Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Dim 25 Juil 2010 - 3:50

Voilà une nouvelle fic!!Avec deux ships!J'espère qu'elle vous plaira Wink

Disclaimer:Rien à moi,tout à CBS.Sauf les méchants,les victimes et les témoins.Et cette histoire bien sûr! lol!
_________________________________________________

COUP DE FOUDRE A RETARDEMENT


Prologue

Fête, musique, danses, masques et cotillons. Excellent moyen d’occuper sa soirée…Surtout quand on fait parti du gratin, n’est-ce pas ? Mais toi, tu ne le mérites pas…

1- Le bal masqué

L’immense salle de réception du Plazza Hotel était vraiment parfaite pour cette occasion : le dernier bal de la police. Et cette année, les organisateurs avaient voulu être originaux : tous les invités devaient venir en tenue de soirée et être masqués. Et au douzième coup de minuit…Bas les masques !
Le jeune lieutenant Donald Flack Jr se trouvait présentement au buffet, un verre de champagne à la main, et ne cessait de soupirer. Qu’est-ce qu’il faisait là ? C’était vraiment pour faire plaisir à son père, le célèbre et prestigieux capitaine Donald Flack, qu’il avait accepté de venir pour le remplacer. Le paternel était pris par une enquête de grande envergure…Levant les yeux, le jeune détective se rappela des paroles de son géniteur : «Un Flack se doit d’être là. Ça a toujours été le cas et ce n’est pas maintenant que ça va changer. Notre lignée est honorable et prestigieuse dans la police et il faut que cela continue. A toi de prendre le relais. Et montre-toi digne de ton héritage. » Très joli tout ça, mais fort ennuyeux. Flack était un homme de terrain et d’action, pas un de ces pingouins pompeux imbus de lui-même…Enfin, il avait plus de prestance que beaucoup d’entre eux en y regardant de plus près…
Don portait un magnifique costume d’un beau noir profond, une cravate de la même couleur et une chemise d’un joli blanc. Son masque était de la même couleur que son costume, faisant ainsi ressortir et accentuant le bleu incroyable de ses yeux, et lui cachait la moitié supérieure de son visage. Et avec ses cheveux noirs de jais, cela lui donnait une aura mystérieuse et ténébreuse. Cela pouvait paraître tout simple mais ça lui donnait pourtant un charisme étonnant.
Flack soupira une nouvelle fois. Vraiment, cette soirée était barbante. Il avait plusieurs fois tenté de se mêler à des conversations ici et là mais leurs sujets le dépassait : femmes et enfants (il n’en avait pas alors que pouvait-il bien raconter ?) , sports (mais manifestement hockey, baseball et basket-ball ne faisaient pas parti de leur vocabulaire) , voiture (il avait pour le moment un salaire trop faible pour rêver d’une Ferrari) , politique (il y en avait déjà suffisamment à la télévision et il devait de plus en plus souvent jongler avec dans son métier lors d’affaires touchant des personnalités importantes) et boulot. Et le travail, Don en avait. Beaucoup. Mais la plupart des invités avait un beau palmarès ou une longue expérience alors que lui, à peine âgé de 28 ans, faisait un peu pâle figure…Il faut dire aussi qu’il ne cherchait pas vraiment la gloire mais la vérité et la justice… Ce qui l’éloignait encore plus de ces gens.
En y réfléchissant, le détective était sans doute le plus jeune des convives…A part peut-être certaines de leurs cavalières. Certains avaient ramené des jeunes femmes d’à peine 25 ans…Histoire de plastronner sans doute…
Flack était venu seul. En effet, ça lui avait semblait parfaitement inutile de s’encombrer d’une cavalière de dernière minute parce que un, il faisait juste acte de présence, et deux, il ne comptait pas s’attarder. Il devait tenir jusqu’à minuit, point.
Nouveau soupir. Vraiment cette soirée n’avait aucun intérêt…Quand quelque chose attira le regard du détective…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Dim 25 Juil 2010 - 10:46

sourit0 Mdr pour ce pauvre Flack, qui fait acte de présence, j'adore le moment où tu décris son état d'esprit (avec les voitures et son salaire toujours trop faible pour acheter une Ferrari, son opinion sur la politique) ça décrit bien le personnage au niveau moral mais aussi sa tendance à l'ironie et sa complète opposition avec les personnes présentes !

C'est plutôt amusant, j'ai hâte de voir ce qu'il a remarqué et qui n'est pas normal ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Lun 26 Juil 2010 - 2:50

Merci Claire pour ton com!! :calin:
Allez zou,chapitre suivant!
_________________________________________

2- Arrestation

Les deux jeunes experts Danny Messer et Lindsay Monroe, accompagnés de la détective Kaile Maka, devaient procéder à une arrestation chez Macy’s. La soirée était fort avancée mais heureusement, l’immense galerie n’avait pas encore fermé ses portes et leur coupable y travaillait très tard. Et maintenant qu’ils avaient toutes les preuves qu’il leur fallait, leur homme était cuit.
En voyant l’expression admirative de Lindsay face à tout ce qu’elle voyait dans le célèbre magasin, Danny ne put s’empêcher de sourire. Elle était vraiment l’incarnation de l’innocence, la jeune fille qui débarquait de sa campagne_ ici, le Montana, et le jeune expert trouvait ça…très mignon. Mais bon, il était vrai que le Macy’s était impressionnant…

Danny (malicieux) : Si tu veux, je te ferai faire le tour complet, Montana.
Lindsay (distraitement) : Oui, merci… (se tournant soudain vers lui, contrariée) Pardon ? Je peux y aller toute seule !
Danny (haussant un sourcil) : Ce n’était qu’une proposition…
Lindsay : Pour te moquer de moi. Encore une fois…

Et avant que Danny ne puisse protester, la jeune femme rejoignit Kaile dans un accès de mauvaise humeur.

Danny (murmurant) : Mais c’est pas vrai ! Qu’est-ce que j’ai fait encore ?

Soupirant, il suivit les deux jeunes policières. Il aurait vraiment dû faire comme Sheldon Hawkes…Prendre quelques vacances. L’ancien légiste devait s’éclater à San Diego…
L’arrestation fut rapide. Le coupable avait bien tenté de s’enfuir mais un grand magasin, avec tous ses rayons et ses divers présentoirs en tant qu’obstacles, ne permettait vraiment pas une fuite facile. Kaile l’avait saisi fortement par le bras dans un carrefour de rayons et l’avait ensuite plaqué au sol pour le menotter.
La détective se dirigea vers la sortie avec son prisonnier, suivie de Danny, quand ce dernier se rendit compte que Lindsay traînait. Il se tourna et lui sembla que la jeune experte semblait chercher quelque chose. Craignant un peu pour ses abattis, Danny la rejoignit donc prudemment.

Danny (gentiment) : Montana ? Un problème ?
Lindsay (s’empourprant, gênée) : Je…Heu…Les toilettes… ?

Danny ne put s’empêcher de la trouver adorable…Et comique aussi. Une vraie gamine. Mais le jeune expert se retint de rire : inutile de la mettre plus en colère contre lui qu’elle ne l’était déjà.

Danny (lui posant une main sur l’épaule, la guidant) : Viens, c’est par-là.

Le jeune expert l’entendit murmurer un vague « merci » et finit par l’attendre devant la porte des toilettes. Quelques instants après, Lindsay sortit et les deux experts se dirigèrent vers la sortie de la galerie quand toutes les lumières s’éteignirent soudain, les plongeant tous deux dans l’obscurité la plus totale.
Lindsay se serra convulsivement contre Danny, inquiète. Qu’est-ce qui se passait ?

Danny (ayant une vague idée de la raison de cette extinction des feux, criant) : Hé ! Ho ! Pas de blague !
Lindsay (s’agrippant un peu plus à son bras) : Quoi ?
Danny (allumant sa torche, grimaçant) : Tu ne vas pas aimer…
Lindsay (sa voix montant de plus en plus dans les aigus, inquiète) : Quoi, Danny ?!
Danny : Je crois qu’on nous a oubliés…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Lun 26 Juil 2010 - 10:27

Mdr Danny qui vexe Lindsay sans même savoir pourquoi !

sourit0 Ils vont finir enfermés dans le magasin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mar 27 Juil 2010 - 4:03

ça va être la surprise Wink
Merci Claire pour ton com!
Et maintenant,la suite!!
_________________________________________

3- La belle inconnue

Flack ne pouvait détacher son regard bleu de la magnifique jeune femme qui venait d’arriver. Une véritable apparition. Malgré son masque qui cachait une bonne partie de son visage, le détective pouvait deviner qu’elle était belle. Et elle était diablement sexy dans sa longue robe vert émeraude, tirant presque vers le noir, qui épousait parfaitement les courbes gracieuses de son corps svelte et qui était fendue jusqu’à mi-cuisse du côté gauche. Ses cheveux châtains et souples tombaient joliment sur ses épaules et quelques mèches semblaient boucler, encadrant admirablement son visage masqué. Parlons-en de son masque : d’un blanc pur, la couvrant jusqu’au nez, des paillettes vertes éparpillées avec élégance, les contours des trous pour les yeux étaient entourés de lignes dorées, donnant l’effet d’un maquillage d’une reine égyptienne. Cette femme incarnait le mystère…
Don ne pouvait voir que ses jolies lèvres rouges, qu’il pensait douces et tendres sans aucun doute, et ses yeux. Des yeux vert émeraude si envoûtants, si pénétrants mais pourtant si familiers. Pourquoi cette sensation ?
Sans réfléchir plus longtemps, Flack avança droit vers cette belle inconnue, cette inconnue qui venait juste de lui voler son cœur. Le détective venait, sans s’en rendre compte pour le moment, d’avoir un coup de foudre. Son premier coup de foudre…
Dès qu’il se trouva à ses côtés, juste derrière elle, le jeune homme put sentir son parfum. Un parfum fleuri et entêtant. Un parfum qui le rendait fou…En effet, une chaleur soudaine envahissait totalement son corps, son cœur battait frénétiquement avec une telle force que Flack avait l’impression qu’il allait sortir de sa poitrine. Nom de Dieu, il ne l’avait même pas encore touchée qu’il la voulait déjà dans ses bras, qu’il la désirait…
N’étant pas un homme à rester inactif dans ce genre de cas, aussi exceptionnel soit-il, Don se décida à agir.

Don (avec une voix qu’il trouvait étrangement grave) : Bonsoir…

La jeune femme se tourna vers lui et sembla surprise de le voir. Le connaissait-elle ?

Don (lui tendant la main, avec gentillesse et courtoisie) : Accepterez-vous de danser avec moi ?

L’inconnue se mit à sourire et ses beaux yeux émeraude semblèrent pétiller de joie. Son sourire était d’abord amusé puis il fut suivi d’un sourire éblouissant quand elle accepta son invitation d’un hochement de tête gracieux et qu’elle mit sa main fine dans celle du jeune détective.
Flack entraîna sa belle et mystérieuse cavalière vers la piste de danse mais ne pouvait s’empêcher de s’interroger. Réflexe de policier…Pourquoi ne prononçait-elle pas le moindre mot ? Et ce regard qu’elle lui lançait, à la fois rieur, heureux et séducteur…Cette femme était une véritable énigme mais elle était aussi si…incroyable. Don n’arrivait pas à trouver de termes pour la décrire. Elle était juste…merveilleuse…Et il y avait autre chose encore… C’était…son idéal ? Son âme sœur ? Le jeune homme allait peut-être un peu vite…Mais quelque chose le troublait, tout au fond de son être, comme si quelque chose voulait exploser au grand jour. Et Don comprit. Il venait de subir son premier véritable coup de foudre…Alors qu’il ne savait rien d’elle, qu’il ne connaissait pas son visage. Seuls ses yeux et ses lèvres lui étaient connus…Et déjà rien que ça provoquait en lui des sensations diverses : chaleur, désir, amour…Amour ?! Cette idée surprit Flack. On ne pouvait pas vraiment le qualifier comme un type romantique mais sa belle cavalière semblait avoir changé la donne. Vivement les douze coups de minuit qu’il sache qui elle est…
A cette dernière pensée, Flack ne put s’empêcher de sourire : cette situation ressemblait à s’y méprendre au conte de « Cendrillon ». Le détective espéra qu’il n’aurait pas à chercher sa Cendrillon à travers tout New York après minuit…
Le couple arriva enfin sur la piste de danse et rejoignit les autres danseurs. Ils se mirent en position pour suivre le rythme tendre et doux de la musique actuellement entrain de se jouer. Une musique pleine de tendresse, idéale pour les amoureux. Don restait à une distance respectable de sa cavalière mystérieuse, mettant délicatement une de ses mains sur sa taille fine et prenant doucement la main féminine dans l’autre. La jeune femme plaça sa main libre sur son épaule solide, dans un geste tendre et voluptueux, puis tous deux commencèrent à danser, lentement, sans se quitter des yeux. Un lien fort se tissait doucement entre eux…
Flack trouva sa belle cavalière formidable. C’était une merveilleuse danseuse, gracieuse et experte, et elle rattrapait chacune de ses erreurs. Peu à peu, au fur et à mesure que la musique avançait, leurs deux corps se rapprochèrent jusqu’à ce qu’ils entrent enfin en contact. Don sentit alors un choc électrique parcourir tout son corps, le faisant tressaillir, et sa compagne semblait avoir subi le même choc. Qu’est-ce qui leur arrivait ?
Perdant plus ou moins la raison, n’écoutant plus que les appels impérieux de son cœur, Don se pencha lentement vers l’inconnue, serrée étroitement dans ses bras, lui permettant tout de même de s’écarter si elle le voulait, et rapprocha doucement son visage masqué du sien pour frôler tendrement ses lèvres douces. Si douces et fruités. Un goût de fraise très sucré…
Puis le jeune détective s’enhardit. Flack prit passionnément les lèvres de sa cavalière si secrète et la sentit répondre ardemment à son baiser, serrant son corps svelte contre le sien avec force. Les mains de Don caressaient avec fièvre le corps féminin puis l’une de ses mains se glissa dans la jolie chevelure souple de sa Cendrillon tandis que l’autre se posa au creux de ses reins pour la rapprocher encore plus de lui. Quant aux mains de la jeune femme, elles s’enfouirent dans les cheveux noirs de jais du jeune homme, maintenant ainsi sa tête pour pouvoir continuer à l’embrasser langoureusement, encore et encore.
Putain ! Don n’avait jamais embrassé comme ça ! Ni jamais été embrassé comme ça… Et si tous les deux continuaient dans cette voie pleine de passion et de ferveur, Flack ne savait pas s’il arriverait à rester dans les limites de la décence. Il fallait qu’ils se trouvent un lieu discret…
Don finit par s’écarter doucement de sa cavalière passionnée et lui sourit tendrement, plongeant son regard bleu incroyablement intense dans celui émeraude et brillant de l’inconnue. Il adorait ses yeux… Flack se pencha à son oreille, tout en caressant doucement son cou, pour chuchoter.

Don (sensuellement) : Et si on allait dehors, sur la terrasse…Il y a de sympathiques coins assez discrets là-bas pour…

Ça aussi, ce n’était pas trop son genre. Etre aussi audacieux et téméraire…Lorsqu’il était au lycée, Don s’était fait piquer par le proviseur en pleine étreinte sauvage avec sa copine de l’époque dans la loge du gardien. Il avait été tellement sermonné de toute part qu’il s’était bien juré de ne plus recommencer, même si c’était diablement excitant. Mais ici, c’était différent…Flack désirait cette jeune femme si mystérieuse plus que tout et ne voulait pas se restreindre…Mais elle ? Qu’en pensait-elle ?
L’inconnue le fixa droit dans les yeux avant de prendre sa main dans la sienne, un large sourire coquin aux lèvres, et le mena elle-même en direction de la terrasse de l’hôtel.
Finalement, cette soirée avait son lot de surprises…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mar 27 Juil 2010 - 10:44

sourit0 Alors ce que Flack a vu c'est une femme et je parie sur Stella ! Vivement la suite, qu'on voit ce qui va se passer pour Don mais aussi pour Danny et Lindsey ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mer 28 Juil 2010 - 3:13

Merci pour ton com Claire!! flower
Et zou,la suite!!
_______________________________________________

4- Coincés

Lindsay mit quelques instants pour assimiler les dernières paroles de Danny puis elle finit par se tourner totalement vers lui et l’agrippa par le col de sa veste, commençant à le secouer comme un prunier.

Lindsay (paniquée) : Co…Comment ça, on nous a oubliés ?!
Danny (posant ses mains sur les siennes, essayant de la calmer) : Ecoute, Montana. On va d’abord téléphoner à Kaile pour qu’elle vienne nous chercher. Donc, pas de panique, ok ?

Lindsay acquiesça et finit par lâcher le jeune expert. Elle croisa ensuite les bras et le fusilla du regard, flamboyante de colère. Comme si c’était de sa faute ! Soupirant, Danny composa le numéro de Kaile quand il vit qu’il n’avait pas de réseau…Mauvais…

Danny : Heu…Montana, tu peux me prêter ton portable, s’il te plaît ?

Grognant, Lindsay lui tendit son téléphone et Danny vit la même chose que sur le sien : pas de réseau.

Danny (levant les yeux) : Génial…Bon, on va trouver les sorties de secours…
Lindsay (intriguée et inquiète) : Danny, qu’est-ce qui se passe ?

Danny déglutit, craintif. Vu le ton sans appel de la jeune femme, il n’avait pas intérêt à lui mentir…Elle le verrait immédiatement.

Danny : J’ignore pourquoi mais il n’y a pas de réseau. On ne peut appeler personne…
Lindsay (sa respiration s’accélérant) : Ok. (partant) Les sorties de secours. (s’arrêtant dans son élan, murmurant avec embarras) Où sont-elles ?

Danny se mit à rire, attendri par le comportement changeant de sa collègue, qui lui frappa d’ailleurs l’épaule de son poing, contrariée.

Danny (souriant toujours) : Désolé. C’est par-là.

Le jeune expert prit Lindsay par la main sans y prendre garde pour la conduire aux différentes sorties de secours…qui s’avérèrent toutes fermées. C’était vraiment leur jour…
Sentant l’inquiétude de sa collègue augmenter à travers la pression qu’elle exerçait sur sa main, Danny se tourna vers elle avec un sourire rassurant.

Lindsay (une expression légèrement apeurée sur le visage) : Qu’est-ce qu’on va faire ?
Danny (souriant, malicieux) : Ma proposition tient toujours, tu sais…

Et Lindsay fixa son jeune collègue, abasourdie…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mer 28 Juil 2010 - 10:48

sourit0 Les pauvres coincés dans leur magasin sans réseau... C'est d'ailleurs un peu étrange et sûrement mauvais signe ^^ !

En tous cas, Lindsay a l'air d'être la plus inquiète et je serai curieuse de savoir ce que Danny a suggéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Jeu 29 Juil 2010 - 5:00

Merci Claire pour ton com!! merci2
Allez zou,la suite!!

ATTENTION!!CHAPITRE PAS POUR LES MINEURS!!J'AI AVERTI DONC PAS RESPONSABLE... siffle
________________________________________

5- Etreinte au clair de lune

Flack et sa belle inconnue s’étaient échappés discrètement de la salle de réception et arrivèrent enfin sur la luxueuse terrasse de l’hôtel. Trouvant rapidement un endroit discret, Don se mit à sourire de satisfaction et s’y précipita, entraînant sa compagne mystérieuse avec lui, sans être vu. C’était parfait. Les plantes et autres fleurs décorant la terrasse les cachaient des yeux indiscrets et la Lune les éclairait de ses doux rayons, rendant la jeune femme masquée encore plus désirable et plus belle aux yeux de Flack. C’était clair pour lui. Il était amoureux…
Malgré son envie de connaître l’identité de sa jolie compagne, Don voulait encore entretenir le mystère. Prenant doucement le visage de la jeune femme entre ses mains, le jeune détective s’empara tendrement de ses lèvres offertes et sentit ses doigts fins se glissaient sensuellement dans ses cheveux courts, le faisant frissonner de la tête aux pieds. Cette femme lui faisait vraiment un effet dingue…
Flack finit par quitter les douces lèvres de sa partenaire pour embrasser et mordiller voluptueusement son cou délicat, glissant lentement sa main dans sa douce chevelure et posant l’autre au creux de ses reins, le bout de ses doigts frôlant la jolie courbe de ses fesses. Don sentit les mains de son inconnue s’activer sur sa cravate, la desserrant un maximum, et sur sa chemise, l’ouvrant suffisamment pour qu’elle puisse y glisser ses mains, caressant voluptueusement ses pectoraux fermes, et le détective se mit à soupirer d’aise. Elle avait les mains douces, tellement douces…
Flack revint sur les lèvres de sa si secrète compagne avec passion et l’embrassa avec ardeur, cherchant sa langue avec la sienne pour les mêler ensemble dans un ballet torride. Il la serra en même temps tout contre lui, caressant doucement son dos presque nu. Sa robe était vraiment superbe…Et sexy…
La jeune femme glissa sensuellement ses mains, toujours sous la chemise du détective, sur ses épaules, les massant avec douceur, tandis qu’elle fit remonter lentement sa cuisse dénudée le long de sa jambe, frottant voluptueusement son corps contre celui de Flack, l’invitant à plus d’audace. Beaucoup plus d’audace…
Comprenant parfaitement le message, les mains de Don se mirent à remonter lentement la jolie robe avant de se glisser dessous pour saisir le sous-vêtement en dentelle gênant à ce stade.

Don (souriant contre ses lèvres, d’une voix rauque) : J’aime beaucoup la dentelle…

Le jeune homme vit sa compagne sourire d’un air amusé et la sentit s’occuper de son pantalon, tout en l’embrassant avidement. Il put voir ses yeux émeraude emplis de désir quand elle termina de s’occuper des derniers vêtements trouble-fête et ses lèvres faire une moue provocante. Elle se hissa soudain sur lui, nouant rapidement ses jambes fuselées autour de ses hanches pour ne pas le déséquilibrer, et l’invita du regard à aller plus loin.
Don la plaqua alors au mur et la soutint d’une main tandis que l’autre se porta vers le masque de sa belle amante. Tout sourire, elle arrêta son geste, faisant non de la tête.

Don (plaintif) : Je veux savoir qui tu es…Comme tu dois vouloir savoir qui je suis…

L’inconnue lui fit un sourire coquin puis se pencha vers lui, ses lèvres frôlant sensuellement son oreille, le faisant immédiatement frissonner.

L’inconnue (chuchotant avec une voix d’une incroyable douceur) : Je veux garder le mystère jusqu’au bout…Jusqu’à minuit…S’il te plaît…
Don (excité à l’extrême, dans un souffle) : D’accord…

Flack était piégé. Il était dans ses filets, prêt à faire tout ce qu’elle lui demanderait. Ce n’était vraiment pas son genre pourtant…Mais ce jeu du mystère était des plus attrayants…
La jeune femme dévoila lentement les épaules du jeune homme pour pouvoir y déposer de légers baisers et remonter ensuite jusqu’à son cou, le léchant et le mordillant par la même occasion. Don leva les yeux en se mettant à gémir sourdement à ces petites tortures et finit par positionner sa compagne ardente pour la prochaine étape. Il entra enfin tendrement en elle, lui faisant pousser une petite plainte qu’elle interrompit rapidement en se mordant la lèvre inférieure, et le jeune homme lui caressa la joue avec une extrême douceur, s’assurant qu’il ne lui faisait pas mal. La jeune femme s’agrippa à sa veste et se mit à embrasser son cou, lui laissant quelques traces de rouge à lèvres au passage, le rassurant tout en le faisant soupirer d’allégresse. Flack commença enfin à se mouvoir en elle avec douceur et tendresse et s’empara sauvagement de ses lèvres, contenant ainsi leurs gémissements de plaisir. Ils devaient rester silencieux…
Leur étreinte devint de plus en plus intense, de plus en plus ardente et fiévreuse et les deux amants masqués atteignirent peu à peu les sommets de la jouissance. L’inconnue était serrée tout contre Don, étouffant ses cris dans le creux de son épaule solide mais mêlant ses doigts dans ses cheveux noirs de jais, tandis que le détective continuait son mouvement, de plus en plus fort, ne poussant que des soupirs rauques et maintenant fermement sa compagne contre lui. Lorsque l’orgasme les frappa enfin, les deux amants étouffèrent leurs cris de plaisir en s’embrassant avec faim, gémissant contre la bouche de l’autre, agrippant l’autre avec force, presque à le griffer ou à lui laisser de beaux hématomes, et savourèrent cet intense moment de pur bonheur.
Leurs deux corps se détendirent enfin peu à peu, leurs respirations redevinrent lentement régulières et leurs cœurs prirent un rythme plus calme. Mais les deux amants ne pouvaient détacher leurs regards. Ils s’embrassèrent encore avec tendresse, restant toujours étroitement enlacés, et se caressèrent avec douceur, profitant encore de ce tendre instant amoureux, se délectant de la présence de l’autre.

L’inconnue (chuchotant) : Si tu veux toujours savoir qui je suis, reste avec moi jusqu’à minuit…
Don (sensuellement) : Je resterai avec toi-même après… (avec un sourire amusé) Cendrillon.

L’inconnue se mit à rire doucement et reprit peu après les lèvres du détective avec amour, ses doigts se glissant encore dans ses cheveux noirs. Puis elle déposa de doux baisers sur sa pommette, sa joue et son oreille avant de chuchoter une nouvelle fois.

L’inconnue : J’en serai ravie, mon Prince Charmant…

Ce fut au tour de Flack de rire. Il n’était pas sûr que cette appellation le caractérisait vraiment… Il finit par déposer une multitude de baisers légers comme des papillons sur les joues, le cou, les épaules et les lèvres de sa mystérieuse Cendrillon. C’était vraiment l’homme le plus chanceux du monde…Enfin, au moins de New York.
Alors que les deux amoureux prolongeaient ce moment de tendresse et d’amour, Don se mit à penser à cette dernière heure. C’était l’expérience la plus dingue mais aussi la plus incroyable qu’il avait jamais vécue. Tout ce mystère avait été si stimulant…Mais maintenant, il avait hâte de connaître l’identité de sa merveilleuse amante…Et future petite amie…
Les deux amants étaient toujours enlacés et s’embrassaient encore et encore quand soudain, un cri d’horreur se fit entendre à l’intérieur de l’hôtel…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Jeu 29 Juil 2010 - 10:46

Ah, si jamais quelqu'un a trouvé un cadavre, si l'inconnue de Flack est Stella, elle va être obligée de se dévoiler, je suppose, pour travailler à collecter les preuves, à moins qu'elle s'en aille discrètement et laisse ses collègues venir faire le travail, mais je ne sais pas si c'est son genre !
Et si c'est elle et qu'elle donne son identité, je pense que travailler ensemble va être folklo !

Enfin, même si aucune de mes hypothèses ne s'avère être la bonne, j'ai hate de lire la suite !

(Au fait, je vois ton avertissement pour les mineurs dans chacune de tes fics, tu as eu des problèmes où c'est juste de la prévention ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Ven 30 Juil 2010 - 2:48

Déjà,merci pour ton com,Claire!! merci2
Ensuite,en ce qui concerne l'avertissement pour les mineurs,il s'agit de prévention.Et de responsabilité.Je ne dis pas qu'un mineur suffisament mûr ne puisse pas lire ce type de chapitre(et encore,d'après ce qu'on m'a dit,moi ça reste soft.J'ai en effet lu beaucoup beaucoup plus hard)mais certains esprits peuvent être impressionnables...Je connais certains auteurs qui se sont fait taper sur les doigts pour ne pas avoir prévenu leurs lecteurs.Les admins du fofo ne voulaient pas d'ennuis.
Après,je met aussi des avertissement quand je considère le chapitre vraiment trop violent ou l'histoire particulièrement sombre(j'ai une fic comme ça,que je posterai,mais que je ne conseille pas aux âmes sensibles)
Bon,assez de bla-bla et plus de suite,non? Wink lol!
_________________________________________________

6- Le côté positif

Danny (souriant) : Alors, ce n’était pas une bonne idée ?

Le jeune expert était assis sur un petit pouf rouge et attendait que Lindsay sorte de la cabine d’essayage. En effet, Danny n’avait pas attendu que sa jeune collègue réponde à sa question et l’avait traînée dans l’immense section vestimentaire du Macy’s, cherchant d’autres torches plus puissantes et des piles au passage. Quand Lindsay avait compris l’idée de Danny, elle lui avait offert son plus beau sourire et était partie joyeusement chercher un maximum de vêtements à essayer. Personne ne serait là pour la déranger après tout…
La jeune femme avait déjà essayé une multitude d’habits et d’ensembles et elle demandait à chaque fois son avis à Danny, à la grande surprise de ce dernier. Dès que ça lui plaisait, Lindsay le notait mentalement, se jurant de repasser pour les acheter.
Pour le moment, Danny attendait de voir dans quelle nouvelle tenue allait débarquer Lindsay.

Lindsay (joyeusement) : Oh si ! Excellente !

Quand la jeune experte sortit enfin, son collègue devint muet d’admiration.

Lindsay (les mains gracieusement posées sur les hanches) : Alors ?
Danny (rougissant) : Wow !

Lindsay haussa un sourcil, un petit sourire taquin aux lèvres, accentuant le trouble que ressentait actuellement Danny. Le jeune homme déglutissait quand il observa sa jeune collègue de la tête aux pieds. Lindsay portait une jolie robe de soirée en velours bleu océan très moulante qui s’évasait élégamment au niveau des genoux, telle une corolle. Son cou, ses épaules et le haut de son buste étaient à découvert et la lumière des torches et de la Lune donnait à l’experte un aspect féerique. Danny sentait son cœur battre avec force mais essaya de se reprendre, tout en tentant de faire disparaître certaines de ses pensées plus que perturbantes. Lindsay s’approcha soudain de lui et lui prit les mains pour le faire se lever.

Danny (intrigué) : Quoi ?
Lindsay (souriant, énigmatique) : On va te trouver quelque chose…
Danny (surpris) : Hein ? Mais qu’est-ce que tu racontes, Montana ?

La jeune femme ne lui répondit pas mais continuait à sourire. Elle l’entraîna alors derrière elle, le menant dans un autre rayon de vêtements. Mais à quoi jouait Lindsay ?

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Ven 30 Juil 2010 - 10:17

De rien ^^ !
Oui, c'est plus prudent, c'est vrai que ça reste soft chez toi ce type de chapitre, mais sur les forums et les sites de fics, il y a quand même des gens de beaucoup d'âges différents et des très jeunes lecteurs donc autant faire attention à ne pas les choquer et à ne pas attirer de problèmes !

Sinon j'adore ce chapitre, Lindsey, veinarde qui peut jouer dans un magasin désert ou presque tous les fringues possibles ! Et puis le fait qu'elle repère ce qui plait à Danny pour venir l'acheter c'est mignon, ça montre qu'il y a anguille sous roche ! J'ai hate de lire celui où c'est lui qui fera les essais ^^ !

Hâte de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Sam 31 Juil 2010 - 4:20

Merci Claire!!! merci2
Allez zou,la suite!!
___________________________________________

7- Surprise

Lorsqu’ils entendirent le cri, Flack et sa compagne mystérieuse avaient interrompu leurs baisers et leurs gestes tendres, attentifs à tout ce qui se passait à présent : des cris et de l’agitation…
Don finit par dénouer gentiment les jambes de son amante masquée pour la déposer doucement au sol, tout en l’arrangeant, et se rendit un peu plus décent rapidement. Le jeune détective posa ensuite son regard bleu vers sa belle inconnue, lui faisant un sourire d’excuse, navré.

Don (lui tendant son sous-vêtement, contrit) : Je…Il faut que j’y aille. Je suis flic et… (presque suppliant, lui prenant amoureusement les mains) Promets-moi de m’attendre, s’il te plaît…Je veux savoir qui se cache sous ce masque, connaître encore plus la femme que tu es…La femme qui…
L’inconnue (s’approchant de lui pour chuchoter à son oreille) : Qui ?
Don (rougissant, caressant sa joue et son cou) : Qui a emprisonné mon cœur…Je sais, c’est ni…

Et le jeune homme fut interrompu par un baiser ardent et amoureux. La jeune femme finit par s’écarter de lui, lui offrant un magnifique sourire heureux.

L’inconnue (chuchotant) : Merci.

Flack caressa tendrement sa joue et l’admira encore quelques instants.

Don (avec un sourire amoureux) : Merci à toi… (soupirant) Je dois y aller…Surtout ne pars pas, d’accord ?

L’inconnue acquiesça. Don l’embrassa encore une dernière fois avec passion avant d’entrer rapidement dans l’hôtel.
Une fois Flack partie, la jeune femme masquée mit ses poings sur ses hanches et fit une petite moue mutine.

L’inconnue : Par contre, si tu crois que je vais rester ici sans rien faire, Flack, tu te trompes…

*

Flack se dirigea vers l’attroupement qui s’était formé autour des toilettes et traversa cette foule avec difficulté.

Don (avec autorité et contrariété) : Laissez-moi passer, je suis de la criminelle !
Homme (railleur) : Mais bien sûr…Prouve-le.

Flack le fusilla du regard. Un crime venait d’être commis, gâchant sa soirée avec sa si belle et mystérieuse inconnue, et ce blaireau venait lui chercher des crosses…Il n’avait vraiment pas envie d’être diplomate avec cet abruti…

Don (d’une voix dure et lourde de menace) : Mon poing sur la gueule, ça ira ?
Homme (craintivement) : Ho, du calme !
Don : On est tous flics, ici, connard…
Homme : Ah oui, c’est vrai…

Flack leva les yeux au ciel. Vraiment, il se demandait ce que certains faisaient dans la police. Espérons que ce gars-là n’ait pas de responsabilités trop importantes…
Réussissant enfin à passer, le détective vit un corps étendu au milieu du sol carrelé des toilettes et un homme accroupi à ses côtés.

Don (levant son masque) : Je suis le lieutenant Don Flack Jr. Vous ne devriez pas toucher au corps…

Quand l’homme se tourna vers lui avec un sourire amusé aux lèvres, Flack haussa les sourcils, surpris. Mac Taylor…

Mac (amusé) : Je connais mon métier, Flack, vous savez…
Don (souriant à son tour) : Excusez-moi…Je ne vous avais pas reconnu…D’ailleurs, je ne savais pas que vous veniez.
Mac : Je peux dire la même chose pour vous… (rieur) Joli rouge à lèvres…
Don (interloqué) : Pardon ?
Mac (reportant son attention sur le cadavre) : Vous en avez partout sur le visage et le cou…

Flack s’observa alors dans l’un des nombreux miroirs et se mit à rougir violemment avant de s’essuyer sur sa manche. Il en avait vraiment partout, même sur le col de sa chemise ! Et il avait traversé la salle de réception comme ça !
Se reprenant, le détective s’accroupit aux côtés de l’expert et fronça les sourcils à la vue du visage du mort. Il le connaissait…

Don (surpris) : Mais…C’est…C’est John Hamilton ! Ce mec était un héros !
Mac (avec ironie) : Même les héros finissent par mourir…

Les deux policiers entendirent soudain des pas derrière eux. Des escarpins à talons hauts, manifestement. Ils se retournèrent pour voir la nouvelle arrivante et Flack se figea de stupeur : son inconnue ?!
La jeune femme lui fit un large sourire et finit par retirer son masque, plongeant son regard émeraude dans celui bleu du jeune détective.

Stella (toujours en fixant Don) : Besoin d’un peu d’aide, messieurs ?

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Sam 31 Juil 2010 - 10:57

sourit0 Et avec cette révélation finale de Stella, Don est supposé arriver à se concentrer pour résoudre un meurtre ?
Bon chapitre, j'adore Flack qui s'énerve parce - que le type ne le laisse pas accéder à la scène de crime, alors que tous les gens présents sont des flics... Et Mac qui repère le rouge à lèvres sur lui mdr !

La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Dim 1 Aoû 2010 - 4:50

Merci pour ton com,Claire!! :calin:
Et hop,la suite!!
___________________________________________

8- Stupéfaction et embarras

Flack était sous le choc. Sa belle inconnue, sa merveilleuse amante, ardente et passionnée, c’était…Stella Bonasera ! Voilà pourquoi ses yeux verts lui paraissaient si familiers, pourquoi elle semblait le connaître…
Stella n’avait toujours pas détaché son regard émeraude de Don, savourant cet effet de surprise. Le jeune homme était la stupéfaction incarnée : ses beaux yeux bleus étaient écarquillés, sa mâchoire semblait être tombée au sol et son corps était figé sur place. Puis le détective prit une soudaine teinte rouge et baissa immédiatement les yeux, fixant les carreaux du sol. Stella fronça les sourcils en faisant une petite moue déçue puis se remit à sourire. S’il croyait qu’il allait pouvoir l’éviter…
Flack était des plus embarrassés et n’osa plus regarder Stella. Déjà, il s’insultait intérieurement de ne s’être pas rendu compte plus tôt qu’il en était amoureux. Ce n’était pas possible d’être aussi aveugle ! Et puis il repensa au reste…Nom de Dieu…Ils…Ils s’étaient embrassés, étreints, caressés, enlacés…Ils avaient fait l’amour avec passion, avec ardeur, avec fièvre, avec amour ! Ils s’étaient complètement donnés l’un à l’autre ! Et lui s’était totalement abandonné à elle, sans même savoir qui elle était, mais tellement certain de son amour pour elle. Et…Et c’était Stella !
Le jeune détective sentit soudain une présence à ses côtés et…un parfum. Son parfum. Qu’est-ce qu’elle sentait bon ! La main fine de Stella se posa sur l’épaule solide de Flack et ce dernier put sentir son souffle chaud sur sa peau, le faisant frissonner. Il était vraiment accro…

Don (bas, finissant par lever timidement son regard bleu vers la scientifique) : Ste…Stella, je…
Stella (avec un ton doux et rassurant) : Chuuut, Don, mon joli Prince, mon bel Amour… (embrassant sa joue, lui laissant une nouvelle trace de rouge à lèvres) Finalement, nous allons la passer ensemble, cette soirée…
Don (riant, plus détendu) : En résolvant un meurtre…
Stella (mutine) : On ne va pas changer les habitudes…

Les deux amants se mirent à rire et la jeune femme posa tendrement son front contre celui de Don, le regardant droit dans les yeux, se noyant dans l’incroyable bleu de son regard. Elle finit par lui sourire avec amour et lui déposa un tendre baiser sur les lèvres, leur premier sans masque. Ils finirent par s’écarter l’un de l’autre à contrecœur et redevinrent sérieux. Ils avaient une enquête à résoudre…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Dim 1 Aoû 2010 - 10:49

Le début pas très standard d'une longue histoire entre eux on espère ^^ ! Hâte de lire la suite, qui a été capable de tuer alors qu'il y avait une réception avec juste des flics dans les parages ! Peut - être que la victime n'était pas le héros que Flack pensait ?

La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Lun 2 Aoû 2010 - 4:24

Ha!Ha!ça sera la surprise Wink !
Merci pour ton com Claire!! merci2
Et zou,la suite!!
___________________________________

9- La soirée de Mac Taylor

Entendant que Flack et Stella avaient fini de mettre les choses au point, Mac finit par se tourner vers eux et sourit en voyant les nouvelles traces de rouge à lèvres sur le visage du détective. Sacrée Stella…L’expert se mit à repenser au déroulement de sa soirée…
Mac était venu avec Stella à cette soirée et à peine s’était-il éloigné d’elle qu’un invité s’était approché d’elle avec précipitation. L’expert avait immédiatement reconnu le jeune Flack grâce à ses yeux bleus, sa stature et surtout sa voix. Mais, manifestement, le jeune homme n’avait pas reconnu Stella et son amie avait décidé de jouer sur ce fait, ne disant pas un seul mot. Mac avait tout de même gardé un œil sur eux car un, il s’inquiétait un peu et deux, c’était le seul évènement intéressant de cette soirée beaucoup trop calme à son goût.
Par contre, quand Mac avait vu ses deux collègues s’embrasser avec passion, il en avait craché son champagne de surprise sur une invitée, outrée et scandalisée, et l’expert avait dû lui faire mille excuses, essuyant maladroitement sa robe rouge.
Une fois l’incident réglé, Mac s’était aperçu qu’il avait perdu le couple de vue mais il préféra éviter de les chercher. Flack et Stella avaient sans doute besoin de se retrouver un peu seuls tous les deux…
Puis, il y avait eu ce cri. Un cri d’effroi et de terreur. Le genre de cri que Mac connaissait bien. Un crime avait été commis…L’expert avait pris immédiatement les choses en mains : interdiction à quiconque de quitter l’hôtel, appel des collègues en service et protection de la scène de crime.
Quand Mac s’y était enfin rendu, il avait reconnu la victime sans hésitation. John Hamilton…Qui pouvait en vouloir à cet homme ? Il avait sauvé de nombreuses vies lors des attentats du 11 septembre, arrêté certains des pires criminels de New York et résolu un grand nombre d’affaires parfois très complexes. Il n’avait vraiment pas volé son statut de héros et de légende…
Mac n’avait pas été surpris de voir Flack débarquer. Il avait été plus étonné par son aspect quelque peu débraillé et par la présence de traces du rouge à lèvres de Stella sur une bonne partie de son visage, ses lèvres, son cou et son col. Et l’expert n’avait pas pu résister pour le taquiner, s’amusant de sa rougeur soudaine après sa remarque amusée.
Et enfin, Stella était arrivée avec du matériel. Quelle prévoyance chez cette femme… Ils allaient pouvoir correctement mener l’enquête…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Lun 2 Aoû 2010 - 10:49

sourit0 Mac's POV de la soirée, c'est pas mal ça ! Lui avait apparemment compris très vite ce qui se passait entre Stella et Flack et encore heureux qu'il n'ait pas cherché à les retrouver ensuite, vu ce qu'ils faisaient...
Et sa maladresse avec le champagne sur la robe de l'une des invitées trop fort !

Je suis intéressée par le mobile du meurtre de ce "héros" aux yeux de tous ! Mais je suppose que je vais devoir attendre sinon ce serait me révéler la fin de l'histoire xd !

La suite !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mar 3 Aoû 2010 - 3:17

Merci Claire pour ton toujours fidèle com!! :calin:
Allez,sans plus attendre,voilà la suite!!
________________________________________________

10- Le plan

Danny : Pourquoi me fais-tu porter ces frusques, Montana ?
Lindsay (toute fière) : Pour que tu ressembles à un gentleman.
Danny (croisant les bras, avec une moue boudeuse) : Je suis déjà un gentleman. Inutile de me déguiser…
Lindsay (levant les yeux, incrédule) : Bien sûr…N’est-ce pas toi qui as dit qu’on devait s’amuser au lieu de se morfondre ?
Danny : Si…Mais…

Lindsay revint vers son collègue pour terminer son œuvre puis recula pour l’admirer, l’éclairant de sa torche. Danny était vraiment élégant dans le costume qu’elle lui avait choisi : d’un joli bleu sombre, avec une coupe bien taillée, l’expert semblait plus mûr et la couleur de ce costume faisait ressortir le joli bleu de ses yeux. En plus, cela se mariait parfaitement avec sa robe…
Satisfaite, la jeune experte sourit et se rapprocha de Danny, arrangeant un peu son col. Son ventre se mit soudain à gargouiller bruyamment et son impossible collègue éclata de rire.

Lindsay (gênée et rougissante) : Est-ce qu’il y a un moyen de se nourrir ici ?
Danny (riant toujours) : Oui. Il y a un restau pas loin. Par contre, ça va être difficile pour y entrer…
Lindsay (soupirant) : S’il te plaît. Je ne veux pas m’évanouir d’inanition !
Danny (levant les yeux au ciel, vaincu) : D’accord…Je casserai une vitre s’il le faut…Mais avant, laisse-moi me changer.
Lindsay (brusquement) : Non !
Danny (surpris) : Pourquoi non ?
Lindsay (balbutiant) : Je…C’est…S’il te plaît…

Lindsay lui fit alors un regard de mignon petit chiot tristounet, un regard si suppliant que Danny finit par céder, grommelant sur les idées farfelues des country girls, et la mena au restaurant.
La jeune experte poussa un soupir de soulagement silencieux. Elle avait suivi le conseil de son collègue : « Profitons de l’occasion pour nous amuser » à la lettre. Jusqu’ici, elle s’était contentée de le suivre sans vraiment réfléchir, mais quand elle avait vu l’expression ébahie et manifestement charmée de Danny à la vue de sa robe, Lindsay avait échafaudé un plan dans sa tête. Et, ne voulant pas rater l’occasion qui s’offrait à elle, elle comptait bien le mener jusqu’au bout…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mar 3 Aoû 2010 - 10:57

De rien, j'aime beaucoup lire tes fics, souvent bon mélange de ship et d'enquêtes !

Mdr Lindsay est futée, elle profite de l'occasion pour transformer "coincés dans le centre commercial" en "rendez - vous galant avec Danny" ! J'ai hâte de voir comment ça va se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mer 4 Aoû 2010 - 3:16

Embarassed Merci Claire!! flower
Et voilà la suite!!
__________________________________________

11- Un meurtrier parmi eux

Stella avait sorti de sa mallette médico-légale trois paires de gants en latex et son thermomètre hypodermique. Ses deux collègues la remercièrent pour les gants et les trois policiers se mirent enfin à inspecter minutieusement le corps, étendu sur le ventre.

Don (observant les poignets menottés) : Je n’aime pas ça…
Stella (intriguée) : Qu’y-a-t’il ?
Don (grimaçant) : Je crains fort que notre tueur soit flic…
Mac : A quoi voyez-vous ça, Flack ?
Don (montrant le corps) : Déjà, à la position de ses bras…Un amateur préfère menotter les poignets devant ou à un objet, c’est plus facile. Mais là, c’est une technique policière. Regardez son dos.

Mac et Stella éclairèrent la partie indiquée par le jeune détective et purent voir en effet un pli anormal sur la veste et une tache sombre au niveau des omoplates.

Don (expliquant avec des gestes) : Quand on plaque un suspect au sol et qu’on veut le menotter, on lui saisit d’abord fermement le bras d’une main, le tordant sans le casser ou démettre l’épaule, tandis que l’autre le maintient fortement par terre, posée entre les omoplates. Ensuite, cette main est remplacée par un genou pour terminer de l’attacher.
Mac (souriant) : On a donc peut-être des empreintes…
Stella : Ça ne va pas être évident sur du tissu…
Mac : A-t’on le choix ?
Stella (soupirant) : Pas vraiment…Sinon, Don, tu semblais avoir remarqué autre chose.
Don : Les menottes…Ce sont les derniers modèles…Elles ne sont pas en vente libre pour le moment…
Mac : Ça confirme donc vos soupçons. Notre meurtrier est un policier.
Stella (soupirant tout en prenant des clichés) : Formidable…

Pendant que Mac essayait de prélever délicatement l’empreinte sur le dos de la veste de John Hamilton, Stella prit la température du foie et haussa les sourcils face au résultat.

Don (s’approchant d’elle, intrigué) : Quoi ?
Stella : Notre homme est mort il y a moins d’une demi-heure…
Mac (se tournant vers elle) : Alors, il y a peut-être une chance que le tueur ne soit pas encore parti… (voyant une caméra dans le petit hall menant aux toilettes, souriant de satisfaction) Et qu’il ait été filmé…
Don : Il faudra demander les autres pour vérifier si personne n’est parti…

Mac acquiesça. Comme ils en avaient fini avec l’arrière du cadavre, les deux hommes finirent par le retourner doucement et entendirent l’exclamation de surprise de Stella.

Stella : Je crois que j’ai trouvé le mobile…

Ses deux collègues virent en effet le mot « VIOLEUR » inscrit au feutre sur la chemise blanche du mort.

Don (haussant un sourcil) : Ce n’était peut-être pas le héros qu’on croyait…
Mac : Le meurtrier le croit peut-être…
Stella (prenant de nouveaux clichés) : Avait-il été suspecté d’un viol ?
Mac : Non. Il n’a jamais eu aucune plainte à son encontre…
Stella (avec une petite moue triste) : Les femmes violées parlent rarement…
Don : Et sa victime n’est peut-être pas une femme…
Mac (pensif) : Possible, en effet…

Les trois policiers soupirèrent quand Stella remarqua quelque chose au coin de la bouche d’Hamilton. Elle prit sa pince et saisit délicatement le petit élément.

Don (s’approchant d’elle, tout près) : Qu’est-ce que c’est ?
Stella (fronçant les sourcils) : Une fibre…Rouge. On a dû s’en servir pour… (sursautant, surprise) Don, qu’est-ce que tu fais ?

Le jeune détective se redressa brusquement, embarrassé. Dès qu’il s’était approché et que le doux parfum de Stella lui avait chatouillé les narines, il n’avait pas pu s’empêcher de le humer et d’embrasser par la suite le cou délicat de la scientifique.

Don (rougissant) : Pardon. Je… (chuchotant sensuellement à son oreille, la frôlant presque de ses lèvres) Tu es un peu trop irrésistible…

Stella se mit à sourire, flattée, et embrassa tendrement la joue de Don lorsqu’elle sentit le regard lourd de reproche de Mac posé sur eux. La scientifique s’écarta vivement du beau détective et retourna à son examen.

Mac (fusillant Don du regard) : Flack, un peu de tenue…
Don (sa rougeur s’intensifiant) : Désolé…

Le jeune homme prit une profonde inspiration et se replongea dans son travail, essayant d’oublier la proximité exquise de Stella. Qu’est-ce que c’était dur !
Mac, grommelant un peu, continua l’inspection du corps et nota quelque chose au niveau du cou du cadavre. Des ecchymoses…

Mac : Il a été étranglé à mains nues…
Stella : Donc ma fibre rouge provient d’un bâillon.
Don (avec humour) : Le tueur a voulu être silencieux…Mais il ne se doutait pas que sa victime serait si loquace…

Les deux experts sourirent à cette remarque. Flack avait raison. Avec les éléments qu’ils avaient rassemblés, ils pouvaient déjà faire une liste de suspects potentiels. Il fallait juste espérer que le meurtrier était encore là…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Mer 4 Aoû 2010 - 10:40

Ah, on a le mobile et même la technique ! Ca promet pour l'arrestation si le meurtrier est parmi eux et que tout le monde reste sur place... C'est sympa ce huis clos ^^ !

La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1321
Date de naissance : 10/02/1982
Age : 36
Localisation : A courir après mon inspiration
Personnage préféré : Reid
Loisirs : sériephage,mangavore, gamer et internetophile
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Jeu 5 Aoû 2010 - 2:54

Merciiiiiiiiiiiiiiii Claire!!
Et hop,la suite!
____________________________________

12- Premier baiser

Danny et Lindsay étaient arrivés au restaurant et réussirent à y entrer sans faire de dégâts. La jeune experte se dirigea vers les cuisines et chercha de quoi faire un repas correct pendant que Danny préparait une table et l’éclairait avec toutes leurs torches. Le jeune homme rejoignit ensuite sa collègue et la vit hésiter devant le choix immense de nourriture qu’elle avait sous les yeux.

Danny : On va se faire une petite salade, ok ?
Lindsay (opinant de la tête) : D’accord.

Les deux experts prirent tous les ingrédients nécessaires_ tomates, salade, poivrons, maïs, mirent un tablier et commencèrent la préparation. Danny ne remercierait jamais assez sa mère pour lui avoir donné des notions de cuisine…Italienne qui plus est. Il était rapide et efficace et avait bientôt terminé sa part quand il entendit Lindsay pousser un petit cri de douleur.

Danny (la regardant, inquiet) : Montana ? Ça va ?
Lindsay (observant sa paume) : Oui, oui. Je me suis juste coupée…
Danny (la rejoignant, prenant sa main dans la sienne pour voir sa blessure) : Ce n’est pas trop profond. Viens, je crois que j’ai vu une trousse de secours par-là.

La tenant toujours par la main, Danny l’emmena dans l’arrière-salle du restaurant et trouva la trousse en question. Il l’ouvrit et en sortit le matériel nécessaire. Le jeune expert fit asseoir Lindsay et imbiba du coton d’alcool à 90° ;

Danny : Attention, Montana, ça va piquer un peu…
Lindsay (soupirant, levant les yeux) : Je suis une grande fille, tu sais…

Danny se mit à sourire devant la réplique acerbe de son amie et nettoya la coupure assez longue avec douceur. Il sentit tout de même la jeune femme tressaillir et prit une expression amusée, qu’il se garda bien de lui montrer. Il prit ensuite de la gaze et un bandage pour terminer ses soins. Enfin, Danny finit par regarder Lindsay de ses jolis yeux bleus, taquin, et embrassa doucement sa paume.

Lindsay (sursautant, surprise et déglutissant, nerveuse) : D…Danny !
Danny (avec un petit sourire charmeur) : Pour que ça guérisse plus vite.
Lindsay (rougissant, baissant la tête) : M…Merci…

Quand le jeune expert vit sa collègue si troublée, il lui fit relever lentement la tête et la regarda droit dans les yeux, comme s’il voulait lire en elle, tout en gardant sa main dans la sienne.

Danny : Montana ? Qu’est-ce que tu as ?
Lindsay (soutenant difficilement son regard bleu, rougissant de plus belle en entendant sa voix douce et inquiète) : Je…

Et la jeune femme baissa de nouveau la tête. Ce n’était pas du tout ce qu’elle avait prévu ! Elle se sentait stupide de s’être blessé comme ça…Et de ne plus arriver à prononcer une seule phrase ! Et pourtant, elle n’était pas du genre à mâcher ses mots. Mais là…Avec Danny qui la regardait comme ça…
Le jeune expert approcha son visage de Lindsay et lui releva une nouvelle fois le visage, remarquant alors son trouble évident.

Danny (intrigué) : Montana ?

Le jeune homme sentit soudain son cœur s’affoler_ encore une fois_ et entendit la respiration de sa collègue s’accélérer devant leur proximité. Poussé par une force invisible, ne résistant plus, Danny finit par réduire l’écart entre eux en déposant un baiser très léger sur les lèvres de Lindsay, qu’il sentit frissonner.

Danny (d’une voix rauque, prenant son visage entre ses mains avec une grande douceur) : Montana…

Danny l’embrassa une nouvelle fois, mais cette fois-ci avec ferveur, et tous deux finirent par oublier complètement leur repas…

_________________

Ava et ban by Ttelle.Merci flower !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 612
Date de naissance : 04/12/1990
Age : 27
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Jeu 5 Aoû 2010 - 11:07

Xd, ça a eu du bon de s'être retrouvé coincés dans ce magasin, pour eux... C'est sympa comme moyen pour les avoir faits se rapprocher !

La suite ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blondie
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 125
Date de naissance : 14/10/1991
Age : 27
Localisation : Sur le Forum de CM, CI NY, et les 2 de Mentalist :D
Personnage préféré : Hotch
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   Jeu 5 Aoû 2010 - 11:37

J'aime beaucoup cette histoire, c'est bien écrit.
Au premier abord, je n'ai pas tellement accroché avec le couple Flack/Stella, étant donné que je préfère le couple Flack/Angell. Mais tu crée une telle alchimie entre les deux, qu'au final, j'aime sourit_vert

Entre Danny et Lindsay, c'est trop mignon ! J'ai hâte de voir comment ça va se passer entre ces deux là après le baiser ...

Vivement la suite =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CSI:NY]Coup de Foudre à Retardement by Lagentillefan
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Off topic :: Vos autres créations :: Fanfics-
Sauter vers: