Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rattrapé par le passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sarah
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Date de naissance : 15/04/1996
Age : 21
Localisation : Rhône Alpes
Personnage préféré : Prentiss , JJ & Morgan
Loisirs : Equitation, Photo & natation
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Ven 20 Aoû 2010 - 21:58

Extra cette fanfic , hâte d'en savoir plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheperd
S.S.A.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2033
Date de naissance : 15/01/1988
Age : 29
Localisation : QuanticOOOO
Personnage préféré : Emily prentiss et David Rossi
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Mar 24 Aoû 2010 - 16:11

Coucou les gens!!!
Tout d'abord, désolé de ne pas avoir poster la suite aussi rapidement. Je voulais revoir quelques petits détails surtout sur ma deuxième partie. Vous verrez, j'ai voulu que ça soit aussi vrai que possible. J'espère que je suis arrivée!
Puis grand merci à vous et pour vos commentaires... J'avoue j'aime torturer Emily, Rossi, même spencer n'échappe pas à la règle. Je crois que c'est toute l'équipe qui le sera. En faite, j'aime plus la torture psychologique. Mais pour certains ce sera bien physique. Je vous révèle pas trop de détails....
Cette suite et pour certains vous allez être déçues. Ce ne sera pas sur Emily! "OHHHH"
Pourquoi ? Car elle sera quasiment présente sur le prochain chapitre! "AAAA oui!!!" C'est plus intéressant! Bien je voulais parler un peu de spencer et un peu plus sur l'héros de cet fic, Rossi.
Assez parlé, je vous souhaite une bonne lecture. J'espère qu'elle est à la hauteur de ce que vous attendiez.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHAPITRE 2

*

Quelque part dans Quantico,

Le même inconnu patientait dans sa voiture devant un magasin, caressant du bout de ses doigts le volant. On voyait quatre jeunes garçons buvant de la bière depuis un bon moment. Rien à faire. Sur la banquette arrière, Spencer Reid se tordait comme soi-disant un idiot qui ricane et qui donne des coups de coude au siège conducteur.
Le petit génie de la BAU ne se sentait pas bien après avoir bu un gorgé d’un liquide « inconnu ». En effet, on voyait une bouteille d’eau sur le sol de la voiture qui oscillait comme la bulle d’un niveau de menuisier. Spencer cherchait le bouton pour au moins baisser la vitre, il avait une envie de vomir. Peut être à cause de l’odeur d’égout qui régnait dans la voiture de ce malade.
Il n’avait trouvé qu’une manivelle. « Pas étonnant » se dit il. « De quand date la dernière voiture avec des manivelles ? Quelles foutues manivelles ! De toutes façons, je parie qu’elles sont bloquées. »
Puis la voiture démarra, il regarda alors défiler des vitrines illuminées et des passants sur le Boulevard.

Pendant ce temps, l’individu était muet.

- « Qui êtes vous ? Que voulez vous de moi ? » Demanda finalement Reid.
- « Oh Dr Reid, ce que je veux, vous le savez très bien. » lui répond-il en riant bien fort.
- « Dites c’est quoi ce masque ? Saviez vous qu’enlever un agent fédéral est un délit ? »
- « Chut, Dr Reid, vous posez trop de questions pour un génie. Oh, en ce qui concerne mon masque, vous ne le savez pas mais je suis le pote de Batman….AHAHA » hurla de rire.

Le type fixait toujours la route, s’arrêtait même normalement aux feux. Il changeait de file de temps en temps.
Soudainement, il tendit le bras et monta le chauffage à fond dans sa minable voiture.
Comme s’il ne faisait pas déjà chaud, là-dedans ! se dit Reid.

Finalement, il se tourna vers le petit Spencer, à travers le rétroviseur. Il posa sur lui ses deux yeux noirs bien globuleux à travers les ouvertures de son masque :
- « Je parie que vous vous demandez si je joue un justicier à ma façon en enfilant ce costume ? »
- « Euh, oui, si vous le dites », fit le petit génie.
- « Entre nous, je souffre d’une maladie rare. Pas si rare, en faite. Quoi que. Cette maladie s’appelle David Rossi. »
- « Oh pas cool » dit Spencer, intrigué par cet histoire. « J’ai entendu dire que cette maladie tue efficacement. »

Spencer en avait plus que marre de ce malade. Il avait des vertiges et une envie de vomir, alors il voulait le déstabiliser.
- « Pas cool du tout surtout que j’ai un plan. Si je vous expose au soleil, vous vous racornirez en un rien de temps, tellement que vous êtes tout blanc comme neige. Puis, les oiseaux viendront picorer ce qui restera de ce petit corps avec leurs petits becs assoiffés de sang. Tout ça sous l’œil des caméras….Ou Non…. »

Quoi ! Qu’est-ce qu’il raconte ?! Oiseaux ? Picorer ? Reid se détourna légèrement vers la vitre. Il cligna des paupières. Plusieurs fois. Lourdement. Comme quand on boit de l'alcool. Comme dans la soirée que Morgan l’avait emmené.

Tout autour de lui se mit à vibrer, comme si quelqu’un avait frappée un énorme tambour à coté de lui A Quantico, des tremblements de terres ? Non c’est quand même impossible ? Sa vision se brouilla puis revint. Il n’arriva plus à bouger ses doigts.

Mais, sa tête tomba lourdement. Il ne résista pas plus. Le trou noir l’envahit.
L’inconnu, se redressa doucement sur son siège. Il leva sa tête pour apercevoir qu’un filet de bave coulait déjà des commissures des lèvres de Reid.
Il y avait de la circulation et il ne voulait pas être coincé dans les embouteillages. Il chercha, donc sur l’autoradio un morceau de musique classique. Un morceau autrichien.
L’unsub souriait.


**

Bureau du FBI, Quantico, Département BAU,

David Rossi, était assis sur son fauteuil en cuir, de son Bureau. Bureau qui anciennement appartenait à l’Agent Gideon, il voulait que toute cette histoire s’arrête. Il pensa à son message qu’il a reçu plus tôt à l’hôpital. Il ne voulait pas faire face de nouveau à ce monstre. Il en était incapable, il y a dix ans. Maintenant, le serait-il ?

JJ alias Jenifer Jareau, se présenta au seuil de sa porte :
- « Rossi, Hotch a proposé de se réunir dans 15 min. Il veut qu’on fasse un Topo de la situation»
- « Merci JJ, de me prévenir, j’arrive bientôt, je veux juste remettre mes … »
- « Pas de problèmes, Rossi. Je comprends, moi aussi. »

Rossi acquiesça au jeune agent de liaison. Pas besoin de s’expliquer, elle a compris. C’est ce qu’il aimait dans cette équipe. Une équipe soudée, où on pouvait compter l’un sur l’autre sans besoin de s’expliquer.
En regardant son téléphone, plus précisément son message, un épisode de sa vie passée lui revint en mémoire.

Italie, Florence, 10 ans auparavant.

Le monstre était tapi quelque part dans l’église, et l’ex-agent était certain de l’avoir enfin à sa portée. Malgré les semelles en caoutchouc de ses chaussures, l’ex-agent pouvait être trahi, sur ces dalles de marbres, qui pouvait donner exactement sa position.

Cela faisait plus de trois mois qu’il courait derrière cet unsub. Il n’existait aucun indice matériel sauf des balles Winchester série H de calibre 22. Plutôt banal, ces balles sont extrêmement courantes en Italie.
Autre détails, des organes génitaux des jeunes filles sont prélevées. Les victimes féminines sont poignardées à plusieurs reprises mais on trouve sur les victimes masculines des balles de calibre 22. Il tue les hommes avec son calibre 22, éliminant le mâle dominant.

Cet ex-agent américain, est à présent, ici même, dans une église baroque du XVIIIe siècle, appelé Santi Michele e Gaetano.
L’édifice était lugubre. Tenant fermement son arme, l’ex agent du FBI, David Rossi, consultant à Florence, se déplaçait en silence le long des parois.

Sur la porte, précédent son entrée, une affichette annonçait que l’église était fermée pour cause de restauration. Pleins d’échafaudages l’entouraient. Rien d’étonnant que l’unsub ait choisi ce lieu. Bien qu’il fût sacré pour David. Même en temps de guerre, les temples et les églises étaient des lieux de refuges pour ceux et celles qui recherchaient le réconfort de Dieu.
Rossi avait fini par comprendre que le malade n’admettait aucune limite comme tous serial killers.

Tandis qu’il longeait les poutres métalliques, Dave sentit que le monstre était tout près de lui, juste là.
Comme si, à force de traquer sa proie, l’ex-agent avait fini par développer un don : celui de sentir « Il Mostro », le Monstre en italien.
Plus il pensait comme ce montre, plus il avait de peine à préserver sa santé mentale. Il était même venu à redouter que cette partie de traque au sein du FBI à la BAU ne finisse par le tuer.

Il avait vu la dernière victime en date, à quelques rues de l’église. Devant ce spectacle sanglant où de la chair était déchiquetée, on voyait encore des entrailles dans l’air froid de cette nuit à Florence.
Les carabiniers, arrivés les premiers, étaient ressortis pour vomir. Pas David Rossi. Il était agenouillé et quand il avait touché des ses mains gantés le cadavre, il s’était rendu compte qu’il était encore chaud. Le monstre était là, dans les parages de cette belle ville d’Italie.
C’était évident pour ce profiler. L’unsub se cachait pour savourer les réactions que provoquait son œuvre.
Rossi s’était dit : « Je suis le montre ; où dois-je aller ? »

Après avoir scruté les alentours, il aperçu un dôme assez brillant, il en conclu immédiatement. Là, C’est là que j’irai pour mieux voir la scène. Pas de doute pour David. Vivement que cette traque prend fin cette nuit.

A présent, silencieusement, arme au poing, sens en alerte, il s’avançait dans la pénombre. Mais il ne savait pas une chose. Le malade fixait le sommet de son crâne. Accroché sous une planche tachée de peinture, il était cramponné au bois de toutes ses forces des ses orteils et doigts. Il voulait tellement que l’ex-agent relève sa tête pour le voir sourire diaboliquement. Il voulait le regarder face à face, en chair et en os. Bien sûr, il savait de quoi à l’air cet individu. Il avait vu d’énormes quantités de photos et de vidéos de surveillance…au travail, à la maison, en route vers la station de service…Il connaissait même sa marque d’après rasage et son alcool préféré. Cela fait partie de son manège. Mais, il était surpris par cet homme. Comme si, cet homme le comprenait. Il voulait scruter ce visage réel car une photo n’est pas la réalité. Il voulait sentir, flairer le même air que ce David Rossi. Après quoi, il le massacrerait.

Rossi leva ses yeux. Il aurait juré avoir aperçu quelque chose, un ombre ? Le fameux dôme était percé de dizaines de vitraux qui filtrait la clarté extérieure. Tout ceci projeter vers le sommet de la voûte, comme si Dieu s’admirait dans sa propre lumière. En plein jour, ce devait être à couper le souffle. Mais cette nuit là, en pleine lune, tout était plongé dans l’obscurité. De quoi vous rappeler la place de l’Homme dans l’Univers : Au cœur des Ténèbres, au cœur de l’ignorance.
Attends, là bas. Près de l’autel. Rossi entendit un froissement. Viens te montrer ta petite tête.

Dans un silence très profond, enveloppant l’église, le profiler escalada rapidement l’échafaudage pour aller près de l’autel, en rangeant son arme dans son holster ouvert. Mais toujours prêt à le dégainer. A cet instant, David distingua pour la première fois le visage du monstre. Deux yeux noirs globuleux ressortant de son masque…Mais le monstre s’évanouit rapidement. Il grimpa comme une araignée, vers le dôme où se trouve des fresques représentant le paradis.

Rossi se lança à la poursuite de ce malade à une vitesse qui le surprit lui-même. Ça lui rappela les parcours de combattant au QG du FBI à Quantico, en Virginie.
Il l’aperçut de nouveau, un bras seulement. Il commença donc à accélérer frénétiquement.

Le monstre était piégé. La seule issue se trouva en bas. L’unsub, en panique, commença à avoir peur. Rossi paraissait différent, du moins son visage. C’était pour lui, impressionnant voir fascinant. Il suffisait de prendre son arme et d’appuyer sur la détente. S’il visait correctement, cette traque s’en serait finie.
Est-ce que cela va se finir ici ? se demanda David. L’agent le tenait. Dernière planche avant le dôme. Le monstre enjamba les deux poutres pour accéder à la dernière planche.

Le profileur dégaina son Sig Sauer.

Le monstre arriva sur cette dernière planche et se plaqua contre elle. David et l’unsub se dévisagèrent dans cette pénombre. Ce qui se passa entre eux ne dura que quelques instants : une échange entre la proie et le chasseur, une sorte de tension.
Rossi tira à plusieurs reprises. Quelque chose explosa. Une pluie de débris qui lui entailla l’arcade sourcilière.
Baissant sa tête, David reconnut les fracas de verre brisé. Mais lorsqu’il releva sa tête, le monstre avait disparu. Il entendit des pas au dessus du dôme menant sur le toit de l’église à travers le vitrail ouvert. Puis il leva son arme pour tirer à l’aveuglette mais la balle se perdit dans le ciel.

Puis de nouveau le silence.
L’unsub était en liberté sur les toits de la ville de Florence. Sans trace de sa présence.

Rossi resta immobile.

Le seul mot qui lui vient à l’esprit : INCAPABLE


Dernière édition par Sheperd le Mar 24 Aoû 2010 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agentsheperd.deviantart.com/
anthony258
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6582
Date de naissance : 24/11/1990
Age : 26
Localisation : Pink City :D
Personnage préféré : SSA David Rossi
Loisirs : Dessin, infographisme
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Mar 24 Aoû 2010 - 17:34

Tip top cette suite!!!
J'aime énormément ce que tu nous fait là Sheperd!!
Ta fic me fait un peu penser au bouquin LEVEL26 d'Anthony E Zuiker!!!
Bref tout ça pour dire que j'adore ce genre de scénars, un vrai délice!!!

Pauvre Spenci ...
Cet unsub je l'aime pas, il cache bien son jeu, ses prétentions!! Badman oui et non batman!!mdr

Oh et puis Rossi, sacrément chamboullé lui aussi!! J'aime énormément quand les persos sont tourmentés de cette sorte!! "Incapable" je n'aime pas qu'il pense ça
Je me demande bien pourquoi il joue à ce jeu ce unsub ... sadique va!!!grrr

Bref j'adore, j'ai hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheperd
S.S.A.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2033
Date de naissance : 15/01/1988
Age : 29
Localisation : QuanticOOOO
Personnage préféré : Emily prentiss et David Rossi
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Mar 24 Aoû 2010 - 18:29

Bien vu Anthony! J'avais emprunté il y a quelques mois de ça, le livre à une amie. Que j'ai dévoré, pas mon amie bien sûr .
Il y a des scènes qui sont encore toutes fraîches dans ma tête, elles m'ont bien marqué. D'ailleurs, quand rossi rentre dans l'église où se trouve l'unsubs. Ca m'a tellement marqué cette scène.J'ai pas pu résister à me repenser à cette scène. C'est comme un film. Surtout que Rossi est italien catholique. Donc, les églises ça me marque et pour Dave aussi! sourit0

Puis il faut avouer, depuis à peu près un an, je suis très intéressée par une affaire qui c'est réellement passé à Florence. Il y avait un SK qui a bien sévi dans cette ville dans les années 60 jusqu'à dans les années 80! Aucune identité.

J'aime bien juste l'idée d'un SK en Italie, pays de Rossi. Puis vous savez Rossi est parti en retraite pour écrire ses livres. On sait pas grand chose de sa retraite...
Voilà l'idée de la fic. C'est pas l'histoire vrai du monstre de Florence que j'ai appris à connaitre grâce aux discussions d'un célèbre journaliste italien: Mario Spezzi. Mais, l'idée vient de là. Puis, ensuite c'est l'imagination... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agentsheperd.deviantart.com/
anthony258
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6582
Date de naissance : 24/11/1990
Age : 26
Localisation : Pink City :D
Personnage préféré : SSA David Rossi
Loisirs : Dessin, infographisme
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Mar 24 Aoû 2010 - 19:17

Sheperd a écrit:
Bien vu Anthony! J'avais emprunté il y a quelques mois de ça, le livre à une amie. Que j'ai dévoré, pas mon amie bien sûr .
Il y a des scènes qui sont encore toutes fraîches dans ma tête, elles m'ont bien marqué. D'ailleurs, quand rossi rentre dans l'église où se trouve l'unsubs. Ca m'a tellement marqué cette scène.J'ai pas pu résister à me repenser à cette scène. C'est comme un film. Surtout que Rossi est italien catholique. Donc, les églises ça me marque et pour Dave aussi!

Puis il faut avouer, depuis à peu près un an, je suis très intéressée par une affaire qui c'est réellement passé à Florence. Il y avait un SK qui a bien sévi dans cette ville dans les années 60 jusqu'à dans les années 80! Aucune identité.

J'aime bien juste l'idée d'un SK en Italie, pays de Rossi. Puis vous savez Rossi est parti en retraite pour écrire ses livres. On sait pas grand chose de sa retraite...
Voilà l'idée de la fic. C'est pas l'histoire vrai du monstre de Florence que j'ai appris à connaitre grâce aux discussions d'un célèbre journaliste italien: Mario Spezzi. Mais, l'idée vient de là. Puis, ensuite c'est l'imagination...


J'ai adoré lire LEVEL26!! Sqweegel est tellement horrible que j'adore!!...

En tout cas j'aime vraiment ce que tu en as fait de tout ça, tes idées persos, tes inspirations réelles ... ça donne une fic géniale!!!
En plus, ça colle parfaitement au perso de Rossi, l'histoire en italie et tout, j'imagine bien une histoire comme ça pour son passé!

Bref je suis fan et j'ai hâte d'en lire plus!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Mar 24 Aoû 2010 - 20:07

Oh trop bien cette suite!

Ce dût dur d'attendre mais nous avons été récompensé!!! lool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NTACvic
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1306
Date de naissance : 01/07/1989
Age : 28
Localisation : paris
Personnage préféré : emily prentiss
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Mar 24 Aoû 2010 - 22:41

Merci pour cette suite! :youpi: pom_pom :youpi: Ca valait la peine de patienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 820
Date de naissance : 15/04/1996
Age : 21
Localisation : Rhône Alpes
Personnage préféré : Prentiss , JJ & Morgan
Loisirs : Equitation, Photo & natation
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Jeu 26 Aoû 2010 - 11:28

Tip top cette suite : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweetylove
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 669
Date de naissance : 11/07/1983
Age : 34
Localisation : quelque part dans l'immence univers du web
Personnage préféré : Emilie Prentiss et Aaron Htchner
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Jeu 26 Aoû 2010 - 12:02

trop contente que tu à enfin posté la suite.
Trop bien ce chapitre 2, pas trop longtemps avant le chapitre 3 hein???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheperd
S.S.A.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2033
Date de naissance : 15/01/1988
Age : 29
Localisation : QuanticOOOO
Personnage préféré : Emily prentiss et David Rossi
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Lun 20 Sep 2010 - 15:41

Merci encore pour vos commentaires! Finalement, j'ai réussi à faire un profil. Waouw, c'est pas si simple que ça. Bon j'espère que David ne m'en voudra pas si c'est faux! sourit0

En tout cas , bonne lecture!


_________________________________________________________________________



Chapitre 3

*

Salle de Conférence, Bureau du FBI Quantico, Département BAU, de nos jours.


Après le souvenir de cette nuit, Rossi venait de rejoindre l’équipe en salle de conférence. L’agent spécial Hotchner, avec sa carrure si impressionnante, était assis à l’une des chaises autour de ce bureau ovale près de l’écran de projection. L’agent spécial Rossi, quant à lui, trouva une chaise se trouvant près de la sortie de cette salle. Peut être qu’il avait une envie de sortir précipitamment après cette réunion.
Malgré une silhouette svelte, les traits de son visage donnèrent une impression d’être un homme exemplaire ayant mené une grande carrière au sein du FBI. Qui est le cas d’ailleurs….ou pas. Oui avec ces derniers événements, il était surpassé. Il se demanda s’il était à la hauteur.

A ses cotés, l’agent spécial Morgan, qui d’habitude dégage un certain charme incontestable, était perdu dans ses pensées. Après tout, on peut le comprendre, la vie de ces deux amis est menacée.
Puis, face à lui, une femme était debout avec une télécommande à la main. On aurait cru tout d’abord à un ange à la longue chevelure blonde, bien innocente. C’était l’agent spécial Jennifer Jareau. Elle paraissait assez jeune et fragile malgré son âge.
Pénélope Garcia venait de les rejoindre. Cette dernière, douée en informatique, complétait l’équipe.

- « Bien, JJ, tu peux commencer » déclara Hotch.

- « Bon je résume. Nous avons découvert, ici à Quantico, il y a 3 semaines, des corps de couples sans enfants mutilés. » Commença par expliquer JJ, qui appuya par la suite sur la télécommande.
« Le premier couple M. et Mme Stevenson, jeune couple, rien de particulier. Ils s’apprêtaient à partir en vacances lorsque l’unsub les a tués dans leur domicile.
Ensuite, une semaine après ce meurtre, un autre couple, M.et Mme Harrison, jeune couple aussi, a été aperçu la dernière fois à un dîner chez des amis. On les retrouva, morts pas très loin de leur domicile, dans une zone industrielle.
Puis quatre jours après, un autre couple faisant leurs courses, M.Walsh et M. Clemenson, jeune couple gay, a été retrouvé mort dans leur voiture. La voiture se retrouva près de leur domicile aussi.
Enfin le dernier couple, M. et Mme Spinoza, jeune couple de la trentaine aussi, morts dans les mêmes conditions que chez les Stevenson.
Le dernier meurtre date d’environ plus d’une semaine. Aucun lien entre ces couples.
Juste des couples ordinaires. Mais la signature et le mode opératoire correspondent. On remarque que les femmes sont les plus touchées par cette violence. Elles sont poignardées à multiples reprises par un couteau standard, puis leurs organes génitaux sont prélevés. On ne sait pas réellement si elles ont été violées. En ce qui concerne les hommes, ils ont été tués par arme à feu. Simplement. On retrouve à coté de leurs corps une balle Winchester série H de calibre 22, positionnés de la même façon sur chaque scène de crime. »

- « En effet, comme je vous l’ai dit, il y a quelques jours, cela ressemble fortement au mode opératoire d’un tueur en série en Italie. Il y a dix ans, après ma retraite au sein du FBI, j’étais parti à Florence, en tant que consultant, pour capturer ce tueur qui avait fait beaucoup de victimes. On retrouve exactement les mêmes balles et le même mode opératoire. Les carabiniers ne l’ont jamais attrapés ainsi ….que moi. » raconta Rossi.

Déclarant sa défaite, il se sentait si faible et impuissant après avoir prononcé à haute voix. Chose que ce tueur voudrait absolument entendre. Plutôt voir. Sa faiblesse.

-« La question que tout le monde se pose : Est-ce le même tueur ? On voit bien qu’il a quitté sa zone de confort qui était Florence pour un autre pays. Puis comment sait on qu’il s’agit du même homme concernant l’enlèvement de Reid ? » se demanda Morgan.

-« Je pense que c’est le même homme concernant les meurtres et l’enlèvement de Reid » confirma Rossi

-« Comment le savez-vous ? Peut être que le lien de tous ces meurtres est… vous?
Bordel, il a peut être enlevé Reid pour attirer encore plus votre attention ou je sens que c’est autre chose ? Il faut tout nous dire Rossi. Je croyais qu’on était une équipe. » dit Morgan en haussant la voix.

- « Morgan! Ca suffit. » cria Hotch.

- « Il a raison, Aaron. Il y a un lien avec moi. Tout d’abord, je pense qu’il a fait plus de victimes que ces couples. Ici et à Florence. Il n’y a pas que ces couples, il y en a d’autres personnes. Dont je n’ai pas envie de parler. Cet homme, non pardon, ce monstre, il a sûrement une signature mais je ne l’ai jamais su. La raison : de nombreux modes opératoires qui diffèrent comme si de multiples personnes résidaient dans un même et unique corps. A Florence, on a retrouvé les mêmes traces de chaussures. Même taille, même dessin de semelle…Puis les messages qu’ils nous envoyaient à moi et aux carabiniers. Tous étaient contraires à ce qu’on pensait.
Je crois une chose : il veut que je l’arrête car j’étais le seul à être près du but à Florence. Mais ce n’est pas si simple que ça. Voilà Morgan, tu sais tout. Je suis un égoïste. Tu dois penser que je suis un incap… » s’énerva Rossi. able. Incapable, pensa David.

- « Calmez vous tous les deux, » coupa Aaron « on est tous sur les nerfs après tous ces événements. Ce n’est pas le moment de se battre. Allez, on reprend dès le début.
Bien, beaucoup de violence aux femmes. Il en veut à elles. Dans sa vie, il a surement connu une mère ou une tante ou encore une femme ou ex femme agressives et surtout dominantes. Il dégage surtout de la colère sur ses femmes en les torturant avec son couteau. Pour lui, c’est une façon de les dominer. Il doit donc avoir des rapports de soumission avec les femmes. Ou bien, il les évite complètement. Ainsi, je ne pense pas qu’il soit marié. Il est donc insociable.
Mais il a attaqué un couple gay. Qui n’a pas de rapport avec les précédents meurtres. Mais si on voit bien, celui qui a reçu plusieurs coups de couteau ressemble plus à une femme. » commença à analyser Aaron.

- « Sa grande surprise en découvrant que ce n’était qu’un homme.Son premier erreur. Ainsi, il a laissé un petit indice. C’est qu’il n’observe pas ses victimes pendant plusieurs jours. Sinon il aurait su. Il agit presque à l’instinct. Il a une grande confiance en lui car il n’est pas à son premier meurtre. Mais pas assez. Il élimine d’abord les hommes en le tuant par balle. Ce qui signifie qu’il veut neutraliser la menace pour continuer sans problème sa torture sur les femmes. » continua Morgan.

- « Mais ces hommes sont neutralisés rapidement. Une seule balle suffit à les tuer. On peut penser que cet homme est un ancien militaire ou quelqu’un qui manie avec excellence et précision une arme à feu. Ensuite, il prend plus de temps avec les femmes. Il donne plusieurs coups de couteau sans les tuer rapidement. Puis les torture en ôtant l’organe génital et laissant vider de leur sang. Il a donc une connaissance anatomique. Le fait qu’il enlève l’organe génital de ces femmes, peut aussi signifier qu’il ne veut absolument pas laisser une trace de son ADN. On ne sait pas si elles ont été violées ou pas. Il nous indique aussi qu’il manie très bien les outils chirurgicaux avec une bonne connaissance médicale. Est-ce un médecin militaire ? »
« Pour finir, il m’a envoyé un message sur mon mobile : L’enfer où tu iras, j’irai aussi et ce sera mon paradis. » dit Rossi, en évitant le regard de Hotch.

-« Dave…. », soupira Hotch, « Enfer et paradis, je pense à la religion, à l’église…. »

-« Je pense que c’est bien ça Hotch, la seule fois où j’étais à deux doigts de l’attraper, c’était dans une église à Florence. Puis c’est connu. Florence la ville du paradis, de la renaissance mais de l’enfer aussi…Dante peut nous témoigner. »

-« Pas seulement ça, je crois » commença JJ « une église a été brûlée cette nuit. Le paradis des fidèles, la maison de Dieu s’est retrouvée en flamme. On peut penser à l’enfer ? »

-« JJ, tu devrais vraiment réfléchir à faire une carrière de profileuse. » Cette dernière sourit. « J’ai entendu parler de cet église en feu. D’ailleurs, je me suis rendu cette nuit pour prier. Oh seigneur, c’est une incendie criminelle » dit Rossi.

-« Comment ça ? » se demanda Morgan.

-« Je pense qu’il veut me montrer qu’il est le plus malin. Qu’il est tout près et que je suis… » Incapable, encore ce mot. Il y en a marre…de ce type.

-« Dites, les gars, l’unsub s’en prend indirectement à Rossi, on dirait. Puis, on ajoute l’enlèvement de Reid. Est-ce que les blessures de Prentiss ont un lien avec l’unsub ? » demanda Garcia.

-« Bonne question, on ne sait pas vraiment.
Garcia, analyses ce message. Dis-nous si tu trouves une trace du mobile. Puis approfondies encore tes recherches poussées sur des hommes venant de Florence ou d’Italie correspondant à un début de profil. Dave et JJ, vous deux, vous allez éplucher les dossiers récents pour autres crimes : Cambriolage, viols, agression, incendie volontaire et involontaire. D’abord, allez-vous renseigner sur l’incendie de l’église et vérifiez le lien avec Prentiss puis comparez avec d’autres dossiers inconnus. Bref, tout ce qui pourra correspondre à notre unsub. Garcia, pourra vous aider. Morgan et moi, on va revoir tous les dossiers des différents meurtres commis ici et à Florence.» ordonna Hotch.

Puis, tout le monde se remit au travail avec une idée en tête : Retrouver Spencer avant que l’enfer les engloutit entièrement.

**

Pendant ce temps là, à l’hôpital Naval de Quantico.
Près de la Chambre 1206, Emily Prentiss,


John Preston, tenant un café répugnant entre les mains, tenait un calepin et un stylo. Il était justement entrain de parler avec le chirurgien.

-« Bien Docteur, merci d’avoir caché la vérité concernant le bébé. Ma fiancée et moi n’avons pas besoin que ces gigolos de flics piétinent dans nos affaires. Puis, ne vous inquiétez pas, le sénateur McGreyner sera de votre côté concernant la désignation du poste de directeur de cet Hôpital.
Pour lui, vous êtes le candidat idéal. » dit John avec une immense sourire.

Sourire dans lequel Emily Prentiss est tombée sous le charme lors de leur première rencontre.
C’était comme ça. Pensa John

-« Bien, Monsieur Preston. Mais je m’en veux d’avoir menti à ces pauvres gens. Ils ne méritent pas ça. Je me sens vraiment mal. » continua le chirurgien, qui faisait tourner en même temps une carte.

On voyait bien sur cette carte, les imprimées suivantes : Agent Spécial Aaron Hotchner, avec le sigle du FBI au coin de la carte. « Je pense que le mieux que je puisse faire c’est de tout… »

-« oh non non, Docteur. Vous ne vous rappelez pas de votre superbe promotion ? Puis, je n’ai pas besoin que ces minables viennent interférer dans mes affaires ! »

-« Je suis désolé…. même si je veux cette promotion. Je n’aimerai pas être à leur place. »

-« Vous savez que j’ai les moyens de vous détruire Doc. Acceptez cet arrangement ou pouf, vous volatilisez. Oui, vous ne serez même plus de ce monde. » dit John avec ce même sourire. Mais cette fois ci, la façon de sourire nous disait bien plus. Un brin de sadisme.

-« Vous me menacez, Monsieur ? »

-« Oui. Pas besoin de faire beaucoup d’années de médecine pour le comprendre. »

-« Bien. »

-« Bien quoi ? »

-« Bien, j’accepte. »

-« Bien, c’est bon à entendre. Oh faite, si il y a une fuite, vous êtes le prochain sur la liste de Dieu. »

John, toujours avec ce même sourire, reparti dans la chambre de sa fiancée.

-« Salut John » dit Emily avec une petite voix qui tremble. Mais il ne savait pas une chose encore, c’est qu’elle a entendu toute la conversation. Oui, ses cordes vocales commençaient à dérailler rien qu'en y pensant.

Pour quelle raison ? John ? Avait il compris ?

Les opérations qu’elle a subies ?
D’ailleurs, elle avait l’impression d’être dans un brouillard. Les mots qu’elle a entendu depuis son coma : Accident, Bébé, Perte. Tentative de meurtre. Comme si, elle était une téléspectatrice. Elle regardait plutôt un feuilleton où l’héroïne subit pleines de choses épouvantables.

-« Salut, ma chérie » dit John en lui prenant la main.

Mais maintenant tout devenait bien plus important car l’héroïne, c’était elle. John était là.
Elle avait envie d’une chose : enlever sa main. Mais il était toujours là. Près, tout près. Elle pouvait même sentir le parfum de son eau de cologne…Mais elle ?
On pouvait sentir la peur lui envahir. Peur de cet homme. Un manipulateur…

- « Content de te revoir, ma belle » dit il. « D’après ton chirurgien, tout va bien. Ton corps se porte bien. Puis notre bébé va s’en sortir. Comment te sens tu ? »

-« Comme quelqu’un à qui on a forcé à se mettre sous un camion roulant à pleins vitesses.

John la regarda attentivement, commença à froncer ses sourcils.
Oh mon dieu, je crois qu’il a compris, pensa Emily.
Mais John éclata de rire.

- « Oh tu es toujours douée pour l’humour, ma petite Em. Cependant, ...... tu dis vrai.» Puis John commença à sourire. Le même sourire qu'on a aperçu un peu plus tôt avec le chirurgien lorsqu’il lui menacait de détruire sa vie.

Malheureusement, pour Emily, elle se rappelait d’une chose. D’un message qu’elle a lu par erreur sur le téléphone de son fiancé, il y a plus d’une semaine. Elle se rappelait de chaque mot. Mais elle aurait dû en parler plus tôt à l’équipe. Elle ne voulait pas croire à ce qu’elle a lu mais elle a risqué sa vie et surtout celle du bébé. Mais John s’approcha d'elle et lui murmura à son oreille.

-« Je dois te confier une chose. Une chose qui s’est passée avant notre rencontre. Je ne l’ai dis à personne. Hélas, je te le dirai plus tard...... Je suis vraiment navré » Puis à voix forte, « On doit partir. Je connais un meilleur établissement où tu auras de meilleurs soins. »

Prise de panique, Emily se sentait de plus en plus mal. Les larmes commencèrent à lui monter aux yeux.
Pourquoi suis-je INCAPABLE…de bouger ?


suite.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agentsheperd.deviantart.com/
ronnie
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 638
Date de naissance : 05/12/1965
Age : 51
Localisation : belgique(Ath)
Personnage préféré : Rossi
Loisirs : ça dépend du temps et de mon humeur...
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Lun 20 Sep 2010 - 15:52

pauvre Rossi il se sent bien mal............. pale
vivement la suite scratch scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anthony258
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6582
Date de naissance : 24/11/1990
Age : 26
Localisation : Pink City :D
Personnage préféré : SSA David Rossi
Loisirs : Dessin, infographisme
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Lun 20 Sep 2010 - 16:14

Comment c'est trop bien!!!
J'adore vraiment!!! Une histoire bien passionnante!!!

Pauvre Rossi ... il est si tourmenté par cette affaire! (ceci dit j'adore quand c'est comme ça, qu'il se sent si impuissant et incapable alors u'il est tout à fait capable!)

Sinon j'aime énormément le passage du profil, bien que ça ne soit pas facile à faire, ça donne vraiment bien! Très bien écrit!!
Ah et mon bon vieux John ... Qu'est ce qu'il m'énerve celui là!!
Avec ses cachoteries contre le BAU d'ailleurs c'est lui le minable dans cette histoire, nan mais:!
Je ne serais pas étonnée de voir que ce c** est le gars qu'ils rechechent, c'est obligé!

Et Emily ... MY GOD, faut qu'elle bouge de là ... ça craint pour elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu29
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 903
Date de naissance : 22/01/1987
Age : 30
Localisation : Finistère
Personnage préféré : Emily PRENTISS
Loisirs : séries TV / musique / animaux/ traduire les fics!
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   Lun 20 Sep 2010 - 16:25

anthony258 a écrit:



Ah et mon bon vieux John ... Qu'est ce qu'il m'énerve celui là!!
Avec ses cachoteries contre le BAU d'ailleurs c'est lui le minable dans cette histoire, nan mais:!
Je ne serais pas étonnée de voir que ce c** est le gars qu'ils rechechent, c'est obligé!

Et Emily ... MY GOD, faut qu'elle bouge de là ... ça craint pour elle

C'est marrant je pensais exactement la même chose sur lui!
Qu'est ce qu'il m'énerve!!!!!

J'ai pas trop trop compris ce qu'il a bidouillé avec le médecin scratch
Pfft le chantage ça marche toujours bien de toute façon!!! pale
Il y aurait il une chance pour que le bébé soit toujours en vie???!

Bref vivement la suite!! flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rattrapé par le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Rattrapé par le passé
» Passé, Présent et Futur
» Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
» J'ai passé une journée de dingue !
» [Link, Charlotte] Le poids du passé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: