée partout du regard, espérant ne pas trouver ton cadavre. Et ce fut lui que je découvris…Cet homme en qui tu avais donné ta confiance et qu’il avait trahie. Et si tu ne l’avais pas fait avant, je l’aurais tué de mes propres mains…
Et à ce moment-là, je commençai à mieux comprendre les choses…

Tu as le droit d’allumer tous les regards
D’embrasser le hasard, consumé dans un couloir
Et j’accepte l’aventure
Qui te construit en rupture

Puis il y eut la mort d’Aiden et ensuite la bombe…Et, lors de mon réveil, tout s’éclaira. Je ne devais plus rester un spectateur passif. Je devais avancer, cesser de tergiverser, de réfléchir et donc de souffrir. La vie était bien trop courte…
C’est lors d’une vérification que je me suis décidé à me lancer. Nous devions voir la portée d’un micro. Et lorsque tu m’as demandé de parler, j’ai dit la seule chose à laquelle je pensais depuis des années : « Je vous aime, Stella ». J’ai clairement entendu à travers l’écouteur de mon portable un bruit sourd. Quelque chose était tombé mais quoi ? Un vase ? Un petit meuble ? Ou toi ? Après un moment qui m’avait paru être une éternité, tu parlas enfin…

« P…Pardon ? fut d’abord tes premières paroles.
_ Je vous aime Stella, répétai-je, mais cette fois-ci dans mon téléphone.
_ Je…Non, impossible…
_ Pourquoi ? te demandai-je, surpris.
_ Vous êtes jeune. Vous serez mieux avec…
_ Je ne veux que vous, Stella. Je suis déjà à vous… » te dis-je avec une grande douceur.

Je m’attendais à être rejeté. Comment une femme comme toi pourrait aimer un homme tel que moi ? Mais je fus heureusement surpris…
Tu es venue jusqu’à moi, oubliant l’enquête, et tu t’es blottie contre moi, agrippant ma veste avec force. Et tu ne cessais de répéter, pleurant et émue : « Merci, Don. » Et avant que je ne puisse ajouter le moindre mot, tu m’embrassas avec tendresse, glissant tes doigts délicats dans mes cheveux. Tu m’acceptais. Et tu savais que jamais je ne te blesserai…Mais je sentais malgré tout une hésitation de ta part. Et je savais pourquoi…

Mais Stella reste avec moi
Je connais tes blessures
Bien mieux que toi
Tu n’es pas malade crois-moi
Mais je vais te soigner tu verras Stella
Même si les autres que tu vois disent ça
Que tu es plus folle que moi Stella

Tu craignais les critiques. L’histoire avec Frankie t’avait fragilisée et tu avais peur de ce que les autres pouvaient penser de toi. Ma jeunesse te faisait peur d’une certaine manière. Et le fait que tu t’impliquais émotionnellement avec un autre homme, et qui plus est un collègue, aussi rapidement t’effrayait. Bien des fois, tu m’as lancé des paroles blessantes, me reprochant ma jeunesse et mon inexpérience de la réalité de la vie. Mais presque immédiatement, tu regrettais tes paroles. Je connaissais la vie. Je connaissais ta vie. Je te connaissais. Et je savais que c’était la peur qui te dirigeait lors de ces moments-là. Tout ce qu’il fallait que je fasse, c’était être patient…Cette frayeur disparaîtrait avec du temps et de la compréhension…

Tu as le droit de te conduire comme ça
De masquer tes faux pas, s’ils te ramènent tous vers moi
Et j’accepte ton allure
Sans un mot au pied du mur

Mais, bien malgré moi, cela s’aggrava. Certains étaient cruels avec toi, t’accusant de m’utiliser comme substitut, jouant de ma jeunesse et de ma naïveté. Et ces paroles mesquines te touchaient au plus profond de toi, accroissant tes doutes. Et pourtant, à ta grande surprise, je suis resté à tes côtés, patient et protecteur, te défendant de tous ces détracteurs. Mais j’étais aussi très triste…Tu semblais avoir perdu ta force et ta détermination…Mais je comptais bien te les ramener !

Mais Stella reste avec moi
Je connais tes blessures
Bien mieux que toi
Tu n’es pas malade crois-moi
Mais je vais te soigner tu verras Stella
Même si les autres disent que tu es plus folle que moi Stella

Mais le doute était bien ancré en toi. Et tu commenças à t’interroger sur la teneur de mes sentiments envers toi…Mais aussi des tiens…Et sans mot dire, j’encaissais, je résistais. Je t’aimais trop pour te perdre…Et cela, tu ne semblais pas le voir, le comprendre. Tu avais peur de m’offrir ton cœur…
Je décidai donc de réagir. C’était un jour d’été. Un jour comme un autre à New York. Je t’attendais pour notre dernier rendez-vous et, lors de ton arrivée, je vis les regards mauvais qu’ils te lançaient…et les regards moqueurs qu’ils me lançaient…Alors, avant que tu n’atteignes mon bureau, je fonçai droit vers toi et t’embrassai langoureusement. C’était un baiser sauvage et érotique, un baiser amoureux et tendre, un baiser où tous mes sentiments pour toi t’étaient offerts. Mais c’était aussi un message pour les autres : ils n’approuvaient pas ? Très bien. Mais ils ne changeraient pas mes sentiments, ni mon attitude. Je t’appartenais et un jour, tu serais mienne…Je ne savais pas encore quand exactement, mais je pouvais attendre…

Je te suis à genoux qu’importent les coups
Que tu donneras Ô ma Stella
Les autres on s’en fout ceux qui parlent de nous
Et qui rient de moi Ô ma Stella, Stella, Stella

Et ce jour arriva enfin. Tu es venue chez moi à trois heures du matin pour te rassurer, vérifier si tu pouvais me faire confiance. Et quand tu vis mon sourire ravi malgré l’heure, tu savais…
Tu te jetas dans mes bras et t’excusas avec effusion de tout ce que tu m’avais dit, de tes doutes, de tes peurs. Et moi, je te réconfortai avec tendresse, te pardonnant chaque mauvais moment. Tu n’étais pas fautive…Tu étais juste perdue…
Et, sans que je ne m’y attende, nous avancions vers une nouvelle étape de notre relation : tu t’offrais à moi, totalement confiante. La plus belle preuve d’amour que tu pouvais me donner…

Stella reste avec moi
J’ai pansé tes blessures
Rien que pour toi
Tu n’es pas malade crois-moi
Mais je vais te soigner tu verras Stella
Et s’il faut mourir d’un combat
Je me bats pour toi
Tu es l’âme sœur que je n’ai pas Ô Stella Ô Stella
Stella Ô Stella

Comme je l’avais rêvé des milliers de fois, nous nous trouvions enfin. Nos corps, nos cœurs et nos âmes se lièrent et notre Amour explosa en un magnifique feu d’artifice. Et mon unique souhait fut enfin exaucé. La prononciation de ces doux mots : « Je t’aime, Don. »
Maintenant, tu ne craignais plus rien et tu retrouvas ta combativité. Et moi, je reconnaissais la vraie Stella. Mon âme sœur…


FIN


_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [One-shot/CSI:NY] Trop Jeune pour Toi by Lagentillefan   Mar 9 Nov 2010 - 18:51

La chanson est très appropriée sourit0 ! Sinon, j'aime bien l'histoire, c'est vrai que compte tenu de la différence d'âge, beaucoup pourraient avoir des doutes concernant leurs sentiments (surtout qu'en principe quand l'homme est le plus jeune, les gens le voit d'un plus mauvais oeil encore, en tous cas assez souvent) mais malgré tout, ils résistent et Stella finit par réaliser que leur histoire est solide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [One-shot/CSI:NY] Trop Jeune pour Toi by Lagentillefan   Mer 10 Nov 2010 - 5:10

Merciiiiiiii Claire pour ton gentil com!! merci2
Et hop,m'en vais poster un autre one-shot!!

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [One-shot/CSI:NY] Trop Jeune pour Toi by Lagentillefan   

Revenir en haut Aller en bas
 
[One-shot/CSI:NY] Trop Jeune pour Toi by Lagentillefan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Off topic :: Vos autres créations :: Fanfics-
Sauter vers: