Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série!


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A very quiet town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A very quiet town   Sam 15 Aoû 2009 - 15:12

Auteur : Bevy
Série : Esprits Criminels , courant de la saison 1
Genre : général , genre polar ( logique ^^ ) .
Disclaimers : Rien n'est à moi et l'écris pour le plaisir ^^ .
Note 1 : Je ne pensais pas écrire si tôt sur Esprits Criminels mais comme cette idée me trotait en tête , je me suis décidée à l'essayer . Le plan , de l'histoire est grosso modo fait . Dans la mesure du possible , je fais essayer de bien cerner les persos pour ne pas faire ( trop ) de OCC ...


A very quiet town



Prologue


31 octobre, Forêt de Conecuh, Alabama


Please allow me to introduce myself
I'm a man of wealth and taste
I've been around for a long long year stolen many man's soul and faith
I was around when Jesus Christ had His moment of doubt and pain
Made damn sure that Pilate washed his hands and sealed His fate
Pleased to meet you hope you guess my name
But what's puzzling you is the nature of my game




Cindy Market augmenta le volume de sa radio, laissant la voix de Mick Jagger remplir l’habitacle de sa voiture pour chasser la fatigue qui l’engourdissait. D’après les indications que lui avait données Brice Poole une demie heure plus tôt, elle était censée trouvée une station essence sur la nationale 76 où elle circulait, avant de s’enfoncer, pour une vingtaine de kilomètres dans la forêt du Conecuh. Cindy avait envisagé conduire jusqu’à Montgomery, et de laisser le volant à Brice pour le restant du voyage. Brice Poole, quand à lui, devait achever de les ramener tous deux à Auburn, à deux pas de l’Université du même nom. Mais en dépit de la musique qui beuglait dans la voiture, de son maintien volontairement inconfortable et de la fenêtre ouverte, Cindy Market ne pouvait s’empêcher de bailler. Ce qui n’empêchait pas Brice Poole de continuer de dormir, la tête penchée contre la vitre, avec pour seul cousin sa veste plié. Même une bombe atomique n’aurait pas réveillé Brice Poole ! Cindy esquissa un sourire attendri en regardant son petit ami dormir et se résolu malgré tout à le réveiller au prochain arrêt. D’ailleurs, la station essence, brillant de tout feu sur cette route déserte, était visible à quelques centaines de mètres.


Stuck around St. Petersburg when I saw it was a time for a change
killed the Tzar and his ministers, Anastasia screamed in vain
I rode a tank held a gen'rals rank when the blitzkrieg
raged and the bodies stank
Pleased to meet you hope you guess my name. Oh yeah
Ah what's puzzling you is the nature of my game. Oh yeah


Eteignant la radio en plein couplet de Sympathie for the Devil, Cindy se gara derrière petite camionnette dont le conducteur achevait de faire le plein d’essence. Cindy profita de ce laps de temps pour secouer son amoureux :
-Brice ! Brice ! Tu peux prendre la relève, je commence à fatiguer.
-Hum, qu’est qui se passe Cindy ? Bafouilla Brice, encore engourdie de sommeil.
Il parvint cependant à se redresser pour regarder sa petite amie.
-Tu peux prendre la relève ? répéta Cindy. Je commence à m’endormir.
-Bien sûr mon cœur ! assura-t-il en écartant une mèche blonde rebelle de Cindy pour la remettre en place derrière son oreille. Laisse-moi dix minutes pour prendre un café et me dégourdir les jambes …
-Ok, je refais un plein d’essence, conclu t’elle.
Brice se leva, descendit de la voiture et étira ses membres engourdis. Passant devant la camionnette grise sans prêter attention au conducteur, il se dirigea au pas de courses vers le distributeur de boisons.

Une demie heure plus tard, Brice reprit le volant, inséra un disque dans le lecteur CD et s’installa derrière le volant. Cindy, assise du côté passager, semblait observer la masse sombre qu’était la forêt du Conecuh.
-Tu sembles pensive, qu’est qui se passe ? lui demanda Brice en redémarrant.
-Je pensais à la semaine qu’on vient de passer à Springville avec Adam, Sally et Eddie. Ça m’a rendue nostalgique du temps où on se voyait tous les jours …
-Nous les reverrons bientôt, je peux te l’assurer !
-Ce sont les premiers vrais amis que j’ai eus. En arrivant à Springville, j’avais peur de ne pas me faire d’amis. Mes parents avaient déménagés tellement de fois qu’avant d’arriver à Springville, je n’avais jamais eu de véritables amis …
-Nous les revoyons pour le Jour de l’An, avec internet et le téléphone, le temps passera vite mon cœur ! Ils …

Brice freina brutalement. La camionnette grise était garée au beau milieu de la route.
-Je vais voir s’il n’y a pas de blessés. Reste ici !
-Attends, je …
Mais Brice avait déjà claqué la porte de la voiture. Cindy ne le quitta pas des yeux inquiets.
Cinq minutes plus tard, Brice n’était toujours pas réapparut. Dix minutes. Cindy finit par descendre à son tour.
-Brice ?
Aucune réponse. Elle longea la camionnette mais ne vit personne. Plus inquiète que jamais Cindy appela de nouveau :
-Brice ? Ce n’est pas drôle !
Cette fois ci, des bruits de pas se firent entendre dans son dos et elle sentit quelque chose de froid de braqué sur sa nuque.
-Tu vas monter sans faire d’histoire, d’accord Cindy ?

TBC ....
Et vive les Rollings Stone sourit0
Revenir en haut Aller en bas
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: A very quiet town   Sam 15 Aoû 2009 - 18:10

Cool une nouvelle histoire ! applaud
Ah, que de suspens ! Vivement la suite !

P.S : J'aime bien ta façon d'écrire, même s'il m'en faut un peu plus pour avoir un avis plus concret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Sam 15 Aoû 2009 - 19:46

Je suis d'accord qu'un simple prologue , c'est court ^^ . Quoi de plus intriguant qu'un kidnapping en pleine forêt , de nuit et sur une route deserte ^^ En tout cas, merçi pour ta review . Je pense mettre la suite entre jeudi et dimanche prochain ... La fic ne devrait pas être trop longue , j'espère pouvoir la terminer avant la reprise des cours en octobre ( quoi que je prendrais bien le temps pour écrire ^^ ) . Le prochain chapitre portera sur l'équipe .
Revenir en haut Aller en bas
Togé
Agent de Liaison
avatar

Féminin Nombre de messages : 789
Date de naissance : 07/05/1990
Age : 27
Localisation : Dans les bras de Hotch ^^
Personnage préféré : Aaron Hotchner
Loisirs : Tout plein de chose
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: A very quiet town   Sam 15 Aoû 2009 - 20:25

cool sa commence bien enfin pas pour cindy ^^
et comme a dit lolOw Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Sam 15 Aoû 2009 - 22:28

début très intéressant, et qui donne envie de connaitre la suite !!
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Sam 15 Aoû 2009 - 23:12

Merçi pour vos reviews , j'espère que la suite plaira autant ^^ .
Revenir en haut Aller en bas
cilou30
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1290
Date de naissance : 12/08/1993
Age : 24
Localisation : Dans le sud de la France
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Tennis, Piano, Regarder CM, Profiter du soleil ...
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 16 Aoû 2009 - 0:12

Humm ... ca commence bien ! Very Happy
Impatiente de voir la suite Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 16 Aoû 2009 - 13:12

Ca commence superbement !!!!! applaud
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 16 Aoû 2009 - 22:05

Enfin , ça dépent pour qui ^^ . Finalement , j'ai avancer plus tôt que prévue sur le prochain chapitre . Je fais essayer de le terminer demain ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Lun 17 Aoû 2009 - 19:04

Nouveau chapitre ! Je le trouve un peu rasoir mais difficile d'être objectif sur ce qu"on écrit ^^ .

Chapitre un : Bloody Halloween

Quantico, siège du BAU, 2 novembre

-Tout le monde en salle de briefing ! ordonna Aaron Hotchner en venant à l’encontre de ses subordonnés. On a une nouvelle affaire sur le dos.
Jennifer Jareau, les bras encombrés de volumineux dossiers, sur les talons de Hotchner, salua comme elle put ses collègues. Elle Greenaway la déchargea du mieux et suivit la marche.
Pénélope Garcia quand à elle regagna la salle informatique, où dans quelques minutes, l’équipe aurait besoin d’elle.
Derreck Morgan posa son café à peine entamé et suivit la marche, contrairement à Spencer Reid, qui lui, ne lâcha pas son gobelet en plastique encore fumant.
Une fois installés, Jennifer Jareau dite aussi JJ distribua les dossiers qui lui encombraient les bras quelques minutes plus tôt.


Jason Gidéon, l’expert profiler lisait déjà le sien quand Hotchner reprit la parole :
-Cindy Market et Brice Poole, tous deux étudiants à l’Université d’Auburn, en Alabama sont portés disparus depuis la nuit du 31 octobre. Ils revenaient de leur ville natale, Springville, quand ils ont été kidnappés en pleine forêt du Conecuh. Le véhicule vide a été retrouvé par la police locale dans le courant de la nuit du 31 au 1er. Aucune trace de violence n’a été constatée.
Gidéon prit la relève :
-Il y a trois ans, Mary Bennet et Anthony Chastain, ont disparus dans les mêmes circonstances. A la même date. Eux aussi revenaient de Springville pour regagner la Californie, où ils suivaient leurs études. Sept jours plus tard, on retrouvait leurs corps dans la forêt, à proximité de Springville. Et trois ans auparavant encore, Annie Wilkes et Paul Leither ont portés plainte en affirmant avoir subit une tentative de rapt le soir d’Halloween ! Originaires de Springville aussi. Etudiants dans le Nevada. Comme ils avaient consumés des stupéfiants, leur plainte n’a pas été prise au sérieux. Il nous reste à peine cinq jours pour retrouver Cindy Market et Brice Poole en vie.
-Un tueur en série, murmura Morgan. Avec un rituel précis et un compte à rebours enclenchés.
-Notre tueur est sans doute quelqu’un d’intelligent qui n’a pas pu suivre d’études. Condamnés à rester dans sa ville, il reporte son malaise en tuant cycliquement ceux qui réussissent. , avança prudemment Reid.
-Ou quelqu’un dont les opportunités intellectuelles ont été gâchées par un événement quelque conque. L’impossibilité de poursuivre ses études par manque d’argent. Des parents récalcitrants … suggérèrent Morgan.
-Les deux victimes précédentes n’ont pas subies de sévices sexuels mais ils ont été maltraités avant qu’on ne les tue froidement ajouta Elle Greenaway.
-Notre individu recherche visiblement l’anonymat. Il ne fait pas dans le spectaculaire. La presse devra rester prudente dans cette affaire. La rendre trop publique pourrait inciter notre individu à abréger la vie de ses victimes. A faire des erreurs, continua JJ.
-Ce qui voudrait dire qu’il serait trop tard pour sauver Cindy Market et Brice Poole. Notre individu pourrait les tuer sans hésitations si le vent ne soufflait plus en sa faveur. Nous partons dans une heure pour la bourgade de Springville ! Soyez prêt à l’heure.



.
Potterville, Californie, le 2 novembre
Le jet, selon une annonce du pilote, allait entamer sa descente vers Potterville. Située à une trentaine de kilomètres de Springville, Potterville était la ville la plus proche de Springville dotée d’un aéroport.
-Résumons le profil de notre tueur, annonça Aaron Hotchner. Morgan ?
-Notre individu est un homme. Entre trente et cinquante ans. De race blanche et en assez bonne conditions physique en vue de l’autopsie de Mary Bennet et Anthony Chastain. Des coups qui leur a portait .
-Gidéon ? Continua Hotchner.
-On est d’accord sur le fait qu’il connaît ses victimes. Il a sans doute espionné Cindy Market et Brice Poole pendant leur séjour à Springville afin de connaître leur itinéraire. Il les a devancés en les attendant. Et il a du payer en liquide ou par chèque sa réservation dans le motel où il a séjourné en attendant ses victimes. Le paiement liquide dans les petits motels bons marché n’est pas rare. Et il y a possibilité de demander à encaisser le chèque plus tard.
.
-JJ ?
-Garcia a repéré trois motels dans un rayon de dix kilomètres. Et deux hôtels plus côtés. Aucune carte bleu n’a été émise pas un habitant de Springville et ces environs. Cinq paiements liquides et trois chèques à encaisser dans une semaine. Garcia recherche des noms. Elle a aussi lancé une rechercher pour le dernier kidnapping, il y a trois ans. Rien de concluant pour l’instant.
- Greenaway ?
-Notre tueur ne fait subir aucuns sévices sexuels. Les deux victimes précédentes ont eus les poignets fortement liés et une multitude de blessures. Elles auraient été frappées avec un matériau lourd et du fil de fer notamment. Ce qui leur a été fatal est la balle dans la tête. Selon le rapport de police, de la poudre aurait été retrouvé sur les lieux du crime. L’arme quand à elle, a été jetée à l’eau. Il s’agit d’un fusil Winchester. Notre homme pratiquerait. Ou aurait pratiqué de la chasse à un moment donné de sa vie.
-Reid. ?
-Notre homme est discret. Et intelligent. Il n’aime pas attiré l’attention. Sans doute se fait’ il passer pour plus bête qu’il n’est. Les victimes le connaissent certainement, mais ne sont jamais méfié de lui. Il y a deux possibilités. Soit notre individu a eu l’opportunité de faire des études, mais à du abandonner. Soit il n’a jamais put faire les études qu’il souhaitait.
-Il éprouve de la rancœur envers ces jeunes gens qui réussissent et dont l’avenir s’annonce brillant, rajouta Gidéon. Rivarol à dit un jour « « L’envie qui parle et qui crie est toujours maladroite, c’est l’envie qui se tait qu’on doit craindre. ». La vraie nature de cet homme est méconnue par ceux qui le croisent tout les jours.
-Springville est une petite ville. Tout le monde croit y connaître tout le monde. Il faudra vers la part entre les rumeurs et la vérité. Soyez vigilants. Soyons le tous. conclut Aaron Hotchner, satisfait de ne pas débarquer démunie de profil.
L’affaire s’annoncer délicate …
--------------------------------------------------------------------------------------

Endroit inconnu, 1er novembre

Cette fois ci, ce fut la soif qui sortit Brice Poole de sa torpeur. Dans sa gorge aride, le goût salé de son propre sang lui parut insupportable. Les heures passaient mais il était incapable de dire s’il faisait nuit ou jour, ni quel jour il était. La pièce hermétiquement fermée où il se trouvait ne lui évoquait rien de connue. Il devinait juste qu’il se trouvait dans un sous sol, un cave, de taille importante où régnait un désordre monstrueux. Un amas de cartons humides et d’ordures se disputait l’espace .Dans sa lucidité temporairement retrouvée, Brice fouilla dans sa mémoire pour trouver une logique, un lieu, quelque chose lui permettant de lui donner une idée du temps passés.

La route. La station essence où Cindy l’avait réveillé. La camionnette grise devant eux. Son conducteur, d’une telle banalité qu’il n’y avait pas prêté attention. Puis de nouveau la route. La forêt. L’accident. Ou ce qu’il pensait être un accident. Le contact froid du fusil sur a nuque et la décharge électrique qu’il l’avait assommé. Quand il était revenu à lui. Il était attaché, pied et mains liées. Cindy, dans la même posture, reprenait ses esprits. Tous deux bâillonnés. Leur kidnappeur, dont le visage restait inconnue ne c’était arrêté qu’une seule fois pour les faire violement descendre du véhicule. Sans plus de précautions, les assenant de coups s’ils n’avançaient pas assez vite, ils avaient parcourue une centaine de mètres, en pleine nuit, en pleine forêt ; avant d’arriver devant une maison délabrée, abandonnée. La nuit masquée ces traits.

Dans son esprit encore confus, la maison avait évoqué quelque chose à Brice. Mais à peine avaient t’ils franchissent le hall qu’une nouvelle décharge lui avait fait perdre connaissance.
Voilà ce que savait Brice Poole en se réveillant dans cette cave sordide, pieds et poings liés, sans bâillon cette fois ci. Autrement dit, peu de chose.
Mais le pire n’était pas cette ignorance là. Le pire était de ne pas savoir où était Cindy. De ne pas savoir si elle était en vie ou non. D’ignorer ce que le détraqué qui les avait enlevés avait pu lui faire.
Alors, en désespoir de cause, Brice hurla son prénom. Plusieurs fois. Aussi fort que le pouvait sa gorge sèche. Tellement fort qu’il n’entendit pas la porte grincer dans son dos et ne put éviter la violente gifle de son kidnappeur.
« Cesse de hurler Brice ! Sinon, tu ne reverras jamais ta chère Cindy ! » .
Pour la première fois, Brice vit à quoi ressembler son tortionnaire. Il ne connaissait. Tout le monde le connaissait. Mais pas sous cet angle là …


Dernière édition par Bevy le Dim 6 Sep 2009 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cilou30
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1290
Date de naissance : 12/08/1993
Age : 24
Localisation : Dans le sud de la France
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Tennis, Piano, Regarder CM, Profiter du soleil ...
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: A very quiet town   Lun 17 Aoû 2009 - 19:08

Tu le trouves un peu rasoir? Bha pas moi sourit_vert applaud applaud
Hâte de savoir la suite, et comment va se dérouler l'enquête sourit1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: A very quiet town   Lun 17 Aoû 2009 - 19:21

J'aime beaucoup cette suite. Ce n'est pas rasoir, t'inquiète pas, j'ai lu BIEN pire que ça mdr ^^
Bon, alors, qui est ce type ? Telle est la question...La suite. sourit1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Lun 17 Aoû 2009 - 19:22

ton nouveau chapitre est vraiment bien ! on commence à en savoir un peu plus sur l'enquête, et c'est super !
vivement de lire la suite !
Razz
Revenir en haut Aller en bas
ludivine03
Agent Fédéral
avatar

Féminin Nombre de messages : 104
Date de naissance : 03/10/1988
Age : 28
Localisation : Toulouse (mais dans mes rêves, dans les bras de Derek ^^)
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Regarder "Esprits Criminels"
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Re: A very quiet town   Lun 17 Aoû 2009 - 21:20

J'aime bien ton histoire. Elle est bien ficelée et pas rasoir du tout!! Tu sais tenir l'intrigue tout en donnant des détails. C'est super franchement!!! Bravo applaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Lun 17 Aoû 2009 - 21:41

Merçi pour vos encouragements ^^ . Quand au meurtrier ...la suite donnera des indices ^^ .
Comme je suis encore en vacances , je ne sais pas quand est que je mettrais la suite , sans doute bientôt , je suis assez inspirée et j'ai le fil condicteur de l'hsitoire .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Mer 26 Aoû 2009 - 15:16

et bien dis moi cete histoire commence vraiment rès bien et tu nous plonges dans une sacrée intrigue applaud applaud applaud j'attends la suite avec impatience sourit_vert
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Mer 26 Aoû 2009 - 19:55

merçi pour ta review , je pense écrire et poster la suite ce week end ^^ .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Jeu 27 Aoû 2009 - 9:54

aaahhh vivement la suite !!! faim1 faim1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 6 Sep 2009 - 13:39

Nouveau chapitre !! Il a été long à venir , je m'esxcuces pour le retard ...


Chapitre 2 : ll était une fois, une petite bourgade sans histoire. Jusqu’au jour où …

2 novembre, Springville

Et 1, 2, 3 Alice est née au pays des cauchemars
Je voudrais juste la rassurer
Et 1, 2, 3 Alice est tombée dans un trou noir
Je pourrais peut être la sauver

.

Sara Wilcox courait, élançant ses longues jambes en foulées brèves et efficaces. Les écouteurs de son MP3 lui hurlaient dans les tympans une musique française. D’un certain Indochine. Avec sa connaissance approximative du français, Sara savait que le chanteur parlait d’une course, d’une fuite. Et elle-même cherchait à courser l’inquiétude qui la rongeait. Sara Wilcox avait toujours aimé courir. Agé de seulement huit ans, elle avait battu Brice Poole au deux cent mètres lors d’une compétition organisée par l’école. D’abord vexé de s’être fait battre par une fille, le petit Brice Poole c’était vite dit qu’une fille aimant courir et qui n’était pas garçon manqué valait la peine qu’il s’intéresse de plus prêt à elle. Et c’était ainsi que Sara Wilcox et Brice Poole était devenu amis. La chose aurait pu se faire autrement, Springville n’était pas une grande ville, mais une petite bourgade en bord de mer, nichée entre la forêt et l’océan Pacifique, où tout le monde – a l’exception des nouveaux arrivants – se connaissaient.

Mais qu'est ce qu'on a fait demain
Je n'me rappelle de rien
Il y a beaucoup trop de monde autour de moi
Alice ne te retourne pas


Ainsi, Sally courait sur la piste cyclable que le maire avait fait construire cinq ans plus tôt, longeant les trottoirs et les maisons encore silencieuses. Elle courait pour tenter d’évacuer la tension physique qui la maintenait sur les nerfs, sur le qui-vive depuis que la mère de Cindy Market, paniquée et en larme, l’avait appelée la vieille pour lui annoncer que la voiture de Cindy et Brice avait été retrouvé abandonnée en pleine forêt du Conecuh. Et surtout, que tous deux étaient portés disparus …
Deux de ces amis les plus proches venaient de disparaître. Peut’être même étaient ‘ils déjà morts. Et pire, peut’être ne saurait ‘elle jamais ce qui c’était passé … Sally était réaliste. Et parfois dangereusement pessimiste.

Et 1, 2, 3 Alice est née dans un endroit
Un endroit qu'il ne fallait pas
Et 1, 2, 3 Alice au pays des étoiles
Il était une fois quelqu'un comme moi
Mais si tu me vois, je crois que tu grandiras
Et 1, 2, 3 Jésus Christ est tellement mort pour rien
J'espère que tout ira bien



Sara savait qu’elle n’arriverait pas à se défaire de cette boule de stress, de cette angoisse qui la rongeait depuis. Même en courant toute la matinée. Mais elle en avait besoin. Courir était l’une de ses drogues. Au même titre que la café et les films d’horreurs.

Cependant, il y avait une pointe d’espoir. La mère de Cindy lui avait confiée au téléphone que le FBI était sur le coup et qu’il souhaitable qu’elle revienne quelques jours à Springville. Avec Adam Freeman et Eddie Pike, elle était l’une des dernières personnes connues à avoir vu Cindy et Brice en vie.

Une fois la fatigue du voyage évacuée, Sara avait donc ressortit ses vielles basquets, laissé un mot à ses parents, et était sortit alors que le jour pointait à peine le bout de son nez.
Elle avait eu besoin de sortir. De courir. De faire autre chose que de se ronger les ongles en attendant que les versions réelles de Jack Malone, de Samantha Spade, de Dany Taylor, de Martin Fitzgerald et de Vivianne Johnson débarquent. Besoin d’avoir le sentiment de ne pas être inactive.

Sara ralentit, se massa la hanche, où naissait un point de côté et poussa de sa main gauche le portail de la maison des Pike, rangeant son MP3 de sa main libre.
En sortant de chez elle, Sara n’avait aucune idée de l’endroit où elle comptait aller. C’est en voyant la voiture de fonction de Katherine Pike prête à sortir du jardin que Sara c’était décidé à s’inviter chez son ami d’enfance, Edwin Pike. Edwin Pike, qui, détestant se prénom victorien, prétentieux à son goût, se faisait appeler Eddie.
Elle n’eu même pas besoin de frapper que Eddie lui ouvrit la porte un maigre sourire sur les lèvres :
-S’lut Sally.
-S’lut Eddie, je peux m’inviter à déjeuner ?
-Bien sûr, rentre Miss Arizona.

En d’autres circonstances, ce trait d’humour l’aurait fait sourire. Eddie l’avait longtemps charrié sur son amour de la chaleur, et parfois même de la sécheresse qui l’avait poussé à accepter la bourse de la fac de Tucson.
Elle suivit en silence Eddie dans la cuisine, qui lui servit une tasse de café en poussant vers elle un énorme pot de confiture aux myrtilles. C’est en silence qu’ils déjeunèrent. Eddie sirotant son bol de lait et croquant de temps à autre dans une tartine beurrée et elle buvant son café en picorant la tartine débordante de confiture que son surdoué d’ami avait poussée vers elle .

« Non, Mr Cullen ! J’ai bien peur que ce ne soit pas possible pour aujourd’hui ! Appelez plutôt mon bureau pour prendre rendez vous avec ma secrétaire. Je peux essayer de vous caser un rendez-vous demain matin, il me semble que j’ai un creux … »

La voix de Katherine Pike, pendue à son cellulaire, s’éloigna et retentit une dernière fois avant que sa propriétaire ne claque la porte d’entrée.

« Je serais de retour en début d’après midi Eddie ! Mais aux moindres soucis, appelle-moi sur ma ligne privée ! »

Eddie ne prit même pas la peine de répondre à sa mère. Le moteur de la voiture ronronnait déjà …

-Mange un peu plus que ça Sally. Tu es venue ici en courant et tu n’en repartiras pas le ventre vide ! La réprimanda Eddie sans conviction.
-Je n’ai pas faim …
-Force toi quand même. Ce n’est pas en faisant une grève de la faim que les choses iront mieux !
-Eddie … tu crois que le FBI retrouvera Brice et Cindy. En vie ?
-Sally, je … On les retrouvera. Tous les deux et en vie. D’accord ?
-Comment fais tu pour être optimiste Edwin ? La police locale n’a aucune piste et …

Le reste de la phrase de Sally se perdit dans un semblant de sanglot. Sa course matinale n’avait servie à rien, l’inquiétude était toujours omniprésente. Elle avait essayé d’être forte. Elle voulait toujours être forte, quoi qu’il arrive. Pour elle-même. Pour ne pas accabler davantage ces proches. Mais au final, rien n’y faisait.
Ce fut la légère pression des bras de ses meilleurs amis autours de ces épaules qui la firent sortit cesser de sangloter. « J’aimerais te promettre qu’ils sont en vie, que le FBI et la police arrêtera celui qui les kidnappés Sally. Mais je suis aussi perdu que toi. Et j’ai beau connaître la distinction entre le B.A.U et le F.B.I sur le bout des doigts, ça ne m’aide pas plus. »
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 2 novembre, Springville, domicile des Freeman

Derek Morgan et Spencer Reid acceptèrent poliment la tasse de café brulante que leur offrit Isabella Freeman. La première d’une longue série, de l’avis de Derek Morgan. La vieille, Hotch avait tenu à ce qu’ils rencontrent le commissaire Felding et ses hommes, pour les briefer sur la situation, le profil du kidnappeur et les mesures à prendre pour ne pas ébruiter l’affaire. Chose difficile car Springville était une petite ville et que, volontairement ou non, les nouvelles circulaient vite. Le profiler Derek Morgan s’attendait à ce que tout le monde, à Springville, aille de sa théorie, de son opinion sur tel ou telle chose qui paraitrait après coup suspecte. Les affaires similaires qu’il avait eu à traitées lui avaient à chaque fois laissé un goût amer. Celle-ci n’y échapperait pas. Derek en avait fait par à Aaron Hotchner qui lui avait seulement répété, l’air grave, de se rendre au domicile des Freeman pour interroger le fils de ce dernier, Adam Freeman. Lui et deux de ces amis, Edwin Pike et Sara Wilcox avaient passé l’essentiel de la semaine passée avec les deux portés disparus, Brice Poole et Cindy Market.
-Mon fils est à l’étage, il essaye de rassurer sa petite sœur. Vous savez, Claire est très perturbée, elle admirait beaucoup Brice. Presque autant que son frère …
-Nous comprenons, Mrs Freeman, continua Reid. De votre côté, auriez vous des raisons de penser que quelqu’un en veuille à Brice et Cindy ? Ou à l’un des deux ?
-Mon fils est ami avec Brice depuis le jardin d’enfance, répondit Isabella Freeman d’une voix légèrement tremblante. C’est un garçon un peu turbulent, et il à parfois entrainer Adam dans ses bêtises, mais jamais … c’était … c’est un gentil garçon ! Et Cindy est une jeune femme des plus fréquentables ! Non, je ne vois personne qui puisse lui vouloir du mal. Ni à Brice.

Spencer échangea un regard entendu avec son équipier, qui prit la relève :
-Brice et Cindy ont passés beaucoup de temps ici la semaine dernière ?
-Très peu. Vous savez, Adam et ses amis sont très proches. Ils étaient de sortis tous les après midi ! On ne voyait Adam que le matin et parfois le soir. Brice et Cindy ont mangés ici vendredi soir. C’est la seule fois où je les ai vus plus de vingt minutes !
-Et rien ne vous a parut … anormale ? S’enquit Reid.
-Rien … absolument rien. Cindy semblait fatiguer mais elle avait prit un coup de froid plus tôt dans la semaine.
-Merci Mrs Freeman. Ça sera tout pour le moment, la remercia Spencer.
-Je vais chercher Adam alors. Et …
-Oui Mrs Freeman ?
-Est que c’est vrai ce qu’on raconte ? Que la personne qui à enlevé Brice et Cindy puisse être … d’ici ? Et qu’elle ait déjà kidnappées des gens par le passé ?
Nouvel échange de regard avec Spencer Reid. Le petit génie, mal à l’aise, hésitait à répondre. Hotch leur avait recommandé, ordonné même de ne pas ébruiter cette « théorie ». Le profiler savait ce qu’il en coutait de mentir à Spencer, il prit donc la parole :
-C’est une piste que nous envisageons Mrs Freeman.

__________________________________________

-Ainsi donc, au cours de la semaine passée, vous n’avez pas quitté Springville de la semaine ?
-C’est exact agent Morgan. C’était là le but du séjour, passer du temps entre nous et avec nos familles. Springville est peut’être une petite ville mais on peut aisément y passer quelque jours sans avoir besoin de la quitter, répondit Adam Freeman.
Le jeune homme répondait posément aux questions, s’efforçant de ne pas répondre à la va vite. On sentait néanmoins que la disparition de ces deux amis le rongeait, ces cernes et son teint légèrement plus pâle que l’ordinaire en attestait.
-Une dernière question, Adam . Au cours de cette semaine, êtes-vous bien sûr de ne pas avoir remarqué un comportement suspect, ou quelqu’un agissant différemment de d’habitude ?
-Non … je ne crois pas. Je suis incapable de vous le dire dans l’état actuel, Docteur Reid.


Dernière édition par Bevy le Dim 6 Sep 2009 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 6 Sep 2009 - 13:39

Le 2 novembre, Springville, domicile des Wilcox

-Et selon vous, qui aurez pu être au courant de l’itinéraire de Brice Poole et Cindy Market ?
Sara Wilcox, qui insistait pour qu’on l’appelle Sally, réfléchit à la question en se mordillant les lèvres :
-N’importe qui aurait pu être au courant. Et l’itinéraire qu’ils prennent est simple, ils prennent l’autoroute, les grandes routes …
-Vous ne pourriez pas être plus précise, Sally ? Insista-t-Elle Greenaway.
-Les parents de Brice et Cindy. Sans doute le petit frère de Cindy aussi, il a presque l’âge de passer son permis. Moi, Edwin et Adam. On se tient toujours informé quand on arrive à destination. Je ne me suis pas trop inquiétée pour … Brice et Cindy, ma batterie de portable était presque à plat.
-En auriez vous parler dans un lieu public en particulier ? Continua Hotch.
-Chez Niki il me semble. C’est un café, en centre ville. Il est toujours blindé. Sinon, on en a beaucoup parlé entre nous, en privé.
-Les parents de Brice et Cindy auraient’ ils pu en parler autours d’eux ? Quelqu’un aurait pu les surprendre ? Continua Hotch. Tout parent fier de ses enfants ne se lasse pas d’en parler.
Il parlait par expérience personnel. Déjà que les premiers pas de son fils l’avait ému, il n’osait imaginer son empressement lorsque son fils rentrerait à la fac, avec tous les mérites possibles …
-Assurément. Cindy a été l’une des meilleures élèves de notre promotion. Elle a fait le discours lors de la remise des diplômes. Et Brice est le meilleur capitaine de hockey que le lycée ait eut depuis une bonne dizaine d’années. Tout le monde les connaît …

Elle Greenaway échangea un regard entendu avec son supérieur. Les derniers propos qu’avait tenus Aaron Hotchner étaient plus que jamais à prendre au sérieux …


2 novembre, Springville, domicile des Pike


Jason Gidéon, en écoutant Edwin Pike répondre à ses questions, se fit la réflexion qu’il manquait quelque chose dans le profil de leur kidnappeur- tueur en série. Edwin Pike, était, selon ces critères, un surdoué. Il était aisé de la deviner, aux nombres de trophées que Katherine Pike exposé avec fierté. A en croire l’étagère surchargés de premiers prix, Katherine Pike encouragé sa progéniture à raflé tous les premiers prix depuis ses cinq ans. Ce qui avait amené le profiler Gidéon à envisager différemment le profil de leur homme. Si Brice Poole et Cindy Market étaient deux étudiants à l’avenir prometteur, Edwin Pike l’était aussi. Et davantage. Il aurait été plus aisé de kidnapper Edwin Pike que Brice Poole. D’apparence frêle, Edwin était bien plus facile à maitriser que l’ancienne star du hockey. Alors pourquoi un couple précisément ? A quoi rimer cette paire ? Et pourquoi s’en prendre précisément à ceux alliant la popularité et la réussite ? Il y avait autre chose …
-Et vous n’auriez remarqué personne, trainant souvent avec vous et vos amis, qui n’aurez pas du y être ?
-Je … je ne vois personne agent Gidéon. Je n’ai rien vu qui sorte de l’ordinaire.
-Cela vous reviendra peut’être. Essayer d’y penser Edwin., insista Gidéon.
-Je ne fais que ça. Chercher quelque chose, un événement, une parole. Quelque chose qui prendrait sa signification. Mais à trop chercher, j’ai peur de tomber dans la paranoïa, murmura Edwin à vois basse.
-Si quoi que ce soit vous revient, faites en nous part. Quoi que ce soit, ça peur nous aider !

___________________________________________________________________________
2 novembre, Springville, commissariat

En épit de l’heure tardive, le petit commissariat débordé d’agitation. De nouveau penchés sur les résultats d’autopsie de Mary Bennet et Anthony Chastain, Elle et Derek cherchaient à affiner le profil de leur homme. De nombreuses tasses de cafés vides trônaient sur la table. Jason Gidéon et Spencer Reid, attablés devant une pille de dossier cherché à édifier un profil psychologique complet des victimes, afin de les lier entre elles. Hotch et JJ épluchaient la liste des paiements bancaires, par chèques et en liquide de la semaine passée, susceptible de les mener à leur kidnappeur. Jusqu’à présent, aucunes des résidents de Springville ayant séjourné à proximité de d’Auburn ne collait au profil. Principalement des déplacements professionnels et des départs ou retour de vacances. Tous les alibis avaient été vérifiés plus tôt dans la journée, par les hommes de Felding .
-Pour transporter deux personnes sans attirer l’attention, il doit avoir une camionnette, suggéra Hotch, et il doit aussi respecter les limitations de vitesses. Il est méticuleux et dois faire des arrêts fréquents pour se reposer, boire un café, prendre l’air dix minutes …
-Alors il a forcement du les droguer, poursuivit Jennifer. Peut’être prétexte t’il u déplacement professionnel. Et s’il se fait surprendre par la police, il doit affirmer avoir eu un coup de barre et s’être arrêté une heure pour récupérer.
-Parfait, demande à Garcia de vérifier tous les utilitaires de camionnettes de la ville. Et des environs … à dix kilomètres. Et de voir si une patrouille n’aurait pas interpelé un homme se reposant dans son véhicule et refusant de prendre une chambre de motel pour la nuit.

JJ acquiesça et commença à composer le numéro de Pénélope Garcia. La sonnerie du cellulaire de Morgan les interrompit et la voix de Garcia, amplifiée raisonna :
- « Mes chéris, j’ai deux nouvelles. Une bonne et une mauvaises. Je commence par laquelle ? «

2 novembre, endroit inconnu

Cindy, suffocante réussit à inspirer une nouvelle bouffée d’air avant qu’une forte pression sur sa nuque ne la force à replonger dans l’eau froide.
Les quelques secondes où elle se retrouva privée d’air lui parurent durer une éternité et la main de son tortionnaire la releva brutalement, elle ne put s’empêcher de basculer et de se cogner le crâne sur le carrelage de la salle de bain délabrée où elle se trouvait. Les fenêtre, condamnées, laissait filtrer la lumière du jour , mais elle aurait été incapable de dire quel jour !

-Mauvaise réponse Cindy ! Tu aurais du le savoir pourtant ? Le vrai nom de César est Caius Iulius Caesar ! Répète-le !
-Caius Iuli… Iulius Caesar !
-Mieux que ça ! Où je recommence ! Tu ne veux pas que je recommence n’est pas ?
-N…Non.
Voyant qu’il se rapprochait, Cindy, suffocante, précisa :
-Non, Mr Sheldon, je ne veux pas que vous recommenciez ! S’il vous plait ?
Le sourire sadique et satisfait de son tortionnaire s’élargit.
-Alors soit une bonne fille Cindy, répète le !
-Caius Iulius Caesar.
-C’est bien Cindy. Tu à mérité une récompense. Que dirais-tu si je t’amenais voir ton ami ? Brice se fait beaucoup de soucis pour toi …
-Je … merci Mr Sheldon !
-Tu es une brave fille Cindy. Une brave fille …

Cindy déglutit et un frisson de pure terreur la parcourut. L’enfer continuait. Le cauchemar ne faisait que commencer …
Revenir en haut Aller en bas
lolOw
Schizophrène
avatar

Féminin Nombre de messages : 6388
Date de naissance : 29/05/1992
Age : 25
Localisation : *Perdue dans les méandres de ma conscience philosophique et désespérée*
Personnage préféré : Morgan, JJ, Emily et Garcia
Loisirs : Cette case est désormais trop petite pour tout énoncer x)
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 6 Sep 2009 - 13:53

Excellente suite.

Sheldon.. loool Ah désolée, ça m'amène direct à CSI NY.

Non, sérieusement, tu as un très bon style..très bonne description. Tout est parfait quoi !

Manque plus que la suite cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cilou30
Incendiaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 1290
Date de naissance : 12/08/1993
Age : 24
Localisation : Dans le sud de la France
Personnage préféré : Derek Morgan
Loisirs : Tennis, Piano, Regarder CM, Profiter du soleil ...
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 6 Sep 2009 - 13:58

Ahhh lolOw ... t'es pas la seule à avoir penser à CSI xD loool2
Enfin ... Sinon c'est vraiment très bien écrit, ça se lit très facilement ... Une seule chose à dire: La suiiiite youpi_stars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 6 Sep 2009 - 14:13

j'aime beaucoup ton style ! intrigue très prenante, il me tarde de lire la suite ! Razz
(moi aussi, j'ai fait le lien avec "CSI : NY" ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 6 Sep 2009 - 15:04

En fait , j'ai prit le nom de Sheldon dans un livre que j'ai lu et qui trainait dans ma chambre ( c'est toujours plus pratique que d'inventer des noms de familles barbares ^^ ) . En me relisant , j'ai remarqué des fautes que je corigerais dans la soirée ... En tout cas, merçi pour vos review sourit1 , ça faisait un bail que je n'avais pas écrit sur du polar , je pensais avoir perdue la main ... Je vais essayer de mettre la suite avant jeudi prochain !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A very quiet town   Dim 6 Sep 2009 - 17:33

wahou bevy ce second chapitre est prenant. Je me suis régalé à te lire et en plus tu nous as mis du morgan / reid ensemble sur l'enqueête : que du bonheur pour moi
ton enquête est super bien mené et je me demande où ytu vas nous mener ainsi

super merci1 merci1 merci1
vite la suite bien sur top_1 top_1 top_1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A very quiet town   

Revenir en haut Aller en bas
 
A very quiet town
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A very quiet town
» Plague Town
» Sondage Lemax, imaginez la future collection Spooky Town
» Cougar Town
» Village Town Hall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprits Criminels ConceptForum - Le forum n°1 sur la série! :: Les créations des fans :: Fanfictions :: Fanfics en cours-
Sauter vers: